Partagez| .

Kimura Hirose - Attention, fumer tue [The end]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
InvitéSam 29 Avr 2017 - 3:24


>> Hirose Kimura
>> Le perso' en bref• Nom : Hirose
• Prénom(s) : Kimura
• Surnom(s) : Cigarette-san ? Honnêtement, aucune idée, amusez-vous à en trouver xD
• Âge : 25 ans.
• Race : Humain.
• Pouvoir : 404
• Taille : 1m85.
• Métier : Mercenaire en herbe. Ouvrier de chantier à temps partiel ?
• Habitat : La capitale, quartier résidentiel.
• Inventaire : Une simple épée en fer acquise honnêtement sur sa paye. Un paquet de cigarettes et un briquet.
• Autres : 404 bis.

>> Et toi ?• Prénom/surnom et/ou pseudos :  On me connait sous bien des noms... L'agraffeuse, Dave, mais toi, tu peux m'appeler... Dah.  
• Âge : Un peu vieux. Genre 22 ans.
• Comment as-tu débarqué ici ? : A la base, je cherchais un forum pour un projet de persos stupides avec des potes, mais le contexte du forum le permettait pas. Mais le contexte m'a plu, donc... Me voilà ? :'D
• Ton avis sur le forum nous intéresse ! : Il est plutôt sympa. Je déplore l'absence apparente de vrai groupe de méchant A la base, j'aurai voulu faire une perso méchante, mais... En stalkant un peu tout, j'en ai pas trouvé d'autres, du coup j'ai abandonné l'idée un peu à contre-coeur, j'avais une perso et tout pour éè J'hésite même à changer et oser la faire en vrai xwx.
Mais le forum est beauw, j'aime bien la navigation et bordel je peux pas m'empêcher de m'amuser à faire tourner les avatars des gens avec ma souris @w@
• Avatar utilisé : Ye Xiu de Quan zhi gao shou
• Code du règlement : Lilà a remplacé le code par un cookie ~
image prez
> "Tu vois, je dois être l'espèce de message de Dieu aux hommes que fumer ne tue pas forcément."

Caractère
Vous pouvez le dire, ce mec, Hirose, c'est des problèmes. Le gérer, c'est un peu comme tenir un bol en verre brûlant pour votre soupe chinoise. Vous allez devoir jongler entre vos mains pour comprendre comment bien le tenir et, même comme ça, il se peut qu'il vous embête.
Il n'est pas méchant, c'est la chose dont on peut être sûr. Il fait partie de cette catégorie de personnes qui savent rester calmes dans la plupart des situations. Il peut se montrer attentionné de façon inattendue ; donner une pomme à un enfant qui pleure dans la rue, préparer un petit-déjeuner s'il reste chez un ami... Il en avait l'habitude, il faisait au moins la 2e de l'autre côté. La première était un peu plus compliquée niveau politique. Mais pourtant, ça ne l'empêchera pas d'être un poil taquin avec vous.


En terme de problème, il pourra vous en apporter quelques-uns. Il est souvent volontaire pour créer des malentendus quand une situation peut l'amuser, il aime s'amuser de cette façon d'ailleurs. Pourriez-vous croire que cet homme dans la vingtaine, avec des sourcils si bien entretenu, puisse en réalité être le fameux tueur en série jacookie, tueur de milliers de cookies innocents ? Impensable. Et pourtant, il s'amusera à laisser planer le doute un moment pour laisser son interlocuteur réfléchir. Il juge que laisser les autres gratter un peu la surface est, en quelque sorte, une preuve d'intérêt et qu'il peut les laisser s'approcher de lui.
Il n'est pas méchant, il peut facilement culpabiliser des réactions négatives et tentera de clarifier la chose, s'il sent qu'il a été trop loin. Quitte à sacrifier le prix d'une collation ou d'un repas, alors qu'il tente de faire attention à son argent.

