Partagez| .

Seuls sur une île déserte ? [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Invité
KazumaSam 30 Avr 2016 - 21:51

Un jour comme un autre, Kazuma, qui était rentré il y a peu de sa quête avec Mary et Kain à la crypte. Après avoir défait le Roi Squelette, il en avait un peu marre de tout ça : les monstres horribles... Les odeurs dérangeantes, les conditions extrêmes... Il fallait en mettre un terme ! Et si on ajoutait à ça la fatigue physique qu'éprouvait le jeune homme... C'en était fini de lui s'il se retrouvait encore dans une quête harassante.

Le matin, avant d'aller en cours, comme à son habitude. Le demi dieu s'en allait vers le panneau d'affichage, dans l'espoir de trouver quelque chose à faire plutôt que de passer sa journée en cours. Et qui sait, trouvera t'il peut-être une quête relativement facile à faire, et durant laquelle il dormirait sur une pelouse fraîche, au gré du vent ?

Le chemin de sa chambre jusqu'au panneau des quêtes ne fut pas des plus simples, enchaînant bâillement sur bâillement et en ayant le pas lourd. Ce ne fut pas de tout repos mais le brun finit par y arriver, après avoir esquivé un troupeau d'élève se rendant en cours. Il se positionnait face au dit panneau et scannait du regard chacune des quêtes s'y trouvant...

« Bon... Une quête tranquille, un truc pas trop chiant... Si possible près de l'eau, où je serais seul... Ça doit bien se trouver, non ?! »

Pas besoin de réfléchir longtemps pour deviner que c'était la mauvaise personnalité de Kazuma qui était présente... Il regardait avec ennui chacune des quêtes, rien ne correspondait vraiment... Sauf...

Avant de la prendre il vit quelqu'un au loin qui s'approchait de sa position. Et soudainement sa personnalité changeait en voyant cette personne. Il prit la requête sur le tableau et attendait que la dite personne arrivait à lui. Une personne capable de lui donner le sourire, c'était Farone, naturellement. Immédiatement et sans hésiter il lui proposait de l'accompagner...

« Bonjour Farone ! Je suis si content de te voir ! Dis-moi, je voulais faire une quête, mais tout seul c'est assez ennuyeux... Du coup... Voudrais-tu aller juste avec moi, sur une île déserte ou personne n'habite ? Il faut chercher un homme et on devra sûrement y passer... la nuit... là-b... »

Au fur et à mesure que sa phrase continuait, il se rendait compte que c'était une demande pour sortir avec elle... En tête à tête. Ainsi, sans pouvoir y faire quoique ce soit, il finit par rougir et n'arrivait même plus à finir sa phrase.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
FaroneDim 1 Mai 2016 - 13:50

Cela faisait quelques jours que je n'ai rien fait. Vraiment rien. J'ai essayé de sortir un peu, de dessiner, de manger... Ca fait trop de temps que je suis comme ça. Il faut que je lui parle. Combien de temps on ne sait pas vu ? J'espère que ce n'était pas la dernière fois. Je veux tellement le revoir... Juste une fois. J'ai presque perdu goût à la vie. Mais aujourd'hui j'ai essayé de reprendre courage ! Il fallait que je m'amuse encore, que je souris et tout le tralala. Au moins faire semblant mais le faire.

Mon esprit m'a directement guider vers les quêtes. Après tout, pourquoi pas. La dernière avec Aura et Mary était pas si mal que ça... Et puis taper un peu... ouais non j'ai pas envi de violence en faite. Je vais prendre une quête assez calme. Celle du rang A sont surtout dans l'enfer. Là-bas je n'aurais pas pas de plantes, les autres ne sont pas tip top non plus... Je m'avance vers les quêtes C et là... je le vois.

Je cour presque vers lui. C'est simplement mon corps qui le fais et mon esprit suit avec joie. Il m'a vu et reconnu. Je suis soulagée. Il me salue :

"Bonjour Farone ! Je suis si content de te voir ! Dis-moi, je voulais faire une quête, mais tout seul c'est assez ennuyeux... Du coup... Voudrais-tu aller juste avec moi, sur une île déserte ou personne n'habite ? Il faut chercher un homme et on devra sûrement y passer... la nuit... là-b..."

Intérieurement je saute de joie. Mais j'essaie de garder un peu mon calme. Je tremble un peu, j'espère qu'il n'a pas remarqué. Cette quête me plait énormément. Être avec Kazu là-bas... Et puis c'est assez tranquille ! Je lui souris et répond avec enthousiasme :

"L'idée me plait énormément ! Je cherchais justement une quête pas trop dur... Et puis surtout qu'on se retrouve ! Non vraiment j'ai hâte..."

En disant cela, je dépose un bisou sur sa joue. J'avais vraiment trop envi et puis finalement je l'ai fait sans scrupule. J'espère que je ne l'ai pas trop gêné... Je déclare un peu gênée :

"On partirai quand ?"

Pitié que ce sois le plus vite possible... Je suis impatiente.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
KazumaDim 1 Mai 2016 - 22:49

Il était euphorique, totalement. La retrouvaille avec sa chère Farone ne s'était pas passé comme il l'aurait espéré, mais ce n'était pas si mal que ça. Kazuma le savait pertinemment que dans ce monde là, n'importe qu'elle façon était presque naturelle. De plus Farone avait l'air enjouée de l'avoir revu. Il y avait bien une séparation que quelques jours depuis le jour où leur rencontre s'était passé... Ajouté à cela qu'il a dû fuir pour préserver sa santé, malmenée par un trop grand nombres de changement de personnalité. Ce n'était vraiment pas de tout repos d'être lui !

La proposition de quête fut acceptée, au grand bonheur du garçon qui voulait faire une sortie avec la demoiselle, pour vraiment officialiser le fait qu'ils forment... un couple ? Et la réponse fut des plus surprenante ! Un bisou sur la joue, rien de plus mignon ! Le brun ne savait pas quoi dire suite à cela et conservait un teint rose, par gêne. Mais ce n'était pas mauvais, au contraire : il appréciait de plus en plus se retrouver dans de telles situations.

Elle demandait quand est-ce qu'ils partiraient... La réponse était assez évidente :

« On... Hum... Vu l'importance de la quête... Le plus tôt sera le mieux ? Il faut qu'on aille au labo de recherche du disparu voir ses collègues et récolter des informations... Cette après-midi après la pause déjeuner, ça te va ? A moins que tu ne veuilles qu'on mange ensemble et qu'on partent tout de suite après ? »

Il marquait une pause et réfléchissait à ce qu'il pouvait ajouter de plus, pour aider Farone à se préparer au mieux... Il reprit rapidement juste après.

« Comme on sera sur une île... Il devrait y avoir une plage... On pourrait se baigner ? Tu as un maillot de bain ? Et vu qu'on ne sait pas ce qu'il y a là-bas... Equipes-toi de ce que tu as comme arme, c'est plus prudent... »

Réflexion finie, il regardait l'heure avec insistance... Il avait à faire, et surtout acheter quelques petites choses avant de partir en début d'après-midi... Il prononçait quelques mots avant de partir en guise de salutations rapides.

« Je suis désolé, je dois aller faire quelques achats avant de partir... On se retrouve à midi à l'entrée de l'académie ? N'apporte rien à manger, je me charge de tout ! A tout à l'heure ! »

Et il s'en allait, déposant au passage une bise sur le front de Farone, l'air toujours rougissant et partait, en finissant sur un bref :

« J'ai aussi hâte d'y être ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
FaroneLun 2 Mai 2016 - 18:29

Il a l'air heureux de me revoir. Je suis si contente ! Je l'ai enfin revu... J'attendais ça depuis notre dernière rencontre. Et nous revoilà ensemble, une nouvelle fois réunis pour le meilleur et pour le pire pour une quête. Il veut qu'on la commence la plus tôt possible. Le temps va me semblait interminable. Il me propose de manger avec lui... J'accepte évidemment ! Ce sera le meilleur repas de ma vie. Mais j'y pense ! Il aura une plage... Il me le fait remarquer direct. Ca tombe à pic ! J'avais acheté un petit bikini. Décidément la vie fait tout pour que aille mieux ! Ah oui et ma rapière ! Surtout ne pas l'oublier. Même si dans l'île il y a la jungle, on ne sait jamais ce qui peut arriver.

Il regarde sa montre longuement. C'est vrai qu'il est tôt mais midi n'est pas si tard. En déposant un bisou sur mon front, il part. Il a hâte d'y être. Moi aussi. Les heures vont me paraitre longues. Mais il a des choses à faire et je comprends. Moi aussi j'ai à me préparé.

Une fois qu'il est partit et qu'il ne me voit plus, je fonce vers l'académie. Je fouille mes placard à la recherche du maillot de bain. Ce sera la première fois que j'en met un. Je prends toute les affaires qu'il me faut. Rapière, serviette, maillot... Ouais en faite j'ai besoin que de ça... Je soupire. Qu'est ce que je peux faire pendant toute temps ? J'ai pas envi d'être en retard mais pas non plus trop en avance. Je prends un sac et fourre toute mes affaires dans sauf la rapière que j'attache à ma taille. Je vais près du miroir de ma chambre poire arrangé ma coiffure et sort.

Il a parlé d'un labo ? Ou de collègues ? Mais est-ce qu'ils sont toujours là ? Je vais essayer de ma balader près. Mais en faite, je sais pas trop où c'est... Mince.. j'aurais pu prendre les infos, on aurait été direct à la place pour se baigner euh aller sauver l'homme. Mais la mission est à l'île non ? Quelles infos ont pourraient avoir... La raison peut-être ? Ouais...

Je suis arrivée au point de rendez-vous une demi-heure avant l'heure prévue. Mais je me suis occupée un peu de mon stresse. J'attends tranquillement pour le moment. Et le voilà.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
KazumaLun 2 Mai 2016 - 23:32

Après s'être momentanément séparés, Kazuma prit la route menant à la capitale. Il avait une montagne de choses de choses à faire avant de partir l'après-midi... Mais aussi étrange que cela puisse paraître, il était motivé, anxieux, mais motivé et d'attaque pour affronter tout ça !

La première étape consistait à passer chez un épicier pour acheter des ingrédients de cuisine pour réaliser les plats de ce midi... Le reste se fera au feeling avec les trouvailles sur l'île.

Ensuite, le jeune homme avait obligatoirement besoin de passer dans un magasin de vêtements pour acheter un... Maillot de bain... Oui, car ce garçon n'a jamais voulu en acheter. Pour lui se baigner dans une grande étendue d'eau rappelle trop de mauvaises choses... Dont notamment l'autre monde.

Après cela, la moitié de la matinée était déjà passée, il lui fallait encore du temps avant de finir ses préparations. Il accourut jusqu'à sa chambre pour y déposer ses affaires et reparti aussitôt dans les cuisines du dortoir pour aller préparer son repas, à lui et à Farone avec tout ce qu'il avait acheter dans la matinée.

