Partagez| .

Retrouvailles au bord de l'eau [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Naïa AkikazeDim 24 Juil 2016 - 0:18

Les cours avait commencé maintenant et Naïa se faisait peu à peu au rythme de la vie à l'académie de Tsuki. Elle savait maintenant qui elle était et ce qu'elle était, ce qui était pas mal, soit dit en passant. La jeune élémentaire avait fait quelques rencontres, plus ou moins frappante. Certes, celle dont elle gardait le plus de souvenirs était sa rencontre avec Kaïn. Un jeune homme qui l'avait désarçonnée, et qui était capable de lire en elle. Elle n'arrivait pas bien à le cerner encore, mais ses yeux et son aura avaient eut raison d'elle. Elle évitait généralement d'y repenser...

Ce jour-là, Naïa n'avait pas cours et était déterminée à mieux maîtriser ses capacités d'élémentaire. Elle pris donc un sac à dos, mis une serviette, de quoi manger et partit faire une balade en forêt. Elle marcha comme ça un certain temps, avant de se rendre compte qu'elle aurait pu tout aussi bien voler. Mais restait le problème de ce qu'elle avait sur le dos... Elle décida donc de progresser par étape. Tout d'abord, passer en élémentaire. C'était une étape facile, beaucoup plus naturel que de redevenir humaine. Puis la jeune femme récupéra son sac et le souleva... Tout se passa plutôt bien, vraiment bien même.

C'est ainsi que quelques heures plus tard, Naïa se retrouvait au Lac Eenn. Son "vol" s'était très bien déroulé et c'était même moins fatiguant que de rester humaine. Naïa se posa donc près de la rive, et s'assit dans l'herbe. Depuis qu'elle se réveillait tous les matins sous la forme élémentaire, revenir sous forme humaine n'était plus un soucis, même si elle se contentait de revenir debout ou allongée pour le moment. La jeune femme contempla ainsi un peu l'horizon, puis l'eau paisible. Elle finit par se décider à se baigner.

Certes, c'était un peu inconscient dans ce lac aux mille dangers, mais ce jour-là, les bêtes marines étaient occupées ailleurs. La jeune femme se mit donc en sous-vêtements, se promettant d'aller vite faire des emplettes pour se trouver un maillot de bain. Puis elle plongea, et se mit à nager le long de la berge. Elle plongea encore, et c'est en remontant qu'elle eut sa première idée. A peine avait-elle sortit la tête de l'eau qu'elle reprit sa forme élémentaire et s'éleva. C'était tellement grisant de retourner sous sa forme élémentaire...

La jeune femme décida alors à tester sa vitesse au dessus de la surface de l'eau. Elle fit ainsi le tour du lac en un rien de temps. Puis elle monta, toujours plus haut, avant de redescendre en flèche. Elle se mit juste à la surface de l'eau, près de la berge, à son point initial. Puis elle se concentra, respira un grand coup... PLOUF !! La jeune femme avait repris forme humaine et était tombée à l'eau. Elle rejoint ainsi la rive, euphorique. Alors qu'elle se séchait rapidement, elle repensa aux sensations qu'elle avait eu, à cette liberté dont elle pouvait profiter.

Naïa s'installa au bords de l'eau, enfilant sa chemise. Tandis qu'elle passait les doigts dans ses longs cheveux, elle se promit de passer plus de temps sous sa forme naturelle. Elle en avait marre de faire semblant d'être normale... Soudain, alors que la jeune femme était perdue dans ses pensées, regardant la surface de l'eau qui s'était calmée, un bruit lui fit tourner la tête..

"Kaïn ?"


Elle se serait souvenu de ce visage des années s'il avait fallu...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Kain GreenfieldDim 24 Juil 2016 - 2:02

Enfin.. Enfin je rentrais de cette maudite Quête, j'en était heureux, car j'ai bien cru que j'allais y passer, mon corps me faisais vraiment endurer de sacrés supplices, et l'infirmière de l'Académie m'a conseillée de me tenir à l'écart des combats quelques temps… Sincèrement ? Pas moyen que je fasses cela, je dois m'entraîner, m'améliorer, je refuse de me sentir aussi.. Faible ?


Après un conversation avec Kazuma sur le chemin du retour, où j'appris qu'il existait des Armes puissantes, dans lesquelles s'écoulaient une puissante magie, je pris la décision de voir où cela pourrait me mener, et je partis à la chasse aux informations. Après de nombreux échecs, et des tours de la cité, je réussis enfin à trouver mon bonheur, dans la vieille boutique d'un forgeron Nain, dont les mains semblaient avoir caresser des braises à même la peau, tant celles-ci étaient brûlés et dont la peau était tannée. Après avoir débattus avec lui un long moment, me prenant pour un Elfe, je finis par avoir son intérêt en lui montrant mes autres ''Attributs'' raciaux, notamment mes cornes, ou mes ailes brisées. Il finit par me montrer dans la salle secondaire, une sortes de musée où il exposait ses plus belles créations et ses plus belles trouvailles, un sabre long et fin, la lame semblait ruisseler et je pus remarquer en observant de plus près ce somptueux trésor qu'un filet d'eau claire et pure imbibé de magie ruisselait tout le long de la lame, comme une incrustation de diamant sur toute sa longueur. Une autre chose attira mon attention, une petite Pierre marquée d'un symbole qui m'évoqua très vite quelque chose, un Symbole qui réapparaissait souvent dans les ouvrages concernant les Esprits, cette pierre flottait dans le vide, au milieu de sa cage de verre, et semblait apparaître et s'effacer comme par enchantement, en questionnant le tenancier du lieu, il m'appris qu'il s'agissait d'une très rare ''Pierre Immatérielle'', l'un des rares objets créer par le Peuple des Esprits.


C'est avec le sourire que je ressortis de ce lieu, tout comme mon nouvel ami Nain qui me saluait d'un geste de la main, rangeant ''mon'' argent dans la poche de son tablier. Me voici désormais équipé de ma nouvelle Acquisition : Mura-same, le Sabre capable de fendre l'air en projetant des lames d'eau sous haute pression, capable de trancher la plus solide des armures, et la Pierre Immatérielle qui pendait de la garde, suspendue à un ruban tissé d'argent et de fibre d'obsidienne, j'était donc armé, mais sans le sou, et mon corps me faisait toujours souffrir. Une compensation pour cette quête qui ne s'était pas aussi bien passée que je l’espérais.


------------ Few Moment Later ----------------


J'avançais en traînant mon corps Lourd et douloureux dans les bois, me dirigeant vers le Lac Een ou je désirais m’entraîner à maîtriser ce sabre, ce qui me semblait opportuns, vus l'utilisation que je voulais en avoir, il y a également une chose que je voulais vérifier.. Les pouvoirs pouvaient-ils se cumuler entre objets ? C'était à vérifier.


J'arriva près du lac, j'avais choisis une tenue plus légère, mon armure étant brisée, il me fallait quelque chose de plus décontracté, ne serait-ce que pour soulager mon corps endolorie, une chemise noire, un pantalon simple, je ne voulais pas non plus que mes mouvements soient limités par une tenue trop ample, je laissa donc mon habituel attirail d'entrainement au placard, et me saisie d'un ruban bleu et argent pour nouer mes cheveux, arborant désormais une queue de cheval haute. Je me sentais à l'aise, bien que fragilisé, pour une fois que mon armure n'était pas sur moi, ou près de moi.


Une fois arrivé au Lac, je me laissais apaisé par le vent frais et les courants d'airs qui parcouraient le Lac, avant de me concentrer de nouveau, essayant de mettre de coté la douleur qui parcourait mes côtes et mon bras, je concentra cette ''Essence Spirituelle'' dans ma main, et fît passer ma nouvelle acquisition sous sa forme immatérielle, celle-ci traversa d'abord ma main avant de reprendre sa forme initiale pour se planter dans le sol juste à coté de mon pied que je retira brusquement, je ne voulais pas que cette lame me transperce la jambe en plus, mais j'étais sure d'une chose, leurs pouvoirs se cumulaient, à cette Pierre et à mon Sabre. L'une des choses que j'appréciait particulièrement, c'était le fait que la lame soit invisible à qui n'est pas Esprit, cela rajoutait un effet de surprise évident, maintenant, il fallait que j'arrive à contrôler cette ''Ether'' qui s'échappait de mon corps pour le concentrer de mes mains et me permettre de tenir la lame sous cet aspect.


[Description en Image de Kain]:
 

Mon pantalon était remonté jusqu'en haut des chevilles et je baignais mes jambes dans l'eau claire, ma chemise noire était ouverte, laissant le haut de mon corps et les bandages qui le recouvraient à l'air libre, mon bras gauche me faisant souffrir, j'avais décidé de ne me servir que de mon bras droit, n'étant pas recouvert lui aussi de bandage, espérant que cela me permettrais de canaliser mes émotions et contrôler ma part Esprit. Je sentais une présence, je me concentra, mes yeux s'aiguisèrent à la recherche de cette présence, mais rien.. C'était le vent ? Hmmm.. Une pensée me traversa, je repensais au visage de cette femme, celle qui avait réussis à se graver dans mon esprit avec son sourire, mais je devais essayer de me concentrer.


Quelle fût ma surprise quand juste après avoir pensé à cette femme, je remarqua la lame dans ma main, sous sa forme immatérielle, et ma main irradiant d'une épaisse fumée fantomatique, je n'en revenais pas, cette femme avait vraiment un effet sur moi qui défiait tout sens de la logique, bien qu'au fond, j'avais le sentiment qu'il y avait une raison à ces mêmes effets. Encore un bruit, dans l'eau cette fois, j'entendis un énorme ''Plouf'', et je pus remarquer .. Naïa ?! Que faisait-elle ici ?