Il n'est cependant pas radin. Il peut être généreux par moment, mais disons qu'il aime garder une certaine stabilité de son budget. Il veut joindre les deux bouts correctement. Avoir été simple secrétaire avec un salaire modeste lui a appris à devoir gérer plus de choses que nécessaire. Avoir vécu dans un monde où rien n'aide à s'épanouir vraiment l'a un peu renfrogné. Il commence à changer doucement, depuis qu'il est dans ce nouveau monde si libre, mais avouons-le. Passer d'une oppression constante à une liberté absolue, ça fait un choc.

Malheureusement pour lui, il n'est pas dans le genre honnête. Ce comportement lui a coûté ses seules chances de dire la chose qu'il voulait dire depuis des années et qu'il a définitivement perdue. Mais il garde silencieusement ses problèmes, ses craintes et ses regrets. Il les laisse dans un coin de son esprit et les laisse s'envoler, sans vraiment en parler. Il s'est fait une raison, mais même s'il le regrette amèrement, il n'a pour autant pas l'assurance de faire autrement. Il restera toujours cet homme qui, une cigarette à la main, voudra endosser des responsabilités un peu trop grandes, quitte à se mettre lui seul dans le pétrin ; qui détournera le regard, la tête un peu relevée, en lâchant un nuage de fumée pour vous remercier de votre inquiétude.
Certes, vouloir porter plus de choses que l'on ne peut vraiment, mais il n'a jamais regretté ce choix. Il a au moins eu la satisfaction de protéger ce qu'il voulait, au moment où il le voulait.

Et pourtant, il peut se donner des airs supérieurs. Il peut sembler hautin, ou dédaigneux. Il a été gamer, il a été à haut niveau. Il en a gardé cet esprit calme, mais vif. Et pourtant, il peut sembler vous regarder, comme pour vous jauger. Alors qu'en vrai, il pourrait tout à fait être en train de penser que la gaffe que vous avez commise était adorable, ou qu'il respecte votre travail.
Mais d'une certaine façon, ça l'aide à maintenir son jeu de malentendus.

Il n'est pas un homme en or, loin de là. Il fait ce qu'il veut, égoïstement, si on regarde bien. Il fait les choses pour lui, il peut chercher ses mots pour tourner une situation dans un sens favorable, il aime être théâtral, un peu. Après tout, il l'a fait à un Dieu et a été vite déçu, alors à quelqu'un dans la vie de tous les jours ? Ramenez-vous !

Et pour votre information, le chocolat et le sucre sont ses péchés mignons. Même s'il semblera ne pas pouvoir être acheté facilement, l'inviter comme ça peut être un bon moyen d'attirer son attention... Il est gourmand, ce garçon.

Sachez qu'il se débrouille également en cuisine, ou tout du moins assez pour pouvoir se nourrir en adulte responsable de la société qu'il est, mais il ne peut que rarement résister à la cigarette.
Et il est complexé par ses doigts. Il les aime pas, ses doigts, mais vous saurez plus tard pourquoi.
Physique
D'une taille d'un mètre 85, d'un poids de 72 kilos, on peut dire que j'en impose, pour un Japonais lambda. Loin des clichés habituels, des yeux bridés ou de la petite taille, il n'est cependant pas difficile de voir que je suis un homme quelque peu entretenu physiquement - notamment grâce à quelques années de footings réguliers et des séances de sport matinales en entreprise obligatoire du temps de l'ancien monde. Je pense être assez chanceux pour ma corpulence : je ne prends pas trop, je n'en perds pas tant non plus, j'arrive à me maintenir depuis quelques années déjà comme ça.
L'odeur de tabac ? Malheureusement, je ne peux rien y faire, les habitudes ont la vie dure malheureusement, même après un retour à la vie. Ne vous étonnez pas alors de me voir attraper mon paquet et emmener ce morceau de mort à mes lèvres.
Pour les plus attentifs, vous aurez remarqué que les doigts de mes mains sont... Un peu tordu. C'est particulièrement probant sur les index et majeurs. Résultats d'années à l'ordinateur, une déformation bien habituelle, mais qui m'agace quelque peu. Disons que je n'aime pas trop mes mains à cause de ça. Et je peux vous garantir que tenter de tirer un peu de l'autre côté le doigt pour vouloir le remettre correctement est assez... Douloureux. Je m'y suis résigné et vous le déconseille, vraiment.

