Partagez| .

Lever le voile du passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 172
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 547
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaDim 9 Oct 2016 - 23:55

Elle c'était jetée sur les médicament, arrachant la boîte des mains de la fée avec une certaine "bestialité" , puis ouvrant la boite et déversant une quantité assez inquiétante de pilule dans sa main avant de les mettre dans sa bouche. Elle en avait avalé une grande quantité, telle que après les avoirs mis dans sa bouche, elle semblait de plus en plus assommé. Elle ricanant brièvement surement à cause de l'effet des médicament et ramassât avec nonchalance son sac en jetant ses affaires parterre dedans avec ce même air de lassitude avant de se rassoir sur le bord de la fontaine. Elle titubait presque. Elle marmonnât alors, en étant visiblement bien assommée par ses médicaments.

-C'est peut-être dégueux... mais... je crois que là...ç... ça va... u... un peu mieux... M..Moui c'est ça... un peu... mieux....


Ça va... mieux...en fait... je sais pas... il viens de se passer quoi déjà ? J... je crois que j'ai la tête qui tourne. Ha... Résistant..d... dans résistant... ya le mot... "temps" C'est... marrant ? Je crois que j'ai perdue le fils de la discussion. Je regarde la madame aux cheveux violet. Je cligne des yeux, j'essaye de réfléchir et, je réalise que j'ai plus aucune idée de quoi on parle. Non en fait ce mot, résistant... le truc c'est pas qu'il rime avec temps... c'est qu'il est le centre du sujet de conversation c'est ça ? Résistant... ça rime aussi avec serpent en fait... serpent... résistant... que... quoi ? Ca recommence ?!! Ces... ces médicaments... CE NE MARCHE PAS !!!!

Un petit éclair dans les yeux de la démone qui semblait réfléchir dans sa tête, puis en quelques instants, se fut de nouveau le chao dans son esprit. Elle devenait mauvaise, terriblement mauvaise. Cette mauvaise partie en elle se manifestait encore, mais plus seulement dans la parole, aussi dans les gestes. Elle attrapat la fée d'une main et approchat son visage du siens.

Une réponse, une réponse qu'elle veux ? La voilà alors ma réponse !

-Le problème... avec les résistants... c'est que quand on en est un... on cotoie la mort d'un peu trop mort... une mort.... comme ça.


La démone ferma le poing de sa main qui était libre et le mit juste en face du visage de la fée qui détectait les mensonges. Puis elle levât deux doigts, imitant comme ce qui ressemblait à un pistolet donnant un coup de feu pile entre les deux yeux de la demoiselle. Et elle claquât ses lèvres pour reproduire l'onomatopée d'un coup de feu.

-Et... PAN ! Du joli rouge, partout sur les murs ! Kyahaha ! Plus de résistant, plus rien, plus rien du tout, du noir total, sauf qu'il y a cette garce qui arrive et promet une vie meilleure ! Vie meilleure, kyufufu c'est tentant non ? Vie de malheur oui !!! Ha mais attend... le PAN.... si je prend mon exemple... sa n'arrive pas qu'aux résistants au fait... a... j'y suis.... sa arrive aussi à ceux qui n'ont pas pu être sauver. Tous... tous ils chialaient "Nous sommes une équipe", "Nous y arriverons tous ensemble" mais le problème... il n'y a jamais eu de nous.... Moi... j'étais toute seule quand ils m'ont arrachés les ongles... j'étais toutes seules quand ils ont écrasés leurs cigarette sur mon corps. JE HAIS CES CHIENS ! ET JE HAIS AUSSI LES CHATS ! Résistants ou pas gentil méchant c'est pareil ! Tous des crétins de tyran.


Frustration profonde, haine envers les deux camps. Et à poser toute ces questions, Lilà acait clairement révélé qu'elle connaissait ce monde. Et qu'avait-elle fait... ce côté mauvais et infâme mais qui pourtant connaissait avec détail sa première vie ne semblait pas pouvoir laisser de nouveau place à l'innocence et l'ignorance de l'enfant qu'avait rencontrée plutôt la jeune fée. Eatis-ce juste un masque, un rôle ou une autre personnalité ? Tout était extrêmement flou. Mais le pavé se craquelait sous les pas de la démone et laissait s'échapper quelques étincelles. Elle marchait et exprimait sa haine à travers ses paroles.

