Partagez| .

[Event]Banquet de Printemps | CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
avatar
Date d'inscription : 01/01/2016
Messages : 275
Soras : 174

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/50/60
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Mary PandémoniaLun 4 Juil 2016 - 20:51

Faible. Si faible. Etait-ce donc tout cela ce que j'étais ? Ce Yoshida... Mon coup ne lui avait rien fait. J'avais beau y avoir mis toute ma force et toute ma colère... Et même ça, ça n'a pas suffi. Cet homme... C'est un monstre. Bien pire que tout ce que j'ai pu combattre jusque là. Il n'avait pas l'ombre d'une égratignure sur tout le corps... Maintenant, c'est clair, a moins d'un miracle, nous n'avions aucune chance contre lui. Car Kazuma s'est fait avoir en un coup. Car Farone ne lui a rien fait. Car Hana et Shizuka n'ont rien pu. D'un coup, mes yeux s'écarquillèrent. Yoshida venait de parler. 5%. Je n'étais seulement qu'à 5% de sa force ? Impossible... Il existerait donc des personnes aussi puissantes que ça dans ce monde, et personne ne nous a mis au courant ? Ca... Ne se peut pas. Il doit forcément être en train de bluffer. J'en avais des sueurs froides. Je ressentais de la peur, pour la première fois depuis un long moment. J'étais tétanisée. Il s'avança vers moi, me lâchant quelques mots au passage. Je lui rappelais... Un autre démon d'une puissance incommensurable qui aurait gagné contre lui, et qui serait actuellement dans les steppes gelées ? Non. Ce n'est pas possible. Ne me dites pas que c'est lui. Comment... Comment se peut-il qu'il ait pu développer une telle force ? Entre Yoshida et moi, il y avait déjà un immense fossé de puissance. Et entre Yoshida et lui... Encore une abysse ? Je... Ne... J'étais tétanisée. Puis, il m'attrapa, m'étranglant.

Puis, d'un coup, comme la boite de Pandore qui s'ouvre, un énorme flot de souvenirs remonta à la surface. Non, ça ne pouvait-être que lui... Au fur et à mesure que Yoshida m'étranglait, je me mis à perdre conscience, replongeant dans des souvenirs aujourd'hui enfouis. Je me souviens de ce jour là... Nous étions à la maison. Moi et mon frère. Père nous regardait. Nous étions dans une grande pièce aménagée comme une salle d'entrainement, et nous nous faisions face, moi et mon frère. Encore un combat perdu d'avance. Un combat d'entraînement que je ne pouvais gagner. Je devais me rendre à l'évidence, il était trop fort pour moi. Mais alors... Pourquoi ? Pourquoi continuais-je à lui foncer dessus ? Car plus je lui fonçais dessus... Plus mon monstrueux frère me renvoyait au tapis avec une facilité déconcertante. C'est comme si... Comme si je n'étais qu'une mouche pour lui. Je me souvenais bien de ses paroles, le jour là... Et de son regard. Un regard noir, maléfique, de ses yeux rouges, tel le sang, ainsi que de sa voix étrangement sereine. C'est comme si... Comme si ce regard noir contrastait complètement avec son calme. Après m'avoir envoyé au tapis une fois de plus, sans que je ne puisse rien y faire... Il s'essuya les mains avec un mouchoir blanc, avant de prendre la parole.

- Tu es faible, Mary... Si faible. Ces combats... Ils n'ont plus aucun sens. Tous les jours, je te mets au tapis, et tous les jours, tu reviens à la charge, alors que tu n'arrives pas à me porter le moindre coup... Pitoyable. Je comprends maintenant, pourquoi Père parle de toi comme d'un cas désespéré... Tu ne mérites même pas de faire partie de notre famille. Les faibles... N'ont pas leur place ici. Il s'avança ensuite vers moi, m'écrasant le ventre de son pied, avant de parler d'un ton plus énervé, un grand sourire aux lèvres. Je vais m'assurer que tu ne recommences plus un tel affront... Contemple, Mary. Contemples, ma supériorité. Contemples ma toute puissance, comparé à toi, qui est d'une faiblesse sans nom. Je ne te tuerais pas. Car malgré tout, nous sommes à la maison. Mais saches qu'un jour, si nous nous retrouvons dans des académies différentes et que tu as le malheur de m'attaquer... Je te ferais passer de vie à trépas sans que tu n'aies le temps de comprendre ce qu'il t'arrive.

Puis, il retira son pied de mon ventre, avant de repartir, calmement. Père ? Il n'en avait rien à faire. Il était reparti avec lui, comme si mon frère avait eu raison. Puis, alors qu'il allait m'envoyer bouler... J'attrapais son bras, faiblement, avec ma main. Puis, je le regardais, le regard flanchant, combattant à peine le sien, avant de prendre la parole, d'une voix faible.

- Pas... Si vite... Tu... Tu connais... Shiro ?

Je ne savais pas si il m'avait répondu ou non. En tout cas, il m'envoya voler au près de Hana et Shizuka. Hana était inerte, dans les vappes. Du peu de forces restantes, je m'accrochais à elle, désespérément. J'espère qu'elle allait sentir mon étreinte... Je n'avais plus aucune force. Allongée comme j'étais, je ne pouvais plus rien faire. Nous étions tous vaincus. Je me souvenais de la dernière réplique de Yoshida... Prier Dieu, pour être la seule survivante de ce massacre. C'est alors que j'y pensais. Seule, encore une fois... Non, je ne voulais pas que ça arrive. Tout, mais pas ça. Je préfèrais mourir plutôt que ça. Mais là, je n'avais plus la force de rien. C'est alors qu'il m'arriva quelque chose qui ne m'était pas arrivé depuis longtemps. D'un coup, des larmes se mirent à couler sur mes joues. Je pleurais. Je ne voulais pas que ça arrive. Je ne voulais pas que mes amis meurent. Je ne voulais pas que ma soeur meure. Je ne voulais pas que Hana meure. Tous ces gens... Ils comptent pour moi. Mais encore une fois, je ne peux rien faire. Comme ce jour, ou mon frère m'a écrasé. Ce jour ou la tristesse avait fait place à la haine. J'avais la haine contre Yoshida. Si seulement quelqu'un pouvait venir et se débarrasser de lui en un clin d'oeil. J'avais entendu des rumeurs, comme quoi Seika comptait un élève d'une puissance immense, pouvant écraser n'importe quoi... Qu'il se montre, ou ces rumeurs sont fausses, et on meurt tous. Par pitié. Puis, Hana se réveilla. Elle ouvrit les yeux devant moi. Pour la dernière fois, je pouvais la contempler. Je me serrais encore plus à elle, blotissant ma tête contre sa poitrine, mes larmes trempant sa robe. Même devant elle, je suis faible...

- Hana... S'il te plait... Restes avec moi... Ne pars pas... Je ne veux pas... Que tu meurs... Que nous mourrions tous. Ce Yoshida... C'est un vrai monstre. On a aucune chance de gagner... Même si on s'y met tous ensemble...

C'est alors que du bruit se fit entendre dans la pièce. C'est alors qu'une voix féminine, plus enfantine, se fit entendre. Elle l'avait appelé... Yoshi. Bordel. Ce n'était pas suffisant, un adversaire de cette taille ? C'est alors que une autre était là, en plus... Ils avaient la ferme intention de nous tuer ? Je ne bougeais plus. Je serrais ma moitié de toutes mes forces contre moi, de peur qu'elle ne parte. C'est alors que la température baissa d'un coup, et que les flammes s'éteignirent. Puis, j'entendis un lourd bruit. Laeva cria, avant de tomber au sol à son tour, saignant de la tête, des petites cornes au sol. Non... Elle ne venait pas de... Elle était trop loin... Encore une fois, je ne pouvais rien faire... J'étais dans le désespoir le plus total. Je tendais mon autre main vers ma soeur adorée, mais elle était trop loin... Putain... Si seulement je pouvais créer un bras de ce foutu sang pour la tirer vers moi, mais j'étais beaucoup trop faible... Je ne pouvais rien faire...

- Imouto... Chan...

Elle non plus, je n'avais pas pu la protéger. Tous, ils tombaient. Mais il manquait Aura... Ou du moins, je ne la voyais pas, ma vision étant trouble. Deux autres filles se tenaient à côté de lui. Bon sang... Trois pour le prix d'un... Il ne manquait plus que ça... Nous étions morts. Foutus. Cuits. Je ne pouvais pas m'arrêter de pleurer. Si seulement... Si seulement un miracle pouvait se produire. C'est alors qu'elles se mirent à se présenter. Une équipe. De l'académie Taiyou. Les cavaliers du crépuscule. Et leurs deux plus puissantes membres n'étaient même pas encore là. Rien que ces trois-là étaient terrifiants, alors les deux plus puissantes... Je n'ose même pas imaginer le massacre. Mais si ces deux personnes sont aussi puissantes... Alors, je jure qu'un jour, je les battrais. Tous. Ces foutus cavaliers... Je ne pouvais plus faire un mouvement. Si seulement... Si seulement j'étais plus forte, j'aurais pu... Pourquoi. Pourquoi faut-il que ça arrive maintenant ? Tout était si bien parti, alors pourquoi... Je les battrais, tous. Je réduirais l'abysse qui me réduit de mon frère, et un jour, je l'affronterais en combat singulier et je gagnerais. Et seulement là, je serais satisfaite. Cette course au pouvoir... Cette avidité... C'était la première fois que je la ressentais. Ce sentiment d'impuissance... Je ne veux plus jamais l'avoir. C'est alors que l'autre fille rajouta qu'ils n'étaient pas les plus puissants, et que si ils étaient venus... Non, je ne veux pas imaginer le cauchemar. Mais si c'est bien de mon frère que Yoshida parlait en parlant d'un démon aux pouvoirs incommensurables... Ferait-il partie des plus puissants de Taiyou, ou serait-il même dans une autre école bien plus forte ? Je vois que je suis réellement un cas désespéré...

Puis, plus rien. J'étais dans le noir. Je commençais à sombrer. Sombrer dans ces souvenirs, dans ces cauchemars que je voulais oublier, encore une fois. Si seulement le directeur pouvait faire quelque chose... Lui non plus, ne pouvait pas être aussi faible, hein ? C'est alors que Yoshida demanda à ses coéquipères de tuer tout le monde, moi en dernier. Ce type... Il voulait réellement me faire tomber dans le désespoir avant de tuer ? Il voulait que je devienne folle ? Il voulait se venger du coup que je lui avais mis ? J'étais dangereuse ? Je ne comprends pas ce qu'il se passait... C'est alors que d'un coup, une voix se fit entendre. Un cri. Coléreux. Qui demandait ce qu'était ce bordel ici. Putain... Encore un ennemi ? Non, pas possible... Ca ne se pouvait pas... Je rouvris les yeux; d'un coup, pour mieux voir. Des cheveux blancs... Un casque... Et un regard énervé... Ne me dites pas que... Serait-ce lui, le miracle tant attendu ? Ou va-t-il tous nous exterminer ?

