Partagez| .

[Event]Banquet de Printemps | CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
avatar
Date d'inscription : 01/01/2016
Messages : 275
Soras : 174

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/50/60
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Mary PandémoniaLun 13 Juin 2016 - 9:49

Elle répondit à ma question tout calmement, ignorant totalement sa blessure, avant de refuser purement et simplement ma proposition de défi, en parlant de code de l'honneur et de me ridiculiser devant tous mes amis. Si nous n'étions pas en banquet, déjà, Hana aurait été encore plus vénère et n'aurait pas manqué de lui faire plus qu'une simple entaille, et en plus, j'aurais éclaté de rire. Me ridiculiser devant mes amis ? Sérieusement ? Certes, je ne la connaissais pas, mais je trouvais quand même qu'elle commençait VRAIMENT à se vanter. Ou alors... Aurait-elle peur de moi, et donc, tout ça n'était qu'un prétexte pour ne pas se faire humilier publiquement ? En tout cas, quelque chose est sûr. Je l'avais observée, et cette Shizuka... Elle n'était pas humaine, ou du moins, pas totalement. Sa blessure s'était refermée vite. Très vite. Beaucoup trop rapidement. Soit elle est hybride, mais là je vois pas quoi, ou soit, elle a une sorte de pouvoir de régénération, ce qui fait qu'elle n'est pas humaine. Ou alors, les humains peuvent utiliser la magie, maintenant ? Puis, elle prit un air faussement étonné. Si c'était ce à quoi je pensais, une blessure de ce genre n'était qu'une formalité, pour elle. Par contre, une blessure au railgun... Ce n'allait pas être la même chose, surtout si elle continuait à se foutre allègrement de ma Hana. Mais, pour ne pas passer pour une brute épaisse auprès des autres académies, parce qu'il faut bien un minimum de tenue, je faisais semblant de rester plutôt calme. Hana lâcha ma main, me fit un signe, et défonça quelque chose sous la table. Je hochais la tête, signe que j'avais compris.

- Tiens, tu t'es déjà remise de ta blessure ? C'est étonnant, et moi, je ne me savais pas capable de nucléariser des gobelins à coups d'éclairs. On en apprend tous les jours sur nous-mêmes, hein ?

Disais-je, sur un ton d'ironie assez caché. J'allais jouer à son petit jeu moi aussi, on allait voir qui allait ressortir "gagnant" de ce petit manège. Si ça se trouve, elle est vraiment comme ça, mais ça m'étonnerait BEAUCOUP qu'elle ait ce genre de pouvoirs sans en être au courant, si elle est vraiment la 3eme plus puissante de son académie, c'est qu'elle a forcément déjà été blessée au combat. Ou alors, c'est un gros troll à la Mr Satan et même Shio pourrait la coucher en une pichenette. M'enfin, toujours est-il que, a peine ma moitié sortie de sous la table, celle-ci me proposa de bouger, pour faire visiter l'académie à l'ambassadrice, qu'elle détestait vraiment beaucoup. Etait-ce parce que celle-ci m'avait regardé avec insistance ? Possible. Mais j'avais tellement la fleeeeeeeeme de me bouger, à des niveaux défiant toute logique. Je soupirais, avant de me lever, de me placer à côté d'Hana, et de tout simplement, la prendre dans mes bras, la serrant contre moi. Je crois qu'elle avait besoin d'un peu de... Douceur, pour la calmer... Puis, je chuchotais, de manière à ce que l'ambassadrice ne puisse pas entendre.

- Calmes toi, Hana, s'il te plait... Dis-toi que c'est juste un mauvais moment à passer. Et puis, si elle tente quelque chose, contre toi ou moi... Je crois que même avec ses pouvoirs, elle mettra du temps à s'en remettre.

Disais-je, avant de l'embrasser sur la joue, et de la garder dans mes bras, quelques secondes de plus. Elle avait beau être une "roturière" et moi avoir une famille riche as fuck... C'est pas une raison pour ne pas que je l'aime, après tout. J'observais encore une fois les alentours. On avait Farone et Kazuma qui étaient en train de fondre devant une petite fille, quelques groupes de gens qui discutaient par-ci par-là, et Aura et Neron face à un type plutôt étrange qui semblait vouloir courtiser l'hybride, enfin, c'est ce que je voyais de loin. Le pauvre. J'aimerais pas être à sa place, et peut-être bien connaître la douleur d'avoir les parties broyées... Si jamais Aura passe à l'action.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 18/10/2015
Messages : 579
Race : Elfe
Pouvoir : Contrôle de l'eau
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Etudiante
Soras : 6561
Avatar utilisé : OC de moi o/
Autre(s) compte(s) : La & Raphael
Couleur de dialogue : Blue (#0000FF)

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/55/25
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
ShioMar 14 Juin 2016 - 20:42

Le banquet batai son plein, et pourtant Shio s'ennuyait. Personne ne venait la voir, aussi elle ne faisait que manger et regarder les autres de loin. Elle était assez mal à l'aise à vrai dire. Elle voudrait aller parler avec Mary, mais cette dernière semblait... occupée. Elle vit Farone du coin de l'oeil, Shio décida d'aller la voir.

Mais voilà, Farone allait aussi vers Mary et les deux autres filles qui l'entouraient. La jeune elfe prit son courage à deux mains et parti en direction d'elles. En chemin, elle vit la nappe de la table remuer légèrement. Elle s'y rapprocha, la souleva et y vit un gobelin qui se préparait à sauter sur la nourriture. La jeune fille lui fit un petit jet d'eau pour le neutraliser un moment puis retourna trouver Farone.

Néanmoins, arrivée à côté d'elle, elle n'osa pas la déranger car elle était en pleine discussion avec une jeune femme aux cheveux blonds et aux yeux vairons. Elle attendit donc que leur discussion se termine pour pouvoir lui parler tranquillement. De plus, Farone avait une enfant avec elle... Se pouvait-il que la discussion ai un rapport avec elle...? Shio avait repéré Aura dans un coin. Au cas échéant, elle partirait la rejoindre pour discuter avec elle ; elle en avait marre de rester seule dans son coin à observer les autres. Un banquet, c'est fait pour s'amuser non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéMar 14 Juin 2016 - 20:47

Quelques minutes après être revenu avec les assiettes, May se dévoilait un petit peu plus et raconter un bout de son passé. Elle était relié à l'ambassadrice blonde qui était du côté de Mary et de son amie. Kazuma semblait être intrigué par cela, mais avait plus intéressant à faire, comme consoler May et la rassurer. Il la cajolait et ne se préoccupait de rien autour de lui. Mais Farone elle n'était pas du même avis que le garçon et se précipitait vers la blonde aux yeux vairons pour entrer en contact avec elle.

Le jeune homme se redressait et prit la main de la petite fille pour aller rejoindre Farone et l'ambassadrice mystérieuse. A ce moment la demi déesse avait déjà entamer une conversation avec la jeune femme. Kazuma entendait Farone dire qu'ils pourraient l'inscrire à l'académie... Mais... Farone semblait oublier quelque chose... Kazuma fit une remarque assez rapidement, bien qu'elle contredisait Farone, mais au moins, les choses étaient clairs dès le début.

« Je suis contre le fait de l'inscrire à l'académie... Elle est trop jeune ! Sans compter qu'en tant qu'élève de Seïka, elle va devoir participer a des quêtes et potentiellement risquer sa vie, même dans la plus banale des missions. Sérieusement je suis contre... En revanche... »

Il marquait un temps d'arrêt et se mordillait le coin de la lèvre inférieur, allant presque au sang... Il devait prendre sur lui et dire tout ce qu'il avait sur le cœur, même s'il s'agissait du mauvais côté.

« Je... Je suis majeur, je peux m'occuper de cette petite comme si elle était de ma famille. Je jure sur mon honneur d'agir comme un frère, ou un père pour cette petite... »

Puis rapidement, il se remémorait ce que May avait dit plus tôt concernant son traitement dans l'orphelinat... Il reprit un air plus sérieux et croisait les bras en fixant longuement Shizuka, avant de reprendre la parole, avec un ton sévère.

« De toute façon... Au vu de ce que May m'a raconter sur sa façon d'être traitée dans votre orphelinat... J'imagine que ça ne doit pas trop vous déranger ? C'est un poids pour vous non ? Vous n'êtes même pas capable de la nourrir, ou de l'aider à se faire des amies ! »

Juste après cette phrase, le méchant Kazuma disparaissait et laissait place à son alter égo, qui avait aussi son mot à dire. Il regardait la demoiselle avec un air hésitant, presque effrayé, mais il devait trouver le courage de s'opposer à elle, au cas où. Il tendait un bras et le mit devant May, comme pour la protéger.

« Je ne vous laisserais plus l'emmener avec vous, May restera ici avec moi et Farone. Je la protégerais au péril de ma vie, même si la menace vient de vous !»

Ils étaient désormais tout deux, Kazuma et Farone, prêts à accepter May comme leur fille, Shizuka ne devrait pas pouvoir riposter, vu que selon May elle ne s'occupait pas bien d'elle... Ce ne serait que lui rendre service, non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéMer 15 Juin 2016 - 15:58

Kazuma, qui était pourtant resté avec May, est venu me rejoindre peu de temps après avoir parlé avec la dame. Je ne sais ni son nom, ni son prénom mais je n'hésiterais pas à lui prendre May. C'est affreux ce qu'elle nous a raconter. Je ne souhaite ça à personne. Et... je me suis attachée à la petite, Kazuma aussi. En venant dans ma direction, je remarque que son œil est rouge. Oh... attention, c'est le méchant Kazu. Il me regarde un instant :

"Je suis contre le fait de l'inscrire à l'académie... Elle est trop jeune ! Sans compter qu'en tant qu'élève de Seïka, elle va devoir participer a des quêtes et potentiellement risquer sa vie, même dans la plus banale des missions. Sérieusement je suis contre... En revanche... "

C'est vrai, elle est peut-être jeune, surtout qu'être Sekaï est dangereux rien que pour les batailles etc les missions, mais c'était une petite diversion. C'était un peu étrange de dire directement qu'on aller l'adopter. Je ne lui fait pas trop confiance à cette femme... elle a quelques choses qui me dérange et elle garde sa main sur son katana. J'ai les muscles tendus prêts à attaquer au moindre mouvement.

"Je... Je suis majeur, je peux m'occuper de cette petite comme si elle était de ma famille. Je jure sur mon honneur d'agir comme un frère, ou un père pour cette petite... De toute façon... Au vu de ce que May m'a raconter sur sa façon d'être traitée dans votre orphelinat... J'imagine que ça ne doit pas trop vous déranger ? C'est un poids pour vous non ? Vous n'êtes même pas capable de la nourrir, ou de l'aider à se faire des amies !"

C'est drôle de le voir bredouiller... ce qu'il dit est presque poétique. Mais il n'aurait pas du reveler ce que nous a dit May. Si jamais elle la récupère, j'ai peur de ce qu'elle pourrait subir. Surtout qu'elle a l'air plutôt forte... Elle me stresse. Je ramène la petite fille vers moi. Kanu est parti devant nous deux et place sa main devant May, comme une protection.

"Je ne vous laisserais plus l'emmener avec vous, May restera ici avec moi et Farone. Je la protégerais au péril de ma vie, même si la menace vient de vous !"

Je fronce les sourcils. Peut-être qu'elle la laisserais partir... ou pas. La réputation de son académie est en jeu aussi. Je la toise du regard avant d'ajouter.

