Partagez| .

Sur le toit d'un immeuble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
ZaonSam 15 Oct 2016 - 18:35

A peine installé dans son nouvel appartement, Zaon décida d'aller sur le toit de l'immeuble. La porte du toit n'était pas verrouiller alors il n'eut aucun mal à y aller. Le temps est assez couver, mais il ne fait pas froid et il ne menace pas de pleuvoir. Alors, Zaon prit quelques minutes pour respirer un grand coup en observant l'horizon de ce nouveau monde.

Effectivement, il n'avait pas vraiment pris le temps de se poser après sa résurrection. Alors, il repensa à ses derniers moments avant de changer de vie et à ce qu'il avait appris en arrivant ici.

Soudain un coup de vent dans le déséquilibra mettant fin à ses pensées. Ses nouvelles ailes auxquelles il n'est encore pas habitué sont pour l'instant plus un handicap qu'un avantage. Il faudra bien qu'il essaye de voler un jour, mais ce n'était pas sa priorité pour l'instant. Après quelques battements d'ailes incertains, il trouva la position idéale pour qu'il ne soit plus déséquilibré par le vent.

Ensuite, il se dirigea vers les antennes et parabole qu'il y avait sur le toit. Après quelques minutes à regarder les câbles reliés aux appareils de communication, tout en jetant un coup d'oeil à son Ipad, il décida de sortir un tournevis de sa poche afin de démonter un boitier électronique où plusieurs câbles étaient reliés. Une fois la tâche terminée, il brancha son ipad avec le boitier et commença à tapoter dessus.

Il n'avait pas vraiment fait attention s'il y avait déjà quelqu'un sur le toit et il n'avait pris aucune disposition pour fermer la porte du toit derrière lui. Visiblement peu stressé par l'intervention potentielle d'une personne.


Dernière édition par Zaon le Sam 15 Oct 2016 - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniSam 15 Oct 2016 - 19:03

Lilà Inyoni était fatiguée.

Pas physiquement, mais mentalement. Elle était fatiguée, parce qu’elle avait eu une rencontre un peu … délicate avec Laeva Pandémonia dans la matinée et ça s’était moyennement passé. L’enfant avait été … difficile, mais très attachante, faisant appel à un côté de Lilà qu’elle pensait avoir oublié en arrivant en Tsuki. Son côté « grande sœur » militante, prête à protéger les autres mais aussi à faire éclater la vérité.

Mais pour rentrer chez elle, le plus court avait été de passer par la Rue Marchande – où elle avait rencontré Raphael – mais comme toujours, les gens lui avaient filé un mal de tête carabiné.

Heureusement, elle n’avait pas eu à traverser toute l’allée, mais quand même. Rentrer chez elle, se laisser aller contre l’ascenseur, attendre que les étages défilent… Elle commençait à peine à se détendre et, avec la distance par rapport aux menteurs et autres négociateurs de marchandises, elle se sentit progressivement mieux. Elle avait dans l’idée d’aller se poser une heure ou deux sur le toit, à observer la ville en balançant les jambes dans le vide, quitte à resserrer sa cape s’il y avait un peu de vent pour se protéger de la fraîcheur de la nuit qui finirait par arriver.

Seul problème : la porte qui menait à la sortie sur le toit était déjà ouverte. Or Lilà savait de source sûre qu’elle était l’une des très, très rares à se rendre sur le toit en journée.

Est-ce qu’il y aurait un technicien ? Ou un gamin qui veut échapper à ses parents ?

La petite fée pesa rapidement le pour et le contre, et s’avança prudemment en fronçant les sourcils. Rapidement, elle distingua une silhouette ailée près d’une des antennes et elle réalisa que c’était quelqu’un qui lui était inconnu.

Mais tu vis dans une tour d’immeuble de plus de trente étages alors c’est pas si étonnant …

La fée hésita à rester, puis finalement, jugeant que sa tête allait suffisamment bien, elle se dit que faire un peu de conversation ne lui ferait pas trop de mal.

Peut-être.

« Bonjour ! Vous êtes là pour réparer quelque chose ? »

Elle restait souriante, sa voix douce et encore légèrement chargée de magie (mais inoffensive à présent). Elle avait opté pour la possibilité d'un technicien, car la personne lui paraissait grande pour un adolescent - quoiqu'ici, on ne savait jamais. Ca pourrait être un hybride elfique et angélique de douze ans, pour ce qu'elle en savait.

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
ZaonSam 15 Oct 2016 - 20:05

Alors qu'il semblait entièrement absorbé par ce qui était écrit sur son écran d'ordinateur, une voix féminine surprit Zaon. Il regarda avec ses yeux jaunes en forme de croix, ce qui semblait être une jeune fille. Grace au peu d'expérience qu'il avait de ce monde, il savait qu'il ne fallait pas juger l'âge des individus sur des critères humains. Alors, il adopta une attitude un peu méfiante, ne sachant pas vraiment à qui il avait à faire.

Il posa délicatement son Ipad à coté du boîtier qu'il avait démonté et se redressa face à la jeune fille. Il en profita pour regarder plus attentivement le physique et les réactions de celle-ci, avant de lui répondre.

-Bonjour! Non je ne répare rien je suis juste venu heu... Brancher mon antenne. Je viens juste de m'installer dans cet immeuble.

Il se gratta l'arrière de la tête, visiblement l'air un peu gêné pendant quelques secondes avant de reprendre poliment d'un ton naturel .

-Vous êtes la concierge de l'immeuble ou une habitante?

La jeune fée avait désormais toute l'attention de l'ange aux ailes noirs, qui semblait vouloir en savoir un peu plus sur son interlocutrice avant d'en dire un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniSam 15 Oct 2016 - 20:18

Lilà enregistra presque machinalement son changement d’attitude, plus restreinte, presque plus prudente. C’était une réaction qu’elle voyait souvent, ces derniers temps … une version moins paranoïaque que sur Terre, mais pas tout à fait relâchée pour autant.

-Vous êtes la concierge de l'immeuble ou une habitante?

L’idée même d’être prise pour la concierge de l’immeuble, avec sa petite taille, ses mains sans cals et son inexpérience magistrale avec les usages de ce monde – après tout, cela ne faisait que quelques semaines qu’elle était là, et elle n’avait jamais été très douée de ses mains, plutôt de sa tête – la fit éclater d’un rire cristallin, sans être enfantin. Typiquement un rire de fée.

