Partagez| .

When the sun goes down, Humans and Devils are laughing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 26/05/2017
Messages : 64
Race : Ω Démon
Pouvoir : Ω Hand Of The Devil || Capacité: Porter, supporter de lourdes charges (Force)
Habitat : Ω Maison dans le Nouveau Quartier
Métier : Ω Mercenaire / Garde Du Corps / Paladin
Soras : 145
Avatar utilisé : Ω Euh... Tiens, l'image. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/21/1495741188-sarrender-please.jpeg || Gabriel Belmont - Castlevania
Autre(s) compte(s) : Ω Ren Hellsing.
Couleur de dialogue : Ω #40078d

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 70/50/30
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Sarrender Aidoïn KanoorthSam 27 Mai 2017 - 17:12

When the sun goes down, humans and devils are laughing.

ft. Ferberon Carsa

Un soir, alors que je sortais de ma maison si bien ordonnée par la femme que je payais pour cela, j'eus une soudaine envie d'aller liquider les stocks d'alcool fort de la Capitale. Me mettant à marcher alors que le soleil déclinait à l'horizon, je continuais de longer les murs en espérant ne pas avoir de rayons lumineux trop intenses qui pourraient affaiblir la personne que je suis. Enfin, qu'importe. Alors que je passais dans les ruelles, je pris l'initiative de faire disparaître mes ailes afin de pouvoir mieux me faufiler dans la foule. Certes, d'habitude, tout le monde s'écartait sur mon chemin et c'était plaisant, mais maintenant, j'avais juste envie de boire à m'en saouler. Ce liquide glissant à travers ma gorge et qui me réchauffait les intestins langoureusement avant de faire papillonner mon esprit si las de la vie de plaisirs que je menais.

C'est avec un sourire carnassier que j'entrais dans un bar quelconque. Sans vraiment faire attention à l'enseigne si aux personnes qui étaient déjà présentes. Sans un moment, mais de ma marche triomphante, j'allais m'installer sur une chaise sans dossier, au bar. Près du comptoir, je soupire d'aise en commandant tout de suite du whisky. Je pris d'ailleurs une bouteille que je payai avec grand plaisir. De mon jeune temps ici... Donc quand j'avais quarante ans, j'avais pris l'habitude de partir sans payer vu que j'étais faucher comme les blés à l'époque. Mais après une longue vie à travailler comme Mercenaire ou autre... On finissait par amasser de l'argent sans plus trop savoir quoi en faire d'ailleurs. Tiens ça me rappelle l'autre nouveau de la ville... Un imbécile. Un humain qui empeste le tabac. J'aime pas trop ça... Le tabac. L'alcool par contre, c'est un truc dont je ne pourrais jamais me passer.

Tournant mes yeux vers la bouteille, je me mis à la déboucher, puis à boire en versant le liquide ocre dans le verre. Me mettant à boire ensuite, je laissais l'alcool éveiller mes sens les uns après les autres, d'abord le goût... Puis le toucher... Frissonnant légèrement sous le pur plaisir d'une vie libre, sans amour, je pris un instant pour souffler un peu... Tournant mes yeux vers l'homme à ma droite, un homme assis à l'air sérieux. Sans doute était-il là avant moi, ou après, en réalité je n'avais pas vraiment suivit les allées et venues des autres. C'est après un sourire étrangement sombre, sans doute embrumé par l'alcool, que je finis par prendre la parole:

« Vu que je m'ennuie un peu, tu vas être, malheureusement pour toi, la personne avec qui je vais parler, humain. »

Autant tenter le tout pour le tout, si ce n'est pas un humain, il allait certainement me frapper, si c'en est un mais qu'il ne veut pas que je lui parle il allait sûrement me frapper également. Donc... Autant qu'il me frappe avec une bonne raison.

« Je t'ai encore jamais vu ici, t'es nouveau? »

Il faut vraiment que j'arrête d'être sociable. Alors que je commençais à faire tourner mon verre entre mes doigts, je pris un instant pour afficher un sourire mauvais. J'avais une forme humaine assez simpliste, j'avais un long manteau rouge, de la même couleur que mes yeux, mais j'étais torse nu en dessous. J'avais constamment chaud alors bon... Prenant un instant pour porter le verre à mes lèvres, je bus lentement...