En signes distinctifs, vous les avez remarqués. Cheveux bruns, yeux marron, un grand classique. Mais faites bien attention à ces yeux... Ce sont les yeux d'un habitué des écrans. Passant des expressions concentrées, des regards en poker face pour ensuite être vif. Un regard se voulant énigmatique par moment, ensorcelant à d'autres, ou exaspéré parfois. Ils sont malheureusement loin des écrans depuis mon retour à la vie, faute de moyens pour avoir pût acheter un ordinateur, préférant d'abord m'installer dans ce nouveau monde avant de pouvoir profiter de ces plaisirs simples. Ils ont peut-être l'air moins fatigués, moins rouge ; et les cernes de nombreuses nuits de manque de sommeil se sont effacées avec le temps. Mais plus que ça, ils ont acquis un semblant de tranquillité et de joie de vivre, depuis ce renouveau. Ils semblent peut-être un peu plus clairs.

Je n'ai aucun tatouage, ni rien de bien exotique comme des piercings à signaler ; peut-être juste une boucle d'oreille simple en argent à l'oreille gauche et des tenues fortes en couleur. Aimant allier le noir à du rouge, aimant sortir des couleurs justes flashes ou juste un blouson sombre.
Je ne m'avancerai pas à dire que je suis beau garçon, mais je ne me trouve pas moche pour autant. Je dirai même que j'aime particulièrement mon visage. Et en terme de musculature, je ne suis pas à plaindre. J'ai des jambes fortes à force de courir et des muscles présents où il faut à force de travailler sur des chantiers du novea monde.
Un air sur de moi, confiant, des lèvres en bon m, et même si vous persistez à dire que cette cigarette n'a rien à faire là, laissez-moi en paix, elle fait sa vie !

Mais s'il y a une chose à vraiment noter sur moi, je dirai... Que ça sera à vous de chercher, là comme ça je n'ai pas de miroir pour voir, du coup je vous laisse méditer sur cette question.
Il ne vous reste que 5 minutes.


Pouvoir & capacités
• Stats : Attaque/esquive/magie : 55/65/0

• Pouvoir : 404 not found.

• Capacités :
Comme dit précédemment, le protagoniste de notre fiche n'est pas du genre à rester assis à rien faire toutes ses journées. Pendant quelques années, il a consciencieusement fait des footings - dans un monde comme l'autre - et développé une certaine endurance et force des jambes. Sa corpulence ne le pénalise pas pour ça puisqu'on peut se l'avouer, il ne fait pas gros. Il ne fait pas maigre non plus, on peut deviner qu'il a quelque chose sur les os.
Et ce quelque chose, c'est des muscles.
Concrètement, il n'est qu'un humain ; peut-être que dans les standards de ce monde, il peut être considéré fort physiquement, ou du moins au-dessus de la moyenne. Il n'est pas un surhomme, mais en exerçant des métiers physiques depuis son arrivée, il a pu pousser un peu plus loin le développement de ses muscles.

En terme de capacité, on pourrait dire... À la rigueur, il peut se défendre en combat. Il n'aura pas la technique d'un artiste martial pour lui, mais... Il possède une coordination oeil-corps affutée d'années de jeux et des réflexes visuels tout aussi développés. Il ne pourra pas battre un vétéran, mais il pourra surement l'embêter ou au moins le surprendre et bluffer un peu.
De même, il arrive à prendre des décisions en cours terme plus rapide. La tension le rend paradoxalement plus serein. Il ne cherchera surement pas à attaquer de front, puisqu'il se sait amateur, mais pourra compter sur des jambes pour esquiver ; et ses yeux pour le mettre en sécurité autant que possible.

En théorie, il devrait pouvoir s'en sortir avec des armes simples comme des épées, ou des armes à feu légères comme dans les fps auxquels il jouait.
Mais justement, puisqu'il n'a aucune affinité avec la magie, il aura sûrement bien des problèmes à traiter contre. Sauf s'il peut courir assez vite, mais ça, c'est une autre histoire.



