Partagez| .

~ Nightmares || Sarrender [Terminée] ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
InvitéVen 26 Mai 2017 - 13:53


Sarrender Aidoïn Kanoorth
Le perso' en bref• Nom : Aidoïn Kanoorth
• Prénom(s) : Sarrender
• Surnom(s) : Render' SAK
• Âge : 126 ans
• Race : Démon
• Pouvoir : Hand of the Devil [Vol-vie]
• Taille : Pardon, Kukai, pardon. Sarrender fait 2 Lilàs 10.
• Métier : Mercenaire / Garde Du Corps / Paladin (On va pas se mentir, c'est juste pour la tune.)
• Habitat : Dans ton cul. [Il fallait bien que quelqu'un la fasse] Plus sérieusement, une maison dans le nouveau quartier.
• Inventaire : Une hache en un métal noir indestructible EXTRÊMEMENT LOURDE – Un tissu noir en velours -
• Autres : Il se balade souvent torse nu.

>> Et toi ?• Prénom/surnom et/ou pseudos : Reinette ;w;
• Âge : 51 ans ! Euh... Ouais.
• Comment as-tu débarqué ici ? : Top-sites 8)
• Ton avis sur le forum nous intéresse ! : Huhuhuh... C'est un DC, si je n'aimais pas, je n'en aurai pas fait un.
• Avatar utilisé : Euh, bah, tiens le lien: http://feelgrafix.com/data_images/out/6/786166-demon.jpg fais-toi plaisir.
• Code du règlement : Lilà dépose un cookie à la place du code ♥️
image prez
L'enfer vous attend.

Caractère
Vous savez, tout ce que l'on dit sur les démons... Ils sont violents, malveillants, colériques, sadiques et ils détestent les anges ? Eh bien c'est bien vrai pour Sarrender. Laissez-moi vous l'expliquer... D-D'ailleurs il le fera bien mieux que moi... *laisse la place à Sarrender*

Provocateur : Vous savez, les sentiments humains sont pathétiques mais très divertissants. Pourquoi ne pas raviver leur colère ? Pourquoi ne pas les énerver jusqu'à ce que leurs poings se serrent, jusqu'à ce que leurs bouches me maudissent. ? Quel ennui...

Joueur : Certaines émotions humaines m'ennuient, certes, mais d'autres sont particulièrement jouissives. L'amour, entre autres, m'ennuie profondément. La gêne, le plaisir, le désir, voilà des choses qui se rapprochent de « l'Amour » sans forcément être aussi niais que ce dernier. Ce qu'il y a de plus plaisant, selon moi, c'est de faire frémir les autres, de se faire désirer sans leur donner ce qu'ils veulent...

Sadique : Ah... Je me demande si la personne, qui écrit les mots avant que je n'argumente dessus, se rend compte qu'elle ne met pas assez en valeur mes qualités... ? Ahem, passons. Je suis quelqu'un qui aime voir la souffrance et qui adore la provoquer surtout. Tuer n'est pas mon plaisir premier, je préfère la torture, c'est bien plus distrayant de voir un cloporte se débattre sous une lame effilée...

Cruel : Pas de pitié Pour les croissants \o/ *Sarrender observe la narratrice.* P-Pardon. Soit... Je n'éprouve pas de pitié pour les faibles, surtout les faibles masculins. Les demoiselles en détresse, peut-être que je les aide pour vouloir un peu de reconnaissance par la suite, qui sait ?

Stratège : Lorsqu'il s'agit d'élaborer une stratégie, je suis le meilleur. Pour deux armées, j'ai toujours su comment diriger un groupe, peu importe les circonstances d'ailleurs.

Manipulateur : Les mensonges sont fréquents dans ce genre de monde, alors pourquoi ne pas s'adapter ? En tant que manipulateur, je me débrouille assez bien, influencer un esprit pour pouvoir en faire ce que l'on veut... Quitte à faire chanter l'esprit en question...

Froid : Pas vraiment ouvert aux autres, je suis du genre à rester seul dans mon coin, du moment qu'on ne vient pas m'emmerder. Et sauf s'il y a une jolie, ou un beau mec, à emmerder, je ne bouge pas.