Midi arrivait bien trop vite à son goût et il était déjà en retard. Il prit ses affaires, armes, et panier repas et les mit dans un sac de sport assez grand pour contenir le tout. Ses armes, notamment son fouet de vent, ainsi que son couteau de glace étaient déjà sur lui, ce qui évitait de trop encombrer son paquetage.

Quelques minutes après avoir tout rassemblé, il quittait sa chambre sans plus de cérémonies, sourire aux lèvres et pressé d'y être. Il regardait sa montre et confirmait qu'il n'était pas ponctuel pour une fois. Farone lui en voudrait peut-être, mais il saurait se faire pardonner, il le savait et ne souciait pas plus de ça.

L'avant de l'académie était enfin rejoint, et il put apercevoir la silhouette de Farone. Un dernier sprint et il était enfin à ses côtés. Il s'arrêtait devant elle et prit quelques secondes pour reprendre son souffle avant de s'excuser platement.

« Désolé d'être en retard ! J'ai crû que je n'en finirais jamais avec mes préparations ! Je ne t'ai pas fait trop attendre j'espère ? Allons-y rapidement, pour que l'on puisse partir, je n'en peux plus d'être ici ! »

Rapidement, il prit la main de Farone et la guidait vers le centre ville, et plus précisément vers le bâtiment où travail les collègues du présumé disparu sur l'île. Durant la marche, Kazuma donnait à Farone toutes les informations qu'il avait.

« Je les ai contacté par téléphone pour les prévenir de notre arrivée, ils m'ont dit qu'ils avaient juste quelque chose à nous remettre, un appareil de communication à la forme d'oreillette sans fil, puis nous prendrons un avion en direction de l'île en question... Loin au sud de la ville, dans la région Nakamara. On a pour une heure de vol, ça nous laissera le temps de manger. Après, on a deux à trois jours pour retrouver ce brave homme... Mais j'ai un plan, le retrouver sera très facile, donc on pourra profiter du voyage et on pourra s'amuser ! »

Les explications données, le petit couple arrivait devant le centre de recherche, en bordure de ville. Il y avait un grand bâtiment en forme de L, et un petit aérodrome à l'arrière. L'entrée se faisait par l'avant du bâtiment. Ensuite comme ils fut tout deux attendus, la rencontre avec les scientifiques fut brèves. Chacun fut doté d'une oreillette pour communiquer entre eux, de sorte à toujours être en communication avec l'autre, peut importe la distance séparant Kazuma de Farone.

Puis rapidement, le moment venu... Le grand départ. Les deux jeunes gens embarquèrent dans un petit Jet privé tout confort. Kazuma s'installait et commençait à déballer leur repas sous les yeux de Farone.

« Je ne savais pas ce que tu aimes manger, du coup j'ai préparer des spécialités de chez moi... Enfin, de mon ancien chez moi... Des spécialités japonaises. Takoyaki, riz sauté, Sushis, Makis, et quelques assortiment de légumes ! J'espère que ça te plaira ! N'ai pas peur, tu peux me faire confiance, j'ai longtemps travailler dans plusieurs petits restaurant, j'ai énormément appris en cuisine ! »

Puis après un petit « Itadakimasu ! », le garçon commençait à savourer la nourriture en affichant un large sourire adressé à Farone, puis regarde de temps à autre la vue sur le ciel par un des hublots de l'avion, afin d'éviter de trop rougir et fixer la demoiselle pendant le repas... Ce qu'il aura tout le temps de faire sur l'île...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
FaroneMar 3 Mai 2016 - 18:18

Les minutes me semblent interminables. Dans mon esprit, tout est au ralenti. Les passants ont la marche longue et nonchalante. Je me retiens de les pousser pour qu'ils avancent plus vite. Alors j'ai arrêté de les regarder. Je me suis un peu plongée dans mes pensés. Je vais passer la meilleur journée de ma vie, je le sens. Même si les heures paraissent longues, rêvasser le fait passer paisiblement. Je ferme les yeux en souriant. Lorsque je les réouvre Kazuma est devant moi, essoufflé. Je me lève furtivement. Il est avec un sac, il y sûrement la nourriture et ses affaires personnelles.

"Désolé d'être en retard ! J'ai crû que je n'en finirais jamais avec mes préparations ! Je ne t'ai pas fait trop attendre j'espère ? Allons-y rapidement, pour que l'on puisse partir, je n'en peux plus d'être ici !


-On est pas pressé ! Et il y avait une raison n'est-ce pas ? Donc aucun soucis. Et oui j'arrive !"

Les mots "Je n'en peux plus d'être ici !" résonnent dans ma tête. Il est aussi impatient que moi ? Super ! Il me prend la main. C'est tellement soudain que j'en ai des frissons. Il m'explique qu'il a déjà parlé aux scientifiques. On aura des oreillettes et un avion privé... Ca va être génial ! On a tout le confort pour chercher le scientifique et être ensemble bien sûr ! Il m'assure qu'il a un bon plan. On pourra prendre le temps de s'amuser.

Nous arrivons enfin aux bâtiment indiquer. C'est grand je trouve... Les scientifiques nous attendaient. Une petite oreillettes pour chacun. Génial non ? En plus on pourra les garder. Le dialogue est très rapide, je n'ai même rien pu dire. Mais il y a plus urgent. Ils veulent que l'on parte tôt donc il faut se mettre en route. Nous entrons dans l'avion. Dedans, c'est vraiment luxueux. Mais... je n'ai jamais prit l'avion, j'ai un peu peur de mes réactions. Je m'installe face à Kazuma, qui commence à mettre le couvert.

"Je ne savais pas ce que tu aimes manger, du coup j'ai préparer des spécialités de chez moi... Enfin, de mon ancien chez moi... Des spécialités japonaises. Takoyaki, riz sauté, Sushis, Makis, et quelques assortiment de légumes ! J'espère que ça te plaira ! N'ai pas peur, tu peux me faire confiance, j'ai longtemps travailler dans plusieurs petits restaurant, j'ai énormément appris en cuisine !"

J'ai trouvé ça tellement mignon. Tellement que mes joues rougissent un peu. J'adore la gastronomie japonaises ! Il commence à manger le sourire aux lèvres. Je lui souris aussi et commence à manger. Pendant le décollage, c'est amusant. J'ai des papillons dans le ventre et les oreilles un peu bouché. Soudain j'ai une idée ! Après avoir manger, je me lève et gémis :

"Je me sens pas bien... J'arrive."

Je fonce dans les toilettes et place mon oreillettes. J'envoi le signale et lance un :

"Salut mon amouuuuuuuur !"


Je rigole un peu, j'ai osé. J'apparais en plaçant mes mains sur mes hanches. Je lui souris et m'assois à côté de Kazuma. Je regarde un peu dehors au départ, puis je croise le regard de Kazuma. Il a des beaux yeux. J'ai envi de m'y noyer. Si ça pouvait se passer comme à notre dernière rencontre. Le bisou rapide. Je rapproche ma tête un peu... et l'avion atterri. Je regarde par la fenêtre.

"Ooooh c'est trop beau !"

Je sors de l'avion. Il y a un vent chaud. Une immense étendue turquoise nous entoure. Et plus loin, une jungle. J'ai hâte de me baigner, j'ai hâte de rencontrer ses plantes... j'ai hâte d'être avec Kazu. Je le regarde en souriant. Ca va être parfait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
KazumaMer 4 Mai 2016 - 23:39

Dans l'avion, durant le repas, Kazuma était aux anges, ce qu'il avait préparer semblait plaire à Farone, et de plus il était en sa compagnie, qui n'était pas des moindres, au contraire ! Elle devait être la seule qui ne provoquait pas de crises de changement de personnalité chez le garçon, ce qui était vraiment rare !

Soudainement, durant le repas, quelques perturbations faisaient bouger l'avion, comme s'il avait heurté quelque chose, mais trois fois rien. Ce n'était pas grave et ça n'allait pas déranger le repas des deux jeunes gens... Enfin, c'est ce que croyait Kazuma... Farone semblait ne pas aller bien et se précipitait aux toilettes après s'être excusée.

Le jeune homme semblait inquiet et s'arrêtait de manger, soucieux pour la santé de la demoiselle... S'en suivi d'un petit clic sonore dans son oreillette, signalant que la deuxième oreillette était en route... Puis finalement Farone se faisait entendre avec sa petite phrase touchante. Le garçon en fut ému et n'eut pas l'occasion de répondre, essuyant simplement ses quelques larmes, avant qu'elle ne revienne. Et elle revenu assez rapidement, l'air fière mais convaincue de ses dires.

Elle se plaçait juste à côté de lui, tandis que Kazuma lui laissait largement la place de s'asseoir, par simple galanterie... ou gêne ? Quoiqu'il en soit, pour le moment tout était parfait. Tous deux regardaient par le hublot, sans un bruit, mais chacun essayait de regarder l'autre sans se faire remarquer... Mais à plusieurs reprises leurs regards se croisaient, ce qui gênait d'autant plus le jeune demi dieu qui ne pouvait s'empêcher de rougir et faire fuir son regard vers les nuages à l'extérieur...

Quasiment à la fin du voyage, la demoiselle qui tentait une ultime tentative, commençait à s'approcher du jeune homme, celui-ci ayant remarquer cela ne pouvait s'empêcher d'être quelques peu stresser, mais faisait mine de ne rien remarquer... Il attendait le bon moment pour retourner la situation à son avantage et surprendre Farone autant qu'elle voulait le faire... Hélas, l'avion entamait déjà son atterrissage, et avant de ne pouvoir faire quoique ce soit de concret, il étaient arrivés à bon port...

Kazuma lâchait un soupir... Il aurait bien voulu que le voyage dure un petit peu plus longtemps... Pour au moins permettre aux deux amoureux d'appronfondir leur relation... Il ne put s'empêcher de marmonner une petite phrase...

« Déjà arrivés... C'est bien et en même temps pas bien... 10 min de plus aurait été parfait... »

Le pilote les somma de sortir avec leurs affaires, ce que fit Farone en première, amenant sa belle chevelure sous les rayons de soleil qui baignaient l'île toute entière. Le jeune homme suivait rapidement après avoir rassembler toutes les affaires. Son regard se portait plus sur Farone que sur la beauté des lieux...

Sur Terre, Kazuma n'avait jamais eu l'occasion de voyager, ou même d'aller à la mer. Pour lui, sur ce monde, tout ressemblait étrangement à la Terre, et donc c'était potentiellement un déjà-vu sur certaines choses... Alors pour lui qui n'a jamais été nul part, ce n'est pas franchement intéressant à regarder. qui n'a jamais eu l'envie d'apprécier la beauté de la nature sauvage. Il avait autre chose à faire que de s'extasier face à un environnement hostile qui pourrait le tuer à tout instant... La mauvaise personnalité de Kazuma ressortait quelques secondes, son œil droit prit un ton rouge et il posait le sac au sol.

