Partagez| .

Chapardage qui tourne mal • [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 92
Race : Démon
Pouvoir : Psycholévit
Habitat : Vieux Quartier
Métier : Barman le jour, voleur la nuit
Soras : 485
Avatar utilisé : Kano Shuuya - Kagerou Project/Mekaku City Actors
Autre(s) compte(s) : La Kyllerka
Couleur de dialogue : #620229

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/60/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Raphael A. SullivanVen 26 Aoû 2016 - 22:07

Aujourd'hui était une nouvelle journée, qui n'allai sûrement pas être plus mauvaises que les autres. Raphael avait à nouveau mal dormi à cause de ses fichues bosses dans le dos, qui lui faisaient un peu mal, il faut l'avouer. Il s'était donc levé du mauvais pied et avait failli s'emmêler les pinceaux dans le tapis. Heureusement qu'il s'était rattrapé à temps.
En ouvrant ses placards, il vit qu'il n'avait plus grand-chose à manger et qu'il allait devoir faire les courses. Or, il n'avait plus assez d'argent. Il prit donc un petit-déjeuner maussade, et se souvint qu'il ne travaillait pas au bar aujourd'hui. Il allait donc devoir aller chaparder et voler pour pouvoir regarnir son garde-manger. Après ceci, il prit son sac et prit soin d'y mettre ses bombes fumigènes, -il allait devoir se refaire un stock-, son unique bille glacée et mis sa petite dague autour de sa taille, en cas de besoin. Ainsi équipé, il commença donc sa journée remplie de vol et de course-poursuites à travers la ville.

•••

L'après-midi était bien avancée, et Raphael avait déjà dû revenir chez lui pour mettre ces "trouvaille" dans sa caisse réservé à cet usage. Il avait récupéré des bijoux (qu'il allait pouvoir revendre à bon prix), ainsi que de l'argent et quelques aliments, le tout sans s'être fait remarqué. Cela s'annonçait plutôt bien pour ses prochains larcins.

Il était donc dans le quartier marchand, son sac ayant déjà quelques bourses plus ou moins pleines. Il devrait songer à les mettre en sécurité chez lui, mais il devait au moins commettre un dernier vol. Il se fondit donc à la masse de badauds, ni vu ni connu. Qui pourrait soupçonner qu'un maigrichon comme lui était un voleur, de toute façon ? Après un moment, il repéra sa prochaine cible : un homme aux allures étranges. Ce n'était certes pas la cible parfaite, mais il avait sûrement emporté une bonne petite somme avec lui. Il s'approcha donc tout à fait naturellement, repéra l'endroit où se trouvait son porte-monnaie et commença à le lui prendre quand quelqu'un le bouscula ; Raph' bouscula donc sa victime, mais réussit tout de même à prendre son porte-monnaie. Et merde. Néanmoins, le jeune démon s'excusa auprès de l'étrange homme :

- Excusez-moi monsieur, je ne faisais pas attention...

Puis il repartit, pressé. Ce n'était qu'une question de temps avant qu'il ne s'aperçoive du vol. Aussi, dès qu'il fut assez loin et assez masqué par la foule, il se mit à courir tout en fourrant sa "trouvaille" dans son sac. Il espérait que l'homme qu'il avait dépouillé ne se rende pas compte du vol... Sinon, il risquait vraiment gros.

•••

Cap's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Lumiel M.Sam 27 Aoû 2016 - 16:13

Des Quêtes, des Quêtes et encore des Quêtes, c'est à ça que se résumaient la plupart de mes journées en ce monde. Non pas que cela me dérangeait, mais j'attendais avec impatience le début de ce fameux entrainement, après tout, il fallait bien qu'il démarre à un moment ou à un autre.


La Date s'approchant à grand pas, il était temps de me servir de mes économies pour faire entretenir mes armes, et qui sais, peut être m'acheter deux ou trois choses qui me permettrons de m'améliorer. Je n'en savais rien et c'est un peu la raison pour laquelle je errais sans but dans le Quartier Marchand.


Quelques minutes plus tard, alors que je me penchais pour observer quelques armes de conception naine, non pas que cela m’intéresse, mais c'est vrai qu'ils ont du talent pour ça. En parlant de Talent, le petit homme qui vient de me bousculer et de me soulager de ma lourde Bourse de pièce et qui est partis en courant…


- Excusez-moi monsieur, je ne faisais pas attention...


Je me tourna rapidement, mais il s'était déjà remis à courir, pas le choix, j'allais devoir le suivre, mais dans cette foule.. Je leva les yeux vers le toit le moins haut, et pris appuis sur mes jambes en chargeant un peu de mon pouvoir pour me propulser en l'air, une fois sur le toit, je repéra aisément le jeune homme qui se faufilait entre les gens, mes pupilles s'étant aiguisé à la manière d'une Bête au beau milieu d'une traque, avec une sacoche pleine de ce qui semblait être son butin, et comme un bon chasseur face à sa proie, je devais attendre le bon moment, celui-où il penserait être en sécurité.


