Partagez| .

"Que suis-je ?" [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Naïa AkikazeDim 17 Juil 2016 - 16:34

Après une bonne nuit de sommeil, Naïa se réveilla dans sa nouvelle chambre, le visage presque collé au plafond. En effet, durant son sommeil, elle avait repris sa forme élémentaire, ce qui fait que même si elle s'était posée entre ses draps, elle était environ à deux mètre du sol maintenant. Elle se dit pendant quelques secondes, qu'elle espérait que personne ne l'avait remarqué. Puis elle se reprit. Tout ce que ses colocataire auraient pu remarquer, c'est qu'elle n'était plus dans son lit, qu'elle devait être parti, tôt ou tard dans la nuit. Personne ne la voyait sous sa forme actuelle.
Naïa se remit près de son lit et se concentra. Reprendre forme humaine fût plus facile que la veille, et le fait qu'elle soit allongée avait aussi aidé. Elle se leva donc de son lit et alla se préparer. Elle mit son nouvelle uniforme de l'académie, bien qu'elle ne commence pas les cours ce jour même. Elle ne les commencerai que le lendemain. Et si elle n'était pas du tout pressée de reprendre les matières générales, même si elle n'avait aucune difficulté particulière, c'était les cours d'art qu'elle attendait avec impatience. Certes, Naïa ne savait absolument pas comment cela allait se passer, mais elle ne pouvait que aimer, non ?
Naïa se dirigeait maintenant vers la bibliothèque avec un petit carnet que lui avait aussi fournit l'Académie. Son but ? Trouver ce qu'elle était et trouver le plus d'informations dessus. Il fallait qu'elle apprenne à maîtriser ses dons rapidement pour pouvoir faire sa vie ici. Naïa poussa donc la porte de la bibliothèque et y entra. Elle demanda quelques indications à la bibliothécaire puis alla s'installer à une table. Il fallait maintenant qu'elle fouille les étagères pour dégager tous les livres qui l’intéressaient. Elle les rangerait avant de partir.

Trouver les livres fût plutôt long, surtout que Naïa devait rester concentrer sur sa forme humaine pour ne pas... Partir en fumée. Finalement, elle s'installa à la table avec un dizaine de bouquins, et commença à les feuilleter... Au bout d'un moment, elle tomba enfin sur un chapitre vraiment intéressant. Les élémentaires. Elle alla directement à la partie élémentaire de vent, car cela ne pouvait être que cet élément. Elle se plongea dans la lecture, notant quelque fois une phrase ou deux. C'était ça... Tous les éléments coordonnaient.

Naïa posa un moment son stylo et reposa son dos sur le dossier de la chaise, un immense sourire accroché aux lèvres. Elle avait trouvé...


Dernière édition par Naïa Akikaze le Dim 17 Juil 2016 - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Claire MesingDim 17 Juil 2016 - 20:48

Pas un bruit ne venait perturber le silence qui régnait à travers la bibliothèque. Cela maintenant faisait des heures qu'elle s'y trouvait, et pourtant elle ne s'en lassait pas, du moins, pas tant qu'elle n'aura éclairci certaines zones d'ombres liées à son arrivée. Ce jour-là, elle se focalisait exclusivement sur cet endroit dans lequel elle avait atterrit, ce monde nommé Tsuki. Enfin, on pouvait relever la présence de bande-dessinées, mangas et de revus culinaires qui s'étaient immiscés parmi les livres imposants qui envahissaient sa table. Mais Claire dans tout ça ? Elle venait juste de s'assoupir sur ces dernières, la tête sur son resplendissant bras mécanique.


« Juste le temps de… reposer… z'yeux. » souffle-t-elle dans son sommeil.