« Haha, non non, je ne suis pas la concierge. Qui est un homme d’ailleurs, enfin, un elfe masculin, soit dit en passant. »

La petite fée avait les yeux rieurs et une petite moue plaisantine aux lèvres. L'image mentale lui paraissait vraiment drôle.

« J’habite moi aussi dans cet immeuble. Mais j’y vois rarement des gens sur le toit. »

Lilà nota la technologie qu’il avait à portée de main, près du boîtier ouvert dans lequel elle voyait des câbles dépasser. C’était une pièce de technologie proche de son temps, quoiqu’un peu en arrière, si elle se souvenait bien. Quand elle avait vécu, le mouvement était plus généralement porté vers un détachement des technologies pour revenir aux capacités humaines, sauf pour la guerre, mais des modèles de tablette comme cela étaient encore trouvables sur le marché noir. Et même ici, on en trouve pas trop ... les gens préfèrent des modèles plus récents et performants alors ça voudrait dire ...

De fait, la curiosité de la petite fée l’emporta sur la méfiance plus ordinaire face à un inconnu – même un nouveau voisin. Et donc, elle posa la question qui lui brûlait le bout des lèvres.

« Vous venez d’arriver en Tsuki, hein ? »

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
ZaonSam 15 Oct 2016 - 21:14

A ses mots, la fée se mit à rire aux éclats. Son sourire étant semble t-il contagieux, Zaon attrapa le virus et sa nervosité se relâcha, laissant place à un petit rire.

-Haha, non non, je ne suis pas la concierge. Qui est un homme d'ailleurs, enfin, un elfe masculin, soit dit en passant.
Voilà une information qu'il n'avait pas à propos du concierge. A vrai dire il n'avait pas vraiment pris le temps d'aller faire connaissance avec le gardien des clefs, son affaire sur le toit étant probablement plus urgente à ses yeux.

-J'habite moi aussi dans cet immeuble. Mais j'y vois rarement des gens sur le toit.

Au moins, il risquait moins d'avoir des problèmes, car ce n'est pas vraiment autorisé d'aller sur le toit et encore moins de trafiquer des antennes sans permission.
-Vous venez d'arriver en Tsuki, hein ?

Voilà, une question qu'il avait souvent entendue ces derniers jours. Il n'est pourtant pas très bavard à ce sujet, mais il a toujours été repéré rapidement sans savoir comment. Après tout, son Ipad est moderne pour lui. Cependant, il ne réagissait pas mal à cette question. Après tout c'est vrai! Pour autant il n'a jamais vu de comportement raciste à son égard, alors aucune raison de mentir à son égard.

-Haha, oui je viens d'arriver en Tsuki. Je dois avoir un comportement bizarre n'est pas?

Il répondit en se grattant encore une fois la tête, mais avec un grand sourire cette fois-ci. Il ne sait pas trop pourquoi, mais il semble être plus à l'aise de discuter avec elle qu'avec la plupart des habitants de Tsuki, qu'il a rencontré dernièrement.

- Je m'apelle Zaon et vous?

Il avait opté pour le vouvoiement. Effectivement, la fée avait fait preuve d'un langage très soutenu et ce n'était probablement pas une enfant contrairement à ce que laisse penser sa taille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniSam 15 Oct 2016 - 22:03

Elle l'avait fait rire ! Premier bon point pour la conversation, et une bonne raison de continuer à sourire pour la fée violette.

-Haha, oui je viens d'arriver en Tsuki. Je dois avoir un comportement bizarre n'est pas?

La petite fée notait toujours quelque part dans sa tête les informations à sa portée, notamment son langage corporel. Pas quelqu’un de timide, mais pas quelqu’un d’habitué à parler, on dirait. Pour le rassurer, elle haussa élégamment les épaules.

« Pas vraiment, non. Pas plus que la plupart des gens je dirais ! »

Dans ce cas, comment avait-elle su hm ? Et puis comment le dire sans paraître trop moqueuse s’il venait vraiment d’arriver ? Elle pouvait toujours mentir mais ça lui ferait bien plus de mal que de bien alors …

« Seulement, les gens préfèrent l’Holopad α il paraît, plutôt que ce modèle d’Ipad… »

Lilà sourit et lissa le rebord de sa cape d’un air tranquille.

- Je m'apelle Zaon et vous?

Le vouvoiement la surprit agréable. Pas un hybride elfe de douze ans donc, les enfants et les adolescents tutoient tellement plus vite que les adultes … C’était déjà ça. Lilà savait qu’il ne fallait pas juger les gens à leur apparence – son propre cas était criant d’exemplarité – mais parfois, c’était difficile de ne pas le faire, même juste un peu.

« Je m’appelle Lilà. Lilà Inyoni. Et je vis au 28e étage. »

La petite fée lui tendit tout naturellement la main, car elle avait remarqué que c’était le geste plus courant de bienvenue et de rencontre, ici. Comme sur Terre d’ailleurs. Par certains aspects, les sociétés n’étaient pas si différentes.

« Bienvenue en Tsuki, Zaon ! C’est un peu … différent, mais plutôt sympa à découvrir. »

Du moins, c’était son opinion. Pour l’instant, malgré de sérieux inconvénients, elle n’avait toujours pas passé son émerveillement premier quant au fait d’avoir des pouvoirs et de pouvoir s’en servir, et l’usage tellement libéral de la magie ici lui remplissait les yeux d’étoiles. Sans parler de sa première découverte de la ville en volant ! Ca avait été magique, vraiment.

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
ZaonSam 15 Oct 2016 - 22:58

La conversation était courtoise et désormais, Zaon était entièrement détendu. On pouvait le remarquer, car il avait mis les mains dans les poches de son manteau en cuir et il avait adopté une posture plus détendue, légèrement penché en avant.

-les gens préfèrent l'Holopad α il paraît, plutôt que ce modèle d'Ipad…

Voilà donc pourquoi il avait été si souvent démasqué. C'est vrai qu'il n'avait pas pensé que son matériel pouvait être étrange dans ce monde. Mais il n'allait pas changer ce modèle pour autant, car même s'il ne paye pas de mine, il est modifié, personnalisé et ultra puissant. Il ne fit pas de remarque à ce sujet, surement par fierté.

