Partagez| .

Alexia Callahan (FINI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
InvitéMer 13 Avr 2016 - 19:40


Alexia Callahan

http://img110.xooimage.com/files/8/2/f/sans-titre-4e7b80d.png
Le perso' en brefNom : Callahan
• Prénom : Alexia (surnoms : Aly ou Alex pour les proches, Snakey Girl par pas mal de ses camarades)
• Âge : 18
• Race : Gorgone
• Pouvoir : Pétrification
• Taille : Presque 7 mètres de long (buste : 1 mètre, queue de un peu plus de cinq mètres)
• Métier : Etudiante
• Habitat : Dortoir
• Autres : Alexia a le sang-froid et supporte très mal les températures basses. Sa chevelure a une volonté propre, bien qu'elle s'en fasse obéir la plupart du temps. Et la demoiselle a désormais du mal à prononcer certains sons qu'elle semble plus "siffler". (Par exemple, vous entendrez "Sssalut" et non pas un simple et clair "Salut).  
Et toi ?• Prénom/surnom et/ou pseudos : Steph'
• Âge : 21
• Comment as-tu débarqué ici ? : Topsite
• Ton avis sur le forum nous intéresse ! : Sympa, j'me serais pas inscrite sinon ~ Surtout la possibilité d'incarner la race qu'on veut et la grande liberté laissée.
• Avatar utilisé : Trouvé sur internet, aucune idée de l'auteur...
• Code du règlement : Kazuma a soufflé le code ~~


Dans sa tête -ou sur sa tête, au choix-
En vrac : Alexia est sulfureuse ♦ capricieuse ♦ gourmande ♦  charmante ♦ enjouée ♦ manipulatrice ♦ sournoise ♦ sensible ♦ patiente ♦ coquette ♦ mystérieuse ♦  parle toute seule ♦ possessive ♦ jalouse ♦  tactile ♦ . Plus quelques traits dus à sa transformation. Et si cela ne vous suffit pas, vous trouverez ci-dessous une description détaillée de son caractère.

Tout d’abord, son comportement sulfureux. La demoiselle a en effet tendance à se montrer très vivace au niveau de ses sentiments. Elle s'énerve rapidement, mais de la même manière, sa colère ne dure jamais longtemps. A l'instar d'un serpent : énervez-le et il tente de mordre, mais une fois qu'il a mordu, il ne remâche pas sa rancune. La gorgone est aussi fort capricieuse. Cela se traduit par un comportement boudeur quand on l'agace -si elle ne vous a pas transformé en pierre pour la peine-, mais aussi à une tendance à jouer les princesses pour peu qu'on lui manifeste un peu d'attention. Elle demande ainsi souvent des choses quasi irréalisables comme d'avoir des fraises en dessert en plein hiver ou des excès notables de pâtisseries.

Autre point caractéristique : Alexia est aussi très très gourmande ! N’ayant jamais eu le moindre complexe quant à son apparence physique comme elle était très jolie et qu'elle semblait avoir la capacité d’ingérer les calories sans prendre un gramme –une véritable bénédiction-, depuis qu’elle est toute petite, elle mâche à longueur de journée des quantités surprenantes de choses sucrées. Tout y passe, mais ses préférés sont des petits beignets fourrés au miel et les gommes à mâcher. Et bien que les choses sucrées aient sa préférence, la demoiselle est aussi une bonne fourchette, n’hésitant pas à se resservir. Quand elle était encore humaine, on lui demandait souvent où elle pouvait bien stocker toute la nourriture qu’elle ingérait. Depuis sa transformation on semble moins surpris de la voir se resservir trois fois. Un conseil, pour gagner son cœur ou ses faveurs, offrez-lui de la nourriture. Cela vous fera gagner un paquet de points.

Si vous entamez une conversation avec la demoiselle, cette dernière vous offrira surement des réponses neutres. La gorgone était auparavant fort sociable, mais elle ne s'entoure aujourd'hui que d'un cercle restreint et exclusif de compagnons choisis soigneusement. Seules les personnes répondant à ses attentes importantes peuvent finalement être considérées comme des proches, et elles se comptent sur les doigts d'une main. D'un autre côté il faut qu'elle ait assez confiance en elles pour se sentir à l'aise. Ce n'est pas simple. Et ensuite il faut encore que ces personnes soient assez à l'aise elles-mêmes en sa présence, chose encore plus compliquée. En plus, il y a son attitude de façade : l'apparence charmante et enjouée qui ne fait que cacher ce qu'elle peut bien ressentir vraiment. En excellente comédienne, Alexia sait très bien simuler les sentiments, plaquer un sourire sur son visage et donner l'air exact que son interlocuteur veut la voir afficher. Elle dissimulera donc un premier temps son tempérament naturel, toutefois comme le dit le diction, chassez le naturel et il revient au galop. Si vous vous accrochez ou devenez ami avec elle, vous vous rendrez vite compte que Alexia est en vérité une grande gamine gourmande qui adore jouer les coquettes et être complimentée. Que sa carapace de dure à cuire qui feigne de ne pas être touchée par quoi que ce soit et capable de tout sacrifier pour grimper un échelon cache en vérité une petite fille apeurée qui tente seulement de faire ce qu'elle pense être le mieux.