Histoire
Une ruelle mal éclairée. Une lampe n'arrêtant pas de sauter, coupant une pénombre dans des flashs inquiétant de lumière. Pas vraiment d'odeur, pas vraiment de goût, si ce n'est celui de ma salive alors que je me concentre. Tout ce que j'entends, c'est la voix de mes coéquipiers dans l'oreillette. Un modèle archaïque ; pour éviter que la communication soit repérée et détournée ? Non, juste un choix par passion de ces technologies du genre rétro. On est 4, tous à cran. On peut voir notre objectif, au loin.

Un groupe d'hommes en noir, échangeant une sorte de mallette. Un trafic ? Peut-être, ou peut-être pas. Pour nous ce sont juste des informations importantes, l'objectif de la mission du jour, que l'un d'entre-nous avait rapporté. Notre sniper chuchote le signal pour dire qu'il est en place, je me fais discret, mon arme chargée. Je vérifie une dernière fois le matériel que j'ai, sous la voix de la jeune femme de notre groupe. Un mot clef et tout ira très vite. Un mot qu'on attend. Ma tâche est simple. Quand notre sniper aura tiré sur le chef du groupe, les deux autres devront simplement tirer pour forcer la retraite du groupe. Empêcher les cibles de récupérer la mallette, me donner une occasion de la faucher et, si tout se passe bien, fuir tout aussi vite qu'on aura frappé.
Une grenade flash à la ceinture, je lance un regard en direction des points de nos deux autres camarades. Un regard de connivence, ou plutôt un silence. L'impatience commence à monter, je peux sentir mon cœur accélérer. Bientôt. Le signal sera bientôt lancé. Alors on prend une dernière respiration. On n'aura surement pas le temps de reprendre notre souffle.

Et le mot est lancé. Pas d'hésitation à avoir, j'ai juste une trentaine de mètres à traverser sous des coups de feu, franchement, j'ai vu bien pire ; comme cette fois où mon ouvre-boîte a glissé sous mon frigo. Non vraiment, je suis convaincu qu'il peut y avoir pire. Mais j'ai confiance en notre équipe.
Le tir de notre sniper est sublime ; une mort nette, soudaine, qui fait paniquer les hommes en noir. Et avant qu'ils ne puissent se reprendre, une pluie de balles venant de différentes directions les surprend. Autour de l'attaché-case d'abord, pour les forcer à s'en éloigner. Mais je me suis déjà lancé ; je le murmure juste dans le micro, ils savent quoi faire, je sais quoi faire. On a attendu une bonne heure cette occasion, alors je n'ai pas à hésiter. Je cours, je tends le bras pour joindre les tirs de mes alliés et forcer l'adversaire à se cacher. Je glisse au sol en attrapant la grenade ; tout se passe bien, j'attrape la mallette du bout du bras et lance la grenade dégoupillée. Je me retourne, dans un fantastique flash de lumière. Tout se passe exactement comme prévu, nos informations étaient exactes sur ce groupe.
Les tirs reprennent de notre côté et pendant qu'ils sont déséquilibrés je me remet à courir. Plus vite, plus vite encore. On a un point de rendez-vous à atteindre. Ou du moins, la mallette doit, qu'importe qui doit se sacrifier. Je peux entendre les bruits de pas dans l'escalier du côté de notre sniper au travers de l'oreillette. Je peux entendre nos deux autres camarades partir également - dont un qui peste, malheureusement, on n'aura pas le luxe de se retrouver avant la fin. On prend tous une route différente. Chacun avec un attaché-case, pour brouiller les pistes. On entend la ville s'agiter, on entend les sirènes au loin.
Visiblement, on a fait un gros coup. Et bon sang, cette adrénaline passe bien. Mais justement, je me gifle le visage, faisant sursauter mes camarades. Pas de précipitation, je suis et le plus important en ce moment, et le plus en danger, puisque je possède "le colis".

