Partagez| .

Juste du bisness.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 04/05/2017
Messages : 44
Soras : 40
Avatar utilisé : OC par @Panda_girl_.
Autre(s) compte(s) : Airi Buraindo
Couleur de dialogue : #FAFAFA

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 57/57/57
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KyomaDim 28 Mai 2017 - 18:09

Récemment, j’ai rencontré quelque problèmes lors de mon travail.
En temps que Trader, je passais avant beaucoup de temps a lire des articles et a peser chacune de mes actions.. C’était long, chiant, pas toujours payant.. Enfin bref, pas facile.
Mais on a toujours moyen de faire mieux.
J’avais déjà un peu d'expérience avec mon temps passé sur terre, et une erreur que j’avais trouvée là-bas m’a poussé à chercher la même piste ici.
Après de long mois de recherche, j’ai trouvé une faille qui marchait sur le même principe que celle de la terre.
Je ne vais pas me repasser tout ça, mais il me suffit maintenant simplement de croiser deux ou trois sources pour savoir où et quand investir.. Ça fonctionne presque toujours, et je m’en contente très bien.

Pourtant, toutes les bonnes choses ont une fin.
récement, un type a mis a mal mon petit confort.. Le genre de gars qui ne sait pas exploiter une faille. Et un qui gêne vraiment.
Il fait d'énorme investissement uniquement sur les marchés qui vont grimper le plus en le moins de temps possible, et ne fait jamais de perte. Au début, ce n’est pas vraiment embêtant, mais enchaîner coup de génie sur coup de génie ? Au bout d’un moment, ça va se voir, et il y a de gros risques que la faille soit comblée.
J’ai essayé de le pirater, mais il revient a chaque fois sur d’autre post, ou dans des cafés.. Je hais ce genre de crétin.
À mon avis, il veut gagner le plus possible avant la fermeture de la brèche, et une fois que ce sera fait, il quittera le trading.
J’ai pris de gros risques en le laissant agir quelques semaines, pour le tracer, et j’ai une idée assez précise de qui il est. Tout ce qu’il me faut maintenant.. C’est m’en débarrasser. J’ai commencé a chercher toute sorte d'assassins un peu partout, et aucun ne me semblait intéressant. Il y avait beaucoup de personnes talentueuses, mais aussi trop peu, ou pire, trop expérimenter. Je n’aurais pas pu entrer en contact avec eux sans risquer gros.
Quitte a choisir, je préfère trouver un gus que je puisse tenir a l’œil sans pour autant avoir besoin de me méfier de lui en permanence. De préférence, quelqu’un avec qui j’aurais pu établir un profit mutuel à long terme.
Je me suis mis a chercher dans d’autre réseau. J’ai fait jouer mes contacts avec la subtilité qu’on me connaît, et je suis tombé sur un profil intéressant.
Je ne suis pas idiot au point de faire confiance au premier mafieux venu, mais j’ai fouillé dans ce que je pouvais de son passé, j’ai regardé rapidement ses ordinateurs, je me suis renseigné… Et j'ai sus que c’était le bon gars.

Nous avons pris contact il y a peu. Par Mail, puis par téléphone.. Mais ni lui ni moi n’avions envie de discuter de sujet sensible par internet, ou les messages sont si facilement interprétable.

Finalement, nous avons décidé de nous rencontrer chez lui. Il m’a donné une adresse, a laquelle je me rends. Je ne sais pas vraiment si c’est sa maison, le fait est qu’elle nique un peu des daronnes.
Plus ou moins.

Je n’ai pas fait d'effort particulier pour m’habiller. Je suis dans mon style habituel. Un pantalon slim bordeau, un t-shirt a manche longue gris foncé assez épais, parce que je hais le froid, et bien sûr, une de mes blouses blanche dont je ne peux me passer, et dont j’ai retroussé un peu les manches afin d’avoir les mains visible.
J’ai même mis de vieilles baskets plutôt que des pompes de cérémonies.. Mais d’un autre côté, j’aimerais être libre de mes mouvements si quelque chose venait a mal tourner. Je suis prudent, comme toujours. Le seul truc vraiment “classe” que j’ai sur moi, ce doit être ma montre. Une bien styler, en argent avec un design bien travaillé et tout.. Genre tu la r'gardes t’est la “Le futuuuuuuur~ “ Et c’est classe.
Enfin. D’aucuns diront que les aiguilles bleues font un peu Tron, et ces gens la sont des imbéciles et des rustres qui ne comprennent rien au Style.
Je suppose.