Une partie de la présentation a été arrachée:
 

Aime : °Peut-être suis-je un détraqué, mais j'ai tendance à aimer lorsque les femmes crient. De douleur, de plaisir, qu'importe du moment que le désespoir s'empare d'elles.
°J'aime la fraîcheur du matin et du soir.
°J'aime me battre.
°J'aime beaucoup faire du sport avec quelqu'un. Dans le lit. Sur le sol, contre un mur. Je crois que vous avez saisi l'idée... D'ailleurs, je le fais que la demoiselle soit consentante, ou pas.

Déteste : °La chaleur
°L'amour
°La tendresse
°La pitié
°Les anges
°Les enfants et plein d'autres choses....

Autres informations : Il tient très bien l'alcool, il est bisexuel, il est stérile.
Physique
Un immense démon se présente alors devant vous. Une silhouette impressionnante et cornue s'approche... Sa musculature est incroyablement volumineuse, de nombreux tatouages embellissent son pâle torse nu et ses abdominaux de rêves, ses cheveux, quant à eux, s'étendent lentement de part et d'autre de son visage. Lorsqu'un sourire carnassier s'affiche sur son visage, que feriez-vous ? Si une de ses mains saisit votre taille et la presse doucement contre lui, seriez-vous prêt à riposter ? Après avoir vu deux yeux rouges, seriez-vous capable de reculer ? Après que ses crocs se soient planté dans votre cou pour y laisser une marque violacée, après que vous vous soyez délecté de son endurance divine et de sa puissance même, partiriez-vous ? Une fois que ses ailes noirâtres aux nervures rouges vous auront saisies, il sera trop tard... Une fois que votre corps lui appartiendra, vous ne pourrez plus faire machine arrière, tout ce que vous pourrez faire, c'est crier son nom.

Informations supplémentaires :
Ailes : 3m10 d'envergure.


Pouvoir & capacités
• Stats : 70/50/30

• Pouvoir : Hand of the Devil : La main du démon devient noirâtre, difforme, griffue. Cette main, une fois posée sur un être vivant, peut commencer à lui voler de l'énergie vitale pour se soigner. Cela fonctionne sur tous les êtres vivants. Bien entendu, la quantité d'énergie varie en fonction de la taille de l'être vivant. En revanche s'il prend l'énergie d'un(e) ange, il souffrira atrocement. De plus, si Sarrender n'est pas blessé et qu'il utilise ce pouvoir pour seulement aspirer une vie, cela aura pour effet de... Le saouler. Son corps ne peut pas supporter une trop grande charge d'énergie et s'il en aspire trop, il sera saoul avec tous les risques que cela implique.

Point Négatif : °Hand of the Devil est la seule et unique façon pour Sarrender de se soigner, la magie angélique lui fait extrêmement mal. [Il ne peut donc pas avoir d'énergie angélique dans le corps. SI l'adversaire est mi-démon mi-ange, cela s'annule et il peut en profiter. En revanche si l'hybride adverse est mi-ange, mi-chat (par exemple) cela ne s'annule absolument pas.]
°Si quelqu'un peut soigner et que ce n'est pas un ange, la fermeture des plaies prendra encore davantage de temps.
° Ah, ça n'a peut-être aucun rapport, mais Sarrender déteste lorsqu'il fait chaud, cela l'affaiblit grandement... Espérons que cela soit supportable en été...
°Sarrender ne peut utiliser son pouvoir que deux fois par jours grand maximum avec un temps de repos de 5 heures entre chaque utilisation sous peine d'avoir trop d'énergie dans le corps.

• Capacités : °Le corps de Sarrender est capable de soutenir des poids monstrueux, sa musculature étant assez développée, pour ne pas dire imposante, il est important de préciser que Sarrender soulève à une main une hache d'environ 70 kilos. Sans oublier le fait que parfois il revêt une armure qui est également assez lourde. Il se déplace même plus rapidement avec son armure que sans... Amusant non ? (enfin, c'est juste une impression, ne vous en faites pas) Alors soit, il sait soulever de lourdes charges, mais imaginez seulement la force qu'il a.

POINT NEGATIF : Sarrender ne sait se battre qu'avec une hache, pour la simple et bonne raison que les autres armes sont BEAUCOUP TROP LEGERES pour lui. Et du coup... En fait... Sa précision est réduite et surtout ses coups sont... Presque dangereux pour lui en réalité.

