Partagez| .

Les prémices de l'entrainement ? [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuVen 15 Juil 2016 - 0:03

Une semaine précisément après l'attaque de Taiyou, l'académie Seïka se remettait de ses blessures.
Un événement improbable s'est déroulé entre temps, un nouvel élève venue d'une dimension parallèle avait rejoint les rangs de l'école. Certains autres élèves avaient besoin de prendre du recul vis à vie des événements passer, afin de réfléchir, se remotiver et prendre confiance en eux.
D'autres ont simplement pris du repos bien mériter, laissant le jour J arriver simplement...

Ce jour là... Le directeur, assis sur son trône, dans son bureau, tourné vers une grande baie vitrée. Sa vue sur son empire, nommée Seïka était imprenable. Il fixait l'horizon, là où pourrait possiblement se trouver, à quelques centaines de kilomètre de là... Leurs nouveaux opposants, les assaillants de Taiyou...

Le roi de l'académie attendait patiemment que les volontaires à son... plan d'entrainement, daignait se montrer... Le regard pensif... Il jubilait en pensant à ce qui allaient attendre chacun d'eux... Rapidement, en début d'après midi, un premier individu toquait à sa porte... Après un « Entrer ! » des plus direct. Les élèves arrivaient les uns après les autres, attendant patiemment que tous soient réunis... Ils étaient silencieux, à la fois inquiet et excité. Mais le Directeur brisait le silence, fixant uns à uns chaque volontaire, et prit la parole...

« Oho... Je vois que vous êtes plus nombreux que je ne le pensais... Moi qui pensait qu'après l'intervention d'Aiden... Vous ne sérieux que deux ou trois à tenter l'expérience... Mais bon ! Je suis ravi de voir qu'il y a encore des courageux parmi la jeunesse... »

Il se levait de son siège et avançait devant les élèves, et reprit la parole...

« Bon, parlons peu, mais parlons bien... Si vous êtes là, c'est que vous souhaitez tous devenir plus fort... Avant que je ne vous parle de mon... « Plan »... Dites moi ce qui vous motive... Toi là, par exemple... La petite démone aux cheveux bleus... Pourquoi veux-tu devenir plus forte ? Vengeance personnelle ? Par amitié... Par avidité ? Ou pas abus de confiance ? Selon ta réponse... Tu pourrais être apte à suivre cet entrainement... Dans le cas ou ta réponse ne me plait pas... Tu seras recalée et pourras retourner dans ton lit... Je t'écoute. »

Il fixait Mary droit dans les yeux, se voulant à la fois oppressant, et menaçant... Tel un démon assoiffé de sang... Il semblait la sonder, lisant dans ses pensées les plus profondes. Il attrapait son menton et restait face à elle...

« Et tâche de ne pas me mentir... Je saurais ce que tu penses... Soit franche ma petite. »

Explications:
 

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 01/01/2016
Messages : 275
Soras : 174

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/50/60
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Mary PandémoniaVen 15 Juil 2016 - 0:59

Une semaine. Il s'était déroulé une semaine après l'attaque de Yoshida sur l'académie, lors du banquet... Et pourtant, la plaie était là, encore béante. Je n'arrivais pas à me débarasser de ce souvenir. Du regard de Yoshida, qui était le même que celui de mon frère ce jour-là. Ce regard... Il m'avait tellement affecté par le passé, que je revoyais cette journée en cauchemar... Puis, je revoyais Yoshida faire du mal à tout le monde, et m'éliminer comme une vulgaire poupée de chiffon. Cependant... Avec la proposition du directeur... Nous avions une chance. Une chance d'atteindre leur niveau, et de prendre notre revanche. Et moi, j'avais une chance de devenir plus forte pour rattraper Shiro... Et pour ne plus voir les larmes de Hana ou ma soeur à terre. Je ne pouvais pas supporter de revoir cette image... Ni celle d'un Kazuma blessé et d'une Farone qui pleurait au-dessus de lui. Et puis, Aura m'avait parlé d'une barrière... Ses mots raisonnaient encore dans ma tête. Si cet entraînement était ce qu'il me fallait pour briser cette barrière ? Je me levais de mon lit, et me dirigeais vers ma soeur, un air sérieux. Je lui en avais parlé... Et elle aussi, elle voulait venir à l'entraînement.

- Hoy. Imouto-chan... C'est l'heure. Allons-y. Ne faisons pas attendre le directeur plus longtemps.

Puis je me levais et sortis du dortoir, suivi par ma petite soeur chérie. Rapidement, nous nous dirigions dans le bureau du directeur, au dernier étage de l'académie, au plus haut point de ce bâtiment dans lequel nous étions, tels des personnages de jeux vidéo allant voir un personnage clé pour avancer dans un moment important de l'intrigue, comme des soldats allant voir leur roi, au sommet de leur citadelle. Après une interminable montée d'escaliers, nous nous retrouvions devant la porte, qui était déjà ouverte. Après avoir toqué à la porte, nous entrions toutes les deux. Je pus y apercevoir quelques visages qui m'étaient familiers. Kazuma, bien évidemment, Farone, mais aussi, ce grand brun qui m'était inconnu et qui avait partagé le banquet avec Aura, une de mes deux voisines de chambre. J'espèrais qu'elle aussi allait venir... Je m'avançais devant lui, avant de très légèrement me courber.

- Salutations, Monsieur le Directeur.

J'invitais Laeva à faire de même, avant d'aller silencieusement près de mes amis. Pour une fois, je n'étais pas d'humeur à faire ou à dire des bêtises. En fait, c'était ça toute la semaine, mais aujourd'hui, j'étais beaucoup plus sérieuse. J'étais vraiment excitée et stressée à propos de cet entraîenement. Je voulais devenir plus forte. Je le devais. C'est ce pourquoi j'étais ici, après tout. J'avais aussi peur. Peur que cet entrainement soit extrêmement dur, et que moi ou Laeva y laissions des plumes. J'étais limite à en trembler, même. Mais on pouvait lire toute ma détermination et mon sérieux dans mon regard. C'était l'une des rares fois ou ceci se produisait. Je n'ai jamais été aussi sérieuse que maintenant. C'est alors que le directeur entamait son discours. Il était surpris que nous étions aussi nombreux. Il pensait vraiment que nous ne serions que deux ou trois à venir... Et pourtant, il avait tort. Tous, nous étions plus déterminés les uns que les autres pour atteindre notre but. Après tout, si nous étions tous là, ce n'était pas pour boire le thé et manger des gâteaux. Il était ravi de voir que nous étions courageux... Et moi, j'étais ravie de ne pas être seule.

C'est alors qu'il continua son discours, s'étant levé de son siège. Il était plus sérieux que jamais. Il voulait que nous lui donnions nos raisons de vouloir devenir plus fortes... En commençant par moi. Le fait qu'il me prenne directement en premier lieu m'avait un peu surprise, tirée de mes pensées... Il me regardais droit dans les yeux, avec insistance, appliquant une sorte de pression menaçante, opressante, dans le but de me faire flancher. Il voulait me tester. Et il ne tolérerait pas le mensonge... Il voulait que je lui dise toute la vérité ? Et bien, de toute façon, la vérité, j'allais lui dire. C'est ce que je comptais faire depuis le début, de toute façons. Pourquoi est-ce que j'aurais une quelconque raison de lui mentir à ce sujet ? De toute façon, les mensonges, ça n'avait jamais auguré rien de bon. Je le regardais moi aussi, droit dans les yeux, soutenant son regard, avec un regard extrêmement sérieux, allant même à moi aussi appliquer une sorte d'aura opressante pour jouer avec la sienne. Ce dialogue allait être des plus... Opressants.

- Ma raison pour devenir plus puissante ? Laissez moi vous raconter une petite histoire, tout d'abord. Vous voyez... J'ai été recueilli et élevé dans une famille de démons, aux côtés d'un frère. Infiniment plus puissant que moi. Lors de la confrontation... Yoshida a mentionné un homme dont tout se rapportait à ce que l'on pense que ça soit lui. Shiro Pandémonia. Et il semblerait... Qu'il ait atteint un niveau bien plus élevé que quiconque oserait l'imaginer. Et cet homme... Est mon frère. Celui qui m'a humilié et qui a failli me tuer durant mon enfance. Et... Le rattraper pour le vaincre et enfin montrer à ma famille qu'il n'est pas tout puissant fait partie de mes objectifs. J'attrapais la main de Laeva, qui était proche de moi, avant de la serrer fort. Cependant... Cela serait mal me juger si vous pensez que je ne veut venir que pour le battre. La raison qui prédomine le plus en ce moment... Lors de cette attaque, j'ai vu ma soeur tomber devant mes yeux. Je l'ai crue morte. J'ai vu ma petite amie pleurer et hurler. J'ai vu mes amis blessés, d'autres pleurer, et des gens mourir. Je suis tombée dans le désespoir et j'ai eu cette horrible sentiment d'impuissance qui m'a rongé... J'ai envie de devenir plus forte. Beaucoup plus forte. Pour ne plus jamais voir ma soeur tomber devant mes yeux. Pour ne plus jamais voir celle que j'aime devenir folle et risquer sa vie. Pour ne plus voir mes amis et ceux que j'aime souffrir... Oui. C'est pour cela que je suis venu ici. En ce moment... Donner une bonne correction à mon frère n'est pas ma priorité. Et puis... Je vous avoue aussi que j'ai une grande envie de retrouver mon honneur perdu lors de cette humiliation.

Je soufflais, avant de reprendre mon inspiration. Je regardais toujours le directeur droit dans les yeux, attendant ce qu'il avait à me dire. J'étais plus déterminée que jamais...


•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Hana SuzukiVen 15 Juil 2016 - 14:12

Voilà une semaine que le banquet et l'attaque de Taiyou s'étaient déroulés. Une semaine qu'il y avait eu des morts par dizaine à cause de notre incapacité face à un ennemi bien plus fort que nous. Voilà une semaine que pour la première fois j'avais vu des larmes sur le visage joyeux de Mary. Voilà une semaine que j'avais vu mes camarades tomber comme des mouches. Les connaitre ou pas importait peu, ils auraient pu devenir des amis, des gens importants.

Ce matin je m'étais levée emplie d'une motivation sans égale. À l'instant où mes yeux s'étaient ouverts j'étais prête à sortir de mon lit, pourtant d'habitude il me faut un certain temps avant de pouvoir bouger. Je fis une rapide toilette et m'habillais comme d'habitude. Je sortis dehors en prenant une grande inspiration. Il restait encore assez de temps avant le "rendez-vous" pour lentrainement, je choisis alors d'aller faire un tour dans le jardin qui portait encore ça et là quelques petites taches de sang. Ce jour-là ça avait été une véritable boucherie... si il n'y avait pas eu Shizuka j'aurais surement fait partie des victimes avec les autres. Je ne suis pas capable de protéger Mary, c'est pour ça que je dois coûte que coûte suivre cet entrainement et me surpasser.

J'avais marché dans tout le jardin pendant une petite heure en me remémorant les événements, ma haine envers Yoshida ne faisait qu'accroitre et je me sentais de plus en plus faible, ça attisait mon envie de devenir forte. Je rejoins le bureau du directeur pour me début de l'entrainement. Il annonça une sorte de sélection. Il commença par poser une question à une démone aux cheveux bleu. Je ne compris qu'après qu'il s'adressait à ma moitié. Elle lui répondit quelque chose à propos de son frère, de sa soeur et de moi. J'étais à la fois gênée et heureuse.

J'étais en arrière dans le groupe. Je me décidais à donner ma réponse au Directeur moi aussi. Je pris une grande inspiration et dis en regardant le sol, peu sure de moi :

"J-je veux... devenir plus f-forte pour... pour protéger Mary ! Pour protéger ceux qui me sont chers ! Mais pas qu'eux, pour protéger tout ceux qui ne méritent pas de subir la méchanceté des autres. Je ne connaissais pas les morts du banquet, si j'avais été capable de les sauver je l'aurait fait. Seulement je suis actuellement même incapable de protéger celle que j'aime... alors quel que soit le prix de cet entrainement, je le suivrais. Que vous le vouliez ou non !"

Même si au début je béguayais un peu, javais au fur et à mesure pris confiance, même si au fond de moi subsistais la peur d'être recalée. Mes intentions étaient pures, je voulais en quelques sortes jouer l'héroïne. J'étais la petite fille qui se rendait compte de toute l'injustice du monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéVen 15 Juil 2016 - 14:55

Une semaine... Je me demande combien de personnes penseront à ça en premier avant d'étaler leurs pensées. Probablement la majorité. Quoi qu'il en soit, une semaine donc, à vagabonder dans des lieux pas très fréquentés à la recherche de poisons divers et à m'entraîner à la course et à regarder dès bestioles se déplaçant trèèès vite. Car avoir de la vitesse ne suffira probablement pas à pouvoir suivre Yoshida des yeux, et pour ça il faut habituer ma vue dont j'étais pourtant si fière. Et d'une certaine façon... Je me passerais volontiers d'agir comme je l'ai fait: c'est à dire rester en arrière étant donné que je ne pourrais rien y changer. Je déteste ça, ce sentiment d'impuissance. Dit ainsi, c'est comme si j'avais un excès de fierté mal placée... Mais ce n'est pas vraiment ça, j'ai fait plus d'efforts que ce qu'on pourrait penser pour acquérir mes capacités et surtout, si j'en suis si fière c'est parce que... Enfin, inutile de s'attarder là-dessus, je ne suis pas spécialisée dans le mélodrame. Après tout, mon ancien problème de jambes ne concerne que moi et mes sœurs.

