Partagez| .

Une soirée au bar "l'étoile chantante" [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
ZaonMar 18 Oct 2016 - 19:46

Il est exactement sept heures à l'étoile chantante. Ce prestigieux bar, de la grande place qui est situé en face de la fontaine est pour l'instant peu animé. Les Tables rondes nappé de rouge entouré de leur siège en bois et tissu de luxe assortis, étaient pour l'instant délaissé par les clients. Les lustres en cristal accrochés au plafond brillait de mille feux et simulaient une nuit étoilé sans nuage. Le bar en bois laqué de couleur marron avec une dalle en marbre gris uni sur le dessus, encourageait les badauds à aller boire un verre.

L'endroit semblait un peu bourgeois, mais le costume simple des serveurs montrait qu'il s'agissait avant tout d'un endroit convivial et familial. Mais il est vrai que l'on est loin de l'ambiance bruyante et si particulière d'un petit bistrot de motard. Ici le calme est de rigueur et pour cause. Au milieu de la salle se trouvait un magnifique Piano noir à queue. Bien qu'il soit à disposition de tout client de l'établissement, la disposition particulière de cet instrument, intimidait les novices. On pouvait donc en voir quelques-uns en début de soirée, mais dans la forte période d'affluence, seul les musiciens confirmés se produisait sur scène.
Soudain le carillon de la porte se fit entendre.

Zaon entra dans le bar vêtu d'un costume deux pièces noir avec une chemise blanche entre-ouverte. Il salua les serveurs avant de leur commander un café. Ca ne faisait pas longtemps qu'il fréquentait cet établissement, mais il avait acquis rapidement une réputation. En effet, ses talents de musicien n'étaient pas passés inaperçu.

Il s'installa en face du piano, touchant légèrement les touches en ivoire qui laissait transparaitre un son très pur grâce à l'acoustique extraordinaire de la salle. Après une petite minute d'échauffement en jouant des petites mélodies qui ne se suivait pas, il commença à jouer sérieusement en attendant que d'autre client arrive.

[Ce que joue Zaon en ce moment//www.youtube.com/watch?v=AWNbcxXDmt0&list=PL3_NLXp9puXWs19A9mdPXkoQ_WZ4IEBvp&index=2]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 179
Race : Humaine
Pouvoir : /
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Elève
Soras : 566
Avatar utilisé : Ryuuko Matoi - Kill la Kill
Autre(s) compte(s) : Raphael A. Sullivan
Couleur de dialogue : #cc0033

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
La KyllerkaJeu 20 Oct 2016 - 10:43


Aujourd'hui je me suis levée tôt. Très tôt. Trop tôt. Beaucoup trop tôt. Bon, j'ai fait une insomnie et je me suis couchée tôt, genre à sept heure du soir parce que j'étais crevée, mais là je suis encore plus crevée que quand je m'étais couchée. Avouez que la logique est morte. Même compter les moutons a pas suffi pour me rendormir. Chais pas, j'avais rien de prévu, mais j'ai quand même pas pu dormir. C'est peut-être parce que ça fait un moment que j'ai pas frappé du monstre ou un truc dans le genre ? Ou alors c'est parce que j'ai été inactive pendant un moment, que la dame derrière l'écran là a pas pu RP pendant un moment et que, ne sachant pas comment introduire ce RP, a décidé de me faire faire une insomnie pour gratter des lignes (et ça marche, comme vous pouvez le constater). Ou j'ai été trop sérieuse en cours, chais pas. MAIS BREF, ME VOILA DONC DE RETOUR POUR VOUS... ... Embêter à nouveau ? Mouais, on va dire ça.

DONC, je me suis levée à, quoi, 5-6 heures du matin ? J'ai bien essayé de me rendormir, sauf que ça a pas tellement réussi tu vois. Je suis donc sortie en douce de ma chambre puis de l'académie pour aller frapper du monstre parce que j'ai que ça à faire. J'avoue m'être habillée à la hâte et que je ressemble à absolument rien (si ça se trouve j'ai pris des vêtements de mes colocs, tête dans le cul oblige) : un sous-tif blanc, t-shirt bleu avec un rond blanc, une jupe bleu très foncé, des baskets roses et violettes un peu trop grande, un sweat à capuche jaune poussin, des chaussettes grises et... une culotte blanche sous la jupe. Vous avez cru que j'allais sortir la foufoune à l'air ou quoi ? Je m'appelle pas Bulma, non mais. J'ai pas coiffé mes cheveux, j'ai juste donné une impression de coiffé en les arrangeant vite fait, ma mèche rouge ayant bénéficié d'un soin particulier (j'en prend grand soin). Je me suis vite-fait brossé les dents et je suis partie faire caca aux toilettes avant d'emporter Red Destructor et Ame no Muratruk (j'ai un peu oublié le nom du sabre qui tire des lasers de lumière).... après m'être lavée les mains en sortant des toilettes. Bah oui madame, je suis propre moi, je prend pas mes armes avec les mains dégueulasse qui ont touché du PQ qui a torché mon cul.
Et je suis proprement sortie par la fenêtre.
.... Bon, j'ai oublié mon matériel hygiénique au cas où mes règles arriverait sans prévenir (les hommes ne comprendront jamais cette hantise). Tant pis, c'est plus important de farmer. Même si franchement, j'ai pas l'allure d'une combattante.

•••

Si j'étais dans un jeu vidéo, je crois que je me serait fait un max d'expérience et que je serait monté d'au moins une petite dizaine de niveaux (sans vouloir me vanter). J'ai pas vraiment compté le nombre de monstre que j'ai frappé, mais ça m'a vraiment fait du bien. J'ai surtout imaginé que c'était des gens que j'aimais pas et c'est passé crème ~

Bon, étant fatiguée, je retourne à la Capitale. Je me rend compte que j'ai séché les cours, mais comme c'est pas la première fois que je le fait, bah, je m'en bat complètement les ovaires. Je me ballade donc tranquillement dans les rues, Ame dans son fourreau qui pend à ma ceinture et Red Destructor dans son "étuis-valise" sur mon dos. Je ne choque pas les passants, parce que entre celui qui se trimballe avec le gros bazooka de sa maman sur l'épaule et celui qui s'entoure de plein de petites boules volantes bizarre, bah disons que j'attire pas trop l'attention.

Au bout d'un moment, j'atterris devant un bar qui à l'air plutôt sympa. Je pouvais même entendre de la musique. J'entre donc en essayant de me faire discrète : je sais pas si les mineurs mal sapés sont acceptés. C'est un bar plutôt luxueux, et je sens que je fait tâche à l'intérieur. Moins quand je vois des gens encore moins bien habillés que moi, des guerriers/combattants de toutes races, des riches... Tout plein de trucs quoi, et tous étaient en train de papoter tranquillement. J'aperçois même une énorme arme posée à côté de quelqu'un. Enfin, je crois que c'est une arme, ça a une forme cylindrique.

Je m'approche d'un piano où quelqu'un joue déjà, en essayant de ne pas trop le déranger. Sauf que moi et la discrétion, bah... Bon, vous voyez quoi, c'est pas encore ça. Une fois assez près du musicien, je suis tentée d'appuyer sur les touches du piano pour le faire chier, mais je me retient. Pas la peine de provoquer un mec sûrement mal luné.

Hoy, c'est quoi que tu joue ? je lui demande.

Jugez pas, je ne savais pas quoi demander.

•••

Caps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
ZaonJeu 20 Oct 2016 - 16:27

Le temps passe très vite pour Zaon lorsqu'il peut jouer de son piano. Le temps passait tellement vite que l'ange noir n'avait même pas remarqué l'arrivée de nombreuses personnes. Encore des guerriers pour la plupart. Zaon se rappela de son premier jour ici. Il était très étonné de voir cette foule de combattant dans un lieu aussi prestigieux. Bien sûr, on a tous des préjugés. L'ange pensait que les guerrier préférait les rades tout dégueulasse agrémenté de bière a volonté et de fille de joie, mais visiblement sur Tsuki, ce n'est pas le cas. D'ailleurs ce public était assez merveilleux, car il semblait vraiment apprécier les musiciens. Souvent, Zaon ce faisait offrir un verre, pour le remercier de les divertirs un soir de dur labeur.

Alors qu'il était immergé dans ses pensées et sa musique, une sorte d'OTNI multicolore (Objet Terrestre Non Indentifié) s'approcha de lui avec une mine horriblement fatigué. Tout en jouant, il regarda l'étrange jeune fille

-Hoy, c'est quoi que tu joue? Lui demmanda-t-elle.

Ce qu'il jouait? Il ne le savait pas lui-même puisqu'il était en train de jouer ses propres créations auxquelles il n'a pas donné de nom. Alors, avec un sourire sympathique il répondit à la jeune fille.

-C'est un morceau que j'ai inventé, je ne lui ai pas encore donné de nom. T'aime bien?

Zaon ne savait pas trop ce que L'OTNI voulait et ce qu'elle faisait ici. Alors, il s'arrêta de lui parler cinq secondes, le temps d'exécuter un passage difficile, avant de reprendre.

-Tu veux jouer? Lui dit-il en faisait un signe de tête vers le piano.