-Je m'appelle Lilà. Lilà Inyoni. Et je vis au 28e étage

Elle lui avait donné son numéro d'étage, ce qu'il trouva assez surprenant. Il devait certainement lui inspirer confiance pour qu'elle le lui dise, ce qui est d'autant plus étrange, car les anges noirs sont souvent mal vu dans ce monde. Ils sont considérés la plupart du temps comme des traites et il en avait déjà fait les frais. C'est alors que lui est venu l'idée qu'elle ne puisse pas être de ce monde non plus. Lorsque Lilà lui tendit sa main en lui souhaitant la bienvenu en Tsukie et en lui disant que c'était plutôt sympa, Zaon eu un léger rictus de désapprobation. Essayant de cacher au mieux son malaise, il lui posa une question.

-Vous êtes une native de ce monde Lilà?

Alors même qu'il venait de terminer sa question, son Ipad ce mit à sonner régulièrement, comme s'il avait terminé quelque chose. Il recula en s'excusant d'un signe de la main et partit récupérer son Ipad . Il tapota dessus quelques instants et arrêta le programme qui générait ce son violent. Après quelque seconde il laissa échapper un petit cris de satisfaction.

-Ah! Je savais bien qu'en recalibran les vecteurs anacroïques complexes ça aller marcher!!!

Voilà un jargon assez complexe qui ne sera certainement pas compris par Lilà. Visiblement, il se parlait à lui-même. Une chose est sûre, il avait réussi à faire quelque chose qui lui tenait à coeur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniDim 16 Oct 2016 - 9:40

Lilà haussa un sourcil élégant en voyant le rictus de désapprobation mais se dit que creuser la question serait probablement malvenu. Oh, et extrêmement impoli, aussi, et elle n’aimait pas l’impolitesse.

- Vous êtes une native de ce monde, Lilà ?

La question ne la surprit pas spécialement, mais la petite fée secoua négativement la tête, ses tresses nattées assez serrées pour ne pas virevolter malgré le mouvement.

« Pas vraiment. Je viens moi aussi de la Terre, mais je suis revenue à la vie ici il y a plusieurs semaines maintenant.Et quelle surprise de me retrouver en ... fée ... »

Par envie de plaisanter – même si ce ne serait que d’un goût assez douteux – elle eut presque envie de se présenter comme elle le faisait Avant. Mais il n’y avait plus de Lilà Inyoni, Redressée de la Communauté Fírinne, ni de Miz, Rebelle d’Etat, Ennemie numéro Cinq de l’Ordre et de la Vérité. Il n’y en aurait plus jamais, d’ailleurs.

Ses réflexions furent coupées par un bruit, puis par une exclamation de la part de Zaon… à laquelle Lilà ne comprit presque rien, mais elle avait traîné pendant sa période dans la Rébellion avec assez de passionnés pour comprendre que c’était quelque chose de pointu, de pas évident, et qu’il était fier que ça ait fonctionné. De façon tout aussi évidente, Lilà n’aurait probablement pas dû pouvoir l’entendre, il se parlait à lui-même, mais l’ouïe fine de la fée captait beaucoup mieux que celle de la plupart des races de Tsuki.

« Et il y a une raison à tous ces réglages spécifiques ? »

Fichue curiosité ! Mais bon, Lilà avait toujours préféré acquérir des informations plutôt que les utiliser, et l’exploitation technologique n’avait pas été son fort – même si elle se débrouillait plutôt bien pour quelqu’un qui avait vécu dans une ère de recul technologique, nécessité de survie oblige : après tout, il est plus facile de surveiller un endroit avec des caméras qu’avec des dizaines de paires d’yeux quand on est juste niveau personnel. Ou d’assurer sa sortie d’un traquenard avec quelques gadgets programmés à l’avance. Mais elle n’avait pas assez de connaissances pour recréer des systèmes entiers ou modifier un système existant sans avoir passé des heures d’étude pénible derrière.

Ce qui est déjà bien mieux que ces vieillards médiévaux du Vieux Quartier.

Effectivement.
Et puis elle réalisa qu’elle n’avait cessé de lui poser des questions et se demanda s’il faudrait qu’elle s’en excuse, mais la curiosité … !

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
ZaonDim 16 Oct 2016 - 17:36

Zaon s'assit à côté de l'antenne ou était branché son Ipad. Il pianota son outil tout en écoutant Lilà. Celle-ci ne faisait donc pas partie de ce monde, alors elle aussi avait eu une vie passée probablement douloureuse. Zaon ne pouvait s'empêcher de penser à ce qu'elle a pu subir dans sa vie antérieure, mais il savait aussi que remuer le passer est souvent douloureux quand on a eu une vie de rebelle et que celle-ci nous a en quelque sorte "descendu". Par respect il ne demanda pas de lui en parler, mais une idée était en train de germer dans sa tête. Peut-être qu'elle partagerai ses idées sur ce "nouveau monde". Une chose l'obsédé depuis son arrivé en Tsukie. Pourquoi a t-il était ressuscité? Pour lui c'était plus une punition qu'un nouveau départ, car "elle" n'était pas là.

Alors qu'il était plongé dans ses pensées en se pinçant le menton machinalement, il jugeait la fée avec le peu d'information qu'il avait. Elle était assez curieuse, ce qui était un bon point pour lui. Après tout, il s'apprêtait lui-même à mettre son nez dans des endroits interdits. Peut-être qu'elle sera même intéressée parce qu'il s'apprête à faire. Après quelque seconde de réflection qui semblait être une éternité dans sa tête il décida de répondre à la question de Lilà et de lui avouer ce qu'il était en train de faire.

-Bien... Je vais te dire ce que je suis en train de faire. J'ai connecté toutes les antennes à mon Ipad, je les ai réglées afin de scanner toutes les communications possibles de ce monde. De la radio libre aux radios de police. Des liaisons satelites aux liaisons terrestres, j'ai récuperé toutes les fréquences qui sont utilisées. Tu ne le dira pas aux autorités hein?

Zaon retourna son Ipad et montra à Lilà ce qu'il avait découvert. On pouvait voir une liste composée de chiffre correspondant à la fréquence des radios et avec la notion crypté ou non-cripté à côté. Il y avait bien une centaine de fréquences dont la moitié était crypté. Après lui avoir montré tout ça, il reposa son Ipad et joignit ses mains à ses paroles.

