Partagez| .

Une demande en coup de vent [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
HilriaJeu 4 Aoû 2016 - 18:11

Ce matin Hilria c'était réveillée plus tôt qu'a son habitude, d'ailleurs cela durait depuis une petite semaine, depuis son embauche en tant que secrétaire à l'Académie. Ce n'était pas le stress qui la réveillait mais la douce excitation de faire quelque chose qu'elle apprécie. Elle savait que ça ne durerait que le temps de son adaptation complète à l'établissement, mais retrouver un travail dans lequel elle était à l'aise la comblait d'un certain manque.

Hilria se leva tranquillement, s’étirant tout du long. Elle marcha jusqu'à l'évier de sa chambre et constata l’effervescence de sa coupe de cheveux. Ses mèches blondes était toutes ébouriffées, elle se les rinça à l'eau, les coiffa et les sécha avant de les monter en chignon sur sa tète. Ces ailes aussi étaient un peu en désordre, elle les remit en place et entama sa toilette.  d'abord un maquillage léger et frais, puis elle enfila une robe à corset blanche pourvue de deux jupons en mousseline tombant au dessous de ses genoux. Elle pensait à nouveau en faire de trop pour aller travailler, mais sa tenue était primordiale pour que personne ne la prenne au dépourvu, aussi ainsi habillé La jeune ange ne se faisait pas confondre avec des élèves.

Elle prit une petite collation, but un thé et s'équipa pour sortir. Elle enfila ses escarpins noirs préférés - ils étaient ouvert avec un flot noir en tissus à l'arrière - et choisit une étole noire assortie. Elle quitta son appartement et descendit tranquillement ses escaliers en se rappelant scrupuleusement l’ensemble des dossiers et tâches qu'elle avait à clore au plus vite. Elle n'avait pas grand chose d'autre à penser à vrai dire à part la rencontre qu'elle eut avec certains étudiants à son arrivée rien ne s'était produit de bien palpitant.

La chaleur extérieure était agréable et le soleil très présent malgré quelques nuages, elle ne pouvait pas s'empêcher de penser à son don. Quelques personnes étaient passées durant cette semaine. Il faut dire que les bruit courent vite, surtout quand les consultations sont peu onéreuses. C'est vrai qu'elle avait moins de temps pour s'occuper des "patients" de son quartier mais elle essayait de rentrer avant la nuit pour qu'elle puisse s'occuper des éventuels cas grave qui ne pouvait attendre le weekend. Elle faisait cela pour rendre service plus que pour gagner de l'argent, surtout depuis qu'elle avait obtenu son poste à l'Académie.

Elle marcha le long de l'artère principale et la rue commerçante du quartier. Mais avant de décoller en direction de l'académie, un miaulement anormal provenant d'au-dessus d'elle l'interpela. Un petit chaton était coincé en haut de l'arbre, sûrement avait-il couru auprès d'un oiseau avant de réaliser qu'il ne pourrait plus redescendre. Elle s'envola avec souplesse et légèreté en direction de la branche. Elle prit délicatement l'animal dans ses mains et avant de le reposer au sol elle le caressa un peu afin de le calmer. Il était roux et avait de magnifiques yeux dorés. Elle le reposa et lui fit ses adieux avant de s'envoler pour de bon jusqu'à l'académie.

Durant ce vol elle passait au dessus de pas mal de maisons et de bâtiments dans la capitale, elle aimait vraiment se point de vu de la ville, elle constatait à qu'elle point chacune des vies pouvait paraître minime vu d'en haut. Quel était vraiment l'impact d'une vie sur une terre aussi vaste, ça personne ne le savait vraiment. Le reste du vol elle le passait au dessus du chemin menant jusqu'à l'Académie, elle croisait quelques élèves ici et là mais la plupart d'entre eux vivaient dans les dortoirs de l'école. Elle c'était déjà occupée d'une ou deux inscriptions depuis son arrivée et commençait à connaître le système de gestion de l'académie par cœur.

Elle était enfin arrivée à proximité de l'entrée de l'académie quand elle décida d'entamer son atterrissage, elle redoutait toujours de faire une erreur à se moment, c'est à dire de descendre trop vite ou trop maladroitement et que ses sous vêtement apparaissent aux yeux de tous. Mais pour une fois la cours semblait vide, personne à l'horizon. Elle descendit donc plus rapidement que prévu et au moment où elle voulu poser un premier pied à terre elle se fit bousculer par ... par rien ? mais ce n'était pas tout elle sentait un vent qui commençait à soulever sa jupe. Elle n'avait pas encore poser pied qu'elle jeta instinctivement ses deux bras en direction de sa robe afin de la maintenir vers le bas. Mais quand elle toucha terre, Hilria perdu équilibre et un, deux, trois pas furent nécessaire pour qu'elle se rattrape. Elle ne bougea pas pendant plusieurs secondes, la jeune femme était terriblement gênée et de plus elle avait cette étrange impression de s'être fait bousculer par une réelle personne. Elle se retourna légèrement crispée et jeta quelques mots à peine audibles.