Je la fixais, émerveillée, elle replaça ses longs cheveux blancs derrière elle d'un habile geste de la main, son visage étincelait, elle se passa les mains sur le visage et monta doucement vers la rive, s'approchant de moi sans s'en rendre compte, prenant le temps de se sécher lentement, elle souriait, l'air heureuse et amusée, tandis que le temps semblait s'échapper et que j'observais la délicieuse nymphe qui venait d’apparaître sous mes yeux, je ne pouvais que contempler sa beauté, oubliant tout ce qui m'entourait, Déesse, pardonne moi d'être aussi étourdie, mais tu m'as fais rencontrer une femme qui trouble chacun de mes sens. Elle leva les yeux vers moi, l'air surprise.


"Kaïn ?"


.. J'esquissa un bref sourire gèné, son sourire était merveilleux, tout comme l'était son corps, cette pensée traversa mon esprit et je me sentis rapidement mal à l'aise, je détourna le regard rapidement, me frottant la nuque.


- Naïa ! Je suis heureux de te revoir, que fais-tu par ici ?


Elle pouvait certainement déceler en moi ma gène, et la couleur légèrement rosée de mes joues l'y aiderait certainement, mais je pris sur moi de la fixer de nouveau dans les yeux, j'étais heureux de la revoir, même si cette fois ma fierté de combattant me faisait défaut.


- Je viens de revenir, j'avais envie de passer te voir, mais je ne savais pas trop où chercher un petit bout de liberté tel que toi, alors.. Je comptais sur la chance, et elle ne m'a pas déçue. Comment vas-tu ?


Sans m'en rendre compte, j'avais bouger ma main gauche pour donner du mouvement à mes paroles, ce qui déclencha un léger rictus de douleur sur mon visage, puis je la fixa de nouveau, l'air un peu niais.


- Je suis revenus entier, même si mon corps me rappelle durement le combat qu'on a mené.



Je me mis à rire doucement, son regard me perturbait, et je ne savais trop quoi lui dire, j'attendais sa réaction.. Serait-elle heureuse de me voir ? 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Naïa AkikazeDim 24 Juil 2016 - 13:11

C'était bel et bien le Kaïn dont Naïa avait tant de souvenirs. Elle fixa son visage, puis ses yeux, oubliant totalement ce que le jeune homme lui avait dit la dernière fois. C'est drôle... Cette couleur bleue particulière lui avait manquée.
- Naïa ! Je suis heureux de te revoir, que fais-tu par ici ?

Naïa revint un peu sur la terre ferme lorsqu'elle entendit la voix du jeune homme. Entendre son prénom de ses lèvres lui arracha un premier sourire. Elle pencha légèrement la tête sur le côté en le regardant. C'était elle ou... Il avait l'air gêné... Non non, ses joues étaient bien roses. La jeune femme se mit à sourire, un grand sourire touchée. Le jeune homme était beau et avait une aura qui l'inquiétait parfois, mais à cet instant là, il était tendrement craquant.
- Je viens de revenir, j'avais envie de passer te voir, mais je ne savais pas trop où chercher un petit bout de liberté tel que toi, alors.. Je comptais sur la chance, et elle ne m'a pas déçue. Comment vas-tu ?

Naïa l'écouta parler, le même sourire aux lèvres, à la fois touchée et fascinée par lui. Soudain, alors qu'il faisait un mouvement de main, son visage changea. Il avait mal. La jeune femme s'avança rapidement vers lui, par réflexe. C'est alors qu'elle remarqua tous ses bandages. Elle passa le bout de ses doigts sur chacun d'entre eux, les frôlant tout juste. Son visage devint inquiet, se tordant comme si à son tour, elle avait mal.
- Je suis revenus entier, même si mon corps me rappelle durement le combat qu'on a mené.

Elle leva les yeux vers lui, et il put y lire son inquiétude. Elle regarda une nouvelle fois ses bandages, ne s'habituant pas à l'idée qu'il fut blesser. Puis, son cerveau se remit en marche, et elle se rendit compte qu'elle frôlait le torse du jeune homme sans gène. Elle devint rouge et fit trois pas en arrière. Elle se mit à caresser nerveusement ses cheveux et lui dit :
"Désolée euh... Il va falloir que tu te reposes un peu... Sinon... euh... Je vais bien."

La jeune femme bégayait... Elle prit une grande inspiration, puis releva les yeux vers lui en lui souriant. Il fallait qu'elle se reprenne.


"Je suis contente de te voir. D'ailleurs, je voulais te dire. J'ai enfin trouver ce que je suis. Une élémentaire de vent, ce qui explique pourquoi, j'arrête pas de revenir sous ma forme d'air."


Naïa avait parlé lentement, sans retenue pourtant. Elle n'était pas du genre à crier son état sur tous les toits, mais elle se sentait redevable de ce jeune homme qui l'avait accueillit, et devant qui elle avait disparue subitement. Elle regarda encore un peu Kaïn dans les yeux, apaisée par ce regard. Mais très vite, son esprit revint sur ce qu'avait traversé le jeune homme. Son regard descendit vers ses blessures et elle se mordit la lèvres. Il avait du salement dérouiller...
"Tu es sur que ça va aller ? Tu veux qu'on s'assoit peut-être ?"

Elle s'inquiétait plus que de raisons, sans s'en rendre compte. Elle avait aussi totalement oublié qu'elle était simplement en chemise et sous-vêtements... Mais ça, tôt ou tard...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Kain GreenfieldDim 24 Juil 2016 - 14:55

Actuellement, la jeune femme me fixait, l'air inquiète, et caressait mes bandages du bout des doigts, je pouvais sentir ceux-ci à travers les bandes de tissus, ce qui me fît frissonner.. Sa tenue, ses gestes, son regard, mon cœur ratait plusieurs battements à chacun de ses mouvements et ma peau se couvrait de frisson, je détournait le regard, plus je la regardais et plus elle me perturbait. Elle se mit à rougir soudainement, se recula de trois pas, et caressa sa longue chevelure blanche.

"Désolée euh... Il va falloir que tu te reposes un peu... Sinon... euh... Je vais bien."


Elle bégayait, je la fixais avec attachement, je souriais.

"Je suis contente de te voir. D'ailleurs, je voulais te dire. J'ai enfin trouver ce que je suis. Une élémentaire de vent, ce qui explique pourquoi, j'arrête pas de revenir sous ma forme d'air."

Je l'écoutais, m'abreuvant de ses paroles, et lorsqu'elle parla de sa découverte, je tendis l'oreille, interessé, bien que je me doutais vaguement de la réponse, je n'aurais pas souhaiter l'induire en erreur, et puis cela lui tenais tant à coeur qu'elle en devenait attachante. J'observais ses réactions, ses gestes, sa manière de parler, tout chez elle me fascinais continuellement. Une chose vint me sortir de ces merveilleuses images, son regard se fît plus inquiet, et elle baissa légèrement les yeux.

"Tu es sur que ça va aller ? Tu veux qu'on s'assoit peut-être ?"

Je ne pus retenir un sourire.


- Tu sais, l'infirmière de l'Académie m'a déjà pas mal tiré les oreilles, et je ne supporterais pas de rester sans rien faire une minute de plus, j'ai besoin de renforcer mon corps. Mais je peux bien m'accorder une petite pause.


Je me mis à rire doucement, puis je la fixa, et l'invita à s’asseoir sur un tronc coupé se trouvant près d'eux, et m'en approcha, je décrocha mon sabre habituel qui se trouvait maintenue à ma ceinture, et le posa sur le sol, et d'un geste simple, sans même y faire vraiment attention, je posa également celui-qui se trouvait dans ma main, sous sa forme immatérielle, et donc invisible. Naïa me vis mimer la pose de quelque chose, sans voir ce dont il s'agissait.


- En tout cas, tu n'as pas à t'en faire, je vais bien, j'ai juste un peu mal au bras et aux côtes.


Je lui souriais, me voulant rassurant autant que possible, et je la fixa de nouveau.


- Et donc, maintenant que tu en sais plus sur toi, tu as appris à maîtriser tes ''Dons'' ?


Je m'étais attardé sur la préparation d'un petit feu de camp, afin de m'assurer que la jeune femme en petite tenue ne souffre pas du froid. D'ailleurs, en observant son corps une dernière fois, je me mis à rougir doucement, et détourna le regard.


- Tu..



Hmm.. Cette fois, le silence serait une meilleure option, je décida donc de m'avancer vers elle, et attrapa ma longue serviette pour couvrir la jeune femme, sans regarder, les joues plus rouge que précédemment, cette vue me troublait de plus en plus.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Naïa AkikazeDim 24 Juil 2016 - 18:51

Le sourire de Kaïn réduit l'inquiétude et le peu de résistance que Naïa avait au néant. Elle aimait le voir sourire. C'était étrange pourtant, elle le connaissait si peu et déjà, elle s'inquiétait réellement pour lui, et ses expressions avaient des effets imparables sur elle.
- Tu sais, l'infirmière de l'Académie m'a déjà pas mal tiré les oreilles, et je ne supporterais pas de rester sans rien faire une minute de plus, j'ai besoin de renforcer mon corps. Mais je peux bien m'accorder une petite pause.
*Comme s'il avait vraiment besoin... De renforcer son corps...*

Naïa fit taire sa pensée, mais il fallait avouer qu'elle avait été... perturbée... par le corps de Kaïn. Surtout qu'elle s'était retrouvée très près de lui, il y a quelques instants. Le rire de Kaïn réchauffa la jeune femme plus sûrement qu'une flamme bleue, elle qui coiffait toujours ses cheveux blancs, pensive. Elle suivit son signe et se posa sur le tronc, l'observant toujours d'un coin d'oeil. Elle s'était enfin souvenu qu'il fallait qu'elle évite de le regarder trop dans les yeux, même si cela lui était difficile. Ses yeux étaient si fascinants, et il avait dans son regard comme un pouvoir qui n'était destiné qu'à elle. Alors que Naïa observait Kaïn, elle le vit décrocher son sabre. Cela lui rappela qu'elle voulait mener une petite enquête, sur ce monde, sur la situation aux alentours... Vieux réflexes de fille de rébellion...
Soudain, Naïa leva un sourcil, intriguée par ce que ses yeux venait de voir. Elle devait halluciner, elle avait eut l'impression de voir Kaïn poser quelque chose, sans voir quoi... Il se passait vraiment des choses étranges sur cette planète. Ou alors elle devenait un peu folle... Hum, possible aussi... La jeune femme ferma les yeux, prit une inspiration, histoire de se calmer. La voix de Kaïn la ramena à la situation présente.
- En tout cas, tu n'as pas à t'en faire, je vais bien, j'ai juste un peu mal au bras et aux côtes.