"Je suis du même avis. De toute façon, si vous n'êtes pas d'accord, on peut très bien se plaindre. Je vais me gêner, ne vous inquiétez pas."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 179
Race : Humaine
Pouvoir : /
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Elève
Soras : 566
Avatar utilisé : Ryuuko Matoi - Kill la Kill
Autre(s) compte(s) : Raphael A. Sullivan
Couleur de dialogue : #cc0033

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
La KyllerkaMer 15 Juin 2016 - 17:53

Depuis que j'ai réussi à poutrer du gobelin, je m'ennuie. Je pue ou quoi ? Y'a tous les invités qui m'ignorent, ça m'énerve... Enfin, y'en a un seul qui m'a prêté attention, et encore il est vite parti pour aller discuter avec quelqu'un d'autre. Du coup, je suis en train de m'empiffrer avec tout ce qui passe sous ma main. Certes ce n'est pas très propre, mais bon, que voulez-vous que j'y fasse ?

Je vit Mary discuter avec quelqu'un. Si j'allai la voir ? En plus elle avait une part de gâteau dans l'assiette, autant en profiter un peu ~ Je m'approche ni vu ni connu du petit groupe en pleine discussion, armée de ma fourchette cachée derrière mon dos, et arrivée à la hauteur de Mary je lance :

- Bonjoooour ~

Puis, sans pression, ma fourchette se plante dans le gâteau de Mary et je réussi à lui prendre un bout de son gâteau -pas trop gros hein-, puis je repart, fourchette à la bouche -et gâteau avec-, en leur lançant, satisfaite :

- Merci et au revoir ~

Bon, qu'est-ce que je vais pouvoir avaler, maintenant ? ♪

•••

Caps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuMer 15 Juin 2016 - 23:04

Kiryu Shizuka, ambassadrice de l'académie QueenSword, jeune femme modèle dans son académie, était tout sauf la jolie jeune femme appréciée de tous à l'académie Seïka... Son intervention n'a fait que sortir Hana de ses gonds... Et la vérité concernant May était dévoilée. La jeune femme aux yeux vairons se retrouvait rapidement entouré de personnes. Elle était confrontée à Hana, qui après lui avoir entaillé la main, se la jouer narquoise en relançant sa précedente invitation... Shizuka répondait avec sourire.

« Bien sûr que j'accepte votre compagnie, en quoi être une « roturière » pourrait vous porter préjudice ? On ne choisit pas forcément ses parents, mais l'on peut choisir qui devenir. »

Elle se voulait rassurante et conciliante, pour Shizuka il n'y avait pas de sous classes sociale, tous égaux selon elle. Puis s'en suivit rapidement une remarque de Mary sur son pouvoir, mais avant de pouvoir en placer une, elle fut intérrompue par Farone qui arrivait dans son dos, lui tapoter l'épaule  et engager elle aussi une conversation avec la blonde. Elle se présentait et dit avoir fait la connaissance de May. Elle disait également vouloir inscrire la petite fille à l'académie Seïka... A cela, l'ambassadrice tiquait et prit un regard plus sévère... Mais avant qu'elle n'eut l'occasion d'ouvrir la bouche, un garçon arrivait juste derrière avec la petite fille en question. Il s'expliquait et défendait ses causes. Shizuka ne tenait plus et répondait, avec une certaine froideur.

« Je suis désolée, mais je n'accepte pas que vous inscriviez May dans votre académie... Ni d'ailleurs que vous la preniez en charge. Je dois surveiller cette petite. Et je ne sais pas ce qu'elle vous as raconté, mais ce n'est pas vraiment ce à quoi vous pensez. »

Rapidement, Shizuka mit, par réflexe, la main sur son katana en voyant que tant de personnes l'entourait... Elle remarquait une certaine crispation chez la dénommée Farone mais n'en avait cure... Elle se sentait capable de la battre facilement et se penchait plutôt sur l'autre garçon qui avait un comportement assez versatile, changeant... Aurait-il plusieurs personnalités ? Ou avait-il juste prit une bonne dose de courage avant de venir réclamer la prise en charge de May ?

Il y avait également la présence de la Démone qui occupait son esprit... Décidément, Seïka regorgeait d'individus bien singulier, pas comme à QueenSword où toutes les filles étaient bien éduquées et avaient une vie bien tracée depuis leur naissance. Shizuka pensait à cette instant que revenir de temps à autres dans cette académie serait une bonne experience... A moins que... Non, pour l'heure il fallait dissiper tout malentendu concernant la fillette. Et quoi de mieux que de dire un bout de vérité, devant tout le monde ?

« Concernant May, je ne sais pas ce qu'elle vous as dit, mais je tiens à vous dire que je l'adore et que je ferais tout ce qui est possible pour elle... Il y a simplement un souci, de par ma noblesse, je n'ai pas le droit d'être vue en présence d'une orpheline dont l'origine est inconnue. Si l'on me voit avec elle, ou simplement lui parler, je pourrais me faire renvoyer de mon académie et me faire déshéritée. C'est crû dit comme ça, mais sachez toute fois, que si ça arrive, plus personne ne pourra venir en aide à May. Je suis tout simplement obligée d'agir dans l'ombre afin de m'occuper d'elle... »

Shizuka essuyait quelques larmes qui coulaient le long de ses joues, avant de reprendre, d'une voix légèrement cassée par la tristesse.

« J'ai profiter de cette invitation pour amener May avec moi, pour passer un peu de temps avec elle, sans me cacher ! Je vous envie tellement, vous qui pouvez vivre en toute liberté ! »

A ces mots... Shizuka empoignait son arme et la sortit de son fourreau... Elle fendait l'air rapidement devant elle, en direction de Hana, comme si elle voulait l'attaquer... Une décharge d'énergie invisible à l'oeil nu passait juste à coté de la petite blonde, lui coupant légèrement une mèche de cheveux, dont quelque uns qui virevoltaient jusqu'au sol...
Une demi seconde après, on entendait derrière Hana, un poids s'écrouler au sol, un gobelin dont le torse était trancher en deux... Il aurait sans aucun doute attaquer Hana, en profitant de son inattention dû à la discussion.

Shizuka rengainait ensuite rapidement son arme et restait muette, les yeux larmoyants en regardant ses hôtes, les uns après les autres. Elle attendait sans doute des remarques venant de chacun d'entre eux...

De son côté, le Directeur, lui, observait la scène avec précaution. Il semblait rester neutre, mais était alerte et prêt à intervenir au cas où ses élèves iraient trop loin avec les ambassadeurs... La réputation de Seïka était en jeu après tout.

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéJeu 16 Juin 2016 - 15:54

La jeune femme aux yeux vairons n'appréciait pas forcément la présence de Kazuma ainsi que la mienne. Elle fronce les sourcils et nous toise. La blonde est entourée, elle doit se sentir ainsi... opressé.

"Je suis désolée, mais je n'accepte pas que vous inscriviez May dans votre académie... Ni d'ailleurs que vous la preniez en charge. Je dois surveiller cette petite. Et je ne sais pas ce qu'elle vous as raconté, mais ce n'est pas vraiment ce à quoi vous pensez."

Bizarrement, je m'attendais à cette réponse... Elle a l'air confiante, c'est une élève modèle. Peut-être qu'elle dit vrai. Peut-être pas. J'ai du mal à la cerner. Elle presse son katana. Je n'aime pas trop sa façon de me regarde. Comme si elle me juger simplement au physique. On l'entoure, comme des bêtes prêtes à l'écorcher. Ce n'est vraiment très conviviale aussi. Mais je sens qu'on va savoir la vérité. Avec un peu de stresse, on va arriver au bout.

"Concernant May, je ne sais pas ce qu'elle vous as dit, mais je tiens à vous dire que je l'adore et que je ferais tout ce qui est possible pour elle... Il y a simplement un souci, de par ma noblesse, je n'ai pas le droit d'être vue en présence d'une orpheline dont l'origine est inconnue. Si l'on me voit avec elle, ou simplement lui parler, je pourrais me faire renvoyer de mon académie et me faire déshéritée. C'est crû dit comme ça, mais sachez toute fois, que si ça arrive, plus personne ne pourra venir en aide à May. Je suis tout simplement obligée d'agir dans l'ombre afin de m'occuper d'elle..."

Personnellement, je lui laisse dire son mot. Je ne vais pas l'interrompre avant qu'elle ai fini. Et ce qu'elle dit est plutôt juste... Je ne suis pas sûre qu'elle veuille mentir. C'est un peu tragique son histoire en fin de compte. Et euh... Hein ? Elle pleure ? Wow... Elle est sincère alors ? J'aimerai bien l'aider... On va trouver une solution.

"J'ai profiter de cette invitation pour amener May avec moi, pour passer un peu de temps avec elle, sans me cacher ! Je vous envie tellement, vous qui pouvez vivre en toute liberté !"

Alors qu'elle essuie ses larmes, sa main sort son katana. Elle fit quelques mouvements avec l'arme dans la direction d'Hana. Quelques mèches sont coupées. Lui en veut elle ? Avec les regards éclairs qu'elles se lancent ça ne m'étonnerai pas... Alors que j'allais protesté et protéger la petite copine de Mary, je remarque un gobelin mort. Elle n'attaquait pas Hana mais ce monstre. Après l'avoir tué, elle regagne son arme et continue de pleurer. Je pousse un peu Kazuma pour être bien face de la jeune femme.

"J'ai déjà entendu parler de cette académie... C'est une école modèle c'est ça ? Je vois que malgré la bonne réputation, elle n'accepte pas tout le monde. C'est cas de May non ? Mais tu te doutes bien que ce n'est pas possible de continuer ainsi. Si tu tenais à May -ce qui est le cas, je ne le remets pas en cause- tu penserais à ce qui est bon pour elle. Regarde la, elle est morte de faim ! Je ne sais pas comment tu t'appelles, je ne vais pas te faire la morale. Mais si tu voulais vraiment le bien de cette petite, tu ne la laisserais pas comme ça."

Je fais une courte pause, en inspirant un fond et en fermant les yeux. Puis je continue en la regardant droit dans les yeux.

"Tu n'es pas obligée de rester coincer dans ton académie. Mais May ne va pas rester avec toi là bas. Je peux te l'assurer."


Dernière édition par Farone le Jeu 23 Juin 2016 - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéVen 17 Juin 2016 - 21:11

Je crois avoir mal jugé Shizuka, en fin de compte c'était peut-être pas qu'une bourge pourrie gâtée, en voyant arriver la colocataire de Mary et le garçon, je crus d'abord qu'elle avait fait quelque chose de mal, pensée qui n'en fut vite plus une. L'espace d'un instant mon énervement redoublait avant de la voir s'effondrer en pleurs, je me calmais un peu en me disant qu'elle avait, au moins, un bon fond. Et je n'y crus plus quand elle empoigna son katana, frappa, me coupant quelques mèches. J'allais laisser cours au flot d'insultes qui avait commencé à se créer, mais un bruit de corps qui tombait au sol m'en empêcha, en me retournant je vis un gobelin mort. Je dis timidement :

"M...merci"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/01/2016
Messages : 275
Soras : 174

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/50/60
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Mary PandémoniaVen 17 Juin 2016 - 23:32

Cette Shizuka... Finalement, je crois qu'on s'était trompées sur son compte. Alors que j'étais en train de me moquer allègrement d'elle, elle disait à Hana qu'elle choisissait qui elle allait devenir, ou je ne sais pas quoi... Ce genre de répliques philosophiques de films, c'était pas vraiment mon genre. Je suis plus du genre castagne que philosophie, ce qui n'est pas... Disons-le, ça convient pas du tout à une fille de famille très aisée, mais bon, je m'en foutais. C'est pas comme si on était là pour me surveiller et que je n'ai jamais eu d'éducation aux manières de riches et tout, mais si. Comparé à mon frère, qui est le genre de personne assez... Aristocratique, on va dire. Alors que Shizuka allait répondre à ma provocation, certainement de manière calme et posée, Kazuma et Farone arrivèrent, Kazuma tenant une petite fille par la main. Elle était toute mignonne. Le genre de petites filles toute pure et innocente qu'on aurait envie de prendre dans ses bras, mais je doute que les deux tourtereaux ici présents me laissent parler à la jeune fille. C'est alors qu'ils se mirent à incendier Shizuka sur les conditions de vie de May, comme ça qu'elle s'appelait apparemment, à l'orphelinat. Oooh, une petite orpheline. Un peu plus et j'en étais émue. Et je suis sérieuse, c'est pas de l'ironie. C'est alors que Shizuka, tel un personnage de mélodrame, nous révéla la vérité sur sa relation avec May, ainsi que la... Connerie pure et simple de son école. Sérieusement ? Tout ça parce que par charité elle garde une orpheline elle pourrait se faire virer ? Damn, mais c'est idiot ! C'est alors que après que Farone eut parlé, je pris la parole. En fait, cette Shizuka... Je crois que je commence un peu à l'apprécier.