-Je cherche des informations sur ce monde. Je cherche à savoir pourquoi on est là? Pourquoi la déesse nous à ammener ici? J'imagine que t'a entendu cette histoire de déesse, c'est elle qui nous aurait fait passer dans ce monde à notre mort. Même les natifs ne savent pas pourquoi. Je cherche à retrouver cette déesse. Je veux savoir pourquoi elle m'a ramené ici seul!

Zaon s'était un peu énervé tout seul sur la fin, laissant remonter les émotions qu'il avait gardées en lui depuis son arrivée. Son visage était devenu beaucoup plus triste en quelque seconde, il ne regardait plus Lilà de face, car il avait honte de sa réaction.

-Excuse moi, je suis un peu à bout de nerf. Mais... Voilà! T'en pense quoi de notre situation toi?

Zaon avait tout le long tutoyé Lilà, pour lui c'est un signe de confiance et Lilà lui en inspire. Il avait vidé son sac un peu rapidement, Mais c'était la première fois qu'il rencontrait un non-natif comme lui et comme il vit plutôt mal sa situation dans ce monde. il se disait qu'elle pourrait certainement le comprendre. Mais, il n'avait pas du tout imaginer la possibilité que Lilà puisse au contraire, vivre très bien sa situation actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniDim 16 Oct 2016 - 20:33

-Bien... Je vais te dire ce que je suis en train de faire. J'ai connecté toutes les antennes à mon Ipad, je les ai réglées afin de scanner toutes les communications possibles de ce monde. De la radio libre aux radios de police. Des liaisons satellites aux liaisons terrestres, j'ai récupéré toutes les fréquences qui sont utilisées. Tu ne le dira pas aux autorités hein?

La petite fée jeta un œil intéressé aux données que lui présentait Zaon. Elle pouvait voir qu’il y avait des fréquences en clair et en crypté, mais doutait légèrement de l’utilité de la procédure. Cela dit, évidemment qu’elle n’en dira rien ; elle s’était rebellée contre son précédent système et n’avait pour l’instant aucune raison de se plier ou non au nouveau. Et puis au final, ce n’était pas elle qui faisait quelque chose de répréhensible.

-Je cherche des informations sur ce monde. Je cherche à savoir pourquoi on est là? Pourquoi la déesse nous à amener ici? J'imagine que t'a entendu cette histoire de déesse, c'est elle qui nous aurait fait passer dans ce monde à notre mort. Même les natifs ne savent pas pourquoi. Je cherche à retrouver cette déesse. Je veux savoir pourquoi elle m'a ramené ici seul!

La petite fée reçut son monologue avec un peu de surprise. Tout était criant de vérité, surtout la fin. Comme si c’était la phrase la plus honnête qu’il ait dite jusque-là. Il l’avait tutoyée, ce qui selon les codes de Lilà était une marque de détente et de relâchement, mais c’était cet aveu, plus que le tutoiement, qui lui permit de comprendre qu’il lui faisait probablement confiance à plusieurs niveaux de sa conscience.

Elle compara ses paroles à ce qu’elle savait, les informations qu’elle avait glanées auprès des gens d’ici et des quelques non-natifs qu’elle avait pu rencontrer. Bien peu, au final, et le sujet de la Déesse était toujours un sujet tendu à aborder … pas tabou, mais difficile de connaître les volontés d’une entité divine ou de lui demander directement.

-Excuse moi, je suis un peu à bout de nerf. Mais... Voilà! T'en pense quoi de notre situation toi?

La petite fée agita la main du geste universel qui veut dire 'ne t’inquiète pas'. Elle aimait bien apprendre des choses, converser avec des gens, mieux les connaître … car oui, c’était là pour elle l’occasion d’en apprendre plus sur Zaon et ce qui le motivait, ou l’ennuyait, ou le frustrait.

« Je ne comprends pas pourquoi je suis revenue à la vie. Ma vie n’a pas été si extraordinaire qu’on pourrait me dire héroïque, du moins de mon point de vue ; je n’ai fait que survivre. Mais pour moi c’est une opportunité de vivre dans un monde meilleur, où je peux me construire comme j’en ai envie. Et je n’ai laissé personne derrière moi que je regrette assez pour vouloir le retrouver. »

La dernière phrase de Lilà était amère. Amère comme le goût qui lui restait en bouche quand elle pensait à sa famille si parfaite, si convenable. Ses sœurs mariées à des Hauts Fonctionnaires et son frère dans l’armée, qui avait fait partie de ceux qui l’avaient tuée. Elle ne pouvait rien dire pour son autre frère mais nul doute qu’il n’avait rien fait pour l’aider. La vie de fugitive recherchée ne lui avait guère permis de trouver l’amour et les amitiés qu’elle avait nouées étaient teintées par la peur de mourir en permanence.

Non, moi je suis mieux ici seule, que là-bas avec eux.

Cependant, elle fit un petit sourire à Zaon pour se faire pardonner de ne pas partager sa vision des choses.

« Mais je peux imaginer ta douleur si tu as laissé quelqu’un de l’autre côté, et même si nos méthodes diffèrent, je suis moi aussi à la recherche de la raison pour laquelle nous arrivons ici aléatoirement. Je suis juste un peu moins … technologique que toi pour y arriver. »

Elle sortit son calepin d’une poche de sa cape, cachée derrière le drapé qui l’entourait, et souleva la partie cartonnée pour révéler une page de papier de qualité, couverte de noms et de suppositions écrites d’une écriture soignée et droite.

« Je suis rédactrice d’articles, alors je peux interroger les gens. Donc que tu espionnes les communications ou que je pose directement des questions, l’important, c’est le but à atteindre, non ? »

Du moins, elle l'espérait. Enfin, elle le croyait. Et elle était passée au tutoiement en partie par mimétisme, en partie parce que c'était plus agréable.

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
ZaonLun 17 Oct 2016 - 17:03

Zaon avait vider malencontreusement une partie de son sac. Jusqu'à présent il avait été discret à ce sujet. Lilà est la première personne à avoir entendu ce discourt, mais il sait que c'est seulement la pression qui a fait céder la soupape de sécurité. Désormais il sera plus discret. En attendant il faudra qu'il fasse avec.

