Partagez| .

[Event]Banquet de Printemps | CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 18/10/2015
Messages : 579
Race : Elfe
Pouvoir : Contrôle de l'eau
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Etudiante
Soras : 6561
Avatar utilisé : OC de moi o/
Autre(s) compte(s) : La & Raphael
Couleur de dialogue : Blue (#0000FF)

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/55/25
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
ShioSam 25 Juin 2016 - 21:30

Shio écoutait distraitement les différentes personnes passant sur l'estrade. DE toute façon, ce qui ressortait des discours étaient toujours la même chose : des remerciements, du léchage de bottes, re-remerciement, explications sur tels ou tels trucs, re-léchage de bottes et pour finir remerciements et saluts. Rien de bien intéressant en somme. Même un débat pour savoir si Kirito de SAO est un Gary Stu et un perso grosbill est plus intéressant. Quoique, l'elfe n'en était pas si sûre ; parce que si le débat est mené par des fan-girls incontestables...

Après un intense débat mental, Shio finit par aller dire un rapide bonjour à Aura. Certes, elle était accompagnée, mais elle avait envie de parler avec elle, histoire de ne pas rester toute seule. Néanmoins, elle ne savait pas comment elle allait l'aborder. Bon, au pire elle improviserai et on verra bien ce que cela donne.

Mais arrivée près d'Aura, ce fut le blocage total. Que dire ? Que faire ? La seule chose qui eu la bonne idée de sortir de sa bouche fut :

- Hum...

Elle espérait que Aura l'avait remarquée. Sinon elle retenterai de l'appeler, ce n'était pas un soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéSam 25 Juin 2016 - 21:57

Kazuma continuait de jouer avec May pendant que les ambassadeurs défilaient les uns après les autres... Jusqu'à ce que May soit plus intrigué par le discours de celle qui « s'occupait » d'elle avant. La demoiselle de QueenSword. May prit un air neutre et se tournait vers l'estrade pour écouter attentivement ce que racontait l'ambassadrice aux cheveux blonds... Elle n'avait pas l'air bien, malgré que quelques minutes auparavant elle semblait ravie... Pauvre petite, c'est dur pour elle.

Mais malgré cela, le discours fut des plus... étonnants... L'ambassadrice de Seïka désirait être transféré de QueenSword à Seïka dans le but de surveiller la petite orpheline... Rien que ça ? Ce serait étonnant que ce ne soit l'unique raison à ça... Kazuma prit un air penseur durant quelques instants, mais réaliser bien vite qu'il avait « gagner » le droit de garder May avec lui et reprit un air plus enjoué. Jusqu'à ce que Shizuka ne décides de venir à leur rencontre...

Elle lui touchait une longue lignée de mots puis s'en allait vers les autres filles, Mary et compagnie.

Kazuma ne pouvait pas s'empêcher de réfléchir à ce que cela signifiait... Elle parlait de surveillance... et d'autres choses... Donc ils allaient se revoir de part et d'autres de l'académie, à plusieurs reprises... Plutôt ennuyeuse comme situation... Mais le jeune homme ne s'en préoccupait pas plus qu'il ne fallait.

Après avoir fait des suggestions à May et Farone, il eut des réponses rapides. Farone attestait vouloir la même chose que lui. Ca lui donnait une idée en tête pour tenter de faire rougir un maximum son âme sœur et la taquiner bien comme il faut... Il laissait passer la bise en souriant et se lançait.

« Oho... Donc, si par exemple je désirerais ta main... Tu voudrais de la mienne aussi, non ? Si tu vois ce que je veux dire ~~ »

Il rougissait un peu, c'était quand même gros comme proposition, mais il noyait la demande avec un petit rire étouffé et reprit.

« Mais on est pas encore à ce niveau, c'est un peu tot haha. Je retenterais convenablement une prochaine fois ! »

Au loin il scrutait les groupes, Mary et compagnie, accompagnée de Shizuka. Celle-ci semblait discuter avec le boulet de service que l'hybride et Néron se trimbalait... Pas que Néron était bien vu par le garçon du vent... Mais même lui ne méritait pas de se coltiner un lourd dingue... Surtout qu'il avait l'air plutôt louche cet hurluberlu... Kazuma remarquait également que son camarade demi dieu regardait dans sa direction en prononçant quelques mots à sa camarade de soirée. Il apercevait aussi un petit sourire moqueur destiné au petit couple. Après un petit soupir, Kazuma s'accoudait à la table et se penchait vers Farone et regardait vers elle.

« Je sens qu'un certain gars va bien se moquer de nous prochainement... Si tu vois ce que je veux dire, un certain demi dieu de mauvaise augure... Bien que je me fiche royalement de l'avis des autres... Je suis bien content que May puisses rester avec nous, et j'espère que cette journée se finisse vite, ça devient long à force... N'est-ce pas May ? Un bon gros dodo ne nous fera pas de mal ! »

Qu'il disait, mais la petite fille n'attendait pas qu'on lui dises pour s'endormir qu'elle était déjà endormie entre les deux amoureux, appuyer sur l'un et sur l'autre. Elle serrait fort sa peluche et dormait paisiblement, la journée devait être stressante et pleines d'émotions pour elle.


Le garçon retirait sa veste, en veillant de ne pas réveiller la petite demoiselle et posait son vêtement sur elle, en guise de couverture de fortune pour ne pas qu'elle attrape froid. Il souriait en voyant tant d'innocence et il attrapait rapidement la main de sa bien aimée. 

Sous sa veste, on apercevait une chemise blanche, ceinturé par un étui dans lequel Kazu a rangé son couteau magique de glace, juste au cas où ça tournerait au vinaigre tôt ou tard... Mais avec les gobelins défaits, il n'y avait plus de soucis à se faire... Non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéDim 26 Juin 2016 - 15:01

Cesser de devoir contenir une crise de nerfs imminente me fit le plus grand bien. Bien que finalement, je ne me suis pas déchaînée sur qui que ce soit, et encore heureux! Mais je risque d'être moins patiente si il finit par revenir. Faire la gentille fille, j'ai l'habitude, mais en même temps, je suis du genre plutôt direct malgré mon masque. Adapter mon expression, c'est une chose mais adapter mon attitude, c'en est une autre. Mes mots restent les mêmes, mais ce ne sont pas ceux que j'utilise habituellement pour ce genre de personne... En comparaison, même Néron est plus reposant, c'est pour dire! Même si il ne s'est pas caché du fait qu'il prenait son pied à me voir retenir ma rage. Mais ce n'est pas grave, je trouverais bien une occasion favorable~

Mais après ses airs moqueurs, il commença à... S'adoucir? Ce n'est pas vraiment le mot que je cherche, mais soit. Le fait est que c'est peu courant. Mais un sourire rassurant ne peut pas me faire de mal, surtout en ce moment... Comme quoi, il est au moins un peu compatissant pour le calvaire que je viens de passer.

- Tu as bien jouée dis moi...on a qu'à dire que ta récompense est que maintenant que l'autre est partit, tu peux désormais te relaxer avec quelques pâtisserie sans qu'il ne revienne te déranger. Bref, profite de la réception si tu le peux. A moins que sa compagnie ne te manque déjà...

Me goinfrer est bien mon intention! Hum, enfin... Je suis quand même en public. Mais j'ai de bonnes raisons de me défouler sur quelque chose, et il vaut mieux que ce soit sur la nourriture. Mais la seconde partie n'était pas nécessaire... Néron qui joue les tendres, ça ne dure pas longtemps! Bien que ça ne me dérange pas plus que ça, trop de compassion tue la compassion... Et c'est ce qui le rend intéressant~ Même si je ne vais pas m'étaler là-dessus, ahem... Eeeh, je devrais en revenir à l'important, je m'égare et je viens de repenser mystérieusement à quelque chose que je n'aurais pas du...

Je fus finalement ramenée mentalement au présent lorsque les discours barbants commencèrent. Honnêtement, je demandais toujours à des domestiques de me ramener à ma chambre après avoir simplement saluer les invités que voulaient me présenter mes parents... Enfin, sur l'ancien monde. Et j'avais d'assez bonnes raisons... Ce que j'ai du supporter aujourd'hui en est déjà une. Ensuite, écouter des discours aussi prévisibles et digne des faux-cul qu'ils sont... Et bien, ça ne m'intéresse pas spécialement... Bien que je ne m'attendais pas à ce que Miss prétentieuse-qui-se-la-pète-comme-pas-deux rejoigne l'école... Quelle plaie. Mais qui sait, peut-être que je pourrais l'apprécier avec le temps... Même si me faire changer d'avis n'est guère aisé.

- Ils perdent pas leur temps ses deux là !

Je suivis le regard de Néron et finis par poser le mien sur Farone et le type bizarre qui l'avait lâchée au début du banquet pour aller bouffer... Bon, j'ai fait la même chose alors je peux me la boucler, mais moi c'était pour les laisser en amoureux. Que je suis gentille~ Mais plus important... Mais qu'est-ce qu'ils ont foutu dans la bouffe?! Ils sont tous complètement détraqués aujourd'hui, ou c'est moi? Bon, c'est parce que les élèves sont complètement frappés que je me ramène à l'école, c'est ce qui fait leur charme... Mais là, je vais commencer à me demander si cette petite n'a pas le pouvoir de se faire aimer au moindre contact visuel. Parce que parler d'adoption, de vivre ensemble et... de mariage -what the...- en une seule journée, ça fait beaucoup. Et oui, j'ai écouter leur conversation, mais c'était pas vraiment intentionnel, c'est pas ma faute si j'ai une ouïe digne d'une hybride... Ce que je suis.

Mais cette scène, tout de même assez mignonne, me refit sourire. Un sourire taquin. Clairement en faveur de ma très chère Farone. J'avais déjà de quoi la gêner toute une soirée... Là je pense que c'est parti pour une semaine. Son "prince charmant" tenta lui aussi de la faire rougir apparemment... Mais il n'a visiblement pas autant l'habitude que moi vu qu'il finit par être lui-même gêné. Mais je vais pas lui donner des cours non plus, qu'ils s'amusent bien~ 

- J'ai apparemment de quoi faire la causette pour un moment... C'est amusant et attachant à la fois, il faut comme même l'admettre~

Enfin, à la place de l'elfe, j'aurais déjà fait une crise cardiaque, je ne suis pas très fleur bleue il faut dire... Et mes propres goûts dans la matière sont à remettre en cause, je l'admets moi-même. Cependant je repris un visage angélique en voyant arriver l'adorable Shio qui ne semblait pas avoir pris au mot ce que j'ai dit au début du banquet... Et encore heureux, si quelqu'un lui avait déclaré sa flamme au bout de quelques heures de papotage, je l'aurais tué. Bah oui, ça ne peut pas être quelqu'un de confiance si il tombe amoureux au bout de deux secondes, ou qui drague la première venue! Je ne vise personne... Mais il semble que je n'ai pas à en venir à la manière forte pour protéger ma camarade de chambre~ Même si je fus un peu étonnée sur le moment.

- Alah~ Tu viens te joindre à nous? Enfin, je suppose que je devrais d'abord vous présenter... Néron, voici Shio, une adorable elfe assez timide et ma camarde de chambre~ Shio, ce grand monsieur effrayant que tu vois là s'appelle Néron. Mais je ne sais pas si je dois te le recommander...

Je lanças un sourire taquin au ténébreux à mes côtés, agissant soudain de manière moins agacée qu'avant. Je ne voudrais pas montrer à Shio une Aura de mauvaise humeur... Elle n'est déjà pas très entreprenante, je la mettrais terriblement mal à l'aise si j'agissais de manière froide et distante. Bon, et maintenant... Va-t-il de nouveau y avoir des ennuis avec les ambassadeurs ou va-t-on faire la conversation de manière posée et distinguée? Quoi que... Je me demande comment vont agir Néron et Shio entre eux... Ils faut dire qu'ils sont tellement différent, que même moi je ne sais pas si ils peuvent s'entendre ou non~ Mais ça risque d'être... Intéressant?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéDim 26 Juin 2016 - 15:39

Le banquet se déroulait plutôt tranquillement. Edward avait remarqué une petite famille plutôt mignonne. Mais il etait tout de même heureux de n'avoir aucune attache. Néron et sa "petite amie" se retrouvait enfin seuls et bien joyeux de ne plus avoir leur lèche-cul. Ils se placèrent près de la nourriture. Au yeux de la kitsune, on pouvait voir la gourmandise. Néron fit une remarque moqueuse envers le petit couple. Edward, sans se retourner, répondit :

"Tu serais pas jaloux toi ?"

Sans savoir pourquoi Edward avait envi de frapper quelqu'un. Sans viser bien sûr ~ D'ailleurs en parlant du couple, le garçon avait l'air plutot tendu. Non... ça doit être son imagination. La remarque que Néron avait dit l'avait un peu énervé il doit l'avouer. Il ne savait même pas pourquoi.

Une petite elfe particulièrement mignonne se joignit au groupe. Edward n'était pas si loin d'eux... pour ne pas dire qu'il était à côté. La kitsune fit une petite présentation. Comme le blond était juste à côté, il entendit tout évidemment. Il se plaça juste derrière Néron et lui mit sa main sur l'épaule.

"Décidément, on se voit partout."

Bien sûr ce n'était pas vrai, mais il jouait un peu sur la provoque rien que pour l'embêter un peu. Il se regarda ensuite l'hybride indifférent. Puis il regarda ensuite rapidement l'elfe. Ce cher Néron était bien entouré, il fallait l'avouer. Quel dommage pour lui...

"Pardon d'apparaître ainsi. C'est vrai que c'est un peu soudain et que vous n'avez rien demandé. Mais j'avoue être un peu intrigué par une personne permis vous."

En disant cela, il plongea ses yeux dans ceux de la prénommée Shio. Elle avait l'air un peu timide comme le disait la kitsune. Sa présentation était... très vrai ? Elle n'avait pas l'air de se gêner à dire la vérité en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 18/10/2015
Messages : 579
Race : Elfe
Pouvoir : Contrôle de l'eau
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Etudiante
Soras : 6561
Avatar utilisé : OC de moi o/
Autre(s) compte(s) : La & Raphael
Couleur de dialogue : Blue (#0000FF)

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/55/25
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
ShioLun 27 Juin 2016 - 14:05

Aura finit par remarquer la jeune elfe -ce qui la soulagea un peu- et elle lui fit des présentations :

- Alah~ Tu viens te joindre à nous? Enfin, je suppose que je devrais d'abord vous présenter... Néron, voici Shio, une adorable elfe assez timide et ma camarde de chambre~ Shio, ce grand monsieur effrayant que tu vois là s'appelle Néron. Mais je ne sais pas si je dois te le recommander...

Tu n'étais pas obligée de préciser que je suis timide. L'elfe regarda le fameux "monsieur effrayant". Il est vrai qu'il était assez intimidant, mais de là à être effrayant... Néanmoins, le dénommé Nez Rond -quel drôle de nom- ne lui inspirait pas vraiment confiance. Était-ce son aura ou autre chose ? En tout cas, l'homme la mettait assez mal à l'aise, mais il serait mal venu de ne pas lui adresser la parole.

- Hum.. Enchantée, Néron...

Peu après, un homme blond plutôt grand avec les cheveux en bataille arriva. Il semblait connaître Aura de on-ne-sait-où.

- Pardon d'apparaître ainsi. C'est vrai que c'est un peu soudain et que vous n'avez rien demandé. Mais j'avoue être un peu intrigué par une personne permis vous.

Mais voilà, lorsque son regard assez insistant se posa sur Shio, celle-ci se sentit extrêmement mal à l'aise. Pourquoi il la regardait de manière aussi fixe ? Avait-elle une tâche quelque part ? Shio rougit, détourna le regard et réussi à sortir quelque chose :

- Euh...

Ce n'était pas flagrant, mais c'était déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéLun 27 Juin 2016 - 14:25

Rapidement après avoir tiré son numéro, Mary était revenue à mes côtés. Elle parla elle aussi de ce qu'elle voulait. Fidèle à elle-même elle parlait de nourriture et d'armes. Au moins j'étais certaine que c'était bien ma moitié que j'avais au près de moi, et pas une usurpatrice ! Je lui répondis, en riant un peu :

"Ca te ressemble bien !"

Puis elle m'embrassa avant de partir. Je regardais où elle allait mais je la perdis dans la foule. Avant ça je l'avais vu me dire qu'elle revenait vite. Et voilà que je me retrouvais seule au milieu de tout ce monde, elle m'avait laissée là... Puis elle était revenue aussi vite. Elle attrapa ma main et je vis qu'une autre personne la suivait, c'était la fille qui dormait dans sa chambre plus tôt. Mary continua de me tirer jusqu'à ce qu'on revienne là où on était plus tôt, avec le couple et Shizuka. J'embrassais Mary avant de m'écarter un peu et lui demander, un peu jalouse :

"C'est qui cette fille ?"