***

« Mesing ! Mesing, répondez ! Je vous en prie, dites quelque chose ! Mesing, qu'est-ce qu'il s'est pa-- » *crack*

Tandis que ses paupières brunes s'ouvrirent avec difficulté, le bruit d'une alarme grondait toujours plus fort à mesure que le visuel se stabilisait. Claire se retrouvait au sol, dans ce qui semblerait être une usine. En regardant plus attentivement, elle réalisa qu'il s'agissait bel et bien de la salle des moniteurs de l'agence de son père. Puis son regard croisa un soldat, visiblement au service du Gouvernement à en juger ses équipements. Il se tenait debout, à l'écart, un sabre à la main, dont la lame était fraîchement recouverte de sang. Lorsqu'il remarqua que la jeune fille s'était réveillée, il  s'approcha à pas rapides.

Claire voulu se relever, mais une douleur atroces s'empara de son épaule, marqués par des tâches pourpres. La douleur était telle qu'elle ne sentait plus son bras droit. La peur montait à mesure que l'ennemi avançait. Il posa son arme à terre avant de s'accroupir à sa hauteur, son visage caché par l'obscurité.

« "Mesing", c'est ça ? Désolé pour ce qui t'es arrivé. Les munitions fournies par ces salauds sont imprégnées d'un composant toxiques, et ton bras à été sévèrement touché. Comme au final j'ai vu que tu étais -une fille- encore en vie et sans arme, j'me disais… Que je pourrais te donner un coup de main. Ou dans le cas présent… et bien… Un coup de katana. D'ailleurs c'est même pas le mien, t'sais quoi. »

Il déposa sa main sur son épaule droite. Elle était grossièrement cachée par un tissu sombre tirant vers le rouge. Mais son bras n'était plus.

« C'était la meilleure chose à faire. Je suis… tellement désolé. »

Quand soudain, le soldat, visiblement aussi âgé que Claire, sortit un paquet de berlingots. Ces confiseries aux finitions si parfaites d'origines françaises dont elle avait toujours voulu en connaître la saveur. Malgré leur rigidité, il les avalaient les uns après les autres, sous les yeux suppliants de l'Indienne. Il remarqua finalement la moue que tirait la jeune fille et décida de lui en donner un. Son visage se rapprochait, ses yeux s'emplirent d'étoiles, comme si face à elle se trouvait l'une des sept Merveilles du monde. Ses lèvres, plus désireuses que jamais, frôlaient le bonbon au parfum caramélisé…

Et puis, ce con, le broya sauvagement entre ses dents.


***

« C-Comment tu as pu me faire ça... » murmura Claire, d'une voix pleine de fatigue.

Elle se redressa subitement. Cet horrible cauchemar lui avait donné des sueurs froides. Son cœur battait à fière allure, son corps tremblait encore de cette soudaine hystérie. Son regard s'assombrit, ses yeux emplis d'une colère démesurée. Pas un bruit, que de regards ahuris, et le fameux "CHHHHH" de la bibliothécaire, quelque peu intimidante. Le poids de la honte s'imposait de plus en plus. Pourtant, d'un revers de la main sur un filet de bave, elle se débarrassa de toute culpabilité et s'empara d'une partie de ses livres, avant de s'éclipser entre les étagères. Il était temps de faire une petite pause.

La jeune Indienne s'occupa d'abord des encyclopédies qu'elle tenait fermement dans ses bras. Elle avait appris des choses intéressantes, comme le fait qu'elle avait effectivement quitté le monde des vivants, sur Terre, et d'autres choses un peu moins intéressantes comme, il fallait l'admettre, tous les autres textes restants. Ses yeux défilèrent à travers chacune des reliures, jusqu'à retrouver le bon emplacement, dont l'espace s'était visiblement élargit.

Ce détail, aussi futile qu'il pouvait paraître, la faisait sourire. Cela signifierait qu'une autre âme en quête de savoir -et surtout, déterminée, se trouvait en ces lieux, certainement elle aussi à la recherche de réponses. Et il ne lui fallut qu'un mouvement de tête pour discerner cette personne entourée d'une dizaine de bouquins.