C'est donc une bonne dizaine de minute plus tard, à l’abri au détour d'une ruelle, que le jeune homme se stoppa, prenant soin de bien ranger ma bourse dans ce qui semblait être son butin, je n'étais visiblement pas son premier Larcin. Bien, quoi qu'il en soit, c'était maintenant à moi d'agir, je descendis donc du toit sur lequel j'étais resté percher, tombant derrière le jeune homme qui se retourna rapidement en sursautant.


- Salut.

D'un mouvement rapidement, je lui attrapa le col et le plaqua contre le mur, mes yeux de Bête en chasse transperçant les siens. De l'autre main, je saisie sa dague pour qu'il ne tente pas de s'en servir contre moi.



Je sectionna la lanière de sa sacoche, qui tomba au sol, puis planta d'un geste rapide la dague dans le mur, clouant le jeune homme au mur par la manche de sa veste, je me pencha et ramassa ma Bourse avant de le regarder d'un air mauvais.


- On ne t'a jamais dis que voler, c'est mal ? J'ai entendus dire que dans certains clans, on coupait les doigts aux voleurs, voir pire.


J'eu un bref rictus sadique, posant ma main sur la garde de ma lame lentement, comme pour lui montrer que cette idée me tentait.



- Comment t'appelles-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
FaroneLun 29 Aoû 2016 - 19:39

La journée s'annonce bien pour moi. Pas de souci niveau sommeil, pareil pour le réveil et je suis plutot de bonne humeur ~ En même temps, aujourd'hui est le seule moment où je peux flemmarder un peu. qu'est ce que je fais pendant ces temps ? RIEN. Non c'est plus complexe. Comme il n'y a pas cours, c'est une journée posée. Pas de quêtes, pas de révisons, juste se faire un peu plaisir. J'aurais bien vu mon amour, mais pas aujourd'hui hélas. Du coup, j'ai rien à faire. L'idéal serait de se balader un peu... À la rue marchande, pour voir ce dont j'ai besoin. Il fallait que je regarde pour une arme légère capable de résister à ma magie pour un petit projet ~ Après avoir enfiler, un jean et un débardeur, je file à la rue marchande. J'espère ne pas croiser des gens que je connais.... Surtout des personnes qui ne m'aime pas... Enfin, je ne pense plus à ça.

Une heure après mon départ de l'académie, j'ai acheté quelques babioles et j'ai également quelques informations de la part d'un enchanteur vétéran. Il est tant de rentrer pour manger... Alors que je marche dans la rue, je vois deux garçons, l'un coinçant l'autre dans le mur. Le premier a l'air furieux. Je me tiens à l'écart, légèrement cachée, pour observer ce que j'ai sous les yeux. Un sac rempli par terre, un garçon à capuche, une bourse ? Pickpocket ? Ho je vois... En revanche, la voix me dit quelques choses...

"On ne t'a jamais dis que voler, c'est mal ? J'ai entendus dire que dans certains clans, on coupait les doigts aux voleurs, voir pire."

Cette fois, je sors de ma cachette et pose une main sur l'épaule d'une vieille connaissance. Kaïn. Je ne pensais pas le revoir ici, ni dans ce genre de scène. Comment savoir si je suis heureuse de la revoir...? Il est sympa, c'est vrai mais là je sais pas si je dois parler amicalement ou prendre La Défense du jeune homme. Essayons de départager.

Pardon Kaïn, je peux savoir pourquoi tu t'acharnes autant sur un voleur ?"

Il ne peut que être en rogne, mais le menacer de lui couper les doigts, ou le pointer avec une arme n'est pas de trop ? C'est pas trop exagéré ? Mon regard se porte sur le jeune garçon. Il n'a pas l'air méchant. Bin dis donc, si il est tellement pauvre pour voler, c'est à se demander ce que le monde fait de l'argent. À moins qu'il soit malade ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 92
Race : Démon
Pouvoir : Psycholévit
Habitat : Vieux Quartier
Métier : Barman le jour, voleur la nuit
Soras : 485
Avatar utilisé : Kano Shuuya - Kagerou Project/Mekaku City Actors
Autre(s) compte(s) : La Kyllerka
Couleur de dialogue : #620229

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/60/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Raphael A. SullivanLun 29 Aoû 2016 - 21:38

Tu soupires de soulagement. Le type que t'avait volé ne semblait pas t'avoir suivi. C'est mal de voler, mais t'avait besoin de le faire, tul ne gagnait pas autant d'argent qu'on aurait pu le penser. Soudain, un bruit de chute se fait entendre ainsi qu'un "Salut." qui fait te fait sursauter. Tu te retourne et voit le propriétaire de la bourse volée plus tôt. Ohoh, ça pue.