Je soupire vaguement. Maintenant que j’y pense, je me rends compte que prendre mon style vestimentaire “normal” pouvait donner des infos sur moi. Je n’ai plus vraiment l’habitude de magouiller.
Bah. Peu m’importe. Mon style ne dit pas grand chose de toute façon. J’ai même les cheveux propres, et pas de cerne. si ça c’est pas l'opposé de ce que je fais en général, je sais pas ce qui leur faut.
..
Je m’inquiète vraiment trop.

Me voilà devant l’entrée du domaine du gars. sa maison déchire.
Bon.
Si j'étais mauvais langue, je dirais que son extravagance manque de classe, mais il sait s’afficher avec panache, c’est déjà ça.
Je souffle longuement, m’équipe du combo “visage sérieux” doubler avec “Sourire assuré”, et appuie sur la sonnette.

J’ai un bon pressentiment.
Pourquoi ?
Parce que c’est le bon gars.
Pourquoi ?
Parce que lui aussi, il n’est motivé que par l'appât du gain.


Dernière édition par Kyoma le Jeu 8 Juin 2017 - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Adam SandersMar 30 Mai 2017 - 16:35

Comme à son habitude Adam était dans son bureau, étant sur son ordi. Gérant son entreprises, ses livraisons, ses hommes. Le marché de son whisky en ganait, les ventes de drogues fonctionnaient bien quand un capitaine de la garde ne surgissait pas à l'improviste chez lui... tout se passait plutôt bien. Mais il fallait le savoir, Adam n'était jamais contre le fait de gagner plus d'argent. Il fumait son cigare.... Il avait du rouvrir une boîte car il venait de finir la précédente peu longtemps avant.... Il le savait, il avait une nouvelle vie, c'était bête de risquer un cancer du poumons en fumant autant... mais bon, qu'importe ?! Se priver de ce plaisir ne serait guère appréciable non plus.

Il souffla la fumée, ayant les fenêtres ouvertes pour ne pas mourir intoxiqué bêtement ou pour ne pas déclancher les alarmes incendies.... Il pianota sur son ordi, répondant à des teneurs de bars, ou des collègues... quand il vit un message venant d'un certain Kyoma. Ah oui. Ce type qui l'avait appelé il y a quelques temps. Il ouvrit le mail et y répondit. Il ne savait pas encore ce qu'il voulait, mais ça ne devait pas être très légal s'il demandait à le voir. Il lui proposa donc de venir chez lui directement. Ce serait plus simple pour lui.

Après avoir répondu la date, l'heure et le lieu il ferma son ordinateur, continuant ses affaires et son trafic. Attendant le jour où ce fameux Kyoma devait venir. Il l'observa de son bureau, arriver devant le portail. Il sonna. Un de ses hommes alla le voir, lui demandant qui il était et s'il avait rendez vous. Adam ne bougeait pas, attendant que son sous-fifre l'amène du bureau. Quand ça toqua à la porte, il dit simplement

«  Entrez  »

Il observa l'homme arriver. Il regarda ensuite son sous fifre avant de dire avec un signe de tête :

«  Laissez nous c'est bon »

Il se leva et vint serrer la main de Kyoma. Il s'était également renseigné sur lui. Il lui indiqua un fauteuil face à lui et alla s'installer.