Peut-être qu'elle irait lui parler, mais pour l'instant, l'heure était à calmer ses gargouillements.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 06/06/2016
Messages : 67
Soras : 102
Couleur de dialogue : #0099cc

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 55/ 30 / 00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KalypsoLun 18 Juil 2016 - 19:03

  • Une page qui se tourne, un vieux papier froissé avec une belle calligraphie. L'odeur du renfermé, des livres tassés, une pellicule de poussière se formant sur les couvertures parmi les livres oubliés sur le haut de la grande étagère. Une ange flottait vers le plafond, en boule, lisant un de livres appartenant à cette pile. Elle avait soigneusement fait une sélection il y a trois jours, la poussière arrivant assez vite ici pour une obscure raison. Elle ne lisait pas avec la passion de découvrir une suite à son histoire, mais plus pour sa soif de savoir. C'est ainsi que le rat de bibliothèque tourna une nouvelle page, les yeux scotchés sur les lignes, balayant de gauche à droite puis de droite à gauche chaque lettre.

    Elle croisa ses jambes, et se reposa sur son dos, flottant toujours, près de son nid de livres. Kamiko aurait pu très bien être une hybride pigeon, tant qu'elle pouvait voler ça lui aurait suffit amplement pour combler son petit bonheur. Elle passa sa main sur la page, puis ferma le livre pour en lire le titre de couverture, ayant oublier même de quoi il s'agissait. Kamiko lisait des vieux bouquins, ainsi que des livres écrit à la main si je ne puis dire. elle avait réussi à se les procurer, où plutôt à les chiper. En général on les jette ou on les caches ces bouquins-ci. Kamiko trouvait son bonheur un peu partout ici.

    C'est dans un album d'images qu'elle trouva le plus son bonheur ce matin même, touchée ces photographies imprimées sur du papier glacée. Elle en frissonnait, ayant presque l'impression de se trouver dans un paysage pour l'espace d'une fraction de seconde. Mais là n'était pas son sujet d'étude, ni le titre du livre en cours.

    "L'art de la concentration"

    Un titre assez sobre qui portait pourtant sur plein de sujets appréciable pour la jeune fille et bien utile. Elle ferma les yeux quelques secondes pour se remémorer de ses passages préférés avant de descendre son esprit sur terre. Après s'être longuement isolée, elle jeta un coup d'oeil plus bas, elle qui était si haute à présent. Elle devait donner une drôle d'impression aux élèves les plus normaux. Elle sourit intérieurement avant d'être interpelée par une silhouette familière : Claire, l'indienne. Colocatrices, elle n'avait pourtant pas eu beaucoup l'occasion de lui parler, mais au moins elle l'avait déjà vu. Peut-être qu'elle se souvenait d'elle? Bien sûr après tout elles créchaient sous le même toit...Mais si Kamiko faisait partie des insignifiants de la vie, elle ne devrait même pas se rappelait de son prénom. Elle observa longuement Claire, en descendant petit à petit en haute, jusqu'à attendre qu'elle se retourne. De là elle esquissa un minuscule sourire, puis secoua sa main sans rien dire, juste en articulant sans son un "Salut Claire". Avec un peu de chance elle arriverait à lire sur ses lèvres.

    Elle détourna son regard pour ne pas insister plus longuement et ne pas déranger Claire, car elle se trouvait un peu encombrante et de trop surtout. Elle attarda son regard sur une table où des livres étaient empilaient, avec une jeune demoiselle au sourire satisfait, elle semblait avoir réussi son travail vu qu'elle avait l'air de bûcher pour travailler des cours, où alimenter un savoir. Tenant toujours son vieux livre contre elle, Kamiko poussa un cri étouffé car elle se retenait beaucoup dans son lieu sacré. Quand son livre glissa mais qu'elle le rattrapa avec seulement deux doigts, elle avait été en effet assez surprise. Je ne vous énonce pas la force qu'il faut pour tenir un livre avec deux doigts. Pourvu que personne ne l'est remarquée...

