Partagez| .

Quitter le nid...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 91
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 1325
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoDim 19 Mar 2017 - 16:51

Un petit thème?:
 

Nous sommes à l’entrée de la tsuki’s academia. Le soleil pointait timidement le bout de ses rayons après les longues journées grises et froides de l'hiver, et l’on commençait à deviner aux vues de la végétation s'ouvrant lentement à la vie, que le printemps débutait enfin sont doux cycle voluptueux.
Même les esprits les plus sombres, et les humeurs les plus maussades ne pouvaient pas vraiment rester insensible à une nature belle et florissante, et l'allée de l'académie donnait une image agréable de l’endroit.. Cette nouvelle saison commençait sous les meilleurs auspices, et l’ambiance générale, tant en ville que dans l’établissement, était à la bonne humeur.
Au milieu de cette allée grandiose, s’avançait tranquillement une demoiselle à la chevelure rosée, happée dans une longue robe élégante teintée de violet et de bleu parsemé de détails et de couleurs claires. La peau de la femme était d’une extrême pâleur, et la voir avancer au milieux de la flore naissante baignée dans la claire lueur matinale donnait l’impression d’assister à une manifestation presque irréelle.
Elle était accompagnée d’un homme de grande taille au visage jeune, et à l’attitude forte, donc le teint clair et l'allure droite le présentaient comme un homme jeune et en bonne santé, Et la frêle demoiselle semblait ridiculement fragile par rapport à ce grand personnage. Elle avait le bras enroulé autour de celui du garçon, avançait les yeux clos, s’appuyant à lui, le laissant la guider avec une confiance touchante, et une certaine harmonie se dégageait de ce duo atypique faisant sa route a pas cours vers les portes de l'édifice dans une confiance touchante.

Cela dit, son apparente fragilité n'enlevait rien à la superbe de la femme, qui avançait, doucement, mais avec une aisance calme et fière.
Sa démarche inspirait la grâce et l’élégance, son menton vaguement levé vers le bâtiment montrait la détermination qui l'animait, et les yeux clos de la jeune femme sur son visage pâle et doux dégageaient une tranquillité et une sénérnitée apaisante que l’on eut volontiers admirer quelques minutes de plus.
Mais déjà, la demoiselle arrivait sous l’ombre du bâtiment.
Elle tourna la tête d’un côté, puis de l’autre, le souffle court, une expression de fatigue contenue sur le visage.
Airi, était le nom de cette femme. Au vu de la beauté qu’elle dégageait, on eut pu sans contexte parler d’une fille de bonne famille, élevée aux manières dans une ambiance stricte et un environnement propice au “bon” développement des jeunes filles, cela dit, cette impression disparaissait aussi vite qu’elle venait une fois que l’on prêtait plus nette attention au trait de son visage. Un air simple et sans prétention, ainsi qu’une touchante naïveté se dégageait de cette serenite, et elle semblait plus accessible et ouverte que l’on aurait pus croire en la voyant de loin. Elle s'arrêta à quelques pas de la porte du bâtiment, semblant d’une infinie fragilité dans son corps mince et sa robe ample, la tête légèrement inclinée vers le bas face à l’édifice imposant qui se trouvait devant elle, et son bras fermement accroché à son accompagnateur.

Elle émit un long soupir, les yeux toujours résolument fermés, et un fois qu’elle eut repris son souffle, Tourna son visage vers le jeune homme qui la soutenait, présentant une expression agitée d’une belle inquiétude. Elle s’exprima alors d’une voix douce et cristalline, et bien que son ton soit faible, il n’y avait pas à faire d'efforts pour l’entendre.

-” Tu penses que ça ira ? Tu préfères que je t’accompagne jusqu'à ta salle ?..”


Dernière édition par Airi Buraindo le Dim 26 Mar 2017 - 10:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 05/03/2017
Messages : 153
Race : Neko ♥
Pouvoir : TROLOLOL
Habitat : Académie Seïka
Métier : élève (au club de kendo si possible)
Soras : 1103
Avatar utilisé : J'en sais vraiment rien. En vrai j'ai tapé homme neko cheveux noirs sur google image, j'ai cliqué et pouf. mais sinon voilà la source originale https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/1f/d7/c0/1fd7c0674513553c218b464c0b2c36dc--hair-ideas-anime-neko.jpg
Autre(s) compte(s) : Felles Nightblood
Couleur de dialogue : La couleur préférée des chats. "nya ♥️"
Non, en vrai ça pourras varier selon la situation.

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 40/60/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Kukai SawakaDim 19 Mar 2017 - 18:15

Peur ? Angoisse ? Excitation ? Bonheur ?
Ca fait tellement longtemps que je n’ai pas été à l’école, je me dois de garder une attitude correcte, j’ai réussi les examens d’entrée, je n’ai pas intérêt à faire fausse route.

Mais bon… j’ai Airi, mon amie de la rébellion qui m’accompagne. Etrangement, je me sens en sécurité à ses cotés. Elle est deux fois plus petite et je ne sais combien de fois plus faible que moi mais bizarrement, je me sens comme un enfant ayant besoin d’affection et de protection. Je pense que sa devrai aller, elle me fait confiance et je lui fais confiance aussi. Pourquoi ça n’irais pas ?

Plus sérieusement, je suis quand même heureux de pouvoir reprendre un cadre de vie convenable, des études et un avenir assez… J’en sais rien au fait, je ne sais même pas ce que je veux faire plus tard.

Aussi, quand je vois le temps qu’il fait, le son des feuilles se frottant au vent, le chant des oiseaux, les sourires sur les visages des élèves et parents d’élèves, je me dis que j’ai pu réussir. J’ai réussi à m’en sortir, plus de harcèlement, plus de directeur meurtrier, plus de police tortionnaire, plus de dictature. Non, c’est fini tout cela, je peux enfin tout recommencer, apaisé, voilà. Apaisé, voilà mon sentiment, je suis apaisé.

D’ailleurs, Airi m’a demandée si elle voulait que je l’accompagne.

Evidement que je veux qu’elle m’accompagne, je ne veux pas rester tout seul comme un chien errant, maintenant, j’ai une amie, et bien nous allons rester jusqu’à la fin de ce voyage. Je vais être accompagné de mon amie. Quel bonheur.

A l’académie, j’ai choisi de faire des études généralisées car je ne sais même pas ce que je veux faire plus tard. Mais je sais que je suis fier de m’être inscrit au club de kendo. C’est un des seuls souvenirs de mon ancien monde, un paradis dans un enfer.