Sans que tu ne puisse rien faire, tu te retrouve violemment collé au mur, empoigné par le col et avec ta dague en moins. Bordel, c'est quoi cette réactivité ?! Les yeux de l'inconnu te transperçaient, tu n'aimais pas son regard. L'homme fouilla dans ta précieuse sacoche et en sortit le porte-monnaie durement acquis. Non, je reprendrais ça ! Mais voilà, tu te retrouva avec ta propre dague dans la manche avant que tu n'aie pu dire "ouf". Puis l'inconnu se tourna vers toi et il te lança un regard qui fit te fit frissonner :

- On ne t'a jamais dis que voler, c'est mal ? J'ai entendus dire que dans certains clans, on coupait les doigts aux voleurs, voir pire.

Tu déglutit. Tu t'était vraiment foutu dans de beaux draps en allant dépouiller le mec le moins commode du coin. Tu n'osait pas vraiment répondre ni même utiliser ton pouvoir, tu pourrais finir avec quelques membres en moins. Surtout qu'apparemment, l'idée de couper les doigts du pauvre démon que tu es tentait bien notre inconnu, à en juger sa main sur son sabre. Et puis, il faisait forcément plus de 60 kilos, du coup il était inutile de tenter quoique ce soit avec ton pouvoir. Tu ne pouvait pas non plus atteindre tes bombes fumigènes ou même ta bille glacée, elles étaient dans sa sacoche, qui était actuellement à terre. Je me suis vraiment foutu dans la merde, sur ce coup.

- Comment t'appelles-tu ?

Tu affiche un mini-sourire. Pourquoi savoir ton nom alors qu'il le menaçait de te mutiler ? Il est marrant lui. Tu te contente de lui dire :

- Parce que ça te regarde ? Ça te servirai à quoi de le savoir, de toute manière ?

Tu t'étais permis de le tutoyer, vu que lui-même l'avait fait. Par contre, tu allais devoir trouver l'occasion de te débarrasser de la dague, parce que t'avais quand même l'air un peu con, dans la situation où tu étais. Par chance, ta bonne étoile, ayant sûrement pitié de la pauvre chose que tu étais, fit sortir une voix de fille de nul part :

- Pardon Kaïn, je peux savoir pourquoi tu t'acharnes autant sur un voleur ?


Tu tournes la tête vers la voix. C'était une jeune femme brune qui était arrivée à l'improviste, et semblait connaître le mec qui te menaçait. Au moins, tu connaissais maintenant son nom. Kaïn. Et aussi, l'occasion de ramasser ton sac et de virer la dague de ta manche se présentait. Tu enlève donc la dague de ta manche et récupère ton sac en remettant tout son contenu à sa place. La lanière étant coupée, tu ne pouvais pas le mettre sur ton épaule ; tu allais devoir investir dans du fil et des aiguilles... Bon, tant pis, ça sera juste une dépense en plus.

Te méfiant de l'homme qui t'avait menacer de te couper les doigts voir pire, tu positionne ta dague en mode "défense" ; en cas de besoin, tu pourrais facilement la remettre dans le bon sens pour attaquer voir la planter dans la chair de l'inconnu. Maintenant, il te fallait récupérer la bourse, mais ce n'était pas encore le moment de le faire... Tu serre ta sacoche contre toi ; tu es prêt à te battre, même si tu n'aimes pas ça. Mais avant tu lui dit :

- Je te préviens, t'as intérêt à me recoudre mon sac...

T'es vraiment pas doué pour les menaces... Il va falloir que tu t'améliores sur ce point si tu veux être un bon voleur. Mais tu n'es un voleur qu'occasionnellement, pas à temps plein.

•••

Cap's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Lumiel M.Mar 30 Aoû 2016 - 14:16

Juste après lui avoir demander son nom, la seule chose que me répondit le petit impertinent qui était encore cloué au mur fût :

- Parce que ça te regarde ? Ça te servirai à quoi de le savoir, de toute manière ?


Je n'eu pas vraiment le temps de lui répondre qu'une présence attira mon attention, je sentis une main se poser sur mon épaule.

- Pardon Kaïn, je peux savoir pourquoi tu t'acharnes autant sur un voleur ?

Mon visage changea aussitôt d'expression, passant d'un air menaçant à parfaitement amical, j'offris un sourire à la demoiselle qui venait d'arriver.


« Tiens, Salut Farone, ce gosse m'a volé ma bourse pendant que je faisais quelques achats, et visiblement je ne suis pas sa seule victime de la journée. »


Je tourna de nouveau les yeux vers la sacoche que le jeune homme était en train de ramasser, il se mit en posture défensive avec sa dague, il fût le seul à pouvoir apercevoir mon visage à ce moment là, la jeune femme étant dans mon dos.