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Invité
Naïa AkikazeLun 18 Juil 2016 - 23:00

Alors que Naïa rassemblait les livres dont elle n'avait plus besoin, une jeune femme qui s'était assoupie un peu plus loin commençait à rêver... Enfin, à cauchemarder, vu ses sursauts. La jeune élémentaire (maintenant qu'elle le savait enfin) se remémora une scène de la veille. Elle ne verrait plus les cauchemars de la même manière. Plus depuis que Kaïn avait eu ce... cette crise devant elle. Cela l'avait affectée, bien plus qu'elle ne l'aurait avoué. Et plus encore, elle ne l'avouerait jamais devant le jeune homme en question.

Quand la jeune femme, qui avait une jolie couleur de peau, se réveilla, la bibliothécaire la fixait d'un regard outrée. Je regardais à mon tour a bibliothécaire, bien que cette dernière ne le remarqua même pas. Quel toupet avait cette femme ! Ce n'était pas de sa faute, à la demoiselle. Naïa reprit ses esprits et pris les trois bouquins dont elle n'avait plus besoin sur un bras. Elle voulait feuilleter les autres pour avoir plus d'informations.

Alors qu'elle se levait pour aller les ranger, une jeune femme faisait tomber son livre, étouffant au passage un cri de surprise. Bien qu'elle fût de dos Naïa savait déjà que la bibliothécaire avait du tourner la tête vers elle. Naïa s'approcha de la jeune fille et prit le livre de sa main livre, le rendant ensuite à la jeune femme. Puis elle alla poser ses autres livres et se tourna vers la jeune femme.
"Je suis Naïa" dit-elle en chuchotant.

Puis elle retourna à sa table et poussant ses affaires, l'invita à s'asseoir avec elle, si elle le voulait bien sûr. Mais c'est alors que son regard tomba sur la bibliothécaire, occupée à ranger, encore, des livres. Zut... Comment pouvaient-elle communiquer ainsi ?
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Claire MesingVen 22 Juil 2016 - 9:57

Entre deux aller-retours, Claire prenait un instant pour vider son esprit, le temps de canaliser son appétit toujours plus grandissant. Si on y prêtait assez attention, sa démarche chancelait légèrement, tandis que le reste de ses livres étouffaient les gargouillements, serrés contre son ventre. Mais malgré tout, son expression ne laissait rien transparaître. Jamais devant des inconnus... Ou presque: Son visage repris des couleurs lorsqu'elle aperçu à son tour un visage familier. Ce blond si particulier, ces ailes blanches, ces jambes si fines, pas de doute, il s'agissait bien d'une de ses concubines.

Une flamme raviva son cœur. Plus loin se tenait littéralement la seule personne avec qui elle eût le privilège d'échanger quelques mots, en dehors du cadre scolaire, malgré une certaine différence d'âge. L'intégration en soi n'était pas vraiment un problème,en fait l'Indienne avait tendance à faire les choses à son rythme, mais c'était sans compter sur une lourde atmosphère qui s'était imposée sur l'Académie entière. Chaque visage affichait une mélancolie plus ou moins évidente à repérer, chacune tendant à mettre en évidence la fraîcheur des potentiels événements. Mais pas chez cette fille, elle semblait bien plus tranquille.

"Kimiko?" "Kumika?" Impossible de mettre un nom sur ce personnage pourtant tellement attendrissant, au grand regret de la jeune adulte. Certes elles ne s'étaient que rarement adressées la paroles, mais cela n'excuserai en aucun cet oubli. En plus de ça, elle avait pris la peine de la saluer, et Claire n'eût aucun mal à le lire sur ses lèvres. Mais par principe de politesse, elle lui adressa un petit sourire à son tour, avant de rejoindre l'autre extrémité de la bibliothèque pour y déposer ses derniers livres.