-Je ne comprends pas pourquoi je suis revenue à la vie. Ma vie n'a pas été si extraordinaire qu'on pourrait me dire héroïque, du moins de mon point de vue ; je n'ai fait que survivre. Mais pour moi c'est une opportunité de vivre dans un monde meilleur, où je peux me construire comme j'en ai envie. Et je n'ai laissé personne derrière moi que je regrette assez pour vouloir le retrouver.

Si Zaon voyait principalement les côtés négatifs de sa résurrection. Lilà elle, savait en tirer le positif. Mais le passé de chacun est certainement la raison principale de cette divergence. Cependant, Lilà avait compris quelque chose de travers. Il ne regrette pas d'être arrivé dans ce monde, après tout il est mort et on lui donne  une seconde chance. Non, le problème vient du fait qu'il soit arrivé seul dans ce monde alors qu'il aurait dû arriver avec sa compagne. Le secret de la déesse ne l'intéresse pas. Il veut seulement savoir si Cassandra est arrivé dans ce monde.

-Je n'ai laissé personne que je regrette derrière moi non plus... C'est seulement que... Je cherche à savoir si la personne qui est morte avec moi est dans ce monde aussi. J'ai entendu dire qu'on pouvait parfois perdre la mémoire. Je me suis déjà renseigné à la police mais rien!

Zaon penser à mille possibilités à la fois ce qui le tourmentait un peu. Le fait de ne rien savoir est devenu une vraie torture pour lui. Est elle dans ce monde? Si ce n'est pas le cas, pourquoi avoir été choisi à sa place? Seul la déesse ou une personne qui connait ses intentions pourrai le renseigner. D'ailleur, une Déesse? Pfuiii. Il n'y avait pas de dieu dans son monde alors pourquoi ce serai le cas ici. Avoir des pouvoirs supérieurs aux autres justifie ceci? Non il y a bien un secret la dessous et il finira bien par le découvrir.

-Mais je peux imaginer ta douleur si tu as laissé quelqu'un de l'autre côté et même si nos méthodes diffèrent, je suis moi aussi à la recherche de la raison pour laquelle nous arrivons ici aléatoirement. Je suis juste un peu moins … technologique que toi pour y arriver.

Bien qu'il ne connaisse pas la raison qui pousse Lilà à découvrir le secret de ce monde, il n'allait pas refuser un peu d'aide. Mais visiblement elle préfère les voies légales. Zaon n'était pas fan de ce cheminement et préférait les voies détournées, souvent plus révélatrice de secret, mais il ne tombait pas toujours sur les secrets qui l'interessait et pouvait parfois tomber sur des secrets dangereux. Lilà et Zaon allaient peut-être pouvoir se compléter.

-Je suis rédactrice d'articles, alors je peux interroger les gens. Donc que tu espionnes les communications ou que je pose directement des questions, l'important, c'est le but à atteindre, non ?

Zaon ne s'attendait pas à ça. C'était sûr maintenant, elle pourrait surement l'aider à glaner des informations par ci par là. Il faut un certain charisme pour interroger les gens et leur faire cracher le morceau malgré eux. Ce tallent, Zaon ne l'avait pas et Lilà était désormais une allié idéal.

-C'est sûr! Seul le resultat compte comme on dit. Ecoute, je te propose de joindre nos éffort sur la découverte de ce secret. Je m'occupe de décrypter ces communications et de trouver quelques informations interressantes. Je vais en avoir pour un moment. Toi, J'immagine que tu as déjà une idée en tête non?

L'ange noir avait repris des couleurs et regagné son assurance naturelle. Il était plus déterminé que jamais, ce qui allait probablement l'attirer vers des chemins périlleux. Mais, le fait d'avoir un objectif clair et une potentielle allié, allaient peut-être l'aider un peu à retrouver ses passions de l'autre monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniMar 18 Oct 2016 - 0:03

Il apparaissait clairement à Lilà que Zaon et elle n’étaient pas du tout – du tout ! – sur la même longueur d’ondes, et pourtant… Et pourtant, son instinct lui criait de continuer dans cette direction. Ce même instinct qui l’avait toujours tiraillée avant mais qu’elle apprenait à écouter ici, maintenant qu’elle avait de la magie en elle – et sa magie était tellement lié à la notion de vérité qu’elle ne pouvait jamais vraiment s’éloigner de cette vérité qu’elle recherchait.

-C'est sûr! Seul le résultat compte comme on dit. Ecoute, je te propose de joindre nos efforts sur la découverte de ce secret. Je m'occupe de décrypter ces communications et de trouver quelques informations intéressantes. Je vais en avoir pour un moment. Toi, j'imagine que tu as déjà une idée en tête non?

Lilà hésitait. Elle avait des pistes. Des hypothèses. Elle n’avait formulé qu’une partie d’entre elles car elle savait que dire les choses, ou les coucher sur papier, leur donnait une dimension nouvelle et après, il n’était pas possible de les ignorer. Or avec si peu d’informations …

« Disons que j’ai des suppositions. »

En véritable journaliste, Lilà tenait à la protection de ses sources, et au respect de l’intégrité de ses idées. Pouvait-elle vraiment en parler à Zaon ? Après tout elle ne le connaissait presque pas. Et il ne lui paraissait pas plus stable que Laeva Pandémonia, à sa façon. Il semblait … obsédé par sa recherche, pas de façon purement malsaine mais pas vraiment normale non plus.

« Mais je dois te prévenir. Ce n’est pas que certains ont des problèmes de mémoire en revenant à la vie ; ils recommencent une vie toute entière et se recrée de pièce en pièce ici. Certains continuent à l’âge de leur mort, alors que d’autres se retrouvent à s’incarner dans un enfant à naître. »

Elle ne voulait pas dire que l’âme que recherchait Zaon en faisait peut-être partie. Ou pas. Elle était peut-être juste morte. Sa mort n’avait peut-être eu aucune incidence sur le monde, contraire à celle de Zaon ; c’était en tout cas une de ses hypothèses. Parmi d’autres.

Un petit coup de vent la fit bouger un petit peu. C’était dans ce genre de cas qu’elle se rendait compte de sa taille, et de son poids. Elle oubliait presque, enfin pas complètement, mais elle passait outre sa taille avec aisance, profitant de ses avantages et restant la tête haute le reste du temps. Mais là, en haut d’un immeuble plutôt haut, ses cent centimètres et ses trente-et-un kilos se faisaient cruellement sentir. Le petite fée violette détacha d’un mouvement vif l’attache de sa cape et l’ajusta autour de ses épaules pour se couvrir contre le vent. Le rose contre sa combinaison noire se fit encore plus visible dans la nuit.