Mes yeux. Mes grands yeux d'un bleu presque cristallin, qui se déformaient, mes pupilles s'aiguisaient pour devenir ceux d'une bête sauvage en pleine traque, je voulais qu'il sente cette aura qui émanait de moi, cette aura sombre et inquiétante.

- Je te préviens, t'as intérêt à me recoudre mon sac...

Mon visage redevint normal, presque instantanément, je me mis à rire et lâcha la garde de mon sabre.


« T'en fais pas Farone, tu le sais, je ne suis pas du genre à faire de mal sans raison, encore moins à quelqu'un qui ne peut se défendre, par contre.. »


Je m'approcha soudainement du gamin, mon visage n'était plus qu'à quelques centimètres du sien et je le fixait intensément, saisissant sa main qui tenait la dague, l'empêchant donc de s'en servir, et lui arracha la sacoche des mains.


« Je vais aller donner ce sac à la Garde, son contenus ne t'appartiens pas. Si tu veux récupérer ta sacoche, tu n'auras qu'à aller la récupérer auprès d'eux, mais je doute que tu le fasses. »


Je lâcha le jeune homme et recula d'un pas.


« Kazuma n'est pas avec toi Farone ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
FaroneMar 30 Aoû 2016 - 18:35

Je regarde chaque détail pour ce qu'il s'est passé. Le jeune voleur ne semble pas vraiment apprécié le fait d'être malmené ainsi. Personne n'aimerai ça. Pourtant il devait bien s'y attendre de se faire attraper un jour ou l'autre ? Bref, je m'incruste dans leur "jeu" pour comprendre plus sur leur fight. Dès que je pose ma main sur Kaïn, il se retourne vers moi et me salue : 

"Tiens, Salut Farone, ce gosse m'a volé ma bourse pendant que je faisais quelques achats, et visiblement je ne suis pas sa seule victime de la journée." 

Je regarde la sacoche... que le garçon vient de reprendre. Il rame son butin et attrape la dague dans le mur pour menacer Kaïn. Une réaction plutôt normal. Il le pointe sur le ténébreux essayant d'être le plus menaçant possible. Tu m'étonne 

"Je te préviens, t'as intérêt à me recoudre mon sac..."

... Je regarde le garçon, droit dans les yeux. Il est plutôt agile mais niveau intimidation, il n'est pas vétéran. Il a presque un regard trop mignon... Tu m'étonne que les gens ne se méfie pas quand il le croise. Mais Kaïn ne s'est pas laissé faire, il était même déterminé à lui faire payé. D'ailleurs, il lâche un rire, se détendant presque avant de me dire : 

"T'en fais pas Farone, tu le sais, je ne suis pas du genre à faire de mal sans raison, encore moins à quelqu'un qui ne peut se défendre, par contre..."

Avant qu'il ne puisse terminer sa phrase, il file comme une flèche sur le garçon, (trop) près de lui. Il stoppe le gamin avant qu'il se défende et lui arrache son sac.   

"Je vais aller donner ce sac à la Garde, son contenus ne t'appartiens pas. Si tu veux récupérer ta sacoche, tu n'auras qu'à aller la récupérer auprès d'eux, mais je doute que tu le fasses."

Il lache le garçon, reculant d'un pas. Bin tiens... heureusement que je n'ai aucune affaire précieuses sur moi, à part... non. Il ne va pas la remarquer. Une fois les menaces avec le garçon dit, il se tourne vers moi. 

"Kazuma n'est pas avec toi Farone ?"

Je rougis fortement à cette question. Il n'est pas au courant de tout ce qui s'est passé ? Peut-être que Kazuma ne se confit pas beaucoup à lui... Je me racle la gorge et déglutit un peu : 

"Non il est... occupé. Occupe toi, plutôt de ce voleur, au lieu de moi..."

Je souris et lui fais une petite pichenette sur le front avant de détourner le regard, l'air un peu triste tenant le pendentif que j'ai au cou. Avec ce voleur dans les parages, je vais avoir peur qu'on me le vole... Mon visage se s'oriente vers le gamin. Je le regarde, l'air neutre. 

"Tu es cleptomane ? Si non alors pourquoi tu voles ? Tu es en manque d'argent ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 92
Race : Démon
Pouvoir : Psycholévit
Habitat : Vieux Quartier
Métier : Barman le jour, voleur la nuit
Soras : 485
Avatar utilisé : Kano Shuuya - Kagerou Project/Mekaku City Actors
Autre(s) compte(s) : La Kyllerka
Couleur de dialogue : #620229

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/60/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Raphael A. SullivanMar 30 Aoû 2016 - 20:06

Tu t'es vraiment foutu dans la merde. Ça t'étais déjà arrivé de te faire chopper, mais là t'étais vraiment tombé sur la mauvaise personne, qui, pour ne rien arranger, menait deux conversation : une avec toi et une autre avec la fille arrivé récemment. Il semblait porter plus d'attention à la fille (qui s'appelle apparemment Farone) d'ailleurs, ce qui ne fit que t'énerver encore plus.