Mais au retour, tandis que son nom lui revint en tête, l'ange n'était plus seule. La jeune fille aperçue plus tôt l'avait brièvement rejointe avant de l'inviter à la rejoindre à sa table. Claire s'avança alors vers les deux jeunes filles d'un pas pressé, tant qu'elle n'avait pas encore attiré l'attention. Elles pourraient certainement l'éclairer sur les récents événements et en prime, faire plus ample connaissance. Faire « d'une pierre, deux coups » dit-on.
« Kam.. ! »
Elle voulu l'interpeller, mais c'était sans compter une nouvelle fois sur l'irritation de la bibliothécaire semblait se braquer sur elle. Elle soupira, puis tenta une approche plus directe en lui tapotant l'épaule. Sans oublier d'adresser un doux sourire à l'autre jeune fille à la chevelure éclatante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 06/06/2016
Messages : 67
Soras : 102
Couleur de dialogue : #0099cc

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 55/ 30 / 00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KalypsoMer 27 Juil 2016 - 20:25

  • Claire lui tapota gentiment son épaule, Kamiko sourit alors qu'elle venait de s'installer à la table de la demoiselle aux cheveux clairs, répondant du nom de Naïa. Kamiko fit de suite une allusion aux Naïades, pensant premièrement au rapprochement avec l'eau et l'aquatique. C'était de la vieille mythologie grecque, connu dans son ancien monde et dont elle devrait faire l'effort d'oublier. Cela n'existait plus, enfin cela restait un mythe.

    La table était remplie d'affaires, mais Naïa fit de la place. Kamiko en dépose son livre sur la table, sans rien dire, silencieuse avec son regard qui ne quittait pas Naïa jusqu'à l'arrivé de Claire. Ce visage familier se dirigeait vers elle et porter une attention particulière à son égard illumina le visage de la jeune ange. D'un geste, Kamiko présenta une chaise à Claire et dans un chuchotement, l'ange siffla le plus discrètement quelques mots afin de ne pas se faire remarquer dans ce silence.

    "Je suis Kamiko, et voici Claire. Ravie de te revoir d'ailleurs, ton intégration se passe bien?"

    Bref, rien de plus. Elle n'avait besoin de faire plus, car la bibliothécaire les guettait avec un oeil affuté. Kamiko braqua son regard sur Claire, cherchant un quelconque mot à dire pour briser un silence, une sorte d'appel à l'aide car elle ne savait que dire à l'inconnue qui l'avait invité à sa table. Elle qui restait si isolée de tout, elle qui se perchait en hauteur.

    La voilà désemparée dans la sociabilisation.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Invité
Naïa AkikazeJeu 28 Juil 2016 - 12:23

Naïa avait sentit le regard de la jeune femme peser un moment, puis une deuxième fille était arrivée et s'était installée avec elle. Naïa lui avait rendue son sourire, instinctivement. Les deux se connaissaient déjà apparemment, ce qui se confirma quand la première les présenta ensemble.
"Je suis Kamiko, et voici Claire. Ravie de te revoir d'ailleurs, ton intégration se passe bien?"

Naïa laissa la personne concernée répondre, tandis qu'elle réfléchissait à leur principal soucis : Communiquer. C'était bien la première fois qu'elle s'occupait de sociabilisé, tiens. Résumons un peu la situation : les trois demoiselles, qui se connaissaient peu, étaient installées côte à côte à la bibliothèque, qui n'était pas le meilleur endroit pour discuter, il faut l'avouer. La bibliothécaire les surveillait d'un coin d’œil maintenant qu'elle avait remarqué que les trois filles étaient côte à côte. Rien qu'un chuchotement lui donnait un regard de tueuse en série prête à la transformer en charpie...
La jeune élémentaire cherchait toujours une solution pour qu'elles puissent se parler tranquillement. Elle aurait mieux connu la bibliothèque, elle aurait surement connu un coin un peu en retrait... Mais c'était la première fois qu'elle y mettait les pieds. Bon... Le regard de Naïa se posa sur son calepin, qu'elle avait un peu noircit. Elle sourit, se disant qu'elle avait peu être un début de réponse. L’élémentaire décrocha une page et se mit à écrire dessus :
"C'est un peu complexe de communiquer ici. A moins que vous ne connaissiez un endroit où aller papoter, on peut aussi écrire là-dessus."