Après tout, il y a aussi des pianistes complètement déluré. Un artiste à souvent des tenus complètement farfelu, mais il assume. Qui sait, peut-être que cet OTNI est un artiste incroyable, venu faire une prestation contemporaine de folie! Mais le fait qu'elle semble équipé d'un étui d'arme, commence à faire douter l'ange noir. Bah! C'est trop tard pour revenir en arrière maintenant. Alea jacta est! Comme on dit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniJeu 20 Oct 2016 - 18:56

Lilà se sentait un peu bas niveau moral ces derniers temps. Ses recherches n’avançaient pas très vite, et elle avait du mal à dormir depuis quelques temps – depuis sa discussion avec Zaon Kazakov. La petite fée se retrouvait donc un peu calme et triste et il fallait absolument qu’elle fasse quelque chose pour y remédier.

Et quel meilleur remède qu’une petite sortie culturelle ? En plus, elle avait commencé à gagner des sous et pouvait se faire un peu plaisir.

Face à sa garde-robe, elle se demanda brièvement ce qu’elle mettrait. Mais elle n’avait pas trop de choix ; se vêtir quand on fait un mètre avec des proportions adultes à certains endroits, ça peut être difficile, donc elle n’avait que peu de tenues à se mettre.

Plutôt qu’opter pour son habituelle combinaison noire et sa cape rose, elle choisit une robe de soirée noire, plutôt moulante, avec quelques paillettes rosées dispersées comme des étoiles sur le tissu noir. Elle glissa une paire de ballerines à ses petits pieds et natta avec soin ses cheveux violets. Pas de maquillage, pas de chapeau, mais pour l’instant, elle se sentait plutôt jolie.

En réalité, elle était aussi sexy que pouvait l’être une femme adulte, seulement, eh bien, taille enfant.

La jeune femme prit un petit sac pour ses affaires, une pochette violette foncée, où elle glissa son revolver tout juste acquis, ses potions, son calepin, ses stylos et son mouchoir qui ne la quittaient jamais, et quitta son appartement avec la ferme intention de s’amuser ce soir.

Quitte à se forcer un peu.

~

Ses pas l’amenèrent vers la Grande Place, toujours aussi active. Elle ne voulait pas aller dans la plupart des endroits où elle trouvait des informations habituellement – elle voulait s’amuser dans une bonne ambiance, et profiter d’un peu de calme et de bonne musique, comme elle aimait le faire depuis toujours, Avant comme ici. Elle finit donc par se rendre à l’Etoile Chantante, un sourire charmant sur les lèvres, une étincelle dans les yeux, bien décidée à profiter de sa soirée, d’autant que les notes qui parvenaient étaient délicates et bien tissées – un vrai plaisir.

Elle passa la porte et eut du mal à garder son sourire en voyant qui jouait. Même juste de dos, elle le reconnaîtrait n'importe où - elle n'avait pas de souvenir si vivace de beaucoup de gens, pour l'instant. Zaon. Kazakov. Encore lui.

Ah zut ! J’avais oublié qu’il pouvait effectivement être là … ! Bon, essayons de passer une bonne soirée quand même ...

Peut-être qu’il l’avait oubliée ? Lilà se mordilla un instant la lèvre inférieure et décida de prendre sa table habituelle, au deuxième rang, un peu dans l’ombre, et commanda un verre d’hydromel auprès d’un serveur qu’elle connaissait un peu. Pendant qu’elle s’installait, elle murmurait les notes entendues avec plaisir, observant que Zaon allait se faire interrompre par quelqu’un – une jeune fille.

Je me demande si ils se connaissent ? Et s’il sera aussi …. Rustre ?!

Lilà préféra ne pas formuler ça à voix haute. Non, pas encore. Mais elle prit sa coupe et attendit de voir ce qui aller se passer pour boire une gorgée d’alcool.

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 179
Race : Humaine
Pouvoir : /
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Elève
Soras : 566
Avatar utilisé : Ryuuko Matoi - Kill la Kill
Autre(s) compte(s) : Raphael A. Sullivan
Couleur de dialogue : #cc0033

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
La KyllerkaVen 21 Oct 2016 - 9:57


Le monsieur qui joue du piano se retourna vers moi. Je crois qu'il est en train de me regarder bizarrement, sûrement à cause de ma tenue on ne peut plus étrange complètement inappropriée en ce lieu. L'homme était relativement bien habillé comparé à moi, et il n'était pas désagréable à regarder. Mais ce n'est pas mon type d'homme, vous voyez.

C'est un morceau que j'ai inventé, je ne lui ai pas encore donné de nom. T'aime bien?

C'est possible d'inventer un morceau de tête, comme ça ? J'veux dire, comment il fait ? Parce que bon, en plus de chanter comme une déesse *alarme sarcasme/ironie*, je ne suis absolument pas douée en musique. Je suis sûre que j'arriverai même pas à aligner 3 notes sans faire de fausses notes. Par contre, en ce qui est du tabassage de monstres... héhéhé ~

Euh... Ouais, j'aime bien, je répond.
Tu veux jouer? me demande-t-il.

Il prend vraiment le risque de faire fuir son auditoire. Je ne sais absolument pas jouer, mais en même temps, j'ai teeeellement envie de jouer... Mais nan, ça serait trop dangereux. Entre temps, je vois une enfant pénétrer dans le bar. Attends, c'est autorisé au moins, les gosses dans ce genre de bars ? Puis je vois qu'elle a vachement de formes pour une gamine. ... Donc en fait c'est une adulte taille XXS. Tout est vraiment possible dans ce monde de fous... Mais revenons.

Hum... J'aurais bien dit oui, mais je n'ai aucun talent de musicien, je dit, ne mentionnant pas mon talent pour frapper du monstre.

Je regarde à nouveau la petite dame. Elle semblait nous observer attentivement... J'étais si mal habillé que ça ou bien je dégage une odeur particulièrement forte ? Je sais bien que j'ai pas pris le temps d'aller prendre ma douche ce matin, mais tout de même... Je détourne mon attention de la jeune femme assise plus loin. Pas la peine de trop braquer les projecteurs sur elle ; on va dire que je ne suis pas très discrète quand je m'y met.
Je me contente donc d'écouter le type jouer, attendant qu'il se passe quelque chose.

•••

Caps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
ZaonMer 26 Oct 2016 - 21:38

Alors qu'il pensait pouvoir passer une soirée tranquille comme d'habitude, une tête qui ne lui était pas inconnu se montra au deuxième rang. Le fait de l'apercevoir, lui fit raté un enchainement, mais il était assez habile pour corriger sa faute sans que cela ne s'entende trop. L'ange noir regardait Lilà d'un oeil tout en terminant son morceau plus rapidement que prévu. Après quelques étirements, il attrapa son verre vide qui était sur le piano et usa de sa magie afin de le transformer en une très jolie branche de muguet en cristal. Il se retourna ensuite vers la jeune fille étrange. Il n'avait pas vraiment eu le temps de la regarder avec plus d'attention avant, car la tenu flashi de celle-ci lui avait légèrement brulé la rétine. La première chose qui attira son attention était ses très jolies yeux bleu. C'est souvent la première chose que Zaon regarde chez une fille. Anfin quand elle est de face. Elle semblait assez sportive, une combattante surement, car elle avait un sabre à la ceinture et un gros étui sur son dos. De plus, ses mains semblaient assez rugueuses. Pas étonnant qu'elle ne sache pas jouer d'un instrument. Une fois son rapide coup d'oeil analytique, il lui demanda quelque chose.

-Tu peut me rendre un service? Tu peux ammener ceci à la fée avec les cheveux violets qui est assis là-bas? Reviens me voir après, je te payerais un verre pour te remercier.

Il lui montra du doigt la personne en question sans aucune gêne, en lui donnant la fragile fleur de cristal. Ensuite, il se leva de sa place, laissant un autre potentiel musicien ou chanteur prendre sa place, car oui! Le Piano est enchanté et peut jouer tout seul des morceaux plus simple. Il se dirigea ensuite vers le bar en jetant un dernier regard incertain vers Lilà. Une fois assis sur son tabouret, il discuta d'un air plus décontracté avec le barman qui venait de lui servir un café.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 179
Race : Humaine
Pouvoir : /
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Elève
Soras : 566
Avatar utilisé : Ryuuko Matoi - Kill la Kill
Autre(s) compte(s) : Raphael A. Sullivan
Couleur de dialogue : #cc0033

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
La KyllerkaJeu 27 Oct 2016 - 10:04


Le monsieur sembla remarquer la présence de la demoiselle au fond, mais cela ne perturba pas son enchaînement pour autant. Enfin, je crois. A la fin de son morceau, il prit un verre qui traînait là et... ... il le transforme en muguet... Ok, déjà, je sais que ce mec est pas un humain, il peut utiliser la magie. Mais quand même, c'est putain de classe son ruc ! Dommage que je ne puisse pas faire la même chose... Mais, je me demande, c'est poli de demander la race de quelqu'un ici ?

Tu peut me rendre un service? Tu peux ammener ceci à la fée avec les cheveux violets qui est assis là-bas? Reviens me voir après, je te payerais un verre pour te remercier.