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéLun 4 Juil 2016 - 21:44

J'étais résolue à protéger ma moitié, même au prix de ma vie. En y réfléchissant bien, c'était aussi lâche que courageux. Lâche parce que si je mourrais, je laisserais Mary seule et avec la peine immense de ne pas m'avoir protégée et courageux parce que j'étais prête à donner ma vie. Peu importait au final, j'avais fait mon choix. Yoshida me chargea et au dernier moment Shizuka s'interposa, encaissant le coup et nous propulsant. Le choc fut tel que je perdis connaissance.

Pendant ce moment où j'étais entre la conscience et l'inconscience, je me demandais pourquoi j'avais si vite mal jugé Shizuka. L'ennemie n'était pas elle... si je l'avais vu plus tôt, nous aurions pu le neutraliser en le prenant par surprise ! Faible, voilà ce que j'étais et ce que j'avais toujours été ! Dans ma vie précédente comme dans celle-ci. J'avais cru avoir gagné en force mais ce n'était qu'une illusion ! Il me suffisait de regarder Mary, elle était si forte comparé à moi... J'avais prétendu pouvoir gagner ma vie en accomplissant des quêtes. J'avais prétendu être suffisament forte pour m'entraîner avec Mary... En fait faible n'était pas un mot assez fort pour exprimer ce que j'étais.

Et d'un coup je rouvris les yeux. Mary me tenait dans ses bras et je la vis pleurer, mes yeux s'écarquillèrent. Je n'y croyais pas. Je tentais de bouger mon bras pour essuyer les larmes qui coulaient sur ses joues. Nous restions quelque secondes comme ça avant qu'elle vienne se blottir contre ma poitrine et qu'elle pleure en me demander de rester avec elle et de ne pas partir. Elle ajouta que Yoshida était un monstre et que nous n'avions aucune chance. Je mobilisais toutes mes forces pour enlacer Mary. J'écartais ensuite légèrement son visage de moi et essuyais ses pleurs. Je lui souris malgré la situation désespérée. J'ajoutais un léger baiser sur son front en lui disant :

"Je ne partirais pas, je resterai avec toi pour toujours. Je ne te quitterais jamais, je ne pourrais pas laisser mon âme soeur seule. Nous ne mourrons pas ici, je le sais. Nous allons tous nous relever et nous coordoner pour battre ce monstre. Alliés nous sommes forts !

Je ne croyais pas à mes paroles. Je disais ça autant pour me donner de l'espoir que pour en donner à Mary. Je me relevais en chancelant. Je fis un pas, en manquant de peu de tomber. Puis un autre. Je me mis à rire, un rire triste. Je tournais ma tête vers Mary et dis avec difficulté en tombant à genoux :

"Tu vois, Mary, je pensais être devenue forte mais je suis si faible. Je suis incapable de te protéger. Je suis incapable de protéger qui que ce soit. Je voudrais pouvoir te protéger de ce Yoshida, mais je sais que me jeter sur lui, même en parfait état serait du suicide. J'ai pas envie de mourir Mary, mais le pire ce serait ta mort. Si tu venais à mourir... je pourrais plus vivre..."

Depuis que j'avais commencé à parler, des larmes s'étaient mises à couler sur mon visage. Je laissais s'échapper quelques cris de détresse, de tristesse et de peur avant de continuer en criant :

"Mary ! Tu es tout pour moi ! Je peux pas penser une seule seconde à une vie sans toi ! Je peux pas croire que c'est cet abruti de Yoshida qui nous séparera ! L'amour n'est-il pas plus fort que tout ? Je veux pouvoir vieillir avec toi. Je veux pouvoir sortir avec toi. Je veux faire tellement de choses en ta compagnie. Je te jure que ni toi, ni moi ne mourrons ici, quel qu'en soit le prix. J'y laisserai mes membres s'il le faut mais par n'importe quel moyen... n'importe...

Je ne finis pas ma phrase. Je me relevais, me jetais dans les bras de Mary et l'embrassais. Je voulais, sentir ses lèvres contre les miennes. Ça me réconfortait. Ses bras si puissants, renfermant cette foudre écarlate incroyable... je me sentais en sécurité avec elle. Yoshida... il n'était pas sans-coeur au point de tuer tout le monde sans remords, si ? J'espèrais si fort qu'il laisserait la vie sauve à ceux qui restaient encore en vie. Au moins pour le simple fait que nous avions résisté...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 18/10/2015
Messages : 579
Race : Elfe
Pouvoir : Contrôle de l'eau
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Etudiante
Soras : 6561
Avatar utilisé : OC de moi o/
Autre(s) compte(s) : La & Raphael
Couleur de dialogue : Blue (#0000FF)

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/55/25
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
ShioLun 4 Juil 2016 - 22:02

Spectatrice. C'est tout ce que Shio pouvait être. Sa puissance n'était rien, un simple grain de sable devant la falaise qu'étaient ces trois personnes. Que pouvait-elle donc faire, sinon contempler l'affreux spectacle qui s'offrait devant ses yeux ? Ils tombaient tous les uns après les autres sous les coups du monstre, sans pouvoir rien y faire à part regarder, encore et encore. Le blond était parti chercher des gens, et comme demandé elle ne bougea pas d'un pouce. Elle se contenta de serrer ses bras de plus en plus fort. Et puis de toute façon, elle courrait vers la mort si elle essayait de les affronter seule. Déjà que même Mary, qui se ventait pourtant d'être si forte, s'était faite laminée comme si elle n'était qu'un simple moucheron... Pourquoi suis-je si faible ? Pourquoi ? Elle ne savait pas si elle devais pleurer. L'elfe en avait pourtant les larmes aux yeux, mais elle refusait de pleurer. Ne paraissons pas encore plus faibles. Elle priait. Qui ? Et surtout, pourquoi ? Elle-même ne savait pas. Peut-être pour qu'ils partent après avoir assouvit leur soif de sadisme ? Pour qu'ils l'oublient complètement dans leur abominable tuerie ? Pour être bien cachée et ne pas se faire lamentablement tuer ? Pour qu'une aide inespérée pointe le bout de son nez ? Dieu seul le sait, mais tout le monde sait qu'il préfère tout garder pour lui. Sans s'en rendre compte, ses jointures devenaient blanche à force de serrer, serrer, et encore serrer plus fort ses bras mates et frêles jusqu'à faire couler un peu de sang, et elle ne le remarqua même pas. Elle se mordit la lèvre jusqu'au sang. Faisait-elle cela pour se détendre ? Sûrement. Pour digérer ce qu'elle apprenait aussi. Académie Taiyou. Cavalier du Crépuscule. Les premiers n'étaient pas là. S'ils étaient là, ils seraient déjà morts depuis longtemps. Mais pourquoi faire un carnage de la sorte ? Une vengeance ? Un combat de mâle dominant version académie ? Ou tout simplement pour affirmer sa puissance ? Et pourquoi Seïka, et non une autre école ? Il devait y avoir bien des académie dans ce monde, alors pourquoi cibler celle où était la jeune elfe ? Toutes ces questions laissées sans réponse. De son ancien vivant, jamais des personnes de cette puissance n'auraient pu exister, c'était impossible. Mais dans cette nouvelle vie, tout était possible ; ne s'était-elle pas réincarnée en elfe pouvant manipuler l'eau à petite échelle ?

Alors que Shio était plongée dans ses réflexions, une voix énervée se fit entendre :

- Mais c'est quoi... CE BORDEL ICI ?! VOUS POUVEZ PAS LA FERMER ?!

Shio vit alors un jeune homme aux cheveux blanc comme neige et un visage marqué par l'irritation la plus totale. Comble du cliché, il avait un casque sur les oreilles et les mains dans les poches. Nouvel ennemi ou allié inespéré ? Seul le MJ le sais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 179
Race : Humaine
Pouvoir : /
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Elève
Soras : 566
Avatar utilisé : Ryuuko Matoi - Kill la Kill
Autre(s) compte(s) : Raphael A. Sullivan
Couleur de dialogue : #cc0033

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
La KyllerkaLun 4 Juil 2016 - 22:17

Eh bah putain, c'est trop la merde en bas. Heureusement que je suis haut perchée sur les toits. Bon si je récap' le tout, on a trois mecs d'une certaine Académie Taiyou -ce nom qui claque sa mère-, ils font parti d'un groupe appelé Cavaliers du Crépuscule -ce nom aussi pompeux que les raisons, c'est super cliché, pfou- qui est 3e ou 4e de leur Académie -heureusement que c'est pas le premier sinon on aurait été dans le caca le plus total-, et les deux plus forts sont même pas là. Nice situation, la prochaine fois on aura une vraie épée de Damoclès au-dessus de la tête, youhou. Rajoutez à ça qu'on est tous en train de se faire laminer et ça fait un joyeux bordel ~

J'me moque, mais en vrai, étant une simple humaine sans pouvoirs, je peux rien faire contre eux. Du coup j'me contente de regarder depuis ma cachette. J'espère franchement qu'ils ne vont pas me trouver parce que je suis dans un beau merdier sinon huhu ~ Et au bout d'un moment, y'a un albinos qui arrive et qui balance :

- Mais c'est quoi... CE BORDEL ICI ?! VOUS POUVEZ PAS LA FERMER ?!


... Bon ok, donc j'espère que c'est un allié, parce que sinon on est dans le caca le plus total.

•••

Caps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuMer 6 Juil 2016 - 1:03


Tout le monde était à terre... Ou presque, mais salement amoché.
Pour résumer, Aura restait en retrait, évitant d'intervenir pour ne pas se retrouver dans le même état que les autres. Hana et Mary était sur le côté, à terre et découragées. Laeva sombrait dans l'inconscience. Kazuma et Farone d'un autre côté, le garçon voulant se sacrifier pour elle, malgré sa récente blessure... Shizuka était également inconsciente et grièvement blessé, mais sa régénération était déjà active et avait stopper l'hémorragie. Elle restera ainsi jusqu'à la fin , sauf si son état s'améliore entre temps et lui permet de se relever.. Les autres élèves et personne en état s'éloignèrent du champ de battaille pour ne pas faire couler inutilement le sang. C'était le cas d'Edward, Shio et La.

Durant l'altercation entre Hinako et Néron sur le muret extérieur au jardin, May se retrouvait au milieu de toute cet horreur et voyait son « bienfaiteur » se faire laminer... Puis elle finissait abandonner, jusqu'à ce qu'Edward vienne prendre le relais et veiller sur elle.