On se terre tous. On rejoint un garage abandonné, et on se regarde enfin. Notre client est là, lui aussi. Je m'approche pour lui donner l'objet tant convoité et...
Je sursaute de ma chaise. Ah, bon sang, l'écran de mort. Une mission piège dans le jeu. Je ne vois que la mention "Vous avez été tué d'un tir à la tête" et dans les secondes qui suivent, mes alliés aussi. Avec frustration, on attrape nos boissons pour en boire un peu, on commence à discuter de cette quête.
Un piège dans la mission, le concepteur de ce jeu illégal en met pleins, mais celui-là c'est la première fois. Et dire qu'on a effectué, plusieurs heures de quêtes pour en arriver... À ça. Game over, merci d'être passé.

Des choses vous ont interpellés ? Comment un simple jeu du genre fps peut être illégal ?
Eh bien... Disons que les rassemblements, sur le web ou en public, sont réprimandés sévèrement. Le monde est dominé par une dictature sévère qui réprime toute personne, toute idéologie et tout mode de penser différent. Tout est codifié, tout doit respecter une certaine ligne. Si tu es différent, tu pars les pieds devant.
Et disons que dans un tel contexte, un jeu étant assez explicite sur une opposition, avec des armes à feu et tout ce qui va bien, envers une forme d'autorité violente... Ne passe pas vraiment la censure. Allez savoir.

Mais les gens résistent, dans l'ombre. Des groupes de tout genre. Là où une résistance armée provoque des sabotages, des attentats et tente de renverser le monde, littéralement, d'autres groupes se contentent d'échanger des jeux comme ça, des œuvres littéraires ou de se retrouver dans des lieux abandonnés. Parfois, ça tourne mal, parce que l'information fuit, mais d'autres fois, comme pour notre groupe, se passent bien.
On est juste 4 collègues de bureau. En fait, on se connaît tous depuis l'enfance. On a été aux mêmes écoles, on a fait les mêmes études et on a été pris dans la même entreprise.
On vient d'un petit quartier de Tokyo, on vient de milieux modestes. Juste un groupe de gamins s'étant retrouvé à une récré pour se dire "Tu veux jouer avec moi ?" Et on a fini par rouler notre bosse tous ensemble. Avec une seule fille dans le groupe et 3 garçons, on peut dire que notre groupe est assez solide, depuis le temps.
Mais ce n'est pas pour autant que cette relation est agréable, ni même envieuse.
Ce monde est déjà mort.
Ce monde est déjà enterré.
Ce monde a déjà été assassiné par des hommes et des femmes corrompus. La moral ? On n'en connaîtra que le moral, terne.


Qu'est-ce que la liberté ? Suivre précisément des règles, des obligations sous peine de mort. Pouvoir s'estimer heureux d'être, au moins, en vie. Voilà la définition que l'on en connaît. On a la technologie, mais personne n'a le droit de l'utiliser vraiment. Le monde semble au-delà de l'imagination du lecteur, mais n'est pas pour autant idéal.
Ce monde est juste pourri par des groupes se pensant au-dessus de tous. D'une certaine façon, ils ont raison. Leur force tient le monde en respect. D'une certaine façon, le monde est unifié. Mais à quel prix, pour la très grande majorité ?
Et peu sont ceux qui se retournent contre eux.

D'une certaine façon, on lutte avec notre groupe ; on travaille dans une administration de cette société et, après avoir été contacté par des gens de la résistance, on a décidé de laisser sortir des informations. Quelles valeurs ont-elles ? Sûrement bien peu. Un convoi censé aller ici, des choses comme ça. Concrètement, rien de bien fantastique. Peut-être de quoi créer un petit accrochage dans un des innombrables rouages de la société, mais chaque petit geste a, en soi, sa propre force.
Mais ce groupe n'est composé que de jeunes pleins d'espoirs, ils disent faire parti d'un groupe plus grand encore, que chaque petite information est importante. Ils ne tentent pas de nous brusquer, et quitte à choisir, j'ai préféré prendre sur moi la responsabilité de nos actes. Peut-être par amitié pour mes amis ? Ou peut-être un peu d'amour pour la jeune femme de notre groupe, mais au prix d'une longue discussion, j'ai réussi à leur faire accepter. Je récupère les informations de chacun, je les délivre, je rejoins notre groupe de gamer après pour nos sessions illégales, on rentre de notre côté, on se couche, on va au travail le lendemain.
La même routine depuis 3 ans. Les mêmes choses depuis tant de temps.

