Partagez| .

Une histoire d'amitié PV Ami Iwasa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 05/03/2017
Messages : 118
Race : Neko ♥
Pouvoir : TROLOLOL
Habitat : Académie Seïka
Métier : élève (au club de kendo si possible)
Soras : 457
Avatar utilisé : J'en sais vraiment rien. En vrai j'ai tapé homme neko cheveux noirs sur google image, j'ai cliqué et pouf. mais sinon voilà la source originale http://club.ados.fr/kawaii-ichigo/manga-divers-garcons-160796/photo/neko-garcon-2976849.html#photo_2976849
Autre(s) compte(s) : nope
Couleur de dialogue : La couleur préférée des chats. "nya ♥"
Non, en vrai ça pourras varier selon la situation.

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 40/60/0
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Kukai SawakaDim 21 Mai 2017 - 22:43

Ce RP se déroule entre Kukai et Ami. Il raconte la rencontre de deux élèves qui deviendront amis.

Une Histoire d'amitié

Un beau soleil éclaire l’académie aujourd’hui, le printemps est bientôt fini. Quel dommage, j’adore ses Sakuras. Je me demande bien comment ils sont arrivés là. Ce que je sais, c’est que je ne me passerais jamais de ces arbres venants de mon pays d’origine. Aujourd’hui, je suis un élève de l’académie Seïka, bientôt, je travaillerais pour la garde de la capitale. Mais en attendant, je continue mes cours et mon apprentissage, je suis jeune tout de même, et malgré tout ce que j’ai pu vivre, je ne suis pas encore tout à fait adulte, et il faut encore que je me cultive dans ce monde ou tout est encore assez nouveau même si cela fait deux ans que je suis là.

Ah et, autre bonne nouvelle, pour les personnes qui veulent le savoir, j’ai commencé à faire mon deuil. Je me suis remis à prier les divinités Shintoïstes et j’ai enfin pu reprendre mes activités au club de kendo, d’ailleurs, le p’tit nouveau « Kain » est un petit génie, il faut l’admettre, encore jeune mais j’ai l’impression de me revoir à mes débuts, il ne donne jamais un coup sans réfléchir, et c’est aussi le genre de bonhomme à bien respecter les codes et l’honneur du kendo, quel gamin admirable.

Bon allez, il est six heures du matin, l’heure de se lever, je me suis acheté un réveil olfactif pour éviter de devenir fou à cause du bruit des réveils normaux, mes mâtinés sont bien plus agréables maintenant. Je prends tranquillement mon petit déjeuné dehors en profitant du soleil levant et de la douce brise matinale avec l’odeurs de chaque pétale de cerisier qui vient câliner mes narines, le goût du thé Earl Grey dont je ne peux me passer depuis qui j’y ai gouté. Ensuite, je vais mettre mon uniforme scolaire, je vais attention à ce qu’il soit bien propre, je me brosse un coup les cheveux, les oreilles et la queue enfin. J’éteins toutes les lumières, j’ouvres les volets et la fenêtre en oscillo-battant, fait mon lit, passe un coup de balai et voilà, il est six heures et demi.

Je peux enfin sortir de ma chambre et profiter tranquillement de l’air qu’il y’a dehors. Comme les cours vont commencer à huit heures, j’ai pas mal de temps devant moi, j’en profite pour me pose sur la branche d’un sakura, de me trouver une position confortable. J’ai donc une jambe plutôt recroquevillée vers moi-même et une autre qui pend de l’arbre, un bras sur le genou de la jambe recroquevillée et l’autre qui pendouille tranquillement, je colle ma tête au tronc de l’arbre et je ferme les yeux sans un sourire, on pourrait croire que je dors mai au fait non, je profite voilà tout, je profite de cette belle matinée.

Aujourd’hui, je vais commencer les cours par deux heures d’histoire, si le sport n’existait pas, ce serait ma matière favorite., j’adore en apprendre encore plus sur ce monde qui continue de m’émerveiller. Tient, ça me fait penser qu’aujourd’hui on va changer de chapitre. On va se mettre à parler de l’arrivée des non-natifs, ce qui, il me semble, va me donner plusieurs d’indices sur mon origine dans ce monde. J’ai déjà lu pas mal de livres dessus, et aussi j’ai été dans le musée d’histoire naturelle.et j’ai appris des choses sur les non-natifs, je crois que cela va m’être utile pour les cours.