Puis se rappelant qu'il y avait des gens je lançais sur un ton joyeux :

"Re !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 172
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 547
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaLun 27 Juin 2016 - 16:04

J'ai mal... J'ai mal à ma tête... j'ai mal... j'ai mal à ma poitrine... ça me fait tout bizarre, j'ai chaud, ma tête tourne je ne réalise pas très bien ce qui se passe. J'ai l'impression de me noyer dans un rêve bruyant et agaçant ou plutôt devrais-je dire cauchemar.

La fête bat son plein, et parmi une foule d'élève riant et s'amusant, dégustant les délicieux plats du buffet, savourant la boisson sucrée qui était servie en l'honneur de se premier jour de printemps. Mais au milieu de cette foule de gens qui étaient bien souvent en couple réside une fille seule. Laeva en compagnie de sa sœur, face à des personnes qu'elle ne connaissait pas et ne calculait même pas. Laeva serrait fort la main de Mary qui l'avait tiré de son recoin isolé. Elle aimait beaucoup sa sœur, et c'était peut-être bien la seule personne avec qui Laeva se comportait un temps sois peux normalement et docilement. La démone à la chevelure dorée regardait autour d'elle, croisant les regards quelque peu interloqués des amis de sa sœur. Comment dire... le style vestimentaire était assez semblable, mais l'apparence physique était extrêmement différente entre les deux soeurs. Une adoptée et une rejetée sous le nom d'une famille qui par le sang ou bien par amour n'est en réalité pas la leurs. C'était un secret que tout le monde ignorait. Un secret de famille déguisé et soigneusement caché...

Je ne sais pas ce que j’ai, je n’arrive pas vraiment à me concentrer sur quelque chose de précis. Je crois même ne pas avoir écouté ce que ma dis Onee-sama mais qu’est-ce que j’ai apprécié cet instant où elle ma prise dans ses bras. À cet instant-là, j’ai fermé les yeux, et j’ai savouré ce moment qui ne dura seulement quelques seconde comme si c’était l’un des rares moments heureux que je pouvais chérir dans ma vie. Et dans un certain sens, c’était le cas. Maintenant, c’était finit, nous n’étions pas justes nous deux, il y avait d’autres personnes tout autour et dans ce bordel, il y avait aussi cette foutue migraine qui ne cessait de s'amplifier. Les discours me cassaient les oreilles, j’avais envie de hurler pour qu’ils cessent d’ouvrir leurs grandes gueules pour dire des conneries dont tout le monde, moi la première, s’en contre fichait. Je lâchais un petit râle, un léger grognement alors que je mis ma seule main libre sur ma tête en tremblant légèrement des jambes. Jusque-là, je m’étais encore présenté à personne. De mon autre main, je serais un peu plus fort celle de Onee-sama, murmurant tout doucement :

-Je crois que...j… j’aurais finalement due… rester au lit…


Je n’étais pas sure de mettre fait entendre, car à cet instant précis une demoiselle à la chevelure blonde fit intrusion en quelque sorte. Quoique… l’intruse, c’était plus moi qu’autre chose à en croire le regard d’une fille qui se demandait qui j’étais. Je ne savais pas pourquoi, mais j’avais comme l’impression que cette question était plus où moins menaçante, voir agaçante. À moins que cette impression ne vient pas de la question, mais plutôt de ce qu’elle à fait à ma soeur un instant avant. C’était quoi ces lèvres qui se touchent ? Qui s’assemble ? Qui s’entrelace ? Alors qu’elle me regardait avec presque de la jalousie dans son regard, je lui renvoyât un regard qui en disait long sur ce que je pouvais penser d’elle, où ce que je pouvais penser actuellement de tout le monde. Un regard qui voulait presque dire “Vous me fait tous chier à ouvrir vos gueules et à poser des questions, foutez-moi la paix !”

Je détournais suite à cela du regard, me présentant finalement à personne. Je repliais mes ailes sur moi-même et baissais la tête en priant pour que limite, je deviens tout d’un coup invisible et que personne ne fasse attention à moi. Je ne me sentais pas à l’aise et plus le temps passait plus mon mal de tête s’intensifier. Cela devenait de plus en plus insupportable je me crispais et m’exprimais cette fois ici un peu plus fort pour que cette fois-ci Onee-sama m’entende.

-Onee-sama..j… je… je peux avoir un vers d’eau ?


Je regardais autour de moi, pour voir si dans la foule, je pouvais apercevoir un distributeur d’eau, une fontaine où n’importe quelle bêtise du genre. Puis soudainement, j’avais comme l’impression que le temps s'arrêta. Mes yeux s’étaient posés sur une scène qui m’était comme qui dirais inconnue, mais qui étrange faisait monter en moi une profonde vague de colère. Alors que j’avais toujours mal au crâne, j’avais comme l’impression d’avoir mal au cœur. Je voyais une gamine de 7 ans, dans les bras de deux personnes, qui souriait, s’amusait puis s’endormait dans les bras de ceux qu’elle aimait. On la couvrait chaudement d’une chemise en gage de couverture. Je n’arrivais pas à quitter cette scène des yeux et inconsciemment, je réalisât que je me mis à pleurer malgré les personnes présente envers qui je ne m’étais pas du tout présenter.


Pourquoi j’ai mal ? Pourquoi c’est douloureux ? Pourquoi j’ai envie que ces personnes souffrent brusquement ? Je déteste leurs sourires ! Je déteste leurs joies et leurs bonnes humeurs ! En fait… je déteste tout le monde dans cette stupide fête ! Ils m’énervent tous ! Je tremble, je me sens petit à petit perdre le contrôle, je ris légèrement et nerveusement et sert un peu plus fort la main de Onee-sama. J’arrive enfin à cesser de regarder cette scène affreuse, puis je regarde un bref instant les amies de ma sœur. Les… amies…. je ne sais pas si c’est le mot…. J’avais l’impression qu’elle me trouvait bizarre puis je réalisât quelque chose, quelque chose de très con. La blonde là… elle ne fait pas partie de ces gens casse couille avec leurs discours qui durent des siècles par hasard ? Je la regardais un moment, pesant le pour et le contre si oui ou non, je faisais un effort pour tenter de communiquer avec les personnes que ma sœur voulait me présenter. Après être resté planter devant la demoiselle comme une idiote à la fixer dans les yeux, j’estimais que c’était inutile de tenter de parler avec quelqu’un qui m’avait fait chier à parler dans un micro et qui avait participer à renforcer mon foutu mal de crâne. Bref… je me faisais chier… seul point positif… Onee-sama me tenait la main et je n'allais pas la lâcher de sitôt au risque de me perdre dans une foule d’imbéciles bien heureux.

J’avais l’impression que les choses autour de moi devenaient floues à force d’avoir mal à ma tête. La douloureux ne cessait de devenir plus intense au point que j’avais comme l’impression d’avoir deux clous qui s’enfonçaient dans mon crâne. Ça me faisait mal, très mal. Je voulais m'asseoir, voir, m’allonger, plonger ma tête dans un oreiller et plonger étonnamment dans un lac gelé. Au bout d’un moment, je commençais à sérieusement me demander si la simple agitation autour de moi était réellement la cause de ces maux de tête qui ne voulaient point s’estomper.

Laeva ne pensait qu’a ça. Se foutue mal de crâne qui lui pourrissait la journée et il était inutile de préciser que sa fatigue et cette migraine dont elle était atteinte commençaient à être clairement visibles sur son visage et à travers les quelques spams et tremblements. Elle était bouillonnante comme si elle avait de la fièvre et avait quelques gouttes de sueur qui perlait sur son front en plus d’avoir l’une de ses deux mains constamment appuyée contre sa tempe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuLun 27 Juin 2016 - 23:58

Act 3 : Le soleil noir

Le banquet se poursuivait assez calmement. Shizuka s'était plus ou moins mêlé à ses nouveaux camarade de classe. Elle essayait d'être au niveau des autres, s'adaptant à leur joies de vivre, bien que les débuts fut difficiles. Elle se gardait quand même en regardant la nourriture. Elle était tout de même de sang noble, et s'empiffrer n'était pas dans ses coutumes... Malgré tout, elle se tentait à manger une part de gâteau au chocolat pour le dessert. S'en mettant un peu sur le coin des lèvres, involontairement bien sûr. Elle approchait Hana et tentait de sympathiser avec elle, pour ne pas que la rancune demeure entre elles. Elle y allait avec un petit air gênée, et peu sûre d'elle pour une fois.

« Désolée pour plus tôt... Je ne voulais pas te voler ta bien aimée, au contraire, si vous auriez acceptée vous auriez pu venir à QueenSword toutes les deux, ça n'aurait pas été dérangeant... Mais laissons cela de côté, je suis ta camarade maintenant... J'espère que l'on pourra devenir.... Amie ? Enfin si tu le veux bien... Et je voudrais que tu m'aides à me repérer dans ton école, si ce n'est pas trop demander bien entendu... »

C'aurait été presque parfait si une tache de chocolat ne venait pas gâcher sa demande... Elle paraissait aussi maladroite qu'elle ne s'affichait noble et sans reproches...

Sur l'estrade, Yoshida empoignait le micro et voulut entamer un discours... Il tremblait comme une feuille, et regardait tout autour de lui... Il avait l'air particulièrement mal à l'aise devant la foule, qui se composait de tout le personnel de Seïka, ses élèves, les quelques curieux intéressés par le banquet, et les ambassadeurs. Le garçon dont l'académie semblait encore inconnue à ce jour suait à grandes gouttes. Il ouvrit la bouche et commençait à parler... en bégayant légèrement.

« J-J-Je... Je m'appelle Yoshida Hagane et je... euh... »

Voyant cela, le Directeur affichait une expression dépité. Il ne s'attendait pas du tout à ce qu'un ambassadeur pouvait être aussi mal choisi... D'ailleurs, il n'avait aucune idée d'où venait le jeune homme, mais ce ne devait pas être une académie renommée, vu l'attitude du garçon... Il prit les devants et montait sur l'estrade, avançait jusqu'à Yoshida et lui tapotait l'épaule.

« Laisses tomber si tu n'y arrives pas, ne te ridiculise pas plus que tu ne l'as fait. »

Le directeur fit signe à deux hommes sur chaque côté de l'estrade, d'un hochement de tête à chacun pour leur donner un signal. Les deux bonshommes appuyaient simultanément sur un bouton à côté d'eux, et le sol de l'estrade, qui était un plancher normal, s'ouvrait. Laissant monter un élévateur sur lequel était déposer des objets. Le Directeur approchait à nouveau Yoshida et lui empruntait le micro quelques instants.

« Nous y voilà jeunes gens ! Le moment tant attendu ! Je vous présente les objets à gagner durant ce loto... Comme vous pouvez le constater, il y a de tout. Notamment deux armes, une offerte par l'académie QueenSword, représentée par votre nouvelle charmante camarade, Mlle Kiryu. L'autre arme vient de... Je ne sais plus quelle académie, mais si elle est là c'est pour une bonne raison non ? Bref, il y a également d'autres petites choses à gagner ! Des bijoux enchantés... Des lots de vêtement très chers. Des équipements... Et même... Un familier magique ! Un resplendissant Loup-Lunaire ! Nous attendons le discours de ce jeune homme et nous passerons au tirage au sort. Que la chance soit avec vous, et que le meilleur ou la meilleure... gagne ? »
Loup Lunaire:
 

Il redonnait le micro à Yoshida, qui depuis toute à l'heure fixait les gains du loto, surement en enviant les élèves de Seïka de pouvoir gagner ce genre de choses... d'un simple tirage de numéro...

Le garçon ravalait sa salive et reprit ses esprits. Il serrait le micro dans sa main droite et avançait au plus près du public, sur l'estrade. Surplombant tout le monde de presque 2 m de plus, il reprit la parole, plus serieusement cette fois ci.

« Bonjour à toutes et à tous... Je me présente comme il se doit, Yoshida Hagane. Je viens tout droit du nord, de l'Académie du Soleil, ou Académie Taiyou pour faire plus simple. Je tiens à vous remerciez tous, les uns après les autres d'avoir été le plus coopératif possible, et de m'avoir montrer comment vous vivez en général. C'est assez loin de ce que je pensais, et loin de ma façon à moi de vivre dans mon académie... Au début j'ai penser que votre académie était plutôt faible, mais je suis grandement étonné... J'y ai cru à un moment. Mais le mot faible n'est clairement pas adéquat... »

Il ricanait un peu et reprit.

« Non, « Faible » est encore trop gentil pour vous... »

Puis riait franchement, avant de prendre un air sérieux et hautement mauvais. Son aura magique commençait à prendre une certaine ampleur.

« Vous n'êtes pas faible... Vous êtes... Je n'ai pas de terme exact, mais je dirais... Insignifiant ? C'est ce que je pense de vous ! »

Il lançait des regards noirs à certains élèves, dont quelques uns qui se mirent à trembler de peur en croisant son regard. Puis à d'autres, notamment, Aura, Mary-Hana, Néron, le couple Kazuma et Farone, et aussi Shizuka.

« Regardez-vous, vous vous faites dessus par ma seule présence, et sous prétexte que je ne déploie qu'une petite partie de mon potentiel magique... A moi seule... Je pourrais en ecraser une dizaine... Non ! Une vingtaine d'entre vous, et ce, facilement ! »

Il se retournait vers les gains, et avançait vers une des armes, celle qui n'appartenais pas à QueenSword. Il reprit la parole en s'approchant du dit Katana...

« Je vois que certain d'entre vous ne me crois pas... Et je pense qu'une simple démonstration vous ferais réfléchir... »

Il jetait le micro à terre et se penchait en avant pour prendre l'arme en question... La soulevant délicatement.

« Te voilà revenue à moi, faisons un bain de sang pour fêter cela... »

Il dégainait l'arme et disparut de son emplacement... Dans la foule, certains élèves[PNJ] tombèrent au sol les uns après les autres... Certains sombraient dans l'inconscience, presque mort... Et d'autres hurlaient de douleur en ayant une large balafre dans le dos, sur le torse, des trous dans les jambes, ou les bras... Le nombre de victime s'elevait en quelques secondes au nombre de 19...

Yoshida réapparut au milieu de la foule, katana en main et le pointait en avant vers une personne un peu à part dans la foule, une demoiselle accompagnée d'un garçon... Le garçon armé avait les genoux légèrement fléchie, il tenait son arme des deux mains, et avait la lame courbée vers le bas, à hauteur de sa tête. Il disparut en une fraction de seconde et arrivait dans le dos de... Aura.

« Tu m'as bien divertie plus tôt, ton jeu d'actrice était parfait, mais il ne prends pas avec moi. J'ai cotoyer et assassiné des menteurs toute ma vie dans le cadre de quêtes sanglantes... Ne le prends pas mal... Mais tu seras la vingtième victime, servant à montrer de quoi je suis capable... Je ne te tuerais pas, mais je te mettrais hors d'état de nuire quelques temps... Juste au cas où... Pour que je ne me fasses pas empoisonné bêtement... Si tu vois ce que je veux dire. »

Puis d'un coup rapide du pommeau, il frappait violemment Aura à la tête. Ca n'eut pas l'effet escompté, car la pitié et l'hésitation l'emportait, mais la demoiselle se verra au moins sonné pendant un long moment, consciente, mais avec du vertige et la tête qui tourne...

Il disparut une nouvelle fois et se mit au milieu de tous, admirant son travail, 19 bléssé grievement, et une hybride presque assomée, la seule qu'il voulait bien épargner... Par galanterie ?

Il riait quelques peu avant de reprendre... son « discours ».

« Alors ?! Convaincus ?! Quelqu'un souhaite dire ou faire quelques choses contre moi ?! Venez ! Je vous attends ! »

Il ne fallait pas le dire aussi vite... Un jeune homme se levait, arme à la main et se ruait sur lui... Un demi dieu.. Du Vent. Il se déplacer grâce à un souffle de vent, ce qui augmentait sa vitesse et tendait son couteau, près à le poignarder... Mais Yoshida l'eut vu arriver et se retourna, Katana parer... Il le bloquait aisément avec la poignée de son Katana, comme pour lui montrer la différence de talent qui les séparait, il le repoussait d'un geste simple de son arme, et fendit l'air devant lui... Kazuma tentait de bloquer le coup mais.... Le couteau n'était pas assez pour parer le coup de Yoshida, dont la force était démesuré. Sous le coup, le couteau bleu se brisait, le katana eut autant de mal à le trancher... que du beurre... Kazuma prit le coup de plein fouet, dans le torse. Il tombait au sol et était en sang, il gémissait de douleur après avoir eut le coup et tentait de s'échapper en arrière. Yoshida le regardait avec mépris et l'ignorer en regardant ailleurs.

« Pitoyable ! Au suivant ! »

Il regardait en direction d'une certaine démone au cheveux bleu...

« Ou devrais-je dire... La suivante ? »

Mary était donc, sa prochaine cible.

Yoshida Hagane, élève de l'académie Taiyou, était un adversaire bien trop fort pour les élèves de Seïka, même le directeur ne pourrait rien faire sur ce coup... Qui le stoppera donc ?