Q... Quoi ? D'où y'a écrit "La Poste" sur mon front ? On se connaît à peine et il me demande déjà d'aller offrir une fleur à la personne sur laquelle il flashe ! Non mais je rêve... M'enfin, vu que j'ai pas trop envie d'aller chercher les emmerdes, je me contente de prendre la fleur fragile en disant "Euh.... ok.". Mais c'est bien parce qu'il va me payer un verre après, hein.

Je m'approche de la demoiselle aux cheveux violets en faisant attention de ne pas casser la fleur par accident : ça serait con quand même. Mais attendez... le monsieur a pas dit que c'était une fée...? Ce qui veut dire.... Qu'elle pourra réaliser 3 de mes voeux ? ... Ou non, je confond avec un génie je crois. Bref. Je suis donc à la hauteur de la demoiselle et me contente de lui tendre la fleur en lui disant :

Tiens, de la part du pianiste.

Je pose délicatement la fleur sur la table avant de partir vers le pianiste. J'ai quelque chose à lui demander...

•••

Caps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniJeu 27 Oct 2016 - 18:03

La musique était bien, c’était le moins qu’on puisse dire. Lilà était une fée aux goûts simples ; et de la bonne musique était toujours source de plaisir pour elle. Qu’il s’agisse de simplement écouter et profiter, ou de participer – elle avait découvert que sa voix ‘magique’ était parfaite pour chanter – mais dans tous les cas, c’était un plaisir.

Le fait que le musicien de ce soir soit Zaon l’était un peu moins, mais il semblait … différent. Détendu. Peut-être que l’ange qu’elle avait rencontré avait d’autres facettes, mais est-ce qu’elle voulait vraiment les rencontrer ?

Il ne m’a pas laissé de bonne impression, sur la fin… Mais il joue bien.

Du coup, la petite fée remuait doucement son verre, plongée dans l’écoute de la musique, le regard un peu rêveur… quand quelque chose la sortit de sa rêverie. Elle fronça légèrement les sourcils mais la politesse l’emporta.

Tiens, de la part du pianiste.

C’était la jeune fille qui avait été voir Zaon, mais elle se tenait à présent devant elle. Lilà la regarda, un peu étonnée, détaillant discrètement son apparence un peu négligée et vadrouilleuse du regard. On aurait dit une aventurière, à sa façon, avec une dégaine plus adaptée au combat qu’aux discussions fines devant une pièce de théâtre. Elle n’était pas habillée comme quelqu’un qui sortait le soir en bonne compagnie, définitivement moins formelle que la plupart des clients ou que le personnel de l’Etoile Chantante. Cependant, l’attention de Lilà fut vite attirée par l’étrange présent qu’elle lui tendait. C’était une fleur, très belle, et très cristalline. Or elle était certaine de ne pas avoir vu de fleurs en entrant, et rien en cristal…

Elle a bien dit que c’est de la part de Zaon?!

« Merci beaucoup ! C’est gentil de votre part. »

De toute façon, l’inconnue ne s’attarda pas, puisqu’après avoir posé la fleur sur sa table, elle s’en était allée dans la direction générale de Zaon. Intriguée, Lilà prit la fleur entre ses petites mains délicates. Le muguet était une fleur délicate, qui était iconique pour le printemps et attirer les bonnes grâces pour les récoltes. Etait-ce un message subtil de la part de l’ange ? Ou un simple geste courtois ?

Lilà caressa la tige en cristal et prit une décision. Elle ne pouvait pas présumer des intentions de l’ange – et elle ne voulait pas voir le mal partout, vraiment pas. Du coup, elle hésitait, aller voir Zaon, qui conversait avec l’inconnue, ou pas ?

Allez ma p’tite Miz, reprends-toi et fais quelque chose.

Finalement, la fée se leva, faisant briller les paillettes de sa robe. C’était un modèle moulant, le long du corps, fendu sur la cuisse mais pas de façon vulgaire, et elle gardait la fleur à la main. Elle s’avança vers la scène et s’approcha du micro qui y était, le prenant dans l’autre main, pour commencer à chanter de sa voix cristalline et magique.

« Quand nous chanterons le temps des cerises, Et gai rossignol et merle moqueur, Seront tous en fête, Les belles auront la folie en tête, Et les amoureux du soleil au cœur, Quand nous chanterons le temps des cerises, Sifflera bien mieux le merle moqueur… »

C’était une chanson qu’elle avait apprise pendant la Résistance, une vieille chanson perdue dans le temps, qui parlait d’amour, de guerre, de souffrance, mais d’espoir et de vie. Elle espérait que Zaon comprendrait que c’était un geste vers lui, à sa façon – et le piano enchanté jouait derrière elle harmonieusement.

Pendant qu’il semblait boire un verre avec l’inconnue, Lilà était passée en avant de la scène, indifférente aux regards surpris des autres clients qui l’avaient déjà vue venir mais ne l’avaient pas entendue chanter, remplissant l’espace comme seule une fée peut le faire, comme si elle rendait le moment féerique, avec sa belle fleur de cristal à la main.

« J'aimerai toujours le temps des cerises, C'est de ce temps-là que je garde au cœur, Une plaie ouverte, Et Dame Fortune, en m'étant offerte, Ne pourra jamais fermer ma douleur, J'aimerai toujours le temps des cerises, Et le souvenir que je garde au cœur. »

La chanson allait sur sa fin, et elle ne savait pas si elle devait continuer ou pas. Avait-elle été entendue par le principal intéressé ? Après tout, elle n’avait pas prévu de chanter ce soir ou n’importe quel autre soir d’ailleurs, à part sous sa douche. Mais là, c’était une tentative d’excuses subtiles pour s’être emportée si vivement la dernière fois qu’elle l’avait vu.

La chanson de Lilà:
 

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
ZaonVen 28 Oct 2016 - 12:56

Zaon n'avait pas osé regarder Lilà lorsque l'OTNI lui donna la fleur de cristal. Il n'avait pas fait ça pour avoir la classe. Non! Il l'avait fait tout simplement fait passer par un intermédiaire, car il n'osait pas s'excuser directement. Effectivement, cette fleur représente des excuses aux yeux de l'ange noir, le muguet étant la fleur symbolisant le retour du printemps, le renouveau de la nature sur la sévérité de l'hiver. Tout comme ce changement naturel de saison, il espérait briser la froideur de leur première rencontre afin de laisser place à l'innocence d'une rencontre chaleureuse.

Toujours en train de boire tranquillement son café,en essayant de contrôler son tremblement qu'il avait toujours à la fin d'une de ses représentations, la jeune fille armée jusqu'aux dents et à la tenue multicolore le rejoignit.

-Merci de m'avoir rendu service, je t'offre quoi?

Il n'avait pas osé lui demander ce que Lilà lui avait répondu et comme il n'avait même pas regardé la transaction, il ne savait pas trop l'effet que cela avait eu.

-Au fait... Je m'apelle Zaon et toi?

C'est vrai qu'il ne s'était même pas présenté avant de lui demander un service, ce qui est assez inhabituelle. D'autant plus qu'elle avait accepté sans rechigné. Pour lui c'était très certainement une personne sympathique, bien qu'un peu bizarre. Mais bon, on l'avait lui aussi souvent considéré ainsi, alors il n'allait pas s'arrêter à ça!

Soudain, une voix resplendissante eu pour effet de faire taire la salle. Lorsqu'il se retourna sur son tabouret pour voir qui avait une telle voix pour faire un tel effet, il cracha le café qu'il était en train de boire. Quelle surprise! Pourquoi fallait-il que ce soit elle? Jusqu'à présent il n'avait connu qu'une personne qui était capable d'un tel exploit, mais avec un autre instrument.

Et merde! Déjà qu'il ne savait pas comment l'abordé pour s'excuser, la tâche allait encore être plus difficile. Une des plus grandes qualités de l'ange noir était de réfléchir avant d'agir, mais parfois, ça n'arrangeait pas les choses. Chose assez inhabituelle, il avait perdu toute confiance en lui et ne savait plus où se mettre sur son tabouret. Il se retourna alors à nouveau, les coudes sur le bar et les mains dans les cheveux. Il calculait une autre façon de reprendre le contrôle qu'il venait de perdre, mais trop d'idées se mélangeaient en même temps. Il faut remédier rapidement à tout cela et c'est pourquoi il commanda un triple whisky au barman.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 179
Race : Humaine
Pouvoir : /
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Elève
Soras : 566
Avatar utilisé : Ryuuko Matoi - Kill la Kill
Autre(s) compte(s) : Raphael A. Sullivan
Couleur de dialogue : #cc0033

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
La KyllerkaDim 30 Oct 2016 - 11:07


J'ai donc rejoint le pianiste, et il me dit :

Merci de m'avoir rendu service, je t'offre quoi?

Euh... Je peux prendre quoi moi ? Coca ? Jus d'orange ? Enfin, ça existe ici au moins ? Parce que j'ai envie d'un truc qui pétille... Pas de l'alcool non, c'est que j'aime pas trop ça, tu m'suis. Au bout d'un moment, je finit donc par me décider :

De rien, je prendrais bien un coca s'il y a.