Quand tu l'as "menacé" avec ton petit couteau de rien du tout, le dénommé Kaïn rigola et lâcha la garde de son sabre tout en laçant "T'en fais pas Farone, tu le sais, je ne suis pas du genre à faire de mal sans raison, encore moins à quelqu'un qui ne peut se défendre, par contre...". Cette simple phrase suffit à te faire encore plus rester sur tes gardes. Il aller donc t'attaquer jusqu'à ce que tu ne puisse plus te défendre. Tu regardes rapidement autour de toi, et remarque que t'as pas grand chose autour de toi, à part quelques pavés déterrés et des détritus. Pas grand-chose pouvant te servir donc.

Encore une fois, avant de n'avoir pu réagir, l'homme était déjà devant toi, te fixant intensément. Tu ne pus effectuer le moindre geste, absorbé par ses yeux ; il en profita donc pour te tenir la main tenant la dague et t'arracher le sac des mains. Tu réalise enfin ce qu'il vient de se passer quand le type lança :

Je vais aller donner ce sac à la Garde, son contenus ne t'appartiens pas. Si tu veux récupérer ta sacoche, tu n'auras qu'à aller la récupérer auprès d'eux, mais je doute que tu le fasses.

Puis il reparla avec la fameuse Farone. Tu sers les poings. Pas question de le laisser donner ton sac à des soldats. De plus, tu avais tes bombes fumigènes et ta bille glacée dedans. Non, tu n'allais pas t'avouer vaincu, au contraire ; tu allais changer de masque et riposter. Mais Farone te demanda :

Tu es cleptomane ? Si non alors pourquoi tu voles ? Tu es en manque d'argent ?

Cette remarque t'arracha un mini-sourire désolé. Tu n'avais pas vraiment le choix de chaparder comme tu le faisais, ton autre boulot ne te rapportait bizarrement pas assez, sûrement parce que t'étais nouveau. Et puis, pourquoi voler par le plaisir ? Ça ne t'amusais pas vraiment, de dépouiller les gens, mais c'était comme ça. Et puis, t'avais fini par t'y habituer à force. Tu tourne vers le tas de détritus, non loin de toi, et y repère un drap blanc un peu sale mais assez grand... Un drap... Une idée te vint en tête. Et si...

Parce que j'ai la tête de quelqu'un qui vole pour le plaisir ?
tu te contente de répondre à la jeune femme.

Puis tu avance un peu vers l'inconnu et lui dit, un rictus malin collé au visage :

Si tu crois que je vais te laisser donner mon sac à la garde, tu trompe lourdement...

Soudain, tu regarde le drap, qui se soulève entouré d'une aura bleue, et t'élance vers le type, les yeux maintenant rouge. Le drap se pose sur le type, le recouvrant presque entièrement. Tu en profite pour reprendre le sac volé. Comme quoi, ton pouvoir pouvait être bien utile. Tu cours ensuite vers le petit tas de pavés déterrés, le sac bien serré contre toi, et dit :

Je suis désolé de contredire ce que tu as dit plus tôt, mais j'ai quelques effets personnels dans mon sac.

T'étais prêt à déployer tes ailes et à t'envoler en cas de problèmes. T'espérais juste qu'il n'allait pas s’énerver... De toute façon, tu lui avais laissé sa bourse ; t'étais pas con au point de vouloir la reprendre à tout prix.

•••

Cap's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Lumiel M.Mar 30 Aoû 2016 - 22:24

Tandis que je discutais avec Farone, tenant le sac du jeune homme dans une main, ce qu'elle me dit à ce moment là me semblait d'ailleurs assez étrange.


« Quelque chose ne vas pas avec Kazu ? Il y a un problème ? »


Le jeune homme s'approcha de moi avec un sourire sur les lèvres, après avoir répondus à Farone de manière assez cinglante, alors qu'elle cherchait juste à comprendre.

Si tu crois que je vais te laisser donner mon sac à la garde, tu trompe lourdement...


A ce moment précis, le jeune homme fît s'envoler un Drap qui me couvrit presque entièrement, surpris, et surtout n'ayant pas la moindre idée d'où pouvait provenir ce Drap, mais vus le cran dont il avait fait preuve juste avant, je me doutais qu'il en était responsable, le jeune homme s'empara de la sacoche et s'éloigna, se retourna tout de même pour me provoquer en me lançant un :

Je suis désolé de contredire ce que tu as dit plus tôt, mais j'ai quelques effets personnels dans mon sac.

D'un mouvement de la main, je retira le Drap et le jeta au sol, fronçant les sourcils, je le fixa d'un air mauvais, puis.. profitant du fait d'être dos tourné, je fis un clin d’œil à Farone, un sourire aux lèvres.
Une chose me vint à l'esprit, c'est ''Pourquoi est-ce qu'il reste ici plutôt que de chercher à s'enfuir ?'' mais plutôt que de réfléchir, je préférais agir.


