Partagez| .

La Nuit tombe sur l'Académie [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
KainVen 8 Juil 2016 - 23:05





Peut importe dans quel monde nous vivons, dans quel univers nous nous trouvons, il n'y a qu'un seul gardien qui veille que ce soit le jour ou la nuit : le Ciel, accompagné des amants maudits à se poursuivre à jamais, la Lune et le Soleil. 

Cette fois, la Nuit plânait tel un voile sombre sur notre monde, la Déesse envellopant ses habitants dans un sommeil profond et absent de tout conflit. Une belle nuit comme on en voit rarement, la pleine Lune était immense, et surtout, irradiait d'une pâle lueur bleutée.

Après de longue heures de silence, un bruit effroyable retentit dans toute l'Académie, semblable à un eclair frappant un mur de pierre, réveillant ceux dont le sommeil était le plus léger, alertant ceux qui n'acceptaient pas de se laisser aller dans les bras de Morphée, un second grondement, plus intense, comme une explosion, traversa l'ensemble de l'Académie, allant jusqu'à faire trembler le sol du batiment et de ses alentours. 

Une attaque ? Non, un calme plât régnait suite à ces deux ondes sonores éffarantes. Pour les plus attentifs, il semblait évident que ces explosions provenaient toutes deux du même endroit : Les jardins à l'extérieur de l'Académie. 

Au milieu des fleurs et des pétales se faisant emporté par les calmes brises, un cratère de petite envergure trônait là, une épaisse fumée brouillait la vue des éventuels courageux qui tenteraient d'assouvir leurs curiosités, cependant, la fumée ne dissimulait pas le spectacle étrange qui détourait parfaitement le cratère : un cercle de quelques mêtres d'envergure de végétation morte, un sol consumé, désséché, comme si la Grande Faucheuse elle-même s'était assise ici même pour contempler le ciel nocturne, aspirant la vie de toute chose autour d'elle. 

Après quelques instant de silence qui semblèrent durer une éternité, une étrange lumière bleuté émana de l'intérieur même du cratère, le vent souffla la poussière qui continuait de tournoyer passivement autour de cette zone morte, laissant apparaître une Ombre inquiétante. 

Un être sombre, doté de deux yeux aux pupilles similaires à celles d'une bête en chasse, dont les bras semblait irradiés de flamme noire et bleu, une lame aux couleurs similaires aux flammes à la main. Une pression, une soif de sang intense émanait de cet Être aussi sombre que les profondeur de la nuit, ceux dont l'expérience était la plus élevée pouvaient aisément savoir qu'il allait attaquer d'une seconde à l'autre, quand soudain, le corps tout entier de la créature se cambra, les flammes se propagèrent sur l'ensemble de son corps, la créature poussa un hurlement à glâcer le sang, la douleur qui émanait de ce cri donnait l'impression que quelque chose arrachait ses membres, puis les flammes se dissipèrent soudainement, et l'Être tomba au sol, inerte. 

La Créature nappée de flamme n'était en fait, une fois à la lumière appaisante de la Lune, qu'un simple humain, ou du moins il en avait l'air. Il portait une armure noire pourvue de cornes, de visage de démon et dont les finitions n'était pas sans rappeler la finesse des armures Elfique, drappé d'une longue cape qui couvre la moitié droite de son corps. Ce qui est le plus surprenant sur le physique de cet homme ? C'est que malgrés son apparence humaine, il possédait des oreilles pointus semblables aux Elfes, dans ses longs cheveux sombres se dissimulaient de petites cornes de démon, et sous la cape,  une cavité dans son armure laissait percevoir deux ailes blessées, aux plûmes aussi noires que le reste de sa personne, mais l'etat de celles-ci était définitif, comme si quelqu'un avait les arrachés avec violence, personne ne pourrait guerrir une blessure aussi brutale et ancienne. 

A
près ces quelques instants d'observation sous le signe d'une méfiance plus que raisonnable, le jeune homme entrouvrit ses yeux de bête, bien que calme cette fois, il tendit faiblement le bras vers l'un des curieux toujours présent, et murmura tant bien que mal.

- ... Aidez.. Moi... Détruisez .. Détruisez m..

S
ans même avoir pus finir sa phrase, il sombra de nouveau dans l'inconscience, laissant son corps inerte à la merci des Elèves de l'Académie. 



_______________________________________________________________________________________


A Lire ! Information sur le RP !:
 


Dernière édition par Kaïn le Mer 13 Juil 2016 - 3:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Iria MurasakiLun 11 Juil 2016 - 18:56

Ce soir, comment souvent, j'avais du mal à dormir. L'ombre et le noir me faisaient peur et pourtant j'étais incapable de dormir avant leur venue... Je respirais tranquillement dans mon lit en essayant de chasser la peur. Bordel. J'en ai marre ! Je me levais, en restant le plus discrète possible. Je tirais les rideaux de la chambre, je découvris une magnifique lune bleue, une lueur étrange... j'allais me recoucher avant de penser que je pourrais peindre l'académie nimbée de cet lumière. Je sortis un chevalet de mon armoire, saisis la sacoche remplie de tubes de peintures et je sortis à l'extérieur, dans le jardin. Je me mis à peindre tranquillement... jusqu'au moment où je jetais un coup d'oeil et que je vis un portail s'ouvrir devant la lune et deux personnes se battre en sortant de celui-ci. Je ris avant de dire pour moi-même :

"Franchement, la fatigue me réussit pas. J'commence à halluciner !"

Je repris ensuite calmement ma peinture et au deuxième coup d'oeil je sentis le regarde de l'une des deux personnes se poser sur moi. Je me sentis mal, très mal. J'avais envie de fuir et de crier. Une boule dans mon estomac, le souffle coupée, je restais paralysée devant ma toile. Les yeux grands ouverts qui observaient encore la scène. Celui qui n'était pas encapuchonné fut frappé par l'autre, ce qui eut pour effet de le propulser au sol. J'allais me précipiter pour tenter quelque chose sur celui que je supposais être le méchant, soit celui caché sous son long manteau, mais il avait disparu. Je décidais donc d'aller m'occuper de celui qui était tombé. Je l'inspectais comme il faisait pour moi. Il prononça quelques mots et ne finit même pas sa phrase avant de tomber dans l'inconscience. Je pris de la peinture bleue que j'étalais sur une serviette que j'utilisais d'habitude pour essuyer la sueur que je pouvais avoir sur le visage. Je transformais la peinture en eau et posais la serviette mouillée sur le front du garçon. Je crus d'abord à un elfe en voyant les oreilles pointues puis ensuite je vis deux petites cornes de démons. Il était quoi ? Mi-elfe mi-démon ? Bonne question, pourtant il semblait voler toute à l'heure. Il serait le fils d'une personne déjà hybride ? J'avais pleins de questions à lui poser, la curiosité est souvent un défaut et il pourrait s'avérer l'être dans cette situation. Je ne pouvais pas déterminer s'il était avec ou contre nous. Si ça se trouve c'était l'un de ceux qui avaient attaqué l'académie lors du banquet ? J'en savais rien et ça me frustrait. Je dis entre mes dents :

"Bordel. Réveille-toi vite..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
KazumaLun 11 Juil 2016 - 23:39

Un soir comme un autres... Ou presque. Le demi dieu du vent, Kazuma révassait sur le toit des dortoirs de l'académie. Il repensait à ce qu'il s'était passer il y a quelques jours... Le banquet, cette défaite toute particulière... Cette cicatrice qui restera à vie un rappel à la faiblesse. Il ressentait l'envie de devenir plus fort... Mais aucune motivation l'habitait en ce moment.

Allongé sur les tuiles, il fixait la lune bleutée en ce soir... Pourquoi bleue d'ailleurs ? La lune ne devrait elle pas irradiée une légère lueure blanchâtre ? Ce bleu était à la limite effrayant... Comme si l'équilibre des choses allait être déréglé par on ne sait qui, et commençait par la Lune... Ce scénario digne des plus grand livre de fantasy aurait pu vite devenir habituel si la situation ne s'aggravait pas plus lorsqu'un portail s'ouvrit « sur » la Lune...

En sortit deux silouhettes, s'affrontant visiblement. Le jeune homme du vent se levait et regardait la scène d'un air neutre... Se demandant s'il ne s'agissait pas d'un rêve ou quoique ce soit de semblable... Après vérification à l'aide d'un pincement... Il s'avérait qu'il était bel et bien réveillé...

Le combat touchait apparemment à sa fin et l'un des deux inconnus fit connaissance avec le sol du grand jardin de l'académie... Qui était juste à côté de la position de Kazuma, en contre bas des dortoirs... Y aller, et prendre le risque d’être en danger... Ou restez simple spectateur, et ainsi rester loin de tout ce qu'il pourrait se passer...

Naturellement, la curiosité l'emportait et le garçon passait de sa gentille personnalité, à la mauvaise... Puis, activant sa magie de Demi dieu, il se laissait tomber du toit jusqu'au sol. Sa chute fut ralenti par un courant de vent ascendant suffisamment puissant pour le faire flotter tout le long de sa descente.

Il courait en direction de la position d’atterrissage du dernier restant dans ce monde pour en apprendre plus sur ce qu'il venait de se passer... Mais sa course s'arrêtait à hauteur d'un arbre, il se cachait derrière celui-ci et voyait au loin une jeune fille, accroupie devant un homme, celui qui avait chuté après s'etre pris un coup fatal...

Il hésitait un moment avant de finalement s'approcher du duo... Cassant une branche au passage, involontairement. Ce qui mit en alerte la demoiselle, qui se retournait, prête à en découdre.
Kazuma la rassurait tout de suite en mettant ses mains en avant, paume ouverte pour montrer qu'il n'allait rien tenter...

« Oulah, doucement ! Je ne vais rien te faire, ni à lui d'ailleurs... C'est juste la curiosité qui m'amène... T'es au courant de quelque chose ? Il vient d'ou ?... Tu fais quoi encore réveillée ? A 12 ans on dort déjà normalement à cette heure ci... »


Il se reprit plus serieusement et fixait le jeune homme au sol, inspectant ce corps si particulier... Cornes, ailes, oreilles d'elfes... et tant d'autres éléments qui ferait douter plus d'un sur la nature de l'inconnu... La nuit va être longue...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 34
Soras : 50

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/50/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Chloé.AMar 12 Juil 2016 - 0:30

La nuit était tombée et je n'arrivais pas à dormir. Je tournais à droite, à gauche dans mon lit jusqu'à tomber au sol accompagné de couverture. Je me demandais bien ce qui pouvais m'empêcher de dormir. La nuit avait l'air calme. Je fus attiré par la fenêtre oú les volets étaient entre-ouvert et je vit une lune. Oui, une lune bleue. Je trouvais ça étrange mais ça devait être la cause de ma  perte de sommeil. Soudain je vis un portail ? Oui c'était bien un portail qui s'ouvrait devant la lune et j'avais l'impression d'y voir deux silhouette. Était ce mon imagination qui me jouait des toues ? Ni une ni deux, sans vraiment y réfléchir je me décidais de partir. Je pris le premier pull qui me passa sous la main et partis par la fenêtre en toute discrétion.

J'avais atterri comme un félin dans toute sa splendeur. Je me dirigeais vers la lune et je vis et je sentis au moins trois présence. Il s'était passé surement quelque chose mais je ne voulais pas courir pour ne pas les effrayer, ni me faire tuer, on sait jamais.

Il y avait bien trois personnes. Une allongé par terre et deux près de celle ci. Je sentais l'odeur de leur sang. Que des différents, et je ne pensais pas que c'était du sang d'humains. Entre ces trois il y a Pen avait un qui m'attirait plus que les autres mais je ne pouvais pas savoir la race.

Enfin arrivée par mis le groupe je fis mine que je n'étais pas méchante en montrant mon plus beau sourire. J'avais fais un peu de bruit et les deux individus s'était retourné d'une vitesse incroyable. Ils avaient sûrement eu peur.
Je chuchotais:

-Qu'est ce qu'il s'est passé ici ? Rien de grave j'espère!

C'est la que je vis le jeune homme allongé par terre. Je ne pouvais pas déterminer sa race. Il avait des cornes, des oreilles pointues, des ailes et d'autres caractères comme cela. Je trouvais ça très étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 06/06/2016
Messages : 76
Soras : 105
Couleur de dialogue : #0099cc

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 55/ 30 / 00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KalypsoMar 12 Juil 2016 - 19:18


  • Le son du silence est agréable, entendre les feuillages s'entremêlaient lorsque nos paupières sont closes, savourer l'humidité et la fraîcheur nocturne, et bien que la jeune ange ne pouvait voir à plus d'un mètre dans sa chambre enfermée, l'illusion lunaire donnant à ses yeux une image d'une lune géante et bleutée. L'adolescente Kamiko en profita avant de reposer son corps et particulièrement ses ailes d'anges qui travaillaient beaucoup. Elle en avait parfois des sortes de courbatures, compassion à ses jambes incapables de rien. Allongée sur le dos, les yeux clos, le sommeil dans un état entre le réveil et le rêve, intangible, incapable de distinguer une réalité vraie sur le moment.

    Ce n'est que quand des bruits sourds et répétés parvinrent à ses oreilles que le réel et l'irréel se mêlèrent à son songe évoquant vaguement son ancienne vie et cet hôpital. C'est dans un écroulement du rêve et du bâtiment, comme si l'apocalypse intérieur pouvait durait sept secondes. Kamiko se retrouva aussitôt les yeux ouverts, en alerte, balayant sa chambre du regard, la respiration haletante.

    Apeurée, elle resta quelques secondes sous sa couette, enroulée comme un petit sushi, puis elle se décida à se libérer de sa prison préférée pour jeter un oeil à la fenêtre. Elle avait l'impression d'entendre un certain remue-ménage comme si cela avait réveillé une partie de l'académie. Elle décida d'ouvrir sa fenêtre et de sortir en volant, jeter un oeil par pur curiosité et si il y a un danger elle irait voler autre-part. Avant de sortir elle vérifia tout de même que son bandage était-là... Si il y avait un problème, autant prévoir pour la suite pour la peureuse qu'elle était.

    Avec une certaine angoisse et une fois de plus en pyjama elle s'échappa de sa chambre. Elle aperçut trois silhouettes, en arrivant près du grand jardin de l'académie. Elle arriva près d'un arbre à deux mètres de tous ces gens inconnus qui lui foutaient plus la trouille qu'autre chose. Elle observa vaguement l'homme à terre, en position de faiblesse, mais la végétation morte, le cratère lui donnèrent mal au ventre, comme un mauvais pressentiment, mais pour cette peureuse, tout ce qui pouvait avoir une corrélation avec le danger était synonyme d'une peur angoissante. Les mains agrippaient à l'arbre, elle sortit juste sa tête et énonça ce qu'elle pensait ce qui devait se faire, elle partisante de l'ordre.

    "Excusez-moi...
    ", sa voix était trop faible...

    "Excusez-moi...vous devriez essayer de le mettre en position latérale de sécurité et de vérifier ses éventuelles blessures ..."
    , énonça t'elle vraiment d'une voix forte.

    "Peut-être l'attacher si c'est une bête sauvage..."
    , elle continua dans ce murmure sous l'emprise de sa peur.

    Elle s'impressionna elle-même d'avoir eu cette dernière pensée, mais la peur et ces inconnus faisait qu'elle était dans une position assez angoissante. Elle jeta un regard à ces individus, sans les reconnaître, des visages familiers, mais elle ne pouvait y mettre un nom. Bref, elle resta derrière son arbre et observa la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 01/01/2016
Messages : 275
Soras : 174

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/50/60
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Mary PandémoniaMar 12 Juil 2016 - 20:28

Cette nuit n'allait pas être comme les autres. J'en étais sûre. Quelque chose clochait. La lune, comme à son habitude, était haut dans le ciel, baignant le sol de la clarté de ses rayons. Cependant... La lune n'était pas normal. D'habitude, elle brillait d'un éclat pur, mais là, elle était bleutée. Ce n'était pas normal... En général, quand quelque chose de pas normal se produit, ces derniers temps, un truc nous arrive dans la tronche. Et puis, cet éclat bleu... Le bleu, c'est bien, mais quelque chose va mieux avec le noir de la nuit: une lune écarlate, comme le sang ! Sauf que malheureusement, je ne pouvais rien y faire. Sauf peut-être créer une brume écarlate qui recouvrirait tout le ciel, dont la lune, mais... C'est un projet impossible à faire, à moins d'être un personnage de jeux vidéos. Et d'avoir envie de se faire poutrer par une prêtresse de temple qui passe par là... Non, ce n'étaient pas mes projets. Finalement, après avoir passé 3h à observer la lune, entrecoupées de nombreuses pauses... Et au final, j'étais déçue. Rien ne s'était passé. Juste le calme plat de la nuit, et quelques moustiques morts comme des faibles après que je les ait écrasés...

Bref. J'avais soif, et une puissante envie d'uriner. C'est pour ça que je me dirigeais vers les toilettes. Les détails, je les épargne. Puis, alors que j'étais prête à aller définitivement me coucher jusqu'à demain matin... Un bruit sourd retentit. Une explosion. Tout près d'ici. Comme si nous étions attaquer... Un autre assaut de Taiyou ? Bon sang, on n'a pas eu le temps de se préparer... J'espère au moins qu'ils étaient moins forts que la dernière fois. Et qu'on pourrait les vaincre... Car sinon, mon honneur prendrait un autre coup, et ce coup là, serait... Celui de trop ? M'enfin, bref. Pourquoi c'est quand je pars aux chiottes que les trucs intéressants se passent ? Alors que je me rhabillais dans ma chambre, je pouvais voir que tout le monde dormait. Sauf Laeva. Elle se frottait les yeux, réveillée. Rah, mince, elle va encore être de sale humeur parce qu'elle n'a pas encore dormi... Bon, c'est pas grave. Je me dirigeais vers elle, avant de m'accroupir devant, et de parler, calmement.

- Imouto-chan ! Dépèches toi de t'habiller ! Je crois qu'un truc ne tourne pas rond ici... Je descends voir ce qu'il se passe ! Viens si tu veux, mais là, c'est urgent, je ne peux pas t'entendre, désolée !

Puis, j'ouvris la porte de la chambre, avant de détaler comme un lapin qui s'appelle Civet dans les escaliers, puis, de descendre en bas, dans le jardin. C'était de là que venait cette explosion... Donc, logiquement, l'évènement se tient ici. Comme dans n'importe quel rpg ou les évènements ne se déplacent pas. Et j'avais raison: il y avait déjà Chloé, une lolicon, une fille avec des ailes d'anges, et Kazuma. Je ne comprenais pas ce qu'il se passait... Mais j'allais à côté de Kazuma, c'est à dire la personne la plus... Rationnelle du lot, et que je connaissais un peu plus, on va dire. Et accessoirement, le copain d'une de mes camarades de chambre, que j'ai vu plus d'une fois, à vrai dire.

- Ouah, c'est quoi ce bordel ici... J'me doutais bien qu'il allait se passer une connerie, la lune n'est pas normale. Bon, c'est qui qui est tombé par terre comme un perso de DBZ et qui a fait cet impact dans le sol ?

Puis, je m'approchais un peu plus près, histoire de voir la personne qui avait atterri ici. Et bien... Je crois que c'est un peu une bêta-test de création de vie qui est tombée dans le jardin. Des cornes, des oreilles d'elfe, des ailes, et j'en passe d'autres... Allié ou futur ennemi ? Seule la suite nous le dira.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 166
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 515
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaMar 12 Juil 2016 - 22:13

Cela fait dorénavant quelques temps que les évènements du banquet se son dérouler. Certain ont réussis à s'en remettre, à s'en tirer malgré les graves blessures qu'ils avaient pu subit et d'autres sont morts et furent enterré. Ces derniers temps, c'était une atmosphère de deuil qui régnait dans l'académie. Certains élèves avaient perdus très probablement des amis, d'autres avaient même quitter l'académie de peur de revivre ce massacre. Le sommeil, lui, était plutôt léger. Les événements qui c'était dérouler en ce premier jour de printemps ne cessait de revenir hanté les esprits à travers moult cauchemars. Un jour où on s’imagine perdre ce qui est le plus cher à nos yeux. Dans tes cauchemars, sans cesse, tu ne peux t'empêcher de craindre cette réalité, cette possible réalité qui ai que ce jour là, tu aurais très bien pue perdre ta sœur. Cela aurait été un déchirement si cela se serrait produit, une fatalité, une chose affreuse , l’effondrement de tout espoir dans une vie malheureuse. Ce cauchemar est douloureux, il fait peur, il fait naitre sur ton corps endormis des sueurs froide mais aux bords de tes yeux aucune larme, juste... derrière ses paupière fermée une rage sans nom ou tu jure que ceci n'arriveras plus jamais. Ou tu jure de détruire et d’anéantir ces êtres ayant menacé ton bonheur et tes espoirs d'être éternellement heureuse aux côtés de ta sœur. Ils vont payés, tu rêve de tous les faire... EXPLOSER !

Je me réveille, soudainement, effrayée, un bruit sourd ayant fait légèrement trembler le bâtiment et une étrange lumière bleuté passant à travers les carreaux de la fenêtre. Un bruit sourd, semblable à une explosion ou à un crache semblait avoir retendit dans tout les bâtiments. Cela semblait provenir de l'extérieur. Mon cœur battait fort, je reprenais doucement ma respiration et vit ma sœur rentrer dans la chambre en toute hâte, me semant de me dépêcher de m'habiller. Elle ne perdit pas une seconde, et partie à toute vitesse dans les couloirs. Je me levais hors de mon lit, me dirigeant vers mon armoire avant de m'arrêter un moment, une main sur ma tête. M'agitée ainsi n'étant pas vraiment bon pour le moment, j'avais oubliée que je devais faire un minimum attention. Peut-être que je devrais me recoucher ? Non ! Onee-sama est partie dehors ! Si on était attaquer encore par ses êtres infâmes ? Je ne pouvais laisser ma sœur courir le moindre danger. Je me suis alors dépêcher d'enfiler rapidement mes vêtements habituel de tout les jours, et ai mit mon chapeau sur ma tête en raison du fait que pour le moment, on parvenait à voir encore deux petites cicatrices sur ma tête.

Plus vite, plus vite. Elle avait finit, elle descendait maintenant les escaliers d'un pas rapide. Prenant néanmoins quelques poses pour éviter de commencer à avoir des vertiges. Finalement il aurait peut-être fallu les prendre les médicaments dégueulasse imposer par l'infirmière, ça éviterais tout ce mal pour rien. Elle arrivas enfin dehors, avec quelques minutes de retard par rapport à ça sœur. Et d'un pas lent, elle avançait vers le cratère, le fourreau de son glaive de feu à sa taille car en effet, elle ne comptait pas venir non préparée à une potentielle agressivité, et en voyant la nature détruire, Laeva se disait qu'elle avait bien fait.

Les roses ? mortes... Le parterre de tulipes ? mort... tout était mort autour de sa cratère. J'étais sur le pied de guerre, on pouvait dire ça en effet. Je n'étais pas vraiment de bonne humeur. Premièrement car j'aurais bien voulue dormir cette nuit, et deuxièmement car à mes yeux, juste sous mon nez, il y avait un problème. J'ai commencer à accélérer ma démarche. Une main sur le manche de ma dague, et prenant les avant par rapport à ma sœur. C’est à dire que je me mis entre elle et le cratère, regardant d'un air cruel la vermine se trouvant au fond. Visiblement la personne était inconsciente, c'était le plus important pour moi. Certains s'étonnait que ce sois un mélange de tout et n'importe quoi, moi je m'en foutais je voulais juste savoir si il était une menace et pour moi, son armure rimait avec arme. Je poussais alors l'idiote qui semblait contempler ses pectoraux et vouloir qu'il se réveille pour aller dans le cratère.

-Toi... si tu te réveille... je te promet que tu va pas pouvoir toucher ne serais-ce qu'a un cheveux de ma Onee-sama.

La démone se fichait bien du regard des autres qui pourraient peut-être se demander ce qu'elle foutait. Après un petit moment, Laeva ressortit difficilement du cratère et jetat ce qui semblait être une arme, une espèce de Katana dans les buissons. On pouvait voir clairement que la démone était plutôt de mauvais poils et était loin de vouloir qu'un autre emmerdeur vienne commettre un massacre en ses lieux. Elle jetât alors un regard à sa grande soeur.

-Onee-sama... je te promet... si celui-là il cherche également à nous tuer... et à te faire du mal... je lui crève les yeux et j'arrache ses membres un par un !!!

Enflure, vermine, nuisible. Je me fiche bien de savoir qui tu es, t'es armé, en armure et t'a déjà défoncer une bonne partie du jardin. C'est déjà une bonne raison pour pas t'aimer. Puis cette lune bleu en plus... je déteste le bleu... c'est une couleur que je déteste... ça me rappelle la glace et l'eau, des choses que je n'aime pas trop. Je peux t'assurer que je ne vais pas regarder ailleurs. Je vais rester là, devant toi. Je veux que tu me vois quand tu seras réveiller. Je veux que tu réfléchit à deux fois avant de sortir quelques choses de ta bouche quand tu sera réveiller. En fait... tu m'emmerde presque à dormir alors que moi aussi je voudrais être dans mon lit...

"RÉVEILLE TOI !!!!"
cri la démone à plein poumon alors que d'autres élèves dont sa sœur étaient présent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
KainMer 13 Juil 2016 - 3:19

Résumé de l'Acte I :


La Lune était toujours aussi grande, aussi bleue et surtout brillait toujours autant dans ce splendide ciel nocturne. Les curieux débarquaient les uns après les autres, et bien entendus, les questions se soulevaient mais aucune réponse ne semblait vouloir s'offrir aux personnes présentes.


La première sur les lieux fût Iria, qui a été témoins d'une scène des plus.. Inquiètante, fort heureusement pour elle, rien ne lui était arrivé, l'étranger qui avais mis à terre le jeune inconscient avait disparus sans porter plus d'attention à la jeune femme.


Ensuite vint Kazuma, qui semblait plus inquiet de la réaction de la jeune femme qui le précédait que la situation en elle même, et la curiosité le démangeait tant qu'il ne pus s'empêcher de rejoindre les rangs.


Ce fût ensuite le tour de Chloé, une autre curieuse qui dévorait des yeux le jeune homme, Kamiko qui semblait tétanisé alors qu'elle n'assistait qu'aux résultats, ainsi que Mary, une démone un peu extravertie, mais pour qui la principale préoccupation était : '"Mais qu'elle est cette chose ?"


Pour finir, une dernière arrivante de dernière minute, visiblement de très mauvaise humeur : Laeva, la jeune soeur de Mary, qui déboula en péstant et envoya rapidement voler l'arme du jeune homme inconscient dans les buissons, avant de lui hurler :


- "RÉVEILLE TOI !!!!"




Acte II : Le Réveil.


Qu.. Quoi ? Où suis-je ? J'entendais du bruit, des paroles... Des gens parlent ? Qui sont-ils ? A peine ouvrais-je les yeux que la première chose que je vis fût une jeune fille dérobant mon Sabre, je n'eu la force de l'en empêcher, a vrai dire, tout mon corps souffrait d'une douleur atroce, cette même jeune fille se tourna vers moi, et m'ordonna de me réveiller... A ce moment là, je fût pris d'une violente douleur à la tête, tout mon corps se crispa comme sous l'influence d'une terrible torture, quelque chose s'insinuait dans mon esprit, de force.
~La Voix:
 



Qui ? A qui appartenais cette voix ? Je l'ignorais, et plus j'y pensais, plus je semblais me perdre dans les méandres de mon esprit.
~La Voix:
 



J'essayais de comprendre, pourquoi voulait-il que je tue ces personnes ? Encore une fois, il me faisais me poser de plus en plus de question, et pendant ce temps là, mon corps se relevait... Et aprés tout ? Il a raison.. Visiblement, ils me regardent comme si j'étais un Monstre... Qu'est ce qui m'empêcherait de leurs ôter la vie ? Ces enfants ignorent qui je suis, moi même, je n'en ai aucune idée... Et plutôt que de m'aider, ils se tiennent là, à me regarder creuver sur le sol ? Je devrais en tuer un, ils auraient une bonne raison de se sentir menacer...
~La Voix:
 





Je me tenais désormais droit, mes avants-bras étaient recouverts de flammes bleues et noires, je les fixais, les uns après les autres.
~La Voix:
 

Encore ? ''Lui'' ? ... Je reprenais petit à petit le contrôle de mon corps, et je compris vite l'influence que cette voix pouvait avoir sur moi, il me faisait perdre le contrôle, me donnait soif de sang, il exacerbait ma colére pour me dévorer de l'intérieur.. Je repris donc instantanément mon calme, tenta de chasser cette voix de ma tête et de redevenir moi même.. Qui que je puisse être.. La seule chose dont j'étais certain, c'est qu'en aucun cas j'avais envie de blesser ces personnes.



~La Voix:
 



Tss.. Visiblement, simplement me calmer ne suffisait pas, mais au moins, il semblait avoir perdus l'envie de me faire perdre le contrôle, confirmant juste ce dont je me doutais déjà..


Une fois sortis des méandres de mes pensées, je finis par rediriger mon attention vers ceux qui m'entouraient, et l'endroit où j'étais.


- Excusez moi... Où suis-je ? Et qui êtes vous ? ..


Dis-je en les regardant, l'air totalement perdus, je me rendis compte que j'étais à genoux, devant eux.. Un cratére autour de moi, et une zone de végétation morte, était-je le responsable de tout cela ? Ca explique leurs méfiance finalement... Un sentiment me pris aux tripes, je tourna rapidement la tête vers mon arme dissimuler dans les buissons, un sentiment que je ne supportais pas me rongeais de l'intérieur... Un sentiment d'impuissance. Je tourna de nouveau la tête vers les quelques personnes qui me surveillaient.


- Je.. Je ne suis pas un Ennemi..


Ma tête.. Encore.. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Alexia CallahanMer 13 Juil 2016 - 20:47

C'est avec le ventre rempli grâce à Alexia que je continuais ma visite en ville, histoire de trouver de quoi effectuer le métier qui me permettrai d'éviter de finir en squelette d'ici les prochains jours. En fait, rien que cette expérience d'avoir la dalle comme un con dans une ville aussi bien aisée... Ça me donnais envie de devenir tavernier, ou aubergiste... Bref, de quoi me nourrir moi et d'autres personnes. En plus je pourrais rembourser Alexia comme ça, de façon très sympathique! Nan mais, franchement, ce serait une bonne idée! Travailler en intérieur, au chaud en hiver, sans avoir besoin de courir partout, le tout dans une bonne ambiance, de l'animation et j'en passe.

Toujours sans le sou par contre, je me demandais comment j'allais m'organiser. Un emprunt à une banque? Je suis sur qu'on va me surtaxer... Et pis j'ai déjà quelqu'un à qui rendre la pareille. Enfin, il faut bien faire quelques sacrifices. Passant devant la grille de l'académie, je regardais l'endroit où j'étais assis tout à l'heure, quand il faisait encore jour. Je me disais que je pouvais m'en sortir facilement, au final. Je me mis alors à sourire légèrement, comme pour montrer ma fierté à moi-même... Avant de regarder la lune, car je voulais un peu de lumière. En parlant de lune, celle-ci était bleue. Je ne m’interrogeait pas longtemps là dessus, car dans ce monde, il y a un tas de gens bizarre, alors pourquoi pas une lune bizarre? Il faut être ouvert d'esprit pour avoir ce genre de raisonnement, ou être très con.

Soudain, une secousse et un son terrible fit trembler le sol et les fondations des bâtiments que je longeais. J'eu la chance de ne pas me casser la gueule, car je ne m'étais vraiment pas préparé à ça. A moitié assourdi, je tentais de savoir d'où venait le son, et ça venait de l'académie, mais où dans l'académie, je ne sais pas trop... j'y suis jamais entré. En tout cas, ce bordel m'intriguait, alors je n'hésitais pas à passer par dessus la grille en effraction pour me diriger vers la source du bruit. et surement l'épicentre de la secousse. Plus tard, je me retrouvaiss tant bien que mal à cause de l'obscurité, qui même avec la lune est assez chiante pour chercher quelque chose, à voir un groupe de personnes dont je n'arrivais pas à déterminer le nombre, le style et tout ça. Me méfiant un peu, je sorti ma hachette de mon fourreau, elle allait peut-être, je dis bien peut-être servir... M'approchant à pas feutrés du groupe, des silhouettes commencèrent à se dessiner... Je voyais... Quatre, cinq filles? Dont deux avec des ailes n'inspirant pas trop la sérénité. Un type que je n'arrivais pas à déterminer car il était dans une sorte de manteau à capuche, et un autre allongée sur le sol qui avait l'air de s'être reçu un énorme obus. Le type allongé ressemblait d'avantage à un des quatre fantastiques qu'à un humain classique. L'entendant marmonner, ainsi que les autres personnes qui se posaient des questions, je me rapprochais d'avantage pour être à à peine un mètre du groupe.

- Excusez moi... Où suis-je ? Et qui êtes vous ? ... Je.. Je ne suis pas un Ennemi...

Suite à sa phrase, je ne pouvais m'empêcher de faire une remarque qui allait faire tomber la discrétion que je faisait...


-Griff: Bah putain, j'te croyais dans le coma..... (baissant un peu la voix) Raaah, premier obstacle pour ma taverne: les gens qui picolent au poings de tomber dans le coma sans payer... vais devoir régler ça une fois construit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
KazumaVen 22 Juil 2016 - 0:26

Kazuma était sur les lieux de l'impact et ne comprenait presque rien à la scene qui se déroulait sous ses yeux... Il tentait de comprendre, et pensait être le dernier arriver sur les lieux. Sauf que d'autres arrivaient juste derrière lui, dont notamment Mary, une camarade de combat depuis un long moment déjà... S'en suivi aussi rapidement d'une autre fille, vue au banquet... Cette fille qui à mit à feu la salle entière...

C'était la première à se précipité vers l'inconnu... Pour lui subtiliser son arme. C'était finement penser. Elle semblait colérique et hurlait à la Lune et à cet homme de se réveiller... Ca ce n'était pas bien penser par contre... Même désarmé, personne ne pouvait savoir de quoi il était capable.

Il se levait juste après cela, prit de rage et avait des flammes sur les bras... Elle n'était pas d'une couleur normale et ne pouvait donc pas venir de l'autre fille à côté de Mary... Serait-ce la nature de son pouvoir ? C'était embêtant... Mais il semblait lutter contre soi même pour ne pas causer un massacre. Il finissait par tituber, ses flammes s'éteignant et tombait sur les genoux. Il se justifiait par « Je ne suis pas un ennemi » alors qu'une minute avant, il avait tout ce qu'il lui fallait pour nous exterminer... C'était... Ironique ?

Le gentil Kazuma prit les devants, remonter pour une fois. Il semblait assez contrarié par le changement de comportement de cet inconnu...

« Tu es ici à l'académie Seïka... En temps normal je t'aurais souhaité la bienvenue et t'aurais aidé... Mais avec les événements qui se sont récemment passé, tu n'es pas vraiment le bienvenue ici... Ennemi ou non. »

Le jeune homme du vent se retournait, complètement désintéressé désormais de la situation qui se présentait à lui... Il voulait tout simplement laisser les autres s'en occuper. Mais... Le mauvais côté de Kazuma reprit rapidement le dessus, puis revint sur ses pas en changeant d'avis et avançait jusqu'à l'inconnu déboussolé.

« Tout compte fait, je peux peut-être t'aider... Mais tout dépend de toi... Si tu es près à me suivre, tu peux avoir la vie sauve... Sinon ceux derrière moi ne te laisseront même pas sortir de ce jardin, sans prendre ta tête... »

Il se retournait et se dressait face aux autres.

« Dites, je pense qu'on peut lui laisser une chance, non ? C'est pas parce que l'académie Taiyou nous as presque exterminer il y a peu que ce gars va en faire de même... Vous ne pensez pas ? »

Disait-il d'une voix assuré... Jusqu'à ce que le gentil Kazuma venait reprendre la parole.

« Je suis désolé... Mais on devrait quand même réduire les risques de revoir l'académie saccagé par un fou obsédé de pouvoir... Je pense que... »

Mais l'autre Kazuma ne voulait pas se laisser dominer aussi facilement et revint à la charge... Son œil revirait au rouge instantanément et il reprit le contrôle... Il semblait parler avec Mary, mais il était en train de parler à son autre lui... en public.

« Oulah, tu vas pas t'imposer mon gars, j'ai pas finit de négocier la paix en ce monde, alors tu vas pas la ramener et tout foutre en l'air ! »

Suite à cela, le méchant Kazuma échangeait son regard avec celui de Kain, attendant une quelconque réponse... Il affichait un air un peu supérieur, sur de lui, mais au fond, il était hésitant, il allait prendre un pari risqué avec ce parfait inconnu...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 06/06/2016
Messages : 76
Soras : 105
Couleur de dialogue : #0099cc

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 55/ 30 / 00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KalypsoSam 23 Juil 2016 - 16:51

  • Derrière son grand arbre, la petite resta médusée jusqu'à que la bête sauvage parle. Il n'était pas un ennemi d'après ses dires. Et de là cette simple phrase laisse le doute encore et toujours dans Kamiko. Il y avait eu ces flammes bleus..terrifiantes. Un jeune homme présenta les lieux, il semblait être assez à l'aise et parla beaucoup, un peu trop même. La silencieuse Kamiko examina la situation et bu les paroles de chaque individu avec attention.

    Le jeune garçon du nom de Kazuma lui semblait assez étrange. Mais Kamiko resta silencieuse à ce propos, mais eu un gros haussement de sourcil. Car après tout cette bête potentiellement dangereuse, on ne savait toujours pas qui il était. Peut-être un ancien humain de la Terre, mais il n'en demeurait pas moins qu'aucune certitude ne pouvait être faite à ce point là du savoir commun à toutes les personnes présentes ici. Seul la bête pouvait savoir. L'ange sortit de sa cachette, se dévoilant pour les personnes qui ne l'avaient toujours pas remarquées. Et surtout se montrant les bras croisés, les jambes flottantes, assez haute dans le ciel pour avoir une perspective de vu aérienne. Et c'est son âme de juge qui parla dans une confiance naturellement calme et sans agressivité, seul un brin de peur pouvait toujours se lire dans son regard et sa position. Kamiko était en effet toujours rester près de son arbre, mais elle n'était plus cachée derrière le tronc.  :

    "Avant de poser des questions sur notre environnement dont vous avez eu la principale réponse par ce cher jeune homme avec qui je ne suis pas d'accord, vous pourriez vous présenter, c'est fondamental. On aimerait surtout savoir le pourquoi du comment. Alors...parlez...dîtes nous ce qu'on ne sait pas...car vous êtes comme l’intrus sur un territoire ennemi."

    C'est sa peur de l'inconnu qui parlait encore et toujours, sa méfiance envers cette personne qui pourrait être un criminel. Kamiko était peut-être naïve, mais quand elle avait peur, celle-ci domine. Naïve sur certains points, mais au vu de la situation des événements passés, et de l'atterrissage rocambolesque de cet homme, seul sa méfiance pouvait dominer et sa peur. Heureusement qu'elle était calme, et avait une bonne analyse des choses. Merci cette passion pour son futur métier. Sa justice fera honneur à la Cour.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 34
Soras : 50

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/50/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Chloé.ADim 24 Juil 2016 - 13:24

Le jeune homme avait enfin ouvert les yeux, je le regardais attentivement, curieuse de savoir qui était cet inconnu. Tout le monde parlait dans tout les sens. Que des choses différentes.  Je pensais que ma tête allez bientôt exploser. En plus de ça j'entendais les coeurs des personnes autour du jeune homme, dont celui du jeune homme. L'odeur que j'avais senti précédemment était celle du jeune homme allongé qui avait prétendu ne pas être un ennemi. Soudain la voix d'une jeune fille me fit lever la tête.

"Avant de poser des questions sur notre environnement dont vous avez eu la principale réponse par ce cher jeune homme avec qui je ne suis pas d'accord, vous pourriez vous présenter, c'est fondamental. On aimerait surtout savoir le pourquoi du comment. Alors...parlez...dîtes nous ce qu'on ne sait pas...car vous êtes comme l’intrus sur un territoire ennemi."

Elle n'avait pas totalement tort après tout.je relancer mon regard sur le jeune homme. J'espérais qu'il n'était pas trop blessé.

-Je suis d'accord avec elle! Tu n'as pas perdu la mémoire au moins ?

Je sais c'était déplacé mais il fallait le demander n'est ce pas ? J'avais peut être fait une bêtise mais j'avais parlé dans tout ce broua pour moi c'était le principal pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 01/01/2016
Messages : 275
Soras : 174

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/50/60
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Mary PandémoniaLun 25 Juil 2016 - 21:58

Quelques secondes après mon arrivée, Laeva arriva aussi, avant d'attraper le katana qui semblait appartenir à la... Chose inconsciente, et de l'envoyer dans les buissons. Bon, au moins, la bêta-test vivante ne nous attaquerait pas avec ça... Sauf si il peut le faire revenir à lui comme ça, en l'attirant par sa volonté. C'est alors qu'elle menaça de le tuer si c'était une menace... Je patpatais l'épaule de ma soeur en souriant. De toute façon, c'est ce que je comptais faire. Si jamais c'était une menace, envoyée par Taiyou ou par autre chose... Après tout, maintenant, il fallait faire gaffe. Enfin, si jamais c'était un des leurs, je doute qu'ils aient envoyé un de leurs plus faibles éléments, ou alors, ça serait nous sous-estimer drôlement. C'est alors que Laeva hurla à pleins poumons, lui donnant l'ordre de se réveiller. Rapidement, mon sourire fit place à un rictus. J'aurais peut-être du lui dire que quand y'a un inconnu qui attérit dans le jardin et qui n'a pas l'air très commode, de faire en sorte de le neutraliser AVANT de l'attaquer. Ou alors, de prendre soin de lui. Mais pas de gueuler à pleins poumons. Si ça se trouve, il va se lever du pied gauche et vouloir tous nous massacrer...

C'est alors que l'inconnu se releva, un regard bestial, des flammes bleues et noires sur les bras. Ainsi, ma foudre n'était pas la seule chose a avoir une couleur anormale ? Je me mettais sur mes gardes, prête à envoyer la sauce si besoin. La sauce... Samouraï. BON, ON PEUT PAS TOUT AVOIR HEIN. Bref. Alors que je m'apprêtait à foncer sur cet indivdu quoi voulait clairement faire un barbecue avec nous, sauf qu'on serait la viande et lui le barbecue, pour l'attaquer et pour que le courant passe mieux entre nous, il se mit à genoux avant de se la jouer instabilité totale. C'est alors qu'il nous demanda qui nous étions, ou nous étions, et précisa que ce n'était pas notre ennemi. BIZARREMENT, venant de quelqu un qui avait la ferme intention de nous sacrifier sur l'autel du muscle, je ne le croyais pas trop ce qu'il disait. J'étais un peu méfiant, mais peut-être n'était-ce qu'une première impression. Kazuma lui expliqua a peu près tout ce que l'on pensait tout bas, et l'ange que je ne connaissais absolument pas lui demanda de se présenter, appuyé par Chloé. C'est vrai, ça, il ne s'était pas présenté. Je hochais la tête, les bras croisé; comme un pnj à la con.

- Et si nous faisions ça autour d'un bon match de catch en bouffant des chocapics, ça serait mieux comme ambiance, non ?

Je n'aimais pas spécialement cette ambiance. C'était trop sérieux, et c'était limite si ça n'allait pas partir en guerre totale... Autant réchauffer un peu l'ambiance, non ?

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 18/10/2015
Messages : 569
Race : Elfe
Pouvoir : Contrôle de l'eau
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Etudiante
Soras : 6251
Avatar utilisé : OC de moi o/
Autre(s) compte(s) : La & Raphael
Couleur de dialogue : Blue (#0000FF)

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/55/25
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
ShioMar 26 Juil 2016 - 13:34

Shio n'arrivait absolument pas à dormir, comme si le monde des rêves ne voulait absolument pas d'elle. C'était surtout que la nuit lui semblait très agitée, à en juger par tout le boucan qui venait de dehors. Que se passait-il donc ? Il y avait une fête ou quelque chose du genre ? La jeune elfe aurait bien voulu participer, mais elle était trop fatiguée pour ça. Et elle risquait de faire une nuit blanche à cause du bruit infernal dehors, surtout qu'il lui semblait avoir entendu une explosion. Mais il se passe quoi dehors ? Après plusieurs minutes à hésiter sur la décision à prendre, elle décida de se lever et d'aller jeter un coup d'œil. Elle s'habilla rapidement et sorti en faisant le moins de bruit pour ne pas réveiller ses camarades de dortoir. Elle savait qu'elle brisait le couvre-feu imposé à cette heure-là, mais elle n'en n'avait cure. Elle voulait savoir pourquoi il y avait autant d'agitation.

Arrivée dehors, elle fut surprise par ce qu'elle vit : une créature OGM entourée de personnes qu'elle connaissait plus ou moins. Elle y reconnu évidemment Mary, la jeune démone qu'elle aimait bien; Kazuma, l'homme qui savait pas se tenir et... et ce fut tout. Les autres, elle ne les connaissait soit que de vue soit pas du tout. Néanmoins, l'elfette hésitait à s'approcher, parce qu'elle avait peur de déranger quelque chose, surtout que l'une des personne semblait vraiment en pétard... Mais si elle ne s'approchait pas, comment saurait-elle ce qui se tramait par ici ?

Après avoir assemblé une bonne dose de courage et inspiré un bon coup, elle se dirigea doucement et discrètement vers le groupe de personnes. Elle arriva à la hauteur de Mary, lui tapota doucement l'épaule et, mal assurée, demanda d'une petite voix timide, serrant sa veste :

- Hum... Il... Il se passe quoi ?

Elle attendit ensuite une réponse, un peu anxieuse et regardant chaque personne présente, surtout le type qui semblait être... quoi d'ailleurs ? Il lui faisait peur, surtout avec les flammes bleues et noire qui lui sortaient de nul part et qui disparaissaient peu après. Mais qui était ce type ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 166
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 515
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaJeu 28 Juil 2016 - 23:50

Quel con... mais quel con ! J'essaye de tout faire pour que ce gars venu de nul part ne réprésente pas une menace, et ce gars qui à failli crever découper en deux comme un sachimi veux faire la paix, voir limite faire de cet inconnu son pote ?! Onee-sama pose une main quelque peux bienveillante sur moi. Même si je voyais dans son regard quelque chose qui revient constamment, de la déception. Je me comporte encore mal... c'est ça ? Je suis honteuse et confuse, peut-être que en réalité, agir comme je viens de faire était très mal. Je m'éloigne donc du cratère ou se trouve l'inconnu, après tout, si il agit, il y a suffisamment de personne ici pour s'en charger visiblement. Mieux vallait que je m'écarte et ne commette pas un autre massacre.

Elle s'éloigne, doucement et silencieusement, ayant cesser de crier, ailes et tête basses. Elle c'était un peu calmer et s'éloignait du petit groupe qui se formait, passant à ccôté de la nouvelle arrivée, l'elfe et jetant un rapide coup d'oeil sur elle. Sa se voyait qu'elle était totalement paumée. La démone blonde baillat tout en continuant sa marche quelque peux nonchalante vers un banc du jardin. Elle lançât alors à l'ignorante qui venait tout juste de sortir de son lit.

-Absoluement rien... juste un machin chose zarbi qui est tomber dans le jardin en faisant du bruit et un gros cratère dont personne se méfie. M'enfin... je vais aller me coucher, je préfère voir ailleurs, j'ai pas envie d'être mêlée à une histoire si y'en a encore une...

Je me laissais tombée sur le banc, regardant tout bêtement de loin la suite des évènements. Je ne l'aimais pas ce gars, je le trouvais bizarre...... quoique... moi aussi les gens me trouve bizarre. Me voilà donc à réfléchir sur ce qu'est réellement la difinition de la bizarrerie et.... oui non je m'en fou. Réfléchir à ça àune heure pareil me lasse bien vite. Je regarde alors tout bêtement les fleurs du jardin, regardant autour d emoi, l'air un peu endormie sur mon banc. J'entend sau loin ma soeur parler de Chocapic... moi en vrais je n'aurais rien contre. Une petite bouffe party, en pyjama, à regarder la télé avec Onee-sama... Owiiii.... ça serait tellement mieux que ce gars qui se bouffe le sol tout droit sortit de nul part. Soudainement, quelque chose attire mon regard, les pupilles de mes yeux rouges sens se font plus fines. Je regarde au loin, d'un regard perçant et menaçant. Il y avait quelqu'un.... il y avait quelqu'un qui guettait au niveau du portail.... Ce gars qui est tomber.... il n'est pas seul ?... Est-ce que.... en réalité une attaque se préparerait autour de nous ?

Laeva semble soudainement statique sur son banc. Son air détendu d'il y a quelque secondes disparait subitement. Redevant extrêmement tendue et fixant au loin l'étrange à la hache se trouvant au portail. Elle le regarde un long moment, enfonçant ses ongles dans le bois du banc tellement que la colère montait en elle. Elle s'imaginait déjà le pire. Le portail commençait alors à lâcher des grincement sinistre, il semblait légèrement trembler tout en s'enveloppant d'une légère aura rouge sang qui aurait pue attirer l'oeil de n'importe qui en direction de ce deuxième intrus. Alors que le portail métallique semblait se fissurer de toute part, la démone marmonnât entre ses lèvres.

-Toi mon coco... si tu crois qu'on t'a pas vus.... je peux t'assurer que là... t'es foutu....

Doucement, des petits arc enflammées s'échappait du portail, l'étranger avait quelque secondes pour se mettre à l'abri de ce qui allait se produire, puisque quelques secondes plus tard, le portail éclatât en morceau, produisant des flammes s'élevant vers le haut et reproduisant une idée de ce qu'on pourrait se faire des portes de l'enfer. Les flammes menaçantes semblaient juger de par leurs hauteurs cet homme perdu qui avait oser mettre son nez dans des affaires qui ne le concernaient guère. Ces dernières, s'atténuèrent alors doucement, révélant la silhouette de l'inconnue aux yeux de ceux qui ne l'aurait pas vus.

[HRP : Griff avait remarqué que personne ne le remarquait alors là, je crois qu'on le remarque maintenant ! OwO]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
KainMar 2 Aoû 2016 - 0:08

ACTE III : La Décision.
___________________


Ils me fixaient, tous, me demandait qui j'étais, d'où je venais, pourquoi je tentais de m'en prendre à eux. Certains d'entres eux me voyaient comme un potentiel ennemi, et de rares autres me laissaient une chance de m'expliquer, je voyais bien à quel point la situation était à la fois compliquée et dangereuse, j'avais beau tenter de réfléchir, je n'avais pas le moindre souvenir.. Pas même qui j'étais.. Seul le nom que cette voix m'avait donné : ''Kaïn''.. C'était peut être vraiment le mien ? … Comment en être sur.. ?


Le jeune homme me parlait, donnant un avis sur le sujet avec beaucoup de dualité, étant curieux et intéresse pendant une minute, mais tranchant et impassible durant celle qui précédait. Vint ensuite le tour de la jeune femme ailée, qui s'était réfugiée dans son coin timidement jusque là, et qui s'était malgré tout rapprocher pour donner son avis, celui-ci fût confirmer par une brunette aux yeux rouge iridescents.. Tous semblaient avoir une particularité, mais.. Où étais-je donc ? Quoi qu'il en soit, tous réclamaient la même chose : Des réponses.


- Je.. Je me nomme Kaïn.. Je ne sais pas comment je suis arrivé ici.. Je ne me souviens de rien..


Ma tête.. Encore.. Elle me faisait souffrir, comme si quelque chose tentait de dévorer mon esprit… Au moment même ou une scène apocalyptique se déroulait, le portail non loin se fissurant, comme écrasé par une puissante magie.


~La Voix:
 



Ugh.. Bon sang.. Ma tête.. J'ai.. J'ai mal !!!..


- AAAaaaaaaaaargh !!!


Je me tenais la tête entre les mains, à genoux au sol, le front contre le sol poussiéreux. J'hurlais de douleur en essayant de retenir la colère qui grandissait en moi, tremblant, des flammes irradiant de mon corps, apparaissant par moment sous la forme d'arc de feu noir et bleu.


~La Voix:
 



Non.. NON.. Il fallait que je me calme.. Je n'y arrivais pas, ma tête me sciait en deux ! JE.. Je ne pouvais plus tenir… Bon sang… Un moyen.. Un solution pour… Je sais…


- Ferme.. Ferme là… Je ne.. Leurs ferais pas.. De mal.. Guh..


Mon corps se contractait, démontrant à quel point la souffrance que mon corps endurait était intense.. Il n'y avait plus qu'une solution.. Ces gens devaient m'aider, et je n'y voyais qu'un moyen.. Les y contraindre !


J'attrapa la dague dissimuler dans l'armature de ma botte, et me l'enfonça à dans le torse, à quelques milimètres du coeur, je cracha une gerbe de sang, un sang bleu avec quelques nuances argentés, rappelant le mercure. Je m'éffondra, inconscient, mon sang s'étalant sur le sol. Devant les yeux des personnes qui contemplaient la scène.


_____________________________________________


Il était désormais temps que ces jeunes gens décident du sort qui serait attribué à cet inconnus, apparaissant tel l'un des 4 Cavaliers de l'Apocalypse en plein milieux de la scène du Massacre au Banquet de Printemps. Seront-ils juges, jurés et bourreaux ? Se montreront-ils cléments ? Ou le jeune homme sera-t-il l’exutoire servant à apaiser la fureur de ces jeunes élèves ? La Déesse seule le sait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 06/06/2016
Messages : 76
Soras : 105
Couleur de dialogue : #0099cc

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 55/ 30 / 00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KalypsoLun 29 Aoû 2016 - 19:02

  • Son nom est Kaïn. Kamiko eut une courte vision avant qu'il ne commence à perdre la tête. Ce qui fait qu'elle a été assez prévoyante sur ce coup et qu'elle s'approcha avant qu'il ne commence à souffrir. Parce que dans sa vision qui était floue, sa vision qu'elle n'a vu que deux secondes lorsque l'ange décida de fermer les paupières pour s'hydrater les yeux secs. Une courte vision, un pré-sentiment et un sentiment de douleur lui vinrent visuellement, bref mais concis. Sans cette vision elle n'aurait probablement pas agit de peur, le prenant probablement pour un fou furieux. Un préjugé qu'elle pensait déjà avoir au vu de cette étrange scène. Quand l'individu Kaïn se poignarda lui-même, Kamiko ne resta pas choquée. Elle le savait. Alors c'est elle qui se précipita à son chevet d'un coup de battement d'aile, dans un calme absolu et un certain sang-froid. Est-ce qu'elle pensait à quelque chose? Pas vraiment, juste à aider son prochain.

    Malheureusement elle n'avait pas de pouvoir pour soigner. Elle prit son bandage à son poignet et commença une certaine manoeuvre de premier secours en essayant de compresser sur la plaie. Elle ne toucha pas à l'arme, de peur de provoquer une hémorragie mortelle sur le jeune homme. Dépassée, ne sachant plus quoi faire...Kamiko s'écria d'une voix fébrile...

    "Je...je ne sais plus quoi faire...est-ce que je dois enlever le couteau...? Ou ne faudrait-il pas fermer la plaie..."

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MamoruLun 29 Aoû 2016 - 20:33

Une lune bleue, un bruit sourd, de la précipitation et un immense cri de douleur... Quoi de mieux pour rater sa couture? Bordel. On ne peut plus se recoudre les jambes en paix dans cette académie? N'importe quoi... Tes jambes se barrent de plus en plus et le cris t'avais fais sursauter, résultat? Ta jambe était mal mise et tu risquerais de boiter.. Que faire? La curiosité t'emporte alors tu termines ton petit nœud, coupe le fil qui est en trop et tu rangea le tout... Que ce passait-il ce soir? Tout le monde était étrange et puis... Il y avait quelque chose que tu ne sentais pas... Que tu ressentais... Tu sent les ennuis qui commencent...

Tu te levas avant de marcher enfin non... De boitiller jusqu'au Grand Jardin... Il y a une assemblé... Peut-être qu'ils font une réunion Top Secrète? Ah non... Ils doivent être en train de victimiser quelq... MERDE! Ton bras venait de tomber et il s'approcha du type au milieu... Ta curiosité était vraiment lourde mais bon, tu devais attraper ton bras qui se faisait la malle! Tu passas entre les gens avant de voir un type poignardé et Kamiko qui paniquait autours de lui... C'est qui ce type étrange? Il est par terre dans une flaque de sang bleu et argenté, le sang est magnifique! Mais bon, plus important, aider Kamiko... Tu t'approchas d'elle avant de t'asseoir au sol. Tu le regardait de plus près... On dirait qu'il a été créé à partir de plusieurs race...  Il te rappelait quelqu'un. Ah oui. Toi. Tes yeux complètement rouge avec seul le centre qui est plus foncé se plissèrent, ton bras détaché de son corps était accroché dans tes cheveux bleu pétant.

-Calme-toi. Si tu stresses tu risques de faire les choses mal~

Comme à ton habitude, tu ne stressais pas, après tout, tu n'avais pas de cœur pour qu'il batte à la chamade. Tu réfléchis. Il faudrait que quelqu'un aille chercher pleiiiiiiiiiin de compresses, du désinfectant et du linge propre.

-Que quelqu'un aille chercher pleiiiiiiiiiin de compresses, du désinfectant et du linge propre. Pendant ce temps, il ne faut pas retirer le couteau. Moi je recouds mon bras puis on s'occupe de lui. Je pourrais mieux le recoudre avec mes deux bras! Par contre, j'aurais besoin d'aide.

Tu ris doucement avant de te mettre à recoudre habillement ton bras gauche, attendant que quelqu'un aille chercher ce que tu demandes et que l'on vienne t'aider.

-Dites, vous comptez rester longtemps les bras croisés en le regardant crever? J'aurais été à sa place, je m'en foutrais, j'peux pas mourir. Mais bon lui... Vu la tonne de sang qu'il crachait... Il faut se dépêcher~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
KainLun 29 Aoû 2016 - 22:42

[Rp Ambiance]

~ Au moment où Kamiko commença a s'inquiéter, ne sachant trop quoi faire, une réaction était en train d'avoir lieu en elle, entre l'Aura qui émanait du jeune homme, cette voix qu'il était le seul à entendre, et l'energie mystique de la jeune femme. Ces 3 énergies semblaient avoir un effet l'un sur l'autre, et Kamiko se sentit comme happée par une force étrange, son esprit était en train de voguer dans celui du dénommé ''Kaïn'' .


La première succéssion d'images fût d'abord une véritable déferlente de vision d'horreur, ayant tous un rapport avec la souffrance, la douleur. Les images déferlaient si vite qu'elle ne pouvait en comprendre le sens.


Ensuite, vint une voix, inconnue, et qui n'était clairement pas celle de ce dénommé Kaïn, une brêve image, comme si Kamiko regardait par une serrure à laquelle elle aurait mieux fait de ne pas toucher.

~La Voix:
 

Une nouvelle succession d'image, cette fois, elle pouvait y voir l'image d'un homme encapuchonné, la sensation émanant de cet homme, assez vieux au vus de la barbe grisonnante qui dépassait de l'ombre de sa capuche, c'était une rancoeur et un dégoût profond, ce sentiment semblait provenir de l'homme dont elle sondait involontairement l'esprit.


Encore une fois, de nouvelles images, un jeune ange, nu, recroquevillé sur lui même, dont les ailes sont en pleines transitions, passant d'Ange à Déchu, noircissant progressivement, puis Kamiko peux voir ce même enfant dont les cheveux deviennent noir comme la nuit, les ailes également, en train d'hurler de douleur, pendant qu'une série d'image macabres vinrent alourdir le tableau. L'image des corps d'un Démon, d'un Hybride, un Esprit vidé de son essence, un elfe dont des tuyaux semblent le vider de son sang.

~La Voix:
 

Encore une image, ce même enfant, les yeux vides, éteinds, presque mort, son corps est rachitique, de petits crocs lui ont poussés, une queue de démon tremble faiblement sur le sol, ses oreilles commençaient à s'allonger à la manière d'un Elfe, aucun doute, ce qui était un petit Ange au début, avait été changé en cet hybride.

~La Voix:
 

Cette fois, ce ne sont plus des images, mais Kamiko elle même, dans cet endroit sombre qui simulait son esprit, qui fût attrapée par la main par quelque chose, ou quelqu'un, lorsqu'elle tourna la tête, paniquée, elle pus voir cet enfant qui la fixait, le regard vide.


Une nouvelle succession d'image, le petit homme grandissant petit à petit, apprenant à manier les armes, à combattre, à tuer, chacunes de ses images entrecoupé de scéne de torture, pour finir par une voix, celle du vieil homme apperçus plus tôt.

- Elimine les tous.


Encore une fois, cette ''Voix'' mystérieuse apparus de nouveau, mais cette fois, il semblait bien plus aggressif, au point que Kamiko se sentait menacée.

~La Voix:
 

Kamiko se sentie une nouvelle fois happée, mais à l'extérieur, ou plutôt, le terme exact serait ''Repoussé'', revenant dans son corps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 06/06/2016
Messages : 76
Soras : 105
Couleur de dialogue : #0099cc

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 55/ 30 / 00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KalypsoMar 30 Aoû 2016 - 23:38

[Je me permets de faire une autre réponse, car après Kamiko sera assez out]


  • Le coeur qui bat en crescendo de plus en plus vite. Que faire? Comment agir? Les secondes comptent... Elle ne voyait même plus la personne, elle ne voyait que le sang bleu et le couteau en face de ses grands yeux apeurés. Ce ne sont que quelques mots qui résonnèrent dans sa tête. "Calme-toi". Tournant son regard sans bouger sa tête, elle crût reconnaître un élève. Elle ne put mettre un prénom à ce visage qu'elle avait déjà vu plusieurs fois. Il donna les recommandations, un élève modèle...On devrait s'inspirer de Mamoru, il est serviable sur ce coup. Alors que la petite ange allait expirer un soupire de soulagement de voir Mamoru aider. Les yeux bleutés de Kamiko semblèrent se figer dans un vide, alors qu'elle regardait toujours la même chose.

    Une brume se tapisse dans sa tête, un voile se forme, un flou s'épaissit. Une vison pas comme les autres. Elle tourna de l'oeil, dévoilant juste le blanc des yeux alors qu'elle était assise en seiza.

    Une énorme vision, des flashs sans recollement sans queue ni tête, des expressions d'horreurs, des visions de souffrance. Puis cette voix. Ces nombreuses images ensevelirent son esprit. Ce drôle d'enfant qui avait subit de nombreuses souffrance. Des larmes coulèrent pendant sa vision. Elle éprouva une énorme empathie dans ses expressions de souffrance. Et cette horrible voix qui désirait qu'elle parte. Avec effroi, elle ne pouvait malheureusement pas partir. Elle subissait la vision. Elle essaya de s'approcher de l'enfant, mais sa petite main l'attrapa, un regard vide de toutes émotions. Rare étaient les fois où cela était arrivé. Cette vision était bien trop puissante. L'enfant grandissait, il devait adulte.

    Une autre personne apparut. Dans sa nouvelle réalité, Kamiko aperçut la voix. Un frisson la parcourut quand une onde de choc la frappa. Dehors. Hors de cette zone où elle n'était visiblement pas la bienvenue.

    Elle était à nouveau dans le monde réel. La vision avait peut-être durer quelques secondes, mais pour Kamiko c'était comme si elle avait parcourut une longue ascension. Quand ses yeux ne laissaient plus apparaître le blanc. Elle poussa un petit cri strident.

    "Aaaaaaaaaaah!"


    Ses sens revinrent en elle. Elle essaya de reculer de là où elle était, les fesses sur le sol boueux, mais sa force dans ses jambes l’empêchèrent de décoller et ses ailes n'avaient plus aucune force. Les larmes qu'elle pleurait se transformèrent petit à petit en fluide rougeâtre. Effet secondaire de son pouvoir. Son nez saigna. Sa tête résonnait d'échos en tout genre de cette voix, de l'image de l'enfant, de l'homme à la capuche. Puis elle ferma les yeux et se coucha sur le sol. La douleur dans sa tête et les forts picotements sur ses yeux l'empêchaient d'être calme.


•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Nuit tombe sur l'Académie [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand la nuit tombe [Privé Utopie]
» La nuit tombe, et les rapaces hululent... Pardon, hurlent.
» Lorsque la nuit tombe... les démons se réveillent [Erïka Davidoff & William Cage][terminé]
» La nuit tombe sur ce cadavre revenu d'entre les morts...
» La nuit tombe, et quand la nuit tombe la ville change de couleur et de sens. (maks)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: Académie Seïka :: Cour intérieure :: Grand jardin-