Eeet miracle, il y a du coca. J'ai vraiment du mal à déterminer l'époque où nous sommes dans ce monde. Un coup c'est année 30, un autre c'est dans un futur très lointain... C'est vraiment très, très bizarre. Enfin, au final, j'y suis habituée, du coup j'y fait plus trop attention, mais au début ça peut surprendre ce mélange d'époque.

Au fait... Je m'apelle Zaon et toi?

Bizarre comme nom. Enfin, mon diminutif n'est pas mieux... Quoi, vous pensiez vraiment que "La" était mon vrai prénom ? Bien sûr que non, juste que j'aime pas mon prénom, du coup j'utilise le diminutif. Certes, ça fait pseudo de super-héro, mais bon, j'en suis pas une, et j'aime pas mon prénom. Il est moche.

Moi, c'est La.

Soudain, une vois s'élève. Je me retourne et voit la petite dame aux cheveux violet chanter. Dieu, qu'est-ce qu'elle chante bien... Non, je ne crois pas en un dieu quelconque, je suis athée. Bref. Sa voix était vraiment magnifique... Je ne sais pas ce qu'elle chante, mais même si c'est pas mon style du tout, c'est sympa. Je jette un coup d'œil à Zaon et remarque qu'il semble plutôt perturbé... Qu'est-ce qu'il a ? Je lui demande donc :

Qu'est ce qui se passe ? Tu semble complètement perturbé. T'aimes cette fille ?

Bon, j'étais peut-être loin de la vérité, mais qui ne tente rien n'a rien.

•••

Caps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniDim 30 Oct 2016 - 12:00

Lilà n’était pas quelqu’un de timide, au contraire. Sa nature enjouée et curieuse, son côté bavard et sociable, ainsi qu’un manque complet de peur du ridicule faisaient que finalement, elle se fichait assez vite des yeux posés sur elle. D’autant qu’avec sa taille, et son apparence, elle attirait l’attention, surtout si elle se mettait en avant.

De fait, sans être la plus à l’aise au monde sur scène, elle n’était pas mal à l’aise.
Personne dans l’assistance ne faisait mine de vouloir venir prendre son relais, et elle avait vu Zaon recracher son café du coin de l’œil. Cela lui donna envie de rire mais elle se retint difficilement. Au moins il l’avait entendue – mais l’effet était gâché dans l’ensemble. De fait, elle hésitait à poursuivre.

Dans sa vie d’Avant, elle avait été intellectuellement intéressée par les arts. Sa propre sensibilité littéraire avait fait qu’elle était devenue journaliste et critique culturelle, puis militante de la libre expression. Mais elle n’avait jamais appris à jouer d’instrument, ou à peindre ou à créer des belles choses en général. Quand elle était arrivée en Tsuki, la Magie avait opéré sur sa voix, peut-être pour la rapprocher de sa vie d’Avant et mettre en valeur son intérêt pour les mots, qui avaient été sa croix et sa bannière puis son plaisir personnel et son principe de base jusqu’à en mourir … qui sait ? En tout cas, elle sentait les mensonges, et les vérités ; elle pouvait contraindre les autres à la vérité ou les convaincre par sa voix… et elle avait gagné la capacité de faire une belle chose de sa voix : chanter, divinement, sans avoir jamais appris.

Allons-y plus doucement peut-être ?

Après tout, elle ne voulait pas trop empiéter sur la musique – c’était le terrain de Zaon visiblement. Sa tenue dénotait d’une prestance que l’on acquiers avec de l’expérience, sans être de la pure élégance – ou était-ce un préjugé de perception après leur fin de rencontre ? Dans tous les cas, Lilà chantonna à voix basse, hors micro, les première notes d’une nouvelle chanson, et le piano s’accord magiquement à la chanson, avant de reprendre l’accessoire et chanter véritablement.

Les couplets n’étaient pas importants – ils parlaient d’une histoire perdue depuis longtemps, d’une relation quelconque, elle s’en fichait. Le refrain était le plus important même si la chanson était moins classe que la précédente.

« It's sad, so sad, It's a sad, sad situation, And it's getting more and more absurd, It's so sad so sad, Why can't we talk it over? Oh it seems to me, Sorry seems to be the hardest word… »

Lilà essayait de transmettre sa sincérité avec le refrain. Elle regardait l’assistance, avec son sourire bienveillant, mais pour le refrain, elle fixa Zaon droit dans les yeux, sans se départir de son sourire pour autant.

Les notes s’égrenaient, et la soif commençait à se faire sentir. L’hydromel était une boisson qu’elle aimait beaucoup ici (elle l’avait d’ailleurs découvert dans cet endroit), mais c’était assez sucré et légèrement sirupeux, et pas le plus hydratant.

Elle attendrait la fin de la chanson pour quitter la scène, revenir à sa table, et boire un peu. Pas plus de deux chansons, elle n’avait pas envie de continuer, et puis, son verre n’était pas terminé à sa table. Qui sait, peut-être que Zaon aurait fini de draguer la petite jeune fille et aurait repris le piano ? Ou quelqu’un d’autre…

Je voulais passer une bonne soirée, pas forcément participer, moi …

Elle bougeait gracieusement sur la scène en chantant, la fleur de cristal brillante entre ses doigts.

Deuxième chanson de Lilà:
 

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
ZaonLun 31 Oct 2016 - 19:42

Zaon tenait souvent parole même s'il ne faisait rarement de promesses et surtout de grandes promesses. La jeune fille avait demandé un coca en paiement. Chose Un peu surprenante, il s'attendait quand même à ce qu'elle commande un truc plus alcoolisé, un truc de guerrier quoi! Bah cette fille était bizarre, mais son nom l'était encore plus.

-Tu t'apelle La? Comme la note de musique? C'est cool!

C'est alors que Lilà se mit à chanter, que du café se retrouva catapulté en spray sur une table en face de Zaon et qu'une remarque assez drôle, mais assez pertinente se fit entendre

-Qu'est ce qui se passe ? Tu semble complètement perturbé. T'aimes cette fille ?

L'ange noir retourna son visage vers La d'un air de dire "Kheuouaaaaa". Bien sur que non! Zaon n'est pas amoureux de cette fée au caractère bien trempé. Il était juste sur le cul d'avoir entendu une prestation pareille. Il n'y avait pas grand monde qui pouvait capter l'attention de la salle instantanément. De plus, vu le tonnerre d'applaudissement de la salle, elle n'avait pas dû chanter très souvent ici.

-Mais, nan! C'est pas ça! C'est juste qu'elle... m'a rapellé quelqu'un!

A ces mots, Zaon fut soudainement pris d'une sorte de nostalgie où il semblait se remémorer quelque chose du passé. Cependant, son visage laissé penser que cela oscillait entre bon et mauvais moments. C'est alors que Lilà enchaîna une deuxième chanson qui sortie à nouveau Zaon de ses rêves. Le choix des chansons ne semblait pas anodin. Il ne pensait pas que Lilà était timide, en tout cas elle lui avait pas fait cette impression lors de leur dernière rencontre. Mais comme Zaon, elle semblait aimer utiliser des moyens détournés pour faire passer un message et ça, l'ange noir aimé bien. De plus, elle le fixait bien dans les yeux lors du refrain, donc il était presque sûr que ça lui était adressé. Dans ce jeu de message suggéré, la part d'incertitude et de mystère agit vraiment comme une drogue pour ceux qui aimes ça. Est-ce vraiment ce qu'elle a voulu dire? Il ne le saura pas, temps qu'il ou elle n'aura pas fait le premier pas pour une conversation normal et ce premier pas, il n'allait pas le faire de suite!

Lilà arrivait sur la fin de la chanson. Il attrapa son triple whisky et l'ingurgita cul-sec! Mauvaise idée de l'avoir bu aussi vite, l'alcool lui est monté vite au cerveau et il n'était pas habitué à boire. Bien que son équilibre était désormais un peu bancal, l'ange noir semblait désormais bien désinhibé. Il se dirigea alors vers la scène, fit un petit geste de tête et une révérence à Lilà en la regardant bien dans les yeux avant de s'asseoir devant le piano qui jouait encore.
Une fois la chanson de Lilà terminé, Zaon applaudit la performance avec les spectateurs. Et commença à faire quelque petit rift de blues. Il est temps de faire bouger un peu tout ce monde, car c'est mou l'ambiance en ce moment! Alors on va faire danser tout ce monde sur un bon blues des familles.

-Allez, on se lève et on vient danser!

Et c'est le sourire aux lèvres que Zaon se lança dans sa prestation, en cherchant du regard d'autre musicien ou chanteur qui voudrait le rejoindre pour faire un boeuf.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 179
Race : Humaine
Pouvoir : /
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Elève
Soras : 566
Avatar utilisé : Ryuuko Matoi - Kill la Kill
Autre(s) compte(s) : Raphael A. Sullivan
Couleur de dialogue : #cc0033

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
La KyllerkaMar 1 Nov 2016 - 9:43

Après avoir donné mon prénom (enfin... mon prénom...), Zaon me demanda :

Tu t'apelle La? Comme la note de musique? C'est cool!

Je ne peux m'empêcher de rougir légèrement et de détourner le regard, gêné. J'avais pas vraiment pensé à ça... Qu'il n'aille pas croire que mes parents étaient des musiciens, parce que ce n'est absolument pas vrai.