Es-tu près à recommencée, chiale cette divinité du ciel de ce monde. Bien sure que j'ai prit sa main, je croyais qu'elle parlait de ma vie. Vivre une vie paisible, oubliée les souffrance, mais qu'est ce que j'ai vécue dans cette nouvelle vie ? Un deuxième enfer aussi infâme et insipide que le premier !!! ET TOI !! Grr... TU ME FOU HORS DE MOI !! Toi aussi elle t'a dit ça hein ?! Toi aussi ?!

Pourquoi... Moi ? Pourquoi les autres vivent bien heureux et sans soucis ? Pourquoi faut-il que le recommencement ne sois qu'une pâle copie de la douleur et de la torture subite. Je vais t'arachée les ailes petites fée, court tant que tu le peu, j'ai envie de te faire saigner, de te faire souffrir j'ai envie de... d'avoir eu la chance et l'occasion d'avoir une vie normale dans ce monde. j'aurais ainsi jamais une seule fois dans toutes mes existante une enfance heureuse ou ne serait-ce normale? Je tombe à genoux, je hurle de douleur. Tu es moi, je suis toi. Une enfant perdue et égarer, qui ne sais pas où aller et qui sais qu'elle est condamnée. Ça fait mal, je tombe à genoux, je me tiens la tête, puis je me tiens la poitrine, main sur le cœur. Je hurle et déverse toutes les larmes de mon corps, l'esprit embrouiller par ces choses inutiles que peuvent être les médicaments. Rien ne comblait suffisamment cette souffrance.

-J'ai envie d'avoir un papa gentil et une maman ainsi également et de ne plus jamais voir de sang ! Pourquoi c'est trop demander !

Elle hurlait et pleurait tellement fort, quelques anciens trainant dans le quartier arrière sur la place, deux vieillard, agacer par les cris. Ils regardèrent la scène, l'air impartial et insensible et échangèrent entre eux seulement quelques paroles.



-Je me disais bien que c'était elle... encore une fois...
-He oui... la bâtarde qui vit chez les Pandémonia...
-Elle nous pique encore une crise, ils devraient la surveiller un peu.
-Il faudrait aussi que les étrangers arrête d’essayer de lui parler... regarde qui es là, c'est pas du quartier ça...

Haussant les épaules, ils s'en allèrent , tout en continuant leurs discussions de vieux comme quoi la femme d'un de leur ami vieillard allait encore péter un câble à entendre la demoiselle "pleurer à la mort", l'autre de son côté mentionnait un incendant comme quoi il y a quelques mois son chat lui ramenait des oiseaux mots mais dont les ailes avaient été déchirés. Bref, des sujets sinistres semblables à de drôle de rumeur, la démone ne les avait pas entendue marmonner .

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniLun 10 Oct 2016 - 19:27

Une vie entière de réflexes et d’instincts de survie fut la seule chose qui permit à Lilà de garder son sang-froid. La poigne de Laeva était ferme, mais moins violente qu’elle ne s’y était attendue – comme si elle n’avait pas de force. Un calcul rapide, celui de quelqu’un habitué à devoir collecter toutes informations utiles et les exploiter rapidement, lui apprit que si elle devait vraiment, elle pourrait se dégager de l’enfant. Oh, pas complètement indemne, mais elle devrait avoir assez de force pour se dégager et la repousser, voire assez d’astuce pour la forcer à la lâcher d’un coup de pied par exemple.

Elle plongea son regard lilas dans les yeux sanguins et fous de Laeva et serra les dents, refusant de montrer sa peur voire sa légère panique pendant que l’autre s’écriait sur le destin terrible des résistants qu’elle avait connu.