« Vu que je vais pas te lâcher, autant faire connaissance. C'est quoi ton nom? »


•••

This is over. #40078D



Sarrender's Theme


Dernière édition par Sarrender Aidoïn Kanoorth le Mar 30 Mai 2017 - 14:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/05/2017
Messages : 63
Race : Humain
Pouvoir : Aucun
Habitat : Académie Seïka
Métier : Concierge
Soras : 64
Avatar utilisé : sky higt survival est le nom du manga. Son nom réel Masque de Sniper
Couleur de dialogue : > Moi [color=#6633ff]

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/40/00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ferberon CarsaSam 27 Mai 2017 - 18:31



When the sun goes down,

Humans and Devils are laughing

Pourquoi je suis là déjà ? À oui, je n'avais rien à faire, du coup, je regarde les bons endroits pour se cacher en cas de soucis, et aussi si possible glaner des informations sur ce monde. On ne sait jamais, dans le métier que je fais, il est par rare d'avoir des problèmes avec la police. Enfin, au final, je ne sais même pas s'il y a une police dans ce monde. Je pense qu'il appelle ça les gardes. Enfin ce n'est pas important. Dans tous les cas le hasard fait que je me retrouve ce soir dans un bar un peu miteux. Des tabourets qui semblent à deux doigts de se briser, des escaliers qui mènent à l'étage qui grince, des tables normalement sur quatre pieds qui ne tienne plus que sur trois. Ce bar est un vrai repère à criminel. Du moins, il en a l'air. En parlant de criminel, un homme, si je peux appeler ça comme ça, s'installe et commence à me parler.

> Vu que je m'ennuie un peu, tu vas être, malheureusement pour toi, la personne avec qui je vais parler, humain.

Bon, bas finalement, il n'est pas humain, plus de doute. "Malheureusement pour toi", permet-moi de juger par moi-même, mais s'il dit ça, c'est surement qu'il va m'ennuyer à mourir.

> Je t'ai encore jamais vu ici, t'es nouveau ? Vu que je n'vais pas te lâcher, autant faire connaissance. C'est quoi ton nom ?

Il parle vraiment beaucoup celui-là. Il est peut-être temps que je lui réponde. Je commande une bière, même si je sais que finalement, je n'en boirais pas une gorgé. Un tueur se doit de rester sobre pour se sortir de n'importer qu'elle situation. Voyons voir ce que je peux tirer de ce criminel.

> Appelle moi Ferb.

"La politesse veut que l'on se nomme avant de demander le nom d'un autre.". J'aurais bien voulu dire ça, mais si je voulais avoir des informations. Je vais devoir me le mettre dans la poche.

> Et toi, tu t'appelles comment ? Tu ressembles pas à quelqu'un de normal. Qu'es-ce que tu es?

Il me faut absolument en apprendre plus sur la magie et les races de ce monde. Je n'y connais pas grand chose, mais je pourrais bien m'amuser à manipuler des gens doués de pouvoir magique pour tuer d'autre gens. Un sourire étrange apparaît sur mon visage. Un sourire que seul certaine personne ayant le même passé que moi pouvait comprendre. Un sourire cruel, celui d'un meurtrier.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 26/05/2017
Messages : 64
Race : Ω Démon
Pouvoir : Ω Hand Of The Devil || Capacité: Porter, supporter de lourdes charges (Force)
Habitat : Ω Maison dans le Nouveau Quartier
Métier : Ω Mercenaire / Garde Du Corps / Paladin
Soras : 145
Avatar utilisé : Ω Euh... Tiens, l'image. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/21/1495741188-sarrender-please.jpeg || Gabriel Belmont - Castlevania
Autre(s) compte(s) : Ω Ren Hellsing.
Couleur de dialogue : Ω #40078d

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 70/50/30
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Sarrender Aidoïn KanoorthSam 27 Mai 2017 - 18:58