Du côté du champ de bataille, Yoshida restait perplexe avec les derniers mots de Mary, juste avant qu'il ne l'envoi voler au loin...

« Shiro... C'est bien lui... Mais je ne comprends pas cet écart de puissance entre eux... »

Puis venait le discours mirobolant et plein d'amour de Hana à Mary... Yoshida l'écoutait d'une oreille avant de se concentrer sur les demi dieux et... en rit à gorge déployée.

« Hahahahaha ! J'halluciiiine ! Ca parle d'amour avant de mourir... Vous feriez mieux d'économiser votre salive et fuir, la queue entre les jambes ! Tentez d'aller le plus loin avant que je ne vous rattrape pour vous poignardez ! »

Puis voyant la scène du baiser, il en finit dégoûter. Il toisait les deux filles avant de dévier le regard, écœuré de ce moment.

« Tssh... Dégoûtant, jusqu'au bout... »

Juste à coté, Hinako aperçu la tête dépité de Yoshida et l'interpella avec une voix un peu niaise et moqueuse.

« Alors mon petit Yoshi, t'es jaloux ? ~~ »

Evidemment, ce n'eut pas l'effet escompté. Yoshida la fixait un instant, avec un regard noir, de quoi faire pleurer un nouveau-né.. Hinako lui tirait la langue avec un sourire d'enfant. Megumi était consternée en voyant ces deux agir... Et les rappelaient à l'ordre aussitôt.

« Plutôt que de vous fixer... Faites votre travail ! »

Et c'était reparti... Chacun redevenait sérieux et brandissait leurs armes en direction de leur cibles... Hinako approchait d'un Néron blessé et acculé. Elle lui souriait avec un air sadique et plein de malice. Elle prenait littéralement la place de Megumi qui était censée le tuer, trouvant que c'était plus amusant que de s'occuper du menu fretin...

« Désolée Megumi, mais je préfère m'occuper de ce gars... Tu seras plus apte à gérer les autres. »
« C'est bien la première fois que tu veuilles faire le travail à ma place... Soit, je vais me charger des autres. Tache de ne pas faire tout raté ! »

Elles échangèrent donc leur place, Hinako avançait avec son katana rouge sang vers Néron qui était plus loin qu'avant, à cause de l'intervention d'un blondinet... Mais rien de bien grave pour la demoiselle qui l'avait retrouver assez rapidement... Et l'envie de le tuer la faisait bouillir de l'intérieur.

« Désolé pour toi mon mignon... Mais j'ai été chargée de mettre fin à tes jours. Ne vois rien de personnel, mais je risque ma vie en te laissant vivre... Et également... Car j'ai réellement envie de te tuer ! »

Elle riait légèrement avant de reprendre...

« Oh, mais au final... Ca a vraiment quelque chose de personnel... Désooolééee! Huhuhu. »

Du côté de Yoshida, c'était autre chose. Le tueur s'approchait du couple et voyait qu'ils étaient, à l'instar de Mary et Hana, tout aussi proche l'un de l'autre. Yoshida montrait un visage encore plus irrité qu'avant, et voir le dévouement de Kazuma pour protéger Farone n'arrangeait rien à cela...

« A quoi bon lui laisser l'espoir de survivre... Je la tuerais juste après toi ! Il vaut mieux que vous soyez tuer en même temps... NON ?! »

Mais en croisant le regard de Kazuma, qui s'avérait être déterminé à survivre à tout assaut, et permettre à Farone de fuir... Il perdit toute ambition durant quelques instant, laissant son arme le long de son corps, le bout de l'arme touchant le sol...

« Je ne comprends pas... Comment pouvez-vous... Comment pouvez-vous vous attachez à l'espoir de survivre... Vous allez juste périr. Aucun de vous n'est assez puissant pour rivaliser avec l'un de nous... Je ne comprends pas, vraiment pas... »

Puis il reprit son arrogance habituelle et pointait son arme en direction du demi dieu blessé.

« Laissons tomber cela pour le moment ! Je m'en préoccuperais une fois rentré, et bien sûr après vous avoir éliminer, les uns après les autres... »

Il commençait à s'avancer vers le couple mais... Un invité surprise s'était invité à la fête... Un invité dont l'origine était inconnu. Il avait les cheveux blanc, des écouteurs aux oreilles, mains dans les poches et avançait tranquillement vers le lieu du massacre. Son visage affichait une expression irrité et personne ne pouvait savoir de quelle camp il provenait... Autant ceux de l'académie Seika était etonné de le voir arriver... Autant ceux de Taiyou l'était également...

Proviendrait-il d'un troisième camp ? Peu probable... S'il venait à Seika, c'était bien pour une raison...

Il continuait d'avancer et se plaçait au milieu du terrain, fixant tout à tour chaque élève s'y trouvant...

« C'est quoi ce bordel ici ?!  Je pars quelques semaines pour faire une foutue quête, et quand je reviens... TOUT EST BOUSILLER ICI ?! »

En évaluant la situation, il comprenait que les assaillant était les trois personnes armées, et que les élèves de Seika n'avaient rien pu faire contre eux... Ce n'était pas vraiment ce qui allaient le calmer... Au contraire... Il n'avait plus qu'une idée en tête... Se débarrasser de tout le monde...

« Bande d'insectes répugnants... Vous me faites gerber... Vous passez votre temps assis sur des sièges plutôt que de vous améliorez... Il vous faudra quelques siècles pour me rattraper... Moi, le meilleur de Seïka... Le numéro Un ! Et pour vous montrer ce que je vaux vraiment... Je vais tous vous éclatez... et vous tuer... à petit feu ! »

Il mit une main en avant. La sortant de sa poche, et claquait simplement des doigts...

Un cercle noir se formait sous ses pieds, allant jusqu'à former un cercle d'un rayon de 25m, soit 50m de diamètre avec lui pour centre... Rapidement, les personnes englobés dans le cercle.. à savoir toutes les personnes présentes, élèves de Taiyou et de Seika, se retrouvèrent soudainement... écrasé par la gravité. Une pression si forte que toutes les personnes présentes, « alliés » comme ennemis se voyaient plaqué au sol, sauf le Directeur... Et Yoshida, qui parvenait à tenir uniquement sur les genoux, et les mains poser au sol... 

L'inconnu aux cheveux blanc se tenait fièrement au centre de tous, admirant le résultat d'une de ses oppressions par la gravité la plus.... banale.

« Hahahaha ! Pour information... Vous êtes tous soumis à une pression de 8 g actuellement... Vous devriez ressentir vos os se faire presser contre le sol... Hahaha ! Je vois que seul l'un d'entre vous à pu résister à cela... Intéressant... Mais ça ne vas pas durer longtemps ! »

Tandis que d'autres, comme Kazuma, Mary ou même Néron, étaient plaqué contre le sol... Yoshida lui résistait malgré tout à la puissance « écrasante » de son adversaire... Celui-ci riait une nouvelle avant de claqué une nouvelle fois des doigts...

« Maintenant, vous passez tous à 10g... Pour ceux que ça intéresse... Je reviens d'une quête ou j'ai soumis un démon soit disant surpuissant à 10g... Et cela durant 3 jours, sans interruption... Je n'ai ni dormi, ni manger, ni bu durant tout ce temps... Et cet enfoiré n'as pas voulu crever... J'ai renoncé et j'ai décidé de revenir ici.... Mais quand j'arrive ici... Y A UN BORDEL PAS POSSIBLE ! Comprenez ma colère... »

Les élèves ne bougeaient plus.. Ils ressemblaient tous à des insecte écrasés sous le pied d'un homme... C'était la même situation, mais cette fois c'était l'inconnu qui posait le pied, sur chacun d'eux... Yoshida, étonné de la puissance de ce garçon, ne savait plus quoi faire... Il était... Apeuré ?

Lui qui pensait ne trouver aucun adversaire valable... Il était tombé sur le meilleur d'entre eux et s'en mordait les doigts...

Le directeur, lui, présent dans le cercle de gravité, mais pas soumis à son emprise approchait Yoshida et s'accroupi devant lui. Le fixait un instant et affichait un sourire narquois.

« Alors ? On fait plus le malin là ? Je te propose un marché... Je suis le seul capable de le raisonner ici... Si je le fais s’arrêter, vous vous en allez bien sagement... Sinon... Vous finirez aussi plat qu'une crêpe... Ca vous tente ? »

Yoshida n'en avait cure et lui répondait avec une certaine assurance...

« Vous ne risquerais pas de tuer vos propres élèves, j'en suis persuadé ! Votre chantage ne prends pas avec moi ! »

Rapidement le directeur le prit au col, le tirant un peu vers lui...

« A ta place... Je ne serais pas aussi sûr de ce que j'avancerais... Tu ne sais pas de quoi je suis capable... »

L'inconnu sifflait en voyant l'expression presque démoniaque qu'affichait le directeur et applaudissait.

« Eh ben... A ta place, je me plierais à ce qu'il dit et m'enfuirais... Mais si tu préfères rester... Je peux augmenter l'intensité... Mais je ne suis pas sur que tes copines supportent ça longtemps... Regarde les, elles ont déjà les larmes aux yeux, Hahahaha ! »

Et il était vrai que la pression était bien trop forte pour elles... Les os d'un corps humain ne pouvait pas supporter cette pression aussi longtemps... Si la gravité n'était pas arrêter assez rapidement... Elle laisserait des séquelles à vie sur chacune des cibles... Yoshida le réalisant, n'eut d'autre choix que de prendre la décision fatidique...

« Je... Bordel ! Vous avez gagnés... Nous nous retirons... »

A ces quelques mots, le directeur relâchait Yoshida, il lâchait un petit ricanement de satisfaction et fit un signe au jeune homme aux cheveux blanc, pour qu'il arrête. Ce qu'il fit à contre cœur, après un petit rictus de contrariété. Il claquait des doigts et le cercle disparus aussitôt... Libérant toutes victimes de la pression gravitationnel... Bien que la plupart n'avait même pas la force de bouger... Kazuma par exemple baignait dans son sang, provenant de la blessure qui s'était réouverte...

Le directeur reprit la parole après cela et somma aux assaillants de fuir.