«  Bonjour.. Monsieur Kyoma ? Alors, nous avons un peu discuté auparavant... que voulez vous exactement ? Le mieux est d'être franc, n'est-ce pas ?  »

Il ne fallait pas tourner par quatre chemins, il aimait ce qui était rapide et précis. Il observa l'homme en face de lui... Par bonne figure il lui tendit la boîte de cigare, si jamais il en voulait un »

«  Je vous écoute »

Il avait un sourire, sourire gêné par le cigare dans sa bouche, sourire pouvant apeuré si on s'attardait trop à sa cicatrice, mais il s'en fichait. Il voulait entendre ce qu'on avait à lui proposer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 04/05/2017
Messages : 44
Soras : 40
Avatar utilisé : OC par @Panda_girl_.
Autre(s) compte(s) : Airi Buraindo
Couleur de dialogue : #FAFAFA

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 57/57/57
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KyomaMar 30 Mai 2017 - 20:28

J’ai attendu un moment avant qu’un type ne vienne m’ouvrir. Bien sûr, ce n’est pas lui, mais un larbin, forcément. De toute façon, j’ai vu les photos du type, et il a le mérite d’avoir un physique en harmonie avec son travail.
Le gars me dit de le suivre, et m’accompagne jusqu'à un bureau.
Il frappe, j’entends la voix de mon rendez-vous, j’entre, il attend.
J’examine rapidement la pièce.
Il y a une bonne raison pour laquelle j’ai accepté immédiatement sa proposition de venir chez lui, et pas de l’inviter chez moi. Pas pour me cacher. Ce serait idiot, et s’il est le genre d’homme que je pense qu’il est, il se sera renseigné sur moi de la même façon que j’ai récolté mes infos sur lui. C’est, en quelque sorte, comme ça que l’on établit un premier contact dans le milieu.
Non.
Si j’ai voulus venir, c’est simplement parce qu’en observant l’environnement dans lequel évolue quelqu’un, on peut déjà en apprendre pas mal sur la personne et ce que je remarque.. Me déçoit et me rassure en même temps.
Son bureau semble assez sobre. Luxueux, mais pas trop, en ordre, mais pas parfaitement.. Soit ça manque de personnalité, soit il sait prendre ses précautions.. Soit je suis complétement à côté de la plaque dans mon analyse.
De toute façon, s’il m’invite lui-même dans son bureau, c'est qu'il ne doit pas y avoir grand chose a y voir...


Le larbin s’en va avec un signe de tête et quelques mots. Je souris intérieurement. Quelle autorité, c’en est presque mignon.
Il se lève pour me serrer la main ; au moins, il a des manières. Je lui offre une poigne ferme mais enthousiaste, en levant un peu les yeux..
Il est grand.
Il me domine d’au moins 10 centimètres..
C’est..
Frustrant.
Je lui offre un sourire courtois, ni trop bon, ni pas assez.. Juste, un sourire commercial quoi, puis je m’adresse a lui d’une voix claire et grave, sans pour autant m’exprimer trop fort.


Monsieur Sanders ? Bonjour a vous, Merci de me recevoir.

C’était trop poli. Je ne suis pas une soumise..
Sauf si la situation l'exige.
Et en l'occurrence, elle exige le contraire.
Il m’invite à m’asseoir sur un fauteuil, je m'exécute avec un hochement de tête et un sourire, en guise de remerciement pour éviter de casser le rythme de la conversation.
Je suis assis confortablement. Ma blouse est un peu froissée derrière moi, mais je m’en contente. Je ne peux cependant que remarquer qu’un fauteuil est forcément plus bas qu’une chaise de bureau, et je n’aime pas l’idée de ne pas être celui qui regarde de haut…
Enfin, maintenant, ce serait idiot de se lever.

Je hoche finalement la tête, affichant un sourire plus ou moins sympathique.


Je suis du même avis. Couper les cheveux en quatre ne nous serait d’aucune utilitée dans le cas présent.


Il me tend des cigares, je refuse poliment d’un signe de la main, fouillant ma poche avec l’autre, pour en tirer un paquet de cigarettes.
Merci, j’ai les miennes.