°Sarrender a la capacité de faire disparaître ses ailes et ses cornes démoniaques, ne serait-ce que pour prendre moins de place dans la rue. Mais en général il ne le fait pas. Disons que c'est juste pour éviter de devoir marcher en crabe dans la rue. [Ses ailes lui permettent de voler, c'est quand même plus pratique pour se déplacer]

°Sarrender ne vieillit pas. Rien d'autre à ajouter comme description. EH vous êtes marrant vous. Il ne peut donc pas mourir de vieillesse, voilà tout.

°Il n'est pas vraiment très rapide, mais en revanche il est très endurant et dans tous les domaines que ce soit...

°En plein combat, à cause d'une dose incroyablement élevée d'adrénaline, il ne ressent pas la douleur, par contre après... C'est une autre histoire.

°Pour l'endormir, il lui faut 5 seringues de morphine (donc pour une magie de sommeil il lui faut un contact plus prolongé encore) mais il peut dormir. Disons juste que pour une masse musculaire si importante, il lui en faut beaucoup.

/!\ Pour compenser sa force absolument prodigieuse, il lui faut... BEAUCOUP de viande. Ce démon est un gouffre de nourriture, il mange quantité de choses. Surtout des protéines.



Histoire
Fin stratège déjà à mes 30 ans, j'étais promu à une place de choix au sein de l'armée. En tant que tacticien, j'étais devenu rapidement général pour mes compétences absolument incroyables en matière de stratégie de conquête. Prédisant avec justesse les mouvements ennemis, j'avais l'opportunité de me faire une place dans l'histoire, parmi les plus grands de ma génération et des précédentes, on verrait mon nom affiché en grand. Un jour, un coup d’État eut lieu, un homme prit le pouvoir et commença à mener une politique d'enfer. Les interdictions devenaient nombreuses, après l'interdiction d'aller au cinéma, de voir un spectacle, d'acheter des cigarettes, qu'est-ce que cela allait-être ? L'interdiction de mettre des chaussettes ? Avis à toute la population : le port de chaussettes est à présent proscrit sous peine d'être exécuté sur la place publique ? Pourquoi avoir eu une si longue période de paix durant laquelle la liberté trônait alors qu'à présent nous ne pouvons pas faire cinq mètres sans qu'un agent ne vérifie si l'on porte des chaussettes ? Je savais déjà que l’État prenait beaucoup d'argent au peuple mais de là à verbaliser si l'on ne marche pas droit... « Op'la monsieur, vos chaussettes s'il vous plaît ! »

Qu'importe. Alors que je faisais mes preuves en matière de stratégie... « Avis à la population : Le jeu vidéo est à présent proscrit. » ATTENDEZ QUOI ?! Ahem... Ahem, reprenons. Alors que je faisais mes preuves, on me demanda d'élaborer un plan afin d'aller envahir un pays déjà bien gardé au niveau des frontières. Alors que j'analysais les différentes possibilités à l'aide d'un compas et d'une règle, je pris le temps d'effectuer quelques dessins pour parvenir à me remémorer de ce que je pensais. Le crayon de papier que j'avais dans les mains tournoyaient entre mes doigts et, finalement, j'eus une idée lumineuse. Nous avions l'occasion de passer par un tunnel abandonné qui devait être moins surveillé que le reste de la contrée. En espérant qu'il soit vraiment abandonné et en bon état pour faire passer des centaines de soldats. Il était trois heures du matin. J'allais poser mon rapport pour que les ordres partent au plus vite et me laissais aller au creux de mon lit.

Au départ, j'étais entré dans l'armée pour nourrir ma famille qui avait bien du mal à terminer les fin de mois. Ma sœur, surtout, était plus petite que moi et avait toujours su m'apprécier malgré mes petits défauts. Petits... Quelle bonne blague. Ma mère et mon père étaient devenus bien plus distants après que j'eus passé l'adolescence. Devenu assez sarcastique, je me moquais parfois de mon père. M'étant un peu calmé à présent, j'avais réussi à retrouver mon caractère protecteur et tranquille d'un grand frère. L'argent que je possédais, j'en donnais les trois quarts à ma famille pour qu'elle puisse vivre. Le tyran imposait des taxes de plus en plus aberrantes. Taxes sur l'électricité, sur internet, sur les études, sur les... Chaussettes.