Je suis empli d’espoir pour cette nouvelle année, je sens que je vais galérer en maths, mais je vais tout faire pour m’en sortir. Et puis, qu’est ce que j’y perds ? Aucune connaissance n’est une perte.
L’air est frais. Il est agréable à sentir sur mon visage, j’aime le son ambiant de cet endroit qu’est le grand portail. Je sais que je me répète, mais ce point est important.

De plus, je suis en train de me poser une question. J’accompagne Airi, donc elle à pus venir, mais comment va-t-elle rentrer ?

Je suis sûr qu’elle trouvera un moyen, mais je dois lui poser la question.

« Oui Airi, je veux que tu m’accompagne, cela me ferais très plaisir. Mais avant cela dis-moi… Comment vas-tu faire pour entrer ? »

•••



Dernière édition par Kukai Sawaka le Lun 20 Mar 2017 - 8:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 91
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 1325
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoDim 19 Mar 2017 - 20:01

Airi gardait son bras accroché au jeune garçon. Bien sûr, elle pouvait le lâcher, et marcher d’elle-même, mais elle aimait s’en remettre à quelqu’un de temps à autre, et comme elle n’aurais plus cette occasion pendant un moment, elle voulait en profiter..De son côté, voilà un temps qu’elle parcourait ce monde, et elle avait été heureuse d’y croiser un visage.. Ou plutôt une voix familière, et cela lui faisait un peu de peine de devoir le quitter après si peu de temps. Elle s’était beaucoup attachée a son ami en peu de temps, et en venait a espérer que les semaines ne soient pas trop longues, affin qu’elle puisse le voir au moins en week-end.

La jeune femme sembla “examiner” la cours, tournant son doux visage de droite a gauche, les yeux toujours clos cela dit.
Elle poussa un long soupir. La plupart des gens semblaient curieux a leur sujet, tandis que d’autre se contentaient de les ignorer. Elle sourit vaguement. L'ambiance était bonne, et au vu de ce qu’elle ressentait, l’endroit semblait agréable. Elle n'aurait pas a s'inquiéter pour son compagnon.
La jeune fille aimait prendre son temps, et les discussions avec elle étaient en général calmes et posés, souvent agréable a suivre, mais parfois,il pouvait être stressant d’attendre la réponse de la petite magicienne, qui prenait le temps de peser chacun de ses mots avec le plus grand soin a chaque phrase.
C’est donc après quelques secondes qu’elle finit par s’exprimer d’une voix douce et rassurante

“Allons allons. Je pense que nous ne rencontrerons pas de problème à ce sujet la. Je suis en quelque sorte, ta tutrice. T’accompagner ou te rendre visite de temps à autre ne me sera, il me semble, pas interdit.
De plus, il serait même de bon ton que je t’accompagne au moins pour ton arrivée.”


Une chose inhabituelle de la part d’Airi, était le tutoiement.
En réalité, elle n’avais tutoyé, depuis son entrée dans la résistance, que deux personnes : Kyoma, et Kukai. Cette évolution s'était faite lentement, et il lui avait fallu près de deux ans pour enfin se mettre a tutoyer le jeune homme. Cela dit, cela ajoutait entre eux une proximité et une intimité rudement gagnée, et d’autant plus appréciable et rassurante à entendre, car il était signe d’une amitié forte, et ardemment méritée, renforcée par le temps et l'entraide..

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 05/03/2017
Messages : 153
Race : Neko ♥
Pouvoir : TROLOLOL
Habitat : Académie Seïka
Métier : élève (au club de kendo si possible)
Soras : 1103
Avatar utilisé : J'en sais vraiment rien. En vrai j'ai tapé homme neko cheveux noirs sur google image, j'ai cliqué et pouf. mais sinon voilà la source originale https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/1f/d7/c0/1fd7c0674513553c218b464c0b2c36dc--hair-ideas-anime-neko.jpg
Autre(s) compte(s) : Felles Nightblood
Couleur de dialogue : La couleur préférée des chats. "nya ♥️"
Non, en vrai ça pourras varier selon la situation.

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 40/60/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Kukai SawakaDim 19 Mar 2017 - 22:02

Ahhh, super, elle accepte de m’accompagner. De plus, elle se montre rassurante avec moi. C’est agréable de l’avoir près de moi. Je vois son visage se tourner comme si elle admirait le paysage. Elle me remonte le moral et… elle à raison, elle est un peu comme une tutrice pour moi donc ça va. Je ne pense pas le directeur s’y opposera.

Nous avançons donc, pas à pas, de plus en plus proche de l’entrée, nous allons assister à la conférence de début d’année, enfin… j’espère qu’elle sera aussi avec moi. Je me sentirais assez mal si elle n’était pas là jusqu’au bout. Nous somme tellement confidents qu’elle me tutoie, chose qu’elle ne fait jamais avec une simple connaissance.

Je suis à la fois apaisé par le fait de retrouver une vie normale, mais je suis aussi stressé par ce début d’année. J’essaye de faire de mon mieux pour cacher mes émotions et afficher un simple sourire courtois. Cependant, je n’arrive pas à imaginer ce que va devenir Airi une fois que nous serons séparés. J’espère au moins pouvoir aller la voir le weekend.

Nous sommes dans la cour, toujours main dans la main, un géant et une petite. Certaine personne me dévisagent mais je n’y prête pas attention, j’ai connu pire. Je vois les professeurs, jeunes ou vieux, ils ont l’air si cultivés, si lointains mais si « humains » à la fois, le genre de personne distante mais qui a une place dans son cœur pour chaque élève.

Je vois aussi, la personne qui gère aussi le club de kendo.

L’endroit est très agréable, je vais avoir beaucoup de cours, et beaucoup de camardes, je le sens.

J’arrive à peine à comprendre quelle chance j’ai.

Le soleil montre doucement ses rayons, les élève se retrouvent ou se rencontrent pour la première fois, c’est si dense ici.