J’ouvre le paquet, attrape une clope avec la bouche, puis mon briquet.
Je l’allume.
Je prends mon temps.
Je range mon merdier dans la même poche.
Je reporte mon attention sur lui.
J’ai été suffisamment rapide pour ne pas être impoli ou irrespectueux, mais assez lent pour qu’il évite de penser que j'ai absolument besoin de lui.
Avant de discuter, j’équilibre les forces, je laisse un vague suspens s'installer.
Une des poches de ma blouse est un peu penchée vers le bas, posée sur l'accoudoir. C’est normal, je la laisse la.
Sa question a été rapide et sans équivoque. Pas le genre de type a s’attarder en politesse mielleuse ou en conneries du genre..
Dommage.
En venir trop rapidement au fait, ce n’est pas pratique. Ou plutôt, ça l’est trop. D’un côté, c’est une bonne chose. C’est la marque des personnes prudentes, pourtant, pour moi, ce n’est pas l’idéal. Je suis un manipulateur, et si j’ai fait des études en psychologie en arrivant dans ce monde, c’est justement parce que je savais que ça me servira lors de telles situations..
Mais ce type semble être un mur.
C’est un pro.
..
Phrase a se dire a sois même absolument numéro 12, je prends note~


Et bien voyez-vous..

Je tire un peu sur ma cigarette en le regardant.
Ua~ ce sourire.. C’est qu’il ferait presque peur le Sander ?
Presque.
Je ne suis pas idiot. Je ne vais pas le provoquer bêtement, d’autant plus qu’il semble bien plus costaud que moi. Je suis un intellectuel, je n’y peux rien.
Je lui offre donc un sourire.. Différent.
Mon visage n’est pas vraiment effrayant. Je suis maigre, j’ai les joues un peu creuses, des cernes, les cheveux en bataille.. Alors en général, les gens comme ça ne font pas les malins quand ils se retrouvent devant un type bien portant qui en jette, dans son genre.
Pourtant, sur un visage comme le mien, il est assez simple d’avoir l’air “menaçant” sans pour autant dégager d’agrécivité. Je lui offre un sourire du genre un peu mystérieux.. Le genre qui fait briller dans les yeux une vague lueur de malice.
mé-ta-co-mmu-ni-ca-tion~~


Et bien Monsieur Sandler.. Il se trouve que j’ai un petit problème.
Voyez-vous, je suis plus ou moins dans les affaires a mes heures perdues.
Je gagne très bien ma vie, et je m’en contente.
Récemment, un élément perturbateur est venu sucer mes revenus, et maintenant, il prend des risques dangereux qui pourraient me faire perdre beaucoup de temps. J’ai vaguement essayé de me débarrasser de ce parasite, mais voyez-vous, il est tenace.

J’ai fait jouer mes connaissances, mais je n’aime pas les nettoyeurs classiques. Un appel, un service, un paiement, et on ne les retrouve jamais, nomades qu’ils sont.
Vous en conviendrez, ce n’est pas le genre de personne à qui on a envie de confier un travail.

Pourtant, on m’a “conseillé” de vous contacter.
vous êtes un homme d'affaire. Vous baignez dans les trafics de drogues et autres affaires plus ou moins illégales. Il me semble que vous touchez cela dit rarement aux meurtres, a moins que cela ne vous soit profitable ?
"


Simple. Efficace, pas trop rapide, pas trop lent.. Je fait jouer mon charisme. Je pense que je gère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Adam SandersMer 31 Mai 2017 - 16:01

Il l'écouta enchainer les politesses. Il fit un geste de la main et hocha la tête.

«  De rien. Après tout c'est une affaire qui nous profite à tous les deux, alors autant en profiter et vous recevoir ne pensez vous pas ? »

Il s'assit et l'observa. Tiens il préférait les cigarettes ? Soit... il s'alluma son cigare et fuma... observant le jeune homme prendre son temps pour allumer sa cigarette. Il voulait mesurer sa patience ? Qu'a cela ne tienne. Cela ne le gênait aucunement car il savait qu'au sous-sol ses affaires marchaient, tout ce qui allait se passait maintenant ne serait que du bonus.

Il l'écouta donc parler de son affaire... observant la malice passant dans son regard.  Tiens tiens.... il les mordit les lèvres d'un air amusé. Monsieur se prenait pour l'intelectuel qui pouvait jouer au plus malin avec lui ? ah... voyez vous cela.... bah, tant qu'il ne l'enervait pas.... il le laisserait faire.... hum...

Un petit problème, ouais ça il avait compris, allez qu'il aille au but...  Un parasite pompe ses revenus et son temps... hum...