Naïa le regarda, et plongea dans ses yeux. Elle espérait tellement qu'il ne minimise pas tout ça...
- Et donc, maintenant que tu en sais plus sur toi, tu as appris à maîtriser tes ''Dons'' ?

La jeune femme détourna alors le regard, n'aimant pas du tout la réponse qu'elle devait apporter à cette question. Elle était légèrement agacée contre elle même, car elle se trouvait en vérité devant un problème dont elle n'avait pas encore trouvé la solution. Comment maîtriser des dons que l'on ne sait pas que l'on a ? Il fallait qu'elle trouve, car cela commençait vraiment à lui prendre la tête. Les livres parlait bien des élémentaires, mais cela restait très général, ou bien alors les exemples était bien trop spécifique et se contredisaient... Elle soupira encore une fois.
- Tu..

Naïa tourna à nouveau la tête vers Kaïn et vit qu'il s'approchait. Elle se tendit instinctivement, mais le regard troublé qu'il avait à ce moment là la bloquait totalement. Il lui déposa ensuite une serviette sur les épaules, l'enveloppant. Ce geste toucha beaucoup la jeune femme, mais elle n'eut pas le temps de s'attarder sur cette impression divine d'être protégée par un ange. La jeune femme remarqua enfin dans quelle tenue elle était, c'est à dire à moitié mouillée, en sous-vêtements plus une chemise qui était devenue transparente par endroit, sans rien en bas.
La jeune femme rougit fortement, et se transforma instantanément en vent. Mais cette fois-ci au moins c'était bel et bien voulu. Et c'était vraiment utile à ce moment. La serviette de Kaïn tomba au sol, et elle l'a ramassa. Donc maintenant, le jeune homme avait devant lui... Sa propre serviette qui flottait devant lui. Et la jeune femme avait encore une fois disparue. Il entendait par contre parfaitement sa voix.
"Je suis désolée, je ne suis pas du tout dans une tenue appropriée. Laisse moi 5 secondes, s'il te plait."

La jeune femme se demandait si elle serait sèche si elle se retransformait dès à présent. A près tout, l'air ne peut être mouillé... Par contre il peut être chargé d'eau. Dans le doute, la jeune femme se mit à tourner sur elle même. Ce fut facile au début, mais elle prit un peu trop de vitesse et eut du mal à ralentir. Sa tête tournait un peu, et elle dût attendre quelques secondes. Le jeune homme quant à lui, devait avoir sentit quelque chose. A vrai dire, Naïa n'en savait rien. Il faudrait qu'un jour, elle fasse des tests en compagnie de quelqu'un qui pourrait l'aider.
"Oulah... Euh..."

La jeune femme prit une grande inspiration, ce qui déclencha une légère brise. Puis elle put enfin se concentrer et réapparaitre dans la même tenue que tout à l'heure, mais totalement sèche. Hum... c'était efficace comme technique. Et maintenant, elle pouvait réapparaitre debout à volonté. Prochaine étape, atterrit assise, puis en équilibre... Naïa se dirigea ensuite vers ses affaires et se rhabilla.
Les joues toujours rouges, essayant d'ignorer le regard de Kaïn, elle ajustait maintenant sa jupe de l'université, mais décida de rester pieds nus. Elle déposa sa cravate sur ses épaules et prit son sac et ses chaussures. Jetant un coup d’œil à ses affaires, elle sourit. La jeune femme avait un moyen de détourner l'attention de ce petit... Soucis d'habillage. Elle rejoint alors sa place initiale sur le tronc, près de Kaïn.
"Je suis vraiment désolée de ne pas m'en être rendue compte plus tôt. Par contre quand ce sera l'heure de manger, j'ai de quoi cette fois-ci, je peux même t'inviter."

Elle lui fit un clin d’œil et rit doucement. Elle essayait avec ça de s'en sortir à peu près dignement, bien qu'elle reste un peu honteuse au fond d'elle. Honteuse... alors qu'elle sait pertinemment que si cela n'avait pas été Kaïn, mais un parfait inconnu, elle n'en aurait pas fait toute une histoire... Elle se posa une seconde, regardant toujours le jeune homme. Elle finit par détourné le regard, et son sourire changea de nature. Il passa de joyeux, à juste... *Je suis simplement heureuse là maintenant*. Alors qu'elle regardait l'horizon, la surface de l'eau qui était si calme, elle se détendit enfin.
La présence, et surtout l'aura de Kaïn, la dérangeaient de moins en moins. Au contraire même, elle se sentait en sécurité, maintenant qu'il était là. Et moins seule aussi. Se rappelant qu'il lui avait poser une question, elle se tourna à nouveau vers lui.
"En ce qui concerne mes dons disons que... Je n'arrive pas encore à les cerner. J'étais justement entrain de tester quelques possibilités."

Elle sourit au jeune homme, espérant reprendre une conversation normal de gens normaux, sans cette tension qui semblait se manifester à chaque fois qu'ils étaient proches...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Kain GreenfieldDim 24 Juil 2016 - 22:45

Je l'observais, elle me fixa un instant, je devinais déjà ce qui allait se produire, elle observa sa tenue, me fixa de nouveau en écarquillant les yeux, et « Pouf », plus personne . Je ne pus retenir un sourire et l'observer d'avantage.
"Je suis désolée, je ne suis pas du tout dans une tenue appropriée. Laisse moi 5 secondes, s'il te plait."
J'observais la serviette s'envoler, puis la jeune femme se reposer, se chan.. Nan, je tournais la tête à ce moment là. Je redirigea mon regard vers elle après qu'elle soit arrivée vers moi, en tenue, avec une petite jupe d'écolière. Je ne pus m'empêcher de laisser glisser mes yeux le long de son corps un instant, puis de lui sourire.
"Je suis vraiment désolée de ne pas m'en être rendue compte plus tôt. Par contre quand ce sera l'heure de manger, j'ai de quoi cette fois-ci, je peux même t'inviter."
Je lui adressa mon plus beau sourire, ainsi que le plus sincère.
- Ne t'en fais pas, tu es toute pardonnée. Hmmm, et bien, je ne peux pas décemment refuser une proposition aussi alléchante, je serais ravie de manger à nouveau en ta compagnie.
Je penchais légérement la tête, m'étirant un peu, lorsqu'elle m'adressa un clin d'oeil qui me fit légérement chaviré, lorsqu'elle s'assit, je pus remarqué un air appaisé, légèrement ailleurs, tandis qu'elle fixait l'horizon, j'hésitais sincérement à lui demander ce à quoi elle pouvait bien penser, je regarda dans sa direction.
- En tout cas, je n'aurais pus esp…
Je murmurais à peine ces mots, mal à l'aise, mais elle se tourna vers moi et me coupa la parole.
"En ce qui concerne mes dons disons que... Je n'arrive pas encore à les cerner. J'étais justement entrain de tester quelques possibilités."
Je bredouilla quelque chose dans un toussotement, comme pour effacer ma précédente tentative de lui adresser la parole, je pris une grande inspiration, et lui sourit de nouveau.
- Et bien, pour ce que j'en ai vus, tu disparais et apparais à volonté, mais pas de la même manière que les Esprits, je pourrais te voir sinon.
Je lui adressa de nouveau un sourire, et enchaîna
- Donc Elementaire de l'Air… J'ai fais pas mal de recherche sur les différentes races de ce Monde, cependant, les Elementaires sont un sacré mystère, je pense en toute logique que tu es faites de la même essence que le vent, donc tu dois avoir un certain contrôle sur celui-ci. Juste avant que tu apparaisse, le vent s'est levé autour du lac, et cela s'est calmé juste après ton apparition, cela doit avoir un lien, non ?

Je la fixais, souriant, heureux d'avoir une discussion ''Normale'' avec la jeune femme qui s'accrochait à ma conscience depuis de nombreux jours. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Naïa AkikazeLun 25 Juil 2016 - 0:06

- Ne t'en fais pas, tu es toute pardonnée. Hmmm, et bien, je ne peux pas décemment refuser une proposition aussi alléchante, je serais ravie de manger à nouveau en ta compagnie.

La jeune élémentaire était ravi que le jeune homme ai accepté son invitation. Par la suite, Naïa n'avait peut-être pas entendu le début de la phrase de Kaïn, mais elle sentait qu'il était différent de la première fois. Avant son... sa crise, il avait été plutôt assuré, presque imposant devant elle. Et le voila qui semblant hésitant... La jeune femme sentait que quelque chose n'allait pas, mais elle n'allait jamais tabler sur la bonne raison.
- Et bien, pour ce que j'en ai vus, tu disparais et apparais à volonté, mais pas de la même manière que les Esprits, je pourrais te voir sinon.

Naïa nota l'information dans un bout de sa tête. Mais elle ne s'y connaissait pas assez en esprits et ne pouvais pas encore comprendre ce que cela voulait dire. Il allait encore falloir qu'elle fasse un détour par la bibliothèque... Ou bien qu'elle demande directement à l’intéressé.
- Donc Elementaire de l'Air… J'ai fais pas mal de recherche sur les différentes races de ce Monde, cependant, les Elementaires sont un sacré mystère, je pense en toute logique que tu es faites de la même essence que le vent, donc tu dois avoir un certain contrôle sur celui-ci. Juste avant que tu apparaisse, le vent s'est levé autour du lac, et cela s'est calmé juste après ton apparition, cela doit avoir un lien, non ?