Mais soudain, je commence à paniquer, je ne sais pas pourquoi, mais mon sourire est devenu un visage plutôt apeuré. Je ne peux plus continuer, j’ai trop de choses dans ma tête, si je rate mon année, si les élèves sont comme sur terre ? Si Airi est seule ? Je n’arrive pas à penser comme il le faut. Je m’arrête net et dis à Airi :
« On peut rentrer s’il te plaît ? J’ai peur. »

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 91
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 1325
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoDim 19 Mar 2017 - 23:21

La jeune fille continua sa marche auprès de son ami. Il y avait plus de monde que ce a quoi elle s'attendait, mais rien de particulier a sentir pour la petite aveugle.
Doucement, et subtilement, elle sentit un changement dans l’âme de son ami. Il semblait devenir stresser, et son bras devenait tendus tandis qu’il lui demandait s’ils pouvaient rentrer rapidement..
La belle jeune femme émit un soupir attendri. Elle connaissait bien le grand jeune homme et ses petites sautes d’humeur, aussi elle ne s'inquiéta pas vraiment. Elle aimais en fait, cette honnêteté précieuse a avouer sa peur, que l’on trouvait rarement chez les hommes, et cela rendait le jeune garçon d’autant plus cher a la jeune fille qu’elle n’avais jamais vraiment connus de personnes comme lui.
La frêle jeune fille stoppa son mouvement et poussa son ami a en faire de même en lui retenant doucement le bras, puis lui pris une main. Elle leva la tête vers lui, puis elle ouvrit ses yeux, révélant la paisible et profonde couleur améthyste de ses iris aveugles.
Elle posa sa main sur la joue de son ami.. Et quelle main.. La peau de la jeune fille était d’une douceur rarement égalée, et sa rassurante tranquillité semblait pulser a travers sa peau fraîche dans un lent fleuve de calme et d’émotion positive. un contact d’une volupté rare, suivis d’un doux sourire dont elle avait le secret. Elle présentait a son ami un visage respirant la gentillesse et la douceur. Un visage apaisant, capable sans doute, de calmer les plus fous, de faire pleurer les plus cruels et de faire sourire les plus tristes des hommes.
Elle prit alors parole de sa faible voix caressant les oreilles comme la soie caresse la main :

Allons allons.. Tu es un grand garçon maintenant, tu n’a pas a avoir peur.. je suis certaine que tu te plairas ici.. Bien sur, quelques mots ne suffirons a exprimer ma peine de te voir partir ainsi.. Mais sans doute est-ce dans nos veines, et tout cela est écrit. Je ne doute pas que tu viennes me voir,et moi, je n’y manquerais pas. Ne perds pas espoir.
C’est une nouvelle vie pour nous qui commence, alors allons y, ne laissez pas passer cette chance.
Prends ton courage a de mains, et continuons.. Reste toi-même,, et ces gens t'aimeront.. ecoute moi, et fais moi confiance, car, c’est la notre nouvelle vie qui commence !


Elle ponctua sa phrase par un rire doux et cristallin.. C’était une façon originale qu’elle avait de s’amuser. Parler en vers semblait la détendre et la distraire, et parfois, il lui arrivait de se laisser aller a ce genre de petit jeux. Elle ne pensait cela dit pas moins ce qu’elle venais de raconter a son ami, et savait que la peur de ce dernier n’était que passagère. Et bien que sans le montrer, la jeune fille aussi fut inquiète de ne plus voir son ami, elle avait le sentiment que tout irait bien.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 05/03/2017
Messages : 153
Race : Neko ♥
Pouvoir : TROLOLOL
Habitat : Académie Seïka
Métier : élève (au club de kendo si possible)
Soras : 1103
Avatar utilisé : J'en sais vraiment rien. En vrai j'ai tapé homme neko cheveux noirs sur google image, j'ai cliqué et pouf. mais sinon voilà la source originale https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/1f/d7/c0/1fd7c0674513553c218b464c0b2c36dc--hair-ideas-anime-neko.jpg
Autre(s) compte(s) : Felles Nightblood
Couleur de dialogue : La couleur préférée des chats. "nya ♥️"
Non, en vrai ça pourras varier selon la situation.

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 40/60/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Kukai SawakaLun 20 Mar 2017 - 8:51

C’est vrai, elle a raison, je n’ai pas de raison devoir peur. C’est cette vie qui est la nôtre maintenant, je suis pitoyable des fois. Elle me promet même de ne pas manquer à me revoir le weekend. Ses mots, ses vers, ses rimes m’ont beaucoup touché et c’est une chose que j’adore chez mon amie. Elle réfléchit tout le temps à sa manière de parler. Chose que je ne fais jamais, je n’ai jamais eu beaucoup de tact malgré mon côté gentleman parfois.

Elle m’a bien remonté le moral je dois donc lui montrer une preuve qu’elle compte pour moi. Je me mets donc à lui faire un sourire tout joyeux, à me détendre et aussi, je l’attrape et la pose sur mes épaules pour continuer notre route vers mon dortoir. Elle m’a rendu le sourire, je vais donc moi aussi essayer de la faire rire, normal non ? C’est donc en faisant ma pitrerie que j’espère la faire rire, et puis aussi, petite comme elle est, marcher doit la fatiguer un peu je pense. Et je ne parle même pas de la crampe qu’elle risque d’avoir en continuant à tenir la main à un géant.

Mais avant de la porter, je me remets à penser à l’échoppe d’Airi, c’est vrai que ça doit être dur pour elle aussi. Je dois donc la rassurer aussi. C’est donc pour cela qu’en même temps que les hirondelles annonçant le printemps passent au-dessus de nos têtes, je l’enlace comme un enfant se logeant dans les bras de sa mère.
Je me sens bien dans ses bras, je ne comprends toujours pas ce sentiment de sécurité que j’ai avec elle mais il me plaît. Dans cette étreinte, je lui susurre aussi quelques mots
« Bonne chance à toi aussi pour ton échoppe »

Une fois l’étreinte terminée, je la mets enfin sur mes épaules, grand sourire aux lèvres et c’est parti jusqu’au dortoir.

« Allez, c’est parti ! »


•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 91
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 1325
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoLun 20 Mar 2017 - 19:01

En sentant l'âme de son ami s’illuminer d'une joie nouvelle, le sourire de la jeune fille s'élargit légèrement. Elle aimait ce côté de lui. Il n’était pas homme a se prendre la tête, et ne restait jamais longtemps dans une attitude négative pour peu qu’on lui apportait du soutien. Elle s'apprêtait a reprendre sa route lorsqu’il la prit dans ses bras avec tendresse. Bien sur, ce geste la touchait, mais elle n’était jamais a l’aise avec les contacts physique comme ceux la. Elle garda quelque seconde un sourire gêné sur le visage, avant de se détendre et de caresser le haut du crâne de son ami.. Il pouvait être un peu enfantin de temps a autre, et il fallait bien admettre qu’elle trouvait ça attachant. Elle sourit d’un air bienveillant, acceptant par la même occasion l’étreinte de son ami.