Une fois fait, il se mit à vérifier son equipement, fouet enroulé et attaché dans le dos, couteau ranger dans son étui sur le côté de la cuisse gauche... Et quelques petites surprises dans une poche intérieur de sa veste.

Le pilote, de la fênetre du cockpit l'interpella et lui donnait quelques précieuses indications :

« Hey, jeune homme ! Si vous voulez dormir en paix, je vous conseille de rejoindre le camp du scientifique, même s'il est désert en son absence, vous serez à l'abri de tout durant la nuit ! »

Le demi dieu tiquait à cette remarque, sous sa mauvaise personnalité, il n'appréciait l'aide de personne, et ne fuyait jamais un combat, donc lui proposer une solution pour se la couler douce... Très peu pour lui... Il répondait avec certaine froideur au pilote.

« On s'en fout de votre conseil, foutez le camp avec votre carcasse volante, on a des choses à faire ici. »

Puis rapidement, rattrapage de situation, il se bouchait le clapet lui-même et redevenait le gentil Kazuma, il soupirait et retournait la tête pour regarder le pilote et s'excusait...

« Désolé, merci du conseil ! »

Quelques secondes après, le pilote démarrait son jet et repartit vers la Capitale... Les deux jeunes élèves étaient désormais... ne l'espérons pas pour le scientifique, les deux étaient à présent les seuls êtres vivants dans le coin... Kazuma s'étirait un petit peu, et fermait les yeux pour profiter du vent chaud et sec, Bien différent du vent de l'académie... Il reprit ses esprits et regardait Farone, un grand sourire aux lèvres.

« Nous y voilà... On fait quoi maintenant ? Tu as des idées ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
FaroneVen 6 Mai 2016 - 10:51

Je suis impressionnée par la grandeur du lieu. Jamais je n'ai pensé que c'est aussi beau, aussi... bleu. Le vent est agréable, ça doit l'être aussi pour Kazuma. Et pour l'autre parti de lui. Ah, j'espère qu'il ne va pas trop nous déranger celui-là... Je remplis mes poumons de l'air. La quantité d'oxygène pure me fait presque tourner la tête. Ça va être super. Je fais que le répéter mais je suis vraiment contente de passer un bon moment avec Kazuma.

D'une oreille, j'écoute ce qui se passe à l'arrière. Le pilote nous propose de dormir à l'abri, dans son labo. Honnêtement, je le remercie du conseil de loin. L'idée de dormir à la belle étoile ne me déplaît pas, j'aurais pu faire un cocon pour deux avec les plantes mais ce n'est pas ça le problème. Mais dans une île, il y a des bêtes. J'ai pas envi de me faire attaquer par des bêtes sauvages moi ! En y pensant, j'espère que le scientifique n'est pas mort à cause des bestioles. Je peux essayer de les apprivoiser... Ouais c'est jouer avec le feu.

Alors que le pilote donner son conseil, Kazuma s'énerve et lui dit "d'aller se faire voir." Mmh... C'est pas Kazuma. Lui il n'oserait pas cacher sur une idée aussi précieuse. Je soupire. C'est encore l'autre garçon dans sa tête. J'usqu'ici il ne s'est pas manifesté. Il a intérêt de ne pas trop revenir. D'ailleurs, Kazuma se reprend et s'excuse. Je préfère ça.

Je l'attends sagement. Le pilote a démarré, on le retrouva dans trois jours. Trois jours qui vont être excellent. Entre baignade et recherche, je vois pas ce qu'on pourrait avoir de mieux. Il s'avance vers moi, valises à la main et il déclare en me regardant :

"Nous  y voilà... On fait quoi maintenant ? Tu as des idées ?"

Je prends une mine réfléchi. J'ai deja mon idée mais j'espère qu'il va être d'accord. Je lui souris et prends nos valises.

"Je propose qu'on dépose nos affaires dans le labo comme nous l'a suggéré le pilote. Ça nous évitera d'être encombré par nos affaires si on va se baignera. D'ailleurs après on peut y aller si ça te dit !"

Sans attendre forcément de réponse, j'avance un peu et pointe du doigt la petite forêt.

"Ça doit être par là. C'est pas si loin."

Je regarde un peu la distance. En faite, si c'est un peu loin. Ou alors c'est une illusion d'optique. Je le regarde pour voir si il approuve. De toute façon, s'il n'est pas d'accord, j'irais quand même. Je commence à avancer, en lui prenant le bras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
KazumaVen 6 Mai 2016 - 22:14

"Je propose qu'on dépose nos affaires dans le labo comme nous l'a suggéré le pilote. Ça nous évitera d'être encombré par nos affaires si on va se baignera. D'ailleurs après on peut y aller si ça te dit !"

Déposer les affaires, oui... Mais se baigner, hors de question pour Kazuma... Depuis sa mort, être plongé dans l'eau, c'est devenu tout à fait impossible pour lui. Bien sûr, il ne voulait pas le divulguer comme ça devant Farone, ce serait la honte. Il répondait sans donner trop d'indications...

« Se baigner ? Hum... Oui. Si tu veux... Tu pourras te baigner, j'irais faire des chateaux de sable sur la plage, ou je bronzerais un peu... »

Farone ne semblait pas avoir entendu ça, ou n'avait pas compris sur le coup... Elle revenait vers Kazuma et lui attrapait le bras, le tenant fermement contre elle.

« Ça doit être par là. C'est pas si loin. »

Kazuma était un peu gêné d'être aussi proche d'elle... Mais en même temps content de voir qu'elle n'était plus aussi gênée qu'avant par sa présence et tentait de les rapprocher.

« Si tu le dis, quand il s'agit de forêt, tu es la plus apte à donner des directions ! Et en parlant de ça, je te suis, tu n'es pas obligé de me tirer par le bras tu sais... »

Mais rien n'y faisait, Farone voulait à tout prix tenir le jeune homm ainsi et les guidait tout deux à bon port, jusqu'à un petit bâtiment scientifique. Il était de forme rectangulaire, un peu futuriste avec de large baies vitrées... Mais la végétation semblait vouloir reprendre de droit le terrain qu'il occupait. Le lierre poussait contre les vitre et avait grimpé jusqu'au toit, formant une barrière naturelle en recouvrant les fenêtres.

Les deux jeunes gens s'en approchait par le seul sentier y menant, l'air guilleret, Farone inspectait la nature autour d'elle, surement pour son pouvoir de demi déesse, tandis que Kazuma profitait du souffle de vent léger et continu, pour lui c'était comme si le vent lui parlait. L'entrée du bâtiment était entre-ouvert, mais rien d'alarmant à l'intérieur... Le scientifique ne s'y trouvait pas... La cachette était relativement petite une fois qu'on y entrait, il y avait juste un bureau d'étude, une pièce servant de chambre, et une autre en guise de salle de bain, sans eau courant évidemment, ce serait trop beau.

Kazuma laissait Farone seule un instant, dans la plus grande pièce et allait dans la « chambre » déposé leurs sacs. En y entrant il voyait directement un souci majeur... Il revenait sans son sac vers Farone pour l'en informer...

« Je crois qu'on va avoir un souci... Dans la chambre... Il n'y a qu'un seul lit... On va devoir se relayer pour dormir, ou bien se serrer un p... »

Evidemment, il pensait que cela voulait dire dormir ensemble, l'un contre l'autre, vu que la place était restreinte. Le lit était à peine plus grand qu'un lit normal, deux personnes de corpulence normale pouvait dormir dedans, mais aucun des deux n'aurait d'espace vital. A cette idée, Kazuma n'eut pas le courage de finir sa phrase et virait au rouge rapidement...

« Je... Et si... Et si on allait à la plage en attendant de trouver une solution pour ça ? Mais je ne pense pas me baigner... C'est trop me demander ! »

Il attendait juste que Farone soit prête pour ressortir, un air penseur et le regard fixant le ciel à l'extérieur, à travers un trou dans la végétation coller à la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
FaroneSam 7 Mai 2016 - 16:02

Kazuma ne semble pas très motivé pour la baignade. Je trouve ça dommage ! Il a la phobie de l'eau ? Ou un truc du genre. Je ne vais pas batailler. Si il voudra me rejoindre, il le fera. Je ne réponds pas et continue d'avancer. Les plantes m'ont donnée les infos nécessaires pour trouver le bâtiment. On le trouve sans difficultés même si je reste sur mes gardes. Les bêtes sauvages doivent rodé plus la nuit mais on est jamais au bout des surprises.

Le centre du scientifique est un bâtiment blanc. En faite, il ressemble à tout les maisons de scientifiques. Ça une forme bizarre en forme géométrique. J'espère que c'est assez confortable à l'intérieur. Je m'avance avec Kazuma à mes cotes en observant les arbres et plantes qui nous entourent. C'est grand, c'est beau. Sans compter que la végétation est sympa mentalement. Elles sont plus vive. Je me demande si c'est le climat qui leur donne cette pêche.

On entre dans le bâtiment. Evidemment, pas de scientifique et la porte est ouverte. Je visite les quelques pièces. Pas d'eau mais j'ai vu une marre pas loin du bâtiment.  Le plus embêtant est la nourriture. Je pourrais toujours demander aux plantes mais c'est fatiguant à force. Je file dans la pièce et Kazuma revient. Il a l'air un peu gêné...

"Je crois qu'on va avoir un souci... Dans la chambre... Il n'y a qu'un seul lit... On va devoir se relayer pour dormir, ou bien se serrer un p..."

Il ne termine pas sa phrase et commence à rougir. Il veut qu'on dorme ensemble ? C'est pas que l'idée me déplait mais est-ce qu'il serait à l'aise ? Bah... il y a plus urgent ! Comme la nourriture par exemple. Il change de sujet.

"Je... Et si... Et si on allait à la plage en attendant de trouver une solution pour ça ? Mais je ne pense pas me baigner... C'est trop me demander !

-Pas de soucis !"

Je hoche la tête. Je suis curieuse mais je n'ose pas demander. C'est peut-être en rapport avec l'ancien monde et dieu sait que personne n'aime parler de mauvais souvenirs. Je file dans la chambre pour mettre mon maillot et prends ma serviette. Je sors en souriant.

"Allons-y !"

Nous sortons ensemble dehors et rejoignons la plage. Mon comportement est semblable à une gamine. Je cours partout et patauge dans l'eau. L'eau est fraiche. C'est vraiment un plaisir. Je ne me suis jamais baignée et pourtant... ça risque d'être un bon souvenir ! Kazuma, comme prévu, reste à l'écart. Un peu mouillée par l'eau et le rejoins. Je m'assois à côte de lui et lui caresse un peu les cheveux.

"Dis Kazuma... Tu n'aimes pas l'eau mais pourquoi ? C'est une phobie ou autre chose ?"