« Gamin.. Tu sais, t'aurais dû fuir au lieux de faire le malin en restant devant moi.. »


Je leva la tête, l'air amusé, presque flippant, et me mis à sourire tout en commençant à emmagasiner la Lumière ambiante, ce qui donna d'ailleurs vaguement l'impression que la nuit commençait à tomber, des petites flammes bleus très brillantes apparurent tout autour de moi, dans les airs, sur mon corps, le long de ma lame que je dégainait lentement, tout en le fixant de mes yeux de Bête sauvage. Deux ''Cornes'' de flammes apparurent également sur ma tête, et une longue queue de démon immergea de sous ma chemise. (HRP : Ouais, effet son et lumière!)
Lumiel:
 



« Jouons à Chat, puisque tu as l'air de vouloir jouer... Voyons voir qui est le plus rapide..~ »


La lumière se concentra dans mes jambes, et je me déplaça à une vitesse foudroyante dans sa direction, Lame à la main, m'arrêtant juste devant lui, avec un sourire malsain sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
FaroneMer 31 Aoû 2016 - 15:38

Dès que je pose ma question, il a une petite sourire en coin. C'est presque de la... moquerie ? Cette réaction en tout cas, prouve que j'ai tort. Il n'est pas cleptomane, c'est vraiment une personne en manque cruelle d'argent. Il examine les environs comme si il préparait quelques choses...

"Parce que j'ai la tête de quelqu'un qui vole pour le plaisir ?"

Je soupire. Je n'ai pas raison donc... Pff, on est pas rendu là. Il n'a pas l'air de vouloir coopérer et Kaïn a l'air déterminé pour donner une bonne leçon à ce garçon. C'était une grave erreur de titiller son esprit de combattant. Maintenant il va vouloir faire justice lui même. Espérons juste qu'il ne va pas recommencer...

Si tu crois que je vais te laisser donner mon sac à la garde, tu trompe lourdement...

Sur ses mots, il fit voler un drap qui atterri sur Kaïn, le recouvrant totalement. Le voleur profite de ce moment de faiblesse pour récupérer son butin et partir loin- WHAT ? Un drap... C'est humiliant pour un guerrier comme Kaïn.

Je suis désolé de contredire ce que tu as dit plus tôt, mais j'ai quelques effets personnels dans mon sac.

Kaïn retire le drap puis se tourne vers moi pour me lancer un clin d'œil, le sourire aux lèvres. Ce qui... me fait rougir légèrement. Puis il regarde le garçon et lui propose de... jouer ? Il essaie de se mettre en mode "effrayant" pour l'intimider. Je me demande qu'est ce que je fous là... Pendant que Kaïn part auprès de garçon, moi, la tête baissée, le regard noir je murmure doucement :

"Bordel de merde, je vais m'énerver...."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 92
Race : Démon
Pouvoir : Psycholévit
Habitat : Vieux Quartier
Métier : Barman le jour, voleur la nuit
Soras : 485
Avatar utilisé : Kano Shuuya - Kagerou Project/Mekaku City Actors
Autre(s) compte(s) : La Kyllerka
Couleur de dialogue : #620229

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/60/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Raphael A. SullivanMer 31 Aoû 2016 - 18:25

L'homme retira le drap et sortit un "Gamin.. Tu sais, t'aurais dû fuir au lieux de faire le malin en restant devant moi.." qui te fit frissonner. Pourquoi t'avais pas fuit, tant qu'il en était encore temps ? Maintenant, t'allait devoir te battre contre un type sûrement plus fort que toi. Parfois, t'étais vraiment le pire des idiots. Tu ne savais absolument pas quoi faire, et il était hors de question que tu l'attaques, sauf légitime défense bien sûr ; tu t'étais déjà attiré d'ennuis comme ça en le provoquant.

Maintenant, il avait deux cornes bizarres sur la tête et il semblait briller. Il avait aussi une queue qui sortait de sous son t-shirt. Tu le sentais vraiment mal, cette fois... Tu songeai à utiliser tes ailes pour t'enfuir, mais tu n'avais pas assez de place pour les déployer. Et puis, à chaque fois que tu les sortaient, ça te faisait mal et tu entendais des bruits peu plaisants.

Avant que tu aie pu faire quoique ce soit, le dénommé Kaïn s'élança vers toi après avoir lancé "Jouons à Chat, puisque tu as l'air de vouloir jouer... Voyons voir qui est le plus rapide..~". Sauf que toi, t'avais pas voulu l'énerver, juste reprendre ton sac avec tous tes biens dedans. Tu sursaute quand il arrive juste en face de ton visage. Il était beaucoup trop rapide, c'était sûr que t'allait pas remporter ce combat si tu devais vraiment te battre. Mais tu ne savais pas quoi faire, alors du coup tu restait planter comme un crétin, fixant les yeux de l'inconnu de tes étranges yeux en forme de pupille de chat, pas rassuré du tout. Bordel, qu'est-ce que je fais faire ?!