S... Si tu le dit...

Puis la dame violette se mit à chanter. J'ai demandé à Zaon s'il l'aimait, et vu comment il m'a regardé, je crois que la réponse est non. Bah quoi, vu comment il a mit du café en spray sur la table, ça peut prêter à confusion ! ... Non ?

Mais, nan! C'est pas ça! C'est juste qu'elle... m'a rapellé quelqu'un!

Haha, l'excuse. Je me contente de lui faire un petit sourire en coin du style "puhuhu ~" avant de lui chuchoter "Tu peux me le dire, je dirais rien ~". L'adulte taille XXS entama ensuite une autre chanson. Même si je suis pas fan du tout, je me contente simplement d'écouter. D'ailleurs, je surprends des regards en coin qui sont dirigés vers... Zaon. Ok, maintenant, j'en suis sûre, ils sont amoureux ! Sinon, ils ne se jetterais pas de tels regards ! C'en est presque mignon ~

La chanson finit, je vis Zaon terminer son alcool cul-sec et se diriger vers la scène. J'en profite pour m'approcher discrètement de la dame aux cheveux violets, mon verre de coca à la main -j'en ai à peine bu deux gorgées, je vais pas le laisser sur la table et prendre le risque de ne pas le retrouver ensuite. J'entendis Zaon dire un truc, mais j'y fait pas trop attention. Entre temps, deux personnes étaient arrivées sur scène et jouaient/chantaient avec le pianiste. Les gens commençaient à danser, il n'était pas facile pour moi de passer sans renverser ma boisson...

Je finis cependant par arriver à la hauteur de la petite dame. Je bois une gorgée de ma boisson et lui dit :

Dit-moi, tu l'aimes bien le pianiste ? Parce que t'as pas arrêté de lui faire des regards en coin...

Bon, peut-être que je me trompe vraiment au final... Sauf que s'ils continuent à ne pas vouloir faire le premier pas, c'est moi qui vais leur faire faire...

•••

Caps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniMar 1 Nov 2016 - 11:03

L’ambiance un peu feutrée du bar était de retour – et ce n’était pas pour déplaire à la petite fée. Elle avait soutenu le regard de Zaon quand il était revenu sur scène, le croisant alors qu’elle en partait, bien décidée à rester vissée sur sa chaise. Elle avait à peine regagné sa table et déposé la fleur devant elle que les notes de blues s’égrenaient et cela la fit sourire alors qu’elle s’asseyait, faisant attention à ne pas faire de pli sur sa robe, car elle n’en avait qu’une pour ce genre de sortie pour l’instant.

Les gens commençaient à danser, mais autant Lilà avait bien envie de s’y mettre, autant sans partenaire et vu sa taille, c’était mort. Elle ne danserait pas avec des inconnus sur n’importe quelle musique, et refusait de se faire heurter de tous les côtés par des danseurs qui ne l’auraient malencontreusement pas vue.

Elle avait porté sa coupe d’hydromel – un peu moins qu’à moitié pleine à présent – à ses lèvres, quand elle vit la jeune fille mal fagotée s’approcher d’elle, un verre de coca visiblement à la main.

Dit-moi, tu l'aimes bien le pianiste ? Parce que t'as pas arrêté de lui faire des regards en coin...

Lilà avala un peu trop vite la boisson hyper sucrée et écarquilla les yeux d’un air légèrement comique. Mais elle s’en tira mieux que Zaon, réussissant à avaler presque dignement sa gorgée inattendue, et elle leva ses yeux lilas vers l’inconnue.

« Pas vraiment non ! On s’est juste déjà rencontrés et … ça ne s’est pas très bien passé, on peut dire ça comme ça. »

Pas la peine d’entrer dans les détails, mais cette fille avait l’air sympathique. La voyant debout, son verre à la main, Lilà fit un geste élégant de la main qui ne tenait pas sa coupe, désignant la chaise un peu en diagonale d’elle, à moitié tournée vers la piste et la scène.

« Tu veux t’asseoir peut-être ? Les gens vont danser un petit moment et rester debout n’est pas super agréable en soirée. »

Son côté bienveillant et enjoué ressortait naturellement quand elle était avec des gens plus jeunes qu’elle. Et elle se montrait plus méfiante, plus pondérée avec les plus âgés – vieux réflexes d’une vie passée.

« C’est peut-être quelqu’un de rustre, mais il joue bien, au moins … »

Aux yeux de Lilà, sa propre performance ne comptait pas, elle n’avait fait que gagner sa voix à la loterie, mais on sentait le talent au bout des doigts de Zaon. Et le talent, il faut savoir le reconnaître.
Elle se demandait si la jeune fille s‘assiérait ou pas à sa table. Elle était la bienvenue évidemment, même si elles n’avaient rien en commun et ne se connaissaient pas. Mais c’étaient les rencontres inattendues qui plaisent le plus à Lilà – la spontanéité, la fraîcheur, la nouveauté. D’ailleurs …

« Tu t’appelles comment ? »

Elle l’avait vouvoyée au tout début, quand elle lui avait apporté la fleur, mais Lilà usait de mimétisme social dans ce genre de situation : si on la vouvoie, elle vouvoie, si on la tutoie, elle tutoie.
Sous la table, son petit pied délicat battait la mesure discrètement, dénotant de son attention pour la musique malgré tout, d’autant que l’ouïe fine de la fée faisait qu’elle entendait encore mieux les mauvaises notes si elles avaient lieu, et qu’une performance comme celle de Zaon ne pouvait -en tout cas pour l’instant- qu’être un plaisir à suivre.

La soirée pourrait être pire ... !

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
ZaonMar 1 Nov 2016 - 15:48

La avait peut être raison, Zaon aurait il quelques sentiments pour Lilà? Très certainement, mais le tout c'est de savoir lesquelles. Zaon avait installé un cryptage de niveau trois, très difficile à déchiffrer. Alors quand La lui dit "tu peux me le dire, je dirais rien" afin de se moquer un peu de lui, il se contenta de lui répondre par un petit rire et un sourire avant de partir vers la scène.

Le petit solo de blues avait fait son effet. Plusieurs musiciens commençaient à le rejoindre et à discuter de ce qu'ils allaient jouer. Une fois d'accord avec tout le monde, Zaon dégrafa un bouton du haut de sa chemise, ce qui lui donna tout de suite un air beaucoup moins coincé dans son costume.

Cette fois-ci, il y avait un batteur, des chanteurs, des saxophonistes, des guitaristes... Un groupe au complet. D'ailleur, Zaon apportait juste sa touche sans être omniprésent. Il était en accompagnateur en quelque sorte. Peut importe sa place dans la musique, le plus important pour lui, c'est de jouer. Toujours dans le même registre de blues, la chanson avait pour thème la tolérance. Chose qui était assez présente sur Tsuki, contrairement à l'endroit d'où il venait.

La soirée s'avançait rapidement. L'alcool coulait désormais a flot et quelques personnes semblaient bien éméché. Espérons que rien ne gâchera cette soirée et que tout ce beau monde arrive à se tenir. Il y avait plus de monde que d'habitude et une rixe serait certainement malvenu.

Comme Zaon ne jouait rien de compliqué, il pouvait regarder attentivement la salle et les consommateurs. La avait rejoins Lilà. L'ange noir se demandait comment aller réagir la fée, si la jeune fille lui posait le même genre de brimade qu'il avait subi auparavant.
nouvelle chanson:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 179
Race : Humaine
Pouvoir : /
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Elève
Soras : 566
Avatar utilisé : Ryuuko Matoi - Kill la Kill
Autre(s) compte(s) : Raphael A. Sullivan
Couleur de dialogue : #cc0033

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
La KyllerkaMer 2 Nov 2016 - 11:34


La dame me regarda avec des yeux ronds. J'avais encore dit une connerie ou bien ?

Pas vraiment non ! On s’est juste déjà rencontrés et … ça ne s’est pas très bien passé, on peut dire ça comme ça.

Ah. Donc ouais, je me suis trompée. Baah c'pas grave, j'aurais essayé au moins. D'ailleurs, lorsqu'elle me proposa de m'assoir, j'acceptai volontier. C'pas que je commençais à en avoir marre de rester debout, mais en fait un peu, si... Je m'assied donc sur la chaise à côté de la jeune femme et pose mon étui-valise à côté de moi -dieu que ça fait du bien d'avoir un poids en moins sur le dos- avant de prendre une gorgée de ma boisson. J'en suis déjà à la moitié du verre... Elle dit quelque chose à propos du pianiste, mais je n'y fait pas trop attention, occupée à regarder les gens se trémousser et à écouter la musique.

Moi, j'étais habituée dès mon plus jeune âge à ce genre d'ambiance, enfin à ce monde. J'avais un peu de mal à me mettre à la place des non-natifs qui débarquaient comme des fleurs après leur mort sur Terre. Je pouvais m'estimer heureuse de ne pas être dans cette situation quand même. J'ai eu de la chance de recommencer ma vie à zéro ~

Tu t’appelles comment ?

Bon, même rengaine que pour Zaon du coup :

La. Et toi ?

Je me demande d'ailleurs, quand est-ce que Zaon et la dame vont se réconcilier, s'ils sont partis du mauvais pied ?