«  Vous connaissez bien mes affaires jeune homme j'en conviens. Si j'ai bien compris vous voulez donc simplement que je vous débarasse de lui ? Mais pour cela il va me falloir un profil détaillé ainsi qu'un nom. Comment voulez vous que je vous en débarasse sans le plus important ? »

Il se leva et servit un whisky, lui tendant un verre, buvant doucement. Debout non loin de lui. Il réflechissais à cette affaire... Ce ne serait que du bénéfice.

«  Vous n'aimez pas ceux qui disparaissent une fois leur contrat accompli ? Dois-je comprendre par là que vous voudrez que nous restions en relation une fois que je vous aurez débarassé du dit parasite ? »

Si cela lui était profitable, en effet il tuerait cette personne. Et si  pour cela il devait travailler avec lui sur la durée cela ne le gênerait aucunement...

«  Bien... parlons plus sérieusement... vous doutez que je ne ferais pas cela gratuitement. Certes il vous pompe vos revenus... mais moi j'ai besoin de tirer bénéfice de cette affaire, d'autant plus que comparé à vous je risque beaucoup face à la garde royale s'ils l'apprennent... »

Il le fixait en buvant doucement.... Puis il posa son verre et le regarda. Attendant une réponse...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 04/05/2017
Messages : 44
Soras : 40
Avatar utilisé : OC par @Panda_girl_.
Autre(s) compte(s) : Airi Buraindo
Couleur de dialogue : #FAFAFA

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 57/57/57
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KyomaMer 31 Mai 2017 - 19:46

Je hoche doucement la tête, mettant fin a notre session de politesses. Un peu brusquement sans doute, mais ni moi, ni lui, j’imagine, n’aimons perdre du temps.
Il me fixe tandis que je raconte mon baratin. Je sais parfaitement que les raisons et les détails ne doivent pas l’intéresser. Mais j’aime être prudent, et je tien toujour a obtenir une indemnité au cas ou les choses tourneraient mal.
Il me répond d’un ton un peu sec peut-être, mais peu m’importe, j’ai eu ce que je voulais.

Je me penche vers l’avant et tousse dans ma main,, mon téléphone tombe de la poche qui était sur l'accoudoir. Je le saisis, le déverrouille rapidement, donnant l’air de constater l’absence de dégât, et je l'éteins en même temps que l’enregistrement, l’air de rien.
Il ne me servira sans doute jamais, mais parler de mes affaires a quelqu’un contre qui je ne pourrais rien en cas de problème, ce n’est pas mon genre. J’ai été discret, au mieux, j’aurais l’air vaguement simplet, au pire, celui d’un de ces hommes d’affaire pitoyable qui ne peuvent se passer de leurs portables, et puis tout ira bien.
À moins que son pouvoir ne change la donne ?
Bah. J’aviserais.
Il se lève et me demande ce que j’ai pour lui..
Et c’est a ce moment que je me rend compte que je suis un génie. Comme je n’ai pas pris de mallette, et que je savais que je l’oublierais, j’ai donc mis les papiers dans ma poche!


“Vous avez raison, venons en au fait.”

Je sors des papiers de mes grandes poches. J’aime les poches de veste de scientifique..
Elle est grande, spacieuse et douce.. M
a main frôle très légèrement ma jambe tandis que je fouille cette poche blanche et fraîche.. Je sens le papier, je fais mine de le chercher encore une demi seconde avant d’en sortir ma mains a contrecœur.. Les blouses.. On s’y sent bien..
Mais je m’égare.
Je lui tends les feuilles. Trois feuilles imprimées, pliées en quatre. Ce n’est pas très soigneux, mais c’est bien plus que ce dont il a besoin.

Voilà ce que j’ai pour vous. Nom, prénom, adresse, et familles proche sur la première, la deuxième concerne son travail et ses fréquentations, et sur la troisième, j’ai consigné son historique d’ordinateur de ces deux derniers jours, ainsi que quelque une des horaires où il a été chez lui. Je n'étais pas certain des conditions, alors j’ai voulu faire le minimum syndical.

Maintenant que j’y pense, le fait de l’avoir mis dans la poche pour éviter de l’oublier..

Ce n’est pas vraiment du génie..