Tu jette un coup d'œil à la jeune femme. Elle semblait vraiment énervée. Tu tente tout de même de lui faire passer un message de détresse par le regard : tu peux faire quelque chose pour ce fou-furieux, s'il te plaît ? T'étais pas sûr qu'elle capte, mais le regard que tu lui lançais voulait dire beaucoup.

Tu retourne ton attention sur Kaïn. Il était vraiment furax. Maladroitement, tu souris, gêné. Encore un de ses sourires que tu fais quand tu ne sais pas quoi faire. Ca causera ta perte, un jour. Puis tu finis par lui dire, serrant un peu plus le sac contre toi :

Dit, euh... j... j'ai vraiment pas envie de me battre, surtout contre quelqu'un qui a l'air beaucoup plus doué que moi, alors, euh... on pourrait régler ça calmement...? ... S'il te plaît...?

Au ton de ta voix, on sentait clairement que t'angoissais à mort. Qu'allait-il te faire ? Te donner des coups jusqu'à ce que tu sois incapable de te relever, à la merci des gens ? T'espérait que ça n'allait pas être cette option qui allait passer dans la tête du mec, sinon t'étais vraiment dans la merde... Ton seul espoir de survie reposait sur la jeune femme restée à l'écart. Allait-elle faire quelque chose ou rester à regarder sa dérouillée prochaine ?

•••

Cap's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Lumiel M.Sam 3 Sep 2016 - 14:09

Juste après avoir jeter un coup d'oeil complice à Farone, je dasha en direction du jeune homme, mon but ? Lui foutre la peur de sa vie.


Je le fixais, l'air presque psychopathe, entre le ''Joueur'' et le ''Malsain'' je dirais. Merci à Laeva et Mary pour ces nombreux cours involontaires sur le sujet d'ailleurs. Ce qui marchait, le jeune homme me fixait, bredouillant vaguement quelques chose d'une petite voix.


-Dit, euh... j... j'ai vraiment pas envie de me battre, surtout contre quelqu'un qui a l'air beaucoup plus doué que moi, alors, euh... on pourrait régler ça calmement...? ... S'il te plaît...?


Il angoissait tellement qu'on aurait pus croire qu'il était à deux doigts de se relacher dans son pantalon. Je croisa les bras après avoir rengainer mon sabre.


« T'as de la chance, si t'avais eu une vraie arme digne de ce nom... »


Je jeta un œil au coupe-papier qui lui servait de dague.


« .. Je t'aurais peut être affronté, mais là.. J'ai plus envie. J'espère au moins que t'as compris qu'il y a certaines personnes qu'il vaux mieux éviter de Voler. Je me montrerais moins gentil la prochaine fois. »


Je leva un bras et lui foutus une pichenette assez forte sur le front avant de l'attraper par le col, tournant ma tête vers Farone.


« … Farone ? On en fait quoi ? Je l'amène aux gardes ? »


Puis je tourna de nouveau la tête vers lui.



« D'ailleurs, tu m'as toujours pas dit ton nom toi. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
FaroneSam 3 Sep 2016 - 16:43

Alors que le jeune garçon est dans une situation délicate, on remarque vite qu'il est angoissé par son air "J'ai rien fait, patapey !" Dès que Kaïn arrive, c'est presque comme si il partait avec la queue entre les jambes tel un chiot apeuré. Mais on voit clairement que... Il y a un problème. 

Et Kaïn ne le voit même pas. Je ne fais rien, je garde la tête baissée, les bras crois en attendant. Je sens bien qu'il veut que je l'aide mais pour le moment, j'essai de garder ma colère. 

"T'as de la chance, si t'avais eu une vraie arme digne de ce nom.. .. Je t'aurais peut être affronté, mais là.. J'ai plus envie. J'espère au moins que t'as compris qu'il y a certaines personnes qu'il vaux mieux éviter de Voler. Je me montrerais moins gentil la prochaine fois."


Il est beaucoup trop confiant à mon goût, ce n'est pas une bonne chose. Je devrais peut-être lui dire... Non j'ai pas fini ma méditation... Kaïn se tourne enfin vers moi, me proposant si il voulait qu'on l'amène au garde. 


Là, il le traite comme une petit animal... Pas sûr qu'il apprécie si il a une fierté. Mais comment savoir si il en a. Enfin il lui redemande son nom. Espérons qu'il ne va pas se reprendre un vent de sa part. Sans relever la tête je lui dit : 


"Tu devrais te méfier. Ne prends pas ton "ennemi" à la légère, tu devrais le savoir non ?"