Je commençais à sombrer dans un profond sommeil. Emporté par mes rêves doux, je pus alors me remémorer ma vie d'antan... Les bons moments passés avec ma sœur. Je me souvins de cet instant où nous jouions ensemble en plein été. Elle savait que je n'aimais pas la chaleur, aussi, elle avait pris l'habitude de m'asperger souvent d'eau... Quand j'y pense... C'était bizarre ce genre de jeu... Mais bon, l'enfance est ce qu'elle est... L'innocence aussi... Le lendemain, je m'éveillais, me levant, m'habillant, allant manger, puis allant observer les résultats de ma stratégie précédente... Les retours que j'eus étaient sans appel... Mes supérieurs m'observaient. Silencieux. Le tunnel était bien abandonné. Mais il y avait une mine placée sur les parois... Tout s'était effondré sur nos hommes. Une lettre m'était d'ailleurs adressée, un message du tyran. Je l'ouvris. Le premier et unique mot était... 'renvoyé'. Une erreur de débutant... Une erreur que je ne commettrai plus jamais, c'en était ainsi...

Je ne pouvais pas... Une seule erreur et j'étais renvoyé ? N'avait-on jamais permis à quelqu'un d'échouer une fois ? Deux cent morts... Merde. J'observai mes supérieurs, puis m'éloignais. Prenant mes affaires, je rentrai chez moi. Dans la maison de mon enfance, celle qui m'avait accueilli pendant les pires années de mon existence... Après un long voyage d'une demi-journée, j'entrai enfin chez moi... Posant mon sac à terre. Je baissai les yeux vers le plancher poussiéreux. Le silence régnait... Il n'y avait rien... Il n'y avait PLUS RIEN. Le néant. Le désespoir uniquement... Des mots étaient inscrits sur les murs avec le sang encore frais...

« Nous ne pardonnons pas L'ECHEC. »

Des mots écrits en lettres de sang qui glissaient lentement le long du mur blanc... Reculant mon corps jusqu'à un mur immaculé, je laissais mon dos glisser vers le sol... M'asseyant et songeant, retenant mes larmes. Jamais je n'avais eu autant de mal à contenir mes émotions... Tremblant de tristesse, je parvins à retenir mes larmes... Me relevant lentement du sol... J'allais à travers les pièces, mais une fois encore, il n'y avait rien d'autre que la poussière et les ténèbres... Passant ma main sur le sang des murs, de fines larmes coulèrent sur mon visage... Tant pis. Bien décidé à me venger de la tyrannie, je serrai les poings...  Allant dans la rébellion dès le lendemain, je commandais les attentats les plus horribles, les plus sanglants, les plus meurtriers pour apaiser ma conscience d'avoir vu le sang de ma famille sur les murs. Ma rage ne s'apaisait jamais totalement. Malgré le sang qui coulait sous mes pas, malgré ce soudain plaisir dû à la vengeance, rien ne pouvait me calmer entièrement. Une violente haine pesait sur mon corps. Je revoyais ma sœur me prendre dans ses bras alors que mon père me répétait que je n'étais qu'un monstre de parler ainsi.

Je revoyais ma sœur s'interposer face à mon père qui voulait me battre. Je la voyais prendre les coups à ma place, tomber, face contre terre. Puis, il avançait. Il me saisissait et passait ses nerfs sur moi. Quand il avait terminé, ma sœur s'approchait de moi, me souriait, me prenait dans ses bras. Tout ceci... Tout était vraiment de ma faute... Là où certains ne sont pas désirés, cette fois-ci... J'ai mené ma famille à ma perte... J'ai détruit trois vies. Mon père me haïssait et j'en étais bien conscient. Ma mère m'a toujours aimé malgré les horreurs que j'avais dites sur elle... Et ma sœur... Ma sœur... j'avais tué une ange... Je l'avais détruite par mes actes, par une simple ERREUR. Dans ce monde, nul n'a le droit à une faute.