En fait, je me fais un peu pitier.
De plus, le voir me tendre un whisky, debout devant moi.. Déjà qu’il est grand, alors s’il se lève, je vais finir me vexer. On se calme Kyoma, on se calme…
Reste poli, reste assis, et tout ira bien.
Je prends le verre en lâchant un “merci” souriant, quoique peut être un tout petit peu contrarier. Les réponses réflexes sont un vrai problème, il est plus difficile de les contrôler. Surtout que je déteste être regardé de haut..
.. Je me demande si c’était prévu ?.
Je hoche finalement la tête, le sourire toujours aux lèvres. De toute façon, ça n’est pas près de changer.


“Vous pouvez le comprendre ainsi. Pour être honnête, vous êtes facile a tracer ou a avoir a l’œil, et moi-même ne suis pas douer pour passer inaperçus. De plus, vous menez une entreprise, et je pense que nous pourrons nous être utiles mutuellement.
Plus les autres ont besoins de nous, moins on a a se méfier d’eux vous ne pensez pas?”


Je préfère parler franchement et sans faire de détour. De toute façon, il ne doit pas vraiment penser différemment.
Urf. Si seulement j'avais le temps de faire de la mucus..


“Un patron a toujours besoin de bon trader pour ses placements s’il en a, et cela facilite le blanchiment d’argent.
De mon côté, il est probable que j’ai fréquemment besoin de contact de votre côté de la barrière dans le futur, donc autant prendre contact le plus tôt possible.”


J’en dis un peu, mais pas trop. J’ai des plans, beaucoup de plans, mais ils sont a peine entamé.. Pour le moment, je vais avoir besoin d’enfants et de jeunes adultes.. Naïf et désespérer de préférence.
Et d’argent. Beaucoup d’argent.
Je ne vais pas faire les mêmes erreurs. J’ai le droit a une nouvelle partie, mais il n’y a pas de checkpoint, alors prend garde Kyoma, prends-ton-temps..

..
Ua~. Il en serait presque flippant. Le bougre

Bien évidemment, je ne suis pas idiot.
Mon prix sera au-dessus de la plupart des assassins en solo, il faut bien dire que c’est plus dangereux quand on est dans un groupe aussi proche.
Et puis, c’est le prix de la sécurité en quelque sorte.


La sécurité.. Si elle avait un prix, les types de mon genre ne pourraient jamais se l’acheter, maintenant que j’y pense.

Le type en question est un no-name, il ne devrait pas être protégé ou particulièrement sur ses gardes.
Je peux vous proposer 12 000 en liquide, mais ci, vous préférez les transactions sans risque d’élever les soupçons, je pourrais simplement “investir” dans votre société de whisky.
Cela en plus bien sûr, des services dont je vous ai parlé plus tôt.


Je me tourne vers lui. Une proposition très honnête .. - Enfin, autant que l’on peut dans ce genre de situation - selon moi.
Reste a voir ce qu’il dira. Si j’en ai l’occasion, je lui poserai deux ou trois autres questions
Maintenant que j’y pense, je me demande…


Simple curiosité de ma part, combien vaut la vie d’un homme de votre point de vue ?

Pour une fois, aucune idée particulière en tête. Connaître ce genre de chose m'intéresse. Mes habitudes de psy, je suppose..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Adam SandersSam 3 Juin 2017 - 14:01

Il haussa un sourcil en observant les agissements de son.... invité ? Il émit un petit air d'agacement durant une micro seconde avant de se reprendre.... Heureusement il savait se gérer, mais les micro-expressions, c'est quelque chose qu'il était difficile de contrôler.

Son regard fut attiré par le téléphone du jeune homme.... Il haussa un sourcil en l'observant. Serrant les dents légèrement.  Il avait des doutes vis a vis de ce téléphone vu que ce Kyoma était connu pour être un intellectuel. Bien évidemment il se posait des questions ? Avait il enregistré la conversation ? Ou bien Adam se faisait-il simplement des idées ?  Après tout cela pouvait ne pas être important...

Il s'était donc levé, buvant un verre de whisky avec plaisir. Il posa son verre sur un meuble avant de tendre la main vers les papiers. Ha. Voilà quelque chose de très intelligent dit donc... Il se demandait quelle excuse il aurait trouvé pour expliquer la présence d'informations sur un homme si le Capitaine de la garde avait trouvé ceci sur lui.