When the sun goes down, Humans and Devils are laughing

ft. Ferberon Carsa

Attendant une réponse, j'en profitais pour observer l'endroit dans lequel j'étais. Un endroit sans doute au-delà de ce qu'on pouvait imaginer, un endroit vraiment miséreux. Le parquet sous ma chaise grinçait atrocement, je savais que j'étais lourd, dû à ma musculature imposante, mais je n'étais pas aussi bancal que cette chaise. M'amusant à me balancer d'un côté sur l'autre, je vis le barman qui me fusilla du regard. Puis qui ARRÊTA bien vite en voyant mes yeux rouges briller à la lueur des lumières vacillantes... Tournant mon regard vers « Ferb », un surnom, sûrement, je pris un instant pour analyser les paroles que j'allais énoncer. Silencieux comme jamais, à présent, je me contentais de tourner langoureusement le liquide appréciable dans mon verre. M'humidifiant les lèvres, je vins porter à mes lèvres l'alcool fort. Me délectant de cet unique plaisir insatiable qui me saisissait toujours. Observant attentivement l'homme me demander mon nom, je compris tout de suite en voyant 'ce' sourire quel genre d'homme il était. Un sourire meurtrier, diabolique, que dis-je... Sanguinaire.

C'est en observant ce rictus carnassier qu'un violent frisson parcourra l'entièreté de mon sensible dos. J'avais moi aussi cette grimace horrible lorsque j'observai une pauvre ange maltraitée dans la rue. Et c'était avec un air de folie que je me faisais un plaisir d'en briser à jamais, les ailes. Poussant un soupir léger en entendant la question existentielle de « Ferb ». Qu'est-ce que j'étais. Bonne question... Je pris un instant pour répondre, d'abord avec une pointe de provocation:

« Ferb... Comme dans Phinéas et Ferb? »

Oulah, ressortir de vieux dessins animés, voilà quelque chose d'assez risquer. J'avais près de cent trente ans maintenant et je n'étais pas fichu de renouveler mon stock de culture. Non, les années deux milles étaient vraiment les meilleures, il n'y a pas à dire... Des dessins-animés d'une telle qualité... Je m'égare... Passons. C'est avec un silence, puis ces quelques mots que je répondis à ce... Ferb.

« Sarrender. »

Pourquoi donner un faux nom si c'est pour qu'on fasse une vanne dessus? Je ne vois vraiment pas l'intérêt... Mais lorsque je peux me moquer de quelque chose, c'est avec grand plaisir que je le fais. J'adore observer la haine dans le regard des autres. C'est quelque chose d'absolument... Fascinant. Un sourire, une extase, des pleurs et le désespoir, n'est-ce pas quelque chose de jouissif finalement?

« Je suis un démon, je sais que ce n'est pas commun pour les étrangers d'ici... Les démons sont sensé représenter des légendes, des mythes, la violence et la mort... Non. Certains ne sont pas si... Méchants. »

C'est en plissant les yeux que j'avais mis un terme à cette phrase. J'avais fait cela d'un air presque hypocrite, j'appréciais vraiment les mensonges... Manipuler les autres, mais vu l'air calme de mon interlocuteur, j'allais devoir être bien plus rusé que lui.

« Et toi, tu es vraiment un humain? J'ai dis ça simplement pour t'interpeller, parce que tous ceux n'étant pas des humains auraient pris cela pour une insulte. Va savoir pourquoi. Mais vu ton air calme et ce sourire que tu arbores... laisse-moi douter de ton esprit sain. »


•••

This is over. #40078D



Sarrender's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/05/2017
Messages : 63
Race : Humain
Pouvoir : Aucun
Habitat : Académie Seïka
Métier : Concierge
Soras : 64
Avatar utilisé : sky higt survival est le nom du manga. Son nom réel Masque de Sniper
Couleur de dialogue : > Moi [color=#6633ff]

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/40/00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ferberon CarsaDim 28 Mai 2017 - 17:50



When the sun goes down,

Humans and Devils are laughing

Après avoir posé mes questions, je pose un doigt sur le goulot de ma bouteille pour en faire plusieurs tours.

> Ferb... Comme dans Phinéas et Ferb?

Sa blague, si s'en est une, est tellement minable que je lui donnerais volontiers une corde pour se pendre, mais ne soyons pas négatif. Il s'agissait surement juste d'un rapprochement. Les idiots en général on besoin de moyen mémotechnique pour se rappeler des prénoms.

> Sarrender. Je suis un démon, je sais que ce n'est pas commun pour les étrangers d'ici... Les démons sont sensé représenter des légendes, des mythes, la violence et la mort... Non. Certains ne sont pas si... Méchants.

Haaa, les démons. Dans mon monde, il s'agissait de la représentation du mal. Qu'elle concept obscure que celui du bien et du mal. Un ricanement moqueur se fait entendre dans le bar.