Vive et pleine d’énergie, elle enchaînera les moues cajoleuses ou charmeuses pour tenter de vous faire fondre. Mine de rien, elle a tendance à vous faire les yeux doux pour obtenir ce qu’elle veut. C'est que séduire et charmer était encore le meilleur moyen d'obtenir faveurs et confidences. Vu sa nouvelle apparence, elle est moins prompte à se montrer aussi enthousiaste mais elle reste encore très enjouée. La demoiselle est  donc une interlocutrice très agréable à avoir si vous arrivez à passer les premières minutes plus tendues durant lesquelles elle se demandera ce que vous lui voulez et se contentera de répondre formellement à vos questions. Après osez lui dire non et là elle va se mettre en colère et dans le meilleur des cas vous fusillez du regard en tempêtant. Dans le pire, vous servirez désormais de décoration.

La demoiselle a trop longtemps évolué dans un milieu hostile pour ne pas se révéler manipulatrice. Elle sait pertinemment comment obtenir ce qu'elle veut. Le charme était son meilleur atout auparavant. Avec sa nouvelle apparence, elle a compris que la peur est une arme tout aussi efficace. Il faut dire que pas mal de personnes semblent quand même craindre son regard. Alors libérer ses petits protégés et entamer une discussion est très pénible pour un interlocuteur. Sournoise, elle est  aussi capable de se révéler une véritable teigne si on la cherche. Créer de fausses preuves, reporter la faute sur autrui, ce sont des talents qu'elle a su exercer avec brio jusqu'ici.

Sensible et patiente, Alexia sera une personne sur laquelle vous pourrez compter une fois son amitié gagnée. Si vous en avez besoin, elle vous épaulera ou vous prêtera une oreille attentive et la demoiselle sait très bien se mettre à votre place pour vous comprendre et vous réconforter. Après, elle a ses propres objectifs. Et si elle vous a conté son histoire, vous saurez que la loyauté n'est pas la plus grande valeur à ses yeux. Si elle doit vous sacrifier pour un objectif qu'elle estime plus important, elle n'hésitera pas. En ce ses, elle sait se montrer impitoyable. Elle a aussi un côté volontairement mystérieux. Pas à cause de son apparence, mais parce qu'elle préfère rester seule, et refuse de parler de son passé pour de bonnes raisons.

Coquette, Alexia sait faire valoir ses charmes et attributs féminins malgré sa transformation. Sa garde-robe a tout de même dû subir des changements drastiques mais elle s’y est fait. Elle rougit aussi facilement. Attention, la demoiselle n’est pas une grande fille courageuse. Plutôt le contraire, elle est du genre à s’imaginer des monstres tapis sous son lit, à crier avec une petite voix aigüe si on la surprend et n'aime pas les histoires de fantômes. Elle joue les puissantes gorgones et se comporte avec arrogance  mais finalement, elle ne fait guère qu'aboyer. Faites lui croire que vous cherchez la bagarre et qu'elle court le moindre risque et elle s'excusera bien vite. Son truc n'a jamais été le combat frontal. Plutôt l'espionnage...

Depuis sa transformation, Alexia se comporte en vraie flemmarde. Pour peu qu’il y ait un rayon de soleil, la gorgone se lovera confortablement pour engranger un maximum de degrés. Attention à vous si Alexia vous apprécie. Bien qu’elle soit normalement gentille et charmante, elle déteste prêter ses affaires. Et c’est encore pire si elle apprécie une personne. Ses amis elle ne les partage pas, déjà qu’elle n’en a pas beaucoup. Vraiment possessive, vous vous attirerez l’ire de la gorgone si vous vous montrez trop proches de ce qu’elle considère comme sien. Attisez sa colère, et vous en subirez les conséquences.

Enfin, la demoiselle est très tactile depuis sa transformation. Elle adore donner des câlins ou serrer contre elle ceux qu’elle apprécie -cela plus le fait qu'ainsi elle a un doudou qui lui sert de bouillotte-. Le problème est qu’elle contrôle encore parfois mal sa force et que les gens n’ont pas l’air de franchement apprécier d’être étreints par sa queue de serpent.

Quelques traits de caractère qui lui sont venus depuis sa transformation :

Tout d'abord la demoiselle est devenue tout particulièrement sensible aux changements de chaleur. Une température trop élevée la rendra somnolente, et si elle est un peu trop fraiche, elle ne bougera pas. La température ambiante lui suffit généralement mais ne comptez pas la voir sortir en hiver. Elle adore notamment les merveilleux chauffages de sols. S'y blottir des heures est délicieux. Mais elle se contente souvent de monopoliser une place contre les radiateurs.

Un autre trait est que la demoiselle parle souvent toute seule. Enfin elle semble parler toute seule, en vérité elle chuchote doucement aux serpents lui servant de chevelure. Elle a aussi pris l’habitude de les caresser doucement, les traitant comme ses petits bébés. Une vraie mère poule de ce côté-là et ils le lui rendent bien. Elles les surnomme de différentes manières, la plupart du temps "mes trésors" ou "mes bébés".