Naïa le regarda un instant, puis essaya de se rappeler se qu'elle avait fait exactement au moment de se transformer. Enfin, tout en restant sous forme humaine, car n'oublions pas qu'une simple pensée la faisant partir en mode Air.
"Avant d'apparaitre... J'ai pris une grande inspiration... Ca doit surement être lié. Et puis, apparaitre, il me faut encore de la concentration. Disparaitre, enfin, retourner sous mon état naturel, ça c'est très facile."

La jeune femme regarda encore une fois le lac, cette fois-ci avec un air concentré, repensant à toutes les informations sur ce qu'elle était et qu'elle avait pu rassembler jusque là. Mais quelque chose perturbait son raisonnement. Et ce quelque chose, c'était Kaïn. Elle se tourna alors vers lui, se plaçant sur le tronc comme elle monterait en amazone, de sorte à lui faire vraiment face et à pouvoir lire dans ses yeux. Enfin, si elle y arrivait.


"Tu es sur que ça va ? Je te sens... Moins en forme que la première fois... Je veux dire. Tu souris toujours autant, mais..."


Naïa soupira, regardant le tronc, se mordant la lèvre inférieure. Elle ne savait pas comment dire ça sans blesser Kaïn, ou bien sans lui en dire trop sur ce qui se passait dans sa tête.
"C'est juste que... Je trouve que tu es moins... Assuré... Fort ? Je ne sais vraiment pas comment dire ça. C'est pas les mots qu'il faut."

La jeune femme se rassit normalement, et passa une main sur le front. Elle détestait ne pas savoir s'exprimer... Elle releva la tête vers Kaïn et plongea son regard dans le sien. Elle voulait savoir ce qui avait changé pour qu'il soit aussi hésitant. Peut-être avait-il compris ce qu'elle racontait, et qu'il allait lui donner une explications toute simple et logique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Kain GreenfieldLun 25 Juil 2016 - 23:26

Elle semblait pensive, assise sur son petit bout de bois, puis me répondit.


"Avant d'apparaitre... J'ai pris une grande inspiration... Ca doit surement être lié. Et puis, apparaitre, il me faut encore de la concentration. Disparaitre, enfin, retourner sous mon état naturel, ça c'est très facile."


Hmm, je suppose qu'effectivement, c'est peut être lié. Dans le fond, je trouvais dommage qu'un aussi bel être soit vouée à continuellement disparaître, mais avant que je ne puisse enchaîner sur le sujet, la jeune femme se remit à parler.


"C'est juste que... Je trouve que tu es moins... Assuré... Fort ? Je ne sais vraiment pas comment dire ça. C'est pas les mots qu'il faut."


Aie.. Décidemment, elle ne ménageait pas du tout mon égo. Je ne pus qu'écarquillé les yeux, avant de lâcher un bref soupire, et la fixa de nouveau, mon regard se fît plus intense cette fois, se plantant dans le sien.


- Pour être tout à fait franc, cette quête m'a fais réaliser que je n'étais pas aussi fort que je ne l'imaginais, je ne doute pas une seconde du fait que j'aurais été incapable de vaincre ce Monstre seul, mais je pensais qu'au moins, je serais plus utile que je ne l'ai été. Et puis, j'en reviens blessé, et je tombe sur toi. C'est loin d'être désagréable, hein ! Mais cela me dérange d'apparaitre aussi misérable devant une créature aussi belle que toi.

J'y mettais les formes, disant cela de manière presque.. Officielle. Je ne souhaitais pas lui mentir, et j'avais repris un peu confiance en moi suite aux remarques de la jeune femme. Etrangement, je ne voulais PAS qu'elle me voit comme étant faible, ou fragilisé.



- Mais bon, passons.. Alors, l'Académie te plait ?



Je m'interessais vraiment à sa réponse, j'avais envie d'en savoir plus, et surtout, si je pourrais la recroiser plus souvent à l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Naïa AkikazeMar 26 Juil 2016 - 13:56

image chocolat animation noel

Quand Kaïn planta son regard, soudainement plus perçant, dans les yeux de Naïa, elle se dit immédiatement qu'elle n'aurait pas du ramener le sujet à ça. Elle se figea littéralement, fascinée par le regard, incapable d'en détourner ses yeux.
- Pour être tout à fait franc, cette quête m'a fais réaliser que je n'étais pas aussi fort que je ne l'imaginais, je ne doute pas une seconde du fait que j'aurais été incapable de vaincre ce Monstre seul, mais je pensais qu'au moins, je serais plus utile que je ne l'ai été. Et puis, j'en reviens blessé, et je tombe sur toi. C'est loin d'être désagréable, hein ! Mais cela me dérange d'apparaitre aussi misérable devant une créature aussi belle que toi.

La jeune femme décrocha le regard de celui de Kaïn et rougit d'un seul coup. Ce compliment la touchait bien plus qu'il n'aurait du. Son cœur se mit à battre de façon très désorganisé. Il fallait qu'elle reprenne le contrôle de tout ça. Elle essaya de se reprendre, et pour cela, elle ferma les yeux, avala difficilement sa salive. Mais elle restait perturbé, et ainsi privée de sa vue, elle ressentait des choses nouvelles, comme l'odeur du jeune homme en décuplée, ou bien sa respiration. Son lien avec l'air ne l'aidait pas vraiment pour une fois. Heureusement, le jeune homme à côté d'elle lui simplifié la tâche, en changeant de sujet, l'aidant ainsi à se calme. Promis, elle ne reviendrait pas sur l'autre.
- Mais bon, passons.. Alors, l'Académie te plait ?

La jeune femme respira un grand coup et se redressa. Elle reprit son assurance tandis qu'une brise naturelle venait caresser ses cheveux. Son élément suivait en réalité ses émotions, les rendant encore plus puissante. Elle regarda ensuite Kaïn et reprit la conversation normalement, comme s'il ne s'était rien passé, comme s'il ne lui avait jamais fait ce compliment...
"Oui, je m'y sens vraiment bien. Les gens y sont sympathiques, mais pas trop collant. Et surtout... Je peux enfin prendre des cours d'art et ça, c'est véritable un rêve qui se réalise... "

Elle posa sa voix un instant, tandis que la véracité de ses propos atteignait son cœur. Son sourire se fit plus grand, plus sincère. On sentait à quel point c'était important pour elle, rien qu'à la lueur qui s'était allumée dans ses yeux. Ils pétillaient d'un bonheur innocent.
"Dans mon... Ancienne vie... C'était véritablement impossible. Et il y avait plus utile a faire que peindre et prendre des photos. Quoi que parfois... Le dernier aidait. Même si j'en faisais un peu, je ne pouvais pas vraiment m'améliorer. Alors que maintenant..."

La jeune femme se mordit la lèvre, se retenant. Elle était tellement passionnée qu'elle était capable de parler d'art à un poisson rouge pendant des heures. Mais elle se contenta cette fois-ci de continuer la conversation normalement, retournant la question à Kaïn.
"Et toi, que fais-tu à l'académie ? Enfin, a part..."

Elle désigna d'une main l'arme posée à terre, puis regarda à nouveau Kaïn. Elle était contente d'être avec lui. Elle qui était solitaire sur les bords, elle appréciait enfin une compagnie...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Kain GreenfieldJeu 28 Juil 2016 - 2:40

La jeune femme sembla très touchée par mon compliment, bien que je l'ai dis sans vraiment y reflechir. Je me serais sentis idiot si elle s'était envolée ! Je me mis à sourire à cette idée, songeur.


"Oui, je m'y sens vraiment bien. Les gens y sont sympathiques, mais pas trop collant. Et surtout... Je peux enfin prendre des cours d'art et ça, c'est véritable un rêve qui se réalise... "


Une vraie rêveuse, de la libertée plein la tête, je ne suis pas surpris qu'elle soit apparût dans ce monde en tant qu'Elementaire de Vent, elle n'aurait, je pense, pas pus avoir plus de liberté que maintenant. Ses yeux pétillaient rien qu'en parlant de ça, et je la fixait, un peu attendris par ce visage plein de vie.


"Dans mon... Ancienne vie... C'était véritablement impossible. Et il y avait plus utile a faire que peindre et prendre des photos. Quoi que parfois... Le dernier aidait. Même si j'en faisais un peu, je ne pouvais pas vraiment m'améliorer. Alors que maintenant..."


Je me mis à sourire de plus belle, elle en parlait avec Passion, et quand elle évoquait son passé, avec une certaine forme de Nostalgie à l'égard de l'Art en lui même, se mordant la lèvre tant elle désirait continuer, et mon dieu.. Cela eu un effet dévastateur sur moi, je la fixais de plus en plus intensément, et mon corps me hurla de l'em.. Oh, mais à quoi est-ce que je pense ? Je repris donc mes esprits en détournant le regard, me focalisant sur quelque chose qu'elle avait dit et qui me perturbais.


-.. Des Foto's ? Qu'est ce que c'est.. ?


Je me sentais idiot, mais ça semblait important, je la fixais donc avec curiosité en attendant sa réponse.


"Et toi, que fais-tu à l'académie ? Enfin, a part..."


Elle désignait mon Sabre d'une main, que je suivis du regard, avant de comprendre le fond de sa pensée.


-Oh, à part m'entraîner ? Et bien.. Pas grand-chose à vrai dire. Je m'entraîne essentiellement, je participe à de nombreuses quêtes, de chasse ou de récolte, afin d'apporter mon soutient, je prend surtout des cours de Combat et d'Escrime, même si c'est plus par plaisir que par réel interêt, je connais déjà tous ce qu'ils tentent de m'apprendre.


Je me mis à rire doucement, c'est vrai qu'en y pensant, hormis combattre et m'entraîner, je ne sais pas trop ce que je faisais à l'Académie, je décida donc de lancer un sujet assez.. Taquin, histoire d'embêter la jeune femme qui se tenait devant moi, curieuse.


-Et puis, maintenant que je t'ai rencontrer, rester dans cette Académie me permet de te voir plus souvent, et ça, c'est une raison plus que suffisante.


Je ne pus m'empêcher de me mordre la lèvre, plus pour me retenir de rire car je savais qu'elle se mettrais à rougir, que pour vraiment appliquer le geste.