« Maintenant que vous pouvez bougez... Allez vous en ! Vous avez causé suffisamment de dégâts ici. Et n'essayaient plus de revenir nous nuire ! »

Yoshida se préoccupait plus du sort de ses amis que des dires du directeur de Seika, il les aidaient à se relever et couvraient leur fuite. Il annonçait un désastre proche aux élèves de Seïka avant de s'en aller à son tour :

« Vous nous avez prit au dépourvu... Mais soyez assurés... Que la prochaine fois, vous n'aurez plus aucunes chances ! Profitez bien du temps qu'il vous reste à vivre... Ce sera au mieux votre dernière année à vivre... Notre prochaine rencontre sera décisive ! »

D'un bond, il sautait à hauteur du muret extérieur et se laissait tomber en arrière et disparu dans la nature. Plus aucun danger à l'horizon... Le directeur s'écroulait, jambes tremblante et se retrouvait assis par terre, il desserrait sa cravate pour pouvoir respirer...

« Fioouu ! J'ai cru que je n'arrivais pas à jouer le jeu jusqu'au bout... Merci de ton intervention... Aiden. »

Aiden, ou pour ceux ne l'ayant pas encore compris, tiquait en entendant son nom... Il remit ses mains en poches et fixait le directeur, d'un air neutre.

« Tssh... T'es vraiment un vieux croulant... Tout ce bordel m'a énervé... Je vais retourner faire une quête de rang A... Tuer un Dragon ou même une hydre à 5 tête me permettra de passer mes nerfs... Vous m’énervez tous !! »

Et il reparti aussi rapidement qu'il était venu... Laissant le jardin encore plus ravagé qu'avant... Et avec des blessés jonchant le sol... Le directeur regardaient les élèves morts... Il fit un signe de croix sur son corps et fit une prière pour leur accorder la paix éternelle...

Au loin, May revenue après avoir vu la scène de loin et courut vers ses parents... Voyant qu'aucun d'eux n'allaient bien... Elle pleurait à chaudes larmes, soulagée de voir qu'ils étaient toujours là...

Petit à petit... les élèves de Seika se relevaient, exténués, blessés... Avec une mine affreuse, mélange de peur, tristesse et haine... Ils avaient échapper de peu à la mort, grâce à un miracle des plus dingues... Ils n'oublieront jamais l'académie Taiyou... Pour certains c'était le moment de se remettre en question.. Pour d'autres, c'était un moyen de comprendre qu'ils n'étaient qu'une poussière dans l'univers...

Au final... Que leur avaient apportés tout ça ? Mis à part la souffrance ? Les Cavaliers du Crépuscules annonçaient sans ménagement qu'ils reviendraient ultérieurement finir leur travail... Ils leurs avaient aussi donner un ultimatum... Fallait-il tout faire pour les accueillir comme il se doit à leurs prochaines venues... Ou valait-il mieux profiter de la vie, jusqu'au moment ou celles-ci nous serait ôtée ? A chacun sa réponse... Mais avant toutes réflexions compliquées... Il y avait une dernière chose à faire... Le directeur se relevait, inspectait autour de lui l'état des élèves... Et...

« Bon... Et si on se le faisait ce loto ? »

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéMer 6 Juil 2016 - 11:46

Mis à part le fait que Yoshida semble écœuré par les petits mots et gestes d'amour de Mary et Hana ainsi que Farone et... L'autre. Enfin bref, un détail sans importance quoi, je crus un moment qu'il allait jouer le rôle du méchant qui abandonne devant l'espoir et tout ce qui va avec... Et ça nous aurait fiché la paix plus tôt, peu importe que ce soit cliché. Cependant, ce ne fut pas le cas et il continuait de discuter joyeusement avec ses deux grandes amies de toujours. Enfin, ils agissent entre eux comme les élèves de Seika, donc ce n'est pas comme si leurs taquineries étaient importantes actuellement.

- C'est quoi ce bordel ici ?!  Je pars quelques semaines pour faire une foutue quête, et quand je reviens... TOUT EST BOUSILLER ICI ?! Bande d'insectes répugnants... Vous me faites gerber... Vous passez votre temps assis sur des sièges plutôt que de vous améliorez... Il vous faudra quelques siècles pour me rattraper... Moi, le meilleur de Seïka... Le numéro Un ! Et pour vous montrer ce que je vaux vraiment... Je vais tous vous éclatez... et vous tuer... à petit feu ! 

Oh, c'est vrai qu'il est là, lui aussi. Donc il s'agit d'un élève de Seika... Quelle personne agréable et distinguée, vraiment. Et il n'est pas loin du niveau de Yoshida en terme de modestie. Enfin, honnêtement, je m'en fiche de le rattraper... ...C'est bien étrange, je ne crois pas en ce que je pense moi-même. Serait-ce une défaite malgré que je ne me sois pas mêlé au jeu? Cela ne me ressemble guère, mais j'y penserais éventuellement quand tout cela sera terminé. Car oui, je ne pense pas mourir aujourd'hui.

Du moins pas à cause de ce genre de pression... Mon corps est considéré comme fragile à cause de mon système immunitaire... Mais d'un point de vue physique, je suis plus puissante que la moyenne, même pour un hybride. Et cette puissance me donne une certaine résistance, sans quoi mes muscles resteraient paralysés un moments après chacun de mes propres coups. Mais pas besoin de s'attarder là-dessus. Car j'étais tout de même au sol. Même si je ne faisais pas non plus d'effort particulier pour me relever, comme la plupart des élèves. A quoi cela servirait si nous n'avons pas de quoi nous tenir entièrement debout. Être au sol n'est pas plus mal, à ce moment là, et surtout moins fatiguant et j'espère ne pas être la seule à le penser... Ce serait le comble d'être sujet à l'idiotie en plus d'être faibles. Enfin, tant qu'on l'admet.

Même si au final, chacun de nous a ses propres atouts avec lesquels ils auraient pu les vaincre si on ne se baser que là-dessus... Mais c'est également le cas de l'ennemi. Je ne me sens pas inférieure quant à ma force physique... Je n'ai pas de doute sur le fait que ma puissance brut est plus grande que la leur... Tout comme mes connaissances en poisons et médecine. Mais c'est également là qu'est le problème. Je n'ai jamais cherché à m'améliorer autrement que pour ces trois trois choses-là. Enfin, de toutes manières mes compétences en médecine ne me sont pas utiles puisque je ne m'en sers que rarement et que je ne vais pas m'amuser à faire des médocs en âme charitable que je ne suis pas.

- Maintenant, vous passez tous à 10g... Pour ceux que ça intéresse... Je reviens d'une quête ou j'ai soumis un démon soit disant surpuissant à 10g... Et cela durant 3 jours, sans interruption... Je n'ai ni dormi, ni manger, ni bu durant tout ce temps... Et cet enfoiré n'as pas voulu crever... J'ai renoncé et j'ai décidé de revenir ici.... Mais quand j'arrive ici... Y A UN BORDEL PAS POSSIBLE ! Comprenez ma colère...

Passionnant. J'admets que la pression n'est point agréable. Mais gémir, pleurer, crier ou simplement réagir... Est inutile. Mes amis sont blessée, de nombreuses personnes sont mortes devant moi, nombreux sont ceux qui ont fini en pleurs... Mais ce n'est pas mon cas. Ceux à qui je tiens sont blessés, et des inconnus sont morts... Alors qu'y-a-t'il de vraiment important? Si ce qui m'étais chers étaient morts, qui sait... Mais je ne vais pas pleurer pour des blessures ou des inconnus. Sur Terre, je n'ai pleuré qu'une seule et unique fois et pourtant je souriais. Cependant, à cause du moment ou c'est arrivé il vaut mieux que je recule cette unique fois le plus loin possible.

Maintenant que je repense à la Terre... Je ne sais toujours pas si Yoshida m'y a vue... Ou quelque chose comme ça. Il peut aussi avoir confondu ou dit ça pour parfaire son rôle. Mais jusqu'à présent, il a dit de nombreuses choses qui se révélaient plus importantes que ce que l'on pensait. Même si je dois le féliciter d'avoir créer une situation où je reste dans cet "état émotionnel" aussi longtemps... Bien que ce terme n'est peut-être pas approprié pour un état me dénuant de sentiments. Mais c'est mieux ainsi, ça m'aide à réfléchir et à oublier que je me fais écrasée au sol. Et puis... Mon visage restant inchangé me consolera plus tard. Ce n'est pas dans mes habitudes de laisser paraître autre chose qu'un sourire parfait sur mon visage. Et si ce n'est pas un sourire... Alors je préfère un visage neutre. Une simple question de fierté inutile.

Finalement, Yoshida abandonna face au directeur et au dénommé Aiden... Il pense donc à ses coéquipières, contrairement à ce qu'il faisait croire avant de foutre le bordel à une réception à laquelle il était invité. Les élèves de Taiyou n'ont aucune tenue ma parole... Mais le fait est que le touffu blanc arrêta avec sa pression et que je me relevas juste après pour me remettre contre le mur. Bon, il ne faut pas exagérer non plus, c'est pas comme si je n'avais rien senti. Même si cela ne se voyait pas, j'aurais peiné à me relever si j'étais en mesure de le montrer. Il y a une limite à la résistance, mais je ne tiens pas à la montrer.

Bon, et maintenant... Il est temps de revenir à ma petite vie peinarde~ Quoi? Désespérer sur mon impuissance? Pour quoi faire? Bon, voyons voyons... Et bien nos trois demi-dieux ont l'air en vie, si c'est pas génial, huhu~ Je commença alors à scruter les environs d'un air naturel, comme si il n'y avait pas de morts. Je repéra Néron, mais je pensais le laisser un peu se reposer, moi-même, je sens que je vais avoir une longue nuit de sommeil... Mais avant, je vais tout de même faire ma bonne action du jour. La Belladone est calmant et antidouleur lorsqu'elle est bien dosée. Et heureusement pour eux, ils ont une connaisseuse qui se balade avec ce poison dans le corps... Bien que ce ne soit pas vraiment le seul.

Je me dirigeas d'abord vers Farone. Elle avait été protégée tout ce temps donc elle allait relativement bien... Enfin, physiquement. Je venais plutôt pour le protecteur. Je m'approchas d'eux et posa l'une de mes mains sur la peau du garçon. Puis je l'ôta dès la fin du traitement temporaire... Je souris alors à Farone comme à mon habitude.

- Techniquement, c'est du poison... Mais il n'y a aucun risque avec cette dose. A présent, il sera calmé et sentira beaucoup moins la douleur, mais empêche-le de se relever un moment... Oh, l'infirmerie ainsi que son contenu est intacte, il te suffira d'un désinfectant et de bandages. Mais évite de lui donner des médicaments pour l'instant, ça risquerait de mal tourner.

En effet, tous les médicaments ne réagissent pas de la même manière avec ce poison et puis... Ce serait inutile. Il n'a que des blessures physiques et elles sont trop fraîches pour être infectées vu le soin que Yoshida a apporté à sa lame. Même si il vaut mieux désinfecter au cas où... Enfin, elle peut aussi rester à ses cotés si elle le souhaite, c'est pas mon problème si ça s'infecte. J'adressas un sourire rassurant à la petite fille à leurs cotés pour qu'elle comprenne qu'il n'y avait plus de danger.