Et pour l'anecdote, notre groupe est vraiment bien placé pour ce jeu. On a même eu droit à des accessoires et vêtements personnalisés pour quelques-uns de nos records.

Mais une routine finie toujours par être brisée.
La confiance finie un jour par être trahie.

Mais comment en vouloir à des jeunes, de me pointer du doigt par peur de ce qui pourrait leur arriver ? On leur a promis un traitement favorable s'ils dénonçaient la personne laissant sortir des informations. Eh, c'est bien ma veine, ça. Pas besoin de jugement, comme ça. Trahison envers l'état. De quoi être exécuté sur-le-champ.
Peut-être était-ce destiné à arriver ? Peut-être avais-je pris la bonne décision, d'être le seul à endosser cette responsabilité. Mais j'aurai bien voulu que ces moments durent un peu plus. Que je puisse profiter encore un peu plus du temps avec eux; avec elle.
Même pas le temps de me changer pour l'au-delà, même pas le temps pour une dernière cigarette.
Et malheureusement, pas le temps de la voir une dernière fois, et de lui dire. Ce sera seulement mon seul regret ; d'ici dix minutes, on se serait retrouvé, on serait allé en ville. Moi qui remettais toujours à plus tard ces occasions pour le lui dire, je n'en aurai au final jamais la chance.
Mais ce n'est pas encore l'heure, elle n'aura pas à voir cette scène. Alors je soupire un instant, en me disant que je partirai sans qu'elle n'ait à voir ça.

Oh non, oubliez ça. Ma main s'est tendue en voyant un certain visage.
Elle est toujours arrivée en retard à nos rendez-vous. Alors... Pourquoi ce jour-là, elle est en avance ? Pourquoi est-ce que je dois voir son visage comme ça ?

...
Pourquoi est-ce que des larmes coulent encore sur mes joues ?

Je l'ai entendu, ce grand boum. Pourquoi est-ce que je suis dans le noir total ?
Mes mains se portent naturellement sur ma tête, sur mon corps. Pas de trou à la tête, autre que ma bouche. Je suis encore brûlant. Je sens bien ces larmes à mes joues.
Et une lueur blanche au loin, une silhouette.
Eh, c'est donc bien la fin. Le paradis ou l'enfer, qu'importe, même si c'est Dieu lui-même qui vient me juger.
Je m'avance, attrapant mon paquet, allumant cette cigarette pour prendre cette bouffée de nicotine et d'autres produits néfastes à la vie. Une volonté sur deux d'exaucée, j'arrive au moins à sentir le goût de cette saleté.

"Une dernière avant d'aller au paradis ou en enfer... je pense qu'à ce niveau, ça ne changera pas grand chose, non ?"

Un léger silence, je ne sais pas si je peux voir un sourire bienveillant ou amusé, ou même si une bouche peut être discernée dans cette apparition. Alors j'attrape cette main, je ferme les yeux un instant devant ce dernier flash, en me disant que c'est fini, c'est bel et bien la fin. Je regrette un instant cette vie. Si seulement le monde avait été différent. Si seulement ça avait été un autre monde, même, peut-être que tout aurait été différent...


" ... Dieu. Démon. Ou tout ce que tu veux. Je sais que j'y ai pensé..."


Autour de moi, du vert, des gens étranges, des choses étranges. Des ailes, des griffes, des cornes, le tout sur des corps humains, des corps semi-humains, des fourrures. Rien comme mon monde si sombre. Tout semble vivant. Les gens semblent vivants. Les gens ne semblent pas gênés par tout ça.

"J'ai peut-être bien pensé à un autre monde... Mais il fallait pas le prendre littéralement..."

Et après un instant pour finir ma cigarette, et me dire que j'ai décidément lu beaucoup trop de manga fantastique sur ce sujet et joué à beaucoup trop de jeux aussi, je jette la cigarette au sol pour l'écraser.
"En plus, je trouvais que j'avais été assez classe pour ce départ..."