Merci beaucoup. Je pense que je me débrouillerais.. Mon maître est doué, et intelligent.. Il ne m’aurait pas laissé m’installer seule s’il ne m’en avait cru capable. Je pense que tout ira bien pour moi, rassure-toi.
Elle ajouta après un fin rire distinguer ;

Et puis, si besoin, je ferais appel a toi!

Au final, la jeune fille laissa échapper une exclamation de surprise lorsque ses pieds quittèrent le sol, et qu’elle se retrouva sur les épaules de Kukai. Le jeune homme était impulsif, et sans doute la jeune fille était-elle habituée a un tel comportement, cela dit, elle montrait tout de même quelques signes de gêne, et bien que ses jambes remerciaient le demi-chat, la magicienne ne pus s'empêcher de se plaindre une fois perchée sur les épaules de Kukai, Parlant légèrement plus vite qu'à l'accoutumer

A-Allons allons, tout ceci est inconvenant, Je ne pourrais pas être crédible en tant que tutrice si tu me porte ainsi!

“Inconvenant”. Voilà un mot qu’elle avait l’habitude d’employé a toute les sauces et si l’on devais considérer un tic de langage chez Airi, voilà celles qui viendrait a l'esprit de n’importer qui la côtoyant suffisamment. En réalité, les manières d’être d’Airi étaient simples, fidèles a la consigne, et elle avait pour habitude de ne jurer que par la “convenance”. Son attitude gracieuse et douce venait sans doute de la, mais cette constante invocation de l'étiquette et du bien paraître pouvait devenir, pour ceux qui la côtoyaient souvent. Au mieux mignon, au pire agaçant, d’autant plus que ce que l’étiquette dicte, Airi ne le désire pas toujours, aussi fallait-il souvent faire attention a lire entre les lignes, car a toujours la laisser dans sa “perfection”, elle en venait souvent a se blesser bêtement, bien qu'elle n'avait pas tendance a discuter longtemps quand la consigne allais contre ses envies..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 05/03/2017
Messages : 153
Race : Neko ♥
Pouvoir : TROLOLOL
Habitat : Académie Seïka
Métier : élève (au club de kendo si possible)
Soras : 1103
Avatar utilisé : J'en sais vraiment rien. En vrai j'ai tapé homme neko cheveux noirs sur google image, j'ai cliqué et pouf. mais sinon voilà la source originale https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/1f/d7/c0/1fd7c0674513553c218b464c0b2c36dc--hair-ideas-anime-neko.jpg
Autre(s) compte(s) : Felles Nightblood
Couleur de dialogue : La couleur préférée des chats. "nya ♥️"
Non, en vrai ça pourras varier selon la situation.

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 40/60/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Kukai SawakaLun 20 Mar 2017 - 23:57

Elle a tout a fait raison, pourquoi est ce que j’agis comme ça moi ? C’est surement une question qui n’aura jamais de réponse. Mais bon, ce n’est pas grave, je la pose doucement en faisant bien attention à ne pas la blesser ou lui faire mal.

« Pardonne moi Airi, je voulais te faire rire et aussi te permettre de te reposer. Tu sais, tu n’es pas lourde du tout, je pourrais te porter toute la journée, j’aurais du mal à le sentir. Mais je remarque que ce n’étais pas la bonne solution. On marche jusqu’au dortoir ? Je vais gagner mon premier duel de kendo pour me faire pardonner, et je te dédirais tout l’honneur du combat, je te le promets.»

Une fois mes excuses faites, je me relève de mon salut courbé à la façon des arts martiaux, Je reprends mon simple sourire calme et posé qui donne un sentiment d’apaisement et de tranquillité. Je prends doucement la main de mon amie pour éviter qu’elle ait à chercher la mienne par elle-même et nous continuons doucement notre route vers les couloirs pour ensuite arriver proche de l’aile Améthyste.

Nous sommes proches des dortoirs pour garçons, et je commence à me dire que l’endroit est très agréable, j’aimerais vraiment qu’Airi puisse voir cela. L’endroit est tellement beau. Je vois les gens poser leurs bagages et aussi d’autres sortir de leurs chambre pour faire je ne sais quoi. Peut-être aller en cours. D’ailleurs, cela me fait penser au fait que je risque d’avoir un gros retard pour cette année, j’espère que je ne serais pas obligé de redoubler. Tant qu’à faire, autant directement demander à Airi.

Mais avant cela, je veux encore sentir le vent frotter mes oreilles, ma peau, ma queue. Je ne sais pas pourquoi, mais je me sens mieux neko que humain, je ne demanderais à changer pour rien au monde. Mais aussi, je m’inquiète un peu pour le boulot qui sera à faire mais bon… Je m’en suis sorti sur terre, pourquoi pas ici en sachant que j’ai un cadre de vie bien meilleur ici que sur terre ? Je sens que je vais avoir une réponse à chaque question.

Cela va être amusant en vrai, quand on y pense, rencontrer des elfes, des démons, des anges, des esprits, et un tas d’autres créatures, c’est super chouette d’avoir une telle diversité dans un si petit, endroit. Enfin petit, c’est vite parlé, je sens d’ailleurs que je vais me perdre souvent avant de trouver de bons repères dans cette école. Et puis bon… les ainés seront toujours là pour me guider au début je pense. Je sis empli d’espoir.

Airi qui me console au moindre bobo, une grande diversité dans ce monde,… que demander de plus, je vous le demande. Sans parler même des amis que je risque de me faire dans cette école. Cette année va aussi être agitée, contrôles, examens, amis, visites avec Airi. Si ce n’est pas chouette tout ça. Je ne sais même plus pourquoi j’ai eu peur tout à l’heur. Peur de l’inconnu ? Surement, mais ce n’est pas ça qui va ralentir le super talent d’Airi. Elle est vraiment formidable.

Mais c’est que je me perds dans mes pensées moi, je m’égare, je suis un peu trop rêveur je trouve. Je dois la poser cette question pardi.

« Dis moi Airi, toi qui est plus âgée que moi, est ce que tu pourrais me dire si je risque de redoubler cette année ? Je sais que j’ai un gros retard, mais je ne veux pas redoubler, mais en même temps, j’ai envie de réussir. Alors dis-moi s’il te plaît, est ce que je dois redoubler ? »

Ça ne m’as vraiment pas dérangé de lui poser la question, mais ce qui me dérange, c’est le fait d’avoir risqué de lui dévoiler une autre angoisse. Et oui, je ne veux surtout pas redoubler. Comme ça, je pourrais passer plus rapidement a l’étape supérieure, mais d’u autre côté, j’ai aussi peur de passer et de ne rien comprendre l’an prochain.
Pourvu qu’elle n’est rien captée. Je veux qu’elle se dise que je commence les cours sans angoisse. Et aussi, je voudrais savoir si elle aussi est angoissée.
Je lui demande alors tout de suite après,la dernière question que je lui ait posé

"Et toi au fait, tu ‘est pas trop angoissée à l’idée de rester avec ton maître dans cette échoppe ? Tu sais, même si il n’y a pas de dictature dans ce monde, il y’a toujours du danger, j’ai peur pour toi. Alors, promet moi de rester prudente, je t’en prie."











•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 91
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 1325
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoMar 21 Mar 2017 - 20:37

La jeune fille soupira doucement au moment où elle fut reposée sur le sol. Elle était fatiguée, mais ne pouvait pas vraiment se permettre d'écarts de conduite dans un tel lieu. Elle titubât vaguement au moment de toucher le sol, attrapa de nouveau le bras de Kukai, et repris la marche en sa compagnie. Elle fut prise d’un doux rire attendri a l’entente des excuses maladroite de son ami, et lui répondit d’un ton calme et rassurant ;

Allons allons -Elle commençait souvent ses phrases ainsi - tu sais bien que ce n’est pas le problème.. Je vais devoir me déplacer par moi-même plus fréquemment, il faut que je m’entraîne un peu !
Elle crut bon d’ajouter ensuite, probablement pour motiver son ami, et ne pas laisser ses excuses sans réponses ;
Enfin.. Maintenant que tu a fait cette promesse, je compte sur toi pour la tenir !
Du moment que cela n’influe pas sur tes études.


Alors qu’ils étaient proches du dortoir, la jeune fille émit un soupir. Elle ne voyait pas bien sûr.. Pourtant, elle sentait plus, sans doute, que n’importe qui.
Autour d’elle voletait un flux d’âme calme et régulier et tandis que le corps de la jeune femme frémissait sous les caresses douces des émotions positives environnantes, elle inspira longuement pour s'imprégner de l’odeur du printemps naissant.. Elle ne voyait rien, et regrettait presque pour son ami qu’il ne puisse pas sentir le monde comme elle, car la beauté du bien-être simple et pourtant si grand des mortels en cet instant, les flots d'âmes montant lentement vers la surface de la rivière de l’Art et lui donnant une aura pure et claire.. Une merveille que ne pouvaient “voir” que ceux dont la pureté du regard n’avaient été souillée par la vue ..

Airi en était la de sa réélection, lorsqu’elle fus interrompus dans le cours calme de ses pensées par son ami. Sa question était lancée un peu de manières nonchalantes, mais il était inutile d'essayer de tromper le jeune mage d’Art. Elle lui répondit sur un ton tout aussi détacher, faisant comme si elle n’avait pas remarqué ses inquiétudes.

Allons Kukai.. Nous ne sommes pas ici depuis deux jours, nous connaissons suffisamment ce monde, et je ne pense pas avoir été une mauvaise professeur lors de nos péripéties.. Tu a passé l’examen d’entrée, a mon avis, si tu fais attention a tes études, tout devrait bien se passer.
Et dans le pire des cas, je pourrais t’aider, tu le sais bien !
Elle ponctua de nouveau sa phrase d’un gentil sourire à son ami, l’air de dire “tout ira bien, ne t’en fait pas”


Elle continua sa route, sachant que son ami comprendrait. C’était un sujet important, mais il valait mieux ne pas trop y faire attention pour éviter une pression inutile.
Cela dit, elle fut légèrement prise par surprise pour la dernière question. Bien sûr, elle aurait dû s’attendre à ce qu’il lui pose, mais pourtant, elle avait un peu redouté ce moment.
Les sentiments de la jeune femme étaient, en réalité, très partagés, et sans doute ne savait-elle pas elle-même ce qu’elle pensait. Bien sûr, elle avait eu le temps de se préparer, et était largement assez compétente pour gérer une boutique, d’autant plus qu’elle ne serait jamais à cours de travail avec les matériaux à acheter ou récupérer, cela dit.. Et bien, le fait de se retrouver seule à nouveau l’inquiétait beaucoup. Voilà maintenant un long moment qu’elle faisait route avec son ami, et elle ne se voyait pas vraiment reprendre une existence avec la solitude et le silence pour compagnie.. Elle espérait pouvoir tisser des lien avec sa clientèle, ne serait-ce que pour trouver -Peut-être- des amis?
Bien sûr, elle avait des projets.. Mais elle était un peu stressée. Et bien que la crainte d’Airi n’ait pas les mêmes racines que celle de Kukai, elle était pourtant bien présente.
Cela dit, elle ne perdit pas son sourire bien que sa main fût, l’espace d’une seconde, resserrée, Air répondit avec la lenteur et la détente habituelle.

“Et bien.. Je ne pense pas que j’aurais de problème.. De plus, mon maître a une autre échoppe en ville, donc je serais seule la plupart du temps. Mais tu me connais. Je suis toujours prudente. Tout ira bien. Ton inquiétude me touche beaucoup, merci pour ça..


Elle marchait un peu au hasard, guidée par son ami, ne sachant pas que la porte ou ils devraient se séparer était a quelque mètres..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 05/03/2017
Messages : 153
Race : Neko ♥
Pouvoir : TROLOLOL
Habitat : Académie Seïka
Métier : élève (au club de kendo si possible)
Soras : 1103
Avatar utilisé : J'en sais vraiment rien. En vrai j'ai tapé homme neko cheveux noirs sur google image, j'ai cliqué et pouf. mais sinon voilà la source originale https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/1f/d7/c0/1fd7c0674513553c218b464c0b2c36dc--hair-ideas-anime-neko.jpg
Autre(s) compte(s) : Felles Nightblood
Couleur de dialogue : La couleur préférée des chats. "nya ♥️"
Non, en vrai ça pourras varier selon la situation.

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 40/60/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Kukai SawakaMer 22 Mar 2017 - 23:33

Nous continuons de marcher vers ma chambre, et j’aperçois la porte, une porte simple avec écrit dessus, « Chambre 2-M ». C’est bon, c’est la fin du voyage. Je suis enfin un vrai étudiant. Je vais étudier et faire tout ces tucs avec des amis comme, des vacances. Comme c’est risible, je pense déjà aux vacances alors que je n’ai pas encore commencé à étudier. Je suis vraiment irrécupérable. Mais bon… je vais être bien dans cette chambre. Enfin, je dis ça je ne l’ai même pas ouverte, j’ai juste mis la clé dedans. Avant d’ouvrir, je demande à Airi : « ça te dirais qu’on ouvre cette porte ensemble ? »

Une fois la demande faite, je prends ma respiration, et je pousse un léger sourire, comme si je me retenais de je pas éclater de rire, elle va bien me manquer. On a passé tellement de temps ensemble, je me demande bien à quoi va ressembler la vie sans elle. Mais je qui me fait le plus rire, c’est que je pense encore à Lila qui est peut-être de ce monde, ici, avec nous, je ris de ma bêtise. Les chances pour qu’elle soit là sont infimes. C’est drôle quand on y pense, mais à la fois, c’est sérieux. Si la femme que j’aime est en ces lieux, et vu son âge, elle pourrait bien être élève. Tient, je me rends compte que je n’ai jamais posé la question à Airi, il va falloir que je li la pose…

Je n’arrive toujours pas à croire que j’en suis arrivé là. C’est tout simplement fantastique.

« Au fait, Airi, dans la rébellion, il y’avait une certaine Lila Kuhaku… dis moi, tu e l’aurais pas croisé ? Je sais que c’est bête de te demander ça mais… je voudrais que tu répondes à cette question. »
J’ai dit ça tout en rougissant, ça aurait été flagrant si elle n’était pas aveugle. Ouf, je suis sauvé.

HRP:
 

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 91
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 1325
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoJeu 23 Mar 2017 - 18:37

Quand son camarade cessa d’avancer, la jeune Airi poussa un soupir discret pour se stopper a son tour.. Elle avait la tête basse, haletait très vaguement, et elle s’appuya contre un mur un instant pour reprendre son souffle. Une fois cela fait, elle tourna ses yeux clos vers la porte, hocha doucement la tête, un sourire aux lèvres, et posa la main sur celle de son ami.
Faisons donc cela.. 1.. 2.. 3!
*Elle poussa donc la porte donnant sur la chambre qu'allait occuper Kukai pour les prochain mois, et pencha la tête sur le côté tandis qu’elle se tournait vers son ami*

Alors ? Tu penses que ça t’ira ?

La jeune fille avait parlé sur un ton quelque peu inquiet, préoccupée par le bien-être de Kukai, peut être plus que de raison. Elle ne sentait pas grand chose, et cette chambre lui semblait triste.. Personne n’y avait séjourné depuis un moment, et bien que l’odeur et les résidus d’âme laissaient à penser que l’endroit était bien entretenu, elle était un peu stressée par cette absence de vie dérangeante qui titillait les sens magiques d’Airi.
Bien sûr, ce genre de chose, elle avait fini par le comprendre, n’était pas visible pour beaucoup de monde, cela dit, elle ne pouvait s'empêcher de se baser la dessus pour donner ses ressentis.
Ce qui était sur, c’est qu’elle aurait sans doute eu du mal a supporter une chambre comme celle la, et les meubles et matelas étaient tellement propre et tellement neuf qu’elle ne les percevaient pratiquement pas. Elle poussa un soupir, et préféra se concentrer sur ce qu’elle sentait a l’extérieur.

Airi en était là de ses pensées, quand tomba la question de son camarade. Elle sera vaguement les lèvres, l’air désolé.. Ce n’était pas la première fois qu’il lui parlait d’elle, et a chaque fois que le pauvre homme prononçait ce nom, même en tentant de paraître anodin, son âme vacillait d’une manière déchirante.. Airi répondit de nouveau a cette question, d’une voix plus douce encore qu'à l'accoutumer.

“Je ne peux pas vraiment te dire.. J’ai beaucoup entendus parler d’elle, comme de toi d’ailleur, par Kyoma tandis que nous étions a la résistance.. Cela dit, je ne l’ai pas beaucoup rencontrée, car elle passait beaucoup de temps sur le terrain.. Comme toi en réalité.
Et.. Je n’ai pas entendus parler d’une personne portant un nom semblable durant notre long séjour dans ce monde.. Alors je ne sais pas.


Elle posa sa main sur celle de Kukai

Je suis désolé Kukai.. J'espère que tu la retrouveras..

Elle passa un petit moment a ne rien dire, laissant son amis penser a son deuil, puis soupira doucement. Elle s’accrocha a une manche de son camarade, se mis sur la pointe des pieds, et tendis le bras pour aller caresser tendrement l'arrière des oreilles du jeune kemonomimi.

Allez.. Pas la peine de s’attarder la dessus.. Un nouveau départ t’attend.. Essaye de négocier le virage correctement.. Tu finiras peut-être par la retrouver..

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 05/03/2017
Messages : 153
Race : Neko ♥
Pouvoir : TROLOLOL
Habitat : Académie Seïka
Métier : élève (au club de kendo si possible)
Soras : 1103
Avatar utilisé : J'en sais vraiment rien. En vrai j'ai tapé homme neko cheveux noirs sur google image, j'ai cliqué et pouf. mais sinon voilà la source originale https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/1f/d7/c0/1fd7c0674513553c218b464c0b2c36dc--hair-ideas-anime-neko.jpg
Autre(s) compte(s) : Felles Nightblood
Couleur de dialogue : La couleur préférée des chats. "nya ♥️"
Non, en vrai ça pourras varier selon la situation.

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 40/60/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Kukai SawakaVen 24 Mar 2017 - 22:42

J’ai toujours été très touché par la bonté naturelle de mon amie, elle est si innocente, si pure, c’est un vrai plaisir de l’entendre me parler ainsi, franchement j’abuse. Sérieusement, quelqu’un de normal me frapperais avec les questions chiantes que je pose tout le temps. Je suis vraiment un gamin. Mais Airi, Airi, elle qui est si gentille, si douce. C’est vraiment une amie formidable. Elle me console et me pare bien plus calmement que d’habitude. Je ne savais même pas qu’un tel calme pouvait exister.

Ma chambre à l’air toute neuve, il y’a une odeur de ce produit qui sert à purifier l’air d’une pièce, il n’ya pas de poussière, on pourrait presque se voir sur le parquet clair de la chambre. Pourtant, il y’a quelque chose qui cloche. Je suis en colocation, donc il devrait y avoir un peu d’usure dans la chambre. Mais bon… peut-être que mon colocataire à une sorte de magie qui permet de remettre la pièce comme neuve chaque fois qu’il veut faire le ménage. A voir. Ce qui est sûr avec cette chambre, c’est que je vais être bien, elle est grande, spacieuse, il y’a plusieurs bureau, ce qui va être pratique pour m’aider à m’organiser (en vain) dans mon travail. Les lits aussi, enfin, quel bonheur des lits. Mais en plus, des lits adaptés aux grandes personnes, c’est bien mon mètre quatre-vingt onze qui va me remercier. Ce n’est pas que cela me dérange de dormir n’importe comment, mais je vais enfin pouvoir dormir normalement… même si l’étagère d’en haut m’indique que ce n’est pas toujours dans ce lit géant que je vais dormir, mais plutôt en hauteur.

La chambre est pleine à craquer de bouquins sur des sujets divers et variés comme :
- La médecine
- Des histoires fantaisistes
- Des romans policiers
- Des nouvelles de littératures allemande et Française (Ahhh Maupassant l’artiste drogué à la meth)
Il y’a même… non, NOOOON, ce n’est pas possible, un walkman avec l’album thriller complet de Michael Jackson… il est là, enfin… j’en avais besoin. Enfin un peu de musique de la terre, petit souvenir mais assez bien quand même, j’ai vraiment envie de savoir comment il est arrivé là. Peut-être que le roi de la pop est en ce monde ?

Je réponds donc à la question d’Airi par un joyeux et simple :
« Mais ne t’en fais pas. Je vais être très bien dans cette chambre, c’est neuf, je vais pouvoir m’installer comme je le veux. D’une certaine manière, cette chambre est un peu comme notre vie… un nouveau départ. »

Une fois cette réponse faite et un joli sourire suivi de ma main passée calmement dans ses magnifiques cheveux roses pâles, je reprends un air un peu plus sérieux quand elle répond à la question sur Lila. Mais merde, je peux as me contrôler et devenir adulte sérieux ? Je vais devenir fou tout seul moi.

Sa réponse me rend triste, je sais que c’est très bête de poser la question, mais je suis tellement idiot des fois. Surtout quand il s’agit d’histoires de cœurs. Elle me répond qu’elle la connait juste de nom mais qu’elle ne l’as jamais « vue » dans ce monde. En même temps elle à raison, dans la rébellion, on était ensembles Lila et moi, Airi n’a pas du la croiser très souvent.

Soudain, je sens un éclair de plaisir me parcourir le corps, venant de mon oreille, qu’st ce qui ce passe, oh non, Airi me caresse les oreilles, elle sait pourtant que…

Sans m’en rendre compte, j’ai le dos au sol, la langue pendue, les bras et les jambes relevées et je ronronne de plaisir. Je ne parle plus, je me contente de miauler frénétiquement.
« Nya ♥ » j’espère qu’elle a compris que je voulais plus de caresses. Oui, encore un de mes défauts, comme les chats, je me tourne dans tous les sens quand on me caresse.

J’adore quand elle me caresse comme ça, je pourrais continuer de …
Oh non, maintenant, me voilà complètement transformé en chat. J’espère que le directeur ne vas pas venir nous rendre visite tout de suite, si il croit que je suis un vrai chat, il va me jeter dehors, et si il comprend que je suis le nouvel élève… Que va-t-il penser de moi ?

Mais en attendant, je me fais caresser et ça me plait, je cesse un pu de penser à Lila et je me contente de me tortiller et de ronronner en émettant quelques miaulements parfois.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 91
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 1325
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoSam 25 Mar 2017 - 11:26

Airi laissa son ami observer et décrire son environnement, et se rassura légèrement. L'endroit avait l’air de lui plaire, et Airi prenais plaisir a sentir les changements d’humeur de son ami, qui passait de la surprise a l'excitation, en passant par la joie.. Il était agréable de savoir ses camarades de bonne humeur.. Bien sûr, tout ceci s'arrêta après sa question.. et la jeune fille espère avoir sus répondre a cette question avec suffisamment de tact.. Elle fus surprise une demi-seconde de sentir Kukai disparaître sous sa main avant de comprendre et de rire doucement devant le chat qui se trouvait a ses pieds. Airi s'accroupit, un grand sourire aux lèvres, l’air a la fois contente et amusée, et se mit a caresser son ami un moment.
Elle aimait passer la main dans la fourrure du demi-chat, et ses miaulements ainsi que ses ronronnements ne pouvaient laisser la jeune fille indifférente. Elle passa donc quelques minutes a caresser le chat devant elle, avant de le prendre dans ses bras un moment, pour le cajoler plus tendrement. Étrangement, et même en sentant l’aura de son ami dans ce chat, elle était plus a l’aise avec les contacts physiques de ce genre, et prenais même plaisir a cela.

Cela dit, toutes les bonnes choses ont une fin, et c’est après un petit moment qu’elle posa de nouveau le chat a terre, et se leva après l’avoir frôlé d’une dernière caresse sur la tête. Il était temps pour elle de partir, et elle ne pouvait pas non plus rester ici éternellement. Elle soupira vaguement, regrettant presque de n’avoir pas voulu s’inscrire ici, mais se rattrapait rapidement. De toute façon, cette école n’aurait rien a lui apprendre, et elle s'occuperait bien plus efficacement avec son magasin.
Elle prit doucement la parole d’une voix faible et douce, plus rapide que d’habitude, cela dit
“Et bien.. C’est ici que nos chemins se séparent kukai.. J’attendrais tes visites au magasin, et n'oublie pas de me prévenir si tu a des difficulté a l’école! et essaye de te faire des amis.. Et travaille aussi, c’est très important, même si c’est parfois agaçant.. Oh, et n’oublie pas de te brosser les dents, Il n’est, je pense, pas agréable d’avoir des caries .. Mais que cela ne t'empêche pas de manger correctement. Et de t’amuser ! Pense a toi aussi..
*Elle emis un léger rire gêné en plein millieux de sa phrase, et repris sur son ton habituel, l’air vaguement embarrassée.
Allons allons.. Qu’est-ce que je raconte moi ?
Prend simplement soin de toi..

Une fois son ami de nouveau humain, elle passa doucement ses bras frêles autour du torse du jeune garçon, et le gratifia d’une rare, très rare étreinte digne de ce nom. Elle n’avait aucune réelle force dans les bras, et semblait prête a se briser au moindre coup, et le serait pourtant avec attachement et confiance, le Coeur ouvert.
Après lui avoir une nouvelle fois demandée de passer la voir de temps, et avoirs écouter les adieux de son ami, elle partit a pas lent, frôlant doucement le mur de ses doigts fin..
Leurs routes venaient de prendre des chemins différents, et ils allaient vivre chacun de leurs coté.. Pour la première fois depuis un très long moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 05/03/2017
Messages : 153
Race : Neko ♥
Pouvoir : TROLOLOL
Habitat : Académie Seïka
Métier : élève (au club de kendo si possible)
Soras : 1103
Avatar utilisé : J'en sais vraiment rien. En vrai j'ai tapé homme neko cheveux noirs sur google image, j'ai cliqué et pouf. mais sinon voilà la source originale https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/1f/d7/c0/1fd7c0674513553c218b464c0b2c36dc--hair-ideas-anime-neko.jpg
Autre(s) compte(s) : Felles Nightblood
Couleur de dialogue : La couleur préférée des chats. "nya ♥️"
Non, en vrai ça pourras varier selon la situation.

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 40/60/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Kukai SawakaSam 25 Mar 2017 - 21:36

Ahhh, quel beau moment. Une séance de bonheur pour nous deux, mes ronronnements et ses mains, douces, comme sa voix. Sa voix que je ne vais pas tarder à ne plus entendre. Elle va partir bientôt, je le sais. Notre étreinte se termine quand je reprends forme humaine, et… Quoi ? Elle m’enlace ?! Heureusement que je me suis abaissé au bon moment. Elle a oubliée que mes vêtements ne suivent pas ma transformation ? Mes vêtements sont au sol, je suis nu comme un ver, et elle essaye de m’enlacer. Je me suis mis à genoux avant qu’elle puisse me câliner… je ne préfère pas imaginer la scène. Je sais au moins que cela n’est pas arrivé, et heureusement.

Une fois notre câlin fini, je m’habille au moins de ce qu’il faut, mes sous-vêtements et mon pantalon. Elle me dit de faire attention à ce que je vais faire, mes devoirs, me brosser les dents… Toutes ces choses que l’on dit avant un « Au revoir ».c’est assez triste dans le fond. Mais je sais que nous serons heureux touts les deux. Nous somme des amis âpres tout, ce n’est pas une foulée de kilomètres qui vont nous détruire. J’ai le hauts du corps, les abdos et les pecs à l’air mesdames . Heureusement qu’Airi ne voit rien, elle rouirait.

Je suis tout de même content de ce départ, je vais commencer cette nouvelle vie, une vie d’études, d’apprentissage, je vais reprendre le Kendo en club, et je suis sûr de gagner mon premier combat, peu importe la force et les capacités de l’adversaire, j’ai promit à Airi de gagner, alors je vais gagner. Je gagnerais le combat, et Airi gagnera l’honneur, elle le mérite bien. Pour que je fasse cadeau de l’honneur d’un combat, il faut vraiment que la personne soit proche de moi. En pus, j’ai un bon pressentiment, vague mais positif concernant Lila.

Je donne un baiser sur le front de Airi avant qu’elle parte, comme les vrais guerriers savent le faire, et e lui fait de grand signe de la main, tellement grands que je me cogne la main contre les murs, en même temps, vu ma taille, ce n’est pas très compliqué.

Nos saluts sont faits, nous nous sommes retournés, moi, je vais dans ma chambre pour aller enfiler mon uniforme, ensuite, je m’affale sur le lit, je fais un grand sourire apaisé, et je le dis, je le crie, je l’hurle dans ma tête.

Enfin, j’y suis arrivé, enfin j’ai commencé une nouvelle vie, enfin je suis heureux, enfin je me permets de sourire librement, enfin je ne me ferais plus harceler ou agresser par le premier con venu, enfin, je suis heureux, enfin je vais pouvoir chercher Lila avec l’esprit tranquille, enfin mon âme est en paix, enfin, enfin, enfin, enfin….

« ENFIN !!!!! »

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 91
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 1325
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoSam 25 Mar 2017 - 22:27

Airi partis donc lentement.
Elle finit par être suffisamment en confiance pour ne plus avoir besoin de longer le mur. D’un coup, elle se stoppa.
Elle ouvrit les yeux, révélant un violet profond et vide. Des yeux qui rendaient son sourire calme un peu inquiétant, et qui donnait, avec l’éclairage et l'expression d’Airi, un air de créature sans âme a la jeune femme…
Elle venait de se souvenir d’un détail..
Pour la première fois depuis un long moment qu’elle agissait de manière impulsive, il fallait qu’elle oublie un détail si important.. Un frisson lui parcourut l’échine tandis qu’elle se retournait de manière saccadée vers l’endroit ou Kukai s’était trouvé…
Ses yeux étaient vide, sa bouche figée formait un V mal à l’aise, et alors qu’elle ouvrait et fermait les mains, son visage prenait une teinte rose foncé..
Elle frissonna de nouveau, pressant le pas, s’en allant à petite foulée, tête basse, sourire figé, esprit embrumé*

A.. Ahhhh…. C’est embarrassant c’est embarrassant c’est embarrassant c’est embarrassant c’est embarrassant c’est embarrassant c’est embarrassant c’est embarrassant oublie oublie oublie oublie oublie oublie je vais mourir de honte je vais vraiment mourir de honte..…


Elle heurta un poteau, doucement heureusement, le salua poliment en s’exclamant qu’elle était désolé, avant de répartir en essayant d'effacer ce moment de sa mémoire..

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Quitter le nid...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» LE POUX VOIR EST SI DOUX ..JE PREFERE D ETRE ALLENDE OU LIEU DE LE QUITTER...
» RETRAITE , QUITTER LC POUR INDÉTERMINÉ... TOUJOURS PEUT ETRE
» Pourquoi les Elfes doivent-ils quitter la Terre du Milieu ?
» Soeur Sourire
» Kotei Logrono (18/19 Avril)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: Académie Seïka :: Cour intérieure :: Grand portail-