Elle prit ensuite deux stylos supplémentaire qu'elle avait et les fit glisser devant Kamiko. Elle regarda ensuite le morceau de papier, et eut une envie de faire une petite expérience. Elle prit une inspiration et se concentra sur le papier, mais aussi sur le chemin qu'elle voulait lui faire prendre. Une brise un peu faible se leva, à la bonne hauteur, et déplaça le papier pour elle, le posant entre les deux jeunes femmes. Parfait !
L'expérience de Naïa se révélait payant, elle pouvait créer des courants d'air. Mais apparemment, ces derniers restaient faibles tout de même. Elle au vu du petit coup de fatigue qu'elle reçu en suivant, cela consommait beaucoup d'énergie. Tant pis, elle n'avait pas cours ce jour-là, elle pourrait toujours aller se reposer plus tard ! Naïa sourit, aux deux autres jeunes filles, tandis que d'une autre mains, elle ouvrait un des livres qu'il lui restait à feuilleter. Histoire de contenter la bibliothécaire...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Claire MesingMar 2 Aoû 2016 - 0:23

Après une brève hésitation, Claire prit place, près de sa camarade. Voulant d'abord se présenter, elle n'en fut pas moins surprise lorsque Kamiko prit l’initiative. Elle le fut davantage lorsqu'elle remarqua qu'elle se souciait également de son sort, pour le peu de fois qu'elles s'étaient parlées. Ou bien s'agissait-il d'un moyen de tout simplement rompre le silence, car il fallait l'admettre: C'était vraiment calme, et pas seulement à cause des circonstances. Cette hypothèse ne manqua pas de la faire sourire.

- À vrai dire, je pense avoir pris mes marques au sein de l'Académie, déclara-t-elle à voix basse, respectant ainsi le calme de la bibliothèque.

Elle marqua un temps d'arrêt, des images défilèrent dans sa tête. Elle se revoyait à l'écart de tous ces élèves circulant d'un couloir à un autre, tandis qu'elle se tenait debout, adossée contre un mur. Elle les observait. Rien ne pouvait trahir ce ressentiment qui leur est commun, et pourtant il était présent. Quelque chose s'était produit, un événement marquant.

- Cependant, il y a une chose sur laquelle j'aimerais que tu, enfin, vous m'éclairez, si vous le voulez bien.

Puis, comme attirés, ses yeux se posèrent sur un bout de page qui lui faisait face, dont elle en remarqua seulement la présence. Claire fixait l'inscription fraîchement écrite au crayon, avant de plonger dans une énième réflexion.

"C'est un peu complexe de communiquer ici. A moins que vous ne connaissiez un endroit où aller papoter, on peut aussi écrire là-dessus."


Claire ne pouvait pas être plus d'accord : tout était calme, trop calme, et le moindre son pourrait réveiller la bête sommeillant en cette chère bibliothécaire… D'après les rumeurs. Mais pourtant, elle n'avait aucun endroit spécifique en tête. C'est pourquoi, jugeant son intervention inutile, elle préféra rapprocher le bout de papier près de sa camarade, passant son tour.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 06/06/2016
Messages : 67
Soras : 102
Couleur de dialogue : #0099cc

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 55/ 30 / 00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KalypsoJeu 4 Aoû 2016 - 17:27


  • La réponse de Claire fut agréable, comme le son de l'eau qui coule. Mais sa parole sembla troublait par quelque chose. Mallheureusement les filles ne pouvaient continuer à communiquer de la sorte. La bibliothèque se devait être un lieu calme, et c'était pour cela que c'était devenue la seconde maison de Kamiko au delà de sa chambre en colocation. Naïa sembla écrire un message comme quoi il était complexe de parler ici. Effectivement...Kamiko avait bien une solution qui éclaire de suite son esprit et spontanément elle écrit une réponse d'une écriture lente et espacée.

    "Dehors."