Encore une fois, j'ai été trop curieuse. Peut-être qu'il va se confier un peu à moi. J'ai vraiment besoin que l'on se fasse confiance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
KazumaSam 7 Mai 2016 - 22:28

L'idée de partager un lit ne semblait pas déranger Farone plus que ça, mais Kazuma était assez gêné, lui. Bien qu'il n'était pas contre, c'était bien la première fois qu'il allait partager un lit avec quelqu'un... Et pour une première fois, il a fallut que ça tombe sur Farone, la seule fille pour laquelle il eut des sentiments. Rapidement, le sujet changeait et il était question de se changer pour aller se baigner... Kazuma soupirait lorsque Farone partait se changer, et il en faisait de même lorsqu'il était seul... Bien que pour lui ce fut assez rapide. Un simple short de bain, c'était vite mit. Il renfilait une simple chemise et un pantalon noir par dessus le maillot, histoire de ne pas se rendre malade après la baignade et attendait sagement Farone.

Quand celle-ci revenait, les deux jeunes gens se rendirent à la plage... Farone plus rapidement que Kazuma, qui lui, traînait un peu, mais se forçait quand même à y aller pour la demoiselle. Il ne pouvait plus faire marche arrière... Il regardait un peu à gauche à droite dans les arbres, pour jauger la flore et faune local. Quelques oiseaux par ci par là , mais c'était calme pour le moment.

Plus loin, sur la plage. Farone commençait à se dévêtir et se mit en maillot de bain. Kazuma était gêné en la voyant, mais ne pouvait s'empêcher de la regarder... Il fit un commentaire rapide sur sa tenue histoire de la flatter, bien qu'au delà de la flatterie, ce qu'il disait était totalement vrai.

« Tu es… ma- magnifique. Ce maillot te va à ravir ! »

Puis après un échange de sourire, Kazuma fit de même et se mit en maillot tandis que Farone était déjà au bord de l'eau à patauger et profiter de l'eau claire et pure. Elle barbotait quelques minutes, Kazuma essayait de la rejoindre, arrivant jusqu'au bord de l'eau. Ses pieds étaient trempés, mais il ne pouvait pas se décider à aller plus loin. Il revint sur le sable chaud et s'asseyait, puis s'allongeait  bras derrière la tête en guise d'appui tête et profitait du soleil.

Quelques temps après, Farone vint vers lui et lui ébouriffait les cheveux. Il se relevait aussitôt et Farone lui posait la question décisive.

"Dis Kazuma... Tu n'aimes pas l'eau mais pourquoi ? C'est une phobie ou autre chose ?"

Naturellement, ça n'allait pas lui faire plaisir d'y répondre, mais il devait faire ça. Farone devait savoir, elle devait en savoir un maximum sur lui, et ça ne le dérangeait pas plus que ça de tout lui raconter. Il remontait ses jambes et s'en servait comme appui pour poser ses bras sur ses genoux et fixait l'horizon, la mer bleue et infinie.

« Je m'en doutais que tu allais me demander ça... Si tu veux tout savoir, ce n'est pas vraiment une phobie. Mais je n'apprécie vraiment pas être dans l'eau. Me doucher, être aspergé, marché dans l'eau, ça ne me fait rien. Mais l'idée que je pourrais m'y noyer, ça me bloque. »

Il marquait un temps d'arrêt, soupirait un peu et tournait la tête vers Farone pour la fixer, un air neutre sur le visage. Il plongeait ses yeux dans ceux de la demoiselle.

« En revanche, je me noierais volontiers dans tes grands yeux noisettes. »

Il riait un peu à sa blague, son jeu de mots, puis reprit plus sérieusement, sans bouger d'un pouce.

« Plus sérieusement. Dans mon autre vie, je n'avais pas d'amis, personne sur qui compter. J'avais le même problème de personnalité et ça me jouait des tours... Ma mère, m'a toujours menti pendant plus de dix ans en prétextant être en très mauvaise santé. Mais un jour, quand je suis rentré chez moi, il n'y avait plus personne. Juste une lettre, de ma mère. Dans cette lettre, elle m'avouait être en parfaite santé, mais qu'elle m'abandonnais... Je n'ai jamais connu mon père, et je me retrouvais donc tout seul... »

Il s'arrêtait une nouvelle fois pour essuyer une larme qu'il ne pouvait s'empêcher de retenir. Puis reprit en souriant, la voix tremblante.

« J'en avais marre de tout, je n'en pouvais plus de vivre... Tu veux savoir ce que j'ai fais ? Je me suis donné la mort, moi même... Je vivais dans un monde anarchique ou personne ne pouvait faire ce qu'il voulait... Comment vivre comme ça ? Seul... Je n'ai pas trouver la solution, alors... Peu après le départ de ma mère... Je suis allé devant un lac, c'était en hiver. Ce lac, j'y jouais souvent tout près avec ma mère quand j'avais 5 ans... Et pour en finir, je m'y suis tout simplement noyé... Le froid et l'eau ont eu raison de moi. C'est pour ça que me baigner. Ce n'est pas possible pour moi, ça m’effraie au plus haut point... »

Après cela, il essuyait son visage des quelques larmes qui coulaient, évitait un instant le regard de Farone et se ressaisit peu à peu, il commençait à pouffer de rire, se moquant de lui même.

« Ahaha, je suis vraiment ridicule, je vais gâcher nos petites vacances comme ça, désolé. Tu sais tout maintenant. J'espère que je ne t'ai pas trop déçue avec mes histoires. Je suis vraiment un lâche quand j'y pense, j'ai fui la vie parce que j'étais trop faible... »

Il finit par se taire et ferme les yeux, puis se laisse tomber vers Farone, collant son épaule contre la sienne et pose sa main sur celle de la demoiselle.

« Mais désormais, il y a une chose devant laquelle je ne fuirais jamais... Toi... Et je dois dire que... Je t'aime. Voilà ! »

Sous la gêne, Kazuma se mit à rougir fortement et regardait dans le sens opposé de Farone, pour cacher sa honte de lui avoir déclarer ses sentiments aussi rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
FaroneDim 8 Mai 2016 - 19:02

Lorsque nous sommes arrivés à la plage, je me suis empressée de me déshabiller. Kazuma me complimente sur mon maillot. Je souris face à la remarque. C'est vrai qu'il est joli ce bikini mais je ne pensais pas que Kazuma l'aimait ou même qu'il me le dise. Une fois dénudée, je file dans l'eau. L'eau est à une température agréable. C'est dommage que Kazuma ne veut pas se baigner... Mais depuis le début de la journée, il ne fait que me le dire. Et cette fois, ma curiosité à prit le dessus. Je le rejoins et m'assois à côté de lui. Depuis le début, il me regarde. Je lui caresse les cheveux et lui pose la question ultime. Pourquoi il ne veut pas se baigner. C'est vrai quoi. L'eau n'a pas l'air habité de monstres marins, on dirait presque qu'elle nous attire. C'est l'effet que ça me fait et à n'importe quel humain je pense. Mais pas à lui. Je suis certaine qu'il me cache un sentiment, ce qu'il a vécu.

Et en effet, j'avais raison. Au début, tout va bien, il le dir simplement qu'il a peur de se noyer. Je suis, dans un sens, heureuse que ce ne soit pas une phobie. Je m'en voudrais de l'avoir entraîner jusqu'à la plage. Il me dit qu'il veut se noyer dans mon regard. Il me fait rougir c'est un truc de malade. Puis il reprend un ton sérieux. Un peu trop. Il me raconte son histoire. Les souffrances cousaient par ses parents et sa mort tragique. Il commence à pleurer sous mes yeux. Petit à petit, je m'en veux de lui avoir posé la question. En souriant, il continue :

"J'en avais marre de tout, je n'en pouvais plus de vivre... Tu veux savoir ce que j'ai fais ? Je me suis donné la mort, moi même... Je vivais dans un monde anarchique ou personne ne pouvait faire ce qu'il voulait... Comment vivre comme ça ? Seul... Je n'ai pas trouver la solution, alors... Peu après le départ de ma mère... Je suis allé devant un lac, c'était en hiver. Ce lac, j'y jouais souvent tout près avec ma mère quand j'avais 5 ans... Et pour en finir, je m'y suis tout simplement noyé... Le froid et l'eau ont eu raison de moi. C'est pour ça que me baigner. Ce n'est pas possible pour moi, ça m’effraie au plus haut point..."

Depuis le début de son récit, je ne dis rien, ne respire pas. Pourtant j'ai envi de dire mon mot, mais je veux encore savoir la suite. Je sais très bien que c'est dur de se confier. Mais après il sera mieux. Il extériorise ses sentiments. Il reprend en rigolant :

"Ahaha, je suis vraiment ridicule, je vais gâcher nos petites vacances comme ça, désolé. Tu sais tout maintenant. J'espère que je ne t'ai pas trop déçue avec mes histoires. Je suis vraiment un lâche quand j'y pense, j'ai fui la vie parce que j'étais trop faible..."

Il se tait un moment. Il se colle à moi, je ne le repousse pas. Il pose sa main sur la mienne et je lie mes doigts aux siens.

"Mais désormais, il y a une chose devant laquelle je ne fuirais jamais... Toi... Et je dois dire que... Je t'aime. Voilà !"

Il a fini. Maintenant c'est à moi de dire mon mot, de le consoler. Je pose sa tête sur mon épaule, lui caresse sont dos et lui souffle :

"Moi aussi j'ai vécu dans ce monde. Mon aventure est loin d'être aussi douloureux que la tienne. Tu as fais une erreur dans l'autre monde. Mais la vie t'as donné une deuxième chance. Regarde toi ! Tu as des amis sur qui tu peux compter et tu as le cœur d'une fille qui t'aime plus que tout."

Je fais une pause pour essuyer les derniers larmes. Je passe ma main sur son dos et lui embrasse le front.

"Ici, ta vie sera meilleur, je ferais tout pour. Je te le promet. Parce que je t'aime moi aussi. "

Pour une fois, j'ai réussi à dire mes sentiments. C'est la première fois que je tombe amoureuse. Je serais heureuse si mon premier petit ami etait Kazuma. Je relève sa tête vers moi et déposé mes lèvres contre les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
KazumaDim 8 Mai 2016 - 22:05

Après avoir tout dit, Kazuma se sentait bien mieux, un poids avait été retiré dans son esprit. Il laissait couler les dernières larmes pendant que Farone le consolait du mieux qu'elle pouvait. Elle faisait preuve d'affection en choyant le jeune homme et remplissait le vide dans son cœur en y prenant une place très importante.

Farone répondait à la déclaration de Kazuma, sans hésiter et en avouant ce qu'elle ressentait.

"Ici, ta vie sera meilleur, je ferais tout pour. Je te le promet. Parce que je t'aime moi aussi."