Mais le fait que mes capacités n'aient pas été d'une grande aide -faut dire qu'en restant contre un mur, à l'abris des attaques, j'aurais pas pu faire grand chose- n'est pas la seule raison. A vrai dire... Je m'en tape d'aider quelqu'un, même si il est vrai que j'ai fait preuve d'un geste fort peu commun après que ce "Aiden" ait empiré les blessures des élèves de Seika au lieu de se contenter d'attaquer ceux de Taiyou. Comment ça je peux me la fermer car j'aurais fait la même chose à sa place? Oh, c'est vrai en fait. Mais pour ma part, il n'a pas gagné mon respect, pas même pour son pouvoir... Ce pouvoir est puissant, mais étant donné qu'on ne connait pas ses atouts en dehors de de cette pression, il est trop tôt pour que je donne mon verdict. Simplement car je trouverais ça stupide de juger quelqu'un sur une seule de ses facettes, ce serait comme dire du champion du monde de concours de nourriture est de ce fait la perfection incarnée.

Quoi qu'il en soit, actuellement ce type n'est pas mon problème, même qu'en réalité je m'en contre-fiche étant donné qu'on ne l'a vu qu'une seule fois et qu'il semble ne jamais être présent. Mais pour en revenir à l'actualité... Peu de temps après que Mary et Laeva aient quitté notre chambre, je me levas également et pris mon temps pour m'habiller. Lorsque j'arriva dans le bureau du directeur, il n'y avait pas encore grand monde. Quand assez de personnes furent présente, le silence fut finalement rompu:

Oho... Je vois que vous êtes plus nombreux que je ne le pensais... Moi qui pensait qu'après l'intervention d'Aiden... Vous ne sérieux que deux ou trois à tenter l'expérience... Mais bon ! Je suis ravi de voir qu'il y a encore des courageux parmi la jeunesse...

... Il vient d'insinuer qu'on est tellement faibles par rapport à ce type qu'on aurait du le laisser faire tout le travail, là? J'ai pas rêvé n'est-ce pas? Si c'était pas le bureau du dirlo, j'aurais déjà défoncer un mur pour détendre mes nerfs. Heureusement, je ne suis pas d'humeur à m'énerver et je reprends vite mon calme, bien que personne ne puisse le remarquer vu que mon visage avait toujours gardé une expression neutre. Généralement, je préfère taquiner le premier venu et profiter de la vie comme je l'entends -ce qui retombe souvent sur les autres- mais là j'étais pas trop d'humeur il faut dire. 

Bon, parlons peu, mais parlons bien... Si vous êtes là, c'est que vous souhaitez tous devenir plus fort... Avant que je ne vous parle de mon... « Plan »... Dites moi ce qui vous motive... Toi là, par exemple... La petite démone aux cheveux bleus... Pourquoi veux-tu devenir plus forte ? Vengeance personnelle ? Par amitié... Par avidité ? Ou pas abus de confiance ? Selon ta réponse... Tu pourrais être apte à suivre cet entrainement... Dans le cas ou ta réponse ne me plait pas... Tu seras recalée et pourras retourner dans ton lit... Je t'écoute. Et tâche de ne pas me mentir... Je saurais ce que tu penses... Soit franche ma petite.

Ce qui me motive? Comment l'exprimer... Eh bien, j'ai ma petite idée mais j'ai encore un peu de temps pour y réfléchir vu le récit de Mary. Honnêtement... Elle m'a scotchée. J'espère que je ne suis pas obligée d'en dire autant, je ne suis pas du genre à parler de ma vie. Après tout, même mes camarades de chambres avec qui je m'entend pourtant très bien ne savent rien de mon ancien problème de déplacement, de mon adoption sur Tsuki's ou même... Du visage qui se cache derrière ce masque. Pendant l'attaque, ce visage est réapparu, mais je doute que qui que ce soit ait pu le voir, et c'est mieux ainsi. Eh bien, de toutes façons je ne vois pas la moindre raison pour laquelle je leur en parlerais, amies ou pas. Quoi qu'il en soit, la suivante à passer fut Hana. Honnêtement, ça me rassura. Je ne suis apparemment pas obligée d'en raconter autant. Même si je fus surprise. Mary et Hana ont toutes deux comme motivation de protéger les autres... Je commence à hésiter sur le fait que je doive dire la vérité clairement ou si je dois le dire de manière détournée. Le mieux est de restée vague je suppose... Quoi qu'il en soit, il semble que ce soit mon tour.

- Je ne saurais l'exprimer clairement, mais comme pour beaucoup, ma propre faiblesse m'a irritée. Cet... incident m'a donné l'impression d'être privée d'une certaine liberté. Bien que je ne sache pas si cette frustration et le fait de vouloir garder un quotidien paisible soit acceptable.

J'omets des choses, mais je ne profère aucun mensonge. Il est vrai que je suis frustrée de ne rien avoir pu faire -même si je l'ai fait car je me disais que c'était inutile- et que je souhaite protéger mon quotidien... Mais je ne pense pas avoir besoin de précisé que c'est en partie par fierté personnelle et que mon quotidien se résume à m'amuser. En effet, je n'aime simplement pas être dans une embrouille, même si j'avoue être assez penchée vers les combats. Cependant, je déteste me battre lorsque je n'en décide pas moi-même. Quoi qu'il en soit, il y a d'autres petites choses mais le fait est que de toutes manières, il vaut mieux ne pas les citer... Car c'est bien moins glorieux que le couple m'ayant précédé et surtout, beaucoup plus égoïste. Mais on ne me refera pas... Et je vaux toujours mieux que les blaireaux de Taiyou. Car moi, je ne m'attarde pas sur des gens plus faibles. En mission, je ne continue pas d'écraser la tête de mes cibles une fois que celles-ci sont hors d'état de nuire, c'est une perte d'énergie inutile et surtout... Contrairement à eux, je fais mon travail sans perdre autant de temps à faire la conversation avec gens-gens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 179
Race : Humaine
Pouvoir : /
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Elève
Soras : 566
Avatar utilisé : Ryuuko Matoi - Kill la Kill
Autre(s) compte(s) : Raphael A. Sullivan
Couleur de dialogue : #cc0033

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
La KyllerkaVen 15 Juil 2016 - 15:00

Ça faisait une semaine que l'attaque a eu lieu. Une semaine que je m'entraînait plus ou moins efficacement. En vrai, je pense que c'est par habitude que je faisais ça, parce que le dirlo avait promis un entraînement assez particulier. N'ayant pas de pouvoirs et étant une simple humaine, je pense que je vais être recalée à coup sûr, mais qui ne tente rien n'a rien. En plus, à la loterie j'ai gagné une super épée, sauf qu'en vrai j'arrive pas à m'en servir. Je pense que j'ai plus l'habitude de mon cher Red Destructor, mais c'est surtout qu'elle est ensorcelée et... ça fait vraiment bizarre, j'ai l'impression d'être plus puissante, même si la magie vient de l'arme. Bon après elle se prend pour un sabre laser nouvelle génération, je suis pas tombé sur un truc trop compliqué genre des boules d'ombre incontrôlables. Bref.

C'est donc aujourd'hui, le jour J. Je m'étais donc rapidement habillée et ne voyant personne devant le bureau du directeur, j'étais allée me balader un peu dans l'académie le temps que quelqu'un soit devant. Je voyais de nombreux visages plus ou moins familiers. Une bonne partie faisaient une tête d'enterrement, d'autre ressemblaient à des fantômes tellement ils étaient pâles -encore plus qu'un esprit, j'en suis sûre. Mais heureusement, la majorité avait une tête de tous les jours, dans le sens "il ne s'est rien passé du tout il y a une semaine, il faisait beau, les oiseaux chantaient et l'herbe était verte, on s'est bien amusé à renverser les verres et à déchirer les rideaux !". J'avoue que j'exagère un peu mais vu la tête de certains c'est un peu ça.

Donc quelques minutes plus tard, me voici devant le bureau de notre très cher directeur, à côté de pleins d'autres élèves. Dans le tas, j'ai reconnu Mary... en vrai c'est une des seules de l'académie que je connais à peut près. Quand il a mentionné le nom "Aiden", j'ai tout de suite eu un très mauvais pressentiment. Il va quand même pas nous faire se battre contre ce type qui contrôle la gravité comme s'il contrôlait une souris d'ordinateur ? ... Si ? Bah, de toute façon, c'est trop tard pour reculer, même si j'avoue préférer un entraînement du style "survivre en milieu (très) hostile". Et là il nous sort qu'on va avoir droit à ce type plus le milieu hostile. Pire combo imaginable.

Le dirlo interrogea d'abord Mary, puis une autre fille prit la parole. Après ça, je me décide à prendre la parole, un peu mal à l'aise parce qu'il y avait 99% de chances que je ne soit pas prise quand même :

- Eh bah... Après les récents événements du banquet, j'ai pris conscience que... hm... j'étais vraiment faible, le tout accentué par ma nature humaine. Bon c'est vrai, certains sont vraiment forts mais lors du banquet, la seule chose que j'ai su faire c'est me cacher. J'aurais dû aller aider ceux en difficulté ou même détourner l'attention des envahisseurs, quitte à m'en prendre plein la tête, mais au lieu de ça je suis juste partie me cacher et j'avoue le regretter maintenant. Je ne prétends pas que ma venue aurait pu y changer quelque chose -qu'est ce que j'aurai pu faire devant un mec qui va à la vitesse du son de toute façon ?-, mais je me serait sentie... moins exclue ? Bref, tout ça pour dire que, en gros, à part me goinfrer, j'ai rien fait pour sauver les autres.
Donc voilà, j'aimerai devenir plus forte. Certes je n'ai pas de pouvoirs magiques comme peuvent le posséder les démons et les elfes ou des capacités spéciales naturelles comme les hybrides et les esprits par exemple, mais j'aimerai au moins montrer que ce n'est pas parce que je suis humaine que je suis une faiblarde, et qu'il en va de même avec tous les autres. J'aimerai ainsi donner une très bonne correction à nos invités surprise pour leur faire ravaler l'envie de se foutre de nous ; si en plus il est possible de les obliger à rentrer chez eux la queue entre les jambes, ça sera encore mieux.
Alors voilà, je suis réellement déterminée à suivre ce mystérieux entraînement, quel que soit sa difficulté.


Je ne dis plus rien après. Je ne me pensai pas capable de sortir une telle chose un jour, mais j'ai la forte impression que ce banquet m'a changée. Un peu. Mais là n'est pas le plus important ; il faut d'abord voir si le directeur m'accepte dans son entraînement. M'enfin, avec la chance que j'ai...

•••

Caps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 172
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 547
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaVen 15 Juil 2016 - 22:24

La lune à montrer sept fois son visage suite à cet accident. Elle avait même prit une fois une teinte bleu, le bleu des larmes qui sont versées en hommage aux défunts. L'académie était comme souffler par une vague de dépression, ou du moins une atmosphère étrange et silencieuse où nombreux furent ceux qui pleuraient en silence leurs proches tendis que d'autre criait leur rage lors d'entraînement intensif. L'herbe du jardin est encore d'une couleur rouge sang à certains endroit. L'herbe est rouge, les larmes sont bleu, les idées sont noires. La veille avant le jour J fut longue. Tendis que sa sœur dormait en même tant que ses colocataires de chambres, Laeva était silencieuse, debout devant la fenêtre après s'être réveiller. Elle regardait la lune, puis l'horizon. Elle sentait en elle quelque chose la dévorer tendis que ses yeux rouges s'illuminèrent dans l'obscurité. Une face démoniaque qui se montrait ce soir là. Elle ne songeait qu'a une chose, s'en aller, voyagé et cela qu'importe combien cela prendrait pour trouver cette fameuse académie et anéantir, tuer et massacre chacun de ses élèves tout comme l'académie Seïka avait subit, tout cela par pure et simple vengeance.

Ce sentiment... cette sensation... je en voulais pas le ressentir de nouveau. Je me croyais libre, loin du malheur et du désespoir, mais encore une fois des nuages noires sombres et obscurs me prive du bonheur. Pourquoi la vie est-elle si cruelle à mon égard. Je voulais seulement passer une heureuse et magnifique journée au côté de ma sœur. Je voulais voir mon tout premier jour de printemps dans un décor plein de sourire et de joie. Je voulais voir le brise caresser l'herbe verte... mais à la place c'est le sang qui à embrasser ce jardin aux fleurs si belles... Maudit soyez-vous, aller brûler en enfer, je vous hais tous. Je vous retrouverais monstres, je vous retrouverais et déverserais sur vous ma colère. Personne... personne ne me privera de ce bonheur que j’attends encore et encore. Je veux sourire, je veux que cela cesse, j'ai mal, j'ai peur... terreur... massacre.... cauchemars incessant. Laissez moi dormir en paix, laisser moi vivre loin de l'horreur et des carnages... Je n'ai pas le choix visiblement, je vais devoir laisser parler la destruction avant d'espérer vivre d'heureuses belles et magnifiques saisons. C'est pour nous Onee-sama... c'est pour nous deux... je veux qu'on soit heureuse, je ne veux plus de larmes, plus de souffrance. Pardonne moi si pour cela j'aurais besoin de verser du sang et d'utiliser ce pouvoir que je en contrôle pas. Promis Onee-sama... je ferrais tout pour le contrôler.. et grâce à lui... nous pourrons enfin être heureuse... Je ne veux pas tout détruire, je veux juste nous construire un sourire....

Doucement elle détourne son regard de la fenêtre et regarde sa chère et tendre grande sœur endormie. Elle s'approche doucement, la regardant un moment. Elle ne se parlait pas vraiment depuis le massacre. Du moins, Mary passait tellement de temps à s'entraîner. Il était rare que les deux sœurs se croise en journée. Doucement, la démone aux ailes colorés se sentis comme apaiser par ce visage endormit malgré les pensées horrible de massacre qui lui avait tracer l'esprit. Elle baillât tout doucement, sereine elle sentait ainsi le sommeil venir et décidât par conséquent d'aller se blottir dans son lit et de dormir jusqu’à ce que vienne l'instant du réveil pour ce jour tant attendu.

-------------------------------------------------------

Contrairement à mes habitues, ce fut moi la première à me réveillée. Les autres occupantes de la chambre dormait encore, il en était de même pour Onee-sama. Elle était encore allongée tendis que me préparait pour la journée. Je savais parfaitement que la journée risquait de ne pas être marrante. Je savais pas si l'entraînement était aujourd’hui exactement, peut-être que la journée actuelle était juste là pour que le directeur sois informée et que l'entraînement serait en réalité un autre jour ? Je ne savais pas vraiment, j’étais très mal informée à ce sujet et me fiais au peu de chose que ma soeur à dit. C’est à dire que c’était juste une journée où le directeur allait sûrement nous juger pour savoir si on est apte ou non à suivre son entraînement. Une fois préparée, je suis simplement rester dans la chambre, entre temps Onee-sama c’était levée et préparé à al vitesse de l’éclair… Elle n’avait pas vraiment besoin de parler pour que je comprenne, à peine avait-elle poser ses yeux sur moi que j’avais compris qu’il était temps de voir le fameux directeur.

Des couloirs, des escaliers, ça ne finit pas. C'était une véritable ascension vers le bureau du directeur. En tout cas, il y avait assez de marche pour en démotiver quelques-uns. Mais ce n’était pas ça qui allait arrêtée les deux soeurs Pandémonia. Finalement, après quelques marche, elles arrivèrent au point culminant de l’académie. Ayant une vue sur tout ce qui se passe, le bureau du directeur se tenait face à elles et elles entrèrent ainsi ensemble. Comme l’avait indiquer ça soeur, la démone aux ailes déchires s'inclinât légèrement et plus ou moins respectueuse de manière maladroite en voulant imiter sa soeur. C’est en comparer ces deux petites révérences que l’on pouvait remarquer qu’il y avait pas de mal de différence entre les deux soeurs. Et aux yeux et oreilles de ceux qui pouvaient être attentif, ce que répondit Mary au directeur qui l'interrogeât avait de quoi révéler que les deux soeurs ne l’étaient pas vraiment et n’avaient en aucun cas le même sang dans les veines.

Onee-sama fue la première interroger. Le dircteur la regardait de haut, osant poser la main sur elle, posant sa main sous son menton qu’il soulvait comme si il s’agissait là d’une simple marionnette. Je serrais légèrement le poing, discrètement, n’aimant guère cette manière dont cet homme se croyait supérieur, même si il l’était en ce moment face à nous. Je restais cependant silencieuse et me montrait un peu plus attentive au récit de ma soeur. Un récit dont le début m’étonnat. J’apprenais quelque chose que je ne savais pas, elle était adopptée en réalité. Elle n’avait pas le même sang que celui qui m’avait enfermée. J’étais à la fois heureuse mais en même temps triste pour ma soeur qui à travers son récit semblait porter un fardeau. Le fardeau qu’est l’attente d’un homme qui veux que vous soyez à la hauteur. Je restais silencieuse, laissant ma soeur parler jusqu'à ce qu’elle termine. Quand elle eu finit son récit je n'eus pas le réflexe de répondre à mon tour, le temps de me remettre de cette nouvelle qui venait de m’éclater en pleine face.  

”Je veux protéger”... “je veux aider”... Tout cela est tellement exécrable Laeva, tu les entends toi aussi n’est ce pas ? Cela donne envie de vomir, toutes ces personnes et leurs gérémiade. Il porte presque tous un masque on dirait. A chaque fois c’est la même chose pénible à entendre qui sort de leurs bouches. Même cette fille, Hana, disait la même, mais le plus pirtoyable dans tout ça. C’est qu’elle ne lève même pas les yeux, elle reste la tête baisser. Elle n’y croit pas à ses propres paroles, si elle ne se montre pas plus déterminée, si elle n’ose pas tout simplement lever les yeux, comment ose t-elle prétendre vouloir se battre et protéger la grande soeur de Laeva. La démone lui avait déjà dit ça, elle lui avait dit qu’elle était faible et qu’elle devait changer cela. Le fait qu’elle sois venue était déjà un effort admirable, mais le fait qu’elle baisse ainsi la tête était des plus pitoyable et répugnant. Pourvue qu’elle ne montre un peu plus sure d’elle après… Puis ce discours à l’eau de rose sort également de la bouche de cette humaine. Mais au moins elle sort d’autre truc plus intéressant. C’est vrais que quand on sait pas faire de la magie, être fort est difficile, Laeva respectait un peu plus cette humaine d’ailleurs que la petite copine de sa soeur. Elle ne manquait pas de toupet, ni de confiance et était plutôt marrante. Puis… Laeva avait crus entendre parler d’elle dans un des récits de sa soeur. Il y avait également Aura, la colocataire de chambre. Elle au moins, nul doute que ce qu’elle disait était des plus franc. Elle ne s’inventait pas un masque d’héroïne qui veux sauver et protéger les autres. Mais… voilà que tu trouve les raisons des autres pitoyable, mais au final, pourquoi es-tu là Laeva ? Tu es la suivante à répondre, malgré ta petite taille, tu clame l’intention du directeur en parlant d’un voix clair et précise, sens peur. Dans tes yeux brille encore cette lueur, cette lueur qui fait peur à certain car on ne sait pas vraiment ce qu’elle signifie.

-Je veux faire cet entraînement ! Je veux devenir plus forte. Je veux mieux contrôler mes pouvoirs dans le but de leurs faires payer. Mon rêve  est devenut cauchemar en une journée, l’herbe verte c'est teinté de sang le jour au j’aurais voulue voir une journée merveilleuse au côté de ma soeur. Ils m’ont privé de ce rêve que j’avais de vivre une magnifique journée. Je voulais que le monde sois beau pour mon tout premier printemps mais … ils ont anéantit cette journée. Je ne pardonnerais jamais cela, ces corps, ces morts, ce sang. Je ne veux pas juste leur donner une petite correction. Je veux leurs faire payer leurs crimes. Je veux leur rendre la même chose. J’ai toute mes raisons de les haïr, ils ont oser toucher à ma soeur, ils ont essayé de tous nous tuer. Et l’horreur de cette scène, étrange ma fait réaliser que dans le fond j’ai quelque chose à me faire pardonner.  Je refuse de rester sans rien faire, en tant que démone, je jure que je me vengerais de ce “Yoshida”. Je veux cet entraînement, je veux devenir plus forte et maîtriser mon pouvoir pour que mes flammes ne saccage non pas le décor autour de moi, mais son cadavre ! Je m’étais promis, j’avais promis à Onee-sama de na pas utiliser ce pouvoir. Mais tant qu’on cherchera à la nuire, il débordera, me dévorera, me rendra folle de rage. Je suis obliger de maîtriser ce pouvoir, si je veux me débarrasser de tous ces problèmes qui m’empêche d’être heureuse au côté de ma soeur. Je veux notre liberté à nous deux, je ne cherche pas à être forte pour être forte, je veux juste maîtriser l'instrument qui m’aideras peut-être à rendre Onee-sama et moi-même heureuse sans que plus rien ne vienne oser perturbé cette tranquillité onirique. Je ferais tout pour maîtriser mon pouvoir, et c'est pour ça que je veux cet entraînement, pour ne pas être un fardeau pour ceux que j’aime mais être la menace de ceux qui ose lever la main sur les rares choses précieuses que je possède. C’est à dire ma…. ma sœur… sans elle je ne serais pas là pour parler…. Cela semble égoïste pour ceux qui sont morts, mais j’ai une dette, et je crois bien que ce sois aujourd’hui où à un autre jour, j’ai quelque chose à me faire racheter.

Cela te revient Laeva ? Dans tes esprit tu t’en souviens encore de ta langue qui à fourcher dans ta vie antérieur. Ta langue qui à causer un bain de sang. Et maintenant qu’elle ironie, tu t’es retrouver dans cette cuvette sanglante il y a à peine une semaine. Tu aurais très bien pu y passer, mais finalement le destin en à décidé autrement. Tu essaye de te rassurer actuellement, te disant que tu n’aurais pas pu être plus sincère que ça. Tu cesse de soutenir le regard du directeur, sentant sûrement le regard de d’autres élèves braquer sur toi. Il y avait de l’amour mais également de la violence mélanger dans tes paroles. Tu repliais lentement tes ailes abîmées. Certains auraient pus vouloir des détails sur ta vie personnel, tout comme Mary l’avait fait, mais tu n’avais rien dit de ce que tu avais pue endurer avant de venir en ces lieux qui, dans tes paroles étaient presque ce que tu aurait voulu être un havre de paix et de calme. Non… avoir été enfermée dans une cave n’influençait en rien ton envie d’être plus forte. Le  plus important était celle qui t’en avais libéré et point final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
KazumaVen 15 Juil 2016 - 23:15

Une semaine était passée, une foutue semaine...
Kazuma tournait en rond depuis la semaine dernière. Sa défaite contre Yoshida était plus que pesante. Des qu'il fermait les yeux, il revoyait le regard de l'homme qui l'a taillader de long en large sur le torse. Formant cette cicatrice hideuse qui ne partira surement jamais. Une blessure rappelant que le demi dieu du vent n'avait tout compte fait, rien de divin. Il n'en restait pas moins un homme avec un pouvoir magique...

Kazuma avait tout de même profiter de la semaine pour se ressourcer et prendre de la distance avec tout ça... Il avait rencontrer Aura, l'Hybride Kitsune qui l'avait aider à soutenir la douleur suite à l'attaque. Ce qui était une énorme dette, qu'il cherchera à lui rembourser plus tard, au moment opportun. Mise à part cela il avait également chercher à s'améliorer en solitaire après avoir acquis son nouvel équipement au Loto. Une longue écharpe magique imprégnée de magie du vent, améliorant drastiquement la vitesse de déplacement du porteur. Et qui dit gain de vitesse, demande un gain de réflexe nécessaire pour supporter la vitesse. Mais cette partie de l'entrainement n'était pas encore complété...

Revenu de la foret où il y a passé trois jours consécutifs, en se débrouillant avec les vivres s'y trouvant, il passait directement par le bureau du directeur. Sans changer d'habits ni rien... Son pantalon était déchirer de part et d'autres, sa veste avait des traces de poussières. Son écharpe magique était enroulé autour de son cou, cachant le bas de son visage, jusqu'au lèvres, les extrémités de l'écharpe était encore assez longue pour arriver jusqu'à la ceinture. On ressentait un léger flux magique émanant d'elle. Mais le plus important était l'expression facial qu'il avait. De prime abord, il s'agissait de la mauvaise personnalité du garçon, à en juger par l'oeil rouge qui était présent... Mais surtout qu'il semblait exténué, comme s'il avait passer tout ce temps à courir... Ses yeux étaient aussi neutre, non pas triste, ni blasé, mais plutôt dénué de toute rancoeur ou de joie.

Le garçon arrivait au meilleur moment, celui ou le directeur disait qu'il fallait démontrer ses motivations et expliquer pourquoi l'ont voulait participer à cet entrainement... Kazu écoutait les récits de chacun, jusqu'à une brunette avec une meche rouge... Qu'il avait surement déjà repérer quelque part... au banquet ? Sans doute, il ne lui avait pas parler, donc dur de mettre un nom sur son visage... Quoiqu'il en soit... Kazuma prit la parole juste après elle, avant même que le directeur ne puisse l'ouvrir.

« Pour moi c'est très simple... Ne vous attendez pas à un discours sur l'amitié, ou quoique ce soit, mais mes raisons et motivations sont diverses et variées. La principale raison à ce que je suive cet entrainement est que je veux devenir plus fort pour me venger ! Je veux lui faire payer la cicatrice qu'il m'a laisser en souvenir. Pour le reste, ça ne vous regarde pas, c'est privé. »

Puis rapidement, la lueur dans l'oeil s'atténuait jusqu'à complètement disparaître. Le bon côté du garçon revenait et il reprit les dires de son alter ego.

« Aussi... Je veux protéger ceux que j'aime, mes amis... Et ceux qui ne sont pas assez forts. Je sais pertinemment que venant de « moi » c'est trop en vouloir, mais j'ai la conviction que cet entrainement m'aider à atteindre le niveau que je souhaite... »


Juste après ces mots Kazu ayant perdu toute la confiance accumulée, se retira quelque peu et se mélangea aux autres, cherchant à éviter le regard pesant du directeur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Kain GreenfieldSam 16 Juil 2016 - 3:11

J'en avais entendus parler de cet Entrainement, bon sang.. Après mon arrivée, les gens ne parlaient plus que de la Bizarrerie que j'étais, ou du danger que je représentais, et ces derniers jours furent beaucoup moins pesant, tous le monde ne parlait plus que de cette convocation pour ''Entrainement Intensif'' qu'avait déposé le Directeur à qui voulait l'entendre. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi tant de gens parlaient de cet entrainement avec tant d'inquiétude, des rumeurs se lançaient comme quoi cet entrainement serait surement si intensif qu'il y aurait des risques de morts, d'autres prétendaient que cela ne servirais à rien contre Taiyou.. ''Taiyou'' ? Ce nom ne m'évoquait rien, la curiosité me démangeait, et je n'avais rien d'autre à faire, je décida donc d'enquêter.


Je passa donc la journée à me renseigner dans la Librairie, cherchant mes réponses dans des livres, des recueils, ou autres, mais rien n'apparaissant comme une justification n'apparus devant moi. Mince, chaque échec me rendait de plus en plus curieux, et bien que les Etudiants semblaient m'avoir oubliés ces derniers temps, je ne pouvais tout de même pas retourner sous le feu des projecteurs en les harcelant de question.


Une seule solution donc, les professeurs de l'Académie. Une fois cette idée m'étant apparus comme une évidence, je pris rapidement la direction du Bureau des Prof's pour assouvir ma soif d'information, je me devais d'être honnête, au delà de la satisfaction d'en savoir plus, j'étais désireux de savoir si cet ''entrainement'' pouvait m'apporter quelque chose.


___________________________________________________


Les informations que je réussis à obtenir m'avait mis un coup en plein ventre.. Mince, j'ignorais qu'un tel carnage avait eu lieu à l'endroit même ou le Destin m'avait fait apparaître, cela ne me surprenait plus que les élèves me voient d'un si mauvais œil désormais, qui pourrait les blâmer ? A leurs place j'y aurais moi même vus l'incarnation de la violence de ce massacre venant les hanter.


Tssss... Cela ne me plaisait pas, mais vraiment pas.. Premièrement, qu'une personne dotée de conscience fasse cela en en tire une certaine fierté me semblait totalement... Inconcevable, mais qui plus est, un sabreur comme moi ? Non, c'était intolérable... Un vague sentiment, surement un reste de mon passé oublié, fît grimper une envie de vengeance, mon âme de combattant réclamait réparation. Qui plus est, j'appris que Kazuma, l'une des seules personnes à m'avoir acceptée, avait aussi été blessé durant l’assaut. Ce fameux ''Yoshida'', une image me vint en tête, celle d'une plaque de pierre noire comme de l'obsidienne, sur laquelle son nom se gravait progressivement et dont chaque lettre irradiait d'une lumière rougeoyante, cela m'évoquait quelque chose, mais quoi ? Cette pensée m'accapara quelques instant avant que je ne poursuive ma recherche d'information, surtout à propos de ce fameux entraînement.


Voici ce que j'appris : Premièrement, le Directeur n'avait pas du tout apprécier que son Académie, son Empire, soit autant pris à la légère, Deuxièmement : Ce même Directeur semble être une sortes de ''Tyran'' un peu sadique, ce qui explique la crainte des élèves à propos de cet entrainement, Troisièmement : N'importe qui pourrait participer à cet entrainement, à condition d'être accepté par le Directeur, et surtout, d'en avoir le courage. Et en dernier point : Je suis en retard, et très même, l'entretiens pour ceux désirant rejoindre l'entrainement avais déjà commencer, à peine avais-je entendus cela que je me leva, bouscula la chaise sur laquelle j'étais assis durant mon demi-tour et partis en courant, heureusement, je revenais tout juste d'une petite quête sans grand danger histoire de me changer les idées, comme à mon habitude, je portais donc tout mon attirail sur moi, je demanda prestement la direction du bureau du Directeur à un professeur que je croisa dans un couloir, aussitôt indiqué, je poursuivis ma course effrénée dans les marches débouchant au bureau du Directeur au sommet de la Tour, j'étais tellement excité, mon cœur était si désireux de combattre le responsable du massacre précédant mon arrivée que je serrais inconsciemment la garde de mon sabre de ma main droite, mes yeux avaient repris une forme de ceux d'une bête en chasse, après tout, ce n'était que pure logique, je chassais en ce moment même. Je traquais le pouvoir, je pourchassais mon désir de combattre, ce Yoshida était fier d'avoir évincé une troupe d'élève plus faible que lui ? Je lui ferais donc goûter au déshonneur d'une défaite compléte. Je voulais nettoyer mon image en offrant à cet homme le désespoir et le sentiment d'impuissance qui avait submergé l'Académie Seika, mon nouveau chez moi.


J'arrivais devant la porte, mes pensées étaient si concentrée sur mon objectif : Combattre, que mes sens en étaient décuplés, j'entendis donc la question que posa le Directeur à ceux présent dans son bureau, je ne pus qu'écouter leurs réponses l'une après l'autre, en silence, ne voulant pas les dérangés en pleine libération.. Je comprenais encore mieux leurs sentiments, leurs peines et leurs désirs de vengeance maintenant que je l'entendais de leurs propres mots. Une fois terminé, j'entrais dans cette pièce qui serait le témoins du sort qui me sera réservé. Une ambiance tendue régnait dans la pièce, les élèves présents ne tournèrent même pas le visage vers moi, se tenant comme des Soldat face à leurs destins, fier et droit. Le Directeur déroba à la règle, bien entendus, il me fixa, à la fois intéressé et froid, certainement à cause de mon retard, et avant toute réaction, j'entrepris de prendre la parole, les yeux encore aiguisés comme une lame, et ma soif de combat émanant de mon corps comme un voile gorgé d'intention meurtrière nappant mes épaules.


- Pardonnez moi de ce retard, je reviens d'une quête et viens de prendre connaissance de cet entretiens. Je me nomme Kaïn, et je souhaite participer à cet entrainement.


Je pris une inspiration en fermant les yeux, et lorsque je les rouvris, je pris à cœur de soutenir le regard curieux et oppressant du Directeur.


- Je ne sais pourquoi la Déesse m'a accueillie en ce monde, encore moins pourquoi à ce moment et lieu précis, cependant, j'ai bon espoir que ce soit pour apporter ma contribution à cette Académie. Je n'ai aucun souvenir de ma vie passée, de ce que j'étais avant d'arriver auprès des Vôtres, mais mon corps sais toujours comment tenir un sabre, et n'a pas perdus sa maîtrise de l'Art du Combat, ce lieux est désormais est également devenus mon Chez moi, et je souhaite le défendre. Si Taiyou est notre ennemi, donnez moi la force de devenir l’Épée la plus aiguisée de Seika, laissez mon bras porter cette lame aveugle nommée Justice pour la diriger vers ces Monstres, que ceux souhaitant s'en prendre à Nous goûtes à leurs propre sang avant de réussir à faire couler le notre.


Mon poing se resserra autour de la garde de mon sabre.


- Je ne suis pas surpris de voir autant d'élève de Seika ici, Taiyou n'a fais que réveiller une force tranquille, en tant que Directeur de cet endroit, je sais que vous avez conscience de cela. Il vous suffit de nous montrez le chemin à suivre.


Une fois avoir terminé d’exhaler l'impatience et le désir d'obtenir réparation qui me rongeait depuis que je connaissait la vérité, je décida de rejoindre le rang, en silence, fixant toujours le Directeur. Un bref sur le coté me permis de remarquer la présence Kazuma et Mary, deux compagnons au coté de qui j'avais précédemment combattus, et je ne fût pas surpris. Un léger sourire apparus sur mon visage, une image me vint à l'esprit, celle d'une famille se serrant les coudes pour venir au bout de leur objectif commun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 18/10/2015
Messages : 579
Race : Elfe
Pouvoir : Contrôle de l'eau
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Etudiante
Soras : 6561
Avatar utilisé : OC de moi o/
Autre(s) compte(s) : La & Raphael
Couleur de dialogue : Blue (#0000FF)

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/55/25
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
ShioSam 16 Juil 2016 - 21:05

Cela faisait une semaine que cette attaque avait eu lieu. Une semaine que Shio essayait tant bien que mal d'améliorer son pouvoir et ses capacités en solo avant d'aller dans le bureau du directeur. Cette attaque l'avait en effet beaucoup fait réfléchir ; à quoi cela servait d'avoir des pouvoirs si on ne pouvait pas s'en servir correctement ? Bon c'est vrai, Shio avait du mal à s'en servir, mais on ne peut pas dire qu'elle ai réellement essayé de bien s'en servir.

C'est donc avec une boule au ventre qu'elle s'est réveillée. Elle avait peur de ne pas être prise à cet entraînement, aussi rude soit-elle. Et surtout, qu'allait-elle donc dire ? Elle n'avait pas envie de sortir le classique "je veux sauver mes camarades", parce qu'elle se doutait que le directeur en aurait marre de ces genres de discours à la longue. Elle ne voulait pas mentir non plus, surtout devant aussi une personne aussi importante que le directeur... Les pensées tourmentées et noires, la jeune elfe se prépara donc en silence en abordant une mine sérieuse. Elle n'avait tout simplement pas envie de sourire ou même de discuter un peu avec ses camarades de chambre ; de toute façon, elle doutait que ces dernières aient envie de parler, elles aussi.

Après avoir fait un peu attention à son apparence -elle allait passer devant le directeur quoi, il faut être un minimum présentable-, elle se dirigea vers le bureau de cet homme important. Elle ne savait toujours pas ce qu'elle allait dire, mais elle savait qu'en écoutant les autres, elle saurait. Ou pas. Justement, elle arriva pile à l'heure pour le rendez-vous. En un sens, c'était déjà ça de moins à supporter. Elle regarda rapidement qui était là. Plusieurs tête lui était familières, l'elfe était rassurée et un peu plus à l'aise.

Le directeur fit un rapide discours que Shio n'écouta pas réellement, puis une démone aux cheveux bleus qu'elle connaissait bien prit la parole. Puis plusieurs autres parlèrent. Au moment où elle se décida à prendre la parole pour improviser -parce que oui, même écouter les autres ne lui avait pas donné d'idées-, quelqu'un fit interruption et parla sans se gêner. Quel sans-gêne. Un peu énervée après le mystérieux homme, Shio attendit qu'il termine de parler avant de prendre la parole après s'être calmée un peu :

- Hum... Pendant le banquet, la seule chose que j'ai pu faire, c'est assister au massacre. Pire encore, un inconnu a dû me protéger pour éviter que je ne me fasse tuer. Et j'ai pris conscience que... il fallait que je me débrouille, que j'arrête de dépendre des autres à cause de ma faiblesse. A mes yeux, il m'est nécessaire de devenir plus forte. Je ne veux pas forcément être la plus forte qui puisse exister, mais au moins atteindre un niveau de puissance qui me conviendra amplement pour que je puisse me débrouiller seule, et pourquoi pas essayer d'aider les autres. Bien sûr que je m'en suis voulue de ne pas être allée me battre contre le responsable du massacre commis il y a une semaine, mais de toute façon je n'aurai rien pu faire. Bien sûr que je m'en suis voulue de ne pas aller aider ceux dans le besoin, mais qu'est-ce que j'aurai pu faire, à part les voir agoniser et tenter quand même vainement de leur porter secours ? Le pire dans tout cela, c'est que malgré mon pouvoir, je n'ai pas su arrêter le feu sorti de nul part, et c'est un ennemi qui l'a fait ; c'était pourtant l'élément que je pouvais arrêter facilement ! Et pourtant, je ne l'ai pas fait, tout simplement parce que je savais que c'était hors de mes capacités de stopper un incendie pareil, et pour cette raison je n'ai même essayé de repousser mes limites.
C'est pour ça que je me dois de suivre cet entraînement, pour repousser mes limites, me surpasser et devenir plus forte. Ainsi, je pourrai rendre la monnaie de la pièce à ces personnes, voir même leur rendre ce qu'ils nous ont donné en dix voir cent fois plus puissant. Quel que soit le prix de cet entraînement, je le suivrai.


Plus Shio avançait dans son discours, plus elle devenait assurée et déterminée. Les mots sortaient tout seuls de sa bouches, elle-même ne savait pas si elle pensait vraiment tout ce qu'elle disait, mais au final, qu'importe ? Lorsqu'elle eu fini, elle se tut. Elle avait le coeur qui battait la chamade pour une quelconque raison. Mais dans tous les cas, elle voulait... non, elle DEVAIT suivre ce fameux entraînement. Bien que ses chances d'être prise soit minces, et elle en avait conscience, elle ferait tout pour y assister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 28
Soras : 40

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
PNJsSam 16 Juil 2016 - 23:26

Les élèves, les uns après les autres prirent les devants pour un faire un mirobolant discours sur l'amitié et le pouvoir. Le directeur semblait entendre la même chose d'un discours à l'autre, jusqu'à l'intervention d'un premier garçon, Kazuma... Qui se voulait un peu effronté pour le coup. Il provoquait le directeur en disant le moins possible. S'en suvit de Kaïn, le nouvel élève arriver récemment. Son discours à lui était aussi original, et intriguant.

Le directeur écoutait les garçon en croisant les bras, appuyé contre un mur sur le coté du bureau. Il avait un regard amusé, dirigé vers les deux gars.

Juste derrière, comme si c'était voulu, d'autres élèves suivirent rapidement pour dire ce qu'ils avaient sur le cœur. Le directeur n'en pouvait plus de tous ça et les interrompu aussitôt.

« Hahaha, vous me faites rire, tous autant que vous y êtes. Je croirais entendre un groupe de collégien qui veulent se faire passer pour des saints. Je ne vous demande pas qui vous voulez sauvez... Vous n'etes pas assez franc ! Il n'y en a que deux ou trois dans le lot qui mériteraient de suivre cet entrainement pour le moment... A savoir... Le nouveau venu, Kain, c'est ça ? Le dénommé Kazuma, et éventuellement la petite démone blonde qui a failli tout faire brûler... Pour les autres... Je vous laisse une seconde chance ! Je vais d'abord écouter ce qu'ont les derniers ont à dire... Ensuite je vous redemanderais... Votre véritable raison. Je vous ai demander d'être franc ! Alors vos histoires sur l'amitié... Vous vous les gardez. Ce que je veux entendre... C'est le démon qui sommeil en chacun de vous, la part de frustration qui vous habite, la haine qui hante votre cœur. Le désir inavouable de tuer, de se venger... Je pense qu'ici, dans cette pièce, au coté de vos amis... Vous pouvez vous laisser aller. Recommencez, sauf les trois cités, quand les autres auront dit ce qu'ils ont sur la conscience, évidemment. »

Disait-il en fixant avec insistance les dernières personnes qui sont présentes, notamment Farone, qui se tenant au côté de Kazuma, faisait vœu de silence... Il y avait aussi un autre homme à qui il devait parler, mais vu la personnalité de cette personne, il valait mieux attendre que tout le monde soient partis.

Le directeur reprit la parole après un temps mort... Il se dirigeait une nouvelle fois vers Mary, se voulant plus mauvais qu'auparavant... Là le masque tombait, il ne s'agissait plus d'un directeur provoquant et un peu taquin... Non, là un ennemi apparut, un être mauvais se tenait face à Mary, faisant parler sa pression. Il avançait sa main vers son visage. Et en appuyant de son index à plusieurs reprises sur son front, la poussant légèrement pour la faire sortir de ses gonds... Il tapait en mille, là ou ça faisait réellement mal...

« Écoutes moi bien... Pour l'instant tu ne vaux presque rien... Ton frère, Shiro, continuera de se payer ta tête, te regarder de haut... C'est ce que tu souhaites ?! Tu ne veux pas un jour te tenir fièrement devant lui, sans avoir à fléchir devant sa puissance ? Tu es une faible ?! Tu n'es qu'une gamine ?! Prouves ta valeur, ici, devant moi ! Sinon... Je peux t'assurer... Que ta vie ne changera... Jamais ! »

Ce faisant, une fois dit, il se reculait d'un pas, et admirait la bombe qu'il avait enclenché... Il ne fallait que quelques secondes pour qu'elle explose...

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Hana SuzukiSam 16 Juil 2016 - 23:39

Con de directeur. On ne mérite pas de suivre l'entrainement ? Mary ne mérite pas de suivre l'entrainement ? Je m'enrageais, m'approchais du directeur et soutint son regard et ne pus réprimer les mots qui faisaient tout pour s'échapper de ma bouche :

"Avec tout le respect que je vous dois..."

Je fis une pause et repris avec un étrange sourire :

"Allez vous faire foutre"

J'essayais pas de passer pour une sainte. Mary non plus. On avait dit ce qu'on pensait l'une comme l'autre, si c'était ce que pensais le directeur, je me demmerderai sans cet entraînement de merde. Abruti. Con. Salaud. Déjà rester les bras croisés sans rien faire alors qu'on se faisait tous ou presque frapper ou tuer par Yoshida. Il était aussi impuissant que nous face à ça et prétendais pouvoir nous entrainer. Je dis tout ce que javais sur le coeur :

"Sachez que je ne cherche pas à passer pour une sainte. Je ne suis pas une sainte. Je suis égoïste, je suis jalouse. Ce n'est qu'un bref aperçu de mes défauts. Vous dites que nous n'avons pas été francs ? Pour une fois que je tente d'être altruiste. J'ai été franche, j'ai surement juste oublié de mentionner que ma vie était aussi important, mais ça va de soi il me semble ? Sans oublier le fait que je me sente impuissante sans mon pouvoir, mais ce n'est pas pour moi, c'est pour les autres...

J'avais envie de partir et de m'énerver sur quelque chose. N'importe quoi mais quelque chose. Que cet abruti me piètine ne me gêne pas mais qu'il aille volontairement chercher Mary me mettait en rogne. Heureusement que je n'avais pas d'arme sur moi sinon je me serai difficilement retenu de lui planter dans la main.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/01/2016
Messages : 275
Soras : 174

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/50/60
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Mary PandémoniaSam 16 Juil 2016 - 23:58

... Recalée. Ce que j'avais dit n'avait pas suffi ? N'etait-ce pas une raison suffisante pour passer à l'entrainement ? Il venait de nous traiter de collégiens... D'enfants. Il avait beau être le directeur et faire exprès d'être un parfait salaud pour nous tester... Je ne pouvais pas m'empêcher de relâcher inconsciemment un début d'aura noire, signe que je commençais à sortir de mes gonds. Moi ? Recalée ? Sérieusement ? Moi qui avais tout fait pour être prise ? Je vois. Il avait lu clair... Il savait que j'avais caché le fait que je voulais me venger de Taiyou, les écraser, les éradiquer, et me baigner dans leur sang. Puis, Hana s'interposa, avant d'aller lui dire... D'aller se faire foutre. Je ne l'avais jamais vue comme ça. Elle devait être sacrément en rogne. Peu a peu, l'accumulation de colère se faisait... Puis, elle parlait de son côté égoïste. Elle voulait aussi à tout prix que je participe à l'entrainement... Et je voulais moi aussi qu'elle y participe. L'une sans l'autre, nous ne serions rien. Comme le soleil sans lune. J'étais décontenancée... Comment avait-il pu nous refuser ? Il voulait vraiment que nous devenions fous pour nous entraîner ?

C'est alors qu'il s'approcha de nouveau de moi, avec une pression beaucoup plus intense. Même moi, j'avais du mal à la soutenir. Puis, il m'attrapa à nouveau et se mit à me pousser le front du doigt. Ce qui avait la PUISSANTE manie de m'énerver... Je grimaçais, tentant de me retenir encore un peu. C'est alors qu'il prit de nouveau la parole. J'avais l'impression qu'il ne s'agissait plus du directeur, mais plus d'un ennemi sur le point de me tuer. J'eus un rictus, énervée. La colère commençait de plus en plus à s'accumuler. Puis, il parla de nouveau de mon frère, Shiro, avant de commencer à me rabaisser. D'un coup, mon esprit se vida. Mon cerveau eut un bug. Moi ? Rester à jamais une gamine ? Ne pas changer ? Me mettre à genoux devant Shiro ? Rester en chien devant sa puissance ? Je ne... Voulais pas. Puis, d'un coup, cette indifférence se transforma en rage. Une rage sombre. Une colère que je n'avais que rarement ressentie... Le directeur se recula, comme s'il était fier de ce qu'il avait fait. Mes yeux brillaient d'une lueur rouge morbide. Shiro... Je le vaincrais. Taiyou. Je me baignerais dans leur sang souillé. Et Aiden... Je le vaincrais, lui aussi. Ils s'inclineront tous devant moi... TOUS. D'un coup, sans que je n'en aie la moindre conscience, la pression qui émanait de moi grandissait de plus en plus, jusqu'à emplir la pièce d'une sensation malsaine, oppressante, d'une envie de meurtre. Une aura noire semblait flotter autour de mon corps. Mes yeux rouges brillaient d'un éclat écarlate encore plus intense, et un sourire plus carnassier que jamais.

- Je veux... JE VEUX TOUS LES ANEANTIR. Taiyou... Ceux qui m'ont fait du mal... Qui nous ont fait du mal. Je veux tous les anéantir un par un. Les voir souffrir. Qu'ils me supplient de les laisser en vie. Je veux les voir pleurer... Je veux les humilier, comme ce qu'ils nous ont fait souffrir. Oh que oui. Rien ne serait meilleur pour moi que de les voir comme ça... Même Shiro sera à mes pieds. Il s'inclinera devant moi. Il aura peur. Une telle peur qu'il en sera tétanisé. Taiyou tout entier tremblera en entendant mon nom. Et je compte bien y arriver... Seule ou non. Je me suis sentie impuissante. Humiliée. J'ai cru ma dernière heure arrivée. Mais jamais je n'aurais suppliée. Je ne me serais pas rabaissée à ça. Je veux.... JE VEUX ME VENGER.

J'étais vraiment en rogne. Ce qu'il m'avait dit. Ce qu'il lui avait dit. Ce qui nous avait dit. Il voulait que je libère le démon qui était en moi ? Voila qui est fait. Et il n'était pas prêt de rentrer... Du moins, tant que je n'aurais pas obtenu ce que je voulais.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéDim 17 Juil 2016 - 10:56

Je ne prêtas pas une grande attention aux autres discours et je regardais par la fenêtre d'un air distrait. Tout ce que je constatas c'est que pratiquement tous les discours... Finissaient par en revenir aux morts. Honnêtement, qui se soucie des cadavres de gens qu'on ne connait pas? En revanche... Contrairement au dirlo, je sais tenir ma langue et dire les choses de manières à préserver une image plus ou moins positive. Mais j'admets que ses mots m'ont mis de mauvaise humeur car... Je ne me sentais absolument pas concernée. Je n'ai pas dit ne serait-ce qu'un mot sur l'amitié ou même sur Taiyou, j'avais l'impression d'avoir été zappée.

Car je peux au moins être sincère dans mes propres pensées... Je m'en tape. Bien sûr, comme la plupart des gens, je me passerais de perdre des proches mais pour ce qui est des blaireaux... A vrai dire, je n'ai pas la moindre haine envers eux, je les ai mêmes trouver amusants à un moment -même si je me suis vite lassée devant leurs discours inutiles. Mais sérieusement... Il s'attendait à quoi, que les élèves vident leur sac devant quelqu'un qui a été incapable de sauver qui que ce soit? Je vois, eh bien il s'est visiblement mit le doigt dans l’œil jusqu'au coude. De plus, je pense que des collégiens n'auraient même pas pris la peine de se ramener ici et seraient plutôt rester à se lamenter sous leur couette. Bien que ce n'est là qu'un avis personnel.

En revanche, les réponses me firent décrocher un sourire joueur. Eh bien, Hana et Mary ont été visiblement bien remontées. Mais ce n'est pas vraiment mon cas, les mots du directeur ne m'ont pas vraiment atteint et ce n'est pas le genre de choses qui peuvent m'énerver. Dans les personnes présentes qui devait encore s'exprimer, il n'y avait que Farone... Tiens, je pensais pourtant voir Néron, aurait-il encore été jouer au type solitaire? En tout cas, ça lui ressemblerais bien, je le vois mal se ramener en même temps que les élèves.

Quoi qu'il en soit, vu que Farone ne semblait pas encore prête à s'exprimer, je finis par me résoudre à faire un peu de papotage après un soupire discret d'ennui. Si l'autre demi-dieu a pu passer sans révéler ses autres raisons, je ne vois pas pourquoi moi je dois le faire... C'est tellement ennuyant.

- Je déteste réagir selon le bon vouloir de quelqu'un, mais vu que tout le monde se prête à votre jeu, je suppose que je vais devoir en faire de même... Même si je dois dire que vous aussi, vous m'avez fait bien rire. Je n'avais jamais entendu quelqu'un demander à un renard d'être honnête.

Je continuais à garder un visage calme, bien qu'un peu ennuyé. J'espère que tous les élèves ne sont pas aussi sensibles aux provocations que les deux personnes m'ayant précédé. Je ne vais pas aller chercher des noises au directeur, car je suis bien élevée mais surtout... J'espère qu'il ne pensait pas sérieusement qu'une actrice comme moi se laisserait influencée par un jeu aussi basique. Jouer au méchant pour faire ressortir la haine du cœur des gens, c'est si simple à jouer. Quoi qu'il en soit, si je dois être un minimum honnête, qu'il en soit ainsi.

- Je n'avais pas évoquer ne serait qu'une fois l'amitié et ça ne changera pas. Mais si vous attendez sérieusement une réponse honnête d'une kistune... Alors je n'en dirais pas plus que simplement: je suis une mauvaise perdante. Et perdre contre des blaireaux, c'est encore moins glorieux.

Sérieusement, c'est la raison principale, donc je ne pense pas avoir à en dire plus. Après tout, il vaut mieux voir les choses comme un jeu si je veux me sentir un minimum concernée. D'un coté, je suis rassurée du fait que je n'ai pas à jouer l'élève coincée en présence du dirlo cependant je n'ai pas spécialement envie "d'ouvrir mon cœur" devant tout le monde. Je ne tiens pas spécialement à dire à tout le monde que je serais prête à tous les sacrifiés si c'était nécessaire à ma survie. Il faut dire que je suis morte dans une pseudo vengeance de mes parents. Même si en réalité, je voyais mal pourquoi je me laisserais tuée sans les emmener avec moi dans la mort. Cependant, perdre deux fois de suite au même jeu serait frustrant. Contrairement au moment où j'étais sur Terre, je tiens à ma vie, comme la plupart des gens.

Mais je ne vois pas pourquoi le dirlo tenait tant à savoir nos raisons, on s'en tape nan? A la limite, si certains ne supportent pas émotionnellement l'entraînement, c'est leur problème. Après tout... Les sentiments sont inutiles en terme de combat. Ceux qui pensent que la colère ou l'envie de protéger quelqu'un nous rendent plus forts... Sont des idiots qui crèveront jeunes. Les sentiments sont une distraction pendant un combat, c'est pourquoi les miens sont principalement simulés lors d'un combat, afin d'éviter que mes coéquipiers ne le remarquent. Car j'ai plus de chance d'avoir du soutien et de pouvoir éventuellement me servir d'eux sans qu'ils ne le remarquent si j'agis de manière suffisamment expressive pour prouver que je ne suis pas une intelligence artificielle. Mais tout ça... Comme l'a si bien dit Kazuma -et ce sera probablement l'une des seules fois que je lui accorderais un point aussi facilement- ça ne concerne que moi. Et même pour ceux qui me connaissent assez bien, étant donné que la seule personne dans mon entourage a avoir directement eu affaire à ce coté anti-sentimental est Farone et qu'elle n'a pas semblé s'en rendre compte... J'aimerais que ça continue ainsi le plus longtemps possible, c'est également par rapport à la fierté que j'ai en mon masque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 179
Race : Humaine
Pouvoir : /
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Elève
Soras : 566
Avatar utilisé : Ryuuko Matoi - Kill la Kill
Autre(s) compte(s) : Raphael A. Sullivan
Couleur de dialogue : #cc0033

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
La KyllerkaDim 17 Juil 2016 - 13:44

Il se fout de nous. C'est pas possible sinon. Bon ok je me doutait bien qu'il allait me recaler, mais POUR UNE FOIS QUE J'AVAIS ESSAYER DE FAIRE UN PUTAIN DE TRUC EPIQUE, IL AURAIT PU FAIRE UN EFFORT CE CON. D'ailleurs, j'ai pas été la seule être énervée, Mary et une autre fille ont bien pété un câble. L'hybride elle, semblait être beaucoup plus calme. Et moi, j'étais aussi calme. Trop calme. C'était extrêmement bizarre, j'avais l'impression d'avoir un sentiment de rage monter mais... j'étais aussi parfaitement calme. C'est ça la rage froide ? ... Enfin je sais pas comment appeler ça. Mais du coup, j'ai pas envie d'être trop impolie face au dirlo... J'ai pas envie de finir SDF quoi. Et puis je ne me souvient pas avoir parlé d'amitié dans mon discours... Bon peut-être un petit peu, mais franchement, l'amitié c'est lassant en combat. ... Oui bon j'avais parlé de "sauver les autres" m'enfin. D'ailleurs, puisque je n'étais moi-même pas convaincue par ce que j'ai dit, j'vais lui dire clairement ce que je pense, tant pis s'il pense qu'il a pris trop à la fois dans la gueule. Puis bon, la p'tite avant l'a bien résumé, ce que je pense à ce moment :
Allez vous faire foutre.

- Pour une fois que j'avais sortit un truc intelligent, plein d'épicness et d'émotions
, je soupire avant de continuer, plus déterminée. BON, je suppose que je l'ai dit, mais je vais le dire encore plus clairement pour que sa rentre encore mieux : j'vais défoncer les mecs de l'académie je sais plus quoi, alors que vous le vouliez ou non, j'vais venir à l'entraînement. Ouais, j'ai pas de raison particulières, j'ai juste envie de me défouler m'voyez. Nan en vrai chais pas, j'ai juste envie de leur prouver que c'est moi la plus forte et que c'est moi qui vais tous les écraser, avec utilisation de méthodes tout à fait déloyales. C'est pas la peine de me dévisager comme un extraterrestre, eux non plus n'ont pas été trèèès loyal avec nous. Oh et puis, sérieusement, qu'est ce qu'on s'en bat de ça, la loyauté, l'amitié et tout, ça n'a aucunement sa place dans une bataille ou un combat. Ça a été prouvé maintes fois que c'est ce qui a causé la perte de nombreuses personnes, sauf bien sûr dans les fictions.

Petite pause pour respirer avant de reprendre, cette fois-ci de manière bien plus... énervée, tout en regardant le dirlo droit dans les yeux avec toute la rage que j'éprouvai :

- Là où j'ai été réellement sincère, c'est quand j'ai dit que je voulais... non, que je pouvais prouver que les simples humains comme moi peuvent être bien plus fort qu'on le pense. J'avoue, je m'en fout de sauver les autres, de les aider ou autres conneries du genre, de toute façon autant penser à sa propre survie avant de penser à celle des autres ; jouer les héros est juste un petit plus qu'on peut s'accorder une fois la bataille finie ou occasionnellement. Je déteste la défaite, surtout quand elle est cuisante. Alors j'vais aller chez TrucMuche et j'vais leur défoncer la gueule. Je vais devenir plus forte, me battre contre eux et leur rendre la monnaie de la pièce ; et ils auront tellement eu peur de moi qu'ils ne s'approcheront même plus de moi. Ne prenez pas ça pour une vengeance personnelle ou pour l'académie, en vrai j'en ai rien à faire de tout ça ; ce que je veux moi, c'est juste les éclater un par un pour... Oh et puis merde, qui a besoin d'une raison pour ça, hein ? J'ai juste envie d'aller me défouler sur eux, je suis sûre que ça me calmera.

Je crois que je suis allée trop loin et que j'ai dit des choses que je ne pensai pas réellement. Mais il m'a bien énervée là, alors bon, c'est mon côté impulsif qui a repris le dessus. J'espère avoir été assez claire, parce que si je dois refaire un discours, je vais vraiment péter un câble.

•••

Caps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
FaroneDim 17 Juil 2016 - 18:41

Comment vous faire un petit résumé ? Il y a une semaine, notre chère académie s'est faite attaquée par une bande de prétentieux et bien décidée à tuer tout les élèves de l'académie. La raison de leur intervention est encore confuse. Mais grâce à un élève, la "vie" de l'académie est sauvée. Mais ce n'est que temporaire évidemment. Le groupe a promit de revenir pour mettre fin au jour. C'était tellement... bizarre. Au départ, j'ai commencé a avoir des doutes sur notre directeur même. Il y a de quoi devenir paranoïaque. Une semaine après l'attaque, tout les élèves ont été convoqués par le directeur. Je n'en avais pas envi. Mais, quand on a une pression adulte bien plus supérieur de notre propre classe sociale, vaut mieux ne pas jouer le plus fort. Ça ne me coute rien d'y aller mais j'ai bien autre chose à faire. C'est un peu dans la contraire que j'y suis allée. Ce n'était pas parce que je voulais penser à autre chose, mais je voyais déjà de quoi il allait nous parler. Qu'est-ce que j'avais fait quand tout est parti ? J'ai mis un ou deux jours à me remettre et puis j'ai continué des quêtes et quelques entrainements. C'est ce que nous devrions tous faire d'ailleurs. Bref, je rentre dans cette salle avec les autres élèves. Parmi eux, il y avait Kazuma, Aura, Mary et sa copine, une autre fille -qui a le même chapeau que Mary-, Shio et d'autre gens que je ne connais pas. À notre entré le directeur trouve qu'on est nombreux. Bah... on n'allait pas lui désobéir... Enfin, pas moi. Il voulait savoir ce qui nous motive, pour un entraiment spécial ? Si on ne répond pas ce qu'il veut, on est recalé. Le principe est débile. Je commence déjà à m'énerver...

Tout le monde parle de ses ambitions. Chacun dise leurs ambitions pour ce projet. Je les laisse tous parler en réfléchissant. Enfin, plus en rêvassant... Lorsqu'ils ont fini, le directeur se met à rire par leur propos. Certes, c'est un peu héroïque et presque irréalisable. Mais sa façon de se moquer me met de plus en plus en rogne. De quel droit se permet-il de dire ça ? Il n'était pas plus fort que nous lors de l'attaque. Juste après, il commence à fixer les élèves n'ayant rien répondu, dont moi. C'est bon, il va me lâcher avec son regard insistant ? On est pas à la minute près. Je croise les bras et attends que chacun ai fini son discours. En fait, j'ai envi de tenir la main de Kazuma mais ce n'est pas le moment. Tout ce qu'il veut entendre, c'est la haine ? On dirait un faux ami là... Aussi... il ne va pas la jouer cliché en disant "Il n'y a que l'amour pour vaincre le mal ! Bouuuh, les enfants aidaient les malades et votre prochain, ce n'est que ça la victoire !" Non clairement je ne le vois pas dire ça. N'empêche que c'est un peu flippant. Je finis par m'avancer un peu vers lui et le regarder droit dans les yeux. Je m'en fiche de vie qu'il va bien me sortir. Il veut que je vois franche ? Hé bien allons-y.

"Regardez la vérité en face. Vos élèves viennent de se faire à moitié tuer dans ce banquet, comment voulez-vous qu'ils ne veulent pas progresser ? Sauf si ils sont bizarres et je vous conseillerais de changer d'établissement. Ce qui me motive... J'ai juste envi de lui tirer une balle dans sa sale gueule à ce Yoshida. Juste pour qu'il voit un peu ce que je vaux, qu'il se trompe. C'est comme une vengeance. Il la mérite de toute façon. Il a osé blessé quelqu'un à qui je tiens et il m'a humilié. J'ai horreur de ça. La prochaine fois, ce sera mon tour et j'espère qu'il sera fatal... Tant pis, si vous ne me prenez pas, j'ai pas besoin de vous pour progresser. D'ailleurs si je n'étais pas venue ici, je serais déjà en train de crouler au soleil pour tout mes efforts. Vous êtes bien drôle vous aussi... Vous parlez de progresser mais qu'est-ce que vous avez fait à ce banquet ? C'est un des élèves qui nous a sauvé, pas vous. Au lieu de rester cloitré ici, allez voir un peu se qui se passe dehors."

Je me tais un moment. C'est la première fois, qu'un courroux m'emporte à ce point. Peut-être que j'ai mes ragnagna aussi... Je continue de le fixer en lui rendant la pièce de sa monnaie. Rien qu'en le voyant, j'ai envi de lui craché à la figure. Nous ne sommes... que des pions pour lui ? Et les sentiments dans tous ça ? Il s'en bat les couilles. Je n'ai pas besoin de lui pour progresser. Avec des efforts et beaucoup de courage, je peux y arriver. Et n'importe qui dans cette salle. Pas besoin d'un vieillard bien installé dans sa chaise de millionnaires pour nous faire la moral. S'il me recale, je m'en vais. J'ai eu mon mot à dire de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 18/10/2015
Messages : 579
Race : Elfe
Pouvoir : Contrôle de l'eau
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Etudiante
Soras : 6561
Avatar utilisé : OC de moi o/
Autre(s) compte(s) : La & Raphael
Couleur de dialogue : Blue (#0000FF)

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/55/25
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
ShioDim 17 Juil 2016 - 20:23

Shio avait envie de donner une bonne baffe au directeur. Elle ne comprenait pas pourquoi il faisait ça : à ses yeux, c'était du grand n'importe quoi. D'ailleurs, elle n'était pas la seule à penser cela, car plusieurs personnes réagirent sur le champ. Les propos d'une humaine étaient assez choquants parfois, mais elle s'en contre-fichait. Aussi, quand elle jugea qu'elle put enfin reprendre la parole, elle dit, énervée :

- Bon écoutez, je vais suivre cet entraînement, et ce quel que soit votre avis. J'ai été assez sincère comme ça. C'est juste parce que j'ai omis le fait que j'avais une folle envie de foutre une dérouillée à Taiyou que vous vous permettez de me faire passer une seconde fois ? Oui, j'ai aussi envie de les mettre à terre, comme tout le monde, mais je ne suis pas forcément obligée de le dire non ? Je veux aussi devenir plus forte et mieux maîtriser mon pouvoir pour arriver à battre tous ceux qui se dresseront sur ma route et qui voudront me faire du mal. Je vais leur faire subir ce qu'ils nous ont fait subir, en beaucoup plus puissant. Je pense que c'est amplement suffisant comme raison. Et puis, ce n'est pas le but d'un entraînement à la base, devenir plus fort ?

Elle en avait assez dit ainsi. Maintenant, elle attendait la réponse du directeur. L'elfe savait qu'elle n'avait pas été super convaincante, mais qu'avait-elle à dire réellement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 28
Soras : 40

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
PNJsDim 17 Juil 2016 - 21:08

Tout le monde était passé, le verdict était lamentable... Seulement 3 aptes. C'était si lamentable que le Directeur dû leur laisser une secondes chance. Il leur expliquer qu'il fallait qu'ils dévoilent le démon en eux... Ce fut une réelle réussite pour les récalés... Bizarrement leur attitude changeait, à quelques exceptions prêt, comme la fille renard... Son discours à elle était assez intriguant, mais totalement convaincant.

Pour les autres, mis à part les insultes, que le directeur ignorait, au lieu d'aller se faire foutre -comme l'a si bien dit Hana- c'était assez différent de la premiere version des motivations... Notamment pour Mary qui changeait du tout au tout en faisant part de sa soif de sang... Serait-ce la piste à exploiter ? Possible.

Le Directeur écoutait attentivement la dernière retardataire, Farone. Ses mots étaient assez forts pour etre directement convaincant, un bon point pour elle.
L'homme, si imposant il y a quelques secondes de là, relachait la pression exercer sur les élèves en leur souriant légèrement. Il avait eu un échantillon de ce qu'il voulait, sur chacun d'eux. Il pouvait désormais tranché et annoncer au grand jour ceux qui iront participer à l'entrainement spécial... Mais avant tout. Il soufflait un bon coup et retournait s'asseoir sur son siège, relachant ses épaules. Quelques secondes de silence passaient, et il posait le coude gauche sur son bureau, et retenait son visage avec le dos de sa main. Puis il se lançait, après s'être raclé la gorge.

« Bon, j'ai bien réfléchi à tout ça, et je vais vous donner les résultats... Avant tout, je dois dire que certains d'entre vous m'ont étonné... Vous n'aviez plus l'air d'enfants rêveur, mais bien de bon petits soldats prêt à en découdre avec un ennemi bien plus fort que vous.»

Il posait l'autre coude sur le bureau et joignait les doigts des deux mains, sous son menton.

« En revanche, il y a une chose que je tiens à dire... Un avertissement... Pour ceux qui iront à cet entrainement, prenez garde... Vous ne serez plus tout à fait les mêmes en revenant... Si vous en revenez, bien sûr... »

Il fixait les élèves les uns après les autres, avec un air mauvais, à nouveau... Puis contemplant que personne ne rechigner à changer d'avis... Il...Rit aux éclats, tout simplement... Durant quelques secondes, puis d'un air enjoué il reprit son discours.

« J'ai bien ri... Navré de vous l'annoncer comme ça... Mais... Ce test n'avait rien d'un test en réalité, hahaha ! Je voulais simplement joué avec vos nerfs, et c'est une franche réussite, hahahaha...Vous êtes tous pris depuis le début... MAIS, sachez toute fois que ce n'est pas sans rien que j'ai fait ça... Je voulais voir si vous aviez ce qu'il fallait pour resister à l'entrainement tyrannique qui vous attends... Car oui... Il sera aussi dur que l'enfer lui même... Gardez l'état d'esprit dans lequel je vous ai poussé, ça vous sera utile, croyez moi ! C'est mieux pour vous... Si vous voulez restez en vie...»

Il s'arrêtait de rire à mi récit, reprenant un air sérieux, c'était un avertissement pour ses chers élèves. A eux d'en tenir compte, ou non...
Le directeur soupirait après tout ça... Et attendait les réactions des élèves...

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Hana SuzukiMar 19 Juil 2016 - 9:33

Enfoiré de directeur. Jouer avec nos nerfs ? Il avait bien réussi. Dommage que je ne sois pas armée, vraiment, sinon je jouerais avec ses nerfs aussi. Mais j'étais prose avec Mary, non ? Alors tout allait bien et tant mieux.

Il parlait d'un entraînement tyrannique. Serait-ce Aiden qui nous entrainera ? Il semblait bien plus démoniaque que Mary elle-même. C'est ce qui me parraissait le plus logique puisque le directeur a été incapable de nous défendre lors de l'attaque... Aiden a été le seul capable de les soumettre et je le verrai mal être clément avec nous puisqu'il nous a écrasé comme nos adversaires. Cet homme n'a pas de coeur, il aurait pu en tuer encore plus. Heureusement que ces enfoirés de Taiyou tiennent à leurs vies.

On a un an. Un an pour s'entraîner. D'ici là certains mourront peut-être, d'autres ne gagneront pas suffisament en force, ou encore certains finiront peut-être fous à cause de cet entraînement ? Une chose est sure, j'atteindrai mon objectif, quel qu'en soit le prix, enfin presque... Peu importe. Je ferai tout mon possible pour ne pas mourir et pour devenir aussi forte que ces enfoirés de Taiyou. Je serai aussi forte que Mary et on pourra se protéger mutuellement. On pourra aussi terrasser Taiyou et... plus tard, Shiro, qui sait ? C'est son combat mais je serai au moins là pour la soutenir

Je restais statique, ne sachant trop quoi faire et légèrement occupée à réfléchir. En fait j'étais en marge de la réalité totalement absorbée dans des réflexions complexe sur qui fera l'entrainement, quand se déroulera-t-il et comment sera-t-il tyrannique ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 01/01/2016
Messages : 275
Soras : 174

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/50/60
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Mary PandémoniaMar 19 Juil 2016 - 13:13

De bons petits soldats prêts à en découdre avec un ennemi plus fort qu'eux... Sérieusement ? Il osait nous comparer à SES soldats ? Il avait beau être notre supérieur, et donc, par conséquent, un peu celui qui nous gérait tous en veillant au bon fonctionnement de l'acédémie, même si j'en doute vu le bordel qu'a foutu Aiden en nous sauvant et en manquant de TOUS nous exterminer... Mais qu'il sache que je ne suis le larbin de personne, et que je ne suis pas qu'un simple petit soldat bien obéissant à qui on demande bieeeen gentiment d'aller se faire tuer sur un champ de bataille en se tournant les pouces bien comme il faut. Je ne veux pas que cette fichue vie qui a été mienne dans l'autre monde recommence... Je n'ai juste pas envie de mourir pour rien. Le directeur avait beau avoir supprimé toute pression venant de lui... La mienne était toujours là. Je n'étais toujours pas calmée. Même si savoir Hana à mes côtés me contenait un peu, cependant...

Puis, il continua, toujours sérieux, pour nous avertir de quelque chose. En revenant de cet entraînement... Nous ne serions plus pareils. Comment ça, nous ne serions plus pareils ? On se croirait limite dans un shonen... Ce qui m'amusait un peu, tout compte fait. Je me demande bien ce qu'il voulait dire par là... Nous deviendrons si forts que nous changerions ? Deviendrait-on arrogants, vaniteux, nous sentirons nous supérieurs comme ces déchets de Taiyou ? Je ne veux pas devenir comme ça, et je ferais tout pour ne pas le devenir. Je suis désolée, mais je tiens encore à ma connerie et à ma bonne humeur, comme toujours. Puis il ajouta un... Si vous en revenez. Ca veut dire ce que ça veut dire: les risques présents lors de cet entrainement sont bien réels, et nous risquons bien d'y perdre des plumes, voir tout simplement, d'y mourrir. Mais ça n'altérait en aucun cas mon jugement. Un entrainement si dur qu'on pourrait y perdre la vie ? De nombreuses personnes y sont déjà passées avant nous très certainement, alors pourquoi nous en particulier y perdrions la vie ? Hmpf. Tant que j'y prends plaisir et que je deviens plus forte, suffisament plus forte pour faire ce que j'ai à faire... Je ne m'en plaindrais pas. De toute façon, ceux qui se plaignent sont généralement mal vus. Et je n'ai pas envie de finir aussi inutile qu'un Krillin ou qu'un Yamcha, même si Krillin est plus symbolique...

Puis, d'un coup, il se mit à rire... Avant de nous dire qu'en réalité, ce test n'était pas vraiment un test. Nous étions déjà tous pris depuis le début... Le sinistre connard. Il avait osé tous nous troller, tout ça pour jouer avec nos nerfs pour son propre plaisir personnel. Si ça n'en tenait qu'à liu, j'aurais déjà explosé de colère. Mais bon, il y avait du monde ici, et puis, le fait d'être à côté de Hana et de ma soeur faisait que je parvenais plus ou moins à garder mon calme... Car il n'y avait plus aucune pression venant de moi. Seulement un visage plus ou moins neutre. Je n'avais pas trop envie de me faire chier à péter un cable, en vrai... J'en avais juste la bonne grosse flemme bien comme il faut. Une flemme niveau Aura. Par contre, il reprit un air plus sérieux avant de dire que ce n'était pas pour rien qu'il nous avait infligé ça. Et heureusement, je préfère ça. Faire péter un cable à ses élèves pour son propre plaisir personnel... C'est pas très charlie tout ça. Pas très charlie DU TOUT monsieur. Remboursez, je suis sûr qu'avec tout l'argent des abonnez que vous avez, vous avez au moins 15 yachts en mer !

Ahem. En réalité, il voulait voir si nous avions vraiment les tripes de résister à cet entraînement "tyrannique" que nous allions avoir, car apparemment, cet entraînement serait aussi difficile que l'enfer lui-même. J'espère qu'il parle bien de l'enfer. Parce que s'il parle de Dark Souls, Dragon's Lair et toutes ces conneries, on va tellement saigner du cul que même les Tampax, ça suffira plus. Et je pèse pas mes mots. Il nous conseilla de garder notre état d'esprit actuel, ce qui serait mieux si nous restions en vie. Vous inquiétez pas, si c'est du Dark Souls, je vais tellement péter un cable que si on me mettait une chemise hawaïenne jaune, on ferait pas la différence avec une certaine personne bien connue. Quant à cet entraînement... Je me demande bien qui allait nous entraîner. Aiden ? Non. Je le vois trèèèèèès mal entraîner des gens pour aller péter la gueule à Taiyou... Il semblait tellement arrogant et mauvais qu'il s'amuserait juste à nous buter à coup de pression à 40G. Non... Qui pourrait-ce être, alors ? J'y réfléchissait, pour une fois que je réflechissais à un truc... Naaaaan. Maître Kaïo ? Genre il va nous demander de courser un singe et on va mettre 3 mois pour y arriver ? Naaaan. On est pas dans Dragon Ball Z, ici. Mais alors... Qui donc ? Cet entraînement promettait d'être rempli de mystères...

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
InvitéMar 19 Juil 2016 - 14:01

En écoutant le discours des autres, je commençais sérieusement à désespérer... Même mes propres camarades de chambre se sont faites avoir! Elles dorment dans la même pièce qu'une comédienne qu'elles ont pourtant appris à connaître et... Elles n'ont même pas compris lorsque j'ai répondu au directeur: "Je déteste réagir selon le bon vouloir de quelqu'un, mais vu que tout le monde se prête à votre jeu, je suppose que je vais devoir en faire de même..."

C'était quand même plutôt clair, je trouve... Sur le moment, j'avais d'ailleurs pensé que jouer au méchant pour faire réagir les autres, c'était incroyablement facile, peut-être aurais-je du le dire également? Mais je ne pensais pas que ça serait nécessaire... Je suppose que je les surestimais, comme c'est dommage. Mais ça veut également dire que j'ai encore largement de quoi les berner et les taquiner un peu plus si elles se font avoir par ça~ Mais je pense que celle qui me surprit le plus, ce fut Shio... C'est la seule à se tracasser réellement ds gens qui l'entourent, même si ce sont des inconnus. Autrement dit... Je pense que c'est celle qui a été la plus honnête. Les personnes vraiment gentilles existent donc encore... Je suis positivement épatée -vous auriez pas cru ça venant de moi, une égoïste de première n'est-il pas?

Le directeur, lui, sourit et retourna s'asseoir à son bureau. Il est si heureux que ça d'avoir des élèves naïfs? Moi ça m'arrange et je les trouve mignons tout plein, mais il ne m'a pas l'air d'avoir un caractère encore plus pourri que ce que je cache derrière mon visage angélique. Après nous avoir comparer à de bons petits soldats -ce que je ne serais jamais étant donné que je suis du genre à obéir que quand l'envie m'en prends ou que j'ai vraiment quelque chose à y gagner- il nous fit encore part de ses avertissements. Sait-il que les humains... Enfin, dans ce monde-ci, tout ce qui a apparence plus ou moins humaine est doté d'un minimum de curiosité et que cela fait de nous des idiots suicidaires? Je pense qu'il le sait, mais qu'il veut juste vérifier si il y a une personne censée présente ici, ce qui ne semble pas être le cas, et c'est tant mieux! Les personnes censées sont tellement ennuyantes, ça me donne envie de les torturer jusqu'à leur faire un lavage de cerveau pour qu'ils deviennent des fous furieux qui au moins auront le mérite d'être un peu intéressants.

Puis après, il annonce enfin ce que j'avais très clairement sous-entendu "ce n'est qu'un jeu". Je le regarde comme si ce qu'il venait de dire était d'une évidence intersidérale. Du moins, pour moi ça l'est. C'est plus une question d'habitude, donc je peux un peu comprendre que les autres ne comprennent pas de suite mais quand même... Enfin, je vais arrêter de leur cracher dessus et éventuellement éviter au dirlo de se prendre un vent de la part de tous les élèves puisque personne ne se décide à parler.

- Si je peux me permettre... Ce que vous dites est inutile, et je pense que vous savez pourquoi. Que ce soit pas haine ou par curiosité, il nous faut bien une manière de l'assouvir... Enfin, je pèse mes mots mais au final nous sommes probablement un peu trop naïfs, moi inclue~ Surtout quand on sait que certains se sont faits avoir par votre jeu d'acteur alors qu'ils côtoient chaque jour quelqu'un qui en fait de même.

Mon sourire était innocent et angélique, comme à mon habitude malgré mes mots. Et encore, j'ai largement pesé mes mots... Je visais surtout mes camarades de chambres -hormis Laeva avec qui je n'ai pas encore eu l'occasion de lui parler plus que "bonjour" ou "bonne nuit". Il faudrait que l'on se fasse une soirée pyjama après cet entraînement qui semble être rude d'après ce cher dirlo... Y a clairement une merde qui vient avec -navrée pour ce langage peu élégant.

Même si je m'attarde beaucoup là-dessus, c'est en quelques sortes vexant... Je pensais qu'elles me connaissaient bien, mais peut-être que j'ai été trop loin dans mon jeu, comme souvent. Ou plutôt... J'extériorise une si infime partie de la "vraie moi" que ce serait impossible de pouvoir connaître la véritable ampleur des ténèbres en moi... Mais comme tout lieu de ténèbres, il y a un peu de lumière aussi, sans quoi je ne prendrais même pas la peine d'afficher un masque et que j'aurais rejoint Taiyou pour faire une petite Murder Party comme ils les aiment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 172
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 547
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaLun 25 Juil 2016 - 15:33

Je vais lui crever les yeux. Lui écarteler un par un les membres. Lui arracher les ongles avec lenteur pour qu'il hurle de douleur. Maudit directeur, piètre clown qui se fou de la gueule de ma soeur. J'ai envie de lui faire exploser ses dents pour qu'il les bouffe en suite. Mon corps tremble ! Mes poings se serrent ! Je sens mes ongles s'enfoncer doucement dans ma chaire tellement que la colère monte en moi. On est des soldats ? Tu nous compare à ça ? A de doux et gentils petits larbin ? Qui fotn des discours mielleux et des discours plein de haine au simple claquement de doigt ? C'est quoi cette pièce rempli d'hypocrite ? Qui change de discours comme de chemise. Ils valent quedal, iles m'énervent, seul quelqu'un on le mérite d'être franc, ma soeur, la colocataire à moitié animal qui ne se cassait pas le cul à des discours à la con et ce gars qui aurait pu mourir le jour du banquet. Le reste ? Je les emmerdes tous !

Alors que plus personne ne parlait et que le directeur parlait, quelqu'un dans la pièce attirait l'attention. Sur son corps frèle, on pouvait voir quelques veines apparaitre. Son sang bouillait, elle baissait légèrement la tête comme pour cachée la rage graver sur son visage. Mais on avait presque l'impression que d'une minute à l'autre elle allait faire un carnage ou bien sauter sur le directeur avec l’intention de le vidé de ses tripes. Doucement, elle entre-ouvrant ses lèvres et quelques mots sortirent de sa bouche après que la dénommée Aura est parlée et exprimé son avis qui était bien vrais. Mais il manquait quelque chose à ses paroles, ha oui... la vérité ? Les paroles de Laeva devinrent ainsi, petit à petit, des cris de rage.

-Vous êtes rien de plus que des imbéciles ! VOUS ÊTES TOUS DES HICPOCRITES ! Je vous emmerde avec vos discours ! J'y crois pas une minute à ton discours ! Un coup tu fait ta petite innocente et d'un coup tu veux te faire passer pour une folle furieuse car ce CON oui CE CON de directeur le demande ?!

La personne désigner n'était rien de plus que la dénommée Hana. Laeva ne l'aimait pas, cela semblait désormais clair. Ce qu'elle lui reprochait, c'était surement de se plier aussi facilement à la demande débile du directeur mais également ce discours plein de haine qui au yeux de Laeva ne lui allait guère. Pour la démone la dragonne humanoïde avait strictement rien fait durant le banquet. Et il en était de même pour l'elfette qui n'avait pas bouger ne serait-ce son petit doigt et qui eu le droit à un discours quelque peut similaire. Laeva était déchainée, devant les yeux de sa soeur qui aurait surement voulu l'arrêter, l’assommer ou quelque chose du genre. Ensuite viens le tour de cet inconnu. Le fameux Kaïn sortit de nul part, tomber du ciel, bizarre sur les bords qui voulait se battre. La, la réponse était clair et précise et dégageait aussi pas mal de haine. Au fur et à mesure il était claire qu'en réalité Laeva était très tendue depuis cette histoire de massacre au banquet et que cela lui avait certainement retourner l'esprit.

-QUAND A TOI ! COMMENT PEUT-TU PRÉTENDRE AVOIR LA MOINDRE IDÉE DE L’HORREUR DE CE MASSACRE ?!! TU NE FAIS CA QUE POUR TA GUEULE ! JE N'Y CROIS PAS A TON DÉLIRE DE FAMILLE A L'EAU DE ROSE !! PUIS MERDE ICI LA RAISON EST SIMPLE DEVENIR PUISSANT C'EST TELLEMENT MIEUX ! MERDE JE VOUS EMMERDE TOUS ET VOUS... !!!!

Elle se retourne brusquement et violemment, marche rapidement vers le bureau et s'arrête face au directeur, son regard était extrêmement mauvais.

-VOUS N'EST QU'UN SINISTRE ABRUTI QUI JOUE AVEC LES NERFS DES GENS, LES PRENDS POUR DES PIONS, DES PANTINS, DES SOLDATS MAIS QUI EN PLUS DE CA N'A STRICTEMENT RIEN FAIT DURANT LE BANQUET!!! VOUS N’ÊTES QU'UN CLOWN QUI PRÉTEND POUVOIR NOUS RENDRE FORT !! ALLEZ-Y MONTRER VOTRE PUISSANCE QUE JE RIGOLE !! VOUS AVEZ ATTENDU QUOI LE JOUR DU BANQUET ?! QU'ON CRÈVE PEUT-ËTRE ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 28
Soras : 40

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
PNJsMar 26 Juil 2016 - 0:35

Le directeur assistait avec amusement au délire incessant de Laeva, elle s'en donnait à cœur joie a commenté avec haine les dires des autres... Cet illustre homme se tenait fièrement dans son siège. Il jubilait en écoutant le petite démone blonde... Ca l'amusait, terriblement ! Il voulait intervenir, en reprenant ce qu'elle disait... Mais la sœur de la flle en question, Mary donc, intervenait en lui mettant un coup sec dans la nuque, l'assommant... Elle l'a prit dans ses bras pour ne pas la laisser tomber au sol.

Le directeur ricanait en voyant cela, mais reprit rapidement du sérieux et prit une voix grave.

« C'est pathétique... Haha. Vous parlez d'un jeu d'acteur ? Mais qui vous dit qu'il ne s'agit pas là... De mon réel caractère ? De mon vrai visage... ? Au final, nous nous mentons tous... C'est magnifique. Je pense... Je pense réellement que vous avez ce qu'il faut pour l'entrainement. Et du coup, je vais des a présent vous en parlez... de cet entrainement. »

Il se levait, et avançait droit vers la baie vitrée et fixait les montagnes au loin...

« Par delà les forêts, il y a ces montagnes, dont une en particulier. Je ne peux pas vous en dire plus, mais... Rendez vous au pied de la Falaise Arc-en-ciel dans un mois exactement à compter de ce jour, le temps que je prépare tout... Votre entraîneur vous attendra là bas à ce moment. »

Il se retournait un air malicieux sur le visage et contemplait à nouveau sa troupe d'élève favorite. Il ajoutait un petit commentaire moqueur.. En guise d'avertissement pour certains...

« Je me demande combien d'entre vous reviendront... Je devrais peut-être prendre des paris, Hahaha. »

Suite à cela, il se retournait pour contempler la vue, bras croisés, et finit rapidement la conversation.

« Si j'étais à votre place, je profiterais de ce mois pour réfléchir, prendre une réelle décision, profiter du reste de votre temps nonchalant et calme... De vous ressourcer, et vous préparer... Au pire. Et ce, tout de suite ! Vous pouvez disposez... »

Il ne disait plus rien après cela, et restait le regard braqué vers l'horizon. Les élèves suivaient son conseil et sortaient rapidement de la pièce, ils étaient tous assez dépité, un mélange de haine, mais de crainte subsistait pour certains, une indifférence vis a vie du danger pour d'autres.

Cependant... Après leur départ, le directeur reçut la visite d'un jeune homme, non académicien... Un jeune ténébreux qui avait prit une raclée au banquet et qui souhaitait devenir également plus fort... Sans avoir à se mêler à la foule, et ainsi progresser en solitaire... Ce jeune homme, toquait à la porte, une dizaine de minutes après le départ des autres... Le directeur lui sommait d'entrée sans plus attendre...

« Je t'attendais, ne te fais pas prier ! »

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Kain GreenfieldVen 29 Juil 2016 - 13:55

J'étais .. Surpris, entre la démone qui s'en prenait à moi, le Directeur qui jouais avec ses élèves à la manière d'un marionnettiste, et les élèves qui, pour la plupart, réagissaient comme des enfants vexés.. Je n'y comprenais rien.. Bien entendus, je n'étais pas forcément POUR la manière de faire du directeur, mais de la à réagir ainsi..

Je fixais la jeune Démone qui pestait contre moi avec un calme olympien, au début, elle aurait pus tirer quelque chose de moi, mais au fur et à mesure qu'elle s'évertuais à me faire passer pour l'ignare de service, elle délirait sur le fait que je n'en savais rien, que je n'avais pas la moindre idée du carnage, que mes paroles n'étaient que du vent. Était-ce nécessaire de lui répondre que je comptais risquer aussi ma vie ? Que si je ne me sentais pas vraiment concerné, je n'aurais aucune raison de vouloir participer à cette lutte certainement mortelle contre Taiyou ? Que le Directeur ne m'aurait pas trouvé ''Convaincant'' si je ne me sentais pas investi ? … Non, aucun intérêt, elle n'eu même pas terminé sa phrase que je détourna mon regard d'elle.

J'attendis donc la toute fin, au moment où tous sortaient de la salle après le bref discours du Directeur pour lui adresser brièvement la parole.

- Monsieur, je me permet d'être tout à fait honnête avec vous, mais depuis mon arrivée dans les Jardins où on eu lieux les incidents du Banquet, de nombreuses rumeurs tournent à mon sujet, comme quoi je serais le ''Fantôme du Banquet'', et bien que je ne porte peu d’intérêt à cette.. Rumeur idiote, il est vrai que je m'interroge sur un éventuel Lien avec cette Académie Taiyou.. Que ce soit pour le bien de Seika, ou pour en apprendre plus sur moi même, je veux vous accompagnez. N'hésitez pas à faire appel à moi pour quoi que ce soit, je sais qu'il peut sembler étrange de dire cela au Directeur d'une Académie, mais je ne porte que peu d’intérêt aux Cours, ils ne m'aident en rien, si ce n'est à apprendre des choses que je sais certainement déjà.. J'ai besoin de retrouver mon passé.

Après ce bref discours, je m'inclina à la manière d'un Artiste Martial.

- Je vous remercie de votre patience. Au-revoir Mr le Directeur.



Je me tourna, et sortis de la pièce, maintenant, il ne restait plus qu'à préparer mon corps à l'entrainement. Et il y a une personne avec qui je souhaite passer du temps avant ce grand départ.. 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Les prémices de l'entrainement ? [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: Académie Seïka :: Aile Saphir :: Bureau du directeur-