Un destin qui malheureusement n’était pas inconnu à Lilà, loin de là. Si au début, quand elle ne faisait qu’écrire des articles controversés dans un journal illégal, elle avait relativement ignoré la violence qui avait lieu autour d’elle, le jour où elle avait quitté la vie normale pour rejoindre la Résistance active lui avait définitivement montré le pire de ce qui se passait. Sa propre mort, causée lors de l’explosion d’un immeuble, montrait à quel point le système en place tenait à se débarrasser de tous les Résistants, coûte que coûte. Mais apprendre qu’une gamine, de huit ans, avait assisté à des spectacles comme ça … ça me débecte ! Car oui, Lilà savait que la guerre n’épargne personne mais la manière crue et directe de l’enfant de décrire les choses avait le goût acide du vécu, pas du raconté. Seuls ceux qui ont vécu l’horreur la racontent sans fioriture, car les évènements se suffisent à eux-mêmes.

Enfin, Laeva la relâcha et Lilà se massa à l’endroit où l’autre fille l’avait attrapée. Elle consignait ce qu’elle entendait par habitude, mais regardait Laeva tituber, son pouvoir s’activer par spasmes furieux, puis tomber au sol et hurler de douleur.

Parallèlement, l’ouïe fine de la petite fée captait des bribes de conversations proches qui lui faisaient bouillir le sang. Qu’importe qu’elle soit démente, qu’elle crie, qu’elle se donne en spectacle, c’est bien une honte que de rester sans rien faire ou à critiquer facilement dans son coin ! Rien dans leurs paroles n’indiquait de mensonge mais Lilà s’en fichait, elle jeta aux vieillards malappris un regard noir et furieux tout en se rapprochant de Laeva pour encore une fois la prendre dans ses bras.

« Je suis vraiment désolée que ça se passe comme ça, Laeva. Je suis désolée pour toi. »

Elle n’allait pas mentir et lui dire que tout irait bien, qu’elle pouvait tout arranger, et Laeva n’était pas sa responsabilité après tout. Mais elle pouvait essayer de la calmer, d’autant que visiblement, le mal était déjà fait (et refait).

« Moi aussi, la Déesse m’est apparue, mais elle ne m’a rien proposé. Je venais de mourir des mains de mon frère… et j’ai ouvert les yeux ici, sans même l’occasion d’avoir une famille ou d’être de nouveau une enfant. Ta vie est terrible, laeva, mais c’est la tienne et même si tu ne peux pas changer le passé, c’est à toi de faire en sorte que pour le reste de tes jours, tu profites autant que possible. »

Lilà pressa la jeune fille contre con cœur, enchaînant des petits gestes apaisants, et décida de légèrement réorienter la conversation.

« Est-ce que tu te souviens de quelque chose de bien, dans ta vie d’avant ? Moi j’aimais bien monter en haut de la Tour de Télécommunications pour regarder la ville d’en haut et voir les gens bouger, pas plus grands que des points noirs qui courent partout. »

Pendant longtemps, l’escalier de secours de la Tour avait été son refuge quand la vie de Redressée était trop dure. Mais après elle avait Résisté et plus aucun endroit n’était sûr, et elle avait passé des années sur le qui-vive à espérer être en vie en se réveillant le lendemain.

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 172
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 547
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaLun 10 Oct 2016 - 19:56

Quelque chose de bien. C'était difficile à trouver, terriblement difficile... Collée contre la demoiselle aux cheveux couleur prune, la démone se calmât tout doucement, respirant lentement et retenant les larmes restante. Elle semblait prendre petit à petit un peu de recul. Elle cherchait une réponse à la dernière question qui lui avait été posée mais ne trouvait pas de réponse, alors elle décidât de prendre la liberté de modifiée la question en elle même. "Qu'y à t-il de bien dans sa vie actuelle ?" Il n'y avait qu'une seule et unique réponse pour elle.

-Onee-sama.... Onee-sama... c'est la seule chose de bien... dans ma vie actuelle... je... je veux passer le reste de mes jours et de ma vie à cotée de ma Onee-sama... dans mon ancienne vie, j'avais seulement M.Cuddles... mais je n'ai plus jamais revue mon ours en peluche... depuis qu'ils... m'ont arrachée à papa et maman... Gnnn.... Laeva-chan devrait trouver un ours en peluche et l'appeler M.Cuddles... Lui aussi devrait avoir le droit de vivre une deuxième fois....