> Et toi, tu es vraiment un humain ? J'ai dit ça simplement pour t'interpeller, parce que tous ceux n'étant pas des humains auraient pris cela pour une insulte. Va savoir pourquoi. Mais vu ton air calme et ce sourire que tu arbores... Laisse-moi douter de ton esprit sain.

J'ai tout d'un coup envie de philosopher sur l'homme. Qu'es qu'un humain comme l’entend ce démon. Est-ce un être vivant sans corne qui marche sur deux jambes, ou es-ce un façon de penser ?

> Si je comprend bien ta question, tu me demandes si je suis humain, et ensuite tu parle de mon esprit sain. Un humain a-t-il toujours un esprit sain ? Et si se n'ai pas le cas, les démons sont ils, au final, pas autant humain qu'un humain ? Ou alors est-ce moi qui suis un démon ? Toi qui à l'air de ne pas aimer les hommes, dit-toi qu'ils en savent surement plus sur toi que toi sur eux.

Je suis peut-être un homme, mais je n'ai jamais fait la différence entre le bien et le mal. Dans mon ancienne vie, les résistants se caractériser comme le bien, il tuait pour le bien des autres. Mais ce que personne ne sait, c'est qu'ils m'on demandé de tuer une famille, et qu'ils m'on payer pour le faire. Quelle belle image du bien. Et cet état qui édicté les lois n'était pas mieux. Il se présentait comme le bien, mais enfermer les gens dans une façon de penser, et s'ils n'acceptaient pas, ils étaient tués.
Au final, le bien et le mal n'existent pas. Seul le plaisir compte. Seule la vie compte. Et peut-être l'amour également, en fonction des personnes. Un second ricanement se fait entendre. J'avais imaginé cette masse de muscle sombre être avec une femme.

> Si tu as d'autres questions, pause les moi maintenant. Sinon, répond à celle-ci. Es-tu vraiment un démon, ou n'en as-tu que l'apparence ?

Mon regard se plongea dans le sien. Je ne détourne pas le regard comme l'a fait se barman. Je le scrute, je cherche un quelconque doute dans son regard, une quelconque hésitation. De nouveau, mon sourire carnassier apparu.

Image de Ferb et de son regard ^^:
 

•••



Dernière édition par Ferberon Carsa le Lun 29 Mai 2017 - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 26/05/2017
Messages : 64
Race : Ω Démon
Pouvoir : Ω Hand Of The Devil || Capacité: Porter, supporter de lourdes charges (Force)
Habitat : Ω Maison dans le Nouveau Quartier
Métier : Ω Mercenaire / Garde Du Corps / Paladin
Soras : 145
Avatar utilisé : Ω Euh... Tiens, l'image. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/21/1495741188-sarrender-please.jpeg || Gabriel Belmont - Castlevania
Autre(s) compte(s) : Ω Ren Hellsing.
Couleur de dialogue : Ω #40078d

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 70/50/30
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Sarrender Aidoïn KanoorthDim 28 Mai 2017 - 20:58

When the sun goes down, Humans and Devils are laughing

ft. Ferberon Carsa

M'amusant, sans réelle conviction, à me balancer sur la chaise, je pris un instant pour faire un signe au barman. Ce dernier approcha et me resservit la même chose. Prenant le temps de boire, cette fois-ci une grande gorgée de ce liquide, je terminai le verre en deux gorgées. Abaissant le visage pour faire passer la soudaine brûlure agréable et pour déposer mon regard sur le verre qui reflétait l'environnement autour de nous. Tout le bar y était reflété, mais bien entendu on ne pouvait pas distinguer grand chose. Fermant les yeux et écoutant ce qu'il avait à m'annoncer, je pris mon temps en songeant à ses paroles. Des paroles philosophiques bien qu'ennuyeuses. La philosophie est ennuyeuse. Tout le monde a le droit de vivre et bla et bla et bla... Et puis quoi encore? Tout finit par s'arrêter d'ailleurs la vie de cet humain, si proche de moi, dommage, pourrait bien s'arrêter d'un coup, d'un seul. Il suffisait d'un contact et plus jamais il ne pourrait bouger. Il aurait alors simplement à se débattre sous la main du diable. Il ne pourrait que me supplier, que trembler, que se débattre, puis mourir lentement entre mes doigts... Ceux qui me connaissent et qui ont peur de moi savent qu'il ne FAUT pas être proche.