- Euuuuuh... Je sais que j'ai pas à m'impliquer là-dedans et que j'y comprends rien, mais en fait... Ca serait pas plus simple que tu quittes QueenSword pour venir à Seika avec May ? Comme ça, ils sont contents parce qu'ils ont May, et toi tu peux t'occuper aussi de May en toute sécurité sans risquer de te faire virer. Bon, t'as sûrement des amies là-bas et tout, mais damn, si elles te rejettent pour ça, on peut vraiment parler d'amitié ou quoi ? Fin après, j'dis ça j'dis rien hein, maintenant que j'ai fait mon PNJ...

C'est alors que je remarquais La qui arrivait par derrière, me piquant au passage un petit morceau de gâteau. Mon. Gateau. MA. PART. RAAAAAH ! ELLE. A. OSE. Je la regardais, avec un sourire sadique. Ooooh que non, elle n'allait pas s'en tirer comme... Oh merde, le directeur nous regarde. Sourire gentil, vite. Je regardais La, avant de lui parler, sur un ton... Assez amical, pour pas paraître louche.

- Hoy, La... Ca mérite un combat amical, ça. Juste pour savoir qui mérite cette part de gâteau

Bien sûr, je n'allais pas l'affronter pour ça. Ou alors, elle a une case en moins que moi, ce qui serait gênant car je me suis autoproclamée impératrice de la connerie. Enfin, vite fait. Mais vraiment. Ahem. C'est alors que Shizuka sortit son sabre de son fourreau et visa Hana, avant d'envoyer un coup en sa direction. A peine les mèches de cheveux de Hana furent-elles coupées par une vague d'énergie translucide tel un slash d'anime que je l'attrapais, d'une main, avant de tendre ma paume, chargée électriquement, vers Shizuka. Si jamais elle avait osé lui faire du mal... Puis, j'entendis un bruit de corps tomber par terre. Un gobelin, coupé en deux, en toute sobriété. La classe. Je lâchais un sourpir, avant de lâcher Hana également. Je n'avais pas à m'en faire, en fait. Un autre gobelin arriva pour me voler ma dernière part de forêt noire. Tout ce qu'il se ramassa, c'était un bon coup de pied dans la bouche, chargé, ce qui l'envoya à perpet les olivettes. Au moins, ça c'est fait. Je m'approchais de Shizuka, avant de lui tendre la main.

- Désolé pour cette menace plutôt... Soudaine. J'ai cru un instant que tu voulais la couper en rondelles comme un chorizo. Du coup... Euh bah... C'est un peu cliché, mais bon, euh... Rejoins nous, toussa toussa ? On est bien à Seika, et en plus, y'a un distributeur de bouffe.

En réalité, j'étais un peu gênée. Qu'elle accepte, me fasse une poignée de main virile entre femmes, qu'elle rejoigne Seika et finis les problèmes.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéSam 18 Juin 2016 - 12:06

« Oh, rien ne vous empêche d'être curieuse ! Et moi rien ne m'empêche de laisser des questions en suspens... Mais pour ne pas paraître impoli, je vais vous répondre. Je recherche en réalité deux personnes, avec qui je suis venu dans votre académie, mais elles ont dû se perdre en ville... Quelles idiotes... »

... J'ai une soudaine envie de meurtre. Il a certes répondu à ma question indiscrète et je ne peux pas nier qu'il surveille ses manières ne serait-ce qu'un minimum. En effet, c'est quelque chose que j'apprécie, mais chez tout le monde... Ce type, derrière ses airs innocents, est juste arrogant. J'admets que je ne suis pas un symbole de sainteté d'esprit ou de gentillesse désintéressée, loin de là. Mais je n'apprécie pas la manière dont il parle de ces deux demoiselles. Probablement parce que je suis moi-même une fille, jusqu'à dernière nouvelle. Mais encore une fois, je me contiens, comme si cette pensée n'avait jamais éraflé mon esprit. Cependant, je ne suis pas habituée à m'attarder avec un même invité. Et bien que je sois patiente, il se pourrait que je finisse par relâcher mon langage. Je ne m'inquiète pas de mes mimiques, c'est une habitude... Mais j'ai tendance à... Me relâcher un peu plus quand il s'agit de mes mots. Yoshida sortit rapidement son téléphone pour ensuite le ranger directement après un coup d’œil avant de reprendre.

« Mais je ne m'inquiète pas trop, si je suis dans le pétrin elles accourraient pour m'aider, je le sais. En attendant, éloignons nous de tout danger et allons manger ? J'ai très faim ! »

... Je vais vraiment finir par le buter~ Les seules raisons pour lesquelles je ne l'ai pas encore fait ce doit être... Pour préserver mon image et celle de Seika. Rien que ça. Mais en y repensant... Il est vrai qu'il fut rare que je ne pense pas à la possibilité d'utiliser mes coéquipiers comme boucliers lors de mes quêtes... Je ne suis pas vraiment en droit de le juger pour ça, mais c'est plus fort que moi... Hum... Je n'ai qu'à prendre cette discussion comme un entraînement au self-control. Oui, ça devrait aller, avec cet état d'esprit. Et puis, nous avons un autre point commun, que cette fois-ci je peux vraiment apprécier, l'amour de la bouffe~ Je ne suis pas contre, d'autant plus que ça me permettras de me débarrasser d'un des gobelins restant. J'avais déjà décider de ne pas m'en mêler, mais je préférais avoir l'esprit tranquille pour le moment ou le drap blanc serait soulevé.

« Les Dames d'abord ! »

Cette fois, je n'ai rien à redire, c'est la base... Je m'avance donc intentionnellement vers la gauche plutôt que tout droit. C'est l'endroit où il reste le plus de choux à la crème, ça me fait une excuse. Dans une discrétion absolue, j'attire intentionnellement un gobelin avec un infime morceau et l'attrape par le cou au moment où il goba ce que je lui laissas. J'activas le poison dans mon bras gauche, dont la main paralysait le nain pustuleux et laissa faire ce que l'on appelle le destin... Ou plutôt la Belladone. Le premier poison enregistré par Cell Venom. Il sera au moins mort en beauté... Surtout avec le surdosage que je lui ai imposé. Ses poumons lachèrent rapidement et je le cachas d'un geste rapide et élégant de mon pieds. Le tout dans l'angle mort de l'invité dont j'ai visiblement la charge... Même si je l'ai fait avec des gestes raffinés il qu'il n'en a rien vu, ça reste un peu brutal. Mais utiliser mon poison de base l'aurait fait chialer bruyamment et ça aurait été moins discret... Soit, passons. Et peu importe pour les autres invités... Je suis pas une baby-sitter non plus.

Je m'absentas un léger moment sur les autres invités, maintenant que j'y avais repensé. Les tensions semblent s'envenimer et... Grâce à mon ouïe développée, j'entendis sans vraiment le vouloir que Farone... Ma très chère Farone... Veut... Adopter une invitée...? Wait a moment. Je pense que j'ai loupé un fameux épisode là. Enfin, elle ne demande par vraiment de "l'adopter" mais c'est tout comme. Ma foi, la personne à qui elle s'adresse ne m'inspire pas confiance. Surtout lorsqu'elle coupa au passage certaines des mèches de l'adorable copine de Mary. Elle aussi, j'ai envie de la buter... Ils ont leurs intérêts à venir ici, mais il est écrit "faux-cul" sur le front. Je suis loin d'être un ange, mais je ne commets pas d'erreurs aussi pitoyables que les leurs. Ce serait bien de... les caser ensemble. On aura tous la paix et eux, ils feront pas chier... Il va falloir que je fasse attention à mon langage, je dois être sur le point de perdre mon sang-froid. Je me dirigeas ensuite plus proche du grand groupe qui s'était formé.

D'un angle où la femme en kimono ne pouvait pas me voir mais où Mary et Farone le pouvaient. Je leur fis des signes uniquement oculaires visant Dame Frimeuse et Sir Arrogant. Elles sont probablement les deux personnes qui me comprennent le mieux dans cette école, je me disais qu'elles comprendraient bien mon message: *Qui se ressemble s'assemble, eux y compris* Aussi étrange cela puisse paraître, je me disais qu'elles comprendraient. Et qu'elles seraient en mesure de m'aider... Mary aura enfin la paix et ne devra pas prendre le risque que Hana finisse chauve, Farone pourra plus facilement avoir son accord pour la petite mignonnerie qui la suit si l'esprit de Faux-cul-chan est occupé par un "homme" et moi... J'aurais la paix et bonne conscience? Peu importe, plus qu'à espérer qu'elles ne soient pas du genre à se faire avoir par ses larmes de crocodiles, contrairement à ce que je pense. Et puis, ils auront de quoi être reconnaissants...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéSam 18 Juin 2016 - 21:31

Cette fois, s'en était fini de la rancune envers Shizuka, tout le monde s'étaient plus ou moins ligués contre elle pour la "calmer". Elle était un peu trop snob et son attitude tapait sur le système de tout le monde... Un peu comme un certain mauvais gars tiens...

Kazuma, pour une fois, restait en spectateur et assistait au déraillement de l'ambassadrice, qui après avoir déballer son sac émotionnel se mit à pleurer à chaude larme. Il veillait à ce que May elle, ne pleure pas avec en jouant avec sa peluche et la petite fille. Ca avait le don d'attirer l'attention de May, qui oubliait un peu les discussions des "grands" en jouant avec son "Papa".

Le demi dieu écoutait les discussions d'une oreille et entendait Mary dire que Shizuka n'avait qu'à rejoindre l'académie Seïka en effectuant un transfert scolaire... A voir si c'était une bonne idée... Elle n'y trouverait peut être pas sa place ici. A voir, mais si c'était le seul moyen de garder May ici, Kazuma allait devoir discuter avec le Directeur, en tête à tête.

Ensuite, durant la discussion, et après que Shizuka ait fait démonstration de son talent en assassinant un gobelin d'un geste vif comme le vent, il vit l'hybride aperçue plus tôt dans la chambre des filles, se faufiler dans le dos de l'ambassadrice, de sorte à être face à tout le groupe. Étrange fille... Elle resplendissait de charme, mais dégageait une aura qui filait la chair de poule. Juste une simple impression ?