    Elle leva ensuite les yeux et tourna son papier pour que les autres demoiselles puissent lire. Cela pouvait bien sûr paraître froid, mais pour l'ange c'était la solution et la réponse la plus cohérente à la situation. Que voulez-vous? Quand on est nulle en relation sociale on le reste pour un temps- Elle fit un sourire et une petite moue avant de reprendre le papier et de regarder en direction de Claire. Elle ne dit rien, ni n’écrira rien. Son regard parla à sa place.
    C'est d'un air interrogatif et d'un signe demain soulevant la question tout en remuant ses lèvres, qu'elle chuchota sans chuchoter.

    "Quel est ton problème?"


    Elle reprit le crayon appartenant à Naïa et y glissa de nouveaux mots sur le papier, d'un trait plus fin et plus timide. Pourtant il lui était beaucoup plus facile de communiquer comme ça que de sa voix. Tant mieux pour cette grande timide de la vie qui avait du mal souvent à trouver la bonne sonorité de voix pour parler aux autres. Elle balaya son regard sur la table, examinant chaque bouquin dont le sien, dont elle voulait bien en savoir plus mais la fatigue du livre l'avait plus que gagné à présent, et son envie de rester avec sa colocataire et cette nouvelle fille l’intéressait beaucoup plus. Kamiko la fausse solitaire qui voulait essayer de se sociabiliser un peu~

    "Vous faites des recherches?"



•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Invité
Naïa AkikazeDim 7 Aoû 2016 - 17:27

Naïa écouta les réponses de Claire d'une oreille discrète. Mais à vrai dire elle ne pouvait pas l'aider, vu qu'elle n'était là que depuis la veille. La jeune élémentaire regarda la jeune femme qu'elle avait rencontrée en premier écrire sur le bout de papier.
"Dehors."

Sa réponse était sans appel, sans grande originalité aussi. Même Naïa qui était arrivée la veille aurait pu le dire... Bref ! L'élémentaire leva des yeux dépourvu d'émotion vers Kamiko et elle vit sa petite moue. Elle sembla ensuite se tourner vers Claire pour continuer leur conversation, Naïa se contenta de se pencher sur le livre qu'elle avait ouvert, et prit une note. Elle continua sa lecture d'un coin d’œil, tout en écoutant ce qui se passait à côté d'elle.
Puis, le stylo que Naïa avait laissé à côté d'elle fut capturé par Kamiko et l'attention entière de l'élémentaire se reporta sur ce qu'écrivit la jeune femme. Au fond, Naïa avait quand même envie de les connaître, elle n'allait pas rester toute seule dans ce nouveau monde !
"Vous faites des recherches?"

Naïa sourit, puis regarda Kamiko et hocha la tête. Oui, elle faisait des recherches. De sacrés recherches même, puisqu'elles la concernait directement. D'ailleurs, un livre de plus venait de livrer à elle quelques indices. Mais en réalité, maintenant qu'elle avait la réponse à sa question principale, et puisque la plupart des exemples cités n'était, en effet, que des exemples, elle désirait maintenant explorer par elle même se capacités. Elle chuchota à l'adresse des deux jeunes femmes.
"Je reviens"

Elle se leva, emportant ses livres avec elle. Elle les rangea à leurs places, consciencieuse et surtout respectueuse de cet endroit qui contenant tant de savoirs. Même si elle n’appréciait guère la bibliothécaire à première vue, ce n'était pas une raison pour mépriser l'endroit. De retour à la table, Naïa regarda les deux jeunes femmes, se raccrochant comme elle pouvait à ce qui se passait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Claire MesingJeu 18 Aoû 2016 - 19:44

La bibliothèque n'était certainement pas le meilleur endroit pour faire part de son problème, maintenant que l'attention se portait essentiellement sur les trois filles. Claire voulu d'abord l'exprimer à l'écrit, mais le simple fait de manipuler un stylo convenablement se révéla être au-delà de ses forces, notamment depuis que sa main dominante fut remplacée. Impossible d’exécuter un mouvement aussi minutieux et précis. Elle tenta de retranscrire ses pensées sur papier, d'un geste incertain. Sur la page, on pouvait tout de même relever un début de phrase, bien que peu lisible. Quand ça main se braqua.