Quoi qu'il en soit, je me dirigeas ensuite vers Mary et Hana. Je gardais mon léger sourire et tenu un discours proche de mon premier à Hana après m'être occupée de Mary. Mais juste après me relever je me tournas une nouvelle fois vers Mary.

- Oh fait... Face à Yoshida... Je vais être honnête, nous n'aurions pas pu le vaincre nous-même, mais même ainsi... C'était comme si tu t'infligeais une barrière... Enfin, ce n'est peut-être qu'une impression, et même en tant qu'amie, il s'agit de tes propres affaires~

Je ne sais pas quelle est cette barrière. Et même sans elle, elle n'aurait pas vaincu Yoshida. Habituellement, Mary reste combative quoi qu'il arrive. C'est probablement pourquoi je ne l'avais pas remarqué. Mais la manière dont elle a été battue... C'est comme si c'était quelqu'un d'autre que le blaireau qui se tenait devant elle. Enfin, moi-même je ne saurais l'expliquer... Peut-être est-ce juste parce que contrairement à la plupart des gens, je suis insensible au désespoir...?

Je vérifias aux alentours si il y avait encore des gens que je connaissais... Je m'en tape des autre. Je vis Shio mais... Ouais, inutile de la soulager de quoi que ce soit, elle va très bien. Ensuite... Une fille blonde au sol, pour une certaine raison, elle me fait penser à Mary... Hum, c'est son chapeau qui m'y fait penser je crois. Plus sérieusement, j'ai eu le temps de comprendre -et surtout d'entendre- que c'est la petite sœur de cette chère démone aux cheveux bleus. Je la rapportas aux cotés de sa sœur d'un geste rapide, elle avait l'air gelée... Mais je ne m'attardas pas. J'adressas un sourire bienveillant à Hana avant de lui adresser encore quelques mots.

- J'espère que ça ne te dérange pas de veiller sur deux personnes, mais les deux vont mieux que ce qu'il ne paraît, donc ne t'inquiète pas pour la fougueuse démone que voici~

Ouah, que de bons gestes de ma part. Enfin, c'est pas pour une fois que ça va me changer en sainte. Je ne m'attardas d'ailleurs pas sur ceux dont le visage ne me disait rien et retourna auprès de Néron. Il était également blessé donc je lui fis grâce du même traitement que les autres chez qui j'étais passée. Mais pour lui je ne pris pas la peine de lui dire  rester coucher ou de le confier à quelqu'un.

- Décidément, je connais plus de demi-dieux que je ne le pensais... De ce que j'ai compris, du moins. Mais plus important... Il semblerait que tu aies une petite dette envers moi, Néron~~

La dernière phrase était mot à mot ce que je lui avais dit lorsque je lui avais fait éviter la décapitation sur le bateau pirate... Je suppose que je suis quelqu'un de plutôt nostalgique. Je lui fis exactement le même sourire angélique qu'à ce moment-là, pour finaliser le tout.

Au final, ma manière d'agir est surtout... Pour les rassurer, d'un certaine façon. Cette interruption a finalement pris fin et le directeur propose de terminer le loto. Pourquoi s'attarder? Cependant, je ne peux penser ainsi que parce que je ne prends pas la peine d'essayer de les comprendre. Enfin, si... Je comprends, de leur point de vue, mais... Enfin, pas besoin de chercher plus loin. Au fond, je souhaite juste que tout redevienne comme avant. Il ne fait aucun doute sur le fait que nous devons devenir plus forts, bien que les raisons divergent. Quant à moi... Je veux juste protéger mon quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéJeu 7 Juil 2016 - 8:59

Yoshida voulait absolument en finir avec nous. C'était sa mission depuis le début donc... C'est pitoyable. On ne représente aucun menace pour eux alors qu'est-ce qu'il vont chercher ? Les sentiments sont mêlés entre colère et peur. Il s'est avancé vers nous nous l'arme à la main. On y voyait clairement le sang dégouliné sur la lame, le sang de toutes les victimes qu'il a fait aujourd'hui. Pas ses dernières. D'ailleurs nous sommes ses prochaines, il parait. Kazuma a eu le réflexe héroïque de me protéger... mais pas de la plus belle façon. Il voulait que je m'enfuis avec May. Inutile de dire que c'est hors de question. J'allais protester mais notre assaillant prend la parole avant moi.

"À quoi bon lui laisser l'espoir de survivre... Je la tuerais juste après toi ! Il vaut mieux que vous soyez tuer en même temps... NON ?!"

Je reste juste derrière Kazu. Depuis le début je me mords la lèvre, à m'en faire saigner. Le stress sans aucun doute. Je peux pas m'empêcher à ce qui va se passer, tout le monde est à bout. C'est comme si il n'y avait... plus rien. Il continue :  

"Je ne comprends pas... Comment pouvez-vous... Comment pouvez-vous vous attacher à l'espoir de survivre... Vous allez juste périr. Aucun de vous n'est assez puissant pour rivaliser avec l'un de nous... Je ne comprends pas, vraiment pas... "

Je m'avance pour le retrouver devant Kazu. Juste face à lui. Ce mec me donne la chair de poule avec son pouvoir démoniaque. Même, il possède une aura étrange... Il commence à s'avancer.

"C'est vrai... Tu n'as pas compris... Quel ignorant tu es mon pauvre je te plains. Tu as tellement peu d'attention pour la vie c'est pitoyable. Un jour ça va te retomber dessus."

Pour le coup, je suis sûre de m'en prendre plein la tête. Moi qui suis une des seules sans avoir été touchée par ce mec. Je regarde bien en face l'homme qui va me porté le coup fatal. Dans l'autre vie, j'avais baissé légèrement la tête quand je suis morte. Pas deux fois. Sauf que... Apparemment j'ai encore du temps pour vivre. Un peu. Un autre homme aux cheveux blancs et au style de geek s'avance vers nous. Il se plaint du bordel que les cavaliers ont fait. Mais merde faut vraiment qu'un autre la ramène. Mais ça occupe notre meurtier. J'en profite pour tenir la main de mon aimé. J'ai envi de l'embrasser mais ce n'est pas le moment.

Et voilà... Encore des insultes. Mais c'est incroyable c'est notre journée ou quoi ? Et il est aussi orgueilleux que Yoshida ! Et bah ça promet. Mais c'est notre fête aujourd'hui. Et qu'est ce qui va nous tomber dessus encore ? Est-ce un ami ou l'inverse ? Si il est de Sekaï ça ne peut que être la première proposition non ?

Il n'eu qu'à claquer des doigts pour... nous mettre tous au sol. Mais genre pas gentil quoi. Écraser totalement. J'ai un mal terrible à ne pas crier. C'est comme si tout mes os étaient écrasés par une grosse pierre. J'ai encore la main de Kazu dans la mienne et fais tout pour la garder. J'ai peur qu'il s'en aille, qu'il me laisse toute seule... Il a pas le droit. Le nouveau venu fanfaronne d'avoir titiller un démon avec son pouvoir. Pendant trois jour. Sans dormir, manger, boire. Un homme normal meurt déshydraté au bout de trois jour mais on va pas chercher la logique.

Toujours est-il que Yoshida est... soumis. J'imagine qu'il ne s'attendait pas à voir ce parfait inconnu effacer son plan. S'en suit avec un dialogue entre Yoshida et notre directeur qui sort de l'ombre. Et évidemment le garçon au cheveux blanc s'interpose presque. Puis ils s'en vont. Yoshida fait même preuve d'un peu de charité en aidant ses coéquipières. Si ça se trouve il est pas si méchant que ça... HUM. Bien sûr, il nous prévient qu'il reviendra. Sauf qu'avec le temps... On se sera amélioré. Une fois mais pas deux. Seul, tout le monde pouvait enfin souffler. Je me précipite vers Kazu qui baigner dans son sang. Je le prends dans mes bras en essayant de ne rien toucher à ses blessures.

"Kazu... me laisse pas... Reste avec moi..."  

Je sanglote en le regardant. Il est sacrément amoché, à en faire peur. C'est alors que le directeur dit quelques choses de bizarres.

"Fioouu ! J'ai cru que je n'arriverais pas à jouer le jeu jusqu'au bout... Merci de ton intervention Aiden."

Un... jeu ? Il a osé, prendre ce massacre pour un jeu ? Mais je vais vomir. Je lui lance un regard noir avant de me préoccupe plus de mon blessé. Je suis à bout, si j'utilise les plantes, je vais mourir. Heureusement, Aura arrive pour me soutenir. Enfin, m'aider pour être plus précis. Je ne me souvenais pas qu'elle avait des qualités niveau médecine. Elle lui a injecté du poison, qui pourrait le guérir. Je lui fait confiance même si la présentation qu'elle en a fait est plutôt étrange.  

"Merci Aura..."

Alors là, je dois une fière chandelle à Aura. Il faut que je la remercie pour ce qu'elle a fait. Mais pour le moment, il y a plus urgent... Je tiens fermement la main et regarde son torse se lever et se baisser. Je vais veiller sur lui jusqu'à qu'il aille mieux. Ma gorge me fait mal, comme si j'allais pleurer encore. J'ai l'impression d'avoir passer ma journée à chialer ouais... Quelle faible.

"Je suis là... Pars pas."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/01/2016
Messages : 275
Soras : 174

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/50/60
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Mary PandémoniaLun 11 Juil 2016 - 3:25

C'était la fin. Je ne pouvais plus rien faire. Même les cris mêlés de larmes de ma moitié n'avaient pas suffi à me relever... Même la douce sensation de ses lèvres contre les miennes n'avaient rien changé à mon état... Au fond, je crois que tout ça reflétait ce que j'étais. Une gamine qui pleurait à la moindre difficulté lorsqu'elle est seule face à son destin, et qui se cachait derrière un masque de rires, de bonne humeur et derrière une pseudo-puissance et des pouvoirs magiques derisoires, faibles, trop faibles. Et ce, je venais d'en prendre conscience lorsque Yoshida évoqua mon frère. Au final, je n'étais qu'une poupée de chiffon. Faible, et déchirée. Je sentais une grande douleur, partout dans mon corps. Comme si c'était mon corps lui-même qui me disait ça. Comme si le désespoir était en train de manger, grossir, se nourrissant de mon âme, pour n'en laisser plus qu'une coquille vide. Seule la flamme réchauffante et lumineuse que m'apportait la présence d'Hana auprès de moi me donnait d'infimes forces pour combattre ce désespoir à l'intérieur de moi... Tout n'était pas encore perdu. Je suis sûre... Je suis sûre qu'un miracle pouvait se produire. Je ne voulais pas les perdre. Je ne voulais pas que Laeva meure ici. Je ne voulais pas que Hana périsse ici. Je ne voulais pas mourrir. Je ne voulais pas que tout ça arrive. Une terrible lutte intérieure déchirait mon corps en deux. D'un côté, le désespoir, et de l'autre, l'espoir, mon envie de vivre. Puis, alors que cet espoir et cette flamme étaient en train de se raviver en moi avec l'arrivée du nouveau... Ce dernier espoir s'estompa, écrasé, comme un insecte sur un mur. Lui aussi, avait l'intention de nous tuer. Tous. Qu'on soit de Seika, ou non. Un troisième camp... Ennemi de nous ? Non, il disait venir de Seika, mais pourquoi... Pourquoi ?