L'hybride était suivie de l'invité ayant foncé tout droit sur elle. Durant un bref instant, Kazuma et lui échangeait un regard. Il se redressait pour avoir la même hauteur que lui. Il ne lâchait pas le brun du regard. Lui non plus d'ailleurs, il était inexpressif, et cet échange de regard semblait durer éternellement. Comme s'ils se jaugeaient, chacun voyant en l'autre un potentiel adversaire de valeur...

Mais rapidement, Yoshida lançait au demi dieu du vent, un sourire narquois... Il semblait le sous estimé, le prenant pour un humain banal. Sa fierté étant bafoué, Kazuma serrait son poing droit, celui que May ne pouvait voir, étant donné qu'elle était à sa gauche et il prit un air mécontent... May remarquait le changement d'attitude du garçon et le fit savoir.

"Papa, qu'est-ce qu'il y a ? T'es fâché contre moi...?"

Se ressaisissant, il souriait à nouveau, bien que le mauvais côté était présent et lui répondait calmement.

"Non, ne t'en fais pas, j'ai juste un peu mal au ventre, j'ai trop manger, mais ça va passer..."

Il attendait simplement la suite, préférant laisser les filles arranger leurs histoires...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuSam 18 Juin 2016 - 22:46

Après avoir raconté tout ce qu'elle avait sur le coeur, Shizuka se sentait plus apaisée. Mais elle était formelle sur le fait que May ne sera pas élève à Seïka. C'était bien trop dangereux pour elle, pauvre petite. Les élèves de Seika n'avait rien d'autre que le combat en tête, ou ce n'était qu'une impression ? Quoiqu'il en soit... Tout le monde s'étaient calmés et le banquet pouvait reprendre son cours.

D'ailleurs le dernier gobelin avait été éliminé habilement par Aura, c'était une bonne chose de faite... Les élèves n'avaient plus à s'inquiéter de ça désormais et pouvaient se focaliser sur les ambassadeurs. Le Directeur semblait plus soulagé également... Il regardait l'heure avec insistance et se mit en marche pour remonter sur l'estrade en montant un des deux escaliers latéral.

Les élèves étaient tous attirés par sa marche et l'observait avec attention. L'homme charismatique qu'il était prenait le micro avec enthousiasme et prit parole.

"Mes chers élèves ! Il est désormais 14h... Je pense que l'on va pouvoir passer aux choses sérieuses ! J'ai assister avec amusement à vos réactions et comportement dès lors que cette étrange et énorme machine est entrée dans la salle... Et il est désormais l'heure de vous dévoiler ce qu'il se cache sous cet épais drap blanc... Messieurs."

Il fit signe aux trois gardes devant la machine, signe qu'ils attendaient pour enfin dévoiler au grand jour cet engin géant. Une fois que le drap était tombé au sol, le directeur descendait le second escalier, plus proche de la machine et continuait son discours, présentant ce qui était tout simplement une sphère vitré géante, avec un socle noir, un grand bouton en son centre et trois glissière en acier ressortant du socle. A l'intérieur de la sphère se trouvaient des boules blanche, numéroté chacune avec un chiffre en rouge. Le but était comme au Loto, la sphère s'active, les boules se mélangent dans le système et trois d'entre elles en sortent au moyen des glissières.

"Comme vous le constatez tous, il s'agit d'un simple Boulier à soufflerie pour effectuer un tirage au sort de numéros. Chacun votre tour, élève de Seïka, aller tirer un numéro dans une boite prévue à cet effet. Vous conserverez votre numéro jusqu'au tirage au sort, prévu dans une heure exactement, à 15h. Ensuite, nous effectuerons le tirage, et les personnes tirés au sort pourront choisir un des prix, gracieusement offert par nos ambassadeurs, prix tout droit venus de leurs académies respectives !"

Enfin, le Directeur s'avançait devant l'estrade, à hauteur des élèves et fit signe à un dernier homme de s'approcher avec un chariot, sur lequel se trouvait une simple boite blanche avec un trou sur le dessus pour y glisser une main. A l'intérieur, pleins de papiers pliés en deux avec un numéro inscrit dessus. Le directeur reprit une dernière fois la parole après avoir regarder tour à tour les ambassadeurs présents.

"Pendant que chacun, tour à tour viendraient prendre un numéro, les ambassadeurs iront sur l'estrade, et feront un petit discours, à leurs guise pour nous faire part de leur impressions sur l'académie, les élèves et ce qu'ils y ont vus. La journée continuera ensuite après le tirage au sort et les discours, comme vous l'aurez décidés entre vous, élèves et ambassadeurs. Je laisse le micro à un premier représentant."

Il s'approchait d'un élève au hasard et lui tendait le micro. Le jeune homme, stressé l'empoignait et montait sur l'estrade. Il prononçait quelques mots de remerciement, parlant notamment du buffet et félicitait le directeur pour la beauté des lieux choisis pour le banquet. Il remit ensuite le micro en place sur son pied et fit une courbette pour remercier tout le monde...

Désormais, les élèves savaient à quoi s'attendre pour l'heure qui suivait. Il fallait faire vite et prendre un numéro avant que le tirage commence !

Explications:
 

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéDim 19 Juin 2016 - 18:10

Tout semblait aller un peu mieux... La jeune fille a pu se confier et tout le monde se calme. Faut dire qu'elle a plombé un peu l'ambla,ce tendu mais c'est bien mieux ainsi, je l'avoue. Kazu a eu la gentillesse de s'occuper de May pendant que Mary, Hana et moi parlions avec l'ambassadrice. Après qu'elle se soit enfin confier, j'ai senti un poids sortir d'elle. Tsss... c'est pas une bonne pub pour son école. De toute façon, je comptais pas y aller. Je serais loin de Kazu et ça, c'est impossible. Puis je vois Aura arriver avec... le mec de tout à l'heure ? Je sais pas pourquoi mais elle a une idée en tête celle là. Mais à son visage, on comprend tout de suite son exaspération. Damn... ce garçon lui a pourri la vie ? C'est marrant, il a bien la tête du calleux insupportable. Si c'est le cas, il a choisi la mauvaise personne. Aura a très peu de patiente. Si ce n'était pas un ambassadeur et que sa réputation n'était pas en jeu, elle l'aurait tacler de suite. Et la voilà qu'elle nous fait signe en visant le garçon et élève avec nous. Oooh, elle, elle a une idée en tête. J'en étais sûre ! Alors que Aura, Néron et leur pot de colle s'approche, le petit trio passe devant Kazu et May. On sent que mon amour n'aime pas monsieur pot de colle. Le regard noir qu'ils se lancent en est la preuve. Rapidement, je donne un pouce vert à Aura. Qu'elle suive son idée ! Moi, j'ai plutôt envi d'aller rejoindre mes deux chouchoux ~~ Je me tourne vers la dame au katana et lui lance :


"Je crois que ce jeune homme est intéressé par vous !"



En disant cellà, j'ai pointé du doigt l'homme avec Aura et je l'ai poussé près d'elle, coller au passage. Puis je m'enfuir me dirige vers Kazu et ma petite May. Je dépose un bisou sur le front de May avant de remercier Kazuma de s'être occupé d'elle pendant notre discussion. D'ailleurs, je ne sais pas si j'ai réussi à la convaincre... J'ai été claire avec elle, donc on pourra pas dire que je l'ai pas prévenue. Ma tête se pose sur l'épaule de Kazuma et je fais quelques grimaces pour amuser May.  


Mais voilà, que tout semblait prendre son rythme tranquille, que le directeur fait une nouvelle apparition. Il fait un speech, voilà, blablabla, et ô miracle... Qu'est ce que c'est que ce truc ? Mon dieu, je l'ai pas remarqué. C'est quoi ? Une arme ? Nan il aurait oser ? Mais une fois qu'il a tiré le drap, je soupire de soulagement. C'est qu'une machine de loto. Aah nan ! Pourquoi du loto ? Déjà que je suis une boulette pour me battre mais alors avec un loto... la chance va me trahir. Il nous explique que l'on doit faire. Prendre un numéro et attendre si j'ai bien compris. Alors que j'étais bien posée sur Kazuma, je me lève en lui lançant un clin d'œil.


"Je vais y aller, comme ça se sera fait... Ensuite tu pourras y aller. Sauf si tu veux venir avec May."


Je m'avance vers la grosse machine tranquillement... jusqu'à être juste en face. Je sens que je suis un peu stressée pour rien. Je prends un numéro au pif. Pendant ce temps, les ambassades montent sur l'estrade pour faire des remerciements bidons. Je reviens au point de départ, le numéro coller contre moi.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéDim 19 Juin 2016 - 21:09

J'étais gênée, ma colère envers Shizuka avait été complètement injustifiée... je me sentais honteuse, tellement honteuse. J'étais assise sur ma chaise, immobile. On pourrait presque croire que je suis une statue. Comme pour me délivrer, le Directeur pris la parole. Il parlait de passer aux choses sérieuses. Je pensais dabird à des combats d'entraînement avec les ambassadeurs et les élèves d'ici pour déterminer qui sont les meilleurs ou un truc du genre. Mais en fait non, il enleva le drap blanc qui couvrait une machine qui était rentrée je-ne-sais-quand. Cette machine se révélait être un boulier pour tirer au sort, woaw. Je pris la main de Mary et m'éclipsais avec elle plus près de l'estrade. Au passage je pris deux parts de gâteaux sur un plat, j'avais peur d'avoir coupé mon âme-soeur dans son repas. Je lui donnais la part en souriant et mangeais un peu la mienne. Quand le Directeur fait signe que nous pouvons aller chercher notre numéro, je m'avance et pioche ua hasard. Je déplie le papier pour entrevoir ce que j'avais tiré. Je le repliais rapidement après. Satisfaite je redescendais et dis à Mary :

"Imagine je gagne une super épée ! Ce serait trop cool ! Ou alors juste un bibelot magique, que je puisse le revendre pour m'acheter autre chose !"

HRP:
 


Dernière édition par Hana Suzuki le Dim 19 Juin 2016 - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 18/10/2015
Messages : 579
Race : Elfe
Pouvoir : Contrôle de l'eau
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Etudiante
Soras : 6561
Avatar utilisé : OC de moi o/
Autre(s) compte(s) : La & Raphael
Couleur de dialogue : Blue (#0000FF)

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/55/25
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
ShioDim 19 Juin 2016 - 21:09

La jeune Shio s'ennuyait, et elle ne pouvait pas aller voir Aura, elle semblait un peu trop occupée. Aussi elle se dit que l'arrivée de la drôle de machine, qui s'avérait être une machine pour le loto, était pour elle une très bonne occasion de tromper son ennui. Après une jeune femme aux cheveux noirs, Shio s'avança à son tour vers l'espèce d'urne. Elle mit sa main dedans, choisis un papier et s'éloigna un peu de la foule. Elle le déplie, le lit, vit le numéro, et le replie de tel sorte que le numéro choisis est caché. Elle revint donc vers la nourriture une fois ceci fait et recommença à manger en regardant les invités autour d'elle.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 179
Race : Humaine
Pouvoir : /
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Elève
Soras : 566
Avatar utilisé : Ryuuko Matoi - Kill la Kill
Autre(s) compte(s) : Raphael A. Sullivan
Couleur de dialogue : #cc0033

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
La KyllerkaDim 19 Juin 2016 - 21:23

Avant que je ne parte de mon côté, Mary me lança :

- Hoy, La... Ca mérite un combat amical, ça. Juste pour savoir qui mérite cette part de gâteau

Je lui sourit et lui réponds sur un air de défi :

- Si nous n'étions pas dans un banquet où la réputation de l'académie est en jeu et que nous n'étions pas entourées d'invités, j'aurais volontiers accepté.


Puis je repart dans mon coin, en manger la part de gâteau volée. Puis le dirlo fit un discours inutile avant de dévoiler ce qu'il y avait sous le drap blanc. Autant dire que j'ai été déçue ; ce n'était qu'une simple machine de loto... Je pensais que c'était un truc plus cool, genre une arme de destruction massive ou une autre connerie du genre. Quoique, dans un banquet comme celui-ci, ça l'aurait foutu mal.

Donc après des explications longues, je m'approche de l'espèce d'urne après quelques autres personnes et tire un papier. Je lis le numéro inscrit dessus, le cache et retourne bouffer.

HRP:
 

•••

Caps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéDim 19 Juin 2016 - 22:44

Kazuma était las d'attendre que les filles finissent de régler leurs histoires. Alors en attendant il jouait avec May et sa peluche. Jusqu'à ce que Farone reviennent paisiblement vers le garçon, déposait un bisou sur le front de la petite fille et calait sa tête sur l'épaule du garçon, en prenant son bras en otage.

Elle fit quelques grimaces à May, ce qui la faisait rire et se sentait mieux avec le couple de demi dieu. Profitant d'un petit moment de paix, le couple roucoulait et la petite se blottissait entre eux. Une belle scène de famille en somme.

Mais les bonnes choses avaient une fin. Le Directeur venait à interrompre les élèves en leur expliquant ce qui allaient se passer par la suite. Un tirage au sort, des cadeaux à gagner ? Un jeu de hasard... Rien de plus sympathique pour mettre un peu de piment dans les festivités.

Alors que les représentants passaient les uns après les autres pour prononcer un discours de remerciement. Les élèves de Seika déambulaient tour à tour pour tirer un numéro dans la petite boite prévue à cet effet. Kazuma reconnut une tête ou deux, puis c'était le tour de Farone, elle fit un clin d'oeil à son prince charmant et se mit en route pour prendre son numéro. Elle revenu aussi vite avec un bout de papier à la main. Kazuma voulait y aller également seul, il s'approchait de Farone et lui déposait une bise sur le front, avant de caresser le dessus de la tête de May.

Il se mit en route et passait devant le groupe de filles former par Shizuka, Hana, Mary, Aura, et agrémenter de présence masculine tels que Néron et Yoshida...
Le demi dieu du vent passait juste à côté de l'ambassadeur et sentit un frisson lui parcourir le dos, l'invité reculait d'un pas, sans remarquer la présence de Kazuma. Le jeune homme à la double personnalité n'eu pas le temps necessaire pour l'éviter et le bousculait quelques peu d'un coup d'épaule... Sauf que... Yoshida ne bougeait pas d'un millimètre, il était assez costaud malgré les apparences et ne semblait même pas avoir senti Kazuma le pousser avec l'épaule... Au contraire... Le garçon du vent fut le seul à être un peu repousser.

L'élève de Seika ne prêtait pas attention à cela malgré tout et continuait sa route jusqu'au Directeur, et la boite à numéros... Il y insérait la main droite et fouillait quelques peu, avant de se saisir d'un papier. Il le regardait pour assimiler le numéro tirer et le rangeait dans la poche avant de sa veste.

Il retournait rapidement auprès de ses deux amours et s'asseyait avec elles, profitant d'un moment de repos pour discuter un peu. Il fallait se mettre d'accord sur certaines choses avant de réellement prendre May à charge... Kazuma relevait le point le plus important d'emblée de jeu.

"Vu que May ne sera pas élève à Seika... Elle ne pourra pas occuper de chambre. J'ai penser à quelque chose... Arrête moi si tu trouves ça trop dingue mais... Pourquoi ne pas... s'installer dans une habitation rien que pour nous ? Il y a tellement de maison vide dans le nouveau quartier, avec un travail normal, et en ajoutant les récompenses de missions... On devrait arriver à vivre normalement, non ?"

Il caressait une nouvelle fois la tête de la petite fille, son œil droit n'était pas rouge depuis un long moment déjà, au moins depuis que Farone s'expliquaient avec l'ambassadrice. Il s'arrêtait un instant de jouer avec les cheveux de sa fille adoptive et repris, tout sourire en parlant à May cette fois-ci.

"Ça te ferais plaisir d'habiter avec Maman et Papa dans une maison, rien qu'à nous ? Ce sera mieux qu'à l'orphelinat, tu verras, on va bien s'amuser !"

Il lui offrait un large sourire. Après tout, May n'avait besoin que d'affection... Et d'une bonne hygiène de vie, à savoir manger à sa faim et vivre normalement, ce que Kazuma comptait lui offrir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéLun 20 Juin 2016 - 20:17

« Oh, rien ne vous empêche d'être curieuse ! Et moi rien ne m'empêche de laisser des questions en suspens... Mais pour ne pas paraître impoli, je vais vous répondre. Je recherche en réalité deux personnes, avec qui je suis venu dans votre académie, mais elles ont dû se perdre en ville... Quelles idiotes... »

Ainsi, il était censé être accompagné ? Pas étonnant qu'elles soient idiotes ! Il l'était lui même ! Un crétin ne peut qu’attirer que des personnes qui lui ressemble et clairement pour Néron, ce type est un crétin de première ! Le ténébreux ce demandait si ces filles étaient vraiment des amies à lui ou si elles étaient de conquêtes réussites...

« Mais je ne m'inquiète pas trop, si je suis dans le pétrin elles accourraient pour m'aider, je le sais. En attendant, éloignons nous de tout danger et allons manger ? J'ai très faim ! »

Touchant et décevant...sérieusement pourquoi elles se sentaient obligées de l'aider ? Un gars aussi con et pénible que lui ? Et puis, il pouvait pas se démerder tout seul ? En tout cas le jeune homme voyait qu'Aura essayait comme elle le pouvait de garder son sang froid. Semblerait que sa patience avait atteint sa limite...
L'élève se décala ensuite sur le côté et sans surprise dit :

« Les Dames d'abord ! »

La jeune femme ouvrit donc la marche, suivit d'un peu trop près de l'autre type et enfin Néron fermait la marche, gardant un œil sur cet homme. Le groupe fut mené vers les choux à la crème...semblerait que leur invité ne soit pas le seul à avoir faim...Le ténébreux put rapidement apercevoir Aura tué un autre gobelin. Celui ci se tourna ensuite vers les autres élèves et voyait qu'une jeune blonde s'était fait encerclé par plein d'autres élèves ! Néron ne pouvait que facilement imaginer la pression qu'elle devait avoir. Il avait un peu pitié d'elle. Elle fit un geste rapide et en tranchant les mèches d'une élève tua rapidement un gobelin. Néron fut tellement impressionné qu'il n'avait pas put s'empêcher de lâcher un léger sifflement. Cette fille avait l'air vraiment balaise ! Le ténébreux n'aimerait pas être son ennemi. En tout cas, après qu'elle est tué ce gobelin, les tensions semblaient s'être apaisées. Le jeune homme put apercevoir Aura faire des signes à l'elfe et une autre élève...Étrangement, Néron avait un mauvais pressentiment...

Le directeur se mit de nouveau à parler et dévoila à tous ce que cachait le drap. C'était une sorte de loterie géante, sur le coup le ténébreux s'était attendu à quelque chose de gros, pas une arme, mais au moins quelque chose qui représenterait la fierté de l'académie. Enfin avec ça il pouvait toujours gagné quelque chose ! Au début Néron laissa quelques élèves prendre leur papier, il y avait cependant une chose qui surpris Néron. Kazuma avait essayé de bousculé l'autre pot de colle, apparemment lui non plus ne l'appréciait pas. Pour une fois ils partageaient le même avis ! Mais ce qui surpris le ténébreux est que c'était le demi dieu qui avait été repoussé ! L'autre type cachait une certaine force on dirait, cela suffit à rendre le jeune homme encore plus méfiant à son égard. Tout en gardant un œil sur lui, Néron alla à son tour prendre son papier et retourna près d'un comptoir se resservir de quoi manger et boire. Qui pouvait bien être ce type ?

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéLun 20 Juin 2016 - 21:45

Néron me semblait bien silencieux, mais je ne m'en inquiétais pas. Je peux comprendre qu'il ne veuille pas faire l'effort de parler à cet invité non-désiré. J'ai pu un peu relâcher la pression qui commençait à s'installer en moi à force de me contenir. J'avais cette envie de tous les frapper... Cependant, je tiens à me montrer sous une forme raffinée le plus longtemps possible. D'un coté, le blaireau ne pourrait très probablement pas supporter mes coups, comme la grande majorité des êtres vivants. Cependant, ce serait très agaçant contre la frimeuse. On regénère probablement à la même vitesse, ce serait juste un concours d'endurance... Haha, comme si! Il ne faut pas s'attendre à un jeu éternellement loyal de ma part, donc je finirais par prendre le dessus d'une manière qu'il vaut mieux ne pas citer.

Ha... Rien que d'y penser, je me sens un peu apaisée. Cependant je dois veiller à l'atmosphère qui m'entoure. Mon masque est parfait mais ça n'empêche pas au commun des mortels de percevoir mes pensées plus sombres grâce à leur instinct de survie. Rien que ça. Quoi qu'il en soit, je ne sais pas encore pour Mary, qui s'est faite traînée vers une appétissante part de gâteau au chocolat par son adorable petite amie. En effet, je l'aime bien. Parce que j'aime ce qui est mignon~ Quoi qu'il en soit, Farone semble avoir bien compris, j'ai de quoi être fière d'elle~

- Je crois que ce jeune homme est intéressé par vous !

Juste après, le directeur fait une annonce, ce qui coupe un peu l'élan pris. Mais ils m'ont l'air de deux personnes civilisées. Cette fille ayant percuté le blaireau, elle devrait au moins s'excuser, même si ce n'est pas sa faute. Hahaha~ Honnêtement, créer un couple en quelques minutes est impossible, même pour moi. Enfin... Il y aurait bien quelques moyens mais je vais me contenter de les laisser ensemble pour l'instant. Au départ c'était amusant, mais je préférerais ne pas révéler ce qui arrive quand j'ai atteint la limite à des invités. D'autant plus qu'il y a une enfant ici... Evidemment, je ne ferais pas la même chose qu'à un certain pirate, je pense avoir des ennuis si j'exerce de la torture en dehors d'une quête. Oui, parce que ça ne m'a attiré aucun ennui bien entendu.

En tout cas, cette machine la machine qui a été révélée m'a un peu déçue. Je pensais à beaucoup d'idées tordues, il faut dire... Mais ça pourrait être amusant. Surtout si Mary gagne, je pense que ce serait une surprise générale~ Néron ne s'est pas attardé, il est vrai que ça donne une bonne excuse pour s'éclipser. Je fais donc un salut indirect au blaireau.

- Je vous laisse en bonne compagnie, cher invité. En apprendre plus sur vos écoles respectives pourraient aussi être contribuable, ne pensez-vous pas? Notamment avec une dame si vive et raffinée, telle les roses des champs~


Ceux qui me connaissent verront bien l'ironie. Mais pas ces invités. En réalité, ça leur donne juste une raison de papoter et ça m'évite de paraître brusque. Je me dirige vers la bulle de verre et pioche un numéro. Je rejoins finalement Néron et ne peux empêcher un soupire de soulagement. Au final, bien que nous étions ensemble pendant ce temps, je ne lui ai pas vraiment parler, et j'admets un peu culpabiliser. Pas au point de le prendre en pitié pour ça... La seule pitié que j'ai, c'est qu'il est du supporter cette comédie qui a du lui paraître évidente. Cependant, je n'ai pas proféré de mensonge. J'ai juste fait en sorte de ne mentionner que la lumière et non les ténèbres. Une bien jolie façon de dire que j'ai mentionné leurs rares qualités au lieu de leurs innombrables défauts.