« Qui est ... là ... »

Cette dernière syllabe se perdu dans le vent laissant Hilria complètement déboussolée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Naïa AkikazeLun 8 Aoû 2016 - 15:49

Encore une fois, Naïa se réveilla sous forme élémentaire. C'était devenue une habitude maintenant, et le passage à sa forme humaine était beaucoup plus facile, presque instantané quand elle était calme comme ça. Elle se posa donc délicatement sur son lit et s'enroula dans ses couvertures, à nouveau humaine. Elle était bien là... Ses colocataires dormaient encore, aucune d'entre elles n'ayant cours avant au moins 9h. Naïa laissa ses pensées vagabonder...
Elle rêvait à demi, s'élevant dans les airs, de nouveau transparente. Des images défilaient dans sa tête... Des yeux bleus électrique qui la perçaient à jours... Des mains douces... Un sourire à faire fondre... Son cœur accéléra la cadence. Soudain, sa mémoire sonna l'alerte et la jeune femme se réveilla en sursautant. Ce qui eut pour effet direct de la faire monter vers le plafond. Elle redescendit brutalement et s'assit sur son lit avec fracas, de nouveau sous sa forme humaine.

*Zut, j'avais un truc a faire moi non ?*

Elle cligna des yeux plusieurs fois pour remettre ses idées en place. Oui, c'est vrai, elle devait passer aux secrétariat pour voir les modalités pour emprunter du matériel. Elle en avait parlé avec ses professeurs, mais selon eux, c'était les secrétaires qui s'occupaient de ça. L'élémentaire tourna la tête vers son réveil. 8h10... Elle avait donc une cinquantaine de minute pour se préparer, aller au secrétariat, régler ce soucis, et aller en cours... Oups...
La jeune femme se prépara en quatrième vitesse. Elle en était à se brosser les dents, quand elle repensa à son demi-rêve. Elle rougit devant son miroir et chassa tout cela de son esprit. Elle analyserait ça plus tard. Elle s'habilla rapidement et sortit de la chambre. Elle savait désormais qu'elle allait plus vite sous forme élémentaire, voir vraiment plus vite. C'était le moment ou jamais de s'en servir. La jeune femme reprit sa forme originelle et accéléra.
En effet cela allait beaucoup plus vite. Et quel sentiment de bonheur intense, de liberté pure. La jeune femme en était ivre de plaisir. Elle accéléra encore. Le secrétariat apparu devant elle et se rapprocha... Vite... trop vite. Naïa essaya de prendre de l'altitude pour avoir de la place pour freiner. Mais un ange descendant du ciel apparut alors. Et zut !
Naïa bouscula l'ange. On lui avait parler de cette race qui était en nombre sur Tsukis, mais c'était la première fois qu'elle en croisait une en vol... Et par croiser, elle voulait dire brutalement. La jeune élémentaire se ramassa par terre à quelques mètres de là. Tiens, même sous cette forme-ci, ça faisait mal... Aouch... Ça faisait longtemps qu'elle ne s'était pas manger le sol aussi violemment... En espérant qu'elle n'ait pas de séquelle, surtout à son bras droit qui avait heurté le sol en premier...
« Qui est ... là ... »

Naïa entendit des mots faible, porté par la brise. C'est fou comme son ouïe était meilleure quand il y avait du vent... Ah zut, l'ange ! Il fallait qu'elle s'excuse. Naïa se releva donc et reprit forme humaine, se matérialisant devant la dame. Elle s'approcha d'elle en trois pas :
"Je suis désolée, c'est ma faute, j'allais beaucoup trop vite, je ne maîtrise pas encore assez ma vitesse !"