Elle semblait plus calme, marmonnant et décrivant cet ours en peluche de son ancienne vie qu'elle semblait adorer malgré la description du pauvre jouet qui semblait être usé. Le sujet était des plus banal mais il était facile de deviner que Laeva devait surement pas venir d'un milieu riche dans sa première vie. Le simple fait d'avoir autant d'attachement pour une peluche usée mais néanmoins décrite comme unique pouvais donner la puce à l'oreille. La démone lâchât un soupire, osant laisser sa tête légèrement s'appuyée contre la petite fée.

-Si j'avais de nouveau M.Cuddles à côté de moi pour dormir... peut-être que je ne ferais pas de cauchemars....

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniLun 10 Oct 2016 - 22:04

Lilà ne dit rien et la laissa faire, la sentant se calmer contre elle. Pourtant, l’image devait être cocasse ; la fée, qui ne faisait pas plus de la moitié de Laeva, mais qui la serrait contre elle doucement. Pendant que la petite blonde lui décrivait son ours en peluche, tout usé mais visiblement aimé comme si il était le plus beau et le plus merveilleux des jouets, Lilà caressa doucement ses cheveux dorés.

Elle n’avait jamais eu de Mr Cuddles. Les Redressés n’ont pas droit à ce genre de réconfort et après avoir eu du mal à apprendre à grandir seule et isolée, elle n’avait jamais pu réessayer. Mais ça, elle n’allait pas le dire à Laeva, c’était bien trop personnel.

Néanmoins, elle ne perdait pas de vue leur discussion et nota que non seule la famille de Laeva avait été résistante et l’enfant en avait payé le prix fort, mais en plus ils l’avaient séparée de sa famille… Quelle tristesse ! Quelle méchanceté !

« Si ça te trouve, Mr Cuddles te protègerait des cauchemars. Peut-être que ta Onee-sama pourrait t’aider à trouver un Monsieur Cuddles II ? »

De toutes les allusions à sa famille, c’était la première qui semblait calmer Laeva au lieu de la mettre dans une rage noire. Enfin quelque chose de positif et qui faisait ressortir l’enfant dans la blonde et non … son côté plus obscur. Lilà se sentit vaguement plus rassurée.

« Tu veux continuer à parler un peu ? »

Elle lui laissait le choix. Visiblement, vu que Laeva s’abrutissait avec des médicaments, et que l’après-midi commençait à décliner, le choix de continuer lui revenait plus qu’à Lilà. Même si la fée avait peur de ne plus jamais la revoir et que les choses en restent là, elle n’allait pas l’obliger à parler dans un parc jusqu’à la fin du jour non plus.

Mais même si l’enfant était très attendrissante, Lilà ne lui proposerait pas de venir chez elle continuer. Et puis elle n’avait pas encore assez d’argent pour réparer toutes ses fournitures si Laeva décidait de tout brûler…

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 172
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 547
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaMar 11 Oct 2016 - 18:09

Les médicaments, même si n'avait pas eu d'effet directe plus tôt, commençait à agir, la démone ne sentait extrêmement fatiguée, comme assommée. Elle clignait souvent des yeux et se montrait assez lasse, elle restait bien plus sage et bien plus calme qu'avant. Elle eu un petit sourire en songeant à l'idée de partir à le recherche d'un Mr Cuddles avec sa sœur, mais se sourire s’effaçât quand elle se rappelât à quel point sa Onee-sama passait beaucoup moins de temps avec elle. Elle ne cessait de faire de quêtes, de se mettre en danger, d'être accompagnée de la dénommée Hana ou bien d'une horde de monstre dont elle fracassait les dents. Oui... ces derniers temps Laeva et Mary passait pas beaucoup de temps ensemble.

-Si seulement... elle en avait le temps....