Un autre monde. Tellement de choses à découvrir, mais c'est bien en humain, avec mon simple paquet de cigarettes et un briquet, que j'allais devoir accepter cette situation.

... Et reprendre une autre cigarette aussi.
Ce fut laborieux. Tenter de comprendre ce monde, prendre des petits jobs au hasard, tenter de comprendre ce monde, tenter de l'associer à ce que je pouvais. Ouais, toute une année chargée à faire comme je pouvais. De ce que j'en avais compris, je n'étais pas le seul dans ce cas, ce qui facilitait grandement de pouvoir trouver du travail, du logement et quoi que ce soit.
Si je devais dire une chose, ce serait... Que ce monde est complètement désarçonnant. Déstabilisant.
Bienveillant, mais surtout bien vivant. Les gens peuvent sourire, les gens sont libres.
Par rapport à la prison de l'autre monde, ce monde est libre.

Un jour sur un chantier, à transporter du bois. Un autre à réparer des murs. Une nouvelle routine prenait, parfois brisée par un changement de travail. Une routine qui nous rend vivant.
Mais un jour, quelque chose de nouveau fit battre le cœur du joueur en moi.
Un monde de fantaisie, si ce n'est pas pour avoir des aventures et les vivre, à quoi bon ?


[/b]


Dernière édition par Kimura Hirose le Dim 30 Avr 2017 - 1:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Date d'inscription : 18/10/2015
Messages : 569
Race : Elfe
Pouvoir : Contrôle de l'eau
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Etudiante
Soras : 6251
Avatar utilisé : OC de moi o/
Autre(s) compte(s) : La & Raphael
Couleur de dialogue : Blue (#0000FF)

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/55/25
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
ShioSam 29 Avr 2017 - 19:08

Bienvenue parmi nous !

N'oublie pas de compléter ton profil et d'activer ta fiche de personnage (stats et inventaire) si ça n'est pas déjà fait !
Comme je ne vois pas vraiment de choses à modifier, je te donne donc mon accord pour la validation ! Il te faudra cependant attendre le passage d'un autre membre du staff pour être validé ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 466
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 2833
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniSam 29 Avr 2017 - 19:19

Hellow Kim' !

Bienvenue à toi ~

Je passe à mon tour et je n'ai rien à redire à ta fiche sauf ... des fautes ! C'est tout ce qui me chiffonne.
Je ne demande pas une fiche parfaite mais si tu pouvais en enlever une partie, ce serait cool. Voilà o/

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Invité
InvitéDim 30 Avr 2017 - 1:38

Plop plop plop, après délibération, j'en suis arrivé à la conclusion que bonpatron était douteux et indigne de confiance.
Je pense en avoir corrigé déjà pas mal, n'hésitez pas à me signaler d'autres problèmes, mais je pense que ça devrait être bon maintenant 'o' Mais l'épée en faire. Je le note intérieurement, qu'est-ce que je fais avec mon cerveau xD

Fiche de perso et profil normalement bon aussi, j'attends vos avis 'o'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 466
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 2833
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniDim 30 Avr 2017 - 9:58




Validé !
>> Par Lilà - Ca mérite bien un cookie ~ !

Félicitation, tu es validé(e) !
Tu peux aller faire ta demande de logement et de métier ! Tu peux aussi évidemment demander un rp si jamais tu n'en as pas ! N'oublie pas de passer par les quêtes, qui sait, il y en a peut-être des intéressantes ! Ne t'en fais pas pour le recensement de ton pouvoir et de ton avatar, les admins s'en occupent ! Ah, dernière chose, tu peux aller faire un livre de vie pour retracer les relations et les aventures de ton personnage !
Amuses-toi bien parmi nous !


•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Kimura Hirose - Attention, fumer tue [The end]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» Attention, araignées qui tuent ..
» Ouvrir la porte d'un avion en plein vol pour fumer...
» Interdiction de fumer totale
» [validée]Aito Kimura , Futur Amiral

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: Bac à vrac :: Archives :: Personnages oubliés :: Anciennes prez's-