Sa voix est devenue fort sifflante, ayant tendance à prononcer longuement les sonorités "S" (par exemple, elle vous dira "Sssalut") et qui peut compliquer sa prononciation de certains mots (notamment les consonances "I-ce", "S" et similaires)
.
Un corps de serpent, mais un charme fou
Il y a à la fois peu et beaucoup de choses à dire sur la demoiselle. Si vous voulez la résumer rapidement : voici ce que vous verrez : le buste d'une jeune demoiselle à la peau claire, au jolis minois mais dont la chevelure vous semblera surement particulière. Et surtout une longue queue mauve tirant sur le violet dont la pointe est presque noire. Mais comme je suis persuadée que vous êtes très curieux, je vais vous détailler la gorgone en commençant par ses attributs particuliers avant de détailler ses formes de demoiselle mi-humaine.

Commençons par le principal : ses cheveux. Alexia n’a pas continuellement sa chevelure de serpents. En temps normal, elle semble avoir une longue chevelure d’un noir de jais qui a comme seule particularité de sembler frémir légèrement même quand il n’y a aucun vent. Mais à sa demande ou si elle se montre émotive, sa chevelure retrouve son apparence normale : celle d’une masse de serpents dont la couleur varie d’un noir profond à un vert jade. Ses cheveux ont une volonté propre, ils peuvent donc aussi pointer le bout de leur nez s'ils sont curieux.

Ensuite, passons à ce que sa transformation a laissé comme marques sur son visages : deux éléments sont importants, d'abord sur son front plusieurs écailles d’un rouge léger semblent dessiner un léger «V». Ah oui ses oreilles sont pointues. Elle peut d’ailleurs les agiter légèrement. Mais surtout, ses yeux sont désormais deux pupilles ovales comme ceux d’un serpent, et en plus ils ont une jolie teinte tirant sur le miel. Elle aime dire qu’ils ont une couleur « ambrée ». Habituellement pétillants de malice, ses yeux ont la particularité d’aimanter littéralement les regards. Au quotidien, ce n’est pas trop gênant si l’on oublie le fait que ses pupilles ovales peuvent mettre mal à l’aise ses camarades. Seulement quand ses serpents sont éveillés, là cela se complique fort puisqu’elle a déjà accidentellement pétrifié certaines personnes qui n’avaient rien demandé. Ah aussi quand ses serpents s’éveillent, ses yeux semblent un peu s’illuminer et changent de couleur, devenant jaunes. Une curiosité qu'elle ne s'explique pas...

Enfin, ce que vous attendiez tous : sa longue queue de serpent d'à peu près quatre mètres. Ses écailles sont d’une couleur mauve, brillantes et irisées. Elle prend grand soin de les lustrer régulièrement pour qu'elles soient éclatantes ! Le mauve s'accentue plus on se rapproche de la pointe de sa longue queue, cette dernière étant en effet presque noire. Il est aussi intéressant de noter qu’entre le bas et le haut de sa queue, il y a une nette différence de coloris. Le bas étant beaucoup plus clair que le haut. Peut-être un équivalent à la bronzette ? Elle n’en a pour ainsi dire aucune idée. Ses mouvements pourront d'ailleurs trahir son humeur : si elle serre ses anneaux contre elle c'est qu'elle est méfiante, que la pointe s'agite et elle est en colère, mais si ses anneaux sont détendus c'est qu'elle est à l'aise.

Concernant ses gouts vestimentaires, Alexia est assez limitée. Normal, avec sa longue queue difficile d'enfiler certains vêtements. Elle sera donc vêtue longue tunique ou d'une robe, plus rarement de jupes courtes. Elle adore aussi les frous-fous, rubans, breloques et accessoires en tout genre. On pourrait être sceptique en l'entendant mais la gorgone est très coquette ! Petit bémol cependant, elle ne peut pas coiffer ses cheveux. Sinon ses serpents vont siffler, se rebiffer et se contenteront de rester éveillés toute la journée. Elle se concentre donc surtout sur les bracelets, boucles d’oreilles et autres ornements. Côté maquillage, elle n'en met que rarement. Bon d'un autre côté elle se fait assez remarquer ainsi.

Passons à la partie purement humaine de son anatomie. La gorgone a des traits plutôt délicats. Son visage en forme de perle est mis en valeur par sa longue chevelure. La demoiselle a de hautes pommettes, mettant en avant ses jolis yeux. Sa peau est d'une couleur crème tirant sur l'albâtre. Depuis sa transformation, elle n'a plus le moindre poil sur sa peau, cette dernière est totalement lisse, ressemblant du coup encore plus à celle d'un serpent. Cependant elle est très fière de la douceur soyeuse qu’elle a. Un nez fin et des lèvres fines mais pleines  et d'un rose adorable.

Passons au reste de son corps. Ce dernier dispose de courbes généreuses. Et attention je ne parle pas de sa queue ! Elle a une taille de guêpe bien qu'elle mange comme trois personnes -tout part dans la queue selon elle !-. Assez maigre, la demoiselle n’est pas très grande si l’on oublie sa longue queue. Mais l’un des grands avantages d’avoir une ossature fine –parce que bon pouvoir être comparée à un squelette ce n’est pas toujours sympa- ce sont ses doigts. Ils sont fins, de vrais doigts de musicienne. Sauf qu'elle ne joue pas d'un instrument. Elle devrait peut-être essayer, elle est sûre que cela serait fort apprécié par ses protégés.  Elle n'est pas ce qu'on qualifierait de gracieuse. Cependant elle dispose d'une agilité certaine toute de nonchalance. Sa belle poitrine associée à son ventre plat font que la demoiselle n’hésite pas à porter des vêtements découvrant plus de peau que nécessaire. Et puis depuis sa transformation, plus personne n'ose guère s'énerver contre elle. Elle agit en conséquence de manière beaucoup plus libre qu'auparavant.