Je mange plusieurs pâtisseries qui me passent sous la main d'un air contrarié puis reprend un visage calme mais plus froid qu'à l'habitude, j'en ai ras le bol à force. Je pousse un soupire exaspéré. Je devrais être félicitée sérieusement... Et que gagne-t-on à jouer le jeu? Rien. Nada. Je prend finalement la parole à l'attention de Néron mais continue de regarder froidement devant moi plutôt que de me tourner.

- Je devrais recevoir un prix pour ça. Je n'aime pas les jeux qui durent trop longtemps. Même si je te félicite pour ne pas avoir dit de remarques sarcastiques jusqu'à présent... A moins que tu te contentais de profiter d'un moment où  je suis proche d'atteindre ma limite...


Mon ton à changer par rapport aux invités. Honnêtement, je risque de me montrer bien plus froide si le blaireau revient trop vite. En y repensant, je n'ai pas fait attention à mes mots car je pense pouvoir dire que je connais bien Néron... Mais j'espère tout de même ne rien avoir dit d'offensant, il n'a rien à voir avec les boulets dont nous sommes les hôtes... Mais si je laissas éclater mes mauvaises émotions maintenant, je ferais sans nul doute des dégâts... Et ce n'est pas mon intention. Ce que j'aimerais qu'une idée de jeu me vienne à l'instant... Le lotto, c'est bien beau, mais ça ne me stimule pas vraiment durant l'attente. Et je suis pratiquement sûre de ne pas avoir de prix. Ce n'est pas vraiment mon domaine de prédilection, même parmi les jeux...


Lotto~~:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 172
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 547
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaLun 20 Juin 2016 - 23:58

Tu es en retard Laeva, très en retard. Quand tu te réveilleras personne ne sera là, et encore une fois, tu vas te sentir triste, puis frustré et c'est surement pour cela que tu as cassé ce miroir dans cette chambre occupée par d'autres résidents qui ne font guère attention à ta présence. Tu étais endormie, et tu t'es réveillé à une heure aléatoire, surement à cause des discours fort, claire et difficile à ne pas entendre proclamer à de nombreuses reprises par le directeur. Tu avais un peu la tête ailleurs, tes cheveux étaient en bataille, puis tu es tombée du lit, s'emmêlant les pieds dans tout le bordel qu'avait pu faire les autres occupantes de la chambre en s'habillant. Oui.. c'est une magnifique journée de printemps qui commence...

-PUTAIN DE MERDE DE GOBELIN BINOCLARD QUI A LA CHIASSE DE MIDI JUSQU'AU SOIR !! MON DOIGT DE PIED !!!!!!!!!!!!

Je suis assise parterre, mon pied dans mes mains à envoyer valser tout ce qui se trouve au sol autour de moi. C'est quoi cette pagaille ? C'est quoi ce bordel ? C'est quoi se bruit. Je me relève, je sautille vers la fenêtre et l'ouvre pour passer ma tête dehors à deux doigts de hurler toute ma rage et ma colère sur la source de tout se bruit.. Ma bouche s'ouvre je m'aprete à crier mais finalement... non... rien ne sort. Je réalise avant de commettre une grosse bêtise que le directeur est devant une foule de gens à faire un discours. Je reste alors bouche ouverte et tout simplement ayant comme un énorme moment d'absence. Qu'est-ce qu'il se passait ? On a pas cours aujourd'hui pourtant. Tous les profs l'ont dit en plus ! Et ils disaient même de bien profiter de la journée. Ils ne parlaient pas de grasses matinées ?

Je referme la fenêtre, regarde autour de moi, fouille l'armoire et fouille la salle de bains. Personne... il n'y avait personne dans la chambre et la porte était grande ouverte comme si tout le monde était parti en oublier de refermer derrière. J'étais seule, en pyjama, au milieu de cette chambre vide et hasardeuse... Onee-sama n'était pas là, les autres non plus. Pourquoi personne ne m'a prévenue ? Je me mis un peu à pleurer, puis la colère prend le dessus et j'abats violemment mon poing par pure colère dans le miroir. Très mauvaise idée... le miroir, ce casse, mais entre lui et moi, je crois que j'ai le plus mal. Les éclats plantés dans ma chair me font saigner, j'ai mal, je n'ai pas réfléchi avant de faire ça. J'arrache les éclats du miroir plantés dans la salle de bains et me hâte vers la salle de bains, la main tremblante.

Quelques minutes plus tard, je ressors, un bandage à celle-ci. Quelle bêtise... Onee-sama risque de ne pas être contente si elle réalise que c'est moi... bon.. ce n'est pas grave je laisserais la porte ouverte et me défendrais en disant que des casseurs auraient très bien pu passer dans la chambre... oui... Seulement pour venir casser un miroir have the fun... Mon excuse ne tient pas la route, mais sur le coup, je ne m'en rends pas compte. Je m'assois sur mon lit... Balançant mes jambes et me demandant quoi faire. D'après ce que j'avais vue dehors, tout le monde semblait à vu de nez bien habillé, malheureusement, moi... je n'avais qu'une seule et unique robe et qui était celle que je portais presque tout le temps. Qu'est-ce que je peux y faire... le tyran et celle qui m'a mit au monde ne me chérissent pas autant que Onee-sama...

Je réfléchis longuement à si je vais voir ce qui se passe dans le jardin où non. Je réfléchis longtemps, mais m'ennuyant affreusement, seule dans cette chambre, je m'habille de cette robe rouge que je porte si souvent. Cette fois-ci, je ne mets pas mon chapeau, car en réalité, je trouve que l'on me remarque moins quand je ne le porte pas. Quoique... j'espère que le fait que je ne le porte pas aujourd'hui fera qu'on ne me remarque pas. Mais je ne réalise pas que tout le problème vient de mes ailes qui attirent la curiosité malsaine des gens que je croise. Je donnais des coups de peigne et de brosse rapidement dans mes cheveux qui était embrouillée et entremêler, bien évidemment, je ne pouvais pas vraiment vérifier mon apparence, voyez-vous, par simples soucis technique, cela s'avérait impossible étant donné que j'avais cassé le miroir.

J'enfilais ensuite rapidement des chaussettes blanches, enfilais mes ballerines rouges à mes pieds, puis sortie de la chambre d'un pas lent et lasser. Je désendait les escalier de manière plutôt lente et nonchalante, manquait de tomber à cause d'un groupe de retardataire bien surexcité qui se pressaient dans les escaliers. Je râlais un peu, m'accrochant à la rambarde au cas où que ce genre de personne arrive de nouveau dans mon dos.

-Ils devraient carrément sauter par la fenêtre... sa serrait plus rapide pour eux....

Après avoir trainer ma carcasse dans ce foutu jardin beaucoup trop ensoleiller à mon goût, je décide de m'asseoir sur un petit banc en pierre, à l'ombre. J'avais beau avoir dormi, je me sentais incroyablement épuiser, comme si quelque chose me pompait mes forces. Je regardais ma main qui était vraiment mal soignée et bander à la va-vite et sentait comme de la fièvre monter en moi. J'ai chaud... cette sensation était plutôt rare à mes yeux, car j'avais naturellement le sang-froid. Au bout d'un certain moment, n'en pouvant plus de voir les élèves manger, rire et discuter, je me levas pour me diriger vers les tables. Je prévoyais prendre un truc à grignoter où quelque chose du genre, mais je fue interrompue par le directeur, qui me remarquât et se dirigeât vers moi. D'abord, il me sermonna pour mon retard, mais le retard à quoi bordel ? Je ne cesse de me demander ce qui se passe autour de moi. Je l'écoute sans trop l'écouter, puis finalement, il change de discours et dire que ce n'est pas grave que je sois en retard, que c'est bien que je sois venue malgré le fait que je sois malade. Attendez ? Malade ? J'ai une tête de déterrer à ce point ? Puis finalement, il me fait sa fichue poignée de main et quelle poigne... il me fait mal ! Ma main ! Ma main !!! Si il continue de serrer aussi fort ça va pisser le sang à nouveau ! Rha ma tête va exploser ! J'ai mal là !!! Je tremble, mon corps tout entier tremble, et lâche un petit rire un peu nerveux après que le directeur est fini son petit numéro pour aller monter sur scène et parler d'une connerie de loto.

Le loto ? Moi, je m'en fiche moi, je suis venue pour du gâteau ! Je me tourne alors vers les tables de buffet qui étaient.. Attendez ? Vides ? Ils ont tout manger ces porcs ???!!!! Mon ventre gargouille, j'ai faim... j'ai pas eu de petit déjeuner ! Je n'ai rien mangé, et j'ai la dalle, j'ai encore plus fin que d'habitude. Je marche doucement, regardant un peu autour de moi, et je vois un énorme gâteau au chocolat. Ho oui... chocolat... j'en veux un bout. Je me dirige vers lui... Puis d'un coup je remarque ma sœur alors que je tends ma seule main valide pour prend un bout du gâteau. Mince... c'est le gâteau de Onee-sama... je baisse ma tête et renonce de suite à me servir. Je ne sais pas vraiment quoi faire. Je reste un moment planté devant se foutu gâteau qui me donne vachement envie... j'ai faim... mon ventre gargouille... Onee-sama est en pleine discussion, je ne pense pas qu'elle m’ait vraiment remarqué...

M'enfin les élèves n'étant pas de l'académie, je sens leurs regards sur mon dos, sur mes ailes. Je ne me sens pas à l'aise, je frissonne d'effrois en imaginant tous ses regards poser sur moi. Je me balade, je m'ennuie, j'ai faim, je suis comme un animal en quête d'un peu de nourriture. Mais la seule chose que j’obtiens, c'est un débile qui me fait chier à parler de chiffre. Je suis tombé comme par hasard sur une table avec une grosse boîte dessus, et derrière la grosse boîte il y a le blaireau qui me cause et etc mais que bien sûr... je n'écoute pas. Pour qu'il se taise au plus vite, avant même qu'il finit ses explications jetées dans le vide, je plonge ma main dans la boite et en sors un papier débile avec un numéro marquer dessus.

-Dommage... ça ne se mange pas ça... bon sang j'ai faim...


Je m'en vais alors, loin de cet endroit où les gens commençaient à se rassembler pour tirer leurs stupides numéros. Mais du coup... comme les gens commençait à quitter le buffet pour aller tiré leurs numéros, j'en profitais pour occupée les tables où par miracle, il restait de quoi manger. Et là, je commençât à dévoré le tout et n'importe quoi de consommable qui passait sous ma main et qui à mes yeux n'était pas dégueulasse. Des pommes, par miracle, une part de gâteau, quelques bonbons et pas plus que ça. En sois, il ne restait pas grand chose. Mais sous l'effet de mes gestes rapides et vif pour attraper ce qu'il restait sur table, je ne remarquât pas que mon bandage fait à la va-vite commençait à se défaire, laissant ma main continuer à saigner un peu de nouveau.