Au même moment, un bruit sourd se fit entendre. Claire porta son attention en direction du bruit, ce qui ne manqua pas de lui hérisser le cheveu. Elle entendait quelqu'un broyer quelque chose de croustillant entre ses dents, et bien que l'on pouvait sentir un effort pour étouffer le boucan, ça restait très dérangeant. Le bruit en soi n'était rien comparé au tonnerre qui grondait en l'indienne, elle ne pouvait cautionner un comportement aussi irrespectueux, combien même elle se canalisait. Jusqu'à se retourner en direction de l'élève perturbateur et le fixer d'un air mauvais. Elle ne disait rien, mais on pouvait lire dans ses yeux toute la colère du monde. "Va manger tes chips ailleurs, imbécile!", voilà ce qu'elle voulait lui dire. Mais avant même qu'elle n'ouvrit la bouche, la bibliothécaire la coupa net dans son élan :

« Vous deux là-bas ! Vous sortez ! »

Ahurie, elle balaya la pièce du regard, s'assurant qu'elle était bel et bien la personne à qui elle s'adressait, avant de rassembler ses affaires en silence. Cet exclusion lui valait la peine d'être remarquée parmi les quelques élèves une nouvelle fois, mais il n'y avait toujours pas la moindre honte, ou même de remords. Elle n'y perçu seulement une opportunité pour discuter avec ses nouvelles rencontres, si jamais elles décidaient de la suivre. C'est pourquoi d'un mouvement de la tête elle leur indiqua la sortie avant de s'éloigner, sans insister davantage. Quelque part, elle espérait ne pas se tromper sur leur compte et pour le peu qu'elles avaient échangé, elle trouverait vraiment dommage de s'en arrêter là, et pas seulement à cause du mystère irrésolu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 06/06/2016
Messages : 67
Soras : 102
Couleur de dialogue : #0099cc

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 55/ 30 / 00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KalypsoVen 16 Sep 2016 - 20:02

On leur ordonna de s'en aller, enfin la petite ange ne comprit pas, perdue dans ses pensées c'est cette voix qui la fit sursauter. Trop de bruits. Kamiko eu cette frayeur, l'élève studieuse qui se faisait virer de la bibliothèque c'était bien une première. Bien qu'elle ait déjà fait des choses un peu surprenantes comme dérober de la nourriture le soir à l'heure du couvre-feu. Mais finalement un autre élève avec ses chips faisait du véritable bruit, elle ne s'en était même pas rendu compte. Claire commença à s'en aller la première. Kamiko l'observa timidement. Mais il y avait ce livre...et elle voudrait bien la suite. Petite et mignonne elle alla voir la bibliothécaire, voulant emprunter ce livre. Son plus beau sourire, ses yeux les plus mignons qu'elle pouvait faire. Tout cela n'était qu'un masque. La véritable elle était une fille trop calme qui masquait ses véritables émotions mais qui était criante de vérités.

Elle rejoint Claire comme un petit chiot retournant vers son maître. Kamiko avait beaucoup de respect pour celle-ci. Elle était plus âgée et pourrait même être une figure modèle qu'elle pourrait suivre dans sa course pour devenir la petite adulte qu'elle souhaitait être.

"On pourra parler plus tranquillement dehors finalement~"

Kamiko avait un petit sourire, derrière elle, elle avait laissé dans sa cachette de nombreux livres, mais elle savait qu'elle retournerait dans sa grotte après, avant la fermeture. Kamiko faisait presque partie intégrante de cette bibliothèque, toujours à erre en quête de savoir.

"Je lisais un livre pour le loisir ici, j'aime beaucoup l'odeur des livres et l'ambiance que dégage cette charmante bibliothèque, vous c'était pour les cours?"

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

"Que suis-je ?" [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ✚ Je suis de mon coeur le vampire, l'un de ces grands abandonnés... (eden) - uc
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: Académie Seïka :: Aile Rubis :: Bibliothèque-