Petit détail au niveau de son anatomie : Alexia mue. Environ une fois tous les trois mois. Cela lui fait éprouver un peu la même chose qu'un coup de soleil pour un humain : ça gratte, gêne et elle est d'humeur massacrante tant qu'elle n'a pas pu l'enlever. Sauf que la mue est progressive et qu'elle doit la supporter deux ou trois jours avant que de nouvelles écailles ne soient disponibles. En plus, dès qu'une saleté s'incruste entre deux écailles, c'est vachement pénible. Un peu comme quand vous avez une écharde minuscule plantée dans votre peau : ça pique, bref c'est pas agréable. Du coup Alexia doit prendre bien soin de sa queue et la lustrer soigneusement de façon régulière. Autant dire qu'elle peut passer du temps enfermée dans la salle de bain.

Pouvoir & capacités
• Stats : Attaque/Esquive/magie : 50/10/70

Alexia a un corps solide, capable de causer de sérieux dégâts si elle vous étreint. Toutefois vu son corps imposant, elle n'est pas très douée pour esquiver les attaques qu'on lui lance. On aurait pu croire qu'elle serait aussi vive qu'un serpent et capable de bondir ou quelque chose du genre, mais la vérité est qu'elle se traîne plutôt lentement en fait. Sa magie par contre est son principal atout et surtout son arme dissuasive.

• Pouvoir : Le pouvoir d’Alexia est la pétrification. Cela consiste tout simplement à transformer en une superbe statue de pierre quiconque croise son regard. En plus ses yeux semblent littéralement attirer le regard dès que sa chevelure est active... Mais heureusement, il y a des parades. Sinon la demoiselle aurait quelques difficultés à sortir...

Aly’ n’a pas continuellement sa chevelure de serpents. En temps normal, elle semble avoir une longue chevelure d’un noir de jais qui a comme seule particularité de sembler frémir légèrement même quand il n’y a aucun vent. Cependant contrariez la demoiselle, mettez la de mauvaise humeur ou faites la pleurer, et soyez assurés que ses petits protecteurs ne vont pas rester indifférents au traitement que vous lui faites subir. En deux mots : dès qu’Alexia est émotionnellement instable ou qu'elle le lui demande, sa chevelure retrouve son apparence normale : celle d’une masse de serpents dont la couleur varie d’un noir profond à un vert jade. Non content de tenter de mordre quiconque est trop proche de la demoiselle, si ces derniers sont actifs, regarder la gorgone dans les yeux signifie être transformé en pierre. Mais ne vous inquiétez pas, sitôt calmée, la demoiselle pourrait avoir la gentillesse de vous délivrer de votre gangue de pierre. Pour ce faire, souffler longuement sur la statue que vous êtes devenue ou un petit bisou et pouf, vous retrouvez votre mobilité. Seulement, si vous l’avez vraiment énervée elle risque plutôt de vous laisser moisir comme perchoir à oiseau ou vous vendre à un riche particulier appréciant l’air « vivant » de la statue que vous seriez devenue. Vous voilà prévenu.

Alexia est fort ennuyée de son pouvoir. Si elle sait se faire entendre de sa chevelure la plupart du temps, ses petits protégés se montrent souvent curieux et viennent pointer le bout de leur nez au milieu d'une conversation. Ou simplement décident simplement de monopoliser leur maîtresse en apparaissant dès que celle-ci semble éprouver quoi que ce soit. C'est fort gênant quand au milieu d'une conversation chaleureuse la gorgone est obligée de fixer le sol pendant cinq minutes le temps de convaincre ses bébés de retourner calmement dormir.

Le meilleur moyen de pouvoir malgré tout regarder la demoiselle est évidemment d'utiliser le reflet d'un miroir ou quelque chose de poli. Il faut un contact visuel direct pour être pétrifié. L'autre est que la demoiselle enfile un gros bandeau qui couvre ses yeux le temps que sa chevelure soit calmée. Pas agréable, mais au moins cela marche et elle n'a pas à craindre de pétrifier quelqu'un par inadvertance.


• Capacités :
La demoiselle n'a pas de véritable capacité autre que son pouvoir. Sa longue queue peut lui être utile de diverses manières et est capable de broyer quelqu'un avec aisance, mais Alexia préfère nettement éviter les problèmes et fuir s'il y a un combat.

Concernant sa queue : Alexia est capable d'une très grande souplesse. Elle peut se montrer très rapide pour certaines actions et vous enserrer dans ses anneaux en un instant. Même si en temps normal elle a plutôt tendance à se traîner... Elle est donc capable d'utiliser la pointe de sa queue de diverses manières, et a tendance à ramener ses anneaux autour d'elle dès qu'elle s'arrête pour ne pas qu'on marche dessus. Et puis c'est qu'elle prend un peu de place donc ainsi elle évite d'avoir besoin d'utiliser trois sièges au lieu d'un.