- Ahem.. J'espère que tu n'es pas du genre à te vengée.


Je feintais l'innocence, me retenant toujours de rire, mais un sourire indescriptible trônant sur mes lèvres, attendant avec impatience sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Naïa AkikazeJeu 28 Juil 2016 - 11:56

-.. Des Foto's ? Qu'est ce que c'est.. ?

Naïa regarda Kaïn, un peu interloquée. Puis elle sourit, un sourire tendre que l'on peut faire à un enfant qui pose une question innocente. La jeune élémentaire avait oublié que la technologie à Tsuki's n'avait pas suivi la même évolution que sur terre. Son professeur d'arts visuels lui avait donné un résumé des cours qu'elle avait raté et elle l'avait dévoré ! Comme tout ce qui se rattachait à ses cours d'art d'ailleurs. Bref, elle lui expliquerait ça... Même si elle ne savait pas trop encore comment...
Pour le moment, le jeune homme suivait ce qu'elle avait indiqué et regarda son arma avant de répondre à sa dernière question. Le fait qu'il ne la regarde plus allégeait un peu la tension de l’élémentaire, qui ne se sentait plus aussi à l'aide depuis son compliment.
-Oh, à part m'entraîner ? Et bien.. Pas grand-chose à vrai dire. Je m'entraîne essentiellement, je participe à de nombreuses quêtes, de chasse ou de récolte, afin d'apporter mon soutient, je prend surtout des cours de Combat et d'Escrime, même si c'est plus par plaisir que par réel interêt, je connais déjà tous ce qu'ils tentent de m'apprendre.

Naïa se sentait mieux à parler de tout et de rien. Et puis les paroles du jeune homme la faisait réfléchir. Malgré ce que lui disait les gens autour d'elle, elle ne s'était jamais sentie très utile au sein de la rébellion. Peut-être était-il temps que cela change... Pourtant au fond d'elle, la demoiselle avait du mal à se voir combattre... Hum... Il lui faudrait creuser l'idée, dès qu'elle serait installée dans sa routine et qu'elle aurait ris ses marques dans ce petit monde.
-Et puis, maintenant que je t'ai rencontrer, rester dans cette Académie me permet de te voir plus souvent, et ça, c'est une raison plus que suffisante.

Alors qu'elle pensait à tout a fait autre chose, cette réplique figea la jeune femme. Sans même s'en rendre, elle se mit à rougir tandis que son étonnement se lisait sur son visage. Elle ne comprenait pas grand chose à ce moment là, hormis le fait qu'à ses yeux, ce que venait de dire le jeune homme avait son importance et allait la toucher plus que de raison. Elle le vit se mordre la lèvres et cligna des yeux, encore un peu "sonnée". Ses yeux étaient vraiment trop beau pour la santé de Naïa...
- Ahem.. J'espère que tu n'es pas du genre à te venger.

Cette dernière phrase mit la puce à l'oreille de la jeune femme. Elle pencha sa tête un peu, interrogative. C'était elle ou... Non non, il se moquait bien d'elle ! Une petite part d'elle fut un peu blessée, mais elle ne s'en rendit pas compte car son côté joueur et taquin avait pris toute la place. Il voulait jouer ? OK ! La jeune élémentaire n'était pas en reste pour ce genre de chose. Certes parfois timide, elle était surtout franche et arrivait très bien à jouer de cette franchise.
Ce sourire qu'avait Kaïn lançait les hostilités. Naïa se prenait surement trop au jeu, et cela la perdrait, mais elle n'en avait que faire. La jeune femme toussota, portant pendant quelques secondes son attention sur la surface de l'eau. Les yeux de son... adversaire... étaient dangereux. Et si... Elle était du genre à se venger, même si peu de personne ne l'avaient provoquée jusque là.
"Bon, commençons par ta question. La photographie... c'est... Figer une image réelle sur un papier spécial. Tu vois ce lac devant nous, ce paysage. Et bien je place l'appareil photographique devant, j'appuie sur les boutons qu'il faut pour faire les réglages, et ensuite, un bouton de plus et je fixe l'image dans la mémoire de l'appareil. Quand j'aurais le matériel, je te montrerai. Je pourrais même te prendre en photo toi..."

Naïa laissa planer l'idée, avec un sourire plein de malice. C'était doublement une bonne idée. Tout d'abord, Kaïn était un bon modèle, elle le savait déjà. Tout simplement parce qu'il lui plaisait, et plaire au photographe était la garantie d'avoir des bonnes photos. Car quoi qu'en disent certains détracteurs, le regard du photographe peut passer à travers la photo. Il suffisait de savoir quoi faire. Et Naïa savait le faire... La deuxième raison de cette bonne idée était la réaction qu'allait avoir le jeune homme en voyant pour la première fois une photo de lui. C'était différent, que de se voir dans un miroir...
"Tu verras, ça peut être très intéressant."

La jeune femme montrait maintenant librement son côté joueur. Elle avait rangée sa timidité et aussi tous les effets qu'avaient les yeux de Kaïn sur elle, ainsi que son aura, que son sourire... Bref ! A partir du moment où elle avait remarqué le jeu de Kaïn, il ne pouvait y avoir que deux issus. Elle jouait et rebondissait sur ses répliques, ou bien... Et bien soit le garçon trouvait un point faible, la touchait énormément et là... On sait ce qui se passe quand la jeune femme perd ses moyens !


"Et pour répondre à ta.. Réflexion sur ta présence à l'Académie, sache que pour me voir, il faudra me trouver. Et trouver un courant d'air n'est pas aussi facile que tu sembles le penser. Même sous forme humaine, je sais être discrète. Alors n'espère pas trop."

Certes, c'était pour le taquiner qu'elle disait ça, mais cela avait le mérite d'être vrai ! Et puis maintenant qu'elle se sentait mieux dans sa peau d'élémentaire, elle allait passer son temps sous sa vraie forme. Fini les journées en humaine. Elle ne prendrait sa forme que pour les cours, pour peindre et pour sociabilisé de temps en temps. Parole de Naïa !!


"Oh et puis, peut-être que c'est moi qui arriverait à te surprendre la prochaine fois... Qui sait ?"


Et oui, maintenant que la jeune femme était lancée sur son côté joueuse, il allait en voir de toutes les couleurs, le petit Kaïn...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Kain GreenfieldVen 29 Juil 2016 - 12:31

Elle sembla réagir à ma provocation en laissant apparaître un Rictus sur son visage, elle détourna le regard malgrès cette pointe de malice que j'avais pus apercevoir.


"Bon, commençons par ta question. La photographie... c'est... Figer une image réelle sur un papier spécial. Tu vois ce lac devant nous, ce paysage. Et bien je place l'appareil photographique devant, j'appuie sur les boutons qu'il faut pour faire les réglages, et ensuite, un bouton de plus et je fixe l'image dans la mémoire de l'appareil. Quand j'aurais le matériel, je te montrerai. Je pourrais même te prendre en photo toi..."


La Photo..Graphie ? Je vois, ça a l'air simple dit de cette manière, mais je me doutais bien que dans le fond, ça ne l'était pas. Un moyen de fixer une image sur papier ? Comme un Dessin ? J'avais du mal à imaginer cela, même si cela me ramenais à un sentiment très, très lointain. Hein ? Me prendre en Photo moi ? Je penchais la tête légèrement, curieux, mes longues mèches d'ombre glissèrent de mon épaule tandis que mon regard tentait d'attraper le sien.


-Euh.. Tu.. Tu voudrais garder une image de moi ?


J'étais assez surpris, et surtout, curieux, je pouvais me tromper, mais je ne pouvais rester sur ce genre de question, son sourire malicieux me fît l'effet d'un électrochoc, je la fixais, cette expression.. C'était la première fois qu'elle était aussi prononcé sur son visage, et cela me .. Chamboulait ? Comme si mon esprit ne désirait plus qu'une chose : Admirer d'avantage de ses expressions. Je voulais en voir plus.


"Tu verras, ça peut être très intéressant."


Intéressant ? Oui, je ne doutais pas des paroles de la jeune femme, puisqu'elle même avait attirée mon attention sur le sujet, j'était curieux de voir le résultat de ces fameuses.. ''Photos''.


"Et pour répondre à ta.. Réflexion sur ta présence à l'Académie, sache que pour me voir, il faudra me trouver. Et trouver un courant d'air n'est pas aussi facile que tu sembles le penser. Même sous forme humaine, je sais être discrète. Alors n'espère pas trop."


Hmm.. De la manière dont cela était dit, ça me laissa un goût amer, comme si elle ne souhaitais pas que l'on se croise ? Je la fixais avec une pointe d’inquiétude dans le regard, puis me décida à penser autrement, la fixant de nouveau.


-Tant pis, dans ce cas, j'attendrais que tu me reviennes.


J'haussais les épaules avec un sourire fier et malicieux, puis, pris d'une pulsion venant de nul part, je me mis à lui tirer la langue.. J'ouvris les yeux, surpris, et éclata de rire, ne sachant même pas d'où me provenait cette pulsion, j'étais à la fois gêné et amusé.




-Quoi qu'il en soit, j'aime vraiment être avec toi, et cela me ferait plaisir qu'à l'avenir on se donne rendez-vous afin de sortir ensemble.


Je lui souriais sincèrement, ne réalisant absolument pas l'impact de mes mots sur la ''Génération'' dont la jeune femme venait, je m'exprimais simplement à la manière des anciens Nobles Guerriers, ma phrase n'ayant d'autre sens que celui que l'on lit, mais pour ceux venant de cet ''Autre Monde'', je ne me doutais pas que cela pouvait avoir d'autres significations.


"Oh et puis, peut-être que c'est moi qui arriverait à te surprendre la prochaine fois... Qui sait ?"



Tiens donc ? Je lui souriais, un air malicieux sur le visage. 


- Et.. Tu penses que tu y arriverais ? Je ne suis pas facile à surprendre tu sais ? Je serais curieux de voir comment tu comptes t'y prendre. 


Je lui adressa un clin d'oeil avant de me mettre à rire doucement, puis je plongea de nouveau mon regard dans le sien, la fixant intensément, croisant les bras. 


Un clapotis dans l'eau attira mon attention un bref instant, me faisant tourner les yeux, Naïa ne l'entendrais surement pas, mais mes sens étaient suffisamment affûté pour le percevoir. Mes pupilles s'aiguisèrent brièvement, fixant la surface de l'eau.. Rien ? Je suis définitivement trop stressé… Mes yeux retournèrent à leurs apparence normale, et je redirigea mon regards vers celui de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Naïa AkikazeVen 29 Juil 2016 - 22:02

Naïa observait toujours Kaïn, essayant de décrypter chacune de ses réactions, afin de mieux y réagir. Est-ce que c'était vraiment de l'inquiétude qu'elle voyait là ?
-Tant pis, dans ce cas, j'attendrais que tu me reviennes.

Naïa faillit répondre au tac au tac, mais Kaïn lui tira la langue, faisant remonter un côté certes joueur, mais plus enfantin chez la jeune femme. Elle se mit à rire en chœur avec lui, tandis que quelque chose lui disait que son rire à lui était juste magique. Il semblait un peu gêné, surprise par son propre gène, tandis que Naïa se détendait, amusée de tout ça.
-Quoi qu'il en soit, j'aime vraiment être avec toi, et cela me ferait plaisir qu'à l'avenir on se donne rendez-vous afin de sortir ensemble.

Et tout ça, armé d'un sourire des plus sincères. Naïa se figea, incertaine. Ses joues rougirent, doucement mais surement. Voulait-il vraiment dire ce que sa phrase sous-entendait ? Ou c'était-il mal exprimé ? Sans le savoir, il venait de toucher Naïa en plein cœur. La jeune fille déglutit difficilement. Certes, elle était déjà sortit avec des garçons, elle n'était plus vierge non plus d'ailleurs. Mais elle n'avait jamais ressenti le véritable amour. C'était plus des... attachements émotionnels. Puis en période de rébellion, cela faisait du bien de se sentir protégée. Mais tout cela était éphémère et Naïa le savait.
Et voila que Naïa devait faire face à ce genre de réplique. Pff, c'était tout elle ça, se perdre dans un jeu où elle savait pertinemment qu'elle pouvait se brûler, se confronter à ses faiblesses. Bon, le point positif c'est que ça vous apprenait à rebondir et a dissimuler vos faiblesses. La preuve avec Naïa, qui malgré le fait qu'elle soit perdue par les paroles du jeune homme, avait réussit à reprendre son sourire et a lancé sa dernière phrase, le plus naturellement du monde. Par contre... Soutenir le regard bleue électrique de Kaïn lui devint impossible.
- Et.. Tu penses que tu y arriverais ? Je ne suis pas facile à surprendre tu sais ? Je serais curieux de voir comment tu comptes t'y prendre.


La jeune femme avait repris pieds, et même le sourire malicieux de son adversaire ne pourrait la perdre. Il voulait prendre le paris ? Bien. La jeune femme leva légèrement le menton et sourit. Imaginative à souhait, l'élémentaire voyait déjà un millier de solutions pour réussir ce petit défi que Kaïn lui avait lancé. Elle était vent, elle était air maintenant, et elle comptait bien utiliser cela !
Lorsque Kaïn tourna le regard, Naïa aurait pu se demander ce qu'il regardait. Mais elle se contenta de profiter de ce répits pour soupirer, perdre son sourire, et essayer de calmer son cœur. Elle n'avait peut être pas l'air, mais la phrase du jeune homme tournait toujours dans sa tête. Il fallait qu'elle trouve quelque chose pour rebondir et s'écarter de ce bazar que cela avait créé dans son petit cœur.
Quand Kaïn replongea les yeux dans ceux de la jeune femme, elle avait a nouveau un petit sourire sur et lui dit alors sans détour.
"Avant tout, il faudra que j'emprunte un peu de matériel à l'Académie. Ainsi je pourrais te trouver et te prendre en photo. Une fois ceci fait, on verra si tu veux toujours me voir."


Naïa se le cachait à elle-même, mais sa plus grande crainte en ce monde était surement de voir disparaître ce jeune homme. Mais déjà qu'elle ne se l'avouait pas à elle-même, elle allait encore moins le montrer au principal intéressé...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Kain GreenfieldSam 30 Juil 2016 - 0:44

La jeune femme passait par 100 émotions différentes, son visage changeait à mesure que je parlais. J'avais par moment l'impression qu'elle ne me répondrait pas, ce qui me frustra un peu, bien que j'étais heureux de pouvoir admirer toutes ces expressions. Finalement, après un silence de sa part, j'obtins enfin quelques mots.


"Avant tout, il faudra que j'emprunte un peu de matériel à l'Académie. Ainsi je pourrais te trouver et te prendre en photo. Une fois ceci fait, on verra si tu veux toujours me voir."


Hmm.. Elle avait esquivée les 3/4 de ce que j'avais pus lui dire. Je la fixais avec un air un peu sérieux, bien que souriant.


- Hmm.. Tu n'aurais pas un peu éviter tout ce que j'ai pus dire ?


Je me mis à rire, trouvant la situation embarassante. Puis une fois mon sérieux repris, je m'approcha d'elle, m'accroupissant devant la jeune femme, et lui saisie doucement le visage entre mon index et mon pouce, aggripant son menton.


- .. Je n'aime pas qu'on m'ignore comme ça.. Et pourquoi est-ce que je ne voudrais plus te voir ? Au contraire, j'y pense très souvent.



Cette phrase m'avait échappée, j'aurais préféré ne pas la dire, mais maintenant qu'elle était sortie, et que je remarquais la proximité qu'il y avait entre la jeune femme et moi, j'hésita, et finalement, resta fixe, les joues ayant pris une teinte plus.. Rosée, totalement bloqué.


Encore un clappement  dans l'eau du Lac.. Je préfère ne pas y prêter attention..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Naïa AkikazeSam 30 Juil 2016 - 1:44

Le regarde de Kaïn se fit un peu plus sérieux, et la jeune femme se concentra de nouveau. Que pensait-il ? Elle aurait aimé pouvoir lire en lui...
- Hmm.. Tu n'aurais pas un peu éviter tout ce que j'ai pus dire ?

Naïa perdit son sourire et le regarda, surprise. Zut... Non seulement, il avait remarquer son esquive, mais en plus, il voulait plus de précisions. Cela n'allait pas du tout... Heureusement, il se mit à rire, ce qui laissa à la jeune femme un instant de répit pour regarder le sol devant elle. Aïe Aïe Aïe, qu'allait-elle pouvoir inventer pour répondre à cela ? Naïa n'avait pas de solution et commençait à paniquer. son rythme cardiaque s’accéléra dangereusement en repensant aux raisons qui l'avait fait esquiver les propos du jeune homme.
Soudain, elle sentit un contact et releva les yeux. Il était là, devant elle, accroupi, et surtout très près. Elle se noya instantanément dans son regard sérieux. Son contact sur le menton fin de Naïa la figea encore plus. Elle n'osait plus bouger, elle osait à peine respirer. Son cerveau n'arrivait plus à réfléchir et son cœur avait simplement renoncer à battre de façon régulière. Sans même s'en douter, il l'a tenait sous son emprise.
- .. Je n'aime pas qu'on m'ignore comme ça.. Et pourquoi est-ce que je ne voudrais plus te voir ? Au contraire, j'y pense très souvent.

Il y eut comme un arrêt... Le temps s'était suspendu, et Naïa ne voyait plus que ces deux yeux bleus. Elle n'entendait plus que son propre cœur qui lui criait à l'aide. Elle ne sentait plus que ces deux doigts poser délicatement, mais fermement sur sa peau. Et tous ces mots se bousculèrent dans sa tête, prenant peu à peu trop de sens. Et soudain, ce fut trop... Beaucoup trop... Pouf !!
Naïa avait disparus, mais elle avait aussi littéralement péter un câble. Elle ne supportait plus toutes ces questions et ses sentiments qui se bousculaient en elle. Elle s'éloigna un peu de Kaïn et explosa littéralement. Le jeune homme ne pouvait la voir, par contre, il pouvait clairement l'entendre. De plus, une brise aussi désordonnée que les battements de cœur de l’élémentaire s'agita autour d'eux.
"Non ! Non, tu ne peux pas faire ça ! Tu ne peux pas, dire ce genre de choses à une fille comme ça, sans broncher. Tu ne peux pas la fixer avec tes yeux comme si tu pouvais tout lire en elle. Et tu ne peux vraiment pas provoquer tout ça par ta simple présence. Ça suffit !"


Naïa avait crier... Ce n’était pas sur un ton agressif, mais sa voix puissante avait résonné bien plus loin qu'elle ne l'aurait jamais crut. La jeune femme aurait tremblé de tout son corps, si elle avait été humaine. Mais elle était élémentaire et à la place, les feuilles d'arbres autour d'elles tremblèrent à sa place. Elle poussa un long soupir vers le lac, et une brise effleura la surface de l'eau.
"Je... Je suis désolée, Kaïn..."

Toujours invisible, elle s'était tournée vers lui, de sorte à ce que son murmure parvienne sans mal à ses oreilles. Elle avait sans le vouloir passer le cap de ce jeu où elle essayer de se cacher derrière de jolis rond de jambes. Toute sa sincérité, et toue la vérité pouvait maintenant éclatée aléatoirement.
"Écoute, et ne dit rien, s'il te plait."

La jeune femme prit une grande inspiration, ferma les yeux, et laissa les paroles couler à flot.
"Écoute, depuis le premier jour où l'on s'est vu, tes yeux... Tes yeux sont spéciaux. Ils ont une puissance sur moi que tu ignores. Et tu t'évertues à me dire des choses qui... Qui touchent mon cœur. Tu ne peux peut-être pas comprendre... Mais c'est trop pour moi. Je ne peux pas rester stoïque devant ça... Pas sous ma forme humaine."

Peu à peu, Naïa se calmait. Elle savait qu'elle devait réapparaitre, elle le voulait même. Alors elle s'approcha d'un arbre, et naturellement, se positionna puis se concentra. Elle réapparut donc assise au pied d'un arbre, un peu plus loin que son emplacement initial. Elle n'osait pas regarder Kaïn. Il allait surement fuir... Peut-être était-ce mieux ainsi. Naïa avait pris ses jambes dans ses bras et cachait son visage. Elle tremblait, et devait rester concentrer pour garder cette forme. Pour le moment, elle voulait juste se calmer...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Kain GreenfieldDim 31 Juil 2016 - 18:14

La jeune femme s'évapora entre mes doigts, je sentis un souffle me passer à travers, puis la voix de la jeune femme, paniquée, qui me.. Grondait ?


"Non ! Non, tu ne peux pas faire ça ! Tu ne peux pas, dire ce genre de choses à une fille comme ça, sans broncher. Tu ne peux pas la fixer avec tes yeux comme si tu pouvais tout lire en elle. Et tu ne peux vraiment pas provoquer tout ça par ta simple présence. Ça suffit !"


Je ne comprenais pas vraiment où elle voulait en venir, et surtout, pourquoi elle pouvait bien avoir cette réaction.. Est-ce que j'avais dit quelque chose de mal ? Je la laissais finir sans répondre. Elle n'avait pas crier, mais la tension se sentais dans sa voix, le vent semblait s'agiter, faisant vibrer les branches des arbres


"Je... Je suis désolée, Kaïn..."


Au moment où je m'apprêtais à répondre, la jeune femme m'interrompit


"Écoute, et ne dit rien, s'il te plait."


.. Bon, et bien, j'allais l'écouter, en silence, je m'étais assis sur un rondin, et laissais mes coudes sur mes cuisses, ne sachant pas vraiment ou regarder.


"Écoute, depuis le premier jour où l'on s'est vu, tes yeux... Tes yeux sont spéciaux. Ils ont une puissance sur moi que tu ignores. Et tu t'évertues à me dire des choses qui... Qui touchent mon cœur. Tu ne peux peut-être pas comprendre... Mais c'est trop pour moi. Je ne peux pas rester stoïque devant ça... Pas sous ma forme humaine."


La jeune femme réapparut peu de temps après, à quelques mètres, recroquevillée contre un arbre. Je ne savais pas trop quoi penser, elle prétendais que mes phrases la touchaient, que mes yeux avaient un ''Pouvoir'' sur elle.. Bien que je ne voyais pas de quelle influence elle parlait. Je resta un moment silencieux, tournant ses paroles dans mon esprit, me concentrant. Finalement, après de longues minutes, je la fixa…


- Donc.. Tu voudrais que je te laisses ? Je ne suis pas sur d'avoir tout saisis, à t'entendre, bien que tu énonce des choses .. ''Positives''.. Tu en parles comme si c'était terrible, sans même parler de ta réaction..


Je parlais calmement, avec lenteur pour ne pas écorcher ma phrase.


- Si tu souhaites me voir partir, je comprendrais, et je ne t'en voudrais pas.. Mais crois moi quand je dis que je n'en ai pas envie. Et je n'ai pas la moindre idée du ''Pouvoir'' dont tu parles..


Un nouveau clapotis dans l'eau attira mon attention, même si je n'y portais pas d'interet particulier, la jeune femme occupant bien plus mon esprit que le reste.



Je me leva, attrapant mes affaires. Attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Naïa AkikazeDim 31 Juil 2016 - 19:25

Kaïn avait écouté la jeune élémentaire silencieusement, assis sur un rondin. Elle voyait très nettement qu'il était perplexe. Ce n'était pas si étonnant, elle ne s'attendait pas à ce qu'il la comprenne. Le fossé entre hommes et femmes avait toujours posé problème. De plus, la jeune femme disait les choses à moitié. En partie parce qu'elle ne voulait pas qu'il le sache, mais aussi parce qu'elle ne se l'avouait pas elle même.

Après le discours de Naïa, il resta silencieux un instant. Cela permit à la jeune fille de reprendre son souffle et de retourner au calme. Au bout d'un court instant, elle ne forçait plus pour rester humaine. Mais elle n'osait toujours pas relever la tête, de peur de le voir partir. Cela lui aurait brisé le cœur.
- Donc.. Tu voudrais que je te laisses ? Je ne suis pas sur d'avoir tout saisis, à t'entendre, bien que tu énonce des choses .. ''Positives''.. Tu en parles comme si c'était terrible, sans même parler de ta réaction..

Il parlait lentement, et sa voix surprit Naïa par sa douceur et surtout l'effet qu'elle avait sur elle. Elle sentait que ça allait mieux. Elle l'aurait écouter des heures. Pourtant, ce qu'il lui disait n'était pas du tout pour lui faire du bien. Il avait tout à fait raison, mais les explications seraient restées bloquées au fond de la gorge de l'élémentaire.
- Si tu souhaites me voir partir, je comprendrais, et je ne t'en voudrais pas.. Mais crois moi quand je dis que je n'en ai pas envie. Et je n'ai pas la moindre idée du ''Pouvoir'' dont tu parles..

Bien sûr que non, elle ne voulait pas qu'il parte, c'était même la dernière chose qu'elle voulait au monde. Il fallait qu'elle lui dise, d'une manière ou d'un autre. Elle prit une grande inspiration et releva la tête, la posant contre le tronc de l'arbre. Puis, elle prit son courage à deux mains, et le regarda dans les yeux dès qu'il se tourna à nouveau vers elle.
"Non reste... S'il te plait."

Elle se rendit compte de son ton de voix et elle en rougit un peu. Puis elle se reprit et regarda à nouveau le sol.
"Je suis désolée, je crois que je suis fatiguée. Et puis, tu ne peux pas partir, je te dois encore un repas."

Naïa lui sourit, puis se releva doucement. Elle inspira encore une fois, remit ses cheveux correctement et se massa un peu la nuque. Elle peinait un peu à se détendre totalement, mais ne savait pas ce qui aurait pu la détendre. Finalement, elle s'avança vers ses affaires, les prit et s'installa à nouveau sur le rondin, à la même place où elle était avant.
"Tu as faim ? Je ne sais pas qu'elle heure il est, mais on a du passer midi."

La jeune femme le regarda, souriante, bien que l'on pouvait sentir à sa voix qu'elle était toujours un peu touchée par ce qui venait de se passer. Elle espérait juste que Kaïn oublie tout ça... Même si ce n'était pas du tout le genre du jeune homme...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Kain GreenfieldLun 1 Aoû 2016 - 0:48

La jeune femme m'écoutait sans réagir, puis leva les yeux vers moi, l'air peinée..


"Non reste... S'il te plait."


Elle se mit à rougir, puis se remit à fixer le sol timidement.. Bon sang, elle me faisait craquer..


"Je suis désolée, je crois que je suis fatiguée. Et puis, tu ne peux pas partir, je te dois encore un repas."


Elle se redressa, me fixant en souriant, puis s'approcha de moi, et vint se poser à coté de moi, sur le rondin. Je la fixais, troublé par ce changement de comportement, l'air bête pendant un instant.


"Tu as faim ? Je ne sais pas qu'elle heure il est, mais on a du passer midi."


Elle me surprenait de plus en plus, et ce qui me surpris d'avantage, c'est l'idée qui me traversa l'esprit… Pendant une seconde, je dù retenir mes jambes pour ne pas me lever, attraper son visage, et poser mes lèvres sur les siennes, je me mis à rougir légèrement, détourna le regard vers le ciel en me frottant la nuque.


- Euh.. Oui, j'ai un peu faim. Que me proposes-tu ?


Je reussis tant bien que mal à tourner les yeux vers elle, mais ceux-ci se posèrent une nouvelle fois sur ses lèvres, je détournais donc une nouvelle fois le regard, rougissant. Mince, qu'est ce que j'ai ? Ca ne me ressemble vraiment pas… Cette femme me perturbe…


- Je..


Non, j'étais incapable de parler, je me levais et alla me passer de l'eau sur le visage en attrapant la gourde qui trainait dans ma sacoche, m'arrosant le corps par la même occasion, je passa ma main dans mes cheveux, les replaçant vers l'arrière, ce qui libérait la vue sur mon visage. Je tourna la tête vers elle après avoir repris mes esprits, et lui sourit.


- Alors ? Tu restes avec moi cette fois, interdiction de disparaître.



Non, je ne peux pas la regarder sans contempler ses lèvres.. Je tourna donc rapidement le regard.. Encore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Naïa AkikazeLun 1 Aoû 2016 - 11:20

Naïa sentit le jeune homme bouger à côté d'elle tandis qu'elle commençait à batailler. Elle était inquiète a l'idée de croiser son retard. Maintenant qu'elle avait été honnête; et même s'il prétendait ne pas comprendre pourquoi il avait un pouvoir sur elle, ce n'était pas une raison pour lui donner des indices...
- Euh.. Oui, j'ai un peu faim. Que me proposes-tu ?

Naïa fit un grand sourire, sincère et amusée. La jeune femme avait déjà fait quelques pique nique, et sa spécialité, c'est que vous ne trouverez jamais des sandwich tout fait dans son paquetage. Ce jour-là, elle avait emmené 4 petits pains, du jambon, du fromage et des tomates, qui pouvait faire une sorte de sandwich. A côté, il y avait des concombre, des mini-paquets de chips à différents goûts, et des fruits. Oui bon, elle avait emmené les quantités pour 4 personnes... Parce que c'était une gourmande et qu'elle ne savait pas quand elle serait rentrer à l'académie.
Naïa entendis Kaïn commencer une phrase et releva la tête vers lui, posant ses yeux dans les siens. Ouah... Il était encore plus beau avec ses yeux brillant et ses joues rougies. L'élémentaire fit un effort pour rester concentrée, mais le jeune homme se leva et atteint ses affaires. Sous le regard inquiet de la jeune femme, qui se demandait s'il n'allait pas partir finalement, il attrapa sa gourde et... Se la vida dessus.
Naïa baissa précipitamment les yeux, faisant style d'arranger les différents composant du pique nique sur son tissus bleu qu'elle avait étendue, sortant aussi sa bouteille d'eau. Elle n'était pas prête pour quelque chose d'aussi sexy. Cependant, le jeune homme reprit la parole, et elle leva les yeux. Grave erreur ma jolie...
- Alors ? Tu restes avec moi cette fois, interdiction de disparaître.

En réalité, Naia n'avait pas capté un seul mot de ce que Kain avait dit. Elle venait de prendre une teinte rouge bien affirmée et n'arrivait plus à décollé ses yeux de lui. Il ne devait pas être conscient de sa propre beauté. La jeune élémentaire tourna la tête à nouveau vers le pique-nique, une pensée lui traversant l'esprit.
*Un mec comme ça doit avoir toutes les femmes à ses pieds...*

Oui, certes c'était une de ces réflexions idiotes que se font les filles. Naïa ne prenait même pas le temps de réfléchir posément, et de se rappeler ce que le jeune homme lui avait dit précédemment. Bon, il était temps d'un petit changement de sujet...
"Voilà tout est là, prends ce que tu veux, je crois qu'il y a les quantités"


Il pouvait se faire un sandwich s'il voulait, la jeune femme quant à elle préférait prendre les aliments... Séparément. Que le pique nique commence !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Kain GreenfieldMer 3 Aoû 2016 - 12:41

J'observais la jeune femme, sortant de la nourriture au point que je tournais la tête pour voir si d'autres personnes étaient censées nous rejoindre. En tout cas, je ne la voyais pas  dévorer autant, même moi j'en serais incapable. 



"Voilà tout est là, prends ce que tu veux, je crois qu'il y a les quantités"



La jeune femme préparait le Pique-Nique. Essayant clairement d'éviter de me regarder, les joues plus que rouge, ce qui attisait un peu de nouveau mon coté joueur. Glissant un léger sourire sur le bord de mes lèvres.



Je m'approcha donc de nouveau vers elle, le torse perlant encore de fine gouttes d'eau.


- Tu m'as l'air un peu tendus.. Tout vas bien ?


Je fît le tour, la jeune femme me suivait du regard, l'air un peu inquiète, quand je m'approchais d'elle, elle se mit à rougir d'autant plus. Je posa doucement mes mains sur le haut de ses bras, près de ses épaules.


- Bon, ne t'en fais pas, je vais poser mes mains sur tes épaules.. Essaye de te détendre, d'accord ?


Je lui adressais mon plus beau sourire, me voulant rassurant.


Je commença à glisser mes mains sur ses épaules, délicatement, et entama un long et doux massage. Appuyant sur des zones de tensions, je continua comme ça longuement, mes mains saisissant la jeune femme, lui apportant du mieux que possible un sentiment d’apaisement.


Après quelques minutes, je me décida d'approcher mes lèvres de son cou, une fois qu'elle serait bien détendue, et laissa mon souffle glisser sur sa peau encore humide, avant de rapidement me reculer, pour vite changer de sujet, je m'éloigna et revint me poser devant elle, et attrapa un morceau de pain, entama la préparation d'un petit sandwich.


- Tu te sent mieux ?


Grand sourire sincère, quelques gouttes perlant sur mon corps, ma chemise à moitié transparente à cause de l'eau, bien que le soleil commençait à me faire sécher.


Je commençait à grignoter en discutant avec la jeune femme, qui semblait à la fois détendue, mais aussi mal à l'aise. Je la trouvais mignonne, et ne pouvais m'empêcher de lui sourire, le ''Pique-Nique'' se passait plutôt bien. Jusqu'à un moment où, une fois le repas terminé et dans le but de la taquiner, je lui jeta un peu d'eau dessus, lui tirant la langue, provocateur.


- .. Oups ?



Je me mit à rire en voyant la jeune femme trempée. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Naïa AkikazeSam 6 Aoû 2016 - 19:55

- Tu m'as l'air un peu tendus.. Tout vas bien ?

Naïa releva la tête vers Kaïn par réflexe, en entendant sa voix. Hum... Il était bien trop sexy, voilà ce qui n'allait pas. Elle sourit et fit oui de la tête, bien que son regard déstabilisé rendait son mensonge bien pâle. Kaïn se déplaça, tandis qu'elle le guettait. Qu'allait-il encore faire ? Elle se concentra sur sa forme humaine. Hors de question de partir encore en "fumée".
Cependant, elle avait beau garder son focus sur ce point là, elle ne pouvait empêcher ses joues de réagir à l'approche du jeune homme, à moitié torse nu. Les mains de Kaïn se posèrent sur ses bras, et aussitôt un frisson la parcourut. Elle sentit à la fois son inquiétude monter, mais aussi une sorte de sentiment de... soulager ? Joie ? Bien-être ? Elle n'arrivait pas très bien à comprendre ce qu'elle ressentait.
- Bon, ne t'en fais pas, je vais poser mes mains sur tes épaules.. Essaye de te détendre, d'accord ?

Son sourire rassura inconsciemment la jeune femme, tout en la faisant aussi fondre. Elle sentait qu'elle se serait totalement laisser faire entre ses mains... Il commença alors à la masser. Le genre de massage avec lequel tout votre corps se transforme automatiquement en marshmallow. Et Naïa n'y faisait pas exception. Bien qu'à l'ordinaire, elle n'aimait pas trop qu'on la manipule comme ça, la chaleur de Kaïn, sa présence, étaient extrêmement agréable. La jeune élémentaire ferma le yeux et profita de ce moment, tout en se concentrant sur ses sensations pour éviter de redevenir vent...
Alors que la jeune femme était enfin détendue, elle sentit Kaïn se rapprocher. Un simple et minuscule courant d'air lui indiquait qu'il était tout proche. Quand il posa ses lèvres sur sa peau, le cœur de la jeune femme s'arrêta un instant... C'était comme si le temps s'arrêtait. Naïa n'avait plus du tout envie de disparaître. Par contre, elle était aussi incapable de réagir, ou même de formuler une simple pensée... Elle referma les yeux qu'elle avait ouvert sous la surprise et profita simplement du souffle de Kaïn sur sa peau.
Finalement, le jeune homme se recula et revint près de la zone de pique-nique. Naïa cligna un peu des yeux, le rouge revenant progressivement à ses joues alors qu'elle réalisait ce qui venait de se passer. Kaïn semblait au contraire à l'aise, comme si de rien n'était.
- Tu te sent mieux ?

Il lui sourit, ce sourire qu'elle adorait. Alors, elle sourit aussi, puis attrapa un bout de concombre et lui répondit :
"Un peu oui."

Elle repris du concombre et le croqua. Elle ne s'était même pas rendue compte à quel point elle avait faim avec tout ça. En particulier à cause de la tenue de son ami... Qu'elle évitait soigneusement de détailler d'ailleurs ! Les deux jeunes gens se mirent ensuite à discuter, tout en mangeant. Certes, Naïa était encore un peu mal à l'aise, sentant en elle des sentiments prendre racine. Elle ne s'y connaissait pas assez dans ce domaine pour comprendre et accepter tout ça.
Finalement, ils finirent par grignoter quelques fruits, et se détendirent un peu. Naïa referma les emballages, puis releva les yeux vers Kaïn. Elle vit dans son regarde un lueur qui attira son attention. Puis, il l'arrosa, puis lui tira la langue.
- .. Oups ?

Naïa ouvrit la bouche, l'air choquée. En fait, elle aurait surtout pu rougir de sa tenue, vu que l'on voyait tout son soutien gorge maintenant, mais elle se prit directement au jeu. Elle prit une bouteille, fit deux pas et la vide sur Kaïn.
"Oups ?"

Elle rit, s'éloignant, laissant la bouteille sur place. Naïa recula progressivement vers le lac. Si jamais cela partait en bataille d'eau, elle aurait là une sacrée réserve. Elle regardait toujours Kaïn et lui tira la langue à son tour. Et oui, la petite élémentaire était joueuse !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Kain GreenfieldMer 24 Aoû 2016 - 23:31

La jeune femme se laissait totalement faire, s'offrant totalement à mes soins, puis une fois que je me suis écarté et lui ai demander si elle se sentait mieux, elle acquiesça, l'air toute gênée.


Ne voulant pas la laisser toute rouge et mal à l'aise, et ne voulant pas bloquer la conversation, je pris une décision, et l'ai aspergée d'eau, une lueur de malice vint se glisser sur son visage, malgré le rose de ses joues dû à l'état de sa tenue. Elle me vida une bouteille d'eau entière sur la tête avant de s'éloigner en direction du Lac, quelle erreur ma jolie..


- Oh toi… Tu vas voir !

Je me leva prestement, et m'avança vers elle en faisant quelques mouvements d'épaule,
puis me mis à courir vers elle soudainement, puis l'attrapa par les hanches et entra dans l'eau, la tenant au dessus de ma tête, avant de me laisser tomber avec elle dans l'eau. Je sortis la tête, reprenant une grande bouffée d'air, et lui tira la langue, en riant.



- Fallait pas me chercher ! Haha ! Mauvaise idée de t'approcher du lac !


Nous étions maintenant dans l'eau, nos pieds pouvant encore atteindre le sol, bien que de petit bonds étaient obligatoire pour nous maintenir hors de l'eau étaient nécessaires, à peine un mètre nous séparaient.



- Montre moi de quoi tu es capable !

Fût ma dernière réponse avant qu'elle ne réagisse, lui faisant signe du doigt de s'approcher.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Retrouvailles au bord de l'eau [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Curieuses retrouvailles au bord de l'eau~
» Abandonné || Il y a des retrouvailles que l'on préférerait éviter. [Pv Ryan Nelsen]
» Des retrouvailles tragiques...
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: Bac à vrac :: Archives :: Anciens RPs-