Explications:
 

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéMar 28 Juin 2016 - 11:00

Après avoir donné mon avis pour l’histoire de la maison, Kazu s’empresse de répondre taquinement :

"Oho... Donc, si par exemple je désirerais ta main... Tu voudrais de la mienne aussi, non ? Si tu vois ce que je veux dire ~~"

Je le regarde en rougissant. Lui aussi est toute rouge ce qui le rend mignon ~
Sauf que moi c’est pas super mignon. D’ailleurs je place mes mains sur mes joues pour cacher leur rougeur. Mon dieu… qu’est ce que je dois dire ? Est-ce qu’il est sérieux. Pas que ça me dérange mais euh… c’est un peu tôt. Je sais même pas si j’ai le droit de d’épouser quelqu’un. Mon esprit s’imagine lui même en robe de mariée à côté de Kazuma et May. Nan, nan, nan. Sur le coup j’arrête pas de rougir jusqu’à ne plus pouvoir parler. Enfin… jusqu’à qu’il intervient.

"Mais on est pas encore à ce niveau, c'est un peu tôt haha. Je retenterais convenablement une prochaine fois !"

Ouf… j’essaie de me calmer. Je prends de grandes inspirations en fermant les yeux. Finalement mes petits joues sont redevenues normales assez rapidement. J’ouvre un œil et me rue sur mon aimé en lui pinçant le nez.

"T’es une petite enflure, je savais pas quoi dire moi !"

Bien sûr c’était amical. Je n’aurais jamais osé le traité, même si je le voulais du fond du cœur. Je sais même pas si je pourrais un jour ~ Par contre il RETENTERA. Non… ne pas rougir. Naaaan. Hum… c’est donc un de ses futurs projets ? Pas que j’ai peur mais… bah comme tout à l’heure, je saurais pas quoi dire. ‘Fin si, je dirais « oui » de toute évidence mais qu’est ce qui se passera ensuite ? On verra quand ça se passera… pas la peine de se faire des films. Ça va gâcher notre petite tranquillité !

Kazuma regarde tout les groupes qui nous entoure. Je remarque que May et un peu fatiguée et elle commence à s’endormir. Kazu reprend la parole.  

"Je sens qu'un certain gars va bien se moquer de nous prochainement... Si tu vois ce que je veux dire, un certain demi dieu de mauvaise augure... Bien que je me fiche royalement de l'avis des autres... Je suis bien content que May puisses rester avec nous, et j'espère que cette journée se finisse vite, ça devient long à force... N'est-ce pas May ? Un bon gros dodo ne nous fera pas de mal !"

May fini par s’assoupir entre nous deux. Je trouve ça trop kawaii ! Puis, je tourne la tête dans le sens qu’il scrutait plus tôt. C’est vrai que Néron a l’air un peu moqueur. Bon… je me soucis pas trop avec lui. Il est de bonne volonté parfois. Que parfois hélas. Mais il a toujours été comme ça. Enfin, de ce que je connais. En tout cas, le groupe est bien mieux sans le prétentieux de tout à l’heure. Il monte d’ailleurs dans l’estrade grelottant. Il a si peur que ça ? Pour quelqu’un qui aime jouer avec les autres c’est très troublant. Surtout que… depuis que Kazu l’a vu, il est tendu. Mais lequel ? Le mauvais ? Le gentil ? Ou les deux ? Yoshida -je viens de connaitre son nom alors qu’il bredouillait- est interrompu par le directeur. Celui-ci est exaspéré par l’ambassadeur. Il y avait de quoi aussi. Il annonce que les tirages aux sorts aura bientôt lieu et les différents prix. Je suis particulièrement intéressée par le Loup Lunaire mais j’ai vraiment très peu de chance de le remporter. En finissant son petit discours, il rend le micro à Yoshida. Il est… moins tremblotant que tout à l’heure. Au début ça commence plutôt bien. Il se présente. Puis il nous insulte… J’avoue ne pas trop comprendre. Que sait-il de nous réellement ? Ce n’est pas avec des simples coups d’œil qu’on connait une personne. Il croise mon regard. Il n’est pas net du tout lui. Je sens son sadisme. Mon regard indifférent va peut-être le calmer ? Nan je crois qu’il s’en bat les couilles. Je n’ai pas peur de lui, pourtant je me sens gênée et je resserre May près de moi.

"Regardez-vous, vous vous faites dessus par ma seule présence, et sous prétexte que je ne déploie qu'une petite partie de mon potentiel magique... A moi seule... Je pourrais en écraser une dizaine... Non ! Une vingtaine d'entre vous, et ce, facilement !"

Désolée mais je ne crois pas me faire dessus. Pff il est énervant. Mais il est sérieux pour tuer des innocents ? Lorsqu’il prend une arme, je comprends que c’est sérieux. What ? C’est un putain de sadique. Il dégaine le katana et part comme une fusée parmi la foule. Sa vitesse est impressionnante. Mais ce n’est pas le moment d’être dans l’admiration. Vu l’ampleur que ça prend ça peut être trop dangereux. Aussi il est tout près de nous. En une milliseconde je blottis le visage de May contre moi et la protège avec mon corps. Il n’a pas intérêt à venir jusqu’à nous. Je me mords la lèvre inférieur. Il fait énormément de dégâts. Je tourne la tête dans sa direction. Il y a au moins une vingtaine de morts ou blessé. Alors, il se retrouve derrière Aura et l’assomme. Il touche pas à ma sœur de cœur hé oh ! Il faut que j'aille la voir... il avair intérêt à la laisser en vie, sinon je lui aurait pas pardonné.

Alors ?! Convaincus ?! Quelqu'un souhaite dire ou faire quelques choses contre moi ?! Venez ! Je vous attends !


Ce mec me dégoute… J’ai plus envi de voir sa sale gueule. Rien que de le voir tuer des élèves inoffensifs par simples plaisir, la rage commence à monter. Mais je ne dois pas intervenir… pas maintenant. J’ai May dans les, je n’ai pas envi de prendre de risques avec elle. Et… où est Kazuma ? J’examine désespérément dans l’espoir de le voir. Il est là mais près de Yoshida ! J’allais crier son nom, Yoshida le met à terre après lui avoir lacéré le torse. May s’est réveillée avec tout ce mouvement. Il faut que je la mette dans un lieu sûr… Elle se colle un peu plus à moi. La situation lui fait peur. Et moi donc ! Je la cache sous une des tables.

"Les plantes vont te protéger ma chérie… Restes ici, je reviens très vite te chercher."

Je me voulais le plus rassurante possible, lui dépose un bisou alors que les plantes l’entourent pour la cajoler. J’observe le désastre causer par ce gros.… il devrait avoir tout les insultes lui. Mais là je peux pas… Je m’élance vers Kazu et m’accroupis près de lui. Il est tout en sang et tout faible. Je ramène sa tête près de moi à moitié en pleurant.

"Quel idiot…"

J’enfouis ma tête dans son cou et me colle à lui. Ma robe va être toute rouge… Ce Yoshida va me le payer. Il compte faire du mal à Mary aussi. Je serre les dents. Non, il va pas la toucher. Combien de personne qui me tiennent à cœur va t-il me voler ? Je le laisserais pas prendre Mary en plus de Aura ! Alors qu’il me tourne le dos, mes plantes ont commencé à s’enrouler autour de lui pour freiner sa progression. Il essaie de couper les plantes mais tant qu’il y a de la végétation et que j’ai de la force, je peux le stopper. C’est même pas moi qui les contrôle. Elles y vont de leur pleins gré. Parce qu’il a osé toucher à quelque chose qui me blesse aussi.


Dernière édition par Farone le Mar 28 Juin 2016 - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéMar 28 Juin 2016 - 11:37

Shizuka vint vers moi, elle se mit à parler, toute trace de narcissime avait disparu. Elle paraissait même gentille. Je m'étais trompée sur son compte. Elle s'excusa mais j'étais autant fautive, je répondis alors avec un grand sourire, sincère :

"Je suis autant fautive que toi, je me suis trompée sur ton compte. Accepte mes excuses, s'il te plait. Oublions tout ça et comme tu le suggérais, devenons amies !"

Les représentants étaient tous passés, sauf Yoshida. Il avait l'air plus sur de lui, alors qu'il était en bas. Maintenant qu'il est sur l'estrade, il a l'air tellement timide. Le Directeur n'a pas l'air de trop aimer ça alors il prend la parole et présente les prix. Des armes ! Super ! J'en veux une ! Mais les chances de gagner sont... faibles ? Je regarde tout les élèves autour et reprend ma phrase : les chances de gagner sont quasi-nulles. Je soupire, un peu triste. Puis Yoshida repris la parole, il avait plus d'assurance, il commença par se présenter comme n'importe qui avant de déraper. Sans prévenir, il devint un sadique. Il prit une lame et lui parla, je ne compris pas bien ce qu'il disait. D'un coup il se "téléporta" devant des élèves qu'il assassina froidement. Moi qui pensais du mal de Shizuka... lui est complètement affreux. J'évaluais mes chances de réussir à le stopper. Voyant les cadavres de camarades au sol et Yoshida qui continuait d'en tuer. Shizuka était en réalité une bonne personne. Le salaud c'était lui. J'étais énervée, contre moi et contre lui. Shizuka m'avait un peu écartée de Mary et quand je vis qu'il l'avait prise pour cible je ne me contrôlais plus. Je pris le katana de Shizuka en lui disant avec un sourire sadique cette fois :

" Je t'emprunte ça, je te le rendrais un peu plus tard. Quand j'aurais buté cet abruti de Yoshida... ou qu'il m'aura tuée... mais sans Mary ma vie n'aura aucun sens. Ah et si je meurs, empêche la de faire des conneries.

Je me mis entre ma copine et cette enflure. La fille qui était avec le garçon à terre l'avait ralenti avec des plantes mais seulement ralenti. Je brandis l'arme et lui criais :

" Viens par ici, goûter à mon arme sal batard ! Tuer des innocents, tu es répugnant. Mais le pire dans tout ça c'est d'avoir pris pour cible Mary. Je veux... je veux te voir mort... je veux faire sortir tes entrailles de ton corps ! Je veux que tu finisses en petits morceaux ! Je veux que tu subisses ce que tu viens de faire subir à tout ces gens !"

Mon visage avait complètement changé. Étiré par un sourire inhumain. On aurait presque pu me prendre pour une démone... celles qu'on voit dans les animes et les jeux-vidéos.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéMar 28 Juin 2016 - 12:43

Yoshida avait l'air tellement tendu que... Le dirlo- hum, le directeur je veux dire- l'arrêta dans son élan mal engagé. Il me ferait presque de la peine... Mais j'imaginais mal la scène. Il n'avait pourtant pas l'air d'être gêné par la foule pendant qu'il se goinfrait ou qu'il "me tenait compagnie". Une compagnie dont je me serai passée. Mais il faut dire que l'hôte principal de cette réception a un caractère plus appréciable que je ne pensais... Il l'a achevé d'une telle manière... Haha~ Seika étais décidément un bon choix, l'un de mes meilleurs même! Du moins, ça l'est pour moi.

Mais ensuite, les choses sérieuses... Je ne m'attarderais pas sur les installations qu'ils ont mis en place, mais si il y a ça à d'autres endroits, de quoi faire un parcours, ce serait plutôt amusant~ D'autant plus que j'ai besoin de bouger, actuellement... Vraiment, j'ai beau avoir pousser loin mes capacités mentales... Mes capacités physiques, elles, sont restées quasi inutilisées. Mais je sais me tenir... Enfin, pour l'instant. Mais occupons-nous avec du gâteau et regardons un peu les pr-

Ooooooooooooooooooh! Un loup~ Autrefois, je chérissais déjà les animaux, mais depuis que je suis une hybride, cette passion pour eux s'est décuplée. Je dirais même qu'avoir une armée de familiers, ce serait un rêve pour moi... Passer ma journée à les chouchoutter, kyah~ Et mes quêtes se termineraient tellement plus vite, aussi... Oh, mais je risquerais de rapidement perdre mon calme si l'un d'eux venaient à être blessé... Minute, je m'égare pas un peu trop là? Oui, revenons donc à la réalité.

Et la réalité... Et bien il s'agit là d'une bouse monumentale très chère~ Il nous a pris pour des faibles... Et en plus il en remet une couche? Oh, que je veux le frapper. Il a l'attitude des demi-dieux que je m'imaginais avant cette histoire avec Farone et Néron... En effet, je suis déjà plus ouverte à leur sujet. Mais je n'idolâtre toujours pas les dieux, très loin de là... Je n'accorde actuellement un peu de sens humain qu'à leurs enfants qu'ils semblent, pour la plupart à part ma très chère camarade, délaisser dès la naissance. Mais je ne pense pas que ce soit un demi-dieu... Et si c'est le cas, il entacherait juste l'image de sa race.

Non, « Faible » est encore trop gentil pour vous... Vous n'êtes pas faible... Vous êtes... Je n'ai pas de terme exact, mais je dirais... Insignifiant ? C'est ce que je pense de vous ! Regardez-vous, vous vous faites dessus par ma seule présence, et sous prétexte que je ne déploie qu'une petite partie de mon potentiel magique... A moi seule... Je pourrais en écraser une dizaine... Non ! Une vingtaine d'entre vous, et ce, facilement ! 

Je crains que vous ne vous surestimiez, mon cher~ Les personnes l'écoutant semblent soit blasées, soit exaspérées. Quant à moi, il m'arrache un sourire taquin. C'est hilarant, sérieusement. Il semble au moins remarquer que nous ne sommes pas très convaincus et... Mais il pas gêné le blaireau! Il prend le prix, au calme, no problem. On aura tout vu... Il veut une tarte dans sa gueule tant qu'il y est? Oups. Je voulais dire, ahem, que ce ne sont pas des manières acceptables pour un ambassadeur~ Cependant, j'admets qu'il fut plutôt étonnant. En quelques instants, 19 personnes se retrouvent au sol. En effet, il est très rapide... Et j'admets que je suis impressionnée, moi qui ne suis pas du genre à prendre la situation en compte pour évaluer la force de quelqu'un. Il s'agissait là de personnes qui me sont inconnues, je m'en contre-fiche. Si je devais pleurer pour des inconnus, ça n'en finirait pas. Même si je n'ai pleurer qu'une seule et unique fois au court de ma vie, et au final, je fus satisfaite de mon dernier choix. Même lorsqu'il arriva dans mon dos, je garda un visage calme, inutile d'esquiver. J'ai conscience que je ne pourrais pas y faire grand-chose actuellement et je ne cache pas ni mon manque de réaction ni le fait que je ne cherche pas à éviter le coup.

Tu m'as bien divertie plus tôt, ton jeu d'actrice était parfait, mais il ne prends pas avec moi. J'ai cotoyer et assassiné des menteurs toute ma vie dans le cadre de quêtes sanglantes... Ne le prends pas mal... Mais tu seras la vingtième victime, servant à montrer de quoi je suis capable... Je ne te tuerais pas, mais je te mettrais hors d'état de nuire quelques temps... Juste au cas où... Pour que je ne me fasses pas empoisonné bêtement... Si tu vois ce que je veux dire.

Il me fait me décrocher un léger sourire. Contrairement à la plupart des gens, je le préfère ainsi. Il est plus divertissant, disons... C'est une sorte d'agent sous couverture, dit ainsi... Et c'est également ma spécialité. Cependant, je fus un minimum flattée que je sois la seule de ses victimes à qui il ait décroché autant de mots, il a au moins fait preuve d'un minimum de savoir-vivre, je lui en félicite. En revanche... Crois-moi, me tuer ne serait pas une bonne idée. Si mon corps n'héberge plus Cell Venom, il va se répandre dans le sol sur lequel je giserais et ça n'apporteras rien de bon... Du moins, ça m'étonnerait qu'il se contente de m'accompagner dans ma mort. Une minute... Il ne me tuera pas...? Sur le coup, j'admets que ce fut la seule chose qui m'étonna vraiment. Et il semblerait qu'il avait remarqué, pour la raison de la mort du gobelin... En effet, encore un point qui ferait de moi un bon agent sous couverture. Mais il y a plus important...

Il me donna un rapide coup de pommeau à la tête mais ce coup me sembla hésitant... De ce fait, pas assez puissant pour me faire saigner, d'autant plus que les hybrides sont physiquement bien plus résistants que les autres races grâce à la régénération. Haha, quelle galanterie~ Ghe... J'ai tout de même des vertiges, et penser me fait mal à la tête... Lorsque j'esseya de prendre appui sur le sol pour me relever, celui-ci se marqua de fissures sur plusieurs mètres, en cercles consécutives relier par d'autres fissures légères tandis que les cercles les plus extérieurs de la série étaient plus élevés que ceux proches de moi. Mauvais signe, très mauvais signe. Je reste dorénavant immobile. Je ne suis plus en état de contrôler ma force, et si je continue à bouger, je risque non seulement de faire d'avantages de dégâts mais en plus de m'épuiser en quelques instants. Mes muscles ont beau être résistants et puissants, il y a des contre-coups à avoir une force démeusurée, surtout dans ces circonstances. Pour faire simple; je ne suis plus en état de faire quoi que ce soit actuellement... Même parler serait trop pénible. Dire que je commençait à l'apprécier... Rares sont ceux qui doivent partager mon avis, cela dit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéMar 28 Juin 2016 - 13:36

La présence d'Edward ne semblait pas trop déranger le groupe sauf bien sûr son rival Néron. Depuis la dernière fois, leur relation était un peu tendu. Au fond il s'aimait bien mais c'était tout le temps une sorte de compétition. La jeune elfe qu'il regardait depuis le début était un peu gênée. En même temps, son amie hybride venait de dire qu'elle était timide. Ça ne le déranger pas. Au contraire, il trouvait ça adorable ~ Après avoir dit qu'elle l'intéressait, Néron le charria, toujours avec son air moqueur.