Oh, il est déjà sept heures et demi ? je vais devoir y aller moi, il faut que j’aille dans la salle de classe. Et je suis un peu loin de l’académie. Nan je déconne, je suis dans la cour intérieure. Mais bon, si je veux profiter il va falloir que j’aille lentement. Et donc il me faudra quinze minutes de marche. Donc. Il faut que j’y aille.

Je saute de l’arbre et retombe avec grâce. Je marche ensuite vers les salles de classe et j’écoute le bruit de mes pas sur le gravier, le son de la douce mélodie que font les oiseaux, les pétales de sakura qui volent autour de moi, comme c’est agréable, définitivement, ce monde est génial.

Ah, la sonnerie, je vais devoir commencer les cours, je suis devant la salle et comme à mon habitude, je me décale pour laisser la gente féminine entrer en premier et je m’assoie et enfin, le professeur arrive. Un humain. Il est intelligent et assez pédagogue. C’est un bon professeur armé d’une paire de lunettes en demi-lune, d’une légère barbichette en bouc couleur poivre et sel avec les cheveux en bataille.

Une fois que tout le monde a sorti ses affaires et s’est calmé de la matinée, je suis enfin soulagé que le bruit s’est arrêter, déjà que je suis un neko, je n’avais pas besoin d’être hypersensible en plus. Encore heureux que l’inscription se fait par concours parce que si j’avais que les con totalement bruyants et irrespectueux comme sur terre, je ne pense pas que j’aurais pu réussir à survire une année.

Il commence le cours par les bases de l’apparition des non-natifs, qui est un « jeu » de la déesse, il explique les statistiques de non-natifs et 100 % des non natifs ont fait une résistance face à une dictature impitoyable. Waw, je ne suis pas le seul dans mon cas ? Ce monde plein de joie et de prospérité… contient des personnes si souffrantes que ça ? Eh bien, ça fait changer les mentalités, même au musée ils ne le disent pas.

Je prends un maximum de choses en note pendent la première heure, j’i beau tout comprendre, je suis tellement pris dans le cours que je prends en note, je retiens et je comprends tout. Et une fois la première heure terminée, le professeur nous donne une petite pause de cinq minutes et on reprend le cours. Cette fois, on passe à la pratique.

Comme le professeur me connaît assez bien, il sait que je suis bien plus efficace quand je travaille seul. Donc il me permet d’aller au fond de la classe avec un livre d’histoire et il fait les groupes de travail. Une autre personne se retrouve seule. C’est vrai que comme Öster est à l’hôpital depuis hier soir (quoi ? Il n’avait qu’à pas venir me frapper et m’insulter.) la classe est paire, et donc si je travaille seul, une autre personne l’est aussi. C’est une jeune fille qui, à ce que je vois n’est pas spécialement à l’aise.

Je termine mon étude de document en vitesse et sans aucun problème, et je commence à bouquiner le livre d’histoire. Une fois arrivé au chapitre sur les guerres interraciales, le prof m’appelle et me fait m’asseoir à côté de la jeune fille toute seule pour que je l’aide, je ne me fais pas prier et je reprends mes affaires pour les poser à côté de cette jeune fille. Je prends une chaise, je m’assoie et je commence à regarder ce qu’elle a fait. Son raisonnement est très intéressant mais mal développer ce qui rend son étude fausse.

« Bonjour, je m’appelle Kukai, est-ce que tu acceptes mon aide ? j’ai déjà terminé mon travail, si tu veux, je peux t’aider à savoir ce qu’il ne va pas dans ton étude, tu vas voir, c’est très simple en réalité. »

Je lui fais un sourire amicale et ce que je vois me choque dans le bon sens. Elle se cache la queue et les oreilles. C’est une neko comme moi. En même temps vu l’odeur, j’aurais dû m’en rendre compte plus tôt. Eh bien, je ne sais pas pourquoi, mais je sens que ce cours va être sympathique… enfin, plus que d’habitude.  


•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Une histoire d'amitié PV Ami Iwasa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: Académie Seïka :: Aile Émeraude :: Salles de classes-