La douleur envahissait mon corps et mon esprit de plus en plus. La colère céda la place à la peine, mon corps était étreint d'une douleur lacérant mon torse, mon cœur, mon âme... Ma petite sœur chérie... Toi qui avais un si beau visage, est-il retourné face à la terre ou face aux cieux ? Pourras-tu encore rêver parmi les étoiles ou seras-tu condamnée à trembler dans les abîmes des enfers ? Es-tu montée aux cieux ou bien descendras-tu en enfer. Ma place y est déjà. Je suis destiné aux ténèbres. Il n'y a que les démons qui font cela à leur famille. IL N'Y A QUE LES MONSTRES QUI ECHOUENT. Pourquoi faut-il toujours que je rate tout ce que j'entreprends ? Vous offrir une meilleure vie malgré l'horreur de la tyrannie ? Vous protéger ? Vous... Sauver ?

Errant dans les rues, mon cœur me condamnait, le ciel pleurait et moi aussi. Mes cheveux tombaient sur mon visage comme le prolongement de mes larmes. Mes yeux rougis de mes pleurs montraient au monde ma peine. Mon âme continuait de me torturer, cinq hommes m'interpellèrent. Je ne m'étais pas tourné. Ils vinrent à ma rencontre, ils m'arrêtèrent après m'avoir reconnu. Mais moi, mon esprit était ailleurs, je me fichais de tout ceci. Je n'aspirai qu'à une chose, mourir. Retrouver ma sœur... Ils m'emmenèrent dans un endroit où il n'y avait pas de lumière, où il faisait frais... Où tout était bien... C'est dans un silence pesant que je finis par trouver le sommeil. Tiraillé par les cauchemars, je finis par retrouver la lumière du jour le lendemain. Emmené en place publique, droit, sans un mot. Cinq hommes étaient face à moi. La foule se tenait derrière eux. Une exécution publique... Tiens donc... Redressant mon visage vers la foule, le juge prit la parole...

« Monsieur Kanoorth, vous êtes accusé d'avoir perturbé l'ordre public, d'avoir tué des centaines de soldats et d'avoir échoué en une seule mission de haute importance donnée par notre dirigeant, avez-vous une dernière volonté ?
-Revoir ma sœur...
-Quel est son nom ?
-Shana.
-Amenez-la. »

Écarquillant les yeux, mes pleurs disparurent presque soudainement, je la vis. Je vis mon ange... Ma lumière... Elle avança vers le peloton d'exécution. Elle se plaça face à moi. De ses belles mains tendres, elle me prit le visage. Elle me fit le plus beau de tous les sourires... Elle était si belle... Elle devait souffrir... Elle avait de nombreuses plaies qui recouvraient son corps... Posant ses doigts sur ma nuque... Elle murmura de sa belle voix angélique les plus belles paroles que je n'avais jamais entendu...

« Tu as enfin trouvé ta place … Je suis fière de toi, grand frère. »

Deux hommes s'approchèrent d'elle, passant leurs mains sur sa taille, ses hanches. Quelques fois ils faisaient couler le sang de mon ange. Ils la détruisirent... Ils la massacrèrent devant mes yeux... Leurs doigts se partageaient son corps tour à tour. Plus le sang coulait sur le sol froid et plus mon cœur se renfermait... Plus j'entendais leurs rires et plus je voyais ce spectacle me glacer le sang... Te voir tomber de ce paradis par ma faute... Tu as toujours été là pour moi, mais moi... Qu'ai-je fait ? Je t'ai condamnée à une vie de supplices permanents... Et lorsque tu m'as retrouvé. Tu m'as pris dans tes bras... ? Tes cris de douleur me firent trembler... Non pas de souffrance, mais de tristesse, je me refusais le droit de pleurer. C'est avec le stoïcisme le plus convaincant du monde que je te voyais tomber, inerte. Le juge prit la parole...

« Une dernière parole ?
-L'enfer vous attend.
-Vous êtes un détraqué, nous sommes les anges.
-Non... Hehe... Hehahahah... Vous ? Des anges ? Vos âmes sont plus corrompues que la mienne, en enfer, je serai le roi et vous vous agenouillerez devant moi.
-C'est beau de rêver. »

Tout s'éteint après une douleur fulgurante et un bruit atroce de craquement d'os...