Puis, d'un coup, mon corps... Je sentis qu'il devenait lourd. Très lourd. Il s'écrasa contre le sol. La seule différencne était cette effroyable douleur et cette sensation que mon corps se faisait broyer. Une magie de gravité ? C'était donc ça, la légendaire puissance du numéro 1 de Seika ? Je me sentais encore plus incapable de faire le moindre mouvement qu'avant... Pour dire, j'avais l'impression qu'un immense rocher m'écrasait, que mon corps était prêt à céder à tout moment. J'avais encore ma main dans celle de Hana. Finalement... Il semblerait que nous allions mourir ensemble ? Au final... Ce n'était pas une si mauvaise fin, hein ? Non, je refuse d'y croire... Je refuse de mourir . Je ne voulais pas... Pas avant d'avoir mis sa raclée au numéro 1 des cavaliers du crépuscule. Pas avant d'avoir battu ce numéro 1 de Seika. Pas avant d'avoir battu Shiro. Pas avant d'avoir accompli tout ça... Pas avant d'avoir été reconnu par mon père comme digne membre de la famille Pandémonia... Et pourtant, le constat était là. D'un simple claquement de doigt, cet homme nous avait tous plaqués au sol. Nous étions tous écrasés sous un poids équvalant à 8 fois la gravité de ce monde. Et pourtant, Yoshida résistait. Comment pouvait-il faire... Le directeur, lui aussi, était toujours debout, calme, comme si rien ne lui arrivait. C'était donc ça... Au final, il n'était pas aussi faible qu'il le laissait prétendre. Sa force devait être si grande comparé à nous, pauvres insectes que nous étions...

C'est alors que, non content de nous écraser, il se mit à avoir un rire dément et à claquer une nouvelle fois des doigts. Et d'un coup, la pression augmenta encore drastiquement. J'avais l'impression que mon corps me lâchait, que mes os commençaient à se rompre, et que mes organes étaient en train de s'écraser contre ces os qui ne tenaient plus le choc. J'avais du mal à tenir ça... Puis, il se mit à partir sur un speech comme quoi il avait soumis un démon surpuissant à cette pr ession 3 jours entiers, sans manger, ni boire, ni dormir, et que le démon y avait survécu, d'ou sa rage. Cet homme... Comment pouvait-on tenir face à une force de la nature ? D'un claquement de doigts, il pouvait encore augmenter la gravité et tous nous tuer en quelques secondes. Et pourtant, le directeur, ce foutu directeur, qui n'avait rien fait pour nous sauver... Il était parfaitement debout, comme si de rien n'était. Comme si ce n'était qu'une formalité, pour lui... Décidément. Si il m'était venu à l'idée qu'il existait de tels monstres rien qu'ici... Bordel.

C'est alors que le directeur, confiant, s'approcha de Yoshida, ignorant totalement les lois de la physique qui ne s'appliquaient pas à lui, avant de s'accroupir. S'en suivit un échange verbal, mais j'étais bien trop écrasée et faible pour tout entendre. J'avais littéralement l'impression que je mourrais... C'est comme si la fin était proche, comme si la faucheuse me caressait de ses doigts squelettiques et glacés. Puis, de nouveau, Aiden parla fort... Il pouvait encore augmenter l'intensité de notre souffrance... Décidément, le directeur était un véritable être machiavélique et sans pitié. Ainsi, il était prêt à mettre les vies de tous ses élèves en jeu, de nous sacrifier, tous, rien que pour éliminer 3 parasites à son école ? C'est pas vrai, bon sang... Nous n'étions que des pions pour lui, au final ? Il n'avait vraiment aucune pitié ? Aucune vergogne à voir tous les élèves de son académie se faire tuer, un par un ? Il y avait déjà des morts, je le savais... Des gens plus faibles que nous, et qui n'avaient malheureusement pas eu la chance de se retrouver au mauvais endroit, au mauvais moment. Morts de l'assaut de Yoshida ou écrasés par la gravité de cet homme aux cheveux blancs... Au point ou on en était, plus rien de cela n'avait d'importance. J'espérais juste que Hana et Laeva au moins allaient bien... J'étais morte de peur. Et d'inquiétude. Je n'avais pas envie que tout s'arrête là. Que ma vie dans se monde se termine maintenant. Mourrir au même âge que dans l'autre monde... Au final, c'était la même merde.

C'est alors que d'un coup, tout cessa. D'un coup, la pression se relâcha. Et malgré toute la douleur que j'éprouvais... Je savais que notre souffrance était finie. Pour le moment. Yoshida et les filles partirent. Une année à vivre, hein... Soit. Si il nous restait du temps avant de les ré-affronter... Je n'allais pas perdre de temps. J'irais trouver quelqu'un de puissant pour m'entraîner. Mon père ne voudra sûrement pas, mais si je lui force la main... J'en avais besoin. Car la prochaîne fois... C'est le plus fort qui survivra. Aucune faiblesse ne sera tolérée. C'est la loi de la jungle. Le plus fort survit, le plus faible meurt. Bien. Le directeur parla de jouer le jeu... Tout était prévu DEPUIS LE DEBUT ? La rage montait en moi. Si il avait vraiment prévu tout ça, de nous pousser aux frontièresde la mort... Ce vieux taré... Je vais le... Non. Pas de pensées comme ça, Mary. Après tout, tu n'es plus seule... Oui... Puis, Aiden, comme ça qu'il s'appelait, partait avant de dire qu'il allait soumettre un dragon ou une hydre... Tch. Fais le malin... Un jour, toi aussi, je te mettrais ta pâtée... Mais là, je suis bien trop faible pour y avoir mon mot à dire. Tsh. May était en train de pleurer. Et moi, j'étais toujours au sol, paralysée. Je regardais Hana. Elle était vivante... J'étais heureuse. Heureuse qu'elle soit près de moi, même à ce moment là.

- Hana... Tu es vivante... Je suis si soulagée... Bon sang...

J'avais du mal à placer mes mots. C'est alors que Aura arrivait, plutôt en forme. Comment faisait-elle, sérieusement... Ah, j'oubliais, ses facultés de régénération. C'est alors qu'elle injecta quelque chose dans mon corps... Une très faible dose... Puis, elle expliqua à Hana que c'était une très faible dose de poison, mais qu'à cette quantité, je ne risquais rien, et que ça allait me soigner. Et tant mieux, je ne voualis pas prendre de médicaments dégueulasse... Puis, mon amie hybride se releva, avant de se retourner vers moi, avant de me parler. Du cas de Yoshida. C'est vrai, même tous ensemble, nous n'aurions surement pas fait le poids. Puis, elle me parla d'une barrière... Une barrière que je m'infligeais. Du moins, c'est ce qu'elle pensait. Et elle avait raison. Cette barrière... C'était celle de la défaite cuisante que j'avais subit face à mon frère. Celle du désespoir qui m'avait meurtrie à l'intérieure. Celle de cette puissance si instable que j'avais décidée de ne plus jamais l'utiliser... Celle de ces fichues cornes. Ces cornes, qui, une fois visibles, me rendaient folle et rendait mon pouvoir énormément plus puissant mais instable... Elle avait raison. Si je parvenais à me l'approprier... Si j'apprenais à le contrôler... J'en deviendrais meilleure. Je lui souris faiblement, avant de lentement me redresser, tenue par Hana.

- Hoy, Aura... Merci. Je crois que je t'en dois une. Et cette... Barrière, comme tu dis... Je t'expliquerais ce que c'est, un autre jour. Et j'ai bien prévu de la briser en miettes. J'espère que tu auras le temps, quand tout ira mieux, hein ? Et... Merci de m'avoir ramené ma soeur.

Laeva était maintenant proche de moi, au sol, allongée. Après avoir tendu faiblement mes bras, je l'attrapais, avant de difficilement la tirer vers moi, pour la serrer douccement à moi. Même si Hana était jalouse... Il fallait qu'elle comprenne que Laeva était ma soeur, et que peu importe les épreuves, je n'allais pas la laisser tomber. Doucement, j'attrapais le ruban de ma robe, avant de le nouer autour de sa tête, ou elle s'était arrachée les cornes, pour stopper le saignement. Je voulais la sauver. A tout prix. Bon, maintenant, ma robe était plus ample, mais qu'importe... C'était pour la soeur. Je donnerais ma vie pour elle. Puis, doucement, je lui caressais la joue, la regardant tristement.

- Imouto-chan... Ne t'en fais pas ... Grande soeur est là pour toi, a présent. Promis... Toi non plus je ne te laisserais jamais tomber. Jamais. Promis.

Puis, je regardais Hana.

- Tu sais... Tu n'as pas à être jalouse. Laeva est ma petite soeur. Je vous aime toutes les deux, mais d'un amour différent. Ici... Laeva est ma seule famille. Je donnerais aussi ma vie pour elle... Je ne veux pas qu'il lui arrive malheur. J'espère que vous vous entendrez bien toutes les deux... Après tout, nous resterons ensemble quoi qu'il arrive, n'est-ce pas ?

Lui disais-je, un sourire radieux aux lèvres, avant de la serrer contre moi. Elle aussi, si il lui arrivait malheur, je ne saurais pas quoi faire. Je regardais partout autour de moi. Des morts. Du désespoir. Farone et May pleuraient devant un Kazuma blessé. Aura jouait à l'apprentie infirmière, Et le reste... Je ne le voyais pas. A vrai dire, je commençais à sombrer dans le sommeil, peu à peu... Je crois qu'un long sommeil de deux ou trois jours me ferait du bien. C'est alors que le directeur... Nous parla de continuer le loto. ETAIT-IL SERIEUX ? Il y avait des morts et des blessés, et lui, il ne trouvait pas mieux à faire que de vouloir continuer un foutu loto alors que tout le monde est dans un état grave ? Il voulait certainement détendre l'atmosphère, et c'était louable, comme intention. Mais merde, pas quand tout le monde est en train d'agoniser ! J'étais probablement l'une des rares à ne pas avoir reçue de grosses attaques physiques, hormis un étranglement et une violente projection au loin, en plus de la gravité... Mais là, la situation était suffisemment grave pour qu'on ne continue pas. Et pourtant, je voulais me relever, et reprendre tout comme avant. Ca serait bien, en fait...