La jeune femme sourit. En face d'elle se tenait une magnifique ange. Quelque part, elle enviait ses ailes blanches si belles... Elle était tout habillée de blanc, pas du tout dans l'uniforme des étudiants. C'était surement une employée, mais Naïa ne se souvenait pas de l'avoir croisé. En même temps, elle n'était pas là depuis si longtemps que ça... Cela faisait quoi, trois semaines ?
La femme en face d'elle avait de longs cheveux blonds et était définitivement plus agée qu'elle. Elle était aussi très belle et son visage inspirait la douceur et la confiance. Naïa se sentait naturellement bien avec elle, ce qui était plutôt bon signe, car cela arrivait peut. Il en fallait plus pour qu'elle accorde ne serait-ce qu'une partie de sa confiance. Bon certes, il y avait eu... Bref !!
"Je m'appelle Naïa, encore désolée pour cet incident."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
HilriaMer 10 Aoû 2016 - 18:26

Hilria se décrispa doucement et regarda autour d'elle tentant d’apercevoir ce qui l'avait percuté. Et en moins de temps qu'il le faut pour l'écrire une jeune fille lui apparue. Les cheveux et les plumes d'Hilria se hérissèrent dans un premier temps.  Elle devait sûrement être un esprit pour pouvoir disparaître et réapparaitre comme bon lui semble.

La jeune fille devait être plus jeune. Elle était légèrement plus petite qu'Hilria. Elle possédait une magnifique chevelure blanche au reflet translucide, un regard sympathique quoique légèrement enfantin ainsi que des formes gracieuses de plus elle portait l'uniforme de l'école. Il n'en fallait pas bien plus pour rassurer l'ange. La jeune fille en face d'elle était donc une élève. Hilria reprit vite son contrôle, la jeune fille venait à elle et commençait à lui parler.

"Je suis désolée, c'est ma faute, j'allais beaucoup trop vite, je ne maîtrise pas encore assez ma vitesse !"

Elle s'était arrêté à côté d'Hilria et semblait très sincère dans ses dires. Son sourire et ses yeux inspiraient la sincérité. Ces yeux d'ailleurs était d'un bleu plus clair que les siens, mais non démunis d'une forte expression. Cela mit à l'aise Hilria qui reprit doucement son souffle.

"Je m'appelle Naïa, encore désolée pour cet incident."


Naïa ... Hilria pensait déjà avoir croisée se prénom et se souvint que c'était sur une liste d'élève, rien de bien utile mais bon. Elle sourit aussi à la jeune fille et lui répondit.

« Ne vous excusez pas je suis arrivée de nul part en même temps. Je peux comprendre qu'on n'ai pas le réflexe de regarder en l'air si quelqu'un arrive. Cela semble presque absurde. Bon trêve de bavardage inutile. » Elle lui fit un sourire plus marqué avant de continuer « Je m'appelle Hilria Swan, enchantée. » Elle lui tendit la main en attendant son retour de poigne.

Hilria réalisa qu'elle venait de tendre sa main vers un esprit, si c'était bien le cas, cette poigne en était presque vexante pour son interlocutrice. Mais comment avait-elle pu la sentir et se faire bousculer par elle si elle était un fantôme ? Et c'est légèrement gênée qu'elle lui demanda :

« Vous n'êtes pas un esprit ? Car sinon je m'en veux pour cette poigne ... Je ... Je ne veux vraiment pas vous froisser. Bien au contraire, l'intention était bonne. »


Hilria sentait qu'elle en rajoutait beaucoup, que ces phrases était trop longues, voir même ennuyeuses, pompeuses, absurdes ? Mais elle ne voulait pas être pris au dépourvu et surtout ne pas sentir la personne devant elle vexée ou mal à l'aise.

Elle baissa légèrement son visage de ses yeux qu'elle fixait depuis avant, elle ne voulait pas y lire la frustration de la jeune fille. son regard se posa plus bas, au niveau de ses épaules. L'uniforme de l'élève semblait se teinter de rouge. Elle devait sûrement s'être blessée dans leur accrochage. Elle coupa court à la discussion et d'un air beaucoup plus sérieux et aguerri elle questionna Naïa.

« Vous vous êtes fait mal durant notre bousculade, Un reflet rougeâtre apparait sur votre épaule, si vous m'autorisez à agir je pourrais faire quelque chose pour soigner la plaie. »

Hilria avait plongé son visage sur l'épaule de Naïa et l’auscultait du regard. Le sentiment de gêne qu'elle éprouvait quelques secondes avant n'était plus et son visage devint légèrement inquiet et sérieux, voir presque grave. Elle pouvait à nouveau plonger ses yeux dans les siens sans craindre aucune réaction de la jeune fille. Toujours au dessus de son épaule, rabattant une mèche de cheveux en arrière pour pouvoir distinguer son visage,tout en la regardant du coins des yeux.
Revenir en haut Aller en bas

Une demande en coup de vent [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» En un coup de vent Haru est là
» Coup de vent .. [PV Fhury Aime] FINI
» pour un coup de vent ♣ ft. Billie Stevenson
» KWON CALVIN - tu sais ce qu'on fait aux voleurs de salade? ON LAITUE
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: Bac à vrac :: Archives :: Anciens RPs-