A ces mots, Kazuma eut le cœur qui battait très fort... Mais pas autant que ce qui se passait juste après. Le garçon ne semblait pas vouloir bouger et préférait rester contre elle, il se laissait aller à tous les mouvements qu'elle faisait, mais ne s'attendait pas à ce qu'elle aille jusqu'à lui déposer un baiser sur les lèvres. Il se reprenait et réalisait la situation, virant une nouvelle fois au rouge tomate. Mais cette fois-ci personne ne pourrait les déranger, couper, séparer. Le jeune homme entreprit de passer un bras autour de la taille de Farone pour la serrer contre lui et prolongeait le baiser pour qu'il soit plus passionné.

Le temps semblait s'écouler au ralenti pour le petit couple fraîchement formé, c'était un paradis rose pour tous les deux. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, bien que ce soit juste une petite pause. Kazuma relâchait un peu l'étreinte et recula un peu la tête, afin de fixer Farone dans les yeux. Avec un teint rouge et une certaine satisfaction et un peu d'amusement dans sa voix, il se lançait une nouvelle fois avec une demande cette fois-ci.

« Je suppose que c'est un peu tard pour demander mais... Est-ce que tu accepterais qu'un garçon comme moi soit... ton... petit ami ? »

Il se retirait ensuite un peu en arrière et regardait la mer au loin... L'envie lui prenait de partager chaque moment avec Farone, ainsi il prit une mine réfléchi et proposait quelque chose à la jeune femme.

« Si tu veux... Je peux essayer de me baigner un peu, mais je n'irais pas très loin, juste de quoi immerger la moitié de mon corps... Ensuite, à notre retour à l'académie, j'aimerais... Aller avec toi à la piscine de la capitale, j'aurais besoin que tu m'accompagnes pour combattre mon stress dans l'eau... Ça t'irais ? »

Rapidement, il s'allongeait dans le sable, son œil droit devenait rouge, et deviner qui interférait dans les affaires des deux jeunes gens ? La mauvaise personnalité de Kazuma, qui pour une fois « venait en paix ». Il se mit à rire sans retenue, toujours allongé et les yeux fermés.

« Hahahaha ! Je suis devenu ramolli on dirait, je demande de l'aide pour vaincre un traumatisme... C'est beau ! »

Il ouvrit les yeux, dévoilant son œil rouge, et l'autre bleu-gris puis regardait Farone en souriant, avec un air réjoui, ce qui était vraiment rare de sa part.

« Je vais te dire petite, faites c'que vous voulez tous les deux. J'vais juste regarder et intervenir quand mon autre moi s'ra dans de sales draps. Prenez garde une fois la nuit tombée, votre coin de paradis ne s'ra plus aussi beau que vous le pensez. Le vent me donne de précieuses informations... En attendant. Amusez-vous ! »

La mauvaise personnalité du garçon se repliait au plus profond de son âme et relaissait place au gentil. Celui-ci fut étonné que ce ne ce soit pas si mal passé que ça.

« Bizarre... Ca ne lui ressemble pas... Mais on ne va pas se plaindre, pour une fois. »

Il se levait, essuyait son short des quelques grains de sable et tendit une main pleine de tendresse et de douceur à la demoiselle et lui souriait.

« Allons-y ? La mer nous attends ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
FaroneMer 11 Mai 2016 - 13:17

Je ne sais pas trop ce qui m'a prit. J'avais envi de l'embrasser. La dernière fois je n'avais pas pu alors je n'allais pas laisser cette chance s'enfuir à nouveau. Tant pis, si je me prenais un râteau. Mais cela m'aurait étonné. Au début, Kazuma est devenu un peu rouge mais après il a prolongé le baiser. Ce moment là... j'aurais voulu qu'il dure très longtemps. C'était la première fois que je suis amoureuse et que j'embrasse une personne.  Dans l'autre monde, l'amour n'existe que dans les contes.


Petit à petit chacun se décale. Kazuma semble satisfait. Il ne le sait peut-être pas mais c'est le meilleur moment de ma vie. C'est loin d'être le dernier. Avec une pointe d'amusement il déclare :

"Je suppose que c'est un peu tard pour demander mais... Est-ce que tu accepterais qu'un garçon comme moi soit... ton... petit ami ?"

En effet c'est un peu tard... mais je suis heureuse qu'il le dise à voix haute. J'ai encore envi de l'embrasser mais je me retient. J'aurais le temps et il faut que je reprenne un peu mes émotions. Je réponds en souriant :

"Avec tout l'amour du monde... Oui."

J'ai réussi ma mission du jour. Consolé Kazuma. Intérieurement, j'ai besoin de courir et de chanter tellement je suis ravie. Vent et terre. Un drôle d'amour.

Kazuma voudrait combattre sa peur mais il aurait besoin de moi. C'est bien sûr avec plaisir que je l'épaulerai. Ce sera un moment difficile mais il va la surmonter. L'idée de la piscine me plait. Alors que j'allais répondre, l'autre revient. Mais il n'est pas comme j'ai l'habitude de le voir. Je dirais presque qu'il est agréable. Il nous informe et nous laisse vivre notre petit bout de chemin ensemble. Je le remercie mentalement. Il n'est pas si méchant que ça... Il ne veut juste pas qu'on touche Kazuma ? Ça pourrait expliquer bien des choses... Kazuma trouve aussi que l'autre réagit étrangement. Mais ça ne le préoccupe pas longtemps.

"Allons-y ? La mer nous attends !"

Je me lève rapidement et lui tends ma main.

"Ouais allons-y ensemble !"

Je l'aide à se lever et tiens toujours sa main. Avec un petit sourire, je commence à avancer. Rapidement, j'ai les pieds dans l'eau mais Kazuma semble un peu hésitant.

"L'eau dans laquelle tu étais très froide... Celle là est chaude. Crois moi elle n'a rien à voir avec ta mort."

J'essaye de continuer. Il a l'air un peu plus détendu. Un fois que l'eau arrive à mes genoux, je me tourne vers lui et le regarde dans les yeux. Je tire un peu une joue et dit en rigolant :

"Alors ? C'est pas si terrible... En plus je suis sûre qu'il y a des poissons sympas !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
KazumaDim 15 Mai 2016 - 21:34

Après s’être officiellement mit en couple, Kazuma avait gagner un hausse de confiance en lui. Il était désormais pleins de conviction et de motivation. Ce qui d'ailleurs le poussait à vouloir combattre sa hantise de l'eau et se laissait emmener par Farone au bord de l'eau...

Bien qu'un peu hésitant au début, il resserrait légèrement la main de sa douce pour se rassurer et continuait à avancer dans l'eau avec Farone. Elle lui dit quelques mots encourageant, assurant que l'eau était bien plus chaude que le Lac gelé dans lequel il est mort. Et effectivement, une eau à 28° c'est largement plus chaud qu'une eau recouverte de glace... Le jeune homme trouvais ça même relaxant de faire trempette là dedans. Il fit part de son étonnement en continuant d'avancer, avec Farone.

« C'est vrai que c'est agréable... Je suis étonné... »

Puis en continuant d'avancer, il finissait avec l'eau jusqu'aux genoux. La demoiselle se retournait et lui tirait la joue gentiment pour l'embêter, à cela, Kazuma répondait d'un simple geste, une pression de la main sur la surface de l'eau pour éclabousser Farone aussitôt qu'elle finissait sa phrase. Kazuma répondait après avoir quelques peu ri de la surprise qu'il lui faisait en l'arrosant :

« C'est vrai que c'est agréable. Mais je pense être aller assez loin pour le moment... »

Puis il réfléchissait à ce que Farone lui disait à propos des poissons et repensait également que niveau provisions... Ils étaient assez limités. Rapidement, l'idée de pêcher lui vint en tête. Sauf que là, il n'allait pas s'agir d'une pêche traditionnel à la canne... Mais bien d'une façon bien à lui. Peut importe ce que ça allait lui coûter comme énergie... Du moment qu'il puisse manger de la grillade de poissons à volonté.

« Des poissons ? Ça me donne une idée ! Mais je vais devoir lui demander de l'aide... Je reviens. »

Soudainement, sans crier gare, l’œil droit de Kazuma devint rouge vif et le garçon perdit sa bonne humeur, au détriment d'un regard plus sérieux et un peu malsain...

« Alors comme ça on veut manger du poisson ? J'espère que vous avez faim ! »

Il se mit en position bras tendu à l'horizontal de chaque côté et se concentrait fortement, marmonnant une petite phrase...

« Je suis une tempête... Je suis le vent... Je deviens vague.... »

Son énergie magique devient clairement visible... Une aura bleue le parcourt légèrement, comme une vapeur d'eau... Puis en joignant les mains devant lui, tapant l'une contre l'autre. Le vent se mit à souffler férocement... Il s'avançait et attrapait la main de Farone pour revenir rapidement sur le sable et continuait plus loin jusqu'au premiers arbres de la forêt qu'ils avaient juste en face d'eux...

Farone ne semblait pas comprendre la situation et Kazuma reprit sa gentille personnalité pour lui expliquer la situation.

« Désolé de faire ça sans te... prévenir mais je ne veux pas... être emporté par ce qui arr.... »


Hélas, la surconsommation de magie était trop pour Kazuma, et il s'évanouit en tombant en avant, en prenant appui sur Farone... Il semblait dormir, mais sa respiration était plus faible que la normal. Et rapidement derrière... Une vague énorme s'approchait du banc de sable et s'écrasait au sol, à quelques mètres de Farone et Kazuma, les éclaboussant légèrement... Et par dessus le marché... Le sable fin était jonché de poisson sautillant hors de l'eau et n'attendant plus qu'être ramassés et mangés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
FaroneMar 17 Mai 2016 - 18:51

Une fois rentrés dans l'eau, je suis surprise que Kazuma se laisse faire. Il a l'air un peu stressé, je sens sa main me presser un peu mais il est plutôt calme. Ça me fait plaisir. Je sais qu'il peut le faire, il en est capable. Pour le taquiner, je lui ai tiré la joue et il s'est vengé en m'éclaboussent. Je place mes mains en avant et riposte. Au début c'était infantin. Puis je dit à voix haute qu'il doit il y avoir des poissons. Kazuma semble avoir une idée. Rapidement il change de personnalité. Il parle de grillade ? Oh ! c'est une idée grandiose ! Il marmonne quelques phrases et la mer se lève. Elle va nous écraser. Je me laisse guider par Kazuma qui me ramène sur la plage. Je ne comprends pas tout mais je lui fait confiance.

Je regarde en essayant de comprendre un peu. Kazuma redevient gentil, son œil normal, et lance, un peu essoufflé :

"Désolé de faire ça sans te... prévenir mais je ne veux pas... être emporté par ce qui arr.... "

Il n'a pas le temps de finir sa phrase qu'il tombe de fatigue. Mes mains arrivent juste à temps pour qu'il ne se fasse pas mal. Je le prends dans mes bras et le pose délicatement sur le sable. Je le regarden peu paniqué et le secoue un peu pour le réveiller. Je lève la tête. Une grosse vague se tient face à nous, imposante. Elle se crash à quelques mètres de là. L'eau nous éclabousse, mais ce n'est pas cela qui est choquant... Des dizaines de poissons sont hors de l'eau, gigotant par le manque d'oxygène. Sans trop m'éloigner, je vais en chercher quelques uns et reviens vite vers Kazuma. Je m'assois près de lui et le cale sur moi. Je lui murmure :

"Quel entêté... Tu n'aurais pas dû mais merci."