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéLun 11 Juil 2016 - 20:14

La situation ne pouvait pas être pire...enfin presque. Après tout, leurs assaillants n'étaient pas au complet. Donc ça aurait, nettement put être pire ! Néron avait aperçu le trio décider de comment ils allaient s'organiser pour tous les tuer. Ils prenaient tout leur temps...ça avait le don d'énerver Néron, mais cette fois ci s'était normal...ils avaient gagnés et eux perdus. Pour une fois que Néron ce sentait inférieur....Yoshida semblait dégoûté des adieux de la démone et de l'autre fille...bon cette fois ci le ténébreux partageait son dégoût. Il avait été décidé que Yoshida se débarrasserait du couple de demi dieu tandis que l'autre fille, Hinako se dirigeait vers le jeune homme, un sourire sadique ornant son visage.

Désolé pour toi mon mignon... Mais j'ai été chargée de mettre fin à tes jours. Ne vois rien de personnel, mais je risque ma vie en te laissant vivre... Et également... Car j'ai réellement envie de te tuer !
Oh, mais au final... Ca a vraiment quelque chose de personnel... Désooolééee! Huhuhu. »


En réponse Néron lui lança un regard qui, comparé aux autres ne montrait ni peur, ni tristesse, ni désespoir, mais plus de la colère. Le ténébreux était en colère qu'elle l'ait attaqué de dos.
Cependant l'invité surprise, stoppa la jeune femme dans sa démarche. Il se vantait d'être le meilleur de seïka, qu'il leur faudrait des siècles pour le rattraper. Et pour prouver sa puissance, celui ci usa de son pouvoir sur la quasi totalité des personnes présente dans le jardin. Néron sentait son coeur ce faire écraser par une force inconnue. C'était lui qui provoquait ça ? Ça puissance était nettement supérieur à celle de Yoshida. La preuve, celui ci n'était plus aussi rapide. Au contraire il était cloué, tandis que, malgré la douleur, Néron avait un malin plaisir à voir cette fille souffrir. Le ténébreux ce rappela soudain qu'il avait un pouvoir lui aussi ! Il se transforma donc en ombre, sous cette forme, celui ci était insensible à la gravité. Le directeur qui n'était pas touché par là gravité, menaçait yoshida que ces camarades et les élèves de seïka risquaient de ne plus pouvoir ce relever si ils ne partaient pas, voyant que ses camarades étaient en sales états, accepta. Une fois la gravité stoppé, Néron retrouva sa forme humaine. Le directeur avait, comme Néron le pensait, bluffé du début jusqu'à la fin, quoique Néron ne voulait pas vraiment savoir ce qu'il ce serait passé si yoshida avait refusé.
Aura s'avança ensuite vers lui qui lui injecta la même chose que les autres.

Décidément, je connais plus de demi-dieux que je ne le pensais... De ce que j'ai compris, du moins. Mais plus important... Il semblerait que tu aies une petite dette envers moi, Néron~~

La jeune femme lui avait dit la même chose qu'à leur première rencontre avec le même sourire. Cela amusa Néron qui lâcha un léger sourire et poussa un léger sourire.

Maudit sois tu...

Néron avait bien sur dit ça de façon amical, c'était un merci de ça part.
Après ça, le directeur proposa de continuer le tirage, malgré les corps toujours présent dans le jardin. Il y avait cependant une chose vrai et une chose fausse dans ce qu'il avait entendu pendant que les autres étaient écrasés. Le type qui avait arrêté le massacre disait que tous était faible...c'était vrai. C'est pour cela que Néron s'entraînera. Cependant Yoshida avait déclaré revenir pour terminer le travail...la c'était faux. Il n'y aura pas de prochaine fois ici...la prochaine fois...c'était lui qui viendrait en personne commettre à son tour un carnage chez eux quand il sera prêt.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuMar 12 Juil 2016 - 22:43

Peu de temps après qu'Aiden se soit en aller... Les élèves pansaient leurs blessures comme ils le pouvait... Aura jouait un petit rôle d'infirmière en injectant à plusieurs personnes une faible dose de poison afin de calmer la douleur... Pour Kazuma ça eut l'effet escompté, rapidement, il cessait de se plaindre de la douleur et restait calme, au côté de Farone...

Pendant ce temps, le Directeur remontait sur l'estrade, évitant de regarder en direction des défunts, qui se faisaient emmener les uns après les autres par les gardes... Ce brave homme prit le micro en main et tentait de rassurer tout le monde, du mieux qu'il pouvait, malgré la tension qu'ils ont éprouvés à cause de l'intervention de Yoshida et des deux filles...

« Hum... Excusez-moi pour tout ce qu'il s'est passé. Je n'étais maître de rien sur ce coup. En tant que Directeur, j'aurais dû intervenir plutôt, au risque d'y laisser des plumes... Mais je n'ai rien pû faire...
Résultat de ma lâcheté, nous avons des morts sur les bras... Et un bon nombre d'entre vous sont gravement blessés... Je ne veux pas vous retenir plus longtemps, et je tiens à vous récompenser pour vos actions visant à préserver l'académie... Passons au résultats du Loto. 
»

Il claquait des doigts et un homme sur le côté activait la machine à Loto... Les billes se mettent à tournoyer dans la sphère... Le Directeur présentait les lots les uns après les autres en commençant par les moins intéressant... [Vous aurez tous un MP concernant vos gains, pour préserver la surprise jusqu'au dernier moment ~]

Peu de temps après l'attribution des gains, qui seront conservés par l'académie jusqu'à ce que les gagnants soient en forme pour les récupérer, le Directeur s'en allait...

Mais il laissait aux élèves un dernier message, leur redonnant espoir.

« Pour ceux que ça intéresse... Je connais le moyen de vous rendre plus fort... Mais c'est assez dangereux et éprouvant... Un véritable enfer... Je vous laisse la semaine pour vous décider. Que ceux que ça intéresse, me retrouve dans mon bureau dans 7 jours... Je ne force personne, mais si vous désirez survivre à la prochaine attaque, vous savez ce qu'il vous reste à faire... »

Il donnait ensuite des consignes aux gardes, concernant les blessés. Ceux-ci s'exécutaient et prirent les plus gravement blessés pour les emmener à l'infirmerie. Notamment Kazuma qui devenait presque blanc à cause de la douleur. Shizuka, pour un examen appronfondi de ses capacités. Laeva qui semblait ne pas revenir à la conscience. Néron fut également invité à se faire soigner la blessure dans le dos...

Farone restait avec May et la rassurait, faisant arrêter ses pleurs incessant depuis tout à l'heure. Mary restait avec Hana, se reposant de tout ces chocs psychologiques... Et ensuite chacun finissait la soirée, en rentrant dans leurs chambres respectivent.

Pour tout le monde, la nuit allait être longue, pleine de questions, et surement très angoissante...
Ce banquet, ne s'est pas fini aussi bien que les gens l'espéraient, mais ça aurait pu être bien pire. C'est une bonne leçon pour chacun d'entre eux.

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !


Dernière édition par Dieu du Jeu le Mer 13 Juil 2016 - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuMar 12 Juil 2016 - 22:43

Le membre 'Dieu du Jeu' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

3e Prix :

#1 'Dé Hasard' : 19, 6, 17
Gagnant : Néron, Mary, Aura

--------------------------------

2e Prix :
#2 'Dé Hasard' : 1, 12, 16
Gagnant : Kazuma, Hana, Laeva

--------------------------------

1er Prix :
#3 'Dé Hasard' :  15, 3, 13
Gagnant : Edward, La, Farone

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuMer 13 Juil 2016 - 14:56




• Fin de l'Event !
L'évent est désormais terminé !

Merci à tous pour votre participation et votre implication à l'évent. Ce fut un réel plaisir de partage ce moment avec vous tous.

Vous recevrez tous dans un maximum de 3 jours un Mp dans lequel un message d'informations vous énoncera tout ce que vous avez gagner :

- Gain de Participation (Gain dont la valeur est commune à tous)
- Gain de Mission (Gain dont la valeur dépend de vos exploits contre les gobelins)
- Gain du Loto (Gain variant selon le résultat du tirage au sort)

Vous pourrez encore répondre à ce Rp, durant une durée maximale de 5 jours, afin de poster un dernier message, après quoi, une fois le temps écoulé, le Rp sera archivé et plus aucune réponse ne sera possible.

Encore une fois merci, et à bientôt, pour un prochain Event ~~

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéJeu 14 Juil 2016 - 13:18

« Hum... Excusez-moi pour tout ce qu'il s'est passé. Je n'étais maître de rien sur ce coup. En tant que Directeur, j'aurais dû intervenir plutôt, au risque d'y laisser des plumes... Mais je n'ai rien pû faire...
Résultat de ma lâcheté, nous avons des morts sur les bras... Et un bon nombre d'entre vous sont gravement blessés... Je ne veux pas vous retenir plus longtemps, et je tiens à vous récompenser pour vos actions visant à préserver l'académie... Passons au résultats du Loto. »


Néron avait un peu de mal à comprendre pourquoi il s'excusait...après tout absolument personne n'avait vu venir le complot ! Après le directeur s'était trompé pour un detail. Les élèves n'avaient pas combattus pour l'académie mais uniquement pour leurs vies et certains pour celles des autres. Sur le coup la réputation de l'académie n'était rien comparé à ce qu'ils auraient put perdre.
Le directeur commença ensuite à révélé les numéros gagnants. Beaucoup avait commencé à oublié ce qu'il s'était passé et à ce prendre au jeu. Le ténébreux ne s'attendait pas à ce que l'attaque qui venait d'avoir lieu soit aussi vite ignorée. A un moment Néron avait entendu son numéro ! Il fut sur le coup surpris, un lot qui le fit sourire. Il aimait déjà beaucoup ce qu'il avait gagné !