"Et ensuite, tu oses dire que c'est moi le jaloux !"

Edward n'avait pas vraiment compris sa provocation et préférait l'oublier. Cette histoire le regardait. Et puis Néron était bien du genre à faire cette remarque. D'ailleurs il ne répondit pas à sa provoque et se contenta de dire.

"Mmh ? Tu m'as parlé ?"

Une jeune homme était monté tremblant comme une feuille. C'était drôle à voir mais Edward n'était pas là pour se moquer. Surtout que ce garcon était particulièrement... Etrange. Il commençait à insulter tout les élèves de l'académie Sekai. Heureusement pour lui, il n'en faisait pas parti. Néron non plus. Donc les deux hommes n'étaient pas touchés par la provocation. En revanche pour les élèves... Personne n'avait osé lui repondre et c'était plutot normal. Une sorte d'aura tournoyait autour de Yoshida. Qui etait vraiment ce garçon ? Ce n'est pas un humain... Pourtant il y ressemble. Quel race ? Il se croyait au dessus de tout le mondées promettait de tuer aux moins 20 personnes. Ce qu'il fit.

Il s'élançait avec une vitesse presque semblable à Edward et tuait tout sur son passage. Quel monstre... Pourquoi avait il tant de haine ? On se demande. Alors qu'il avait massacré des innocents, il disparut. Edward sentit le coup venir. En effet, Yoshida se retrouva derrière Aura, la fille juste à côté de Shio. Edward n'avait que quelques secondes. Il utilisa son pouvoir, se télé portant presque à côté de Shio et disparut plus loin du garcon. Comme ça la vie de cette jeune fille était sauve. Il voulut revenir pour aider Aura mais la pauvre kitsune avait déjà été attaquée.

La scene était terrorisante. Plusieurs jeunes filles allaient se frotter à Yoshida.. Qui était freiné par des plantes ? La nature elle même ne voulait pas de cette homme ? Ce n'était pas croyable... Il y avait autre chose mais quoi ? Il se tourna vers Shio.

"Tu as eu de la chance... Il aurait pu te toucher. Ça va ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 172
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 547
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaMar 28 Juin 2016 - 15:08

Ce n’était pas vraiment prévisible. De ton côté Laeva, cela t’a vraiment pris par surprise. Tu n’écoutais pas les discours, tu râlais un point c’est tout. À cause du bruit et de l'enthousiasme des élèves ta sœur n’a pas vraiment remarquer qu'actuellement, tu avais un problème. Alors que tu es prise de ta furieuse migraine, ignorant que la source de cette douleur pouvait venir d’un retard de croissance pour l’apparition de tes cornes de démone, un cris perçant te déchire l'oreille. Quelqu’un a crié… quelqu’un a hurler de terreur, non plusieurs se mettent à hurler, il se passe quelque chose. Toi qui étais alors la tête dans la tête, à ne pas écouter ce qui se passe autour de toi et à ne pas parler ni interagir avec personnes.

Du sang, du sang encore du sang. Les nappes qui étaient blanches sont maintenant couleurs vin rouge et tremblent. Il y a des corps, soit de blesser ou de mort. Il y a des hurlements de souffrance, il y a des hurlements d’effrois et des hurlements de terreur. Ma tête me fait soudainement très mal, quelque chose remonte, quelque chose… un souvenir… Ça date comme si c’était hier que ça s’était passé. Je me souviens des cris, des hurlements… un massacre. Il y avait également du sang, il y avait également des morts et des blessés. Ça se répète, ce souvenir, c’est ce cauchemar que je faisais n’est-ce pas ?! Ma tête tourne, des fleurs rouges fleurissent dans mon esprit. Du rouge, encore et encore plus de rouge. Je veux voir la couleur des roses s’écouler et s’étaler sur le sol, c’est si beau, si splendide, ça m’intrigue, ça m'excite ça me donne le sourire. Ha ce jeune homme aux milieux de cette scène sa lame est teintée de rouge, il est rapide, il va d’élève en élève et en un seul et unique coup, il les mets à terre.

Son cœur bat vite tendis que la chaleur au fond de la poitrine des victimes malheureuses tombe. Cela ressemble à la reproduction d'un enregistrement, une scène répétée et répétée encore et encore. Ce genre de scène et de décor n’est pas inconnu à la demoiselle aux ailes étranges. Un sourire déchire son visage, la folie se retranche dans ses yeux, elle sert très fort la main de sa Onee-sama. Il commence à tourner en boucle, l’enregistrement est sans fin, à chaque seconde il y a toujours plus de sang et Laeva ne dit rien, le souffle couper presque émerveiller par les éclaboussement semblables à des arcs-en-ciel de vermeil qui jaillissaient en dehors des plaies des malheureux qui ne s’attendait pas à rencontrer la mort d’aussi près en ce premier jour de printemps.

Je sens mon cœur palpiter, ma gorge se serre, dans cette unique scène tragique du premier jour de printemps, dans cette unique pièce tragique du banquet devenu sanglant, je le vois lui dans la foule qui ressert la prise sur son arme. Je compte, 19 sont à terre, trancherat-il la tête de la dernière ? Déception, il l'assomme tout simplement. Ma tête tourne, mes épaules tremblent, je me sens perdre le contrôle. C’est comme si tout au fond de moi quelqu’un essayait de fracasser une porte. Il y a quelque chose que je garde, il y a quelque chose de dévastateur qui veut sortir et faire des ravages, ma poitrine me fait mal, tout devient ambigu et tendit que j’essaye d’empêcher le diable de sortir de sa boîte, ma personnalité me disait que je lui ressemblais. Lui, cet homme qui aujourd’hui commettait un massacre.

Il tranche, il découpe, il met à terre, rien ne semble l’arrêter. Certains pleurs sur les corps de leurs amis blessés, d’autre fui se mettre en sécurité, et cet homme au corps recouvert de sang de la tête au pied se tourne dans sa direction ou plutôt dans celle de sa sœur et de quelques simples paroles, il ose la menacer. Le diable… le diable… le diable va sortir de sa boite, c’est sur le point d’exploser. Laeva voit cette inconnue, voler le sabre d’une autre et se tenir face à sa soeur et cet homme. Mais ce n’est pas cette fille qui va mettre un terme à tout cela a elle seule. Des flammes… du sang… il en faut toujours plus, le mal déborde, la folie l’emporte. C’est finit maintenant, le retour en arrière pour redevenir calme est impossible.

Ma peau surchauffée dégonflera peu à peu tendis qu’a cet homme… JE LUI CREVERAIS LES YEUX ! Je tremble, sa recommence, une soif meurtirere me prend, les choses autour de moi sont floues et obscure ou tout simplement rouge. Je sens quelques choses sortir, non… mon pouvoir va se libérer et ces imbéciles reste sur cette scène ensanglanter. Dégager si vous ne voulez pas être pris dans mes flammes ! Dégager tous, je me laisse emporter par ma rage et sens un liquide chaud dégouliner sur ma tête puis sur mon front. Une vive douleur me prend, je lâche un hurlement qui se mélange à mon rire machiavélique.

-Onee-sama ! Onee-sama… Je perds la tête… je perds la tête… ça recommence… ça recommence ! HAHAHAHA…. JE… JE NE LE LAISSERAIS PAS…. QU’IL BRÛLE… QU’IL BRÛLE DANS LES FLAMMES DE MON ENFER !!!! SOUFFRE ET CRÈVE!!!!

La voix de Laeva était menaçante, déformé par ce tourbillon de sentiment qui faisait un ravage dans son esprit. Cela se voyait maintenant dès le premier coup d’œil, elle était totalement folle et désespérée à l’idée de voir sa sœur dans le même état que ces corps étendus sur le sol. Elle était déchirée entre la joie de voir ce bain de sang sous ses yeux et la peur de voir sa sœur ainsi détruire sans qu’elle ne puisse agir. “Le diable était sorti de sa boîte” elle allait libérer son pouvoir, même si elle détestait faire cela. À chaque fois qu’elle faisait ça, ça tournait à la catastrophe, mais ce n’est pas grave non ? Ce n’est pas grave si c’est pour défendre Onee-sama ? Qu’importe si le décor en devient méconnaissable ? Qu’importe si les flammes se propagent et se mettent à dévorer les autres élèves ? Du moment que ce nuisible là crève ? Tout vas-bien… n’est ce pas ?

-Toi !! TU VA PAYER !! TU VA PAYER POUR AVOIR OSER DIRE CA !!! CAR PERSONNE…. NE TOUCHE…. A ONEE-SAMA !!!!!

Meurt ! Meurt ! Meurt ! Le sol tremble, ces fissures sur le sol qui proviennent de cette hybride, tu ferrais mieux de tant méfier, car ce sol si joliment fragilisé, je vais l'anéantir juste sous tes pieds et te ferrais rôtir jusqu'à ce que je ne t’entende plus crier !!!

Le sol tremblait, une aura rouge semblait provenir des fissures, qui étaient proche des tables couvertes par les nappes tacher de sang, proche du monstre qui tenait une lame teinter de sang et malheureusement proche de l’hybride qui était la source de ces fissures, mais que Laeva n’avait pas remarqué. Mais… même si elle l’avait remarqué, je doute qu’elle aurait changé sa méthode d’attaquer. Car à ses yeux qu’importais qui allait crever dans cette histoire, du moment que sa sœur n’avait rien, c’était pour elle le principal… Le sol se déchirât alors soudainement à un endroit plutôt aléatoire, puis la chose se reproduisit à un endroit un peu plus proche cette fois-ci de sa cible. Laeva ne réfléchissait pas, elle détruisait un point c’est tout. Des petits trous étaient ainsi formés dans le sol, laissant s'échapper des flammes qui montaient avec rage et fureur à la verticale. Les flammes étaient comme animées par la furieuse envie de Laeva de voir cet homme mort. Mais elles étaient tellement incontrôlables… le feu, ainsi, se propageât sur les nappes, les tables étaient en feux, les cris redoublaient d’insistance et le sourire de Laeva n’avait jamais été aussi grand de sa vie. Un massacre… elle aimait cela dans le fond… c’était amusant et elle attendait avec impatience que ses propres flammes s’estompent pour pouvoir voir si à travers le rideau de feu qui se propage le monstre était toujours debout. En fait, elle mourrait d’envie de le voir encore debout pour faire durer ce plaisir interdit un peu plus longtemps.



Dernière édition par Laeva Pandémonia le Mar 28 Juin 2016 - 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéMar 28 Juin 2016 - 15:09

Tout semblait se passer au mieux pour le banquet, plus de gobelins à éliminer, plus d'embrouilles inter-académiciennes, ni rien... Le déroulement du banquet allait enfin se remettre dans le bon sens. A ceci près qu'il manquait toujours un discours d'ambassadeur à entendre... Bien qu'il s'agissait du plus indésirable d'entre eux. Il semblait si hésitant et peu sûr de lui que ça en devenait comique. Surtout après l'intervention divine du maître de ces lieux, alias Mister Directeur.

Une petite tape sur l'épaule, et voilà que la crédibilité du gars s'en allait, soufflée par un vent inconnu. Et ce n'était pas la faute de Kazuma pour une fois ! Le grand chef, le grand manitou, notre père spirituel à tous... Ou pas, décidait de dévoiler les prix du loto, il y avait des choses intéressantes, mais rien pour le demi dieu du vent... A la présentation du familier, toutes les filles se réveillaient et se mirent à craquer pour la bestiole... Kazuma avait déjà un familier lui, mais sa bestiole était aussi atteinte d'un trouble de la personnalité et semblait ne pas être disposé à jouer le rôle du petit truc volant trop mignon aujourd'hui... Elle devait sûrement dormir dans un coin de l'académie, à l'ombre. Mais soit...

Le grand idiot, l'incommensurable imbécile, le don juan en intérim qu'était Yoshida, s'était réveillé après que le directeur eut finit de parler et lui redonnait le micro. Il descendait à nouveau de l'estrade pour laisser le jeune homme parler en toute tranquillité devant son public... Mais comparé à plus tôt, il avait dans le grain de sa voix, une certaine attitude des plus dérangeante...

Son discours commençait bien, et on avait un semblant de déjà-vu avec celui de Shizuka. Aurait-il pomper sur elle pour dire un truc convenable ? Possible... Sauf que lui. Cet enfoiré, et c'est le cas de le dire commençait à dénigrer les élèves de Seïka en les traitant de faibles. Sans préavis, l'oeil du demi dieu se voyait passer au rouge vif, inutile de repréciser qui était aux commandes. Il écoutait d'un air étonné, haussant un sourcil et se répétant intérieurement « Il nous fait quoi là ? ».

Tandis que Farone serrait un peu May contre elle, Kazuma était toujours indifférent, mais intéressé par la scène. Jusqu'à un certain point où l'ambassadeur menaçait de tuer des élèves... Kazu prit un air plus sérieux et posait sa main sur son couteau, à sa gauche. C'était nerveux, mais quelque chose lui disait qu'il allait devoir s'en servir... Malheureusement. Il fallait juste que May n'assiste pas à cela, ça l'épouvanterait. Kazuma réussissait à se contenir et restait plus ou moins calme en se mordant la lèvre inférieur, jusqu'à ce que... Yoshida empoigne une arme et disparut de la vue de tous. Il faisait tomber les élèves les uns après les autres, et sans effort. Comme il l'avait annoncer plus tôt...

Ça allait tourner au vinaigre si personne n'intervenait. Bien que les différentes victime était inconnu de Kazu, la dernière. Qui était l'hybride en compagnie de Néron, ne méritait pas d'être un nom de plus sur la liste du meurtrier. Le demi dieu tentait bien que mal de se contenir et ne pas lui sauter dessus, risquant sa vie... Il repensait à Farone, et maintenant à May, ça le faisait rester en place. Mais le coup partait rapidement, dans le crâne de la kitsune. Elle titubait et tombait sur ses genoux, causant un cratère des plus impressionnant... En connaissant les hybride, par le biais de Kain, son ancien colocataire, Kazuma savait de quoi ils étaient capable, et ça ne le choquait pas plus que ça. Mais la pauvre... Elle avait déjà suffisamment subi avec cet idiot plus tôt et la voilà presque assommée par sa faute...

Rapidement, fier comme un lion, l'assaillant revenait au milieu de la scène, dévoilant son dos à Kazuma et Farone, ce qui était une bien bel occasion pour tenter de le réduire à néant... Les provocations qui suivaient étaient celles de trop. Le sang de Kazu bouillonnait, sans compter l'attitude belliqueuse qu'avait le mauvais côté de lui... Farone était plus effrayée qu'auparavant, sans parler de May qui tremblait comme une feuille, blottie dans les bras de sa nouvelle mère...

S'en était trop... Il fallait agir avant de perdre d'avantage de personnes... Kazuma activait sa magie de demi dieu, un vent léger soufflait désormais dans la pièce, et le garçon se retrouvait entouré d'une aura magique bleu ciel. Il disparut rapidement et d'un bond, se retrouvait nez à nez avec l'ambassadeur maléfique. Il avait son couteau paré et n'était plus qu'à quelques centimètre de lui planter dans le dos, ce qui serait un parfait coup fatal... Cependant il fut devancé par sa cible, qui se retournait promptement lame en avant pour contrer le coup... avec la poignée de son arme ?!

Il se foutait de sa gueule, et royalement en plus ! C'est une parade des plus moqueuse en combat à l'épée... Mais sa force était réel... D'un battement en avant, Kazuma fut repoussé, limite désarmé. Yoshida en profitait et levait son epée des deux mains et fendait l'air en deux. La réaction naturelle du demi dieu avait été de placer son couteau dans la trajectoire, prêt à intercepter le coup mais... Il n'en était rien. La lame brisa le couteau aussi facilement qu'une feuille de papier.

Le coup finissait par frapper durement, de haut en bas. Kazuma reçut l'attaque de plein fouet. Chemise tranchée, et peau lacérée. Il tombait en arrière de tout son poids, le torse en sang.
C'était horrible à voir, et à sentir. Il hurlait de douleur, intérieurement et ne faisait paraître qu'un long gémissement de douleur... Bien entendu il criait à en perdre la voix au fond de lui.

Il tentait de fuir en reculant un peu. Et parvenu à faire un mètre en arrière. Yoshida le regardait avec pitié, il le narguait et décidait tout simplement de... l'ignorer... Quel affront. Kazuma n'eut le temps de comprendre en quelques secondes que Farone était venue à lui pour l'aider. Elle le serrait fort pour le protéger, alors qu'il commençait à voir trouble. Réunissant ses forces pour au moins lever un bras et entourée sa bien aimée pour lui faire comprendre qu'il était toujours conscient... Elle marmonnait deux mots, ce qui le fit sourire faiblement...