En finissant cette phrase, je relève la tête, le regard noir, les sourcils froncés. Dans le regard du voleur on pouvait clairement voir qu'il n'allait pas se laisser emmener. Si ça pouvait arranger nos problèmes, autant le laisser partir. Par pitié qu'il n'y ai pas de bataille... 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 92
Race : Démon
Pouvoir : Psycholévit
Habitat : Vieux Quartier
Métier : Barman le jour, voleur la nuit
Soras : 485
Avatar utilisé : Kano Shuuya - Kagerou Project/Mekaku City Actors
Autre(s) compte(s) : La Kyllerka
Couleur de dialogue : #620229

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/60/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Raphael A. SullivanSam 3 Sep 2016 - 18:17


Ta petite demande eu l'air de faire son effet, même le dénommé Lumiel fit une remarque pas très sympa à propos de ton arme. Ce n'était pas de ta faute, t'avais que ça comme arme ; mais dès que l'occasion se présentera, tu ira enlever cette dague ridicule et t'en prendra une bien meilleure. Tu soupire presque de soulagement quand l'homme sort :

.. Je t'aurais peut être affronté, mais là.. J'ai plus envie. J'espère au moins que t'as compris qu'il y a certaines personnes qu'il vaux mieux éviter de Voler. Je me montrerais moins gentil la prochaine fois.

Il en profite pour te foutre une pichenette et te chopper par le col. Vraiment... Mais au moins, tu pourrais t'en libérer facilement si jamais tu devais t'en aller. Quoique, tu devrai t'en aller sur le champ, sinon ça allait vraiment te jouer des tous, vouloir rester ici à poireauter. Parce que si jamais il a la bonne idée d'aller lui faire voir les gardes...

… Farone ? On en fait quoi ? Je l'amène aux gardes ?

... Oh non, pitié, tout mais pas ça.
Tu pâlis et commence à paniquer. Que faire ? Il ne fallait surtout pas que les gardes voient ta tête, sinon ils allaient faire un malin plaisir de t'enfermer un certain temps dans une jolie cellule de pierre grise... Il fallait vraiment que tu te sortes de là. Il te redemande ton prénom. A quoi ça pourrait lui servir, de toute façon ? De plus, sa copine l'avertit que t'allait pas te laisser faire, mais c'était déjà trop tard...

Tu fixe Lumiel avec tes yeux de chats avant de faire un petit sourire et de repousser violemment l'homme avec ta main libre. Libéré de son emprise, tu cours en direction de la sortie. Avant de partir pour de bon, tu t'arrête, te retourne et, souriant insouciamment, tu dit :

Je ne sais pas à quoi ça te servira, mais je suis Raphael, pour ne surtout pas vous servir ! Ravi de vous avoir rencontrés, Lumiel et Farone !

Tu cours ensuite aussi vite que tu le peu dans une direction au hasard ; tant que tu mettais de la distance entre eux... Tu ne sais pas combien de temps tu as courris ni où tu étais exactement, mais tu avais fini par sauter sur un toit au hasard pour te reposer. Tu était vraiment fatigué, tu devais faire une pause. Tu regarde la bourse que tu avais réussi à voler à Farone sans qu'elle ne s'en rende compte. Cette fois-ci, ça allait être compliqué de te retrouver, tu t'étais enfui très loin.


Tu te lève et regarde les alentours. Tu semblait dans le Vieux Quartier, mais avec ton sens de l'orientation à chier, il te sera ardu de trouver le chemin de ta maison... Tu allais devoir peut-être voler, mais vu le bruit et le mal de chien que te faisaient tes ailes quand elles sortaient... Brr, tu frissonnait rien qu'en y pensant. Tu finit donc par te résoudre à sauter de toits en toits jusqu'à arriver chez toi. Tu finiras bien par retrouver le chemin de ton appartement, de toute façon...

•••

Cap's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Lumiel M.Mar 6 Sep 2016 - 19:14

Le jeune homme que je tenais d'une main, par le col, se sentit investie pas la force du déséspoir en entendant ma proposition de le livrer aux gardes, et se dégagea de ma prise. J'eu un bref sourire avant de me retourner vers lui et croiser les bras.


Il courus à toute jambe, se tourna vers moi et me fixa pour me dire de loin :


Je ne sais pas à quoi ça te servira, mais je suis Raphael, pour ne surtout pas vous servir ! Ravi de vous avoir rencontrés, Lumiel et Farone !


Je souriais, me tournant vers Farone.


« Il en a mis du temps avant de comprendre qu'il fallait fuir. »


Je me mis à rire bêtement. Puis le regarda fuir, avant de réaliser :


« Euh.. Farone, tu as toutes tes affaires ? »



Je la fixais, un peu inquiet, prêt à partir à la poursuite du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas

Chapardage qui tourne mal • [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» BENJI Shih tzu abandonné à 10 ans (02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: La Capitale :: Les quartiers :: Quartier marchand-