« Je ne dirais rien de tes activités aux autorités. »

La fée ne demanda rien en contrepartie, mais ne promit rien non plus. Elle ne le connaissait pas assez pour s’avancer plus, mais elle se sentait assez détendue pour affirmer au moins ça. Et peut-être se faire un allié, aux motivations différentes, mais un allié quand même.

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
ZaonMar 18 Oct 2016 - 15:10

La fée semblait hésité à partager ses informations et se contentât de dire qu'elle avait quelques "suppositions". Cette réticence à partager quelques bribes d'informations ne plaisait pas vraiment à Zaon. Il avait fait le premier pas en avouant ce qu'il était en train de faire, mais la prise de risque n'avait pas été rentable. Ce rapport de force déséquilibré de son point de vue, rendit l'ange noir méfiant au sujet de l'elfe. Il ne comprenait pas ses motivations.

-Mais je dois te prévenir. Ce n'est pas que certains ont des problèmes de mémoire en revenant à la vie ; ils recommencent une vie toute entière et se recrée de pièce en pièce ici. Certains continuent à l'âge de leur mort, alors que d'autres se retrouvent à s'incarner dans un enfant à naître.

Là aussi, Zaon avait une vision différente des choses. Combient de temps s'est écoulé entre sa mort et sa résurrection? Certes, malgré sa transformation, il semblait avoir gardé le même âge. Mais, on a aucune garantie sur le fait que l'on soit revenu de la mort à la vie instantanément. Peut-être que la déesse à garder son âme un certain temps et que celle de Cassandra était revenue avant. Bien sûr, tout ceci n'est que supposition, mais c'est à ça que se ratache Zaon pour continuer et il ne veut pas voir le pire des scénario. Si la vérité était autre, l'ange risquerai de réagir bien mal. Cette fois-ci il n'évoquera pas sa façon de penser à Lilà. De toute façon il avait compris qu'elle avait un point de vue bien différent à ce sujet.

-Je ne dirais rien de tes activités aux autorités.

Bien qu'elle dise ça, il n'y avait aucune garantie qu'elle tienne sa promesse. Sa vie passée l'avait rendu un peu paranoïaque, et son comportement se fit de suite resentir. Tout comme le vent froid qui se lève , son visage devient froid et fermé. Au fond de ses yeux qui semblent être devenus bien plus sombre à cause de la nuit qui tombe, on pouvait resentir le côté noir de son âme sans vraiment savoir si elle était prédominante ou pas.

Son amertume se resentait dans sa voix qui était devenue plus grave et assuré. Il resta polie avec la fée. Malgré sa méfiance et sa position inconfortable, il était décidé d'accorder le bénéfice du doute et de voir comment les choses allaient évoluer.

-Bien... Il se fait tard. J'ai pas mal de choses à faire maintenant.

Il s'approcha de la fée et lui donna une carte de visite avec marqué dessus "Zaon Kazakov, Technicien Electronique, aucun système ne me résiste! " ainsi que son numéro de téléphone et son adresse mail.

-Voici de quoi me contacter. Si vous avez des informations à partager, n'hésitez pas. Et... je compte sur vous pour que mon "activité" reste secrète.

Retour au vouvoiement, Zaon aura fait un peu le yoyo avec son comportement durant cette conversation. Mais que voulez vous, il est comme ça et risque difficilement de changer. Du moins pour l'instant. Après avoir récupéré son Ipad et refermé le boitier, il repartit dans l'immeuble laissant Lilà vaquer seul à ses occupations.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniMar 18 Oct 2016 - 16:52

C’est étrange parfois, la vie, hein ? Vous faites tout comme il faut mais quelque chose vous crie dessus que vous avez mal fait une chose capitale. C’était ce qui arrivait à Lilà. Pourtant dans le cas présent, ce n’était pas aussi difficile qu’avec Laeva dont la folie pouvait tout faire basculer. C’était autre chose, de plus profond, qui la frappa avec violence quand Zaon revint au vouvoiement.

Elle accepta la carte de visite un peu comme dans un rêve, et elle resta à regarder le texte un moment alors que Zaon récupérait ses affaires et s’éloignait. Son ouïe fine captait les bruits de son départ et quelque chose claqua en Lilà alors qu’il avait regagné l’immeuble et était dans le local qui menait à l’escalier qui permettait de revenir vers l’ascenseur et la partie commune de l’immeuble.

Il ne me fais pas confiance, et moi non plus. C’est normal. Mais je tiens à ce qu’il sache que ce n’est pas une question de duplicité, juste de temps !

Pour Lilà, c’en était presque une question d’honneur. Elle ne pouvait pas mentir. Elle ne pouvait que dire la vérité, et faire dire la vérité, et contourner les mensonges au risque de se blesser. Mais elle était profondément sociable et se liait facilement, - c’était vrai dans sa vie d’avant comme dans celle-ci – et elle voyait bien le challenge que cela pouvait représenter… Un challenge qui attirait le côté plus magique de sa fée, un côté qui la dérangeait un peu mais qu’elle essayait d’ignorer.

« Zaon ! Attendez ! »

Elle avait fait volte-face et avait couru vers la sortie du toit pour espérer le rattraper. Ses petites jambes n’étaient pas d’une grande aide, bien qu’elle soit rapide, et elle enjamba une partie de la rambarde pour gagner du temps, atterrissant souplement en bas de l’escalier, un peu devant Zaon.

Elle devait donner une image ridicule d’elle-même, avec ses cheveux un peu ébouriffés qui sortaient de ses nattes soigneusement tressées, la poitrine qui se soulève encore un peu vite de son effort physique, ses yeux lilas déterminés et un pli décidé à sa bouche, le menton haut et fier.