« Je... m'en sortirais... Ne t'en fais pas. »

Ses mots étaient accompagné d'une toux sanglante qui lui fit cracher du sang à terre. Ce n'était pas beau à voir. Il s'allongeait sur le dos, avec l'aide de Farone et mit son bras devant ses yeux, pour cacher les larmes qui ne cessaient de couler.

« Je suis faible bordel... Bordel, bordel, bordel ! »


Et pendait qu'il se lamentait, des petites plantes venait à lui pour l'aider, certaines allaient même jusqu'à lui faire couler une sève verte luisante sur la blessure. Il comprenait que c'était Farone qui tentait de l'aider du mieux qu'elle pouvait. Il restait allongé, laissant les végétations faire leur travail... Après tout, il n'y a rien de mieux qu'un remède naturel pour guérir, les animaux sauvages le font, alors pourquoi pas les hommes ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 18/10/2015
Messages : 579
Race : Elfe
Pouvoir : Contrôle de l'eau
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Etudiante
Soras : 6561
Avatar utilisé : OC de moi o/
Autre(s) compte(s) : La & Raphael
Couleur de dialogue : Blue (#0000FF)

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/55/25
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
ShioMar 28 Juin 2016 - 15:32

Si Shio avait prévu ce qui allait se passer, elle ne serait pas venue au banquet. Un ambassadeur, assez peureux, était monté sur l'estrade. Le dirlo avait repris la parole quelques temps puis ce fut de nouveau à l'ambassadeur. Il traitait les élèves de faibles, mais Shio ne l'écoutait que d'une oreille. Puis il passa à l'action, mettant hors d'état de nuire plusieurs dizaines de personnes. Puis avant qu'elle ne puisse faire quoique ce soit, elle senti qu'on l'attrapait et qu'on l’emmenait quelque part à toute vitesse. Le temps qu'elle se rende compte de ce qu'il s'était passé, une voix lui demanda :

- Tu as eu de la chance... Il aurait pu te toucher. Ça va ?


Elle se retourna et vit l'homme blond de tout à l'heure. Il lui avait donc sauvé la vie ? Elle regarda autour d'elle et prit enfin réellement conscience de ce qu'il se passait. Plusieurs élèves étaient à terre. Elle se tourna à nouveau vers le jeune homme et lui dit :

- Euh... Oui... Merci...

Shio ne se joindra pas au combat, elle sait qu'elle n'est pas assez forte pour défier l'homme responsable du massacre. Et ensuite, tout se mit à brûler. Là non plus, la jeune elfe n'avait pas assez de puissance pour éteindre le feu. Elle regrettai d'être ainsi faible, mais ce n'était pas de sa faute. Il allait falloir qu'elle s'entraîne intensivement pour pouvoir éteindre un feu tel que celui-ci. A moins qu'elle n'ai de l'eau quelque part, mais elle en doutait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéMar 28 Juin 2016 - 21:05

Tandis que le duo était ravi de voir qu'ils auront un ou deux sujets gênant à raconter à un certain couple, une jeune elfe c'était rapprochée d'eux.

- Alah~ Tu viens te joindre à nous? Enfin, je suppose que je devrais d'abord vous présenter... Néron, voici Shio, une adorable elfe assez timide et ma camarade de chambre~ Shio, ce grand monsieur effrayant que tu vois là s'appelle Néron. Mais je ne sais pas si je dois te le recommander...

Un sourire taquin était apparu sur le visage de la kitsune pour Néron, celui-ci la regarda d'un air ennuyé. Elle ne pouvait tout simplement pas s'empêcher de titiller le ténébreux ! Bon en même temps c'est une des choses qui était attirant chez elle.
Bref, le jeune homme observa rapidement la dénommé Shio, elle avait des cheveux couleur cyan qui tendait légèrement vers le blanc, de petites oreilles pointues et une petite taille. Comme le lui avait gentiment précisé Aura, la jeune fille était timide.

Enchanté.

Néron remarqua que pour une fois il était plutôt bien entouré. Ça lui changeait des gobelins ou autres bandits ou encore des personnes plutôt chiantes qu'il avait l'habitude de fréquenté...Malheureusement cela prit très vite fin ! Au moment où Néron entendit une certaine voix.

"Tu serais pas jaloux toi ? Décidément, on se voit partout. Pardon d'apparaître ainsi. C'est vrai que c'est un peu soudain et que vous n'avez rien demandé. Mais j'avoue être un peu intrigué par une personne permis vous."

Ce cher Edward ! Ces deux-là se sont rencontrés lors de l'exploration d'un temple...ils ne faisaient que mettre l'autre dans la merde ! En gros il était difficile pour les deux hommes de bien s'entendre. Bon si en fait il s'entendait...mais pas comme les autres...
La dernière phrase que le garçon de la foudre avait dit, surpris Néron, particulièrement lorsque le regard de Edward croisa celui de la jeune elfe. C'est lui qui voulait une donzelle plutôt !

"Et ensuite, tu oses dire que c'est moi le jaloux !"
"Mmh ? Tu m'as parlé ?"

Le sourire moqueur de Néron changea pour montrer un regard à la fois ennuyé et déçu...Sérieusement ? Il avait osé balancer une phrase de gamin pour faire genre qu’il n’avait pas compris ! Cette fois ci son rival était très décevant, tellement décevant que le ténébreux ne put s'empêcher de soupirer.
Ce cher directeur avait interrompu le dragueur pour présenter les lots et ils étaient pas mal du tout ! Deux magnifiques armes, un familier qui sut charmer et extasier tout la gent féminine et enfin pleins de petites choses qui peuvent être utile ou non. Ensuite Yoshida reprit le micro et Néron crut voir une autre personne. Il avait bien plus d'assurance mais en plus celui-ci commençait à provoquer, jeter des regards noirs à tout le monde...qu'est-ce qu'il lui arrivait ? Les soupesons de Néron étaient donc fondés ? En tout cas le garçon alla prendre l'une des deux armes et Néron le perdu de vu après un clignement. Un total de 19 élèves étaient maintenant à terre, ce type n'était pas humain ! Alors que le ténébreux le cherchait du regard celui entendit une voix juste derrière. C'était lui ! Il était juste derrière Aura. Comment avait-il fait ?

« Tu m'as bien divertie plus tôt, ton jeu d'actrice était parfait, mais il ne prend pas avec moi. J'ai côtoyé et assassiné des menteurs toute ma vie dans le cadre de quêtes sanglantes... Ne le prends pas mal... Mais tu seras la vingtième victime, servant à montrer de quoi je suis capable... Je ne te tuerais pas, mais je te mettrais hors d'état de nuire quelques temps... Juste au cas où... Pour que je ne me fasse pas empoisonné bêtement... Si tu vois ce que je veux dire. »

Après avoir dit ces mots, Yoshida donna un coup à la tête de la jeune kitsune, tentant de l'assommer, mais cela ne suffit pas, elle tomba à genoux provoquant un cratère, le ténébreux avait failli perdre l'équilibre avec l'onde de choc. Maintenant qu'elle était dans cette état, Yoshida semblait s'être déjà lassé d'elle et était repartit accomplir ses méfaits. Néron lui ce précipita vers la jeune femme encore déboussolé.

Tout doux, c'est moi...je vais nous mettre à l'abri.

Néron porta Aura et commença à l'emmener à l'écart, tout en gardant un œil sur ce type qui avait déjà mis au tapis Kazuma. Maintenant il était fasse à une démone qui s'était un peu trop enflammé, ainsi que d'autres femmes...Néron remarqua également que Shio avait été secourut par Edward, ils étaient donc également sauf...
Une fois éloigné, le jeune homme déposa doucement la kitsune dos à un mur. Celui-ci la regarda ensuite.

Tout va bien ? Reste là je vais sur le toit observer ce qu'il se passe.

Aussitôt dit, Néron escalada facilement le muret extérieur, maintenant il avait une vue imprenable sur tout ce fiasco. Qu'est ce qu'il pouvait lui donner cette vitesse et cette puissance ? Ce gars ne pouvait pas être humain ? C'était peut-être un démon ? Cela expliquerait au moins ça folie meurtrière, comme l'autre femme. Hors qu'il soit élémentaire, démon ou pire demi dieu, ce type ne faisait que ce retenir, il n'avait pas encore utilisé ses pouvoirs...Ce mec était un monstre, mais autre chose inquiétait le ténébreux...Yoshida avait mentionné être accompagné par deux personnes sur qui il pouvait compter...cela voulait-il dire qu'elles étaient aussi folles que lui ou qu'au contraire elles étaient le remède à sa folie ?

En tout cas par précaution, le jeune homme émit un sifflement, son corbeau arriva rapidement et relâcha de ses serres une rapière que Néron rattrapa, dans ces conditions, il valait mieux être armé...Néron ne savait cependant pas trop quoi faire, il savait qu'il n'aurait aucune chance face à Yoshida, ce type était on ne sait comment trop balaise...peut être que le directeur avait un plan de secours...du moins le jeune homme l'espérait. Soudain celui-ci entendit des toux, en regardant vers les tables enflammés celui-ci aperçut une silhouette sous une des tables...c'était la gamine qui était avec le couple de demi dieu. Elle était en train d'étouffer à cause de la fumée. Le ténébreux se voyait mal la laisser mourir, celui-ci descendit donc de son toit, pendant que Yoshida était occupé à faire mumuse avec les filles, celui-ci se rapprocha de May qui était protéger par quelques plantes...cependant cela se voyait qu'elles faiblissaient à cause du feu.

Chuuuut, hey ! Tout doux les plantes je viens en ami...Dépêche-toi de sortir de là, il y a le feu ! Je vais te mettre à l'abri...sur le toit. Allez viens dépêche toi !

Au début, méfiante et hésitante, la petite fille fini par attraper la main que lui avait tendu le ténébreux. Celui ci la mit sur son dos. L'autre malade était toujours avec les filles et ne semblait pas avoir aperçut Néron, à moins qu'il s'en foutait royalement ! Le jeune homme escalade de nouveau et se retrouva sur le toit où il y déposa May.

Bien, va te cacher dans un coin et ne bouge pas d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 179
Race : Humaine
Pouvoir : /
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Elève
Soras : 566
Avatar utilisé : Ryuuko Matoi - Kill la Kill
Autre(s) compte(s) : Raphael A. Sullivan
Couleur de dialogue : #cc0033

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
La KyllerkaMer 29 Juin 2016 - 11:14

Qui aurait cru que ça partirai en couille ? Qui aurait cru qu'une greluche comme le type là était en fait un assassin sanguinaire ? Moi qui pensait que le banquet allait être chiant... Je m'étais trompée. Même notre très cher directeur ne semblait pas savoir quoi faire. Moi ? J'vais pas aller l'affronter. Non mais, vous avez vu les dégâts qu'il a fait ? Je tiens à ma vie moi. Alors bon, exceptionnellement, je ne vais pas aller lui proposer un combat "amical". Donc la seule chose que j'ai trouvé à faire, c'est aller me réfugier où je peux et regarder les gens se faire massacrer les uns après les autres. Pas très courageux, il est vrai, mais j'ai pas Red Destructor sur moi, donc je me sens un peu... comment dire... vulnérable ? Bref.

Soudain, tout se mit à brûler on-ne-sait-pas-trop-comment. Y'a pas de l'eau quelque part ou même un manipulateur d'eau puissant pour éteindre le feu ? ... Non ? ... Bon bah... Je vais aller me réfugier sur les toits ou sur un muret. Je commence à courir en direction d'un muret où il semblait déjà y avoir quelqu'un, je prend mon élan, saute et atterrit habilement sur le muret. J'avais maintenant une vue imprenable sur le feu qui s'était déclaré. C'était... impressionnant. Je ne savais pas qui l'avait déclenché, mais je lui tirait mon chapeau. Par contre, je commence à être trempée à cause de la chaleur du feu, ça serait vraiment génial que des pompiers viennent l'éteindre. J'espère (ou pas) qu'on aura un truc épique du genre un débarquement de gobelins avec des lances incendies avec un camion pompier à pédales et un gobelin qui hurle pour faire la sirène. Ou encore mieux, une rivière qui pope de nul part et tout le monde se précipite dessus pour éteindre le feu. Haha, j'préfère le premier cas, si ça arrive je crois que je serait morte de rire.

Mh. Et maintenant, je crois que je ferait mieux de me cacher, je ne veux pas être la prochaine cible du fou sorti de l'asile là. Je court donc vers les toits et me cache parmi eux, ce qui non seulement était une bonne cachette mais en plus j'avais une vue imprenanble sur les événements.

Heureusement que nous ne sommes pas en pleine ville, sinon ça serait le gros bordel...

•••

Caps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 01/01/2016
Messages : 275
Soras : 174

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/50/60
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Mary PandémoniaMer 29 Juin 2016 - 22:55

Alors que j'avais emmené Laeva à Hana, celle ci me demanda qui c'était, et je pouvais sentir la jalousie dans son regard. Et merde, ces deux là ne se connaissaient pas, c'est vrai... Hana m'embrassa une nouvelle fois, avant de me demander qui était elle. Donc... Il fallait que je fasse les présentations. Merde. Pourquoi c'est toujours à moi de faire le sale boulot pour les autres ? Rah, la prochaine fois, je ne présenterais personne à personne, c'est tout. M'enfin... Je lâchais un soupir, tenant la main de ma soeur et Hana contre moi, avant de me remettre à parler.

- Bon, j'avais oublié ce détail... Hana, voici Laeva, ma soeur, et Laeva, voici Hana, ma copine. Je pourrais vous laisser causer toutes les deux, mais malheureusement... Y'a des discours en cours, et j'ai juste envie d'écouter les conneries que les gens peuvent dire à notre sujet. C'est divertissant, et je vais me... Marrer.

Puis, je me retournais, vers les discours; ignorant tout le reste. Il me semblait avoir entendu Laeva parler plusieurs fois, mais... C'est tout. C'est alors que, tout était bien qui se finissait bien. Ou pas... Car Yoshida, cet homme... Il venait d'une académie lointaine, Taiyou. Et il nous traitait de faibles. Et putain... Il venait de détruire une vingtaine d'entre nous en un clin d'oeil, le sol était gorgé de sang, et Aura était assommée. Il avait osé frapper une de mes amies. J'étais énervée, mais cependant, vu son niveau de puissance, je crois bien qu'il fallait que je fasse preuve de fourberie. Un tel adversaire... Son niveau de puissance, il était colossal. Il ressemblait à celui de mon frère... Quand il s'entraînait contre moi. C'était évident, cet homme se retenait. Il n'y allait pas à fond, sinon, ça aurait été un vrai carnage... C'est alors qu'il nous tourna le dos. Mauvaise idée. Quand j'allais lui foncer dessus, Kazuma y alla a ma place, armé de son couteau de glace, mais Yoshida se retourna et l'envoya bouler en quelques secondes, tranchant le torse de mon ami, mettant Farone dans un état incroyable. Cet homme... Sa puissance était... Non. Je ne dois pas m'énerver.

- Tu vas le payer, enfoiré...

De légers éclairs pourpres crépitaient sous mes pieds. C'est alors qu'il se retourna vers moi, ayant pour but de m'attaquer. C'est alors que Laeva, me tenant la main, se mit à partir dans une crise de démence. Et mince... Je crois qu'il a fait le mauvais choix. Laeva est très instable, et quand elle est dans ce genre d'état... Plus rien ne peut l'arrêter. Même moi, j'ai du mal... Il n'aurait pas du vouloir s'en prendre à moi. C'est alors que Hana s'interposa, furieuse, pour vouloir me défendre. Alors que j'allais m'approcher d'elle pour l'écarter... Yoshida me fonça dessus. Ou plutôt, LUI fonça dessus. Et quand il allait l'attaquer de son katana... Shizuka s'interposa, s'en suivit une passe d'armes, et Shizuka perdit. Elle aussi, était trop faible... Il l'envoya sur Hana, les écrasant tous les deux plus loin au sol. Il. Venait. De. Commettre. L'irréparable. D'un coup, mes yeux se mirent à briller d'un rouge vif, et une aura de meurtre, opressante, terrifiante, entoura mon corps. Laeva se mit à tout faire brûler. La scène ressemblait à une scène de guerre, à un chaos indescriptible, à l'armageddon. D'un coup, je retirais mon chapeau. S'en suivit une violente émanation d'énergie et de foudre pourpre autour de moi. A présent, j'étais méconnaissable. Mes ailes étaient entourées d'une aura rouge monstrueuse. Mes yeux brillaient, et mon visage était tordu d'une expression que je n'aurais jamais pensé arborer un jour. Une haine. Une profonde haine. Je regardais Hana, les larmes aux yeux. Il a osé s'en prendre à l'être que j'aimais plus que tout au monde... Il allait le payer.

- Comment... As tu osé... Lever la main...