La discussion semblait s'épuiser, tout comme la démone semblait l'être elle même à cause de toutes ses émotions qui l'avait consumer et de toutes ces pilules qu'elle avait avaler. Elle se levait doucement, les jambes fléchissant et tremblantes.

-Je... je crois que je devrais...r... retournée au dortoir...je... je me sens fatiguée... p... puis...j... je n'ai plus envie de parler...

Elle soulevait avec tant mieux que mal son sac, qu'elle plaçât sur l'une de ses épaules à l'aide d'une bandoulière. La démone regardait la fée, sans vraiment savoir comment mettre un terme à la discussion correctement et "poliment"... quelque chose qui montrait qu'elle n'avait pas l'habitude ni l'occasion de parler à des personnes qu'elle en connaissait pas. Elle agitat légèrement sa main de manière assez gamine tout en cherchant ses mots.

-Au... Au revoir du coup ?


Elle restât néanmoins plantée là, elle ne partait pas, comme si elle attendait une réponse avant de la fée pour pouvoir partir voir s'enfuir à toute jambe en courant vers l'académie.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniMar 11 Oct 2016 - 18:33

Lilà savait que le lien magique qui l’unissait à Laeva avait besoin d’être complété pour se dissoudre. Elle sourit donc à l’enfant, d’un sourire qui voulait à la fois la rassurer et lui dire qu’elle avait passé un bon moment malgré tous les … aléas de leur discussion.

Lilà se releva donc, et s’épousseta tranquillement en l’écoutant mettre fin à leur discussion, puis lui dire au revoir.

« Je pense qu’on peut dire que le marché est rempli ; au moins on sait un peu mieux de quoi tu rêves, et j’espère que ça te permettra de passer à autre chose. »

Le goût de la magie sur sa langue s’effaça doucement, laissant la chaude impression d’avoir utilisé la magie remplacer sa présence difficile à restreindre. La petite fée sentait son pouvoir quitter sa gorge pour se diriger… Oh ! Elle le sentait se diriger vers son dos, très probablement vers les ailes tatouées pour les imbiber de puissance.

Qui sait ? Peut-être que je pourrais voler un jour !

En attendant, il restait à dire au-revoir à Laeva, en sachant qu’elle ne la reverrait peut-être plus jamais. Et même si elle était délirante et flippante, Lilà ne pouvait pas dire que ça s’était mal passé.

« Au revoir, Laeva ! Si jamais tu as envie de discuter ou de parler à nouveau de tes rêves, tu peux chercher Lilà Inyoni, au Nouveau Quartier. »

Elle s’inclina poliment vers la jeune fille. Quand cette dernière repartirait, elle coucherait sur papier toutes les informations essentielles qu’elle avait obtenu, pour tenter de faire un bilan de cette expérience.

« A la prochaine ! »

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 172
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 547
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaMer 19 Oct 2016 - 19:43

C'est fini, il n'y a plus rien. Un bref échange de regard, une petite pointe d'innocence dans le regard suivie d'une pointe de cruauté presque imperceptible. Il y avait deux mondes à travers les yeux de la démones qui ne pouvait s’empêcher de poser ses yeux sur les ailées de la fée protectrice de la vérité.

-Au.... revoir....


Des paroles lente et faiblement articuler, comme si elles voyaient à travers les ailes de la fée quelque chose qu'elle ne pourrait jamais toucher, le ciel, les nuages et ses étoiles. Elle fit quelque pas en arrière, serrant son sac à bandoulière contre elle. Elle marmonnait une deuxième fois au revoir, avant de retirer ses yeux de ce qui la chamboulait tant pour regarder finalement son interlocutrice qu'elle allait quitter droit dans les yeux.

-Peut-être... une prochaine fois ?


Elle s'en allât alors ainsi, courant presque et disparaissant dans l'ombre des ruelles. Une fuite tel que l'on aurait pue croire que les deux demoiselles ne se reverrait plus jamais. Un au revoir précipité et rapide avec seulement deux mots que l'on retient. "Au revoir"

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Lever le voile du passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Le voile en 1953
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: La Capitale :: Les quartiers :: Vieux quartier-