Lorsque la lumière autour de moi m'éblouit, j'eus un réflexe de passer ma main sur mon front pour pouvoir observer... Une demoiselle s'approcha de moi... Une ange ? Une soudaine crispation se plaça au fond de mon dos. Elle s'approcha et me tendit la main. Je pris un instant pour l'observer attentivement... De haut en bas, puis je pris sa main...

En ce monde, de nombreuses choses se sont passées. Bien entendu, je ne les énumérerai pas toutes par simples soucis de temps. Mais bon, si vous avez autre chose à faire que de m'écouter, vous pouvez sortir, vous acheter une vie et ne plus en reparler par la suite. Bon, ils sont partis ceux qui s'ennuyaient ? Bien. Maintenant, nous pouvons commencer. J'avais tout d'abord abandonné tout espoir de me faire bien voir de la société en me rendant compte d'une chose... Les attributs que je possédais ne passaient ABSOLUMENT pas inaperçus. Pour la simple et bonne raison que 3 mètres et quelques d'envergure ne PEUT PAS S'IGNORER. Vous ignoreriez un dragon en face de vous, ou un camion ? Que sais-je ? Et bien, c'est le cas également pour moi. On ne m'ignore pas dans la rue, on me regarde et on baisse les yeux. C'est ainsi. On n'y peut rien.

Ensuite, j'avais commencé à chercher du travail, parce que c'est pas que l'éternité c'est long... Mais l'éternité c'est... Comment dire ça avec les bons mots... Relativement éternel ? Et d'ailleurs qu'est-ce que la relativité de l'éternité ? Qu'est-ce que l'éternité ? Vous avez quatre heures... Je m'égare. Bref. Où j'en étais ? Ah ouais. J'ai été garde du corps de l'Empereur à un moment dans ma vie. J'ai dû servir quelques mois avant d'être renvoyé pour mauvaise conduite, il faut dire aussi que sa fille est... Pas si mal. C'est peut-être pour ça... Il n'a pas apprécié que je regarde les formes de la jeune 'princesse'... ? Comme c'est cocasse.

J'ai été engagé, avant ou après, il faut vraiment qu'il y ait une chronologie ? Bon d'accord. Avant ET après m'être fait... Virer. J'ai été mercenaire de talent. Un puissant homme qui bossait pour ceux proposant de l'argent en échange de multiples services. Des assassinats pour la plupart des cas. Mais quelques fois d'autres choses étaient demandées... Je ne vais pas m'étendre dessus. Qu'importe, revenons à nos... Moutons. Il faudrait peut-être que je propose mes services à l'Empereur, au niveau stratégique de la chose, peut-être qu'il a besoin de quelqu'un... Surtout après l'épisode du dragon. Ce que je faisais à ce moment-là ? J'étais sur un bâtiment à observer les gens se faire massacrer. Sous la légère brise de l'après-midi alors que les ordres tonitruants étaient énoncés par ce foutu Capitaine... Ouais. Hellsing, l'autre enfoir... On m'a dit qu'il y avait des enfants qui me lisaient, donc je vais calmer mes propos. Je disais... Ce petit POLTRON a eu le cran de me résister un jour. J'ai été en garde à vue pour avoir fait 'plaisir' à une dame. Vous rendez-vous compte de ce que cela fait d'être traité ainsi comme un... Un monstre ?

Oui, on peut le dire, j'ai beaucoup changé par rapport à ce que j'étais dans mon ancienne vie. Rien à faire de ce que j'ai pu penser. Après avoir passé 90 ans dans ce trou à rat, j'ai bien le droit de faire ce que je veux. Et ce n'est pas encore terminé... Loin de là.

Il me semble aussi qu'avant l'Empereur qu'avant le Capitaine, bref, avant toutes ces conneri... Ces bêtises. Je me suis amusé à chasser des monstres un peu comme un garde chasse ou autre... Ouais j'étais un chasseur. En même temps, pendant toutes ces années j'ai eu le temps de piller, voler, violer, tuer, manger, toutes les personnes que je voulais. Après tout, pourquoi s'inquiéter s'il n'y avait pas d'ordre ? Apporter le chaos lorsqu'il y en a déjà, un peu inutile n'est-ce pas ? Enfin, passons. Je me suis bien amusé pendant toutes ces années de terreurs... mais à présent... C'est devenu lassant. La seule et unique chose qui me fait encore rire est la réaction des demoiselles lorsque je m'approche d'elles, que je souffle près de leurs lèvres sans pour autant les effleurer. Passons.