Enfin, qu'importe. De toute façon une chose pareille était bien stupide. Tuer pour le plaisir de tuer. Qui est le monstre de nous deux? Combien de personnes a-t-il tué? Ha. Il en aura forcément moins que moi. De toute manière là n'est pas la question... Qui de nous deux est le monstre? Voilà la véritable question. Je n'apprécie pas les questions de philosophie. Je redressai mes yeux vers l'humain. Il était indéniable que c'en était un, il était bien trop bavard dans ses courants stupides de pensées. Seuls les humains philosophent autant. Eux et les sphinx. Mais bon, je n'en ai pas encore croisé. Soupirant.

« Les humains sont ce qu'ils sont, des Hommes tourmentés par un fait passé qui réduit, ou pas, leur mental en cendres. Un démon n'est que le Mal lui-même, ou du moins en est une partie accentuée, amplifiée. Je sais beaucoup de choses que tu ignores encore, j'en suis certain. »

Sans même insister, je tournai mes yeux vers mon verre à nouveau, semblant fasciné pas les reflets du verre. Entendant sa question, je me mis à sourire d'un air meurtrier. Tournant mon regard vers cet humain, je soutins son regard sans ciller, sans daigner sourciller. J'étais impassible, il aurait pu me regarder avec n'importe qu'elle grimace, ça n'aurait certainement pas fonctionné sur moi. Poussant un profond soupir d'exaspération, ma main droite, celle proche de Ferb devint noirâtre, se déforma et de longues griffes vinrent allonger mes doigts. Un craquement sonore se fit entendre, puis, le verre qui se trouvait en ma main gauche se brisa. Du sang coula sur le comptoir, je tournai ensuite mon visage vers Ferb.

« Tu veux une preuve? Alors laisse-moi faire. Je ne te tuerai pas, mais tu sauras ce que ça fait de mourir lentement et dans une souffrance quasi éternelle. »

Je posais seulement l'index de ma main ténébreuse sur la nuque de Ferb. Commençant à lui drainer de l'énergie. La douleur devait être comme de sombres picotements. Comme si le sang affluait seulement en une zone particulière, vers l'endroit touché. Les picotements devaient s'intensifier, se multiplier, se transformer en véritable brûlure ardente avant de, subitement s'arrêter puisque le contact venait d'être rompu. Peut-être ce cher Ferb avait-il également senti sa respiration se couper.

Je lui montrai alors ma main gauche, la blessure avait disparu.

« Si en revanche tu veux d'autres preuves, il faudra que tu répondes à cette question: Quelle est ton arme de prédilection, dis-moi...? Un gars comme toi aime forcément tuer. »

Oh un jeu de questions réponses ! Oh oui ! Encore !


•••

This is over. #40078D



Sarrender's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/05/2017
Messages : 63
Race : Humain
Pouvoir : Aucun
Habitat : Académie Seïka
Métier : Concierge
Soras : 64
Avatar utilisé : sky higt survival est le nom du manga. Son nom réel Masque de Sniper
Couleur de dialogue : > Moi [color=#6633ff]

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/40/00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ferberon CarsaLun 29 Mai 2017 - 14:46



When the sun goes down,

Humans and Devils are laughing

> Les humains sont-ce qu'ils sont, des Hommes tourmentés par un fait passé qui réduit, ou pas, leur mental en cendres. Un démon n'est que le Mal lui-même, ou du moins en est une partie accentuée, amplifiée. Je sais beaucoup de choses que tu ignores encore, j'en suis certain. Tu veux une preuve ? Alors laisse-moi faire. Je ne te tuerai pas, mais tu sauras ce que ça fait de mourir lentement et dans une souffrance quasi-éternelle.

Un froid violent me parcourt le corps, tellement violent que je me souviens de ma mort, celle dans mon Ancien Monde, celle où je tombe dans une ruelle et mon sang fuyant mon corps. Sur mon visage s'imprime la douleur que je ressens, cette douleur qui me fait trembler, pas de peur ou de douleur, mais du plaisir d’imaginer ce qu'il peut arriver lorsque l'on abuse de ce pouvoir.

Alors voilà sa réaction. Je brise un verre et j'utilise de la magie sur un humain. Intéressant, mais en même temps ennuyeux. Intéressant par l'apprentissage de la magie et les utilisations qu'elle peut avoir. Mais également ennuyeux par la réaction de cette être ridicule. Il cherche à montrer sa force, mais au final, il me montre sa faiblesse. Il est obligé d'être en contact avec la personne sur qui il utilise ce pouvoir, et à première vue, il n'utilise pas d'arc ou d'arme à feu.