Pour le reste de son corps ou ses compétences purement physique, honnêtement la demoiselle n'est pas une athlète. Elle est vite essoufflée, préfère paresser au soleil et n'est pas capable de vous soulever de la fonte pour le plaisir. Si elle doit faire un effort physique, elle usera avant tout de sa queue pour traîner un objet ou s'aider de diverses manières (s'élever, atteindre un point défini, garder son équilibre,...)

Histoire
Version courte :

Alexia était une jeune femme qui a préféré rejoindre le gouvernement autoritaire pour y rassembler des informations sensibles que de mener une lutte frontale vouée à l'échec. Selon elle, la résistance n'obtenait aucun résultat, il valait mieux de son point de vue entrer dans le gouvernement et devenir une sorte d'espionne afin de pouvoir utiliser des informations qu'elle aurait récoltées pour enfin frapper là où cela aurait fait mal. Pour ce faire, elle a sacrifié plusieurs résistants et eu recours à toutes les méthodes qu'elle pouvait imaginer. Toutefois lorsqu'elle apprit que son frère allait être capturé, elle a tenté de le prévenir. Croyant toutefois qu'elle venait de les vendre, il l'a poignardée. Alexia est apparue à Tsuki sous une nouvelle forme serpentine : celle d'une gorgone capable de pétrifier les gens. Elle s'est finalement installée à l'Académie Saïka, désirant en apprendre plus sur ce monde et cherchant encore sa place.

Version longue :

L'ancienne vie de Alexia a été plutôt... compliquée. Ou disons plutôt qu'elle ne souhaite absolument pas en parler. Elle a été une résistante. Mais pas dans le sens conventionnel du terme. Le actions commandos, les tentatives d'assassinats ou les maigres résistances au pouvoir établi étaient selon elle voués à l'échec. Il fallait voir plus haut. Mais pour bien comprendre ses raisons, il faut avant tout vous en dire un peu plus sur elle.

Alexia est née dans une petite famille pauvre d'Irlande. Elle a un frère jumeau. Ou plutôt avait un frère... Quoi qu'il en soit, leur père était secrètement un membre de la résistance. Pas un grand rôle, ils étaient typiquement une de ces familles les plus frappées par le nouveau système autoritaire et leur père tentait d'y remédier à sa manière. Le genre de pauvre gars qui participait à des réunions soi-disant secrètes dans des caves en proclamant haut et fort qu'ils allaient changer le monde et qui finalement ne faisaient guère que voler quelques marchandises pour nourrir leur famille. Et le pire c'est qu'il n'a même pas été assez doué pour faire cela correctement. Il s'est fait prendre. Et la sanction a été immédiate. Une manière de le faire servir d'exemple.

Leur mère était effondrée après sa mort. Mais avec deux enfants en bas-âge dont elle devait s'occuper, elle ne pouvait se permettre de porter le deuil. Elle s'est investie à fond dans son petit travail pour tenter de leur offrir une meilleure vie, mais à l'intérieur elle n'était plus guère qu'une coquille vide. La façon dont Alexia et son frère l'ont pris dès lors qu'ils ont été en âge de comprendre les tenants et les aboutissants a été drastiquement différente.  Son frère voyait leur père comme un héros anonyme et accablait le système. Alexia, elle, le voyait juste comme un idiot qui avait préféré jouer au révolutionnaire plutôt que de s'occuper correctement de sa famille. Et c'est lui qu'elle accusait de leur situation précaire.

En grandissant, les jumeaux restèrent fort proches. Mais en même temps choisirent des voies fort différentes. Alexia apprit vite que son frère avait rejoint un petit groupe de révolutionnaires. Il suivait les traces de son père, et elle était convaincue qu'il ne réussirait à terme qu'à se faire tuer comme lui. Elle devait agir. Avant que son jumeau adoré ne devienne un nouveau martyr et qu'elle ne le perde lui aussi. Alors, plutôt que de le rejoindre et de le convaincre, elle en apprit juste assez. Leur endroit de réunion, quelques informations éparses soutirées à son frère. D'autres obtenues en le suivant furtivement. Et alors qu'il était censé se rendre à leur prochain rendez-vous, eh bien... Alexia l'a assommé proprement et attaché à son lit avant d'aller dénoncer leur groupe aux autorités. Elle eut beaucoup de chance d'une certaine façon. Elle, une pauvre fille des quartiers pauvres qu'on n'avait aucune raison de croire fut entendue. Et surtout crue. Elle était maintenant une des ces horribles traîtres à leur idéal. Coupable d'un crime pire que celui d'obéir au régime... Délation. Elle venait de renier leur cause pour se livrer à l'ennemi.

Une opération éclair fut menée. La plupart des sympathisants attrapés et emprisonnés. Enfin dans le meilleur des cas. Certains avaient tenté de résister, et d'autres servirent à nouveau d'exemple. Nouveaux martyrs pour la cause. Parmi eux, des voisins, des connaissances. Mais au moins son frère était sauf. Elle était prête à en subir les conséquences. Elle ne doutait pas que la rumeur selon laquelle c'était elle qui les avait livré se répandait déjà. Et pourtant elle y était retournée. Son frère avait entretemps réussi à se libérer et avait disparu. Mais le regard que sa mère lui lança était le plus expressif qu'elle lui ai vu depuis des années... En ce jour-là, sa mère renia sa fille. Les familles des victimes seraient surement venues la chercher pour lui régler son sort si l'un des véhicules du gouvernement ne s'était pas arrêté devant leur porte avec son escorte. Leur chef, probablement le chef du département qui avait mené l'assaut était venu la voir en personne et la remercier. A leurs yeux, elle était une parfaite citoyenne qui avait rempli son devoir. Et ils tenaient à la récompenser... S'ils savaient quel avait été son véritable but... Mais ce n'était pas son seul atout. Après tout elle était jolie. Très jolie. Et jeune. Alors, puisque plus rien ne la retenait ici. Puisque aux yeux de tous elle était une traîtresse, elle décida de devenir la méchante. Elle se damnerait s'il le fallait au contact des autorités. Mais sa révolution à elle frapperait au cœur de leur système. Mais pour cela elle devait se montrer impitoyable. Et gravir les échelons.

Ce jour-là, elle repartit avec le chef du département dans sa splendide voiture. A partir de là, Alexia passa trois ans où elle usa de tous ses atouts pour en apprendre plus. Elle savait comment les petits groupes se réunissaient et comment ils étaient organisés. Avec son aide, réprimer les petits actes de résistance devint presque un jeu d'enfant pour les autorités. Et à côté, elle lécha des bottes, elle rampa aux pieds des puissants, elle charma et manipula, elle consentit à tous les sacrifices... Elle devint une excellente comédienne, feignant en continu, cachant ce dégoût d'elle-même et de cet environnement dans lequel elle évoluait. Mais insidieusement, elle progressa. D'aide, elle devint indispensable. Puis confidente et amante, avant de trahir à nouveau pour progresser toujours plus haut. C'était encore au bord de l'oreiller qu'elle avait droit aux plus intéressantes confessions. Et petit à petit, elle amassait des connaissances pour frapper au coeur. Ce manège dura trois longues années qui lui servirent à obtenir les informations cruciales qui manquaient aux résistants : savoir où et quand frapper. Comment se retirer serait efficace et quels endroits éviter. Qui était protégé et qui ne l'était pas. Quel petit administrateur ferait pencher la balance politique plus surement qu'un ministre... Qui recelait des informations, et qui les transformait. Qui profitait du système pour s'enrichir. Trois années d'un travail colossal qui lui permettraient de saper le pouvoir plus efficacement qu'une vingtaine de petits groupes ensemble. Armée de ces informations, elle pourrait déclencher une vraie lutte interne en les divulguant habilement tout en décuplant la force de frappe des résistants... Elle était presque prête ! Et cet enfer personnel dans lequel elle évoluait finirait enfin...

Au final elle n'eut pas le temps de tout révéler. Et tout cela à cause d'une stupide bêtise. Son frère, disparu depuis l'accident avait rejoint un nouveau groupe de révolutionnaires. Elle avait oeuvré dans l'ombre pour le protéger. Elle avait minimisé son impact, pourchassé d'autres groupuscules. Mais cette fois-ci, elle avait été prévenue par son petit réseau d'informateurs qu'on allait s'occuper de lui et de tout ceux qui l'entouraient. Elle avait rassemblé toutes les précieuses informations qu'elle avait patiemment récoltées jusqu'ici dans un disque de sauvegarde spécialement prévu à cette effet. Puis elle s'était rendue là-bas. Elle ne disposait que de peu de temps avant que les unités spécialisées du gouvernement n'interviennent. Et elle avait failli réussir. Elle avait été tellement proche d'y arriver !

Elle s'était faite attraper par les sentinelles, on l'avait conduite jusqu'à son frère qui l'avait reconnue. Et alors qu'elle s'apprêtait à leur donner ses informations, à les prévenir de l'attaque imminente, l'attaque avait commencé. Et dans le court instant qui suivit la révélation qu'ils étaient cernés, elle eut le temps de lire dans les yeux de son frère une dernière accusation. Pour lui, elle l'avait trahi une seconde fois en les livrant tous à nouveau. Elle n'était qu'un pion à la solde de ce gouvernement qui les oppressait. Elle n'eut pas le temps de prononcer un mot, seul un hoquet sortit de sa gorge, suivit aussitôt par le goût cuivré du sang dans sa bouche. Une douleur intense lui saisit la poitrine, tandis qu'elle regardait avec stupéfaction le couteau qui y était enfoncé. Ses yeux suivirent la main qui le tenait. Avant de trouver ceux brûlant d'un mélange de haine et de regrets de son frère. Elle lui sourit un instant, se sentant rapidement perdre pieds.  Quelle folle elle avait été. La grande révolutionnaire en effet ! Au final, elle avait fait plus de mal que de bien. Elle avait trahi et pourchassé ses proches pour pouvoir mieux frapper, et c'était par la seule personne qu'elle avait refusé de sacrifier qu'elle allait se faire aussi stupidement tuer. Elle n'en voulait même pas à son frère. Elle tenta de lui donner le disque mais ses bras semblaient sans force et ses doigts lâchèrent trop vite le fragile CD. Elle s'effondra lentement, sa vue trouble ne lui laissant plus qu'entrevoir des corps flous et des bottes passant rapidement devant ses yeux. Elle entendit le vague écho de tirs, son ouïe peinant à son tour de fonctionner. Et elle reconnut la dernière personne qui passa devant elle. Ce petit chef de département qu'elle avait vite délaissé pour montrer plus haut dans les faveurs des grands du gouvernement. Sans même le voir, il écrasa le disque, résultat d'années de dur labeur. Il lui jeta un petit regard désolé et se détourna tandis que la demoiselle expirait.