Mes ailes se déployèrent, et avec le maximum de ma vitesse, je lui fonçais dessus, avant de lui asséner un coup de poing chargé de foudre pourpre de toute ma violence, qu'il contra avec son katana. Cependant, ça lui fit faire un vol plané au loin. Le choc fut tel pour moi que mon bras était endolori. J'avais mal.

- SUR MA HANA !

Puis, je me relevais, avant de regarder en sa direction, fretillante d'éclairs de partout. C'est alors que... Non. C'est pas possible. Même avec toute ma puissance... Je ne lui avait pas fait une égratignure. C'est la fin. Même comme ça... Bon sang, pourquoi suis-je aussi faible ! J'ai beau y être allé de toute ma puissance... C'est comme si c'était un boss auquel j'avais enlevé 1 pv ! Je me reculais, les yeux écarquillés, désespérée. Je ne saurais prévoir son prochain coup. De toute façon; il était trop rapide pour moi. Désolée, Hana... Mais je n'ai pas été aussi forte que ce que tu aurais pu penser.

- Eeeeeet merde.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuJeu 30 Juin 2016 - 1:10

Un bain de sang, Yoshida avait eu son bain de sang. Ajouté à cela l'intervention inopiné de Laeva qui a mis l'endroit en feu... Lui, qui n'attendait rien des élèves de Seïka était étonné de voir qu'ils... pouvaient encore plus empiré leurs situations !

Un à un, les élèves de Seïka tombait comme des mouches. Bien qu'au début, Kazuma l'avait chercher en tentant une estoc de dos, il a payer très cher son affront et se retrouve à l'article de la mort, allongé au sol. Farone eut le réflexe presque immédiat de venir à son secours et de le protéger. Il était désormais entre la vie et la mort et seules les plantes de Farone pouvaient l'aider.

Aura était dans un sale état également, moins physiquement que le Demi dieu, mais son état psychologique était à craindre. Elle était consciente, mais affreusement sonné, à tel point qu'elle ne pouvait même pas espérer prononcer une syllabe pour l'instant... Son camarade Néron profitait d'une occasion en or pour la mettre sur la touche, à l'abri du danger, et fit également de même avec la petite May qu'il secourut sous une table et mit hors de portée des flammes ravageantes...

Alors qu'il l'avait amenée sur un muret en hauteur et sur les côtés du Grand Jardin, la petite regardait le spectacle horrifiée... Elle ne distinguait pas les silhouette dans les flammes mais voyait le feu se répandre ça et là de la place. Les larmes aux yeux, elle tirait le pantalon de Néron et le harcelait de question, en pleurant.

« Qui vous êtes ! Ou sont Maman et Papa ! C'est quoi ce feu ?! Pourquoi on ne voit rien ?! Repondeeeez ! J'ai peur ! Je ne veux pas reperdre ceux que j'aime... »

Plus bas, au milieu des flammes. Yoshida était sur le point de reprendre son carnage. Il avait déjà fait deux victime et une troisième se présentait à elle de son plein gré... Bien qu'il en avait après Mary au début. Hana se mit entre elle et lui, tenant le Katana de Shizuka fermement, avec la résolution de le tuer... Elle l'insultait et le menaçait de mourir. L'assaillant de l'école du Soleil la regardait, indifférent, avec un sourire moqueur au visage. Il lui répondait en rajoutant quelques provocations après avoir fini de se débarrasser des plantes qui le dérangeait...

« Écarte toi jeune fille. Tu ne m'intéresses pas. A dire vrai, tu es tellement insignifiante à mes yeux que je comptais t'ignorer. Te tuer ne m'aurais rien apporter, mis à part une certaine rancœur et fierté mal placer. Tuer un insecte comme toi n'aurait fait que m'apporter amertume et déshonneur. Tu ne vaux rien, écartes toi, maintenant !! »

Il lui laissait quelques secondes, le temps de réfléchir à ce qu'il venait de lui dire. Mais voyant qu'elle n'écoutait rien, et continuer de tenir son arme, tremblante comme une feuille et apeurée par la mort. Yoshida mit un pas en avant, puis un deuxième, il reprit la parole rapidement.

« Puisque tu es résignée à mourir... Adieu ! »

Puis il bondit en avant, devenant presque invisible pour tous, il réapparut devant elle, prêt à frapper un coup décisif, mais une autre personne était à peu près aussi rapide que lui... Shizuka... S'interposait et reçus le coup de Yoshida à la place de la petite dragonne... Le coup était si violent que le sang giclait à grosse effusions sur le tueur en série. La grande blonde fut projetée par la puissance du coup en arrière et emportait avec elle la petite blonde. Les deux se retrouvèrent à faire un vol plané de quelques mètres dans le décor... Yoshida réalisait après coup qu'il n'avait pas pu tuer la cible voulue, et que le substitut avait apparemment résisté à sa frappe...

« Tsshh... Sale peste, tu aurais dû rester dans ton coin, idiote ! J'espère que tu souffres bien comme il le faut, ton pouvoir de régénération va prendre un certain temps à guérir ça... Une fois rétablie, je reviendrais finir le travail comme il le faut... En attendant je. »

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase, que sur le côté, Mary semblait « réveiller » par la folie.

Elle retirait son chapeau et perdit tout simplement contrôle d'elle même... Yoshida remarquait quelque chose d'étrange... Une aura semblable à quelqu'un qu'il connaissait et craignait, comme la mort. Ces cheveux, ces ailes, ces cornes... Et surtout cette magie oppressante de démon supérieur. Il prit un air plus sérieux, différent du sourire moqueur et narquois qu'il arborait jusqu'à présent... Mais avant de pouvoir se re-concentrer sur sa « proie », il s'avérait qu'elle était déjà au contact, prête à frapper et déverser un torrent de magie et de foudre écarlate, contenu dans son seul poing.

Yoshida levait son arme, à l'horizontal et bloquait le coup de Mary, aussi simplement que ça... Malheureusement pour lui, le coup était plus puissant que prévu et le fit voler en arrière, sur plusieurs mètres... Un espoir s'était levé en la démone nommée Mary ? Bien sûr... que non. Yoshida était debout, n'avait rien eut, rien subi, il n'avait aucune égratignure et Mary était sur les rotules après son offensive désespérée... Yoshida lui reconnaissait quand même quelque chose, ce qui était rare pour lui...

« Hum... Pas mal... Je dois avouer que je suis surpris. Tu as tout de même réussi à atteindre un certain pourcentage de ma force personnelle... Si tu veux savoir, ce coup là... Était à environ... 5% de ce que je suis réellement capable de faire. Hahaha. »

Il s'avançait en marchant tranquillement vers Mary, qui n'était qu'à quelques mètres de lui. Il ajoutait quelques mots avant d'arriver devant elle.

« Tu me rappelle un certain gars assez dérangeant... Rien que penser à lui me donnes la chair de poule... Mais ce doit être mon imagination, il est très loin d'ici. Plus au nord. Dans une étendue gelée. Le démon lui plus puissant que j'ai rencontré. Je suis encore fier de me tenir debout après l'avoir affronter, une seule et unique fois. Mais toi... Tu ne me fais même pas frissonner... »

Puis sans crier gare, Yoshida attrapait d'une main Mary, à la gorge. Il l'étranglait et croiser son regard au sien. Il voyait en elle un embryon de démon à détruire au plus vite, avant qu'elle ne devienne une réelle menace. Mais malgré tout, il avait de la pitié... Il repensait à lui même étant plus jeune.

« Je suis dans un jour de grande bonté... Je ne vais pas te tuer... pour l'instant. Je te laisses un peu de répit, mais profites-en bien, ça ne va pas durer. J'ai quelque chose à faire avant d'en finir avec toi... Je sais que ce que je vais dire est ironique pour une démone comme toi mais... Prie bien notre seigneur Dieu, et espère qu'il t'accorde l'espoir de survivre... Prie pour que tu sois la seule survivante de ce massacre... Et vit seule, en ayant perdue tous tes amis. »

Une fois fini de parler, il projettait Mary vers la position de Hana et Shizuka. Elle s'écrasait violemment au sol et roulait quelques fois avant de s'arrêter, sur le dos, à coté d'Hana qui ne bougeait pas d'un pouce.

Le fou furieux regardait un peu autour de lui, comptant le nombre de ses victimes. Il jubilait en voyant son travail. Il en voulait toujours plus, plus, plus, plus ! Il comptait le nombre de ses victimes désirés, et n'en comptait que 2... Le troisième avait fui lorsque les flammes se sont déclarées. Ce qui avait le don de le mettre en colère.

« Ou es-tu mon petit ? Tu te caches... Tu trouves ça drôle ?! »

La personne qu'il cherchait, c'était... Néron. Le Demi dieu de l'ombre. Au final, l'un de ses objectifs était d'éliminer les demi dieu de l'académie Seïka, et ceux qui étaient potentiellement dangereux.

Il ne lui fallut que peu de temps de recherche, avant qu'un corps non identifié ne soit projeté des hauteurs en contrebas, non loin de Yoshida...


A l’extérieur de l'académie. Deux silhouettes courraient à toute allure vers l'école... En arrivant elles ne trouvaient qu'un lieu vide de toute vie, l'animation se déroulaient un peu à côté dans le grand jardin. Elle s'y rendaient rapidement en toute discrétion... Il était évident de comprendre [pour ceux qui ont bien lu et suivi tout le rp dans son intégralité] qu'il s'agissait des « amies » de Yoshida... La première personne qu'elle croisaient était ce cher Néron, qui semblait vouloir rester spectateur afin de préserver sa chair... Mais elles ne pensaient pas pareil. Il était une des cibles du groupe et prit, en une fraction de seconde, sans qu'il ne s'en rende compte, un rapide coup de sabre dans le dos qui le fit voler vers le lieu saccagé par Yoshida...


Les flammes étaient en trop, personne ne les désiraient... Yoshida cherchait désespérément la deuxime cible masculine qu'il avait besoin. Avant de passer à la seule fille. On lui servait sur un plateau d'argent, et il ne lui fallait qu'une demie seconde pour réaliser qui lui apportait sa tête.

« Ah, te voilà mon gars... Je vois qu'elles t'ont trouvés. Je leur dois une fière chandelle, pour une fois... »

En hauteur, une voix féminine se faisait entendre. Une voix de fillette.

« Ces flammes sont ton œuvre Yoshi ? Depuis quand es-tu capable de ça ? Tu as vraiment mauvais goûts ! »

Yoshida ricanait et se retournait vers la provenance de la petite voix.

« Plutôt que de te préoccuper de mes goûts, fais plutôt ton office ! Eteinds moi ce feu et venez m'aider à finir le boulot ! »

Et sans plus attendre... La température baissait drastiquement. Une brume se formait dans le jardin, et, petit à petit les flammes perdaient en intensité, jusqu'à s'éteindre complètement... Une épaisse couche de glace commençait à se former là ou les flammes était les plus denses... Puis. Un souffle de vent rouge tourbillonait au centre du champ de bataille et la glace se brisait, emporté par le souffle.

Au milieu de tout ça, se tenait, deux filles. L'une, petite, cheveux blanc court, yeux verts émeraude. Elle tenait un katana avec une lame courte. 
Megumi:
 

L'autre, plus grande, long cheveux noirs, yeux noirs et une frange recouvrant une partie de son visage, dont un œil. Elle était armé d'un katana dont la lame était entièrement rouge sang. 
Hinako:
 
Leur venue n'était pas bon signe... Le Directeur désemparé par la situation, prit son courage à deux mains et sortit de l'ombre pour les accoster.

« Qui êtes vous bon sang ?! Que nous vous avons fait pour mériter un tel massacre ?! Je n'ai jamais entendus parler de votre académie ! Dites moi ce que vous voulez, arrangeons nous pour ne pas poursuivre ce bain de sang ! »

Les trois, en même temps se mirent à rire en écoutant le directeur parler. Les quelques élèves de Seïka présent et conscient, tel que Kazuma, qui pouvait enfin tenir debout avec l'aide de Farone. Néron, qui avait durement encaissé le coup précédent. Mary, qui après avoir été projeté, s'était reveillé et tentait de faire revenir Hana à elle, malgré tout le chagrin qui l'emportait, et à moitié consciente de ses actes. Aura qui arrivait enfin à marcher. Shio et Edward au loin, La également... Et Laeva qui semblait être sorti de son état de folie qui la faisait ressembler plus à un corps sans vie qu'autre chose...

La plus petite des trois commençait à entamer un discours, annonciateur de mauvaise nouvelle...

« Vous voulez vraiment savoir qui nous sommes ? Je pense que c'est la moindre des choses... C'est plus correct de notre part de vous faire savoir le nom de ceux qui vont vous ôter la vie... Je m'appelle Megumi Katô, et voici Hinako Suzuru... Avec ce crétin que voici, que vous connaissez déjà tous, formons une équipe élitiste dans notre école... Chez nous, nous nous faisons appeler les « Cavaliers du Crépuscule » et nous n'opérons qu'au moment ou la soleil se couche et arbore de magnifique teinte rouge... Les trois membres ici présent, ne forment pas l'équipe au complet. Il manque deux membres, qui d'ailleurs sont bien plus puissantes que nous trois réunis... Elles n'ont pas pu venir car leur incommensurable puissance a été nécessaire ailleurs... Vous leurs en verrez navré, votre souffrance sera donc un peu plus longue, huhuhu. »

Après cela, l'autre fille en rajoutait, pour ne pas ainsi dire dramatiser encore plus ce qui était pour les élèves de Seïka, un véritable cauchemar...

« Et si je peux me permettre... Notre équipe n'est qu'au mieux la 3e ou 4e de notre école... Si les premiers du classement aurait décidé de venir... Même votre capitale aurait été rayé de la carte de ce monde ci. »

Yoshida les laissait finir avant d'approcher le directeur, lame en avant. Il le regardait avec un regard animé par la soif de sang. Mais ça ne semblait pas perturbé le grand chef de l'académie Seïka, il restait insensible à toute menace.

« Maintenant, nous allons en finir avec tous vos chers élèves... Je vois qu'ils se sont tous quelques peu rétablis. Regardez les, vos pauvres élèves, ils vont tous tombés comme des mouches, les uns... après les autres... Sans que vous ne puissiez faire quoique ce soit ! »

Et finalement, après avoir prononcé ces quelques mots, Yoshida avançait vers Kazuma et Farone, prêt à les tuer...

« Deux pour le prix d'un... Désolé, mais vous êtes nos cibles principales... Megumi ! Je te laisse le troisième ! Hinako, occupe toi des autres... Mais débarasse toi de la démone au cheveux bleus... Seulement à la toute fin ! »

Enfin... Au moment ou chacun allait passer à l'attaque... Une silhouette se dessinait au loin, venant d'une allée du jardin... Un jeune homme aux cheveux blancs. Il avait des écouteurs sur les oreilles, et avançait mains dans les poches... Il avait une certaine irritabilité marqué sur son faciès. Il marchait calmement vers le champ de bataille... Soudain, il se figeait sur place, retirait ses écouteurs et fixait Yoshida, les deux filles, et le directeur. Un rictus de haine se dessinait sur son visage. Il prit une longue inspiration et...

« Mais c'est quoi... CE BORDEL ICI ?! VOUS POUVEZ PAS LA FERMER ?! »


Un 4e ennemi venu pour détruire Seïka... Une autre victime des Cavaliers du Crépuscule ? Ou un héros inconnu venu pour régler leurs compte aux méchants ?

HRP:
 

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéJeu 30 Juin 2016 - 11:18

Pourquoi ? Qu'est ce qu'on a fait pour mériter ça ? C'est injuste pour tout le monde. Il avait pas le droit de les toucher. C'est quoi son objectif à ce Yoshida pour commencer... Il est simplement venu ici pour foutre la merde ? Ça n'a aucun sens... Sekai n'a rien à voir ici. Je veux dire... qu'est ce qu'il nous reproche ? L'académie est plutôt prospère, elle ne représente aucun danger. Si ? Je ne comprends plus rien...

Je le suis jetée au secours de Kazuma dès qu'il est tombé à terre. J'avais commencé à pleurer doucement lorsque j'ai vu à quel point la blessure est grave. De plus les gémissements de Kazu me mettent mal à l'aise. Sur le coup je suis aussi impuissante que lui. Mais je peux essayer. Je connais les plantes du jardin. Il y en a une très belle qui a des vertus réparatrices. Je prie pour que ça marche... Les petits plantes se dirigent vers nous en évitant les flammes. Quoi ? C'est la fille de notre chambre qui a fait ça ? Ça va tout empirer... Histoire de me rassurer, Kazuma pose sa main sur moi. Il est toujours conscient. Mais il est tout faible. Il le marmonne un peu... non il pleure. Je ne crois pas que c'et parce qu'il a mal. Les plantes arrivent à ce moment, s'enroulent autour de lui et commencent à le soigner. Pendant qu'elles font le travail, je lui caresse les cheveux et le visage pour le détendre un peu. Ça va mettre un peu de temps.