Pour ceux que ça intéresse... Je connais le moyen de vous rendre plus fort... Mais c'est assez dangereux et éprouvant... Un véritable enfer... Je vous laisse la semaine pour vous décider. Que ceux que ça intéresse, me retrouve dans mon bureau dans 7 jours... Je ne force personne, mais si vous désirez survivre à la prochaine attaque, vous savez ce qu'il vous reste à faire... »

Néron aimerait ne pas se coltiner quelqu'un...Ça l'embêterait...De plus lui ne serait pas embêté par là prochaine attaque...vu qu'il ne sera pas là ! Le ténébreux sera quelque part dans la nature à s'entraîner, il allait donc un peu embêter ses assaillants ! Ils seront obligés de le chercher lui en particulier. Cependant le jeune homme était intéressé...si ça pouvait lui donner plus de puissance il n'allait certainement pas cracher dessus ! Il voulait juste ce la jouer solo.
Un groupe de garde s'était ensuite approché du ténébreux pour qu'il de fasse soigné. Celui trouvait que s'était pas une mauvaise idée donc il les suivit vers l'infirmerie. La bas se trouvait déjà certain élèves blessés, il y avait kazuma, la fille qui s'était un peu trop enflammé et Shizuka. Les infirmiers demandaient à Néron de ôter son haut, ce qu'il fit. En retirant sa chemise Néron dévoila plusieurs cicatrices certaines dûs aux combats, d'autres à la torture... En voyant son rival dans cette état...Le ténébreux ne put s'empêcher de le provoquer !

Alors Kazuma ! Une entaille et c'est bon tu souffres le martyre ? Sois pas plus pitoyable que tu l'es déjà !

Néron disait ça parce que ça l'amusait en effet. Mais aussi pour qu'il réagisse ! Le demi dieu du vent était son rival et un battant, Néron refusait de le voir dans cette état ! Néron aussi serait montré pitoyable cette fois ! Mais lui au moins serrait les dents.
Après que l'infirmier lui ait soigné son dos. Néron se releva et retourna au jardin pour récupérer son lot. Le ténébreux ne quitterait pas là ville tout de suite, il voulait voir en privé le dirlo quant il le pourrait. Avant de partir, celui ci croisa la jeune hybride et alla donc la voir.

Tu comptes allée voir le directeur plus tard ? Moi je t'avoue qu'il à titillé par curiosité.

Celui-ci écouta sa réponse. Elle disait qu'elle aussi le ferait. C'était bon à savoir !

Maintenant si tu veux bien....parlons un peu de ce que tu m'as volée.

La jeune femme s'était alors retourné vers lui et avec un sourire diabolique, le ténébreux avait saisit son menton et avait déposé ses lèvres sur celles de la kitsune. La voir rougir, les yeux ronds...on aurait dit lui lorsqu'il s'était fait volé son baiser ! Il adorait la voir dans tout ses états ! Un pur plaisir ! Celui ci la relâche ensuite et pendant que son cerveau tentait de la réanimé, celui ci se sauva comme un voleur avant de se prendre une tarte ou de ce faire volé de nouveau son baiser. Lâchant un : "A bientôt ! " Néron quitta la fête avec un air satisfait !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéJeu 14 Juil 2016 - 18:11

Cela lui ressemble bien, de me remercier en me maudissant... Même si je trouve ça adorable, ça me donne encore plus envie de le taquiner~ J'entendis en fond le directeur s'excuser par rapport à la situation mais je ne pris pas la peine de le regarder. Même si je ne suis pas quelqu'un de louable, je sais tout de même que rejeter la faute sur lui ne servirait à rien. Etant donné que je n'ai même pas essayé de faire quelque chose, je suis de toutes manières mal placée pour le critiquer sur le fait qu'il n'ait pas fait grand chose de plus que moi. Bon, honnêtement, j'ai beau le contenir en moi, j'ai la haine. J'ai ma fierté, et ces trois guignols l'ont blessée. Mais surtout... Même si je ne suis pas la meilleure pour prouver mon attachement aux gens et que je suis plutôt du genre à jouer la méchante si ça peut les protéger... Je suis plus protectrice envers mes proches que ce que l'ont peu penser. Ils peuvent être sûrs que la prochaine fois, je ne me contenterais pas de mettre en avant la véritable signification de leurs mots.

- Pour ceux que ça intéresse... Je connais le moyen de vous rendre plus fort... Mais c'est assez dangereux et éprouvant... Un véritable enfer... Je vous laisse la semaine pour vous décider. Que ceux que ça intéresse, me retrouve dans mon bureau dans 7 jours... Je ne force personne, mais si vous désirez survivre à la prochaine attaque, vous savez ce qu'il vous reste à faire...

...Dangereux? Et qu'en est-il de la situation dans laquelle nous étions il y a encore quelques instants? Je préfère mourir plus forte et avec de la volonté plutôt que tuée par le blaireau et ses deux garces. Ouais, je sais, banal comme réponse, mais il est hors de question de les laisser blesser ma fierté une deuxième fois sans rien dire. Et puis, il semblerait qu'ils en aient après les demi-dieux donc... Je suppose que je pourrais faire quelque chose pour aider Farone et Néron. Enfin, ça je ne l'admettrais jamais à voix haute. Quant au troisième demi-dieu... Pour être honnête, je ne m'en soucie pas spécialement, je ne le connais pas après tout. Cependant, il est important pour Farone, et j'ai pu juger qu'il est prêt à tout pour la protéger, c'est pourquoi il m'est indirectement utile, afin de préserver son sourire... Mon dieu, que ces pensées sont embarrassantes. Je dois avoir disjoncter, surtout qu'en réalité. Même si je tiens énormément à deux des trois, je serais bien la dernière à donner ma vie pour quelqu'un d'autre.

Cependant, je ne suis pas non plus vide de sentiments... Enfin, en général. Et il y a quelque chose que je dois demander à ce blaireau de Yoshida. Il peut-être pas très futé, mais il saura au moins répondre à quelque chose qui le concerne directement. Eh bien, plus qu'à espérer que cette question ne disparaîtra pas entièrement de mes pensées d'ici notre prochaine rencontre. Ce serait très fâcheux. Quoi qu'il en soit, pour en revenir au sujet... Il me semble évident que je vais tenter cet entraînement, mais avant je vais devoir faire un petit voyage de quelques jours, afin d'accumuler de nouveaux poisons. Ainsi, la fièvre qui accompagne les poisons ce sera écartée d'ici l'entraînement et j'aurais de nouveaux atouts dans ma manche. Je m'étais contentée de deux poisons mais à présent je vais devoir chercher plus loin. Et aussi... Je vais faire en sorte de contrôler mes poisons bien mieux que maintenant, afin de pouvoir associer leurs effets positifs à mon propre corps. Je suis immunisée, mais je suis certaine qu'il y a un moyen de les utiliser sur moi-même. Pour cela, il faudrait que j'apprenne à rendre plus actifs mes globules blancs et... Enfin, j'y repenserais au moment adéquat.

Peu de temps après le semblant de discours du directeur, Néron se dirigea vers l'infirmerie. En attendant, je jeta un coup d’œil aux prix mais je n'allas pas tout de suite chercher le mien. Bien que je dois dire que je ne pouvais pas mieux tomber... Bien entendu, mon prix ne regarde que moi donc pas besoin de donner plus d'explications maintenant~ Quoi qu'il en soit, peu de temps après être aller à l'infirmerie, Néron revint me voir après avoir été chercher son prix dont il semblait être content. Il me demanda alors si je comptais aller voir le directeur, et je ne mentis évidemment pas. Néron semble aussi curieux à ce sujet. Quoi qu'il en soit, je ne pense pas que j'y perde quoi que ce soit... Et même si c'est le genre d'entraînement où on finit avec des bleus et des courbatures, entant qu'hybride je ne me sens plus vraiment concernée par ce genre de problèmes. Mais ce qu'il dit ensuite me laissa un peu perplexe:

- Maintenant si tu veux bien....parlons un peu de ce que tu m'as volée.

Le sourire qu'il afficha n'augurait rien de bon, je l'ai pourtant aidé, je ne vois pas le soucis... Puis le vide intersidéral se fit dans ma tête. Le fait qu'il me prit le menton ne me dérangea pas mais ce qu'il fit après fit que mon cerveau eut une sorte de blocage et que mon visage rougit violemment au point où je n'étais même plus capable de faire le moindre geste et donc de lui en coller une. Et le pire... C'est que ce sans-gêne se tira juste après avant de se prendre une tarte. Mais surtout, il partit avec un visage aussi détendu, gggghh.... Alors que mon cerveau reprenait doucement son fonctionnement habituel je me dépêcha d'aller chercher mon prix et de rentrer au dortoir. Me voir avec un visage aussi rougit, perdu et surtout innocent au naturel, c'est chose rare et... Assez embarrassant. Il peut être sûr de devoir faire attention la prochaine qu'on se verra... J'ai décidément des goûts plus que suspects.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 172
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 547
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaLun 18 Juil 2016 - 14:21

Le noir... les ténèbres... Il n'y a pas grand chose à dire à part que malgré tout ses efforts elle avait sombrer dans un inconscient proche de l'enfer. Les yeux clos, respirant doucement, es images horribles traversait malgré tout son esprit. Ses yeux ne se rouvrait pas. Même aux côtés de sa sœur, la démone ne se réveillait pas. Du sang continuait de couler et se retrouvât étouffer par le rapide bandage de fortune de la démone à la chevelure bleutée. La démone aux ailes déchirées respirait doucement et lentement, rien en l'avait sortit de son état, qu'on la porte où la traine elle ne semblait pas rouvrir les yeux. Ses paupières restaient closes et immobiles. Les images terribles des cris et du sang lui reviennent sans cesse mais malgré tout, comme si elle ressentait la présence de sa sœur à ses côtés, son visage gardait c'est expression neutre. Pas de peur ni de joie de marquer sur ce visage inconscient. Rien juste une fente entre ses lèvres par laquelle on pouvait entendre sa respiration quelques peux saccader signe d'un certain épuisement ou manque d'air. Étant déjà inconsciente elle n'avait rien pue faire face à la gravité, elle n'avait pas pue lutter et la pression lui avait presque couper la respiration. Dans les bras de sa sœur, elle semblait tenter de reprendre son souffle. Au bout d'un certain temps, puisqu'elle ne rouvrait pas les yeux, comme beaucoup d'autres, elle fut emmener à l'infirmerie. La les c souvenirs furent épouvantables, et quelques goutes froide glissaient sur son front. Une certaine inquiétude sur son visage jusqu’à ce que de nouveau sa Onee-sama soit à ses côtés.

Elle ne rouvrit pas les yeux de cette journée, il fallait attendre la nuit et le lendemain matin pour que enfin ses paupières tremblantes s'ouvre délicatement de nouveau. Cette journée était un enfer, une enfer qui menaçait de se reproduire et que la démone aux ailes arc-en-ciel voulait stopper; arrêter et annénantir.


[hrp:FIN POUR MOI]

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

[Event]Banquet de Printemps | CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Sujets similaires

-
» [EVENT] Bal de Printemps déguisé
» Kirk Mueller quitterait le CH au printemps .. !
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Le printemps du cinéma
» Matin de printemps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: Bac à vrac :: Archives :: Anciens évents-