Je dépose un bisou sur son front et le relève.

"On aura de quoi manger ce soir... D.ailleurs, il faudra qu'on parle de cette histoire de lit..."

Je ne sais pas pourquoi mais la discussion est revenue à ce lit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
KazumaJeu 19 Mai 2016 - 14:06

Kazuma avait réussit ce qu'il voulait entreprendre, le résultat était époustouflant, mais tellement éprouvant. La vague qu'il avait formé par ondulation de l'eau par le vent venait s'écraser sur la plage, arrosant légèrement Kazuma et Farone. Un petit banc de poisson s'était échoué sur la plage et commençait déjà à mourir d'asphyxie et de dessèchement dû au soleil... Le repas était presque servi si l'on peut dire.

Farone installait Kazuma le plus confortablement possible pour qu'il reprenne ses esprits. Les petites intentions de la demoiselle le tirait rapidement d'un sommeil réparateur, il était encore affaibli mais pouvait à nouveau se relever. Il restait cependant un petit peu allongé sur les genoux de Farone, le temps de la laisser parler. Elle voulait en savoir plus sur son blocage plus tôt concernant la nuit et un certain lit à se partager. Kazuma ouvrit les yeux et la regardait parler, avant de lui répondre, avec une certaine gêne non dissimulée.

« Cette histoire de lit hein … ? Je ne sais pas pour toi, mais pour moi c'est gênant de dormir ensemble. Mais je veux bien essayer. Après tout, quand on s'aime, c'est normal de dormir ensemble tôt ou tard non ? »

Bien qu'il ne pensait pas que ça arriverait aussi tôt, le jeune homme voulait bien faire des efforts et remuer ciel et terre pour elle... Sans mauvais jeu de mots. Il prit donc sur lui, ravalant sa gêne et finit par se relever, cessant d'être un poids pour la demoiselle. En se relevant, il ne put s'empêcher de voir que Farone était déjà partie à la cueillette de poissons... Il se retournait et admirait le travail de son autre lui. Il était impressionner, il y avait encore tant de poissons sur le sable, mais à eux deux, ils ne pourraient pas tout récupérer et manger, c'était un petit peu trop. Il espérait cependant, à contre cœur, que la faune locale soit fan de poissons et qu'ils viennent à un moment pour prendre ce qu'il leur avait servit. Il prit cependant quelques poissons de plus et retournait vers Farone, lui souriant et l'invitant à le suivre en direction de la forêt. Il ouvrait la marche et restait tout près devant elle. En s'engouffrant dans la végétation, le jeune homme scrutait la cime des arbres et identifiait les fruits qu'ils pourraient éventuellement cueillir. Puis il parlait de son intention en continuant de marcher.

« J'ai la certitude qu'en continuant par là, on trouvera une petite colline qui est le point le plus haut de l'île. J'en suis sûr et certain. On pourra manger sous le ciel étoilé, lorsque la nuit tombera, ce qui n'est plus pour longtemps maintenant. »

Et il n'avait pas tord, le chemin qu'il suivait semblait gagner de l'altitude, une petite pente se présentait à eux, un petit vent soufflait dans cette direction. Rien à perdre, ils escaladèrent le chemin escarpé et finirent par arrivé sur un plateau herbeux, donnant vue sur la mer et l'horizon. Il y avait bien une petite colline rocheuse, mais l'on pouvait l'escalader à mains nues sans risque. Sur ce plateau se trouvait des restes de feu de camp et un nécessaire de camping, laissé là par le scientifique bien évidemment.

« Nous y voilà ! Je le savais, haha ! Et on à même de quoi faire un feu, si c'est pas magnifique tous ça. »


Le jeune homme n'attendait plus un instant pour se débarrasser des poissons qu'il portait et le déposait dans un sceau laissé là, puis récupérait ceux de Farone et fit de même. Il s'étirait ensuite et s'approchait du bord du plateau pour scruter la mer. Il gardait cependant un air penseur bras croisés, réfléchissant à quelque chose, une chose qui le tracassait depuis leur arrivée sur l'île...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
FaroneJeu 19 Mai 2016 - 21:24

Kazuma semble un peu gêné de dormir dans un lit. Mais il ne sait pas que moi aussi. Même si on est ensemble à présent, je ne voudrais pas que l'on aille trop vite et louper quelques étapes. Je souris et lui réponds.

"Il n'y a aucun soucis... Justement, je voulais savoir car je peux me faire un cocon de plantes pour dormir. Sauf que ça prends un peu de temps pour que ce soit confortable. Donc je vais ordonner maintenant qu'elles le fassent."

Mentalement, j'ordonne à toute la végétation de m'aider. Ça va le prendre un peu d'énergie mais je pense que ça va aller.

Les poissons sautent, c'est presque comique. Je pars les cueillir pendant que Kazuma reste un peu assis. Il l'a bien mérité, surtout après ce qu'il vient de faire. Enfin... son autre lui. De plus en plus, je deviens reconnaissant à son égard. Finalement il n'est pas si méchant. Kazuma prend quelques poissons et on commence à partir en forêt. Il veut que l'on mange dans un endroit calme, c'est une très bonne idée. Je le suis sans rechigner. Il paraît qu'il y a une petite colline en haut.

Le chemin n'est pas long et nous arrivons très vite. Il y a un petit feu éteind.

"C'est étrange ça... Le scientifique doit passer être par là. Peut-être que l'on peut l'attirer avec la nourriture.

J'avais dit ça sur le ton de la plaisanterie. On dépose les poissons dans un seau. Puis après s'être étiré, il s'en va un instant près du paysage. Pendant qu'il reste là, je prends quelques brindilles, les rentrent dedans pour préparer la cuisson. Je commence à faire un feu lorsque je remarque Kazuma pensif. Je le regarde sans bouger puis reprends mon travail en disant :

"Ça ne va pas mon amour ? Tu as l'air intrigué depuis quelques temps..."

La nuit commence à s'installer tranquillement. On peut apercevoir quelques étoiles apparaître, le soleil se noyer dans l'eau. C'est un spectacle magnifique. Mais je reste méfiante. La beauté ne sera rien à côté de ce que l'on risque de vivre cette nuit. Surtout avec les bêtes sauvages. Finalement, je me demande si on n'aurait pas dû se mettre à l'abri.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
KazumaDim 26 Juin 2016 - 21:30

Kazuma et Farone était arrivé en haut de la colline pour y manger en paix, loin de la faune, de l'eau et de tout ce qui pourrait être dangereux en forêt.

Farone commençait à faire un petit feu pour griller du poisson, et soulevait une idée pour trouver le scientifique. Mais elle n'était pas si bonne que ça... Il s'expliquait rapidement en précisant que ce n'était pas une bonne solution...

« Je ne pense pas que l'attirer soit une bonne idée... Les animaux sauvages ont un meilleur odorat que lui... Si on ne veut pas avoir de problèmes, il vaut mieux eviter de répartir la fumée dans la forêt... Je vais orienter le vent de sorte que la fumée aille se perdre dans l'océan... Ca vaut mieux. Quant à toi, tu devrais économiser tes réserves. On aura besoin de toute ta magie demain... On... On... On peut dormir ensemble ce soir, je préfère ! »

Disait-il en rougissant, mais ça ne se voyait pas trop à cause de la couleur du crépuscule dominant.
Il se levait et allait perdre son regard à l'horizon rougeoyant. La demoiselle lui demandait rapidement ce qu'il avait. Il revenait vers elle et l'aidait à finir le travail pour pouvoir manger rapidement.

« Ca va, ne t'inquiète pas... Je me demandais simplement pourquoi... Pourquoi à part ces poissons... Nous n'avons vu aucun autre animal dans la forêt ? C'est étrange... Vraiment... Et aucun cri ni appel à l'aide. Rien de tout cela. »

Il ne disait plus un mot et continuait à refléchir en embrochant les poissons un à un. Les premières flammes apparaissaient. C'était le moment de griller les poissons et d'admirer le ciel étoilé... Kazuma empruntait la magie de son alter ego à la mauvaise humeur et fit ce qu'il disait plus tôt. Et pendant que le répas cuisait, Kazu s'installait à côté de sa belle et lui prit la main, puis regardait les étoiles, calmement. Il se sentait apaisé et commençait à raconter un bout de son enfance.

« Ca me rappelle quand j'étais plus petit... Dans cette vie là. Je faisais souvent des feu de camp à la belle étoile à manger du poisson avec ma petite sœur... Ca me rends nostalgique. Elle me manque dès fois, ironiquement c'était ma seule... « amie », jusqu'à ce que je rencontre quelques élèves intéressants... Dont toi, mais tu le sais déjà. »

Kazuma affichait un petit sourire gêné et essuyait rapidement une larme qui venait de naître au coin de l’œil... Il reprit rapidement après avoir vérifier que les poissons étaient cuits... ce qu'ils allaient être sous peu.

« Et toi ? Tu as déjà vécu quelque chose de similaire...? C'est bête à dire, mais au final... On ne sait pas grand chose l'un de l'autre. On pourrait en profiter d'être vraiment seul, non ? Si tu as des questions, ou quoi que ce soit, je te dirais tout sur moi. »


Il s'arrêtait et prit un poisson, le tendait à Farone et prit sa part également. Il se resserrait un petit peu contre la demoiselle pour qu'aucun des deux n'aient froid.. Après tout, même s'il fait chaud la journée, dès que le soleil se couche, les maillots de bains ne suffisent plus...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
FaroneLun 27 Juin 2016 - 13:35

Je pensais pouvoir attirer notre cher petit naufragé mais Kazuma ne partage pas vraiment mon idée. Il n'a pas totalement tort. On a bue plus de chance à attirer les bêtes que le scientifique. D'ailleurs, pour nous protéger, il préfère placer la direction de la fumée vers l'océan. C'était très loin d'être bête. J'étais en admiration mais on ne va pas s'étaler sur mes sentiments. C'est alors qu'il accepte qu'on dorme ensemble. Pour économiser ma magie ? Oh mon dieu... Sûrement à cause des bébêtes sauvages mais je ne pensais vraiment pas qu'il voulait qu'on dorme ensemble... Sur le coup, on rougit tout les deux. On se demande lequel est le plus vermeille.

Pendant que je m'occupe du feu, j'ai remarque que mon amour est un peu... distrait. Sa raison est plutot intrigante. Il n'a pas tort sur le fait. Pas un seul animal, c'est plutot bizarre. C'est même trop facile... L'action va venir quand on s'y attendra le moins. Heureusement qu'on a nos équipement... Non attend... Je crois que je les ai laissés dans le bâtiment. Quelle idiote ! J'aurais toujours mon pouvoir mais je ne suis pas aussi forte avec. J'aurais besoin d'un peu d'entrainement d'ailleurs. Mon imagination créé des histoires plus farfelues les uns que les autres et j'essaie de les chasser de mon esprit. Vaut mieux profiter de la soirée. Surtout qu'elle commence très bien.