Parfois, je me retourne pour voir ce qui se passe. Mary a enlevé son bonnet, devenant ainsi une vraie furie. Mais son assaillant s'en... fiche complètement. Il continue à fanfaronner et se sentir supérieur. Il prend Mary par la gorge et l'étouffe à moitié. Il va tous nous tuer. Il faut que je finisse de soigner Kazuma et que je cherche... May ?! Oh non ça c'est pas bon. Les flammes, j'espère qu'elle ne l'ont pas touché. Je reçois une information d'elles. D'après elles, elle est en sécurité. Je l'espère. Tous les élèves tombent un à un... même ceux qui ne sont pas de l'académie. Shio a été sauvée par un parfaite inconnue, Aura par Néron mais Yoshida file vers ce dernier. Ils ne reviennent pas... Néron va s'en sortir j'en suis sûre...

La blessure est devenue une cicatrice toute fraiche. Il faut absolument qu'il évite de bouger mais... là-bas, il y a du mouvement. Et notre directeur est présent. Je prends le bras de mon protégé et le hisse pour qu'il se lève. Évidemment il a mal. Mais il faut qu'on parte. Le groupe est juste devant nous on peut clairement les entendre.

"Vous voulez vraiment savoir qui nous sommes ? Je pense que c'est la moindre des choses... C'est plus correct de notre part de vous faire savoir le nom de ceux qui vont vous ôter la vie... Je m'appelle Megumi Katô, et voici Hinako Suzuru... Avec ce crétin que voici, que vous connaissez déjà tous, formons une équipe élitiste dans notre école... Chez nous, nous nous faisons appeler les « Cavaliers du Crépuscule » et nous n'opérons qu'au moment ou la soleil se couche et arbore de magnifique teinte rouge... Les trois membres ici présent, ne forment pas l'équipe au complet. Il manque deux membres, qui d'ailleurs sont bien plus puissantes que nous trois réunis... Elles n'ont pas pu venir car leur incommensurable puissance a été nécessaire ailleurs... Vous leurs en verrez navré, votre souffrance sera donc un peu plus longue, huhuhu.

La fille a les cheveux blanc et les yeux verts. Mais le physique est pas important. C'est ce qu'elle dit avec aussi son amie.

Et si je peux me permettre... Notre équipe n'est qu'au mieux la 3e ou 4e de notre école... Si les premiers du classement aurait décidé de venir... Même votre capitale aurait été rayé de la carte de ce monde ci.

Donc, dans ce groupe ils sont tous... chiants ? Il font que se sentir supérieurs. C'est très agaçant. Je ne dis rien par contre. Il ne vaut mieux pas que je la ramène surtout ma situation. J'ai mal à la tête... J'aurais du économiser mon énergie avec les gobelins.

Maintenant, nous allons en finir avec tous vos chers élèves... Je vois qu'ils se sont tous quelques peu rétablis. Regardez les, vos pauvres élèves, ils vont tous tombés comme des mouches, les uns... après les autres... Sans que vous ne puissiez faire quoique ce soit !


Il est très sûr de lui. Mais je pense qu'il n'a pas tort. Qui est encore debout ici ? Ou en forme ? Je pense qu'en plus de n'avoir plus d'energie, j'ai perdu un peu ma confiance. Yoshida s'avance dans notre direction en ricanant.

Deux pour le prix d'un... Désolé, mais vous êtes nos cibles principales... Megumi ! Je te laisse le troisième ! Hinako, occupe toi des autres... Mais débarasse toi de la démone au cheveux bleus... Seulement à la toute fin !

Oh je ne pense pas mon ami... Alors qu'il continue sa route, moi je recule les plantes s'avancent et lui font une sorte de mur gigantesque de plantes épais. Il nous entoure et seul une petite entré pour que l'on s'échappe au cas où. C'est un véritable cocon.

Mais c'est quoi... CE BORDEL ICI ?! VOUS POUVEZ PAS LA FERMER ?!

Encore un ennemi ? Ça n'en finira donc jamais...?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéJeu 30 Juin 2016 - 12:44

Ma tête était lourde, tellement lourde... Quand je vis Néron se diriger vers moi puis commença à me porter... Soit j'aurais virer au rouge pivoine, soit je lui aurais envoyé une bonne grosse tarte dans la gueule... Si j'étais en état de réagir. Mais au moins, je ne risquais pas d'empirer la situation à cause de mon manque de contrôle actuel.

- Tout doux, c'est moi...je vais nous mettre à l'abri.

Néron en gentleman...? Je suppose que tout est possible dans une situation aussi merd- désastreuse... Peut-être faudrait-il que je le remercie plus tard? Oulah, je dois être fameusement sonnée pour n'avoir ne serait-ce que penser à ça. Impossible que ce mot maudit sorte un jour de ma bouche, il n'y a aucune raison particulière à mon aversion pour les remerciements -du moins si c'est moi qui suis censée en faire- mais c'est comme pour les aliments amers... Je n'ai jamais aimé ça, pas besoin d'expliquer. En y repensant... C'était aussi le cas envers les demi-dieux jusqu'à récemment... Mais il m'était impossible de la détester après tout...

Après ma petite promenade dans les bras du grand ténébreux, il me reposa à l'écart et me dit... De rester là. Eh bien, actuellement, j'aurais du mal à aller courir un marathon. Mais j'ai déjà songé à m'enfuir dès que je serais en meilleur état. Haha, comme si! Contrairement à Yoshida, je n'ai pas de complexe de supériorité, et je ne suis pas du genre à me mettre en danger inutilement. Je suis déjà satisfaite d'avoir été épargnée. Bien que je devrais éventuellement le voir comme une offense, je ne suis pas du genre à la jouer "équitablement", "dans les règles de l'art", etc... Je ne vais pas non plus chercher à protéger qui que ce soit... Bien que je pourrais éventuellement  provoquer un tremblement de terre suffisant pour les déconcentrer un moment, il serait trop facile de me repérer grâce aux fissures. Donc je n'ai plus qu'à espérer que quelqu'un d'autre fasse ce qu'il y a à faire...

Mais je ne parierais pas là-dessus. Je laisse ces pensées pleines d'espoirs aux autres et je vais me contenter d'une petite sieste... Je m'endormis d'ailleurs encore plus rapidement que d'habitude. A peine avais-je fermer les yeux que je me revis enfant. Mais ce n'est pas un flash-back ou autre. Il n'y a aucun son, aucune vibration, et pourtant j'ai l'impression d'entendre un crissement insupportable. Mais ce n'est que ça: une impression. Probablement à cause du coup sur la tête. Lorsque ça se dissipe enfin, l'autre moi se trouve juste en face de moi, le regard vide. Mais cela m'apaise. Et quand je me réveille, les choses ont beau être encore plus désastreuses, je continue de rester imperturbable.

La différence est que mon masque n'apparaît plus, laissant juste apparaître mon visage vide d'émotions et un calme presque irritant dans ces circonstances. Je me relève légèrement mais reste dos au mur. Je me contente d'observer. Les deux amies de Yoshida semblent être arrivées. La mioche arrogante nous fait l'honneur d'un long discours dont je me contre-fiche... Leurs noms et le fait qu'il forment une équipe suffisait, pourquoi s'étaler? Elle devrait prendre exemple sur la grande perche:

- Et si je peux me permettre... Notre équipe n'est qu'au mieux la 3e ou 4e de notre école... Si les premiers du classement aurait décidé de venir... Même votre capitale aurait été rayé de la carte de ce monde ci.

Ceci est ce que je considère comme important. Enfin, juste sa dernière phrase. Il y a donc possibilité qu'il vienne de la Terre... Mais ça reste à confirmer. Rien ne dit qu'il n'y a que la Terre et Tsuki's. Mais ça reste à retenir... Qui sait, peut-être sont-ils de ces méchants qui justifient leurs actes par un passé douloureux. Mais ça, ce serait une info inutile, à éjecter de mes pensées donc. Yoshida adressa encore des mots inutiles au directeur puis se dirigea vers Farone et le type avec qui elle était tout ce temps... Etant donné qu'il a utilisé la magie de vent sans objet et qu'il a apparence humaine, je suppose qu'il est de la même race que ma camarade de chambre... Les paroles de Yoshida m'invitèrent d'avantage sur cette hypothèse:

- Deux pour le prix d'un... Désolé, mais vous êtes nos cibles principales... Megumi ! Je te laisse le troisième ! Hinako, occupe toi des autres... Mais débarrasse toi de la démone au cheveux bleus... Seulement à la toute fin !

Cette Megumi semblait plutôt centrée sur Néron. Hum... Ce seraient donc trois demi-dieux dont ils veulent se débarrasser. Avant de m'être endormie, je serais probablement entrain de me demander comment venir en aide à l'un d'eux. Après tout, j'en connais deux sur les trois. Cependant, ça ne m'atteint pas dans l'immédiat, après tout ce serait inutile... En revanche, pour ce qui est de Mary... Cela ressemble plus à une rancœur personnelle. Mais la raison importe peu si ce n'est que ça... Cette information est donc à éjecter.

Autrement dit, si je fais le point... Leur objectif est de tuer les demi-dieux, les autres sont des dommages collatéraux. Cependant, je trouve ça logique... Ils suppriment les témoins, je trouve ça normal étant donné que Yoshida m'a dit lui-même qu'il était un assassin. Il peut au moins faire son travail correctement, c'est la moindre des choses...


- Mais c'est quoi... CE BORDEL ICI ?! VOUS POUVEZ PAS LA FERMER ?!

Oh. Un idiot de plus. Honnêtement, il leur demande de la fermer mais il est bien plus bruyant à lui seul... Mais étant donné que ceux qui parlent depuis le début du carnage, ce sont les trois mousquetaires déchus... Je pense qu'on ne risque pas grand chose. Actuellement, je suis probablement la personne en meilleur état physique. Autant dire que le coup à la tête n'a laissé aucune trace et vu l'état de Shizuka... Cependant, qu'on ne compte pas sur moi pour me jeter sur ces... Machines. Mais ce ne sont pas les seuls, je ne vois plus les personnes présentes comme des humains. Je ne vois les choses que comme un spectacle de marionnettes... Et je ne m'exclus pas. Je lâche finalement un murmure:

- Le quatrième act semble se mettre en place...

La pièce commença avec les retrouvailles des élèves et aussi quelques personnes extérieures à l'école... Le deuxième act était probablement celui des ambassadeurs et des gobelins -qui ne sont peut-être pas inconnus au trio- bien qu'il ait duré plus longtemps qu'il n'aurait dû... Pour le troisième, tout était finalement mis en place. Yoshida avait eu de quoi vérifier les capacités des personnes présentes, bien que personne ne fut vraiment sérieux face à des gobelins... Et il commença donc à mettre en scène son propre personnage. Quant au quatrième... C'est l'espoir de certains et la méfiance des autres. La tournure du quatrième act dépendra du nouvel arrivant. Peut-être même qu'il n'est que partie intégrante de l'act en cours. Et pourtant, j'ai du mal à croire que Seika se fera annihiler aussi rapidement malgré sa réputation...

Cependant, je n'ai jamais dit que le quatrième concernerait Seika. Peut-être serons-nous tous morts et que les metteurs en scène de la pièce passerons à la suite sans nous. Et pourtant... Si vraiment ils en ont après les demi-dieux présents ici... Le quatrième est peut-être censé commencer à leur mort... C'est pourquoi j'ai dit que ça se mettait en place. Je ne pense pas pouvoir faire quoi que soit, donc je ne vais pas prendre de risques.

... J'ai l'impression que quelque chose cloche. Mais pas forcément dans les événements en eux-même. Le fait que j'ai repris cette manière de penser n'est, je pense, pas non plus un problème. Oh. A moins que ce soit justement le problème. En effet, il y a des points communs avec une situation que j'ai déjà vécue. Et pourtant, c'est totalement différent. Les personnes à qui je tiens ne sont pas encore mortes, dans ce monde-ci. Donc je n'ai pas encore commencer à pleurer pour l'unique fois de ma nouvelle vie... Et donc je n'ai pas encore commencé à- ...Soit, passons. C'est sans importance au moment immédiat.

Il y a cependant un dernier point sur lequel je me pose des questions. L'une des filles à sous-entendu qu'ils avaient connaissance de l'autre monde, et donc qu'ils en sont peut-être originaires. Et Yoshida avait dit, après m'avoir saluer la première fois, qu'il pensait m'avoir déjà vue quelque part. Sur le moment, j'ai penser à une phrase de dragueur. Cependant, ma mentalité est différente actuellement, je ne peux pas omettre la possibilité que nous nous soyions vu dans l'autre monde. Information à garder, mais faible possibilité. Je vais m'arrêter là, à présent je vais retourner à mon statut de spectatrice modèle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 172
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 547
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaJeu 30 Juin 2016 - 17:31

Non ! Je ne voulais pas ! Je ne voulais pas faire ça… Pourquoi faut-il qu’il en soit toujours ainsi ? Mon pouvoir n’a servi à rien, j’ai cru que je pourrais le voir souffrir, mais aux lieux de cela, il continue de rire. Mon euphorie est retombée subitement, d’un seul et unique coup. Je n’arrivais plus à contrôler mes flammes. Elle se propageait, dévorait et massacrer les corps sans vie de ceux qui étaient tombés. Une fumée noire et malsaine s’élevait dans le ciel, l’odeur des corps brûler vif se propageait. Qu’est-ce que j’avais fait ? Un rêve me revient encore, ou plutôt un mot “Trahison”. Mais je ‘n'ai rien fait ! Ce n’était pas volontaire ! Je voulais simplement que ce monstre crève !

Les flammes m’empêchent de voir ce qui se passe, je les vois en furie tout autour de moi, elles font des ravages et fait de moi aux yeux des autres un monstre. Incapable de contrôler mon pouvoir, je tombe à genoux, je verse quelques larmes. J’entends Onee-sama à travers le feu, elle cri. J’ai envie de hurler, mais je me sens tout d’un coup désespéré, mon regard devient sombre et triste, dénuée de joie. “Trahison”... c’est comme si j’avais participé à ce massacre en déclenché ce feu aux yeux des autres. Mais ils ne comprennent pas, je ne souhaitais pas cela. Je n’ai jamais souhaité cela ! Ni maintenant… ni avant… Je ne comprends pas, pourquoi j’ai cru que tout brûler avancerait à quelque chose, je frappe mon poing blessé au sol, je hurle, je pleure, j'entends Onee-sama arriver à rien face à se monstre. Je supplie dans le vide qu’on en m’arracher pas la seule chose capable de me faire sourire.

Ce n’est pas un cauchemar. C’est la réalité. Que ce soit le présent ou le passé. Ce n’est pas un rêve qui te revient à l’esprit, mais un souvenir. Tu te rappelles de ces résistants morts car tu avais parlé ? Te rappelle tue de ces flammes qui ont léché leurs corps jusqu'à ce qu’ils en meurent. Il semblerait qu'aujourd’hui, ceci c’est encore reproduit. Tu n’as pas réfléchi Laeva. Tu n’as pas su agir comme il se doit. Encore une fois, à cause de toi, des flammes sont apparues et sont venues prendre quelques âmes. Tu cries que tu ne voulais pas ça, mais en réalité, tu es un être faible et pitoyable, incapable de contrôler tes pouvoirs et de prendre les bonnes décisions. Incapable de contenir tes mots pas la passer, et aujourd’hui, en plus d’avoir gardé ce défaut, incapable de contenir cette destruction qui sommeille en toi. Tu n'as rien gagné, tu n'as rien perdu… car qui sait vraiment dans quel camp tu es ? Pauvre sotte qui pleure à genoux, pauvre égoïste qui ne pense à rien d’autre que garder ta sœur à tes côtés. Durant combien de temps, tu resteras un fardeau ? Durant combien d’années ? Durant combien de vie ? Pourquoi a tu eus le droit à cette deuxième chance ? Crois-tu sincèrement que c’est pour commettre les mêmes erreurs que par le passé ?!

Pourquoi je ne peux protéger personne avec mon pouvoir ? Pourquoi est-ce que je suis destiné à détruire tout autour de moi ? J’aimerais ne jamais avoir eu ce pouvoir, être un peu plus normal, un peu plus banale. Je voudrais ne pas être une catastrophe ambulante, pouvoir me montrer utile et importante aux yeux de quelqu’un, n’importe qui, aux yeux de Onee-sama, protéger ce qui est cher à mes yeux, mais je ne peux pas… je n’ai pas le pouvoir pour faire cela… Je suis destiné à détruire ce qui m’entoure un point c’est tout visiblement. Je suis lamentable, Onee-sama est au sol, à côté de cette inconnue. Petit à petit, un froid intense arrive, ma rage qui se dissipe laisse de nouveau place aux maux et aux souffrances. Je me tiens la tête, la température chute, elle chute rapidement. Je n’ai plus la hargne ni la rage nécessaire pour faire vivre ces flammes qui causent tant de désespoir et de misère. Je me tiens la tête la douleur revient, elle est plus intense, l’épuisement dut à l’utilisation abusive de ma magie, la migraine et le froid mélange son en train de m’emporter. Je hurle dans mes flammes qui faiblissent. Le feu faiblit, il faibli vite et s’éteint, le feu est remplacer par de la glace, par un froid hivernale, je tremble, j’ai froid. Mes jambes sont endolories si les flammes n’arrivaient guère à me réchauffer, les morsures du froid elle, me forçait à me recroqueviller sur moi-même. Je saigne à la tête, je ne comprends rien, mes yeux se perdent dans le décor qui ressemble à l’hiver, il n’y à plus de flammes. Je vois le désastre, le monstre n’a rien, pas une égratignure, pas une seule brûlure. J’ai mal, je ne sais pas quelle partie de mon corps me fait le plus mal. Ma tête ou mon cœur ? Mon esprit ou mon âme ?