Inutile et seule.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Elle flotte dans le vide. Un vide immense. Une obscurité si présente qu'elle en devient palpable.C'est cela la mort ? Cette impression diffuse de flotter dans le néant ? Seule encore ? Mais non, pas toute seule. Il y a quelqu'un d'autre. Une présence qui éclaire cet endroit. Une chaleur qui réveille ses membres. Un halo lumineux qui l'aveugle, avec en son centre une silhouette féminine. Son corps crie grâce et tente d'approcher de ce phare aveuglant, pauvre petit papillon attiré vers la lumière. Son âme se tend pour pouvoir saisir une bride de cette lumineuse présence. Par un effort immense, Alexia attrape la main tendue.

Flash. Elle est ailleurs.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Son réveil fut difficile. La demoiselle se sentait nauséeuse, la tête lourde. Elle mit du temps avant de réussir à redresser correctement la tête. Autour d'elle, une forêt dense. Où se trouvait-elle ? La tête brumeuse, les idées encore peu claires, elle avait du mal à aligner deux pensées cohérentes. Elle ne se sentait vraiment pas dans son assiette. La première chose dont elle se rappela finalement fut la douleur lancinante du couteau. Elle porta rapidement la main à sa poitrine, mais ne trouva rien. Pas une cicatrice, aucune douleur. Maintenant qu'elle commençait à reprendre pieds, Alexia commença à ressentir une impression plutôt étrange venant de ses pieds. Elle tenta d'en bouger un sans succès. Ses jambes semblaient de plomb. Baissant le regard pour voir ce qui leur était arrivé, quelle ne fut pas sa surprise en constatant qu'elle avait non pas deux longues et belles jambes mais une étonnante queue de serpent  d'une couleur mauve foncé... Passé un instant de stupeur, Alexia ferma les yeux. C'était un rêve. Ce ne pouvait être qu'un rêve. C'était le choc du au coup qu'elle avait reçu. Elle allait se réveiller dans un instant dans un lit d'hôpital. Dès qu'elle ouvrirait les yeux...

Pas de chance, sa queue était toujours là. Cédant à la panique, la demoiselle tâcha de s'éloigner de son appendice reptilien, rampant tant bien que mal d'un mètre avant de constater que cela ne servait à rien. Tâchant de réprimer une crise d'angoisse, le coup fatal fut asséné lorsqu'une de ses mèches de cheveux lui tomba devant les yeux avant de se transformer en tête de serpent dont la tête se releva souplement et de siffla affectueusement devant le bout de son nez. En même temps, le reste de sa chevelure commença à s'agiter en réaction à ses émotions tempétueuses et la gorgone se retrouva avec une chevelure grouillante sur la tête.  Là, c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase.

Alexia se mit à hurler.

Elle hurla si fort que ses poumons la brulèrent. Sa réaction somme toute légitime ne fit qu'attiser sa chevelure beaucoup trop vivante à son goût qui se mit à siffler à qui mieux mieux, cherchant du regard qui osait ainsi terrifier leur maîtresse. Elle tenta à nouveau de s'enfuir, s'éloignant du lieu où elle s'était réveillée, traînant derrière elle sa lourde queue et sa chevelure serpentine. Ce n'était pas un rêve, c'était un vrai cauchemar.

Elle ne se trouvait au final que dans un petit bosquet qu'elle ne parvint même pas à quitter, ses bras peinant à la faire avancer de plus de trois mètres vu le poids mort qu'était sa queue. Son cri avait attiré l'attention du voisinage. L'un d'eux la trouva rapidement. Et croisa son regard. Alors qu'elle s'apprêtait à pleurer de soulagement devant l'arrivée de quelqu'un, voilà que le pauvre gars qui n'avait rien demandé à personne s'était transformé en pierre. Cela ne fit rien pour arrêter sa crise, et assez naturellement, la demoiselle ramena ses anneaux autour d'elle, se murmurant à elle-même des bouts de phrase peu cohérents.

Les autres voisins qui arrivèrent à la suite semblèrent comprendre que l'endroit était dangereux. Bon déjà la statue de leur voisin était assez dissuasive... L'un d'eux plus dégourdi que les autres, ou ayant peut-être déjà eu affaire à une gorgone peut-être finit tout de même par s'approcher, le regard prudemment rivé sur le sol et tenta de la calmer.
Je vous passe le long épisode d'incompréhension qui s'ensuivit. C'était difficile pour Alexia d'admettre qu'elle était morte et se retrouvait dans un autre monde avec une autre apparence. C'était une punition c'était cela ? Son apparence de femme-serpent, c'était parce qu'elle avait manipulé sournoisement tout ceux qui l'entouraient pour arriver à ses fins ? C'est au début ainsi qu'elle le voyait toutefois. Quand elle eut enfin fini de pleurer, n'ayant plus assez de larmes à faire couler et la gorge sèche d'avoir tant crié, la demoiselle se sentit vide. Si vide. Mais au moins elle était un peu apaisée. Sa chevelure s'était aussi calmée. Il lui fallut un moment pour comprendre qu'elle pouvait libérer de sa gangue de pierre sa pauvre victime, mais au final on ne lui en tint pas rigueur. Les locaux semblaient sympathiques et compréhensifs et lui offrirent un abri ce premier soir, ainsi que de nombreuses explications.

Elle resta au final presque trois jours sur place. D'abord parce qu'elle avait énormément de difficultés à s'habituer à son nouveau corps. Assez curieusement, elle s'habitua vite à sa chevelure mouvante et s'y attacha même. Elle les traite presque comme ses petits bébés et leur parle souvent toute seule d'un ton gazouillant. Mais la longue queue, là c'était autre chose. Pour elle qui était habituée à se déplacer sur deux jambes, devoir apprendre à ramper c'était plutôt compliqué. Et puis elle a mis un moment avant de supporter sa répulsion pour ses écailles luisantes. Maintenant, elle en prend soin mais il lui a vraiment fallut un temps d'adaptation. Le problème toutefois n'était pas physique, mais moral.

Intérieurement, elle se sentait toujours aussi vide, brisée. Elle avait échoué. Son propre frère l'avait tuée. A cause d'elle, il était en plus probablement mort avec tout son groupe. Elle caressait un peu l'espoir que comme elle il ait eu droit à une "seconde chance", mais elle ne se faisait pas vraiment d'illusions. Et pour elle, cette renaissance ressemblait plus à une malédiction. Proche de se mettre à broyer du noir et d'entrer dans une grosse dépression, elle fut toutefois interrompue dans sa triste rumination par les locaux. Ils étaient gentils, mais la nourrir et la loger avait quand même ses limites. Et puis surtout ils avaient prévenus la ville voisine. Alors ils la poussèrent gentiment mais fermement à cesser de se morfondre et à aller explorer le monde, reprendre ses études abandonnées depuis si longtemps, tout ce qu'elle voulait pourvu qu'elle oublie un peu son ancien monde et vide dans celui qui lui était offert.

Alexia s'est en conséquence installée à l'Académie Seïka. Elle a encore un peu tendance à broyer du noir sur cet échec qui la poursuit et reste discrète sur son passé -après tout elle est la cause de la mort de pas mal d'autres résistants-, mais elle s'est au moins habituée à sa nouvelle apparence et ne la déteste plus. Même si son pouvoir reste assez handicapant pour les interactions sociales.



Dernière édition par Alexia Callahan le Jeu 14 Avr 2016 - 12:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéMer 13 Avr 2016 - 20:34

Bienvenue !!

J'aime bien ton personnage et la chevelure... J'adore !! J'adore cette idée avec les serpents *^* Et wow sa mort...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 179
Race : Humaine
Pouvoir : /
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Elève
Soras : 566
Avatar utilisé : Ryuuko Matoi - Kill la Kill
Autre(s) compte(s) : Raphael A. Sullivan
Couleur de dialogue : #cc0033

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
La KyllerkaJeu 14 Avr 2016 - 12:16

Bonjour j'ai la flemme de changer de compte du coup je passe avec La, voilààààà *meurs*
Bienvenue ! c:
Bon pour moi y'a pas grand chose à redire °^° A part que ton perso va bien se faire chier pour passer les portes ~~~ *sors*
Et qu'il te faut minimum 150 mots pour les capacités °^°

Voilà c'est tout ce que j'ai à dire c:

•••

Caps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéJeu 14 Avr 2016 - 12:30

Merci à vous deux ♥

Capacités détaillées : Alexia n'a aucune endurance, et j'ai détaillé la façon dont elle use de ses anneaux au quotidien. (bon c'est surtout du remplissage hein ;.; )

Et elle a pas des hanches si larges que cela ! Elle sait passer les portes naméoh. Après pour se trouver une place confortable, va lui falloir un peu d'espace ! x3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéJeu 14 Avr 2016 - 20:07

Encore une fois Bienvenue ma petite gorgone ~~
J'ai lu toute la présentation, et je n'ai rien à en redire.

Les modifications de (La) Shio ont été apportées, donc... Pour moi c'est un avis positif pour la validation !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 18/10/2015
Messages : 579
Race : Elfe
Pouvoir : Contrôle de l'eau
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Etudiante
Soras : 6561
Avatar utilisé : OC de moi o/
Autre(s) compte(s) : La & Raphael
Couleur de dialogue : Blue (#0000FF)

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/55/25
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
ShioJeu 14 Avr 2016 - 20:29

Eh ben, puisque c'est ainsi nous irons mardi...


Validée ~~~
image staffeux qui a validé la personneFélicitation, tu es validée !
Tu peux aller faire ta demande de logement et ta demande de métier ! Tu peux aussi évidemment demander un rp si jamais tu n'en as pas ! N'oublie pas de passer par les quêtes, qui sait, il y en a peut-être des intéressantes ! Ne t'en fais pas pour le recensement de ton pouvoir et de ton avatar, les admins s'en occupent ! Ah, dernière chose, tu peux aller faire un livre de vie pour retracer les relations amoureuses et les aventures épiques de ton personnage !
Amuses-toi bien parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Alexia Callahan (FINI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: Bac à vrac :: Archives :: Personnages oubliés :: Anciennes prez's-