«  Eh bien... Vous avez de bonnes informations. Ca m'a l'air plus que complet. Je vous trouve juste un peu.... comment dire cela gentiment... Insouciant ? Oui... Insouciant d'avoir cela dans votre poche. Qu'importe... Je pense pouvoir accedder à votre demande sans problème. »

Tuer n'était pas un problème pour lui... tant qu'il ne connaissais pas la personne. Car malgré son air de mafieux, il avait malgré tout un fond sensible... Bref. Qu'importe. Cela ne change pas le fait qu'il était assez fier... et que oui, en effet il s'était levé exprès pour le dominer de par sa taille.

«   Nous être utiles mutuellement ? Pourquoi pas. Vous êtes un homme intelligent.  Travailler avec vous pourrez m'être utile. Comme nous pourrons vous êtres utiles en cas de problèmes ou de.. parasites »

Suite à cela il pris les papiers et les rangea dans une de ses poches, et il reprit son verre avant de retourner s'asseoir. Observant le jeune homme.

«  Vous avez ma carte. Si jamais nous avons besoin l'un de l'autre il suffira de se contacter. »

Il écouta ensuite l'homme dire le prix.... il trouvait ça correct. Gagner de l'argent ainsi cela ne le gênait absolument. Disons que ce n'était qu'un travail comme un autre.

«  12 000 en liquide pour un No-name ? Je ne comprends pas en quoi il vous a été difficile de l'éloigner de vos affaires. Qu'importe. Cela me convient. Par contre... La moitié du payement maintenant en liquide. Et le reste une fois que je vous en aurait débarassé. J'espère que cela vous convient... car de toute manière je ne changerais pas »

Il observa l'homme, observant s'il avait prévu le liquide ou non. S'il était si intelligent qu'il le prétendait, c'était une chose commune le payement en avance pour ce genre de marché. Puis il écouta sa question et émit un léger sourire amusé.

«   La vie d'un homme ? Je n'y met pas de prix. »

Il frémit.... repensant à Valentin... il aurait tout donné pour le sauver... .Mais ce n'était possible. Son regard était un peu dans le vide...  il secoua la tête pour se reprendre. Pour lui, s'il tuait, ce n'était pas la vie de l'homme que l'on payait. Mais plutôt la prise de risque.

«   J'effectue juste ce qu'on peut me demander si cela me convient. L'argent n'est que pour ce que je risque vis à vis de la garde. »

Il se frotta les cheveux. Observant le jeune homme dans les yeux. Avec son air dur... Il reprit sa question et la modifia quelque peu. Il n'était pas sûr... mais préférait agir au cas où ses soupsons soient fondés.

«  Simple curiosité de ma part. Pourquoi enregistrer cette discussion ? »

Il voulait le destabiliser. Il observa son visage. Cherchant à saisir une simple expression pouvant lui prouver ces accusations. En l'observant, il se fit craquer légèreement les doigts...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 04/05/2017
Messages : 44
Soras : 40
Avatar utilisé : OC par @Panda_girl_.
Autre(s) compte(s) : Airi Buraindo
Couleur de dialogue : #FAFAFA

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 57/57/57
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KyomaDim 4 Juin 2017 - 14:40

Je n’en suis pas certain, mais il me semble que mon “hôte” n’a pas été content de voir mon téléphone.. Il se douterait de quelque chose ? Il se douterait de quelque chose ?

j’ai l’impression qu’une pointe de condescendance à briller dans ses yeux un instant.. Aurait-il quelque chose à me reprocher ? Je n’aime pas du tout cette façon de me regarder en général..
Je comprends d'où venait cette expression quand il me pose sa question. En un sens, il a raison, ce n’est peut-être pas très prudent. Pourtant, c’est ma méthode, et ma paranoïa me pousse a prendre le choix qui me semble le moins risquer.


Je me doute bien que cela puisse paraître louche, mais j’ai quelques excuses. Mon - Je fait a ce moment, le signe des guillemets avec mes doigts- “ vrