Partagez| .

Simplement d'humeur vagabonde [PV : Airi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 150
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 459
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaVen 21 Avr 2017 - 0:16

Onee-sama est encore partie faire une quête... Onee-sama me laisse encore une fois toute seule. Lassée du paysage de al chambre ridicule où maintenant je dors, je m'amuse à vagabondé dans les rues de cette ville aux milles couleurs et odeurs. Je ne pense pas avoir le droit de faire cela sans permission, mais pourquoi m’en priverais-je ? Onee-sama ne demande jamais mon avis lorsqu'elle part pour une journée entière à faire des quêtes...

Le printemps ne pardonnait pas particulièrement, le pollen flottant chatouillait les narines, dans la foule de gens agités dans les allés marchande, certain éternuait en passant devant les boutiques de fleurs. Mais malgré tout, les gens se bousculait, se mélangeait sans vraiment faire attention à l'autre. Perdue dans cet océan de visage, se trouvait la petite démone aux ailes multicolores et étranges. Certains bibelot de certain étalages étaient heureusement assez distrayant pour que l'ont éviter de poser son regard sur elle. Vagabondant, se frayant silencieusement un chemin, elle se baladait sans trop savoir où elle allait. Il était vrais qu'elle n'avait guère d'argent pour s'offrir quoique ce sois. A vrais dire, Laeva était plutôt une chapardeuse, du moins quand elle pouvait ne pas se faire prendre et quand elle était... de bonne humeur... Oui de bonne humeur... quand elle était d'humeur joyeuse, elle sautillait, s’excitait, portait une immense curiosité envers tout ce qu'elle voyait et l'envie de dérober quelques bibelots pouvait la prendre en raison du fait qu'elle n'avait rien d'autre qu'un sourire d'enfant à offrir. Mais aujourd'hui, malgré les rayons du soleil, semblait être un jour bien monotone pour elle. Il n'y avait pas de sourire sur son visage.

Elle me disait... que ça me ferait du bien d'aller à l'académie. Mais depuis que j'y suis, elle est moins présente. Et les gens sont si cruels avec leurs regards... Ce n'est pas... ce n'est pas ce que je voulais... je voulais qu'elle... qu'elle.... qu'elle et moi passions encore plus de temps ensemble... mais aujourd'hui encore, Onee-sama est partie courir après un monstre quelconque. N'est-je pas plus de valeur qu'un monstre ? N'en suis-je pas un pourtant ? Ou suis-je pire qu'un monstre ?

Subitement elle s'arrête, les ceheeux sur sa tête s'hrissie légère, il s'ébourrife subitement et légèrement, comme prit d'un sens qui se réveille. Quelque chose dans le champ de vision d ela démone la déplaisait. Un petit groupe de personne, un petit groupe délève de l'académie qui ne l'aimait guère. Et la chose était réciproque, la démone n'aimait guère ceux qui rendait son existance presque aussi pénible que l'époque ou elle vivait dans ce qu'elle appelait "sa tendre et chaleureuse petite cave d'enfance". Un nom fort affectueux pour un endroit aux allures d'uen horrible prison. Mais dans son esprit tordu, cela était sa chambre, sa chambre qui lui manquait terriblement. A l'académie maintenant, c'était clairement différent, elle avait moins d'intimité, et s'éfforçait à trafiquer et manigancer quelques stratagèmes pour s'inventer à elle seul quelques petits coins secret pour cachées ses affaires qu'elle tenait à cachée des yeux des autres. Mais revenant à ce qu'elle avait devant elle.

Plus loin devant elle, à quelques mètres, un groupe d'élève qui par habitude l'insultait et la maltraitait à l'académie. Laeva ne penssait guère les voir ici, et voyant qu'il avançait dans sa direction sans forcément l'avoir remarquée, son souffle se coupait, et dans une panqiue des plus subite, le démon aux ailes colorés, vit ses jambes se mouvoir sous la pression de la peur. Elle s'enfuisit alors dans une ruelle marchand eun peu plus étroitre, moisn fréquentée et légèrement plus sombre. Elle marchait d'un pas vif, presser, sans vraiment savoir où elle allait, elle regardait rapidement autour d'elle. La ruelle semblait longue. Et instinctivement la peur montait en elle, si il passait devant l'entré de la ruelle et que pile à s emoment, tournait la tête. A coup sure oui... il la verrait... elle seule en train de vagabonder dans cette ruelle sans aucun autre croisement. Alors, sans réflchir,elle s'engouffrat dans une boutique à tout hasard. Ouvrant la porte en tendant le bras si loin et si rapidement, qu'elle entendue une clochette sonnée avant de tombée au sol, se glissant hors du crochet qui la maintenant au dessus de la porte.

Laeva sursautat légèrement, prise par surprise par le son de la cloche et revenant un peu dans un état plus calme. Elle refermait la porte alors, prenant la cloche et la remetant à sa place en marmonnant toute seule dans son coin alors qu'elle s emetait sur la pointes des pieds pour essayées d ela remettre ça sa place.

-Gnn c'est pas vrais... qu'elle idiote... j'ai... j'ai cassée quelque chose encore... puis... puis j'ai pas réfléchie... et... et... ils sont toujours là où ils sont partis ? Ils m'ont pas vue au moins ?

Alors qu'elle avait les bras lever, occupé à esseyer de replacer la cloche sur le crochet la maintenant en l'air, elle avait le visage de presque collée à la vitre de la porte pour voir ce qui se passait dehors. Elle restat bien au moins 5 secondes dans cette position des plus riddicule à attendre de voir ce qui se passait et à remettre cette fichue clochette. Elle soufflat alors de soulagement, apprement, sa troupe de bureau habdomadaire ne l'avait pas remarqué parmi la foule, mais malgré cela, la démone avait guère envie de sortir de si yôy au risque de tombée de nouveau nez à nez devant eux. Elle eu enfin le bon sens de se demandée où elle était. Elle décollât alors ses yeux de l'extérieur pour s'intéressée à ce qu'il y avait à l'endroit où elle se trouvait. Des fioles de plusieurs couleurs, une drôle d'odeur qui envahissait ses narines, et un plancher qui grinçait un peu accompagner d'un papier de tapisserie à rayure qui laissait penser, aux yeux de la démone à des barreaux.

-Ho non... je suis rentré dans une boutique zarbi... c'est quoi ces fioles qui font de la drôle de fumée ? Je devrais peut-être sortir voir l'enseigne.... NON ! Je... Je ne dois pas sortir... ils risqueraient de me voir et de venir m'embêtée... harf... y a pas quelque chose à l'intérieur de la boutique pour m'expliquée où je suis tombée ?

En essayant de faire le moins de bruit possible, même si elle avait déjà fait un sacré boucan en rentrant avec cette histoire de clochette qui n'était pas restée à sa place, Laeva regardât les fioles colorés, qui brillait d'une lueur étrange et mystérieuse pour des raisons qu'elle ignorait. Ne faisant plus un bruit et ne lâchant plus un mot. Un bruit parvenait à ses oreilles. Le son incessant d'une horloge faisant tic tac. Ce son était si familier. Elle se tournait lentement, en direction de l'horloge, regardant un petit moment le pendule se balancer. Et elle se disait qu'attendre que le pendule se doit balancer un bon millier de fois avant de partir serait peut-être une bonne idée, même si cela pouvait paraître ennuyant. Mais après tout, il semblait n'y avait personne au comptoir de la boutique. Mais si il n'y avais pas les fioles également, nul doute qu'elle serait restée à regarder le temps passer sans se posée plus de question. Curieuse, elle posât les yeux sur une fiole luisant légèrement et laissant s'échappée de la fumée violette. Puis une autre, mais d'une autre couleur et ainsi de suite avant de constatée qu'au final, elles faisaient toutes la même chose, elles crachaient un peu de fumée et c'est tout...

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 78
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 450
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoLun 24 Avr 2017 - 16:49

La journée était peu avancée, et Airi se trouvait encore dans l'arrière-boutique, occupée a penser. C’était une activité a laquelle elle avait l’habitude de s’adonner, et qui lui était aussi utile qu’agréable..
Elle s'asseyait confortablement, et se contentait de laisser son esprit vagabonder. Cela pouvait paraître anodin, ou même idiot, pourtant, ces moments de répit permettait à la jeune femme de faire le point sur tout se a quoi elle pouvait penser, sur toutes les questions qu’elle se posait, et globalement, ce simple fait de se souvenir de ce qu’elle ignorait, sur ce qu’elle voulait, était l’une des choses lui permettant de garder si aisément ce calme doux qui faisait son charme.
La magicienne était donc occupée a penser quand une visite l'interrompit dans ses méditations. Elle entendit d'abord la cloche de son magasin sonner et tomber, et, portant son attention vers la boutique, elle sentit une aura plutôt négative juste devant l'entrée de sa boutique. Elle se leva et mis ses chaussures rapidement, concentrant son attention sur la personne qui venait d’entrer dans sa boutique.
Elle semblait affairée devant la porte, et les bruits de la clochette lui indiqueraient que cette nouvelle personne était en train de la remettre en place.

Délicate intention - pensa t-elle. - Je vais pourtant devoir faire quelque chose pour cette clochette si elle tombe si facilement. -

Airi pris une seconde pour analyser l’âme de la personne ayant passé la porte de sa boutique.La magicienne était donc occupée a penser quand une visite l'interrompit dans ses méditations. De plus, la caresse a la fois amère et douce lui donnait toute indication pour laisser a penser qu’il s'agissait d’un démon. Ou plutôt, d’une démone. Soudain, Airi se souvint où elle avait senti pareille âme. Si ses souvenirs étaient bon - ce qui, pour reconnaître les gens, était toujours le cas- il s'agissait la d’une des jeune démone que la petite magicienne avait eu le plaisir de rencontrer lors de son combat contre le dragon.. Pourtant, le nom ne lui revenait pas, et elle supposa qu’on ne lui avait pas donné.
Airi souris doucement, et s’avança, ouvrant la porte séparant l'appartement de la boutique.
Ses yeux étaient clos, son dos droit et sa posture gracieuse.
Elle portait une longue robe pervenche dont le bas était couvert de motifs a fleur rose dragée aux discrètes tiges opaline.
Elle affiche un visage bienveillant a sa visiteuse, prête a l'accueillir autant comme une éventuelle cliente que comme une camarade avec qui elle avait affrontée l'adversité.. Pourtant, l’aura de panique qui se dégageait d’elle inquiétait un peu l’aveugle qui, après avoir fermé la porte menant a l'arrière-boutique, aborda finalement la démone d’un ton doux et cristallin.

Et bien ! Bienvenue a vous, voilà un temps que nous ne nous sommes pas rencontrées. Vous portez vous bien ?
Que puis-je faire pour vous ?

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 150
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 459
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaMar 25 Avr 2017 - 18:09

Elle se retournait, surprise, le cœur battant à toute rompe. Elle eu un léger sursaut et ne reconnue point la dame sereine et aveugle se tenant face à elle, quand bien même elles s'étaient rencontrées quelques jours plus tôt. Elle ne savait que répondre face aux paroles douces et calmes de la gérante de la boutique. Rien ne pouvait véritablement justifier sa présence dans la charmante petite échoppe de la demoiselle. Cela aurait put être n'importe quoi d'autre, elle y serait rentrée sans réfléchir. Son regarde écarlate et vif croisait alors ceux violacés et vide de la demoiselle qui, si elle ne l'avait pas vue, devait surement avoir entendue tout le rafus qu'avait pue faire la jeune démone. Cette dernière reculât alors d'un pas, puis d'un second, ravalant sa salive tout au fond de sa gorge. Le temps semblait se faire de plus en plus long, les quelques secondes qui s'écoulèrent semblaient durée une éternité. Le tic tac monotone des secondes indiqués par la petite horloge avait alors retentit six fois avant que lentement et hésitante, la jeune Pandémonia commençat à ouvrir la bouche. Qu'allait-elle dire ? Demandée ? Laeva aurait bien voulue demandée où est-ce qu'elle se trouvait mais il aurait paru impoli de sa part de lui demandée pareil chose qui prouverait qu'elle n'était point ici pour faire des emplettes. Une question qui prouverait qu'elle était entré dans la hâte sans ce soucier des conséquences et de ce que la personne tenant la boutique pourrait bien pensée de tout cela.

Elle baissait alors les yeux, et sentis que si elle reculait encore un peu plus, elle allait se heurter à l'étagère se trouvant derrière elle. Fuyant le regard de l'aveugle, la jeune démone ne trouvait rien de mieux que de s'excuser pour tout le bruit qu'elle avait fait en entrant.

-Je... je suis désolée...j... j'ai pas fait exprès... pour la cloche... je... je me suis perdue en ville... oui... c'est ça... je.... je me suis perdue... mais... mais puisque que je suis là... je vais pas partir de-suite pour cherchée de nouveau mon chemin... enfin... je vais... heu... je peux restée... juste pour... regarder ?

Un mensonge, elle n'es pas perdue, et elle ne compte pas jetée un coup d’œil dans la boutique, juste restée ici un moment le temps d'être sure que les autres lèvres traînant dans les rues s'en aillent. Dans son agitation intérieure, elle n'avait même pas reconnue la gérante de la boutique. Peut-être en raison du fait que lors de leur première rencontré, c'était ni le moment, ni l'occasion ni l'humeur pour de charmante présentation.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 78
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 450
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoMer 26 Avr 2017 - 17:28

Le visage d’Airi était toujours tourné vers la visiteuse, les yeux clos, quand celle-ci lui répondit.
Dans sa voix ainsi que dans son ton résonnait un gène apeuré, et l’âme paniquée de la jeune fille avait un aspect misérable, attristant un peu la jeune aveugle. Airi ne supportait pas vraiment de voir d’autre personne aussi mal, surtout quand elle semblait elle-même provoquer. Pendant un instant, Airi s’inquiéta de savoir si quelque chose chez elle ou dans le magasin pouvait rebuter a ce point cette jeune fille, puis elle se souvint que cette dernière était déjà dans cet état quand elle avait pénétrer la boutique. Alors qu’elle s’intéressait aux raisons d’une telle inquiétude, Airi entendit les bégaiement de la pauvre démone égarée, et décida qu’elle ne pouvait pas laisser quelqu’un repartir de sa boutique dans un état aussi bouleverser, d’autant plus que cette enfant au demeurant sympathique, ne semblait pas être la “pour regarder” aussi prit-elle donc les choses en mains.

“Et bien ! ne vous en faite pas pour la clochette. C’est plutôt a moi de m’excuser, je pensais l’avoir bien fixé, j’ose espérer que vous ne m’en tiendrez pas rigueur.”

Elle marqua une courte pause, avant de continuer.

Cela dit, et si je puis me permêtre, vous semblez vaguement las. Voudriez-vous un thé ou quelque rafraîchissement ? Il se trouve que je sert du thé aux visiteur, Et si vous me permettez de vous donnez - bien humblement - un conseil, vous devriez en prendre une tasse. Je suis persuadée voyez vous, que cela saura vous être profitable. Et si vous le désirez pendant ce temps-là, vous pourrez me donner votre destination. Si la providence se montre clémente, peut-être saurai-je vous en indiquer la direction.

Les paroles d’Airi était lente, les mots prononcé distinctement, et le ton était doux et accueillant. Et bien qu’Airi s’exprimait toujours de la sorte, il fallait admettre que dans de telles situations, sa manière lente et détendue de parler pouvait se montrer sinon apaisante, au moins agréable.
Peut-être s’efforçait-elle plus ici de paraitre bonne, mais elle l’était tellement habituellement que la différence était infime.

Il me semble, de plus, que nous nous soyons déjà croisés, peut être fait-je erreur, vous pourrez me l’indiquer ?

Elle avait hésité un moment a poser cette question. Elle ne voulait pas stresser plus que de raison la petite démone devant elle, mais elle espérait ainsi la mettre un minimum en confiance, lui faire comprendre au moins, qu’elle n’était pas une ennemie.
Son visage au yeux clos était, lui, toujours tourner vers la démone au yeux de feu.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 150
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 459
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaVen 28 Avr 2017 - 6:57

Gentiellesse. Quelque chose de doux et délicat, une attention portée à la démone qui à se syeux, était similaire à une caresse. La voix de l'aveugle était tout aussi douce; calmant légèrement la petite démone se sentit petit à petit en sécurité dans cet petit échoppe pour le moment pas très connue par le grand public.  L'idée que la clochette était peut-être à l'origine mal fixée rassurait un peu Laeva, qui essayait de ne plus culpabilisé sur cet accident, se disant que n'importe qui aurait pu la faire tombé en entrant normalement et calmement dans la boutique, même si dans le fond, les deux demoiselles devaient bien savoir qu'il fallait quand même y aller un peu trop à la bourrin pour faire tombée la dite clochette. Elle ne devait pas tombée aussi souvent que ça, à moins que tous les précédents client de la dame étaient aussi perturbateur que la démone qui, face à la proposition de la gérante de la boutique ne savait pas quoi répondre.

Un thé ? Laeva n'en avait jamais goutée, mais elle en avait entendue parlée. En général, beaucoup d epersonne dite mature en buvait, alors comme n'importe quel enfant -et c'était ce qu'elle était dans l'esprit- elle en avait conclue que ceci était une boisson de "vieux". Mais le fait était qu'elle n'en avait jamais bue, et que jugée la boisson sur le type et genre de personne qui en buvait était peut-être pas une idée des plus judicieuse, même si, en ce qui concerne le café, la démone en penssait de même mais se refusait catégoriquement d'en boire. Elle n'aimait guère l'odeur infecte que dégageait se dernier. Mais voilà que ses méninges étaient en route, elle réfléchissait, se triturait le méninge et avait peur que le thé ne soit qu'une variante dégueulasse du caffé en raison du fait que dans les boutiques d'accessoire. Il vendait parfois en paire les boites de café et de thé. Elle se perdait alors dans sa réflexion, dans son raisonnement tordu et répondit assez faiblement, intimidée par l'idée de vexée en refusant.

-Non... non merci je... je ne veux pas café... je... je n'aime pas l'odeur que dégage ce dernier.

Caffé... elle avait parlée de caffé au lieu de thé à force de trop y pensée. Mais voyant que ce qu'elle venait de dire semblait laisser la madame perplexe, Laeva semblait tentée tant bien que mal de réparer les pots cassés.

-Enfin du thé... c'est bien du caffé ? C'est comme Chocolat Chocolatine ? Théière Cafetière ? J'ai jamais goutée à du thé... ni à du caffé d'ailleurs si c'est les mêmes... mais j'aime pas l'odeur du thé... ou plutôt du caffé... c'est la même chose ou ça ne l'est pas ? Je veux bien goutée si le thé c'est pas du goudron... enfin goudron... je veux dire caffé...

Une réponse plus ou moins correct était enfin sortie de la bouche de la démone qui avait plus ou moins exprimée son envie de goûtée à du thé si en effet, ce n'était pas aussi écœurant que la vue d'une tasse de café et cela pouvait se comprendre dans le fond. Un tasse salle avec du café coller au fond n'est guère agréable à regarder. Mais rien que pour se décider si elle allait goûter ou pas, elle avait mis un temps assez... exagéré, alors lui demander un parfum n'était peut-être pas une si bonne idée. Quand à une direction ? Laeva n'en donnait pas, elle répondait seulement d'un air un peu idiot et innocent, ne parlant même plus d'elle à la 1ère personne mais à la 3ème.

-Et bien... Laeva se dirigeait vers... nul part je crois...    

La dernière question cependant, était un peu plus ardue. Laeva n'avait pas rvaiment une bonne mémoire. Elle ne connaissait même pas tous les noms des camarades de sa classe alors qu'elle les vouaient presque tous les jours, alors retenir quelqu'un qu'elle aurait pu croiser elle ne savait trop où, voilà qui était quelque chose de presque trop demandée pour elle.

-Se croiser où ? Croiser comment ? Comme des mots croiser ? Ho non, je n'ai pas envie qu'on me prend encore la tête avec cette histoire de café et de thé ! Ha non, vous voulez dire rencontrer. Dans rencontrer il y a le mot contré... ho non voilà que je part en mot-croiser... a moins qu'on appel ça un jeu de mot... Oui c'est ça, un jeu de mot! Mais je vois pas où j'aurais pu voir quelqu'un de la citadelle hors de la ville, étant donner que c'est la première fois que je viens dans cette boutique... ça ne peut-être que la première fois que je vous vois... enfin je crois... sauf il y a quelques semaines, je suis aller à une autre contré, car Onee-sama elle part tout le temps chercher les problèmes et que... et que du coup bas j'aime pas ça et il y avait plein de gens zarbi que je connaissais pas trop là bas. Mais c'était quoi la question déjà ? J'ai oubliée...

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 78
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 450
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoVen 28 Avr 2017 - 20:28

Petit a petit, l’aura de la jeune démone sembla se calmer un peu, et si elle n’était pas non plus calme, Airi jugeais l’état de la jeune fille déjà plus adéquat qu’auparavant. Être stressé n’est pas bon pour la santé, et pas agréable non plus, aussi l’aveugle fut-elle rassurée quand elle vis son interlocutrice devenir plus calme.
Airi lui laissa tout le temps dont elle avait besoin pour se remettre les idées en place, lui adressant un sourire dégageant une certaine tendresse.
Elle l’écouta parler avec calme et attention. Visiblement, la fillette avait quelques difficulté d’élocution, ou alors elle était encore trop énervée pour réfléchir calmement.
L’enchanteresse, bien qu’elle n’en montrât rien, fut un peu surprise d’entendre son interlocuteur parler de café, mais compris rapidement qu’elle avait simplement affaire à une débutante en la matière.. Débutante au point de confondre deux boissons très différentes.. Ce n’était pas une erreur courante, et Airi, respectant profondément les traditions autours du thé et du café bien qu’elle n’aimait pas ce dernier, se demanda si les belles manières et les bons moments qu'engendrent ces cérémonies disparaitraient d’ici quelques années.

Les mœurs évoluent, ce serait dommage, mais s’il doit en être ainsi..
De toute façon, tant que je pourrais m’en procurer, je suppose que cela ne disparaîtra pas..
Et bien.. Quelle impolitesse de ma part.. Peut-être ai-je simplement affaire a quelqu’un qui n’est pas familier avec ce genre de pratique…

Airi plaça la main devant sa bouche, la couvrant de quelques doigts d’un geste élégant, avant de répondre d’une voix a la fois amusée et compréhensive

Et bien.. Vous me voyez navrée de vous l’apprendre, cela dit, vous faites erreur. Le thé et le café sont des boissons très différentes, et moi-même je ne puis supporter certains arômes du café.. Le thé est une boisson plus douce, et même si celui que vous trouverez dans les grandes surfaces sera souvent amer et peu goûtu, je met un point d’honneur a servir ici des boissons autrement plus appréciables.. Mais laissez moi vous servir, peut être comprendrez-vous ce que je veux dire après avoir goûter."

Elle disparut dans l'arrière-boutique un instant avant d’en sortir avec un service a thé blanc et doré, les tasses, soucoupes et théière tout assorties. il y avait aussi un sucrier fermé sur le petit plateau argenté que tenait la demoiselle
Elle posa sans aucun bruit le plateau sur une des tables dans le coin de la boutique, et invita la visiteuse a s'asseoir d’un geste tendre, après quoi elle versa également, toujours les yeux clos, un thé jaune-or dans les deux tasse.


Airi plaça ensuite les hanse des tasses a 45 degrés comme le voulait la consigne, et en temps qu'hôtesse, but une gorgée de thé.
Son sourire s’apaisa encore davantage quand le liquide toucha ses lèvres, et elle posa la soucoupe et la tasse d’un geste lent et détendus.
Le goût de la boisson était comme elle l’avait espéré.. Comme un mélange de miel et de fleurs sucrées, dont les sucs capiteux avaient été précautionneusement placés dans ce liquide doré.. Une fois de plus, Airi était contente de sa boisson. Elle tourna son visage vers Laeva, toujours les yeux fermés, et lui souris délicatement

Vraiment, vous devriez essayer, je suis sur que cela vous détendra.”

Elle hocha la tête, et répondit d’un air amusé :

"Nul pars? Et bien, je crain ne pouvoir vous indiquer la direction d’un tel lieu dame laeva. "

Finalement, son visage s'illumina un peu aux paroles de Laeva.

Onee-sama dites vous ? Oui, je vous ai déjà entendu dire ça, j’en suis persuadée maintenant. Vous fute des personnes ayant participée a la quête pour occire le dragon, me trompe-je?
Vous avoir ici est un réel plaisir Dame Laeva!
"

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 150
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 459
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaSam 29 Avr 2017 - 0:07

Assise à la table un peu plus en retrait dans la boutique, la démone attendait gentiment le retour de la gérante de la boutique qui était partie chercher le thé. La chaise était un peu haute pour qu'elle puisse toujours le sol, ainsi elle se balançait un peu les pieds comme une enfant. Ses yeux continuaient de se poser sur les diverses objets fantaisistes de la boutique. L'attente la forçait à se calmer sous le pois du temps qui s'écoulait. Ainsi une fois la demoiselle de retour, elle semblait un peu plus sereine.

Elle était de retour, l'aveugle, déposant le service à thé de manière très précise, tout comme elle versait le thé dans chaque tasse une par une avec précision. La démone se demandait même si cette personne face à elle était réellement aveugle. Un léger fumet se dégageait de la boisson chaude et de la théière qui la contenait. Lentement, Laeva avait saisie la tasse, quelques secondes, sans vraiment la soulever avant de la relâchée, se secouant un peu la main. C'était très chaud, le temps que cela soit un peu moins bouillant, elle essayait de se faire une idée de la boisson par le biais de l'odeur qu'elle émanait. Des odeurs inconnus pour la démone dont le monde qu'elle connaissait le mieux se limitait à celui de sa cave, sa prison, son lieu de torpeur.

-C'est... brûlant...

Après avoir un peu attendue. La démone se décidait à mettre du sucre. Un bloc, un deuxième, un 3ème... puis encore un autre. Quatre au totale, cela paraissait être beaucoup, voir totalement déraisonnable. Cela ressemblait à une mauvaise habitude à prendre toujours trop de sucre, mais il était encore plus déraisonnable d'ne mettre autant dans un aromed e thé déjà supposé être sucré. Finalement, elle en bue une gorgée, se souciant presque de plus rien, ignorant ce moment où elle avait parlée à la 3ème personne, ne s'étend pas rendue compte qu'elle avait ainsi dit son nom. Ainsi... sur le moment, elle se figeât quand la gérante parvenue à dire son nom. Laeva était persuader dans son esprit de ne pas l'avoir dévoilée, mais pourtant, elle l'avait bel et bien prononcer il y a quelque instant plus tôt, mais ce qui la frappait encore plus était ce mot : "dame" Elle avait l'impression de prendre un gros... très très gros coup de vieux. L'enfant avait encore dans sa tête que seulement 8ans.. Son bras tremblait, ainsi, elle reposât la tasse en tremblotant dans sa soucoupe.

-Da... dame ? Mais... mais mon nom... ou est-ce que vous... vous l'avez entendu ?

Elle baissait alors la thé, et vit son reflet un cours moment dans le liquide qui emplissait la tasse qu'elle tenait tout juste de reposer. Elle observait le visage qu'elle voyait avec une certaine inquiétude. Commençant à mettre ses mains sur son visage, son stresse remontant de nouveau, son corps se crispant de temps en temps. Non... "dam"... ce mot ne passait pas. Quitter le stade de l'enfance ? Il lui était hors de question... Il y avait tant de chose qui n'avait pas pue être fête, on ne lui avait même pas souhaiter une seule fois un anniversaire et déjà, elle était vieille.

-Le dragon.... peut-être... j'en sais rien... aucune idée. Est-ce raisonnable... Est-ce logique... une aveugle prise dans une chasse au dragon... c'est tout autant banale que de dire que... je... dites... je..... je parait si vieille que ça ? Ha mais qu'est ce que je raconte vous êtes aveugle ! Ho mais alors... ma voix fausse tant que ça mon âge ?

Laeva essayait de se rassurée comme elle pouvait, d'écarter cet idée qu'elle ne pourrait pas rattrapé le temps perdu passer à être enfermée dans une cave. Elle refusait d'assumée cette horrible vérité.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 78
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 450
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoSam 29 Avr 2017 - 22:25

La jeune magicienne semblait contente de voir se calmer la fillette, pourtant, elle semblait ne pouvoir réellement Atteindre un stade de plénitude jugé comme acceptable par Airi. Elle sourit vaguement plus en pensant ça; De toute façon, il y avait tellement de genre de comportement et de manière d’être calme qu’Airi ne pouvait pas vraiment se permettre de juger sur le sujet.
Elle écouta d’une oreille attentive les morceaux de sucre que mettait la démone agitée dans sa tasse, et eu une vague pensée triste pour l'arôme du thé qui s’en trouverait bien altérer. Pourtant, chacun avait ses préférences, et Airi n'allait pas reprocher un tel geste de quiconque de toute façon.

D’un coup, l’Aura de la jeune fille s'affole de nouveau. Sa voix se fis tremblante, et ses paroles hésitantes, si bien qu’Airi pensât de nouveau avoir failli. Sans doute, la jeune femme avait-elle peur de l’age, car sitôt le “Dame” évoquer que l’enfant en prit ombrage. Autre chose frappa la magicienne, la démone semblait avoir du mal a ce que les mots lui viennent. Pour preuve, elle venait juste d’oublier, ce qu’il y a quelques instants, elle venait d'annoncer. Airi décida de répondre clairement, bien qu’avoir la mémoire courte puisse paraître inquiétant, être connus sans se présenter était bien plus dérangeant.

Et bien c’est étrange, ne vous revient-il pas? C’est vous qui, à l’instant, m’avez présenter ce nom la.
Peut-être l’avez vous oublier, il est facile de passer à côté..
Loin de moi l’idée de me montrer intrusive, j'espère que mes manières ne paraîtront pas trop oisives..


La Pauvre Airi commençait à s'inquiéter, et elle se demanda si elle s’était relâchée. Il était a vrais dire inhabituel, de voir quelqu’un paniquer devant elle. Mais pourtant, elle ne se laissa pas intimider, des gens comme ça, elle allait forcément en croiser. Et offrit à la démone un sourire désolé, signe évident d’une erreur regretter. Ses intentions n'avaient jamais été mauvaise, elle voulait simplement mettre son invitée à l’aise. Aussi décida-t-elle d’expliquer ses façons, afin simplement, d'apaiser les tensions.

Allons allons, vous n’avez pas a vous en faire, c’est une formule de politesse, prononcé simplement pour plaire. Il est peu de personnes que j’appelle ainsi, mais si vous préférez, peut être demoiselle vous siérait aussi ?
Cela dit, je ne suis pas doué pour deviner.. C’est une compétence entravée par ma cécité.. Cela dit si je devais vous donner un âge….. Sans doute.. Huit ou neuf ans, si j’en crois mes présages..

Ah, et ne vous inquiétez pas pour ça. Je suis aveugle, mais incapable ? Loin de là
.”

Airi ne voyait pas réellement les gens a qui elle parlait. Pas plus bien sûr, que dans leur pensée, elle lisait. Cela dit, les âmes des personnes parlaient était un bon indicateur, et elle voyait non l'âge réel de ses interlocuteurs, mais une approximation de leur penser, ou de se a quoi, ces personnes aimais à s’identifier.
Cette faculté était en harmonie avec la tolérance d’Airi qui voyait le plus souvent les gens comme ils en avaient envie..

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 150
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 459
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaDim 30 Avr 2017 - 18:25

La discussion ne tournait pas dans le bon sens. Loin de là en effet. Parler de l'âge, du temps et des années qui passe n'était guère une bonne idée. La démone au final, ne semblait pas connaitre son propre âge en raison du fait qu'elle ne connaissait point le jour de sa naissance et de plus, quelque chose la dérangeait quand la gérante de la boutique lui donnât 8 ou 9 ans. C'était comme un petit bourdonnement, devenant de plus en plus fort, désagréable, insupportable dans son esprit. Il y avait quelque chose d'affreux à 8 ans, quelque chose d'horrible, de sanglant, plein de cris, de larmes, des pleurs et de terreur.

Huit ans... ce n'était pas quelque chose d'agréable. Non... la première vie était devenue horrible lors de ses huit ans. C'est quand elle avait cet âge là qu'elle c'était retrouvé dans... la salle d'interrogatoire. Des questions, de la torture, des craquements, des ricanements. Laeva tremblait, son esprit se tordant sous la pression qu’effectuait les images horribles qui lui revenait en tête. Les coudes sur la table, elle avait ses mains sur la tête, enfouit dans sa chevelure blonde. Elle ne poursuivait pas la conversation, elle se crispait, serrant un peu les dents. Non... la tournure de cet discussion était loin d'être la plus propice pour son mental affaiblit.

-Je... je sais pas quel âge j'ai... c'est idiot... n'est-ce pas ? Alors... pouvons nous écartez ce sujet... de discussion ? Ça me donne... la migraine... oui j'ai mal à la tête... je crois que c'est à cause de la discussion... Et si simplement, nous nous parlions pas ? Restant là sans rien dire... silencieusement. Pas de question, pas de réponse, rien... juste du silence... je... je ne veux pas répondre à des questions... je... je hais les interrogatoires ça... ça fait peur les interrogatoires vous savez... peut-on en avoir peur au point d'en faire une phobie vous pensez ?  

Ses yeux ne se posait plus sur l'aveugle. Il restait rivé sur la tasse de thé, songeur. Elle réfléchissait au fait qu'elle avait donné son nom sans vraiment s'en rendre compte, au fait qu'elle ne connaissait pas son âge, au fait que dans sa tête, il y avait des images qui l'agacent. Sa tête faisait mal... trop de pensées s'y bousculait, trop de question, trop de trop à vrais dire... Sa débordait et fuyait de partout. Trop de trop c'est cela... il y avait également trop de sucre dans la tasse de la démone. Le thé se retrouvait alors avec un gout des plus pitoyables. Trop sucré... il ne serait pas comme ça si elle n'en avait pas mis autant. Ca refletait à ça manière de résoudre ses problèmes. Camoufler l'arome du thé inconnue sous une tone de sucre, tout comme vous cachez vos problèmes derrière une plette incroyable de non-sens, de faux sourire, de niaiserie, et avant tout chose, de rejets. Elle ne voyait toujours pas les images hantant son esprit comme les vestiges d'une vie précédente. Elle ne noyait dans les problèmes, tout comme le thé était étouffer dans le sucre. Laeva était un peu comme ce thé au final, des blocs de sucre l'écrasait...

-Dites... vous... vous n'auriez pas... quelque chose pour... je sais pas... effacé la migraine ?

Gardant la tête basse, ses cheveux blonds camouflait les quelques larmes qui coulaient le long de ses joue pour tombée une par une dans sa tasse. Suite à ses mots, elle prenait celle-ci, buvant de nouveau une gorgé. Le thé était moins sucré cette fois... il était plus amer... ce thé étouffer par le sucre se retrouvait maintenant noyé par des larmes qui c'était silencieusement verser dans celui-ci.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 78
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 450
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoLun 1 Mai 2017 - 2:00

Airi s’inquiétait réellement pour la jeune fille devant elle. Plus le temps passait, et plus elle était stressée, et plus son aura semblait pitoyable et effrayer.. Une question traversa l’esprit de la magicienne.. Qu’avait pus vivre cette fillette pour être a ce point stressé a un si jeune âge ? Tout était flou chez elle, et elle était difficile a lire. Très difficile. Son âme tremblait, vacillait devant Airi, qui se demandait même si elle n’allait pas entrer dans une folie meurtrière d’un instant a l’autre.. Puis elle se reprit. Ses craintes laissèrent place a de la détermination et de l’assurance, mais son visage ne changea pas d’un iota durant ces moments. La jeune femme était maîtresse de ses mouvements, maîtres de ses émotions, et elle n’allait pas commencer à paniquer devant la moindre situation inhabituelle, toute aussi gênante soit-elle.
Cela dit, et quelles que soient ses motivations, il n’était pas question de rester sur un terrain si glissant avec cette personne, et justement, la jeune démone lui faisait souligner. Airi hocha doucement la tête, arborant toujours un sourire aussi doux

Allons, ce n’est pas idiot. Chacun a une perception différente du temps qui passe, et si vous voulez mon avis, on perd beaucoup trop de temps a s'inquiéter du temps qui passe, il est mieux de ne pas y penser, cela dit, vous avez raison, ce sujet ne nous mènera pas a grand chose je pense.
Ne pas parler ? Ma fois, si c’est ce que vous préférez, le silence est parfois le plus efficace des discours, cela dit, je n’ai pas envie que vous soyez mise mal a l’aise par ce fait de ne rien dire, alors si vous souhaiter, converser, n’hésitez pas, peut être préféré, vous simplement poser des question, si par exemple, mon magasin vous intéresse. Mais encore une fois, je ne souhaite en aucun cas vous forcer a cela.
Et bien.. On croise toute sorte de phobie.. et je pense que personne n’aime les interrogatoires.. C’est un sujet sensible pour beaucoup de monde. Et pour ce qui est des phobies, il en existe de toute sorte, je pense que le mieux est simplement de ne pas les évoquer devant les personnes concernées.


Nouvelle façon d’aborder les choses, prudentes comme souvent. Nouvel inconfort chez sa visiteuse, mais Airi ne lisait pas dans les pensers cela dit, et ne savait pas vraiment de quoi il était question.. De plus, l’instabilité de l'esprit de la petite démone la rendait encore plus complexe a lire, et Airi était un peu déboussolée devant cette pauvre fillette agitée, qui semblait aux portes de la folie.. L’aveugle fut prise d’un élan de pitié pour la jeune fille, qui devait décidément n’avoir eu que du malheur dans sa courte vie.
Elle réfléchit un moment, et entendit des gouttes tomber dans la tasse en face d’elle. Airi avait une bonne ouïe, et les larmes de l’enfant coulaient a un rythme plutôt soutenus. Airi fit l’air de rien cependant, et hocha doucement la tête, pensant que si elle laissait couler plus de larmes dans le thé, il serait imbuvable.
Elle pensa a un moyen d’échanger les tasse, en prétextant que son thé n’était pas assez sucré.. Mais boire les larmes d’une enfant étaient quelque chose qui, bizarrement, la rebutait. Elle finit par hocher doucement la tête, marqua une petite pause avant de parler

Contre la migraine ? Je dois bien avoir ça.. Vous ne semblez pas apprécier le thé.. Je n’ai pas l’habitude de faire ça, mais si vous préférez, j’ai du jus de pomme ou d’orange, il me semble.. Cela vous ferait-il plus envie ?
Je pars chercher quelque chose pour votre tête. N’hésitez pas a me demander si vous voulez autre chose.. Ou si autre chose vous met mal a l'aise.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 150
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 459
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaLun 1 Mai 2017 - 15:14

La gérante de la boutique ne pli pas, malgré la tempête d'émotion qui semble se déclencher dans l'interlocutrice en face d'elle. Laeva essayait de suivre ce que disait la dénommée... -la dénommée qui tiens ?-, malgré le chaos qui se déferlait en elle. Il n'y aurait plus d'interrogatoire, ni de question déplaisante, mais la jeune demoiselle blonde se sentait obligée de posée une question à la dame qui se montrait si douce avec elle avant que celle-ci ne parte chercher un remède contre la migraine.

-Excusez moi... mais... vous connaissez mon nom... mais moi.... je ne connais pas le votre... c'est... un peu gênant...

Revenons au thé maintenant. Celui-ci avait refroidit plus vite à cause des larmes, et il avait maintenant guère bon gout, mais voyant que la gérante était sur le point de se donner la peine d'aller chercher autre chose, Laeva voulut la stoppé, culpabilisant à l'idée de ne pas boire la tasse en entier, quand bien même le gout serait des plus... immonde...

-Ho non... non je... je vais tout boire... je... c'est... c'est pas la peine de... d'aller chercher autre chose pour moi...  je... dé... désolée...

Elle prit la tasse dans ses deux mains, tremblants un peu et écarquillant un peu les yeux, restant figer à se décidée à se la porter aux lèvres, après quelques secondes, le liquide sucré par le sucre et salé par les larmes était sur ses lèvres. Elle buvait le contenu de sa la tasse en entier, lâchant une grimace en reposant la tasse dans sa soucoupe à cause de l'horreur qu'était le gout de ce qu'elle venait de boire. Mais cette grimace, elle espérait bien que l'aveugle ne pouvait pas la voire. Elle mentit alors, marmonnant avec un peu de dégoût qu'elle tentait de camouflé.

-C'est... c'était délicieux...j'ai.... j'ai tout bue....

Dans le fond de la tasse, il restait encore un peu de sucre, signe qu'il y en avait bien évidement, beaucoup trop. Quatre bloc de sucre était en effet, peut-être exagéré... Le teint de la démone virait au pâle, mais malgré tout, balayée le sujet de l'âge semblait l'avoir calmée un minimum...

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 78
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 450
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoMer 3 Mai 2017 - 17:15

Airi écoutait paisiblement la jeune démone en face d’elle. Ou du moins, elle essayait. Il était rare que la magicienne soit a ce point mis à mal, et cela faisait tellement de temps qu’elle n’avais plus rencontré personne de semblable qu’elle était un peu déboussolée.
En réalité, Airi était perturbée par cette tempête d’émotions qui se produisait devant elle. L’âme de la jeune fille était instable, inquiétante, semblant pouvoir exploser a tout moment, et le plus inquiétant pour Airi, elle était incapable de comprendre avec certitude ce que la jeune démone pensait. Pourtant, elle gardait son sourire doux et rassurant, et ses gestes ne laissaient pas l’anxiositée paraitre le moins du monde. Airi était parfaitement maîtresse d’elle-même, et elle s’en faisait brillamment la démonstration a elle même.
Elle plaça la main devant sa bouche, toujours les yeux clos, une expression embarrassée sur le visage
Ara! Comment ais-je pus me montrer si impolie ! Je vous prie humblement de m’excuser, ce détail m’a complètement échappé.
Mon nom est Buraindo, Airi de mon prénom, je suis navrée de ne pas m'être présenté plus tôt.


La jeune femme ouvrit les yeux, montrant une expression inquiète.. Plus ou moins. Les yeux d’airi n’était pas rassurant. On était incapable d’y lire quoi que ce soit, et leur teinte violacée profonde dans laquelle on a l’impression de pouvoir se perdre ne les rendait pas plus rassurants. Ils semblaient d’une profondeur sans pareil, comme si fixer trop longtemps le regard de la jeune fille aurais puis lui permettre de lire votre âme comme un livre ouvert, et finalement, bien qu’ils furent gracieux, on ne pouvait échapper a cette légère sensation de malaise provoqué par leur vide profond, et l’aspect plus sombre qu’ils donnaient a la mine de la jeune magicienne, dont la peau pâle semblait presque fantomatique a côté de cet améthyste foncé..
Elle les avait ouverts sans y voir plus, par simple réflexe, et, consciente du malaise qu’ils pouvaient provoquer chez les gens, elle les referma rapidement avant de prendre la parole ;

Allons, vous n’avez pas a vous forcer, vous savez, je ne suis pas toujours très douée pour faire du thé, a cause de ma cécité, il est possible que j’ai raté le vôtre..

C’était un mensonge. Airi ne ratait jamais un thé, encore moins chez elle ou tout était a sa place, et elle avait simplement dit cela pour dédouaner la petite démone. Elle ne voulait pas que l’enfant pense qu’elle avait fait des erreurs.. Mais trop tard. A peine avait-elle fini de parler, que la jeune fille, elle, avait finis son thé. Airi retint un soupir de dévoilement, et se contenta plutôt de sourire avec gentillesse. Bien évidemment, la jeune fille mentait, et Airi n’avait pas besoin de sonder son âme pour s’en rendre compte, pourtant

Ara.. Je suis ravie qu’il vous ait plus malgré mes erreurs. Puissiez-vous ne pas en tenir compte..
Je vais tout de même vous chercher une aspirine au cas ou, je revient..


Puis Airi se leva, et se dirigea a pas presser, mais calme vers l’arrière du comptoir du magasin.. Elle gardait toujours quelques médicaments a porter de main chez elle. Elle était souvent prise de migraine a cause de son pouvoir, et avoir de l’aspirine sous la main n’était jamais trop pratique.
Sortit de sous le même comptoir une bouteille d’eau qui n’avait pas encore été ouverte, puis revint s’asseoir, déposant la bouteille sur la table, puis, soigneusement, d’un geste calme, le cachet, un peu plus loin de la démone

“Si vous en avez besoin, surtout n’hésitez pas..
Ah, mais, ne restons pas la a nous regarder fixement comme ça. Peut-être avez-vous des questions ? Quelque chose dont vous aimeriez parler ? Si vous n’aimez pas être interrogé, vous devez bien avoir un sujet qui vous met a l’aise ? Je n’ai pas envie de vous gêner voyez-vous !

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 150
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 459
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaMer 3 Mai 2017 - 20:52

Elle insistait beaucoup à ce que Laeva pose des questions, et ce malgré l'humeur massacrante que pouvait avoir cette dernière. La démone réfléchissait tant bien que mal à quel genre de question où elle pourrait poser à la dénommée Airi Buraindo, la gérante de la boutique. Hésitant un moment face à la bouteille fermée et visiblement n'ayant jamais été ouverte, Laeva ne savait pas trop quoi en faire. L'idée de prendre l'aspirine et de boire un peu de la bouteille à même les lèvres lui semblait impoli. Elle regardait alors le cachet puis la bouteille et répétât ceci plusieurs fois avant de prendre une décision. Elle prit alors simplement le cachet qu'elle plaçât dans sa bouche en essayant de l'avaler tant bien que mal. Elle eu quelques haut le cœur qu'elle essayait de retenir, tirait la grimace en sentant le gout immonde et désagréable du comprimer qui commençait à fondre sur sa longue, puis au final après une lutte de plusieurs secondes pour glisser ce cachet dans sa gorge sans l'aide d'eau mais seulement de sa salive, elle parvenue à faire glisser le comprimer là où il devait tomber. Laeva lâchât alors un petit toussotement, ayant manquer de l'avaler de travers avec ses bêtise, mais finalement il était avaler et c'était ce qu'il comptait. La gout était très désagréable, et elle se raclât légèrement la gorge, dérangée par le gout que celui-ci lui avait laisser dans la bouche. Néanmoins elle n’oubliât pas de remercier l'aveugle pour... le comprimé...

-Hur... har... heur... ha... c'est dégueux les médicaments à chaque fois... hu... enfin merci ! J.. J'espère que ça va marcher...

Bon il fallait revenir à une idée de question. Et si elle demandait pourquoi les médicament à chaque fois était dégueux ? Quoique non, la démone aurait peur de vexé l'aveugle en sous-entendant qu'il n'était pas très agréable le comprimé qu'elle venait d'avaler. Alors Laeva se mit à réfléchir un peu plus longtemps avant de poser une question toute bête et toute simple.

-Mais... Mais du coup c'est une boutique de quoi ? Vous vendez des fioles qui font de la fumée et de la lumière bizarre ?

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 78
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 450
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoMar 9 Mai 2017 - 20:41


Airi ne vis pas le problème de la pauvre fillette, et ne compris pas vraiment pourquoi elle ne buvait pas a la bouteille, mais préféra ne rien dire. Relever les erreurs des gens n’était pas convenable, et cette petite démone n’avais clairement pas besoin de sources de stress supplémentaire. En fait, Airi était un peu perdue. L’âme de la jeune fille restait très perturbée, et montrait même une certaine crainte, envers Airi ou autre, l’enchanteresse ne pouvait pas vraiment le savoir. Tout ce qu’elle pouvait dire, c’est que la situation n’était pas aussi détendue qu’elle l'avait espéré.
Son doux sourire, imperturbable, restait cela dit sur ses lèvres, et elle continuait de regarder sa visiteuse avec bienveillance.
Un vague rire amuser la traversa a la déclaration de la petite démone

Et bien. Je n’ai pas le souvenir d’avoir rencontré personne qui aimait les médicaments de ce genre.. Il ne faut pas s’en vouloir pour ça.
Un plaisir, je vous le souhaite sincèrement en tout cas.


Airi sentit la jeune fille hésiter, et se demanda si le simple fait de l’avoir poussée a parler était une erreur.
Elle prenait des notes dans sa tête, regrettant que Kyoma ne soit pas la, car elle savait qu’il aurais parfaitement pus parler a la jeune fille si l’envie lui avait pris. Mais elle ne baissa pas les bras. Cette fillette était intéressante malgré tout, et Airi n’aimais pas voir les bonnes personnes souffrir d’aucune manière que ce soit. Alors, tant qu’elle avait le temps, elle ferait preuve d’autan de patience que possible.
Et bien, c’est une bonne question.. En fait, je ne vends pas grand chose ici. En tout cas, pas dans ce que vous pouvez voir ici. Toutes ces sphères et ses fioles sont là pour la décoration, et m’aident a me repérer par un procédé que je ne vous expliquerais pas ici.
En réalité, je vends simplement des services en temps qu’enchanteresse.
Je rends des objets plus résistants, plus efficaces, plus tenace face a certaines situations..
Par exemple, je peux rendre un téléphone totalement étanche a l’eau.. Ce genre de choses en somme. C’est un commerce plaisant si vous voulez mon avis.


Airi bridait sa curiosité. Elle avait vraiment envie d’en savoir plus sur la jeune fille, mais.. Plus tard sans doute.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 150
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 459
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaVen 26 Mai 2017 - 1:04

"Téléphone"... Laeva ne savait pas exactement ce que c'était, elle n'en avait pas. Ou du moins elle imaginais un vieux téléphone fixe tout pourris et songeait à l'utilité de cet enchantement. La conversation jusque ici avait aborder tant de sujet qui était à ses yeux compliquer, flou, tordu. Ses oreilles bourdonnait, mais la chaleur de l'été approchant grand pas n'aidait pas. Alors quelque rayons passait à travers une fenêtre elle plissât fortement des yeux, ses yeux semblaient détester la lumière. L'effet de l'aspirine, était en effet, loin d'être immédiat, surtout au vus de la façon dont elle l'avait prit. Elle marmonnait, se tenant la tête, et s’essuyant le front qui commençait à suer sous l'effet de la chaleur.

-Un télé... viseur... non... téléphone... je... je vois pas c'est quoi. Et pourquoi imperméable à l'eau... l'eau c'est.... c'est......

Qu'arrivait-il quand un corps habtiter au froid et à l'obscurité était expoer à la chaleur implacable de l'été ? Lors d’une fraction de seconde elle écarquilla les yeux, l'eau c'était quoi ? Une peur ? Mais également un besoin lorsque le corps se desséché et devient malade petit à petit ? Mais ce corps à moitié détruit n'était il pas déjà malade depuis la naissance.

Laeva avait les yeux ternes, on pouvait lire sur son visage qu'elle se sentait de moins en moins bien. Elle finissait par coucher le haut de son corps sur la table, mettant sa tête dans ses bras pour ne plus être gênée par les rayons du soleil.

-Il fait... chaud... beaucoup trop chaud.....

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 78
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 450
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoSam 27 Mai 2017 - 21:05

Quoi que la jeune fille face, plus le temps passait, et plus l’enfant semblait se sentir mal. Airi avait bien peur de ne pas pouvoir faire grand chose a ce sujet.
La magicienne réfléchis. Elle n’avait pas l’habitude de croiser ce genre de personne, et si elle avait déjà vu des enfants traumatisés par la guerre, elle ne s’en était jamais occupé pour de bon. Finalement, elle se demanda si la laisser tranquile ne pouvait pas simplement lui être plus profitable ? Elle savait bien que parfois, il valait mieux garder le silence et laissez les gens seul, plutôt que de leur parler, au risque d’aggraver les choses.
En tout cas, Airi, même si elle gardait un sourire qui était plus de l’ordre de la politesse de la bonne humeur, cet enfant lui donnais des frisions.

Elle n’avait pas l’habitude de croiser ce genre de personne, et si elle avait déjà vu des enfants traumatisés par la guerre, elle ne s’en était jamais occupé pour de bon, et ne savait pas exactement quoi faire.

Ara? Vous n'en avez pas eu? La plupart des téléphones sont maintenant portable, et vous pouvez les emmener ou vous voulez pour appeler vos amis, ou votre famille.. C’est bien pratique, et un peu inquiétant a la fois !"

La climatisation était éteinte depuis un moment, et si Airi pensait elle-même qu’il commençait a faire trop chaud, elle n'avait pas pus remarquer que son interlocutrice était dans une situation encore plus inconfortable.
Airi se leva rapidement, le stress que lui procurait l’âme de cette fillette la rendant plus raide qu'à l'accoutumer. Ses gestes semblaient moins précis, et elle avait du mal à concentrer ses sens sur autre chose que cette petite, sans doute par crainte.
Elle commença a réfléchir a un moyen de mettre fin a cette conversation, sans pour autant paraître déplacée ou impolie, tentant de se convaincre que toutes les deux en profiterais.

Elle saisit une télécommande derrière le comptoir, appuya sur quelques boutons, et un vent légèrement frais souffla doucement dans la pièce sans que l’on puisse voir ou sentir son origine.
Airi fit en sorte de le rendre agréable, en le réglant tout simplement sur une température ne contrastant pas trop avec celle de la pièce.

Ara.. Vous m’en voyez navrée. Je règle ceci a l’instant..
Elle ne savait pas vraiment quoi dire pour continuer cette conversation..

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 150
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 459
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaDim 28 Mai 2017 - 13:42

L'air était un peu plus près, Laeva lâchait un léger soupire puis une idée commençât à germer dans son esprit. Elle ne savait pas si c'était possible ou dans les capacités de l’enchanteresse. Elle se redressait doucement, ses lèvres tremblait légèrement, la simple lueur d'espoir que cela pourrait peut-être être possible la faisait tremblée. Elle posât alors finalement une seconde question à la gérante de la boutique.

-Et... donner des attributs magiques à des objets... vous pouvez ? Je veux dire... voler... ou léviter... ne serais-ce que ça...

L'idée semblait évidente pour quiconque connaissait la démone pleurant sur son incapacité à toucher les yeux, et constamment dans l'ombre des ailes majestueuses de sa sœur. Elle recherchait quelque chose de précis à travers cette question. Le moyen de rendre l'impossible quelque chose qui pouvait être surmonté et cela, qu'importait les sacrifices.

-Je ferais n'importe quoi si c'est possible. Pres que... tout ce que vous voudrez....

Elle se retenait de verser des larmes, ses membres tremblait, elle espérait tellement recevoir une réponse qui puisse ravivé un peu d'espoir. Elle voulait tellement que son souhait se réalise et ce qu'importe la manière. Car ses ailes, elle le savait très bien, ne repousseront jamais assez bien pour lui permettre un jour de voler ne serais-ce quelques centimètres au dessus du sol.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 78
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 450
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoLun 29 Mai 2017 - 19:12

Airi sembla reprendre vaguement consistance. La fillette venait de poser une question de son propre chef, et sans s’en sentir “forcée”. Un début de conversation. Bien qu’il ne s’agîssait pas de grand chose, ça avait au moins le mérite de calmer la demoiselle aux cheveux roses.
Elle réfléchit.
cette requête ne lui était pas impossible, pourtant, il était évident, au vu de la volonté profonde qui animait la jeune fille, qu’il ne s'agissait pas simplement de faire voler un objet.

Bien sur, Airi ‘n'était pas devin, mais il lui semblait évident que pour une raison ou pour une autre, la petite démone voulait pouvoir voler., a l’aide d’un objet, sans doute.

Voilà qui était plus délicat déjà. Ce genre ‘enchantement était possible pour certain spécialiste, mais Airi ne pensait pas pouvoir exécuter tel enchantement, du moins, pas facilement.
Elle marqua une courte pause entre la demande de la démone, et le moment ou la magicienne répondit.

Et bien… Je ne suis pas certaine de pouvoir exécuter pareil enchantement…

Autre courte pause, durant laquelle l’enchanteresse semblait pensive.

Ce que je peux faire a coup sur en revanche, c’est d’enchanter un objet, de référence des bottes ou une cape, afin que vous puissiez, sinon voler, au moins sauter à quelques mètres de hauteurs, puis planer un moment..
Pour ce qui est de voler.. Si moi-même, je n’en suis pas capable, je pourrais vous trouver un collègue spécialisé dans ce genre de sortilèges ?...


Si Airi ne pouvait pas pleinement remplir la demande, elle pouvait au moins s’en approcher.. C’était déjà ça de fait ?

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 150
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 459
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaSam 10 Juin 2017 - 17:39

Tristesse, déception... c'est amer dans la bouche. Elle tremble, les espoirs s’effondrent, se brisent, se cassent. Elle n'avait pas envie d'être un kangourou... ni un deltaplane ambulant ou bien dépendre d'un objet encombrant qu'elle devrait constamment traîne avec elle.

-C'est...... c'est.... imp... impossible donc ?

Ce mot "impossible" elle avait eu tellement de mal à le prononcer. Les pupilles de ses yeux tremblaient, elle n'allait pas bien mentalement, elle était brisée, en ruine, ses poings se serraient, elle plantaient ses ongles dans les paumes de celle-ci. Elle se faisait du mal tout aussi bien physiquement que mentalement.

-Il... il n'y à vraiment que ça... seulement ça et rien d'autre... rien de mieux ne peut-être fait ? ....

Elle était tendue, crispée, impossible de savoir comment elle réagirait aux prochaines réponses... aux prochains refus...

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 78
Race : hybride (ange-esprit)
Pouvoir : Art
Habitat : échoppe
Métier : enchanteresse/alchimiste
Soras : 450
Avatar utilisé : Satori komeiji (Touhou project)
Autre(s) compte(s) : Kyoma
Couleur de dialogue : #DF01D7

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 20/60/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Airi BuraindoMar 13 Juin 2017 - 16:40

De nouveau, l’âme de l’enfant sembla se bousculer elle même. De nouveau, elle devint instable incertaine, imprévisible.. Airi n’aimais pas ça. Non pas qu’elle avait quelque chose en particulier contre cette fillette, mais… Elle lui faisait un peu peur. Elle n’en était pas fier. Proposer de l’aide a quelqu’un pour en être finalement apeurée, c’était une situation aussi gênante qu'on acceptable pour elle.
Elle réfléchit un moment. Bien sur que c’était possible. Mais ce genre d’enchantement était la plupart du temps illégal, ou du moins, interdit au mineurs et aux adultes sans autorisation spéciales.
Mais laissez supposer a l’enfant devant elle que c’était possible, mais pas encore accessible pour elle? C’était prendre le risque de la voir chercher un enchanteur sur le marché noir.. Et c’était une très mauvaise idée.
Elle s’exprima d’une voix douce qui ne laissait pas entendre sa peur.

Et bien.. Sans objet, en tout cas, je ne connais pas d’enchanteur qui puisse vous aider.. Mais je peux toujours vous mettre en contact avec un enchanteur de l’air?... Un temps de vol limiter.. C’est tout ce que je pourrais vous garantir dans ce cas..
Sinon, c’est impossible il me semble, vous m’en voyez navrée..


•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Simplement d'humeur vagabonde [PV : Airi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» peindre simplement visage avec tallarn flesh
» Nath, tout simplement
» un RP avec Airi :p
» De fort mauvaise humeur
» Humeur massacrante & élève bagarreur [William]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: La Capitale :: Le centre-ville :: Rue marchande-