Durant ma vie quelque peu mouvementée, j'ai eu l'occasion d'acheter une maison et oui. Une maison. Ce genre de chose ne peut pas être volé c'est vu à mille kilomètres... Vous imaginez un homme avec une maison sur le dos ? Non. Plus sérieusement. Ma maison est d'ailleurs assez spacieuse même si... BON J'AVOUE. Elle n'est pas bien rangée, c'est pas que je suis bordélique, mais... Si un peu.

Durant ma vie ennuyeuse... J'ai eu l'occasion de rencontrer des gens. Beaucoup de gens. Certains m'appréciaient, d'autres non. Et je n'ai toujours pas eu l'occasion de rencontrer ma chère sœur. Je ne sais pas où elle est et je commence à l'oublier. Je dois bien l'avouer. Une vie passée à la chercher, pas deux. La seule chose de bien avec ce monde c'est que la Garde n'est pas encore aussi efficace que l'armée d'antan. Il faut croire qu'ils ont d'autres choses à faire que de me pourchasser MOI en particulier. Je demande s'il te plaît avant de tuer des gens. En revanche pour ce qui est de faire crier des demoiselles, ça... C'est une autre histoire. Je crois d'ailleurs être recherché pour cela... Mais l'avantage... C'est que je vole... Et que Ren ne vole pas...

Quand les tensions entre la garde et moi deviennent de plus en plus instables j'ai l'habitude de m'en aller de la Capitale, histoire qu'ils m'oublient un peu. C'est pas que j'aime vivre sous les coups de feu, mais disons que c'est mieux sans.

Et un jour... sans crier gare... De plus en plus de gens commencèrent à arriver. De toutes races, des humains, des chiens, des cloportes, des pantoufles ...des chaussettes. Bref, tous ces gens commencèrent à arriver en masse et à peupler la ville. MA VILLE ! Ma ville du chaos plus très chaos maintenant puisqu'il y avait des Fées. Des chaussettes... Des anges. DES ANGES ? OH PU... Les enfants, les enfants.... Chhh du calme, du calme... DES AAAAAAAAAAAANGES ?!! Si ça n'en tenait qu'à moi cela ferait longtemps que les ailes seraient arrachées... Bon sang et dire que maintenant je suis un citoyen de tout ce bazar... 




Dernière édition par Sarrender Aidoïn Kanoorth le Ven 26 Mai 2017 - 18:02, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
InvitéVen 26 Mai 2017 - 14:07

Re-bienvenue ~

SAK... ahhh.... je vais souffrir je le sens. Reste très éloigné de moi xDD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 18/10/2015
Messages : 579
Race : Elfe
Pouvoir : Contrôle de l'eau
Habitat : Dortoir de l'académie
Métier : Etudiante
Soras : 6561
Avatar utilisé : OC de moi o/
Autre(s) compte(s) : La & Raphael
Couleur de dialogue : Blue (#0000FF)

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 45/55/25
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
ShioVen 26 Mai 2017 - 17:56

Re-bienvenue parmi nous ! ♥

N'ayant rien à redire, je te donne mon accord pour la validation ! Tu connais le truc, va falloir attendre qu'un autre membre du staff arrive pour te valider ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 502
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniVen 26 Mai 2017 - 17:58

Et moi je te valide avec plaisir ♥




Validé !
>> Par Lilà - Félicitations ! Ca mérite bien un cookie ♥

Félicitation, tu es validé !
Tu peux aller faire ta demande de logement et de métier ! Tu peux aussi évidemment demander un rp si jamais tu n'en as pas ! N'oublie pas de passer par les quêtes, qui sait, il y en a peut-être des intéressantes ! Ne t'en fais pas pour le recensement de ton pouvoir et de ton avatar, les admins s'en occupent ! Tu peux aussi aller faire un livre de vie pour retracer les relations et les aventures de ton personnage ! Ah, dernière chose, tu peux noter toutes les évolutions de ton personnage sur un journal d'évolution !
Amuses-toi bien parmi nous !


•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

~ Nightmares || Sarrender [Terminée] ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: Bac à vrac :: Archives :: Personnages oubliés :: Anciennes prez's-