Bon sang... je ne me sens pas bien du tout. Ma tête tourne, je suis assise et n'est plus aucune envie de décoller de ma chaise. C'est grave si je pique une petite sieste sur la chaise ? Non je ne pense pas... de toute façon, je n'ai pas de partenaires où de compagnon qui va remarquer ça. Je m'endors alors lentement, sans en prendre réellement consciente sur une chaise. Et merde... Finalement non... je ne dors pas... le directeur est en train de brailler son discours. J'ai les yeux à demi-clos, je râle déjà épuiser alors que je venais tout juste de me traîner jusque-là, surement que l'ennui jouais également beaucoup dans tout cela.
Spoiler:
 


Dernière édition par Laeva Pandémonia le Mar 21 Juin 2016 - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéMar 21 Juin 2016 - 13:09

Le jeune homme était seul comme à son habitude. L'associable ne voulait pas rejoindre d'autre élèves pour faire connaissance. Ce n'était pas à son habitude. Et puis, rapidement, au vu du mouvement hostile qui se créait, il n'avait pas eut tort... Les trois groupes séparées au départ se son réunis. Edward s'e, fichait pourquoi. Mais ce n'était sûrement pas pour une partie de crocker. Le garcon prenait un malin plaisir à voir la scène de loin. Ils étaient ridicules...


Alors que la situation se calmait, le directeur revint au micro. Celui-ci proposait un jeu de hasard. Très intéressant... Bien qu'il n'était pas élève, ce jeu le tentait bien. Après tout... De puis le début il fait marcher chaque personne. Autant le faire jusqu'au bout ! Le blond s'approcha du tirage. Il mémorisa le numéro avant de retourner dans son coin, attendant patiemment le début du challenge.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/01/2016
Messages : 275
Soras : 174

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/50/60
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Mary PandémoniaMar 21 Juin 2016 - 21:58

Shizuka était vraissemblablement en train de discuter avec Kazuma et Farone à propos de May, et je n'allais pas les déranger plus que ça. Sauf que à un moment, Aura nous lança un regard, à moi et Farone, puis regarda Shizuka et un monsieur qui était en train de squatter vers eux. Nan, sérieusement, elle voulait les shiper ? Pourquoi pas ? Cela pourrait être assez intéressant mais... Non, pas pour le moment. J'ai juste envie de voir comment ça allait évoluer. Je lançais ensuite un petit regard à un monsieur ténébreux qui était totalement métal et classieux, mais j'allais le laisser profiter de l'hybride Kitsune avec qui il avait l'air de bien s'entendre, si vous voulez mon avis.

Alors que La m'avait volé mon gâteau, elle répondit à mon invitation de combat pour plus tard en disant qu'elle aurait accepté, si on n'était pas dans un banquet blindé d'invités et dans lequel l'honneur de l'académie entière est en jeu et ou il ne vaudrait surtout pas passer pour des gros manches à balai auquel cas on se ferait très certainement violemment corriger par le directeur à coup de démocratie Américaine dans la tronche. Et dieu sait que le directeur, quand il est énervé, il fait peur. Enfin, j'en sais rien, et j'ai VRAIMENT pas envie de le savoir. Si c'est le directeur, c'est pas pour rien, et c'est qu'il doit être sacrément balèze, même s'il ressemble à un humain normal assez âgé. Si ça se trouve, c'est un être magique ultra puissant qui peut éradiquer quelqu'un d'un coup, comme ça, tranquillement. Même si je doute qu'ici, exclusion = mort... Quoi que, ça serait la mort par ennui. Ne plus me retrouver à l'académie avec Hana et Laeva principalement, ça serait la mort. Déjà, parce que y'aurait trèèèès certainement du yandere dans l'air, et puis... Bordel, ne pas pouvoir faire de quêtes avec des gens random, j'appelle pas ça une vie ! J'appelle ça... Être un truc du genre un civil qui sait pas se battre ni rien m'voyez.

En parlant du directreur et de démocratie américaine, celui-ci fit un discours avant de dévoiler ce qu'il y avait sous le drap blanc. Une machine de mort massive ? Les 7 dragon balls ? Le nécronomicon ? L'oeuf de Chtulu ? Le gros bouton rouge de l'apocalypse ? Et la réponse est... Une boule géante pour faire le tirage du loto ! C'était si prévisible ! Ou pas, en fait. Je suis déçue, moi qui pensait que ça allait être quelque chose de fondamentalement génial... Bon, j'espère que les récompenses seront à la hauteur. Genre une année de bouffe gratuite, mon poids en cookies, une super arme de la mort de l'apocalypse ou un truc du genre. Mais bon, il fallait s'attendre à des récompenses plus... Random, j'imagine. Quoi que. J'aurais bien aimé offrir un bazooka à ma soeur. Je suis sûr qu'elle aurait aimé. Et puis, cette histoire de conconrs des académies, au final, ça sera quoi ? Jean-Michel je dis merci, Jeanne contente, Philipe je me la joue provoc et Gontran tout timide ? Haha, très drôle. C'est alors que je sentis une main me tirer: c'est ma moitié qui était en train de m'attirer vers l'estrade, prenant au passage du gâteau dans un plat.

- Que quoi ? On va ou ?

Disais-je, en mode émergence d'une Mary qui était en train de doucement piquer du nez pendant les longs discours barbant de Barack directeur Obama. Sauf qu'il était pas noir, lui. Comment je sais ça ? Les souvenirs des livres d'histoire de l'autre monde. Tout simplement. C'est alors qu'elle  tira un numéro sans me montrer lequel c'était. A mon tour, maintenant, de tirer un numéro. Je pris un peu mon temps, en espérant que la chance me sourie, avant de regarder le numéro que j'avais pris. Bon, devinette level Père Fourras. Quand on le multiplie par 111, ça fait le nombre de la Bête. Voila, c'était tout pour moi, au revoir. Hana me fit part de ce qu'elle aimerait bien gagner lors de cette loterie, toute contente. Et moi, je lui répondis, souriante aussi, avec tous mes espoirs en tête. Sait-on jamais, peut-être qu'on gagnerait quelque chose de bien ?

- Oh, mais moi je veux gagner un an de bouffe gratuite, ou une super arme de la mort de l'apocalypse de tout ce que tu veux pour aller affronter plus de monstres !

Disais-je, grand sourire aux lèvres, manquant de battre mes ailes par réflexe. C'est alors que je pus remarquer quelqu'un qui n'était pas là il y a 5 minutes... Laeva. Mais que  faisait-elle là ? Je croyais qu'elle était en train de dormir ? Oooooh merde, elle va m'en vouloir. Bon, approchons la fermement... J'embrassais rapidement Hana avant de lui faire signe, comme quoi je revenais vite, et qu'elle pouvait me suivre si je le voulais. Et rapidement, je passais à travers la foule, avant de rejoindre ma petite soeur que j'aimais tant. Je la regardais, avant de la prendre dans mes bras, et de la lâcher quelques secondes après.

- Je suis désolé, Laeva... Tu dormais si bien, je n'avais pas envie de te réveiller pour venir à un endroit ou tu risquais de t'ennuyer. Tu m'en veut pas, hein... ? Bon, bah maintenant que tu es là... Que dirais-tu de venir avec moi ? Je vais te présenter quelques gens que je connais, si tu veux bien !

Disais-je, avec un sourire qui traduisait tout l'amour fraternel que javais pour elle. Parce que oui, je sais pas si ce mot existe... Soeurternelle ? Nan, pas possible. Je me retournais, me dirigeant vers Hana, avant de lui attraper la main, tout en tenant celle de ma soeur qui me suivait, mais pas de la même façon. Fin, j'entremêlais mes doigts à ceux d'Hana et j'avais attrapé doucement la main de ma soeur, de façon à ne pas être trop brusque ou quoi que ce soit, avant de retourner vers Shizuka&co.

- Bouh. Je vous ai manqués, avouez. Ou pas. Ahem. Donc, vous avez décidé quoi finalement ?

Disais-je, sur un ton un poil plus sérieux.

Numéro:
 

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuMar 21 Juin 2016 - 23:30

Même après avoir remis les choses à plats, certaines questions et pensées restaient, elles ne voulaient pas s'eclipser... Shizuka ne cessait de fixer May, de la suivre du regard, d'observer chacune de ses réactions avec ces nouveaux « parents »... La petite semblait heureuse, riait, souriait et jouait avec Farone et Kazuma. Ça avait le don d'arracher une larme de joie à Shizuka, mais elle n'était pas décidée à leur laisser comme ça, sans broncher, ni réagir.

Avant qu'elle ne puisse faire quoique ce soit, elle fut poussé par une élève de Seïka, dans l'unique but de rentrer dans un autre garçon, le dénommé Yoshida qui était avec Aura et Néron depuis tout à l'heure... Elle le percutait légèrement, et fit presque une chute, à cause de sa tenue qui n'était pas des plus adéquates pour des cascades... Heureusement que la galanterie du jeune homme était là pour la rattraper. Elle évitait donc de s'étaler au sol comme une... blonde ? Et se retrouvait dans les bras de Yoshida pour un court instant, avant de se retirer promptement en rougissant...

« Merci, mais je n'avais pas besoin de votre aide... Je... Je ne serais pas tombée. »

A cela, le garçon ricanait en voyant la réaction de la demoiselle, et ne pouvait s'empêcher de sortir une remarque dont seul lui avait le secret.

« Ne vous en faites pas, ce fut un plaisir de rattraper une si charmante demoiselle. Si à l'avenir vous envisagez de chutez à nouveau, appeler moi, je me ferais une joie de vous rattraper ! »

Dragueur un jour, dragueur toujours... Mais c'était plus ou moins ce que désirait Aura, détourner son attention et le faire se focaliser sur une autre cible. Elle aurait ainsi la paix avec l'ambassadeur.

Juste après cela, les élèves s'en allaient tour à tour pour aller chercher un numéro de loto. En parallèle les ambassadeurs s'alternaient pour prendre la parole et remercier Seïka pour leur invitation. Ce fut, après 5 ou 6 personnes, le tour de Mlle Kiryu de l'académie de QueenSword de faire un discours. Elle en avisait toutes les personnes l'entourant et se dirigeait vers l'estrade.

Tout le monde avait les yeux rivés sur elle, pour diverses raisons. Jalousie, admiration, attirance, indifférence, intérêt... Shizuka arrivait en haut des escaliers et avancaient calmement vers le micro, avec toute la grâce et la douceur dont elle pouvait faire preuve. Elle prit le micro, sans un stress, comme si elle avait toujours fait cela et commençait à parler...

« Bonjour à tous, chers élèves de l'académie Seïka. Je me présente, bien que certains me connaissent déjà un petit peu. Kiryu Shizuka, venant de l'académie QueenSword. Je suis venue ici sous demande de la Directrice de mon école, pour apprendre à vous connaître, à voir comment vous évoluez dans votre académie... Depuis le début, je n'ai qu'était surprise... J'ai pu apprécier la présence de certains d'entre vous. Mais avec d'autres personnes, ça ne s'est pas très bien passé. »

Disait-elle en lançant un regard noir à Hana, un court instant avant de reprendre.

« Mais je dois aussi avouer, qu'après mûre réflexion... Vous n'êtes pas comme ceux que je l'avais imaginer. J'ai d'abord penser à des personnes de classe basse, des « roturiers » comme certains le diraient. Mais au final j'ai été agréablement surprise. Tout dans cette école me plait, vous êtes pour la plupart des personnes plutôt intéressantes et respectables. Je vous remercie de m'avoir accueillie dans votre académie le temps d'une journée. »

Elle reposait le micro rapidement et allait voir le Directeur, lui adresser quelques mots, il lui répondait et elle retournait rapidement reprendre la parole sur « scène ».

« J'ai également une autre annonce à vous faire. C'est un peu précipité. Mais avec l'accord de votre Directeur... Je... »

Elle lançait un regard affectueux à May, qui ne cessait de la regarder et l'écouter depuis qu'elle était au micro. Puis un regard sur le côté, vers le Directeur, qui hochait la tête de bas en haut pour dire oui, elle poursuivait.

« Je... Pense que je me sentirais bien à vos côtés... C'est pourquoi, moi Kiryu Shizuka, sera... Très prochainement une élève de l'académie Seïka. Je compte sur vous. Merci ! »

Evidemment, être une élève de Seika était pour elle un moyen de garder un œil sur May... Après avoir fini son discours, et remercier la foule d'une courbette, elle descendait et allait vers Kazuma, Farone et May. Pour leur toucher deux trois mots concernant l'accord d'adoption. Elle n'allait pas sans un air neutre et un peu froid, elle qui adorait May, mais devait la laisser à des inconnus.

« Je veux bien que vous gardiez May avec vous... Etant donné que je serais une de vos camarade de classe, je pourrais garder un œil sur elle... Au moindre faux pas, si elle est malheureuse, je la reprendrais sous mon aile. De plus, je veux la voir de temps à autres, sans que vous m'en empechiez. Comprenez moi, je ne vous connais pas et je suis obligé de vous confier cette enfant... Mais c'est simplement parce qu'elle vous as choisi, ne prenez pas ça comme une décision de ma part. Sur ce... Bonne continuation. »

Elle tournait les talons et retournaient vers Hana, Aura, Yoshida et les autres. Tandis que Mary revenait avec un numéro de Loto et demandait des nouvelles. Shizuka, toujours pas remise pour l'histoire avec May, ne répondai pas et affichait une mine boudeuse... Elle scrutait le reste de la salle et voyait que tout les ambassadeurs avaient fait leur discours... Sauf... Un seul. L'unique et exaspérant Yoshida qui s'était jeté une nouvelle fois sur la nourriture... Elle le sermonnait pendant qu'il mangeait et le poussait à aller faire son discours.

« Excusez moi, mais je pense que c'est votre tour. En fait... Il ne reste plus que vous. Si vous voyez ce que j'essaye d'insinuer... »

Yoshida, lui qui était en train de manger, manquait de peu de s'étouffer en entendant cela... Il se retournait de façon robotique, peur au visage et quelques miettes sur les joues...

« C'est... Déjà mon tour ? Je ne peux pas passer ? Ou simplement m'abstenir ? Je... Je ne suis pas à l'aise devant un public... Non vraiment... »

Il comprenait rapidement, après avoir subi un regard noir de la part de la blonde au yeux vairons, et après avoir vu tout les regards alentours se figer sur lui... Qu'il n'avait vraiment plus le choix...
Il ravalait sa salive, et ce qu'il avait commencer à mâcher en même temps et se levait... jambes tremblantes un peu.

« C'est bon ! Je vais le faire... Mais ne vous attendez pas à quelque chose d'incroyable... »

Il se dirigeait ainsi vers l'estrade, passait devant le Directeur... Fixant la foule, l'air stressé et suant à grosses gouttes... Il devait se forcer à faire son discours, malgré qu'il n'en avait clairement pas envie... Mais il le devait, surtout après avoir été toisé par le directeur...

En parallèle, May avait enfin réaliser que Shizuka lui avait accorder de rester avec ses « parents » et elle ne pouvait s'empêcher de témoigner sa joie avec de gros câlins à Farone et Kazuma. Elle répondait par ailleurs à la précédente question de Kazu, concernant l'habitation à trois.

« Ouiiii ! May sera la plus heureuse du monde si elle peut dormir dans la même maison que vous deux ! On va bien s'amuseeer ! »

Devant tant de mignonnerie, Kazuma ne pouvait s'empêcher de sourire comme un enfant. May lui sautait au cou et restait accroché à lui. 

Pour le banquet, "Tout est bien qui finit bien", au final...


Ou pas.

Rappel des numéros:
 

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéJeu 23 Juin 2016 - 18:34

Notre tentative de mettre la fille et l'autre avec Aura est une réussite ! On peut même la voir rougir, nyark, nyark. Hum... comme il n'y a pas grand chose à faire, je continue de regarder les discours. Ils se ressemble tous c'est incroyable. Puis vint le tour de la fille aux yeux vairons. Pour la première fois, j'entends son nom. Shizuka donc... Voilà donc son nom. Elle dit d'abord les points négatifs, puis positifs de notre académie. Je trouve qu'elle n'a pas tellement craché sir Seika... A la fin de son discours, elle glisse un mot au directeur. Oh, j'espère que c'est ce que je pense. Une fois fait, il revient vers nous.

"Je veux bien que vous gardiez May avec vous... Etant donné que je serais une de vos camarade de classe, je pourrais garder un œil sur elle... Au moindre faux pas, si elle est malheureuse, je la reprendrais sous mon aile. De plus, je veux la voir de temps à autres, sans que vous m'en empechiez. Comprenez moi, je ne vous connais pas et je suis obligé de vous confier cette enfant... Mais c'est simplement parce qu'elle vous as choisi, ne prenez pas ça comme une décision de ma part. Sur ce... Bonne continuation."

Je suis à la fois étonnée et heureuse. Elle nous fait confiance ? Oh, génial ! Pourtant c'était très mal parti. On a monter d'un point. 

Une fois que Kazu et May sont partis prendre un numéro, notre petite famille se retrouve à nouveau ensemble. Le jeu de hasard m'exaspère... à tout les coups je vais me prendre une latte. Bon, après j'ai l'habitude. Ça passe. Kazuma reviens de son tirage, avec un air... plutôt calme ! Il aurait une idée en tête ? Entour cas, ça fait longtemps qu'on à pas vu l'autre. Bonne chose ou pas, ça n'a pas d'importance. 


"Vu que May ne sera pas élève à Seika... Elle ne pourra pas occuper de chambre. J'ai penser à quelque chose... Arrête moi si tu trouves ça trop dingue mais... Pourquoi ne pas... s'installer dans une habitation rien que pour nous ? Il y a tellement de maison vide dans le nouveau quartier, avec un travail normal, et en ajoutant les récompenses de missions... On devrait arriver à vivre normalement, non ?"


Je réfléchissais à sa proposition... Elle n'a pas l'air mauvaise. Mais c'est vrai que maintenant, je ne me vois pas trop changer de chambre... Enfin, je veux dire : je suis encore majeur et judiciairement j'ai pas le droit de changer comme ça et tout... Oh et puis fuck la loi. Si j'ai envi de vivre avec azura et May, c'est pas des vieux grincheux en costume de carnaval qui vont m'en empêcher. J'aurais l'air grande.. et vu les merdes que j'ai eu récemment avec mes camarades de chambres, j'avoue que c'est pas plus mal. Je ne dis rien, restant un peu dans mes pensés. Mon amour réussit à m'en sortir avec May.  


"Ça te ferais plaisir d'habiter avec Maman et Papa dans une maison, rien qu'à nous ? Ce sera mieux qu'à l'orphelinat, tu verras, on va bien s'amuser !

-Ouiiii ! May sera la plus heureuse du monde si elle peut dormir dans la même maison que vous deux ! On va bien s'amuseeer ! »

En disant cela, elle saute au cou de Kazu. Trop mignon ~~ Son enthousiasme me fait sourire doucement. Je me dis que moi aussi j'aurais bien aimé avoir ça... Des parents. Non... mon père j'ai pas envi de le connaitre. Mais ma mère aurait pu au moins faire un effort. Tout seul jusqu'à 17 ans... je souhaite à personne ça. Alors raison de plus de prendre May avec nous. J'approche mon visage de la petite et lui pince doucement le nez. Avant de dire à Kazu avec un sourire enjoué : 

"Ce que tu veux, je le veux ~~ Non, en vrai, ça ne me pose pas de problème, bien au contraire."


Suite à ça, j'embrasse la joue de chacun de mes deux amours. J'ai vraiment hâte ~~ Les discours on l'air fini. Je me demande quelle est la suite de ce banquet. Pas un truc trop puissant non plus. J'avoue que je suis un peu fatiguée, mais aucune idée pourquoi. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéJeu 23 Juin 2016 - 23:24

Après que la jeune hybride avait prit son numéro, celle ci vint rejoindre Néron et lâcha un soupire de soulagement. En même temps s'occuper d'ambassadeurs, et sur le coup, des plus collants, c'était une vraie corvée ! Un travail ! Mais qui cette fois ci n'était pas récompensé...Qu'elle injustice...La jeune femme prit ensuite plusieurs pâtisseries qui lui tombait sous la main et en mangea. C'était une façon comme une autre pour essayer de décompresser. D'ailleurs, elle soupira de nouveau et à la place d'afficher le masque souriant qu'affichait son visage avec le dragueur, celui ci afficha une expression calme et glaciale.

- Je devrais recevoir un prix pour ça. Je n'aime pas les jeux qui durent trop longtemps. Même si je te félicite pour ne pas avoir dit de remarques sarcastiques jusqu'à présent... A moins que tu te contentais de profiter d'un moment où  je suis proche d'atteindre ma limite...

Néron afficha un sourire à la fois amusé et compatissant, il n'aurait clairement pas tenu aussi longtemps qu'elle avec l'autre boulet ! Même Razak était d'une meilleur compagnie que ce type ! Mais en même temps ça l'amusait de la voir dans cette état !

Tu me connais...tu sais bien que je suis plus penché pour la deuxième hypothèse.

En disant cela, Néron lui avait lancé un regard et un sourire moqueur, on devrait même dire joueur ! Puisqu'en plus pour Aura, tout cela n'était qu'un jeu ! Une partie rudement mené ! Mais bon elle devrait avoir une récompense non ?

Tu as bien jouée dis moi...on a qu'à dire que ta récompense est que maintenant que l'autre est partit, tu peux désormais te relaxer avec quelques pâtisserie sans qu'il ne revienne te déranger. Bref, profite de la réception si tu le peux.

Il avait dit ça avec un sourire pour une fois rassurant, pendant tout la fête elle n'a fait que ce faire emmerder par un dragueur lourd. Maintenant autant qu'elle profite de la fête ! Néron ferait de son mieux pour éviter que l'autre boulet ne revienne auprès de la jeune femme.
Néron s'approcha ensuite de l'hybride et lui demanda avec un visage moqueur cette fois ci:

A moins que sa compagnie ne te manque déjà...

Bien sur le regard que lui balançait la jeune femme fut suffisant pour comprendre que non. Néron lâcha alors un léger rire.

Je plaisante.

Peut après cette petite moquerie, la femme au kimono était montée sur scène pour faire le blabla habituel, à une petite chose près. Elle avait annoncée qu'elle resterait désormais à Seïka ! Néron se demandait pourquoi, mais finalement il s'en ficha très vite. Ce fut ensuite au tour du dragueur qui ne semblait pas très à l'aise face à tout un public ! Le regard du ténébreux se perdit ensuite vers le couple de demi dieu, qui ressemblait maintenant plus à une famille. Néron ajouta une remarque à l'intention d'Aura, toujours avec un visage amusé:

Ils perdent pas leur temps ses deux là !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

[Event]Banquet de Printemps | CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Sujets similaires

-
» [EVENT] Bal de Printemps déguisé
» Kirk Mueller quitterait le CH au printemps .. !
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Le printemps du cinéma
» Matin de printemps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: Bac à vrac :: Archives :: Anciens évents-