•••

Caps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniMer 2 Nov 2016 - 17:38

La. Et toi ?

Lilà sentit une sorte de grésillement magique et retint à grand peine un rictus. Après tout, elle ne connaissait pas cette fille, mais la magie du mensonge – ou de la vérité – avait toujours le même goût pour Lilà.

« C’est un joli … surnom. »

Non elle ne pouvait pas dire honnêtement prénom. Ce devait être un surnom. Mais elle ne s’appesantit pas sur la question du nom ou surnom de La, qui en vrai ne regardait que la jeune fille. C’était déjà limite malpoli de sa part de l’avoir fait remarquer … Autant passer vite fait à autre chose en espérant n’avoir rien déclenché avec sa remarque, hm !

« Moi c’est Lilà ! » dit-elle avec un petit sourire, sans ajouter son nom comme elle le faisait d’habitude – après tout, La ne le lui avait pas dit non plus.

La musique plaisait bien à la petite fée, et l’ambiance était festive. Elle termina son verre d’hydromel et hésitait à en reprendre un. Ça, ou autre chose. Peut-être quelque chose d’un peu plus fort ? Non, avec sa nouvelle corpulence, elle devait jauger différemment sa résistance à l’alcool, et se cantonnait à des boissons sucrées et peu forte – inutile de se donner gratuitement en spectacle, et elle ne parlait de musique !

Mais d’un autre côté, maintenant que la jeune fille était assise, elle n’allait pas l’abandonner à son sort sans un regard, juste pour se resservir ! Non, elle attendrait de pouvoir faire un signe à un serveur et prendrait peut-être de l’hypocras, ou de l’ambroisie cette fois, pour varier un peu les plaisirs gustatifs sans trop de danger.

Son regard se posa un instant vers le bar, puis revint vers les musiciens et les danseurs – Lilà nota distraitement que Zaon semblait plus relâché dans on apparence - pour enfin se poser sur La. Non sans avoir glissé curieusement vers l’étui posé contre la table.

« Tu transportes quoi, si c’est pas indiscret ? »

Vu la taille, ça pouvait être n’importe quoi, y compris un étui vide pour le plaisir d’un transporter un.

Mais en réalité, les yeux de Lilà brillaient à la fois de curiosité amicale et du reflet des lumières de l’endroit sur la fleur en cristal, toujours posée près de sa main gauche.

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuMer 2 Nov 2016 - 22:40

Une soirée en apparence calme, des verres, des rires, de la musique... Un mélange parfait pour bien s'amuser... Mais il faut toujours prendre en compte les débordements. Toujours.

Dans un coin de la salle, un groupe d'énergumènes qui en avait bu quelques-uns de trop commençait à faire parler d'eux... Bien qu'au début ils ne faisaient que brailler fortement, alors qu'un serveur refusait de les alcooliser plus qu'ils ne l'étaient, ceux-ci se levèrent et inspectaient la salle. 

Au détour d'un regard, ils apercevaient deux demoiselles isolées, dont une qui semblait intéressante... Un semblant de fée. Elle était accompagnée d'une humaine, à première vue et paraissait être une prise de choix, à revendre aussitôt au marché noir... 

Les bougres se précipitèrent, en zigzagant cela dit vers leur cible. Poussant et faisant tomber un membre du personnel qui tentait de les calmer... 

L'un des trois, un peu plus grand que les deux autres ouvrit la bouche et baragouinait un ordre à ses deux comparses, et donnait les instructions.

"Regardez la petite, on dirait une fée ! Elle doit rapporter un max... Attrapez-la ! On la vendra à bon prix ! Et sa copine, éloignez-là, faites la fuir, faites ce que vous voulez du moment qu'elle ne gène pas."

Ainsi dit, les deux larbins s'exécutait et se rapprochait dangereusement de Lilà et La, sous l’œil attentif de Zaon qui n'attendait sûrement plus qu'un faux mouvement de leur part... 
Ce qui fut fait au moment ou l'un deux posait sa main sur l'épaule de Lilà, tentant d'entrer en "contact" avec elle...

"Tu vas sagement nous suivre petite. Si tu résistes, tu risques de le regretter amèrement, toi et ton amie."

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
ZaonVen 4 Nov 2016 - 22:31

Bien que l'étoile chantante ne soit pas un lieu réputé dangereux, on pouvait parfois noter quelques incidents en liaison avec l'abondance d'alcool la plupart du temps. Mais ce soir, il se passait quelque chose que Zaon n'avait encore jamais vu. Un groupe d'individu voulait s'emparer de Lilà pour... la vendre? L'ange noir réalisa alors qu'il n'avait pas croisé d'autres fées en ville, elle semblait rare. Peut-être qu'elles ont quelque chose de particulier?

En tout cas, les trois crapules, avaient l'air déterminés. Le personnel n'était visiblement pas préparé à gérer ce genre de situation ou du moins, il ne semblait pas vouloir interférer. On pouvait apercevoir comme un soupçon de frayeur dans leur yeux. Les clients étaient également bloqués sur place. L'ambiance avait changé en à peine trente secondes. Elle était désormais très pesante.

Zaon regardait la scène. Toujours assis à son piano, il analysait son environnement comme il avait l'habitude de faire. Foncer dans le tas n'est pas son style et même s'il avait éventuellement envie de jouer au héros, il ne le fera pas. De plus, il n'avait rien à voir avec ça et les deux filles n'étaient pas vraiment des amies à lui.

L'ange noir se leva discrètement de sa chaise et sortit de sa poche, trois grosses billes en acier qu'il plaça dans sa main droite. Ensuite, toujours dans la foule, il s'approcha silencieusement de la sortie, un peu derrière les trois malfrats. Est-ce qu'il essayerait de s'enfuir? Bon ok, il ne connait pas bien La, et il s'était un peu embrouillé avec Lilà auparavant. Mais pourtant, on aurait pu croire à une réconciliation non?

Le visage fermé et impassible de l'ange noir ne laissait filtrer aucunes informations à ses intentions. Mais son corps laissait bien entendre qu'il était sur le qui-vive. Désormais tout proche de la porte de sortie, personne ne pouvait savoir ce qu'allait faire Zaon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 179
Race : Humaine
Pouvoir : /
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Elève
Soras : 566
Avatar utilisé : Ryuuko Matoi - Kill la Kill
Autre(s) compte(s) : Raphael A. Sullivan
Couleur de dialogue : #cc0033

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
La KyllerkaSam 5 Nov 2016 - 12:43


C’est un joli … surnom.

Je manque d'avaler ma boisson de travers. Je la regarde, surprise. Comment a-t-elle su que ce n'était pas mon vrai prénom ? J'avais pas souvenir de lui avoir dit quoique ce soit sur ce sujet... J'ai pas été bourré parce que j'ai pas bu d'alcool, donc ça peut pas venir de là... Je me suis pas droguée... Et puis zut, on se connais à peine quoi ! Alors... peut-être a-t-elle une magie qui lui permet de savoir la vérité, et dans ce cas bah.... j'espère qu'elle ne va pas avoir la bonne idée de balancer mon vrai prénom, parce que je ne l'aime pas du tout.

La jeune femme me donna ensuite son prénom. Lilà ? Il devait y en avoir des milliers dans tout Tsuki's World, mais qu'importe, c'est sympa ce prénom. Après un certain silence, Lilà finit par demander ce que pouvait bien contenir mon étui.

Ah, ça ? Il y a...


Ouais, j'ai pas eu le temps de finir ma phrase, parce que y'a des gens bizarre et complètements bourrés qui sont venus vers nous. Et... ils voulaient vendre Lilà au marché noir parce que c'était une... fée ? Donc ça explique sa petite taille... Bref, en attendant, t'as les messieurs qui essaient de m'éloigner... Sauf que non, je vais pas me laisser faire et je vais pas les laissez embarquer Lilà !

Je me relève. Un clic se fait entendre. Plusieurs même. Il s'agit de moi qui enlève les attaches de mon étui. Non, il n'est pas ouvert, mais d'un mouvement de la main je peux très bien le faire. Un peu énervée, je dit aux hommes bourrés :

Dites, messieurs, vous n'avez pas l'impression d'abuser un peu là ? A votre place, je la laisserait tranquille.


Je ne fait pas attention aux regards autour de moi. Certes, je ne suis pas très crédible dans ma tenue et je ne suis qu'une simple humaine, mais je sais me défendre, et pas qu'un peu. Et puis, j'avais toujours ma seconde épée à ma ceinture, donc en cas de problèmes je saurais me débrouiller.

•••

Caps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniSam 5 Nov 2016 - 13:10

Tout allait bien. La soirée était bien. La musique était bien, les gens étaient bien, l’ambiance était bien, la boisson était bien.
Oui vraiment, tout était bien.

Mais l’oreille sensible de la petite fée entendait aussi les discussions avinées et les chuchotements des uns et des autres. Elle les ignorait la plupart du temps, les passant en sorte de fond sonore, mais ce n’était pas pour autant qu’elle n’écoutait pas. C’est pourquoi malgré un début de conversation relativement agréable avec la surnommée La, elle se tendit inconsciemment.

Désordre à l’horizon … !