Après avoir réussi le feu à deux, on s'installe tranquillement. Kazuma utilise son pouvoir pour qu'on soit détendus. Il me prend la main et je la presse un peu avant de poser la tête son son épaule. C'est fou comme on est bien... Je me sens un peu plus rassurée en tout cas. Kazu commence à parler :

"Ca me rappelle quand j'étais plus petit... Dans cette vie là. Je faisais souvent des feux de camp à la belle étoile à manger du poisson avec ma petite sœur... Ca me rends nostalgique. Elle me manque dès fois, ironiquement c'était ma seule... « amie », jusqu'à ce que je rencontre quelques élèves intéressants... Dont toi, mais tu le sais déjà."

Je l'écoute en silence. C'est vrai que ça fait penser à avant. Plus les étoiles que les feux de camps. Je montais haut, sur le plus arbre de la forêt et je m'endormais en silence sous l'œil attentif de ma famille. Jusqu'à que j'arrive dans l'académie. C'est vrai que je regrette certaines choses de mon enfance. Notamment ma grande naïveté. C'est bien mieux de l'être parfois. Kazuma pleure un petit instant ému. Ça ne doit pas être facile. Sa sœur doit terriblement le manquer. Je n'étais même pas au courant. Je le rapproche de moi et le cajole doucement.

"Ça doit te rappeller beaucoup de souvenirs. J'aimerai bien la connaître ta petite sœur...Ce n'est peut-être pas facile pour elle non plus."

Je regerette un peu d'avoir dit ça. Je ne sais pas qui c'est, si elle est vivante ou quelques choses comme ça. Peut-être que j'ai fait une gaffe en essayant d'être rassurante. Je me mordille un peu la lèvre. Il n'a pas l'air de trop le remarquer et continue.

"Et toi ? Tu as déjà vécu quelque chose de similaire...? C'est bête à dire, mais au final... On ne sait pas grand chose l'un de l'autre. On pourrait en profiter d'être vraiment seul, non ? Si tu as des questions, ou quoi que ce soit, je te dirais tout sur moi."

Il n'avait pas tout à fait tort. Je sais plus sa vie qu'il connaît la mienne ! Je réfléchie un peu. Que sait-il de moi par rapport à la dernière rencontre ? Mon pouvoir, ça il l'a vu. Et une parti de mon caractère, évidemment ~ Il prend un des poissons qui sont cuits et me le tend. Je le prends avec un sourire.

"C'est vrai, tu connais pas grand chose de moi..."

Je regarde un peu au sol avec l'air triste avant de continuer.

"Je n'ai pas vraiment vécu, ça... À vrai dire, je n'ai pas de famille. Pas de frère ni de sœur. C'est triste à dire mais j'ai vécu toute seule depuis que je suis née. Ma mère biologique m'a abandonné et j'ai été recueillie par la forêt. J'ai eu des moments de bonheur bien sûr. Mais pas avec des... personnes comme moi."

Je tourne la tête vers la forêt. J'en suis certaine depuis que j'ai retrouvé la mémoire. La forêt... C'est tout simplement l'esprit de mon ancienne famille. Je regarde Kazu avec un petit sourire triste.

"Voilà, ce n'est pas vraiment joyeux moi non plus. Parfois c'est un peu difficile de continuer à sourire et à être heureuse. Mais pour le moment, avec toi, je n'ai jamais ressenti autant d'affection."

Je lui dépose un bisou sur ses lèvres puis je reprends un caractère plus taquin.

"Bon ! On va parler de quelques choses de plus joyeux ! Je ne suis pas sûre de connaître... ton âge ! Ni ce que tu aimes faire."

Je lui lance un petit clin d'œil taquin. L'ambiance est bien mieux ainsi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
KazumaLun 27 Juin 2016 - 22:03

Une bouchée, puis deux, Kazuma tentait de ne plus penser au passé et de se focaliser sur le présent, avec Farone. Il chassait de son esprit le sourire de sa petite sœur quand elle était plus jeune.
C'est alors que pendant qu'il essuyait ses petites larmes, Farone le cajolait et lui parlait délicatement.

« Dur ? Je ne sais pas... Elle reste à la maison et aide notre mère dans les taches ménagères, et va à son donjon tous les jours. Elle dit vouloir devenir aussi forte que moi et s'entraîne dur... Mais elle parle surtout de... mon autre moi. Pas de moi, le gentil. D'ailleurs, elle est largement plus forte que moi. Je ne ferais pas le poids dans un combat contre elle. Haha. »

Ca l'attristait encore plus en disant cela, il replongeait dans le silence jusqu'à ce que Farone parle d'elle. La pauvre, elle n'a pas eu d'amour maternel, ni même paternel vu que c'était un Dieu, lâche et sans amour pour ses enfants... Comme celui qui devait être le « père » du garçon. Farone souriait à Kazu, les yeux humidifiés par des larmes qu'elle retenait. Le garçon vint la calmer et eut la même idée qu'elle en approchant son visage de celui de la demoiselle, à savoir une bise sur les lèvres. Il allait un peu plus loin et la câlinait un long moment pour la reconforter, lui caressant le dos pour la réchauffer aussi, la brise que Kazu tenait active ne devait pas être agréable pour elle, uniquement vêtue d'un maillot de bain.

Après quelques instants, qui aurait pu durer plus longtemps, le petit couple se séparait légèrement, la demoiselle reprit son sourire angélique et se reprit. Elle décidait de partir sur une base plus joyeuse et cherchait à en savoir plus sur son amoureux. A commencer par le plus simple, son âge et ses hobbies. Voir l'attitude joyeuse de Farone redonnait le sourire au garçon. Il lui répondait d'un air amusé, gardant sa main entrelacé dans celle de sa bien aimée.

« Hum, pour commencer, je viens d'avoir 20 en septembre. J'espère que ce n'est pas trop vieux pour toi ! Pour ce qui est de mes passes temps... Que ce soit cette vie, ou l'ancienne... Je suis assez ennuyé chaque jour, je ne sais pas quoi faire... Comme tu as dû le remarquer... J'écoute de la musique en tout temps de la journée, d'où mon casque audio... Dans mon autre vie, j'ai le souvenir d'avoir travailler comme serveur dans des restaurants... Je devrais peut-être trouver un travail équivalent pour passer le temps ? Humm... »

Il réfléchissait un instant, n'étant pas sûr que c'était la meilleure des solutions, vu comment cela finissait sur Terre... Il ne finissait jamais une semaine, et se faisait virer pour « Mauvais comportement envers les clients » et inutile de préciser qu'il s'agissait du mauvais côté de lui...

« A bien y réfléchir... Je vais d'abord régler mon problème de personnalité avant de trouver un travail, ça vaut mieux pour moi... »

Il regardait Farone droit dans les yeux, un grand sourire sur les lèvres.

« Et toi du coup ? Je sais que ça ne se fait pas de demander l'âge d'une demoiselle, mais je voudrais juste connaître l'écart d'âge entre moi et ma chérie adorée. Et aussi tant qu'on y est... Egalement ce que tu aimes faire ? Pour qu'on voit quoi faire quand on sera rentrés... »

Il rougissait un peu, avant de bafouiller quelques mots...

« Car je compte bien t'inviter à sortir un nombre incalculable de fois... »


Il cherchait à se calmer émotionnellement en mangeant un autre poisson et attendant la réponse de Farone en la regardant sous tous les angles. La lumière du soleil couchant augmentait d'autant plus son charme et sa beauté, qui avait déjà atteints des sommets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
FaroneMar 28 Juin 2016 - 11:35

Kazuma parle un peu de ce que pense sa petite sœur d’elle. Vu ce qu’elle me dit, c’est une jeune fille serviable avec des ambitions et des projets. Mais elle parle plus du méchant Kazu que du gentil… Mais, ça ne veut pas dire qu’elle n’aime pas le gentil !

Puis le moment est venu de parler un peu de moi. Kazuma fait tout pour me consoler et je me laisse aller à ses tendresses. Bien que ça pourrait être étrange, je me sens en sécurité dans ses bras. Et ça me fait du bien de me confier un peu. Surtout que ça, je ne l’ai dit à personne. Pourquoi ? Je n’aime pas parler de mes soucis. J’ai l’impression de gêner et les personnes ont autre choses à faire que d’entendre les plaintes des autres. Mais lui, il n’a pas l’air de s’en fichait… Est-ce que je me serais trompée ?

Après avoir eu un moment sentimental, je reprends mon optimiste habituelle. J’ai besoin d’en savoir un peu plus sur mon cher amoureux et je pense que lui aussi. Pour commencer, je l’ai jouer simple. Son âge et ce qu’il aime. Ce qui m’intéresse c’est surtout ces hobbies. Comme ça on pourrait des trucs qu’on aime faire tout les deux.

"Hum, pour commencer, je viens d'avoir 20 en septembre. J'espère que ce n'est pas trop vieux pour toi ! Pour ce qui est de mes passes temps... Que ce soit cette vie, ou l'ancienne... Je suis assez ennuyé chaque jour, je ne sais pas quoi faire... Comme tu as dû le remarquer... J'écoute de la musique en tout temps de la journée, d'où mon casque audio... Dans mon autre vie, j'ai le souvenir d'avoir travailler comme serveur dans des restaurants... Je devrais peut-être trouver un travail équivalent pour passer le temps ? Hmmm…"

Je l’écoute avec un sourire calme. Alors comme ça il aime la musique ? Je me demande bien quel genre. Je n’en écoute qu’un seul moi. Peut-être qu’il peut m’apprendre des trucs ! Mais sinon il a l’air de s’ennuyer un peu… Enfin, c’est ce que j’ai l’impression. Il reste pensif un bref instant puis continue de parler. Pour trouver un boulot stable, il voudrait régler un peu son problème de personnalité. Boh… par rapport à avant ça avait l’air de mieux aller. Faut juste pas trop l’embêter. Il reprend :

"Et toi du coup ? Je sais que ça ne se fait pas de demander l'âge d'une demoiselle, mais je voudrais juste connaître l'écart d'âge entre moi et ma chérie adorée. Et aussi tant qu'on y est... Egalement ce que tu aimes faire ? Pour qu'on voit quoi faire quand on sera rentrés… Car je compte bien t'inviter à sortir un nombre incalculable de fois..."

Je souris en fermant les yeux et commence à mon tour à parler. Il est adorable ! J’ai bien plus de choses à dire…

"Je suis encore mineur mais pas pur longtemps ! J’ai 17 ans mais c’est pas l’âge qui va m’empêcher de t’aimer, crois-moi !"