« Ecoutez, Zaon. Ce n’est pas que je ne veux pas vous aider, au contraire, mais j’ai déjà donné des informations, avant, et vous m’êtes inconnu. Il y a à peine deux heures, j’ignorais tout de votre existence ! Alors je comprends que vous, ça vous tienne à cœur et que mes hésitations ne vous plaisent pas, mais je n’ai rien contre vous, ne vous empêcherais pas de mener votre enquête et serais ravie de participer. Simplement, moi, je suis là depuis plusieurs semaines, et les gens d’ici sont plus fermés que des huîtres pendant la ponte, et une grande partie d’entre eux sont encore tellement médiévaux qu’il faut arracher la moindre information un peu exploitable ». Elle fit une petite pause, réalisant qu’elle s’était un peu emportée et que ça s’entendait.

« Tout ça pour dire … que vous pouvez compter sur moi. Mais je sais ce que ça peut faire, de donner des informations à des gens et qu’elles soient mal utilisées. Alors il faudra un peu de temps pour que je partage tout avec vous. Et que je vous connaisse un peu mieux. »

Malgré l’absence de promesse, la voix de Lilà était chargée d’une magie sincère. Cela ne s’entendait pas, comme quand elle avait scellé un marché (puisque ce n’était pas le cas) mais cela pouvait se sentir. La touchante sincérité de ses mots.

Elle avait parfois fourni des informations difficiles à trouver et ça n’avait mené qu’à des horreurs. Parfois, des mensonges s’étaient glissés avec des vérités et ça avait été parmi les cauchemars récurrents de Lilà depuis qu’elle était revenue à la vie. Ici, pas de mensonge, mais les gens avaient des pouvoirs suffisants pour créer beaucoup de problèmes quand même. Et elle ne voulait pas être responsable du bonheur ou du malheur des uns et des autres. Plus jamais.

Lilà espérait juste que Zaon comprendrait.

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
ZaonMar 18 Oct 2016 - 18:34

Zaon descendait tranquillement les escaliers en regardant le contenue de son Ipad, quand il entendit la petite voix cristalline de la fée. Encore vexé par la fin de leur conversation, L'ange ne prêtât aucune attention à Lilà et continua de descendre les escaliers. La fée très déterminée avait fait un bond par-dessus la rambarde et interloqua Zaon.

-Ecoutez, Zaon. Ce n’est pas que je ne veux pas vous aider, au contraire, mais j’ai déjà donné des informations, avant, et vous m’êtes inconnu. Il y a à peine deux heures, j’ignorais tout de votre existence ! Alors je comprends que vous, ça vous tienne à cœur et que mes hésitations ne vous plaisent pas, mais je n’ai rien contre vous, ne vous empêcherais pas de mener votre enquête et serais ravie de participer. Simplement, moi, je suis là depuis plusieurs semaines, et les gens d’ici sont plus fermés que des huîtres pendant la ponte, et une grande partie d’entre eux sont encore tellement médiévaux qu’il faut arracher la moindre information un peu exploitable

-Tout ça pour dire … que vous pouvez compter sur moi. Mais je sais ce que ça peut faire, de donner des informations à des gens et qu’elles soient mal utilisées. Alors il faudra un peu de temps pour que je partage tout avec vous. Et que je vous connaisse un peu mieux.

Surpris, par ce déballage inattendu, L'ange pris quelques secondes de réflexions avant de répondre. Il avait du mal à comprendre que l'on puisse détourner une information pour autres choses, comme l'évoquait Lilà. Cependant, à sa façon d'en parler, ainsi qu'au coeur qu'elle a mis dans ses mots. On pouvait bien comprendre qu'elle avait vécu quelque chose en rapport. Bien qu'elle ne paraisse pas si atteint par son passé d'un point de vue extérieur, son affirmation à ce sujet était cinglant de vérité.

-Les gens donnent rarement des informations fiables de leur plein grés, surtout quand il s'agit de secret taboux.

Zaon montre brièvement son ipad à Lilà.

-C'est pour ça que je n'hésite pas à fouiller là où il ne faudrait pas. Vous qui êtes une rédactrice, j'ai du mal à vous immaginer partisant de la liberté d'information controlé!

L'ange noir savait que ses paroles allaient bousculer la fée. Après tout elle avait été une rebelle et il y avait peu de chance que ce soit pour cacher la vérité aux gens.

-Je comprend quand même que vous ne voulez pas m'en dire d'avantage. Vous ne me connaissez pas et moi non plus d'ailleur. Les choses sont allées un peu vite là haut...

Après un autre bref moment de silence.

-Je sais... Passez a "l'étoile chantante" un soir quand vous voudrez. Il s'agit d'un café assez réputé sur la grande place. J'y passe régulièrement et on pourra mieux faire connaissance, en oubliant ce qu'il c'est passé sur le toit.

Zaon attendait la réponse de Lilà avant de pouvoir continuer. De toute façon elle était au milieu du passage et il n'allait pas la bousculer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniMer 19 Oct 2016 - 9:27

-Les gens donnent rarement des informations fiables de leur plein grés, surtout quand il s'agit de secret tabou.

L’ange montra brièvement l’écran de son Ipad à Lilà, mais à ses oreilles, l’argument ne tenait pas. L’arrivée des non-natifs n’était pas un tabou ! Tous en parlaient sur tous les tons. Même la Déesse et les autres dieux n’étaient pas à proprement parler un tabou.

-C'est pour ça que je n'hésite pas à fouiller là où il ne faudrait pas. Vous qui êtes une rédactrice, j'ai du mal à vous imaginer partisante de la liberté d'information contrôlée!

Lilà sentit le sang quitter son visage.

Il l’insultait profondément. Il n’avait peut-être aucune idée d’à quel point il l’insultait, mais il la traitait non seulement comme si elle était la dernière des idiotes à rester dans les chemins légaux (quels chemins légaux, d’ailleurs ?). Il y avait en Tsuki une liberté d’information et de circulation inégalée, notamment par le fait qu’il n’y avait rien pour la réguler.

Comment ose-t-il ?! Il ne sait RIEN, ni de moi, ni de ma vie, ni d’ici d’ailleurs ! Et il fait comme si tout lui était dû !

Une petite voix dans la tête de la fée lui rappelait que l’ange devait à peine venir de renaître, seul qui plus est, et sa période de vie d’Avant avait dû être terrible, violente et le marquer. Néanmoins, il l’avait profondément insultée et ça, elle ne l’oublierait pas. Quand on ignore tout des gens, on ne se permet pas de les juger et de leur jeter à la figure !