Elle n’eut pas trop le temps de réagir, tout se produisit vite. La petite fée d’un mètre, assise tranquillement, se retrouva entourée de deux « grands ». Des hommes, un peu rustres, visiblement taillés pour la bagarre malgré la quantité d’alcool ingérée et qui visiblement devaient avoir de sacrément préjugés sur les femmes pour s’approcher agressivement de deux femmes seules.

Lilà se tendit considérablement quand l’un des hommes posa la main sur son épaule, et elle serra les dents d’un coup. Ce n’était pas un contact bienvenu, et la main de l’inconnu était lourde sur son épaule dénudée.

"Tu vas sagement nous suivre petite. Si tu résistes, tu risques de le regretter amèrement, toi et ton amie."

Il en était convaincu, c’était ça le pire. Malgré la présence d’autres gens, l’attitude visiblement énervée et prête à la bagarre de La et… Mais que fait Zaon ?! Il avait arrêté de jouer mais Lilà l’avait perdu des yeux, et elle n’arrivait pas à le localiser à l’oreille, il y avait trop de bruits en même temps autour d’elle. En revanche, vu la proximité, elle entendit clairement le déclic de l’étui de La et elle décida de faire confiance à la jeune fille, qui était plus prête à se battre que la fée. Après tout Lilà évitait principalement les conflits et ne voulait pas sortir son arme en pleine soirée tranquille devant tant de gens – trop de chances de blesser par inadvertance, ou autre.

Dites, messieurs, vous n'avez pas l'impression d'abuser un peu là ? A votre place, je la laisserait tranquille.

La n’était pas très impressionnante mais toujours plus que Lilà. La petite fée tourna la tête vers l’homme qui al touchait et bougea son épaule d’un mouvement sec pour qu’il la lâche, le fusillant de ses yeux violets.

« Monsieur, je vous prierais de bien vouloir me laisser tranquille, vous et vos comparses, avant que vous ne fassiez quelque chose de criminel. »

Elle restait polie mais sa voix était d’un froid glacial, que personne n’avait encore pu entendre en Tsuki depuis son arrivée. On entendait à l’acier de sa voix qu’elle n’était pas une petite chose sans défense, d’autant qu’elle avait mis la main sur sa pochette, un doigt glissé dans l’ouverture pour pouvoir s’emparer de son arme si nécessaire au plus vite.

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
KazumaDim 6 Nov 2016 - 21:39

Nouveau boulot, nouveau réseau de contact... 
Kazuma avait réussi à décrocher un petit boulot de serveur fort sympathique dans le bar "L'étoile chantante", bien qu'à temps partiel en cas de grosses fêtes...

Mais pour lui, qui était également étudiant à Seika depuis quelques années déjà, c'était un bon passe temps en dehors des cours et des missions. Surtout que depuis un moment, le jeune homme avait lever le pied sur l'adrénaline, surtout après le départ de Farone, son seul amour dans cette vie là.

Le demi dieu avait perdu un peu goût à la vie et eut besoin d'un certain temps pour se remettre à peu près a continuer la vie qu'il menait... Et quoi de mieux qu'un travail pour voir du monde et reprendre espoir ? 

C'était dur, certes, les entretiens d'embauches étaient tous assez farfelu, surtout avec la duplicité du garçon qui ne savait pas trop quelle personnalité mettre en avant lors des discussions sérieuses... Il lui fallait un juste milieu entre politesse et arrogance pour parvenir à ses fins dans ce monde cruel qu'est le travail.

Il ne réussit à trouver ce milieu qu'au bout de quelques essais et suites de trucs et astuces pour changer de personnalité en pleine conversation sans que ça ne se remarque !

----------------------------

C'est alors que sa longue et éprouvante soirée débutait dans ce bar... Après avoir enfilé la traditionnelle tenue de serveur, pantalon noir, chemise blanche, tablier noir et calepin en main... Kazuma était prêt à déambuler dans la salle pour prendre commande des convives présents à la soirée. 

Et franchement, tout se déroulait étrangement bien pour une fois. Le jeune homme ne s'ennuyait pas pour une fois à son travail, l'ambiance était au rendez-vous et il pourrait presque y prendre goût ! Le contact avec les collègues de service était aussi présent, et le feeling passait bien. Kazu se sentait à sa place pour une fois...

Mais le bonheur ne dure jamais longtemps dans cette branche de métier... Un malheur est si vite arrivé, et peut rapidement casser toute la soirée... 

Et en parlant de casse, le groupe de gens, bien alcoolisés, qui bousculait ce pauvre serveur Kazuma, allait réveiller la bête qui sommeillait en lui... Surtout que les propos tels que "Vente, Marché noir" l'horripilait au plus haut point, lui qui était Demi dieu et aussi une marchandise de choix en somme...

Alors que le garçon se relevait du sol, taché par l'hydromel et le jus de Citrouille noire si rare en ce monde, les mécréants s'approchaient d'un duo de filles dans un coin de la salle.
Si vendre quelqu'un parlait d'une des deux... Ils avaient honteusement tort sur leurs décisions ! 

Le jeune homme s'empressait de les suivre après avoir rassembler les débris au sol pour que quelqu'un les ramasse plus tard... Et en approchant, il ne pouvait constater que la scène était assez déplorable... Des fêtard en manque d'argent, mais pas en manque d'alcoolémie... Une petite fée qui allait servir de marchandise pour un trafic illégal... Et une humaine un peu déphasé à en juger ce qu'elle traînait avec elle... Et en y repensant, le demi dieu aurait déjà rapidement aperçu cette fille à Seika, lors du banquet, et dans les couloirs, mais sans connaitre son prénom.

Enfin bref ! Il était en colère et pour peu... On l'avait renversé, taché, et quelqu'un avait piétiné la fierté d'autrui en ayant décidé de la vendre... Impardonnable !
Kazuma s'approchait rapidement dans le dos du gaillard qui avait poser sa main sur la petite fille à table, et lui fit pareil pour attirer son attention...

Une fois fait, Kazuma ne put s'empêcher de faire une petite remarque lorsque l'énergumène se retournait pour voir ce qu'il se passait...

"J'espère au moins qu'avec tout ça... J'aurais un pourboire... PAS VRAI ?!"

L'homme ne comprenait rien à la situation et ne vu en Kazuma qu'une gène à éliminer avant de continuer son petit braconnage...

"Qui t'es toi ?! Dégage ! Avant que je te refasses le portrait !"

Le demi dieu n'eut pour réaction qu'un haussement de sourcil, il venait bien d'entendre une menace de la part d'un plouc bourré... Lui qui a bravé plus d'un monstre affamé en mission : Marécageux, Squelette géant, Garuda Blanc, Troll et gobelins, sans compter les plus faibles et inintéressantes créatures sur lesquelles il a littéralement marché sans pitié !

A cela... Il eut une réaction des plus naturelles... Bien que le crétin faisait quelques centimètres de plus que lui... Un coup de poing en plein visage est très vite parti ! Se calant sur sa joue gauche et le faisant reculer de trois pas par surprise... Il l'a fait... Il a mit son coup de la soirée... et en était totalement fier ! Son regard reprenait une ancienne habitude... Oeil droit rouge, signe que la mauvaise personnalité du garçon était dominante... et un sourire en coin presque malsain, affichant les dents du jeune homme.
Il rétorqua rapidement après ça :

"Tu crois sincèrement que je vais t'laisser faire ton petit business tranquillement ? T'es tombé sur la mauvaise personne mon pote ! Tant pis si je me fais virer... Mais je tiens à te corriger proprement... Vendre une vie... C'est juste intolérable..."

Reste à savoir si ce sera du 1 contre 1... A en juger par la hargne des deux autres, ils ne seraient pas trop de trois personnes pour aider la petite fée... Mais La et Zaon devait décider eux même de leurs actions et choix... Kazuma n'a fait que lancer les hostilités et mit le feu aux poudres... Sous l’œil attentif du reste des invités qui tentait de ne surtout pas prendre part à cette rixe...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
ZaonMar 8 Nov 2016 - 17:44

En temps normal, Zaon se serait certainement échappé sans faire de vague, il n'avait aucun réel intérêt à aider ces filles. Il avait d'autres objectifs à accomplir et donner un coup de main à des gens qui ne les partageaient pas, n'en été pas un. Cependant, il y avait une chose qu'il détestait par-dessus tout, interrompre une soirée avec de la bonne musique!

Si l'ange noir c'était approché de la porte, ce n'était pas pour s'enfuir, mais bien pour empêcher les trois crapules de s'échapper. De plus, cette histoire d'enlèvement l'intéressait beaucoup.

Alors que Zaon faisait le tour, cherchant une opportunité pour les prendre par surprise, un jeune serveur très énervé, prit partie à la rixe. Il infligea un magnifique direct du droit dans la face d'un des agresseurs qui se trouvait à la table des filles, suivit une tirade chevaleresque qui lui donnait un air de héros.

"Tu crois sincèrement que je vais t'laisser faire ton petit business tranquillement ? T'es tombé sur la mauvaise personne mon pote ! Tant pis si je me fais virer... Mais je tiens à te corriger proprement... Vendre une vie... C'est juste intolérable..."