Trop faible, c’est triste. Vaincue ? Vaincue par une brise de vent glacé ? Honteux… À terre, roulée sur elle-même, tremblotante à cause de la température soudainement glacée qui c’est installée ? Pitoyable… C’est finit ? Peut-être bien… Cet homme à au moins montrer que malgré son pouvoir, il y avait des choses que Laeva ne pouvait pas détruire. Mais si seulement cet homme n’était pas une chose qu’elle avait essentiellement besoin de détruire pour être de nouveau sereine, pour ne pas redouter un jour maudit ou sa sœur se trouverais à terre dans une flaque de sang. Cette vision d'horreur se met à la hanter, cette image réapparaît plusieurs fois dans son esprit. Elle est mélangée à l’image d’un corps mutilé et torturer aux bords de la mort. Les souvenirs se mélangent à la réalité. Deux mondes qui s’entrechoquent dans l’esprit d’une folle. Son regard est vide, le sang continue de couler doucement et lentement de sa tête. Maintenant, il y avait des cornes. Toutes petites, minuscules, voir ridicule comparé à celle de sa sœur. Un petit retard de croissance sûrement. Mais à quoi bon… Peut-être que sens ce foutu mal de crâne les choses auraient été plus simple… N’est-ce pas Laeva ? Le monstre à ramener des amis à lui, tu ne l'as pas vraiment remarqué, tu es plongé dans tes pensées, coucher au sol, certain pense que tu es évanouie, cela pourrait être possible, après tout ton état mental ne te place pas en position favorable pour continuer à te battre. Abandonne Laeva, ne cherche pas à survivre, laisse toi mourir… c’est ce que tu aurais dû pour échapper au premier massacre qui n’a de cesse de hanter tes rêves et souvenirs. Si tu avais préféré la mort plutôt que la lâcheté, ça ne se serait pas produit. Tu n’as pas changé, tu a beau crier, tu ne fais rien, tu ne fais peur à personne, tu n’as pas changé, tu n’es qu’une enfant trouillarde qui se cache à l’heure où il faut faire face. Tu n’es pas allée au bout des choses Laeva, tu as perdu un point c’est tout.

-Non...j...je ne d… doit pas..l… laisser..O…...Onee…..Onee-sama…. je… hurg….

Ces cornes… ces cornes, je les déteste, moi qui jalousaient celles de ma sœur, elles ne sortent que le jour où il aurait mieux fallu que je ne sois pas sous la pression d’une foutue migraine. J’en ai marre de moi-même. Tout ce que j'entreprends semble voué à l’échec. Je suis aux yeux de tous une erreur. J’en ai assez, qu’il parle ces imbéciles, je… je ne me laisserais pas faire… je les déteste. J...je ne peux pas les tuer...m… mais je peux toujours…. je peux….. je peux rien faire…. rien faire d’autres à part me débarrasser de cette merde sur ma tête !

C’est quand on demande du silence et aux gens de se la fermer que des fois, un couillon se met à gueuler comme un dératée. C’est à cet moment précis où un inconnu sortit de nuls parts qu’une petite démone Blonde arracha sauvagement, avec tant bien que mal, en titubant sérieusement, aux bords de l’évanouissement, ses cornes qui venaient tout juste de pousser. Elle lança celles-ci totalement inoffensive sur celui ayant osé porter la main sur sa sœur. Elle le regarde d’un air cruel, elle riait nerveusement, se disant qu’elle aurait tout aussi bien pue jeter n’importe quel couvert part terre sur ce jeune homme. Elle fit un pas en avant puis un deuxième. Il y avait de quoi éclater de rire face à la situation pour ce groupe d’inconnu, de monstre issu d'une académie lointaine. Encore une décision faite sans réfléchir n’est-ce pas ? Pourtant, c’est bien l’une des plus judicieuse que tu as pu faire avant de t’évanouir sous le poids de cette douleur que t’es infligé en arrachant tes propres cornes, tu as montré qu'à partir d’aujourd’hui, tu ne serais plus une lâche… Elle fait alors un 3ème et ultime pas en direction de celui qu’elle aurait voulu voir brûler en enfer avant de tomber lourdement au sol.

Rouge….. rouge….. rouge… je tremble… je ne sens plus mes jambes, je suis couchée au sol. Je regarde péniblement Onee-sama au loin, au côté de cette inconnue. Onee-sama… reste à côté de moi… quand je me réveillerais… si je me réveille, je veux que tu sois là… je ne veux pas qu’on m’annonce ta mort.

-On….Onee…………………………...
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéJeu 30 Juin 2016 - 21:55

Edward avait réussi à sauver la prénommée Shio avec brio. Elle le remerciait, mais lui répondit simplement par un sourire. Quelques fois, il passait un coup d'œil rapide vers les assaillants. Ils n'avaient pas l'air normales... En effet,  ils étaient dotés d'une puissance inouïe, à en faire tomber tout les invités... Quel races encore une fois ? L'apparence est plutot humaine. Se pourrait-il qu'ils soient demis-dieux ? Pour lui c'était plutot claire. Bientôt, ce qui semble être ses coéquipières s'avancerent avec leur air à la fois sadique et fière. Les personnes voulaient tuer des personnes précises à savoir Néron et un autre couple. Les hypothèses se mélangèrent. Le "méchant" de l'histoire se dirigea de Néron, ce qui mettait le doute au blond. Néron serait un... et pareille pour ce couple ? Mais dans ce cas, pourquoi tuer les autres ? Bien sûr la réponse etait évidante. Edward savait enfin la véritable ethnie de son rival. Il comprenait maintenant pourquoi il avait réussi à avoir cette Armée de Gobelins.

La situation était critique. Edward ne pouvait pas se permettre de laisser son rival et sa "petite copine" en proie à un mec aussi stupide. Non, ce n'était pas à ce Yoshi de tuer Néron. Il adressa un regard à Shio.

"J'arrive, ne bouge pas si tu tiens à ta vie."

Le ton etait un peu froid mais il tenait à la laisser en vie. L'emmerdeur donnait l'ordre à ses larbins de tuer le demi-dieux. Edward partit avant elles et récupéra Néron. Edward savait qu'il pouvait toujours courir pour être remercier. Mais il n'allait pas laisser Néron mourir avec des gamines. Surtout que lui non plus ne voudrait pas. ~ Il y avait aussi une petite fille un peu plus loin, cachée. Il fit deux allers-retour avec la gamine. Sa blessure n'était pas belle à voir... Aussi, Edward savait que ses dames allaient les trouver tout les trois. Mais au moins faire freiner leur progression. Car il semble qu'un garçon va peut-être les aidés. Il n'avait pas l'air ennemi, il semblait même de la colère envers Yoshida et sa bande. Parfait pour que ses protégés puissent récupérer. ~


Dernière édition par Edward. W le Ven 1 Juil 2016 - 8:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéJeu 30 Juin 2016 - 22:56

« Qui vous êtes ! Ou sont Maman et Papa ! C'est quoi ce feu ?! Pourquoi on ne voit rien ?! Repondeeeez ! J'ai peur ! Je ne veux pas reperdre ceux que j'aime... »
Qui je suis on s'en fiche...t'inquiète pas pour tes "parents" ils s'occupent d'un détail emmerdent et ils reviennent...mais pour l'instant fais ce que je te dit et va te cacher.

La jeune fille écouta le ténébreux et alla se cacher. Ensuite, automatiquement, le regard du ténébreux alla se perdre dans ce massacre. Ce type avait battu les quatre femmes en moins d'une minute, c'était incroyable de voir que là encore s'était un apéritif pour lui ! Il ne faisait que s'amuser...quoique, Yoshida semblait plutôt s'ennuyer.

« Ou es-tu mon petit ? Tu te caches... Tu trouves ça drôle ?! »

Néron comprit qu'il parlait de lui...en faite le jeune homme avait même compris que ce qu'il voulait était la mort des demis dieux ! Yoshida avait déjà vaincu Kazuma et Farone n'était clairement pas assez forte contre lui. Néron non plus d'ailleurs ne se sentait pas à l'affronter, peut être le faire tourner en bourrique mais pas plus. Si son adversaire était assez proche, le ténébreux pourrait se mélanger à son ombre, ainsi ils auraient la même vitesse, comme ça ce malade l'aurait dans les dents ! Cependant il lui restait toujours sa force brute....et Néron ne connaissait pas l'étendu de son pouvoir.
Soudain pendant qu'il réfléchissait, le ténébreux sentit une douleur aigu dans le dos, un cri fini par s'échapper de sa bouche, c'était douloureux mais Néron n'eut pas le temps de s'en soucier. Car la ce coup l'envoya balader dans la salle ! Celui ci ce heurta en premier à une table et fini sa course dans le mur.

« Ah, te voilà mon gars... Je vois qu'elles t'ont trouvés. Je leur dois une fière chandelle, pour une fois... »

Néron l'écoutait à peine, la blessure lui faisait trop mal. Ça lui parcourait le corps comme une décharge électrique. Il était à genoux, peinant à se relever.

« Vous voulez vraiment savoir qui nous sommes ? Je pense que c'est la moindre des choses... C'est plus correct de notre part de vous faire savoir le nom de ceux qui vont vous ôter la vie... Je m'appelle Megumi Katô, et voici Hinako Suzuru... Avec ce crétin que voici, que vous connaissez déjà tous, formons une équipe élitiste dans notre école... Chez nous, nous nous faisons appeler les « Cavaliers du Crépuscule » et nous n'opérons qu'au moment ou la soleil se couche et arbore de magnifique teinte rouge... Les trois membres ici présent, ne forment pas l'équipe au complet. Il manque deux membres, qui d'ailleurs sont bien plus puissantes que nous trois réunis... Elles n'ont pas pu venir car leur incommensurable puissance a été nécessaire ailleurs... Vous leurs en verrez navré, votre souffrance sera donc un peu plus longue, huhuhu. »

« Et si je peux me permettre... Notre équipe n'est qu'au mieux la 3e ou 4e de notre école... Si les premiers du classement aurait décidé de venir... Même votre capitale aurait été rayé de la carte de ce monde ci. »

Qu'est ce que Néron en avait à foutre que leur équipe soit 3e, 4e ou même dernière ! Son dos lui faisait mal ! Cependant il avait put apprendre quelques infos intéressantes. Ils étaient normalement avec deux autres personnes, d'après la fille qui l'avait frappée en traître, il s'agissait de deux femmes. De plus l'autre fille avait fait la remarque "si les premiers du classement aurait décidé de venir", est ce que ce geste...était une déclaration de guerre contre Seïka ? En tout cas il était certain que quoi qu'il arrive leur geste ne restera pas impuni ! Si ce n'était pas le directeur qui intervenait, ce sera alors certains élèves...oh oui, certain élèves et non élèves d'ailleurs, car oui Néron aussi voulait ce venger ne serait-ce que de cette garce ! Ils viendront à leur tour faire mumuse dans leur caserne, s'était certain. La vengeance est un plat qui se mange froid. Là seule chose que Néron n'arrivait pas à comprendre c'était leur justification ? Pourquoi attaquer Seïka ? Pourquoi les demis dieux étaient les cibles principales ? C'était quand même pas l'oeuvre d'un Dieu ! Si ? Ça mère peut être...tout le monde sait qu'elle raffole des massacres.
Ensuite Yoshida commença à s'avancer vers le couple de demi dieu.

- Deux pour le prix d'un... Désolé, mais vous êtes nos cibles principales... Megumi ! Je te laisse le troisième ! Hinako, occupe toi des autres... Mais débarrasse toi de la démone au cheveux bleus... Seulement à la toute fin !

Cette Hinako, contre qui décidément Néron avait une dent s'avança vers lui, mais avant que le ténébreux ne puisse dire quoique ce soit, celui ci se fit limite téléporter autre part. C'était Edward qui l'avait sortie de cette mauvaise passe. Mais bon il pouvait toujours allé au bois pour recevoir un quelconque remerciement.
Néron resta assis appuyé sur le mur, il avait faillit crevé, parce qu'il était trop faible...maintenant il réclamait vengeance ! Il voulait presque ce faire entraîné par sa propre mère ! Et personne ne veut se faire entraîner par elle.
May fut également ramené par Edward, puis un invité surprise apparut.

- Mais c'est quoi... CE BORDEL ICI ?! VOUS POUVEZ PAS LA FERMER ?!


Néron ne le considérait pas comme un ennemi...mais étrangement, il avait un mauvais pressentiment.


Dernière édition par Néron le Mer 6 Juil 2016 - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéSam 2 Juil 2016 - 20:53

Après s'être prit la déculotée de sa vie, Kazuma était allongé au sol, presque inconscient en train de souffrir le martyre, de façon la plus silencieuse possible... De toute façon crier à la mort ne servirait à rien, elle avait autre chose à faire cette folle furieuse avec sa faux. A la place, Kazu prenait sur lui et tentait de penser à autre chose pour ignorer la douleur... Hélas, ses souvenirs n'étaient pas les plus joyeux. Il commençait à se laisser aller... Jusqu'à ce qu'une lumière apparaissait devant lui, une lumière appeler Farone.

Sa bien aimée accourait à lui et essayait de l'aider, mais elle n'avait pas de capacité de soin quelconque, ni même de matériel de soin sur elle... Mais, elle avait ses plantes. C'était la seul solution envisageable pour se rétablir un minimum, mais il fallait tout de même un soin chirurgical adapté après tout ce bordel...

Kazuma ne semblait plus se préoccupé de ce qu'il se passait autour de lui, il se se concentrait uniquement sur son état, et essayait de ne pas tomber dans l'inconscience... Son sang se déversait à flots et tachait les plantes aux alentours d'un rouge vif... La peine de Farone agissait comme un signal, et les plantes baignantes dans le sang communiquait avec les autres. Jusqu'à ce que quelques spécimen inconnue à ce jour montraient le bout de leurs feuilles et racine, gorgées de sève aux vertus médicinal époustouflante.

Ces plantes miraculeuses apportaient de quoi panser ses plaies et le guérir momentanément. C'était toujours ça de prit pour survivre. Kazu a toujours réussi à se sortir de situation périlleuse depuis qu'il est petit... Mais là, il était allé au plus proche de la mort, jouant un jeu dangereux avec la faucheuse.. C'était quitte ou double ! Heureusement pour lui qu'un être supérieur semblait veillé sur lui... Il avait toujours de la chance en général et ça ne s'arrêtait pas qu'à la précision des attaques, mais à bien des domaines...

Du côté des autres élèves, c'était aussi le bordel, mais Kazu, dans un élan d'égoïsme pur, s'en moquait éperdument. Il ne se souciait que de sa guérison temporaire et vérifiait de temps à autres que Farone était hors de danger...

Quelques minutes passaient, Kazu n'entendait rien d'autre que les sanglots de son amoureuse, il fallait qu'il la rassure un minimum. Il tentait malgré la douleur de se rassoir pour suivre les événements en cours... Mais ce qu'il vit était encore pire qu'avant. Il ne comprenait plus rien à la situation... Le lever était dur, mais réalisé ce qu'il se passait était encore plus dur... Apparemment les élèves de Seïka n'avaient plus affaire avec un fauteur de troubles... Mais trois...

Farone aidait Kazu à se mettre sur ses jambes et ils tentèrent de se mettre à l'écart de tout. Sauf que Yoshida voulait en finir avec eux... Kazu trop faible et Farone même pas armée, c'en était fini d'eux... Kazuma marmonnait quelques mots à Farone pour la dissuader de fuir et se mettre à l'abri.

« Laisse moi avec lui, retrouve May et cachez-vous... Sinon on y passera tout les deux... »

Dit de la part du mauvais Kazuma, c'était étrange et ça sonnait presque faux. Mais la situation était exceptionnelle, donc il fallait bien une phrase exceptionnelle pour aller avec.

Au moment ou Kazu tentait de s'extirper des bras de Farone, souffrant le martyre une nouvelle fois. Il aperçut, comme tout le monde, au loin un inconnu qui hurlait à tue tête. Kazu sentait le pire arriver et répliquait une nouvelle fois...

« Quoi encore ? Trois c'était pas assez pour nous exterminer ? Un quatrième pour finir le travail encore plus vite... ? »


Et il se pourrait qu'il n'ait pas tord...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

[Event]Banquet de Printemps | CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Sujets similaires

-
» [EVENT] Bal de Printemps déguisé
» Kirk Mueller quitterait le CH au printemps .. !
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Le printemps du cinéma
» Matin de printemps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: Bac à vrac :: Archives :: Anciens évents-