-Je comprend quand même que vous ne voulez pas m'en dire d'avantage. Vous ne me connaissez pas et moi non plus d'ailleurs. Les choses sont allées un peu vite là-haut...

Lilà essayait de ressembler les mots qu’elle avait pour s’exprimer et laissa le silence s’installer. Elle ne tremblait pas de colère car des années d'espionnage réussi vous apprennent à cacher tout signe de vos troubles extérieurs, mais il s'en fallait de peu. Clairement, ce n’était pas leur soirée. Et même s’il avait fait une sorte de pas vers des excuses, Lilà se sentait bien trop furieuse. Oh, ça ne se voyait pas, ou peut-être juste à ses yeux qui avaient viré pourpre plutôt que lilas.

-Je sais... Passez à "l'étoile chantante" un soir quand vous voudrez. Il s'agit d'un café assez réputé sur la grande place. J'y passe régulièrement et on pourra mieux faire connaissance, en oubliant ce qu'il c'est passé sur le toit.

Ah, voilà l’occasion de parler qui se présentait. Croisant les bras devant elle, sous sa poitrine, Lilà lui jeta un regard froid et fit un geste élégant de la tête.

« Je connais cet endroit puisque j’y passe assez souvent. Mais après nos discussions et vos allusions me concernant, je ne sais pas si j’ai vraiment envie de vous revoir de sitôt. Je ne suis pas du genre à revenir sur ma parole, j’en suis même incapable, donc je vous aiderais, mais seul le temps nous dira quand et comment. »

Elle n’avait qu’à peine laissé transparaître sa colère derrière ses mots et en était assez fière. Pas besoin d’insulter en retour, pas besoin d’enguirlander un quasi-inconnu, elle venait d’une Communauté où on apprenait très tôt à se contrôler et même elle, un rebut de l’éducation parfaite, pouvait le faire. Mais vraiment, elle qui avait abandonné tout ce qu’elle avait, avait sacrifié tout son potentiel de vie pour la liberté d’expression, avait vu des amis et des enfants mourir pendant qu’elle était en mission pour permettre au Journal de la Résistance de continuer à divulguer des informations cachées à tous… Non, c’était trop.

Elle était peut-être petite et souriante ici. Elle était peut-être bienveillante et pleine d’inquiétude pour son prochain. Mais elle aussi venait de la guerre et avait vécu son lot d’horreur.

D’autant qu’elle avait la nette certitude que pour Zaon, la plupart de ses mots avaient été du son, des paroles, du vent. Alors que non. Elle s’était quand même engagée à l’aider ou en tout cas, à ne pas l’empêcher d’agir, sans rien attendre en retour contrairement à ce qu’exigeait de plus en plus souvent sa nature féérique.

« Passez une bonne soirée, Monsieur Kazakov. »

Lilà se retourna et marcha d’un pas élégant mais un peu raide vers la sortie de l’étage du toit et s’engouffra dans la cage d’escalier pour rentrer chez elle, sans attendre de réponse, car elle, quand la colère la prend, elle se mettait d’abord à pleurer puis à crier, et elle voulait garder un peu de dignité face à cet inconnu et non pas passer pour une petite chose mignonne et capricieuse – quoique ! Qu’il pense ce qu’il veut après tout, je m’en fiche !

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
ZaonJeu 20 Oct 2016 - 15:03

Zaon avait l'habitude de faire des jugements hâtifs sur les gens. Dans son autre vie, ceci était nécessaire, car la traitrise rodait à chaque coin de rue. Malheureusement, il lui arrivait aussi de se tromper par moment et c'était peut-être le cas avec Lilà. Cependant, qu'il se soit trompé ou pas, il ne changera pas sa vision des choses aussi facilement, son instinct de survie étant encore très actif, même si la vie sur Tsuki semble pour le moment assez généreuse et sympathique. L'ange noir avait déjà vécu dans un monde presque idéal avant que tout bascule. Il savait qu'un rien pouvait tout changer, surtout un secret important. Mais ses paroles n'avaient pas convaincu Lilà qui semblait plutôt l'avoir mal pris.

-Je connais cet endroit puisque j’y passe assez souvent. Mais après nos discussions et vos allusions me concernant, je ne sais pas si j’ai vraiment envie de vous revoir de sitôt. Je ne suis pas du genre à revenir sur ma parole, j’en suis même incapable, donc je vous aiderais, mais seul le temps nous dira quand et comment.  

Alors, comme ça, elle connait cet établissement? Etrange, d'autant plus que Zaon passe assez régulièrement là-bas. Mais il est vrai qu'il s'y rend que certain jour de la semaine. Malgré leurs oppositions d'opinions, Lilà semblait quand même vouloir aider Zaon. Même si c'est à contre-coeur, elle affirme qu'elle ne reviendra pas sur sa parole. Chose bien difficile à comprendre pour l'ange noir qui lui, n'hésite pas à s'adapter et revenir sur sa parole si nécessaire. Il a même déjà fait des choses bien pire pour arriver à son objectif, mais ça, tout le monde l'ignore dans ce monde. Ce qui est probable, c'est que les deux non-natif avaient vécu des choses différentes, qui sont probablement les causes de leur divergence.

-Passez une bonne soirée, Monsieur Kazakov.  

Cette formule est normalement utilisée par politesse, mais le ton employé n'avait rien de polie. Cependant, il ne savait pas trop si c'était dit sur le ton du mépris, de la colère ou de la frustration. Peut-être un peu des trois. Il n'était pas mentalist. Merde, l'espace d'un instant, il regrettait que cette conversation ai dégénéré. Il avait enfin trouvé quelqu'un dans la même situation que lui après tout. Lui-même ne savait pas s'il avait réagi comme ça, juste par fierté. Mais, Zaon ne se laissa pas manger par ses regrets, préférant s'atteler à la tâche qu'il avait prévue, il se contentât de répondre un petit "Tssssk" à Lilà qui était déjà hors de porté, avant de regagner son appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Sur le toit d'un immeuble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le toit, super endroit pour une sièste... Ou pas. [PV May Willis] [terminé => suite à l'infirmerie]
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Les fesses à l'air par le toit ouvrant d'une voiture...
» Arrêt au toit
» CANICHE ABRICOT M 1 MOIS 4 PATTES SANS TOIT FA 26

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: La Capitale :: Les quartiers :: Nouveau quartier-