C'était le moment d'agir pour Zaon. Profitant de la confusion généré par cette intervention impromptu, L'ange noir lança ses billes d'acier en direction du donneur d'ordre qui était resté en retrait. D'un geste de la main, façon puissant magicien, il activa la marque qu'il avait apposé sur les billes précédemment, afin de les transformer en une sorte de filet en fil de fer très fin. Effectivement, il n'avait pas assez de matière avec ses billes pour les transformer en quelque chose de plus solide. La taille des fils ressemblait à quelque chose près, à des cordes de guitare. Cependant, le nombre de fil était largement suffisant pour entraver le gaillard quelque seconde afin de pouvoir s'approcher de lui sans risque.

Une fois saucissonner correctement, Zaon ne tarda pas à lui foncer dessus et de le plaquer avec force. Ils passèrent tous les deux à travers une table ronde, la débarrassant au passage, avant de tomber lourdement au sol. Profitant toujours de l'entrave de son opposant, Zaon se redressa au-dessus de lui et lui mit un gros coup de point, comme un marteau sur un clou, ne laissant aucune chance au sale type.

Bien, celui-ci avait été éliminé assez facilement grâce à l'effet de surprise, mais ça va être plus difficile de se débarrasser des deux autres maintenant, sans compter qu'on ne savait pas s'il y avait d'autres gars de leur groupe qui allaient intervenir. Bref, L'ange noir avisera de la suite en fonction. En attendant, il s'approcha du serveur tout vénère afin de l'aider à combattre les deux autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 28/03/2016
Messages : 179
Race : Humaine
Pouvoir : /
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Elève
Soras : 566
Avatar utilisé : Ryuuko Matoi - Kill la Kill
Autre(s) compte(s) : Raphael A. Sullivan
Couleur de dialogue : #cc0033

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
La KyllerkaVen 11 Nov 2016 - 10:22


Bon, je n'ai pas eu le temps de faire quoique ce soit, et les mecs non plus d'ailleurs, car déjà un serveur sorti de nul part commence à agresser le mec avec une super droite dans la gueule. Oooh, joli ! Bon, avec un peu de chance, ça allait forcément énerver le monsieur, mais faut pas aller nous chercher les noises hein. Bon bah du coup, je peux refermer mon étui, ça n'a pas l'air d'en venir aux armes...

Soudain, un filet géant sortit de nul part enveloppa un des types et il se fit bien tabasser comme il faut par... le pianiste. Donc c'est un combattant lui aussi ou il a juste improvisé un truc ? Dans tous les cas, il a réussit à nous débarrasser d'un mec. Enfin, il en reste deux, mais bon, un coup dans le point faible des hommes, ça calme toujours les ardeurs ~ Bon, vous me laissez quelques secondes, le temps que je me gratte le genou parce... bah ça gratte, et je reprends.

Donc, alors que je pensais que tout était gagné d'avance, un des type alcoolisé me saute littéralement dessus et m'écrase au sol. Et c'est pas un putain de poids plume, il doit peser 130 tonnes le mec. J'ai du mal à respirer à cause de sa masse imposante, aussi j'essaie de me dégager comme je le peux.

Toi, tu vas rester là bien sagement...

Hein, sagement ? Ca veut dire quoi ? Enfin, dans tous les cas, je continue à essayer de me dégager tout en essayant de profiter de la moindre ouverture pour le frapper. En plus, il m'appuie sur le bassin ce petit con, il va me le péter... Bon sinon, tu te relève quand pour que je te mette un joli coup dans les testicules ?

Je sais pas si une quelconque puissance supérieure m'a entendue, mais quelques secondes après cette pensée, il se relève un peu, libérant ma jambe et j'en profite... pour lui en mettre un gros dans l'entrejambe. Bon, j'avoue, j'ai pas pu y mettre toute ma hargne étant coincée sous un camion, mais ça a suffit pour qu'il desserre son emprise. Je lui met un uppercut, me dégage et le laisse retomber au sol. Je m'en prends à lui pendant qu'il est encore au sol en lui donnant plein de coup de pieds :

NON MAIS DIT DONC, JE VAIS T'APPRENDRE A TE COUCHER SUR MOI, ENFOIRE !

Le pauvre en aura plein de bleus partout, je n'y vais pas de main morte... Parfois, j'entends des craquement secs pareil au bruit quand tu craque tes doigts, mais pas d'inquiétude, ce sont mes articulations qui font la tête. Et puis, je suis tellement occupée à gueuler -c'est devenu une telle habitude que je n'y avait pas fait attention tiens- que ça s'entend à peine.

•••

Caps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniMer 16 Nov 2016 - 7:20

A partir du moment où l’homme avait posé sa main sur Lilà, l’empêchant de bouger et se défaire de sa poigne sans intervention, tout se passa très vite pour la petite fée.

Un serveur – plutôt mignon si on omets son uniforme tâché d‘hydromel et de ce qui ressemblait à du jus de fruit noir et probablement tout aussi sucré – avait interpellé le rustre et ce dernier s’était retourné, forçant la petite fée à faire de même si elle tenait à son épaule. Lilà supposait que c’était celui qu’elle avait entendu se faire bousculer plus tôt, vu son énervement, et elle avait probablement raison, vu la droite qu’il mit à celui qui la tenait. Mais il dégageait quelque chose qu'elle n'arrivait pas à identifier et elle était bien contente qu'il l'ait défendue et non le contraire.

Lilà profita du mouvement de surprise pour se glisser un peu plus loin. Elle refusait de prendre part à une rixe de taverne, merci bien !  Même si l’intention était bonne au départ, à en juger par le petit discours du serveur.

Elle vit presque immédiatement l’homme que le serveur avait frappé se faire saucissonner par Zaon et un filet métallique ? Sérieusement ? et pouvait constater que La n’était pas en reste. Malgré une position peu enviable au départ, mais visiblement la jeune fille savait se débarrasser des gros lourdauds.

Lilà avait globalement saisi la situation et se trouvait devant plusieurs options : elle pouvait se lancer dans le combat en tant que tel et espérer mettre vite hors d’état de nuire le dernier rustre du lot. Elle pouvait tenter de calmer la foule qui commençait à s’exciter autour d’eux à cause du combat. Elle pouvait aller voir La et tenter de la convaincre d’arrêter de se briser les os sur le corps du mécréant qui gisant par terre par ses soins. Elle pouvait se faire toute petite dans un coin et espérer que ça passe. La dernière me tente bien mais …

Lilà se faufila derrière son sauveur et se précipita vers La, posant une main sur son bras et se postant dans son champ de vision – limitant les possibilités que la jeune fille se sente attaquée et la prenne pour cible .

« La ! Arrête, c’est bon, je crois qu’il ne se relèvera plus de sitôt. Au pire assieds-toi dessus et il ne bougera plus de la soirée vu son état. »

Sans le chercher spécialement, Lilà avait modulé sa voix, un peu comme pour chanter. Elle ne pouvait pas forcer les gens à faire ce qu'elle disait sans passer de marché, mais la magie autour de sa voix faisait qu’on l’écoutait de toute façon.

Ensuite elle se tourna vers les gens qui s’étaient réunis autour d’eux et qui les observaient. Certains discutaient – commentaient – et d’autres semblaient prendre parti. Lilà entendait tous les commentaires, les encouragements, les réflexions à voix haute, les remarques mesquines, chuchotements et autres et ça commençait à lui faire mal à la tête. Heureusement que l’adrénaline était forte pour l’instant.

« Encore un combat. Mais ils l’ont cherché aussi ! Se promener à découvert comme ça...!
- Moi je parie sur Tim ! Il peut l’avoir, il a physique de crevette l’autre !
- Plus on accepte de jeunes ici et plus ça se dégrade …
- C’est qui le nouveau-là ? Il a pas déjà bossé ailleurs ?
- Mais que quelqu’un fasse quelque chose pour arrêter ce spectacle enfin !
»

C’était une voix de femme âgée qui parvint à Lilà et elle en profita. Après quelques instants à tenter de calmer La, elle laissa la jeune fille et inspira profondément, du haut de son mètre tout rond, regardant chaque personne autour d’elle en parlant d’une voix forte et décidée, vibrante presque de magie.

« L’un d’entre vous a-t-il appelé les forces de l’ordre ? Rester à regarder et commenter quand d’autres se font violenter est une honte ! »

Le dernier mot était celui qu’elle avait limite crié, souhaitant de tout son cœur qu’il se répercute dans la tête de tous les spectateurs. Lilà n’osait pas tourner complètement sur elle-même de peur de se faire embarquer par le dernier qui était toujours debout et dont ses compagnons d’infortune ne s’étaient pas encore débarrassés. Elle ne pouvait qu’espérer se faire entendre.

J’aurais mieux fait d’aller me cacher …

Mais la vérité, c’était qu’elle détestait se sentir impuissante. Sa pochette était serrée dans sa main, les jointures blanchies par la crispation, mais elle ne s’en préoccupait pas, car elle foudroyait du regard les gens qu’elle pouvait voir.

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée au bar "l'étoile chantante" [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» MINI-INTRIGUE N°4 ✤ soirée à la belle étoile.
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Yosei, l'étoile du matin
» Une soirée à l'auberge (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: La Capitale :: Le centre-ville :: Grande place-