> Si en revanche tu veux d'autres preuves, il faudra que tu répondes à cette question : Quelle est ton arme de prédilection, dis-moi...? Un gars comme toi aime forcément tuer.

> Alors voilà ton talent. Je ne te dirais pas l'arme que j'utilise pour tuer. Il faut être puérile pour montrer ces armes en publique et puis laisse moi rire. Je suis un homme et je suis loin d'être tourmentés par un fait passé. Non, je me souviens de ma mort, je m'en souviens bien. J'en ai appris une leçon, une leçon que seul la mort peut apporter et que seul ceux étant revenu à la vie peuvent se narguer de la connaitre.

On peut sentir la non-nonchalance de mes propos.

> Tu as effectivement un talent qui inspire la peur. Mais tu es plus faible que tu ne le montres. Tu le comprendras bien vite. À ta place, je regarderais dans mon dos la prochaine fois que je sors dans la rue. Qui sait, peut-être que la mort t'attendra dans un coin de rue. Sur ceux, je te laisse, j'ai effectivement était mal chanceux de tomber sur quelqu'un comme toi.

Je glisse ma bière pleine vers lui et paye mon addition avant de me lever et de quitter le bar en le saluant de la main et en disant

> Je n'ai tué personne.

Bien entendu, il s'agissait d'un mensonge, et le démon le sait surement, mais il faut toujours se cacher. Ne jamais craquer, si tu craques, c'est que la fin est proche.

HRP:
 


•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 26/05/2017
Messages : 64
Race : Ω Démon
Pouvoir : Ω Hand Of The Devil || Capacité: Porter, supporter de lourdes charges (Force)
Habitat : Ω Maison dans le Nouveau Quartier
Métier : Ω Mercenaire / Garde Du Corps / Paladin
Soras : 145
Avatar utilisé : Ω Euh... Tiens, l'image. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/21/1495741188-sarrender-please.jpeg || Gabriel Belmont - Castlevania
Autre(s) compte(s) : Ω Ren Hellsing.
Couleur de dialogue : Ω #40078d

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 70/50/30
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Sarrender Aidoïn KanoorthMar 30 Mai 2017 - 14:00

When the sun goes down, Humans and Devils are laughing

ft. Ferberon Carsa

Il trembla, retint son souffle, sans doute sa vie passait-elle devant ses yeux? Son ancienne vie puisque celle-ci est bien trop courte. Un homme pareil devait forcément avoir tué durant son ancienne vie. Mais qu'est-ce que cela impliquait finalement? Personnellement j'avais tué deux cent hommes d'un coup, sans faire attention, alors un de plus, un de moins, je m'en fichais. Alors que j'écoutais les paroles de Ferb, je soupirai longuement... Il n'y avait qu'un humain qui pouvait être si stupide. Un homme si faible qui en l'espace de cinq secondes avait été si proche de la mort... Et qui osait m'annoncer que j'étais faible. Je ne répondis pas. À quoi bon? Il était stupide de me dire cela. La prochaine fois que je le verrai, il ne me verrait pas ainsi. De toute façon, je me fichais de ce qu'il pouvait me dire. Un homme pareil était absolument con. Il n'y a que les imbéciles qui tuent avec des armes à distance. Là où moi je posai ma main sur ma hache dans mon dos, lui, certainement, avait une arme à feu. Une arme qui pouvait l'impliquer. Évidemment. Dans la Capitale, tout le monde savait que j'étais un criminel mais les Gardes, ça ne vole pas.

Je l'observai partir. Sans un mot. Après, je me mis à m'éloigner. Payant le verre que j'avais brisé. Je soupirai, bien décidé à rentrer chez moi et à faire un somme. Cet humain était ennuyant. Tout simplement.


•••

This is over. #40078D



Sarrender's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

When the sun goes down, Humans and Devils are laughing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» LES DEVILS À 10 PTS DES ÉLIMINATOIRES
» New Jersey Devils
» Les Devils sous le respirateur
» New Jersey Devils, 28ie dans le classement...
» Roster NJ Devils

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: La Capitale :: Le centre-ville :: Rue marchande-