Je lui tire la langue pour la taquiner puis continue toujours en souriant :

"Tu vas trouver ça un peu ironique mais j’adore me balader dans des endroits féerique comme les forêts ou le fabuleux jardins de notre rencontre. Et aussi apprendre pleins de choses ! Mais je crois sincèrement qu’ici il y a beaucoup d’activités. Et le faire à tes côtés serait encore mieux… "

Je m’approche de son visage et lui donne un bisou sur la joue avant de me reprendre fière :

"T’as vu ! J'ai presque fait un poème !"

Tss… Une vrai gamine !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
KazumaMer 29 Juin 2016 - 14:53

La nuit était tombé. Désormais la seule source de lumière provenait du feu de camp qui réchauffait les amoureux, et cuisait les derniers poissons embrochés. Kazuma en apprenait un peu plus sur Farone et il adorait ça. La demoiselle disait aimer les promenades dans des lieux féerique et entièrement naturel... Pas étonnant pour la demi déesse de la nature cela dit. Elle se retrouvait chez elle, comme Kazu, lui, se sentait bien dans une brise.

Elle se décrivait de façon la plus mignonne qui soit, et ponctuait le tout avec un bisou sur la joue. Elle était à croquer et Kazuma rougissait une fois de plus. Elle remontait le moral du jeune homme en se la jouant un peu pour s'amuser, ç'avait le don de le faire ricaner légèrement. Il reprit pour tenter de faire durer la conversation.

« Oui des activités il y en a à faire, et assez ! Avec une si grande ville, il est dur de s'ennuyer... Bien que j'ai toujours vécu ici, dans ma deuxième vie, je n'ai pas encore tout explorer. Mais je compte bien le faire un jour, si tu es partante, on pourrait s'accorder une journée balade en ville et voir ce qu'il y a d'intéressant à faire ? »

Il reprit une bouchée de poisson, et repensait à quelque chose.

« Ah ! Et une sortie... à la... Piscine... Bien évidemment. »

Disait-il sur un ton, un peu... gêné ? Ensuite il finissait rapidement de manger et regardait le ciel étoilé, se rapprochant de Farone au maximum, épaule contre épaule et ne lui lâchant pas la main. Avec un air sérieux il lui posait une nouvelle question, un peu hésitant car elle était assez... privée.

« Dis moi... Dans ton autre vie... Tu étais la même que maintenant ? Ou tu étais différente que la Farone que je connais et aime... ? Tu n'es pas obligée de répondre si tu ne veux pas. C'est juste que ça me travail. Si ça se trouve... Je t'ai déjà croisé avant, ce serait vraiment fou non ? »

Mais rapidement après avoir dit ça, il le regrettait un petit peu, ravivez des vieux souvenirs, et surtout d'une vie passée n'était pas la meilleure chose à faire. Il changeait aussitôt de sujet en évoquant le vent qu'il faisait souffler depuis toute à l'heure.

« Hum... Il va commencer à faire froid, on devrait peut-être rentrer au camp, non ? Ah moins que tu ne veux rester encore un peu ? »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
FaroneMer 29 Juin 2016 - 22:39

Kazuma est plutot amusé par mon jeu d'actrice. Le pire, c'est qu'il rougit quand je lui dit un petit mot d'amour ~ Et ça le rend encore plus adorable ! Lui aussi est d'accord pour en apprendre plus. Enfin, moi j'appelle plutôt ça de l'amusement. Kazu avoue qu'il ne sait pas tout sur sa région natale. Il propose une journée balade. Puis, il continue un peu gêné avec l'histoire de la piscine... C'est vrai qu'il n'est pas à l'aise dedans... Je m'empresse de répondre en lui tirant la langue :

"Je serais partante ! Même ça va etre un des meilleurs moments ~ Tout comme là d'ailleurs... Et toi tu pourrais m'en dire un peu plus sur la musique que tu écoute ! J'avoue n'en avoir qu'un seul type et je serais intéressée. Quand à l'histoire de la piscine... Je ferais tout pour que tu arrives à vaincre ta peur."

En finissant la phrase, je presse doucement sa main et continue de lui sourire.
On se resserre tout les deux. J'avoue avoir un petit peu froid mais Kazu et le feu m'ont réchauffé rapidement. Je scrute le ciel étoilé. Il est tellement beau aujourd'hui... Et c'est très romantique ! Bon, c'est vrai que j'aime pas les amourettes à l'eau de rose mais là, je craque totalement. Mais alors que l'on se rapproche un peu plus, Kazuma prend un air sérieux. Je commence à avoir un peu peur...

"Dis moi... Dans ton autre vie... Tu étais la même que maintenant ? Ou tu étais différente que la Farone que je connais et aime... ? Tu n'es pas obligée de répondre si tu ne veux pas. C'est juste que ça me travail. Si ça se trouve... Je t'ai déjà croisé avant, ce serait vraiment fou non ?"

Ouf... La question n'est pas si... atroce que ça. Que on se soit vu dans l'autre vie ? Je... j'avoue avoir un gros doute. Est-ce que c'est vraiment possible ? Je replace quelques mèches, en cherchant mes mots. C'est pas une question si simple en fait. Kazuma semble avoir regretté sa question et il veut que l'on rentre vite. Je me leve en gardant toujours sa main. C'est vrai qu'il commence à faire froid mais je ne vais pas esquiver sa question. Pendant le chemin, je lui réponds.

"Dans l'autre vie, j'étais... un peu comme ça. Un peu moins rebelle je pense. Je ne suis pas si différente que la Farone d'aujourd'hui mais nous sommes un peu différentes. J'étais un peu coincée mais grâce à l'aide de mon frère je suis devenue un peu moins... farouche. J'ai pû m'imposer un peu disons. Je ne sais pas si on s'est croisé avant... Tu penses ? Et toi... Tu es le même que dans l'autre monde ?

Nous sommes presque arrivés. Je m'arrête la main toujours contre la sienne. Je me tourne pour être face à lui. Au départ, j'évite un peu son regard. La boule à la gorge me rend la gorge sèche, c'est affreux...

"Tu sais Kazu... Depuis qu'on s'est rencontrés, je n'ai jamais été ainsi. J'ai repris beaucoup de confiance en moi et j'ai su trouver de l'affection comme je n'en ai jamais eu auparavant... Même mon pouvoir t'a fait confiance. Ce n'est pas donner à tout le monde... Ce jour là, où tu leur avais promis de prendre soin de moi... Tu étais sérieux ? Parce que, je t'aime sincèrement... Mais j'ai un peu peur."

Quel idiote... Les mots ils sortent tout seuls maintenant ? Je suis sûre qu'il ne va pas comprendre ce qu'il se passe. Peut-être que cette soirée m'a montré à quel point j'étais amoureuse de lui.


Dernière édition par Farone le Ven 1 Juil 2016 - 10:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
KazumaJeu 30 Juin 2016 - 23:59

Il regrettait un peu... Oui, mais il ne pouvait faire marche arrière désormais. Sa question était posée et c'aurait été étonnant que Farone l'ignore...

Elle préférait d'abord se lever, gardant la main du garçon dans la sienne et commençait à marcher vers le camp. Et elle répondait à cette question fatidique. Kazuma l'écoutait, sans avoir la force de croiser son regard. Il était un peu désolé d'avoir été aussi curieux. Elle parlait de l'autre Farone, celle qu'elle était avant... Kazu se l'imaginait, exactement la même, apparence comme mental. Aussi loin qu'il cherchait, il était presque sûr de ne jamais l'avoir rencontrée. C'était plutôt bon signe, il n'y aurait jamais eu de conflit avec elle dans l'autre monde...

Il essayait de se vouloir rassurant en souriant un peu et lui répondait à son tour.

« Je ne sais pas si ça peut te rassurer, mais je n'ai aucun souvenir de t'avoir rencontré dans l'autre monde. Nous ne nous connaissons que depuis l'autre jour au jardin, et c'est la première fois en deux vies... Je ne sais pas toi, mais moi ça me rassure. Vu comment j'étais avant... Le même physiquement, même nom, même problème de personnalité, sauf que... Comme je n'avais plus personne autour de moi, plus d'amis, de familles... Le mauvais moi était bien plus violent et horrible avec les gens... Je n'existais que peu, moi le gentil. Je suis encore surpris aujourd'hui qu'il soit plus sociable qu'auparavant... Si on s'était rencontré dans l'autre monde, tu ne m'aurais jamais apprécié et tu n'aurais affaire qu'avec lui... Et tu te serais rappeler de moi, et tu m'aurais haïs, ici aussi. »

Après cela, Kazuma ricanait un petit peu et s’arrêtait, en même temps que Farone s'arrête. Il lui touchait deux mots alors qu'elle évitait son regard pour une quelconque raison...

« C'est bête, mais c'est ma façon de voir les choses. C'est pour ça que je préfère ne pas t'avoir rencontré avant. »

Puis venait le moment ou Farone s'expliquait, une nouvelle fois. Ses mots étaient hésitants, elle dévoilait tout ce qu'elle avait sur le cœur, et Kazu l'en remerciait mentalement. Il savait désormais où ils en étaient tout les deux, et c'est ce qu'il fallait pour démarrer réellement leurs relation. Il s'empressait de répondre après elle, tenant fermement ses deux mains et la fixant tout le long de son récit.

« Bien sûr que j'étais sérieux, ne doute pas de moi. Je prendrais soin de toi et te protégerais quoiqu'il arrive ! Je suis heureux que tu me dises avoir retrouver de la confiance grâce à moi, bien que je ne sais pas comment j'ai fait, haha. Je t'aime sincèrement également, plus que tout au monde... »

Il instaurait une petite pause, le temps de prendre Farone dans ses bras et de la câliner, avant de reprendre et chercher à savoir de quelle peur il s'agissait.

« Dis moi de quoi tu as peur, je te rassurerais. N'aie pas peur de me le dire, sois franche. J'ai déjà une petite idée de quoi tu as peur, mais je préfère l'entendre de ta voix, de ton cœur. »

Il ne la lâchait pas avant qu'elle ne prononçait les mots qu'il attendait tant, profitant du câlin pour lui caresser le dos et la réchauffer encore plus. Il trouvait qu'elle avait plus froid que lui et s'en excusait sincèrement au fond de lui pour ce qu'elle devait subir. Il valait mieux rentrer pour finir la discussion, Kazu la lâchait et l'emmenait vers l'intérieur pour se mettre au chaud. Heureusement qu'il y avait une petite cuisine.

Après s’être habillé pour la nuit, soit une tenue légère mais plus couverte qu'un maillot de bain, Kazu servait un chocolat chaud -venant de ses affaires à lui- à chacun et s'assit à une table avec Farone pour reprendre la conversation. Il posait une main sur la table, sur celle de Farone et lui redemandait sa réponse.

« On sera mieux ici pour discuter... Je t'écoute, dis moi ce qui te fait peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Seuls sur une île déserte ? [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» BENJI Shih tzu abandonné à 10 ans (02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: Bac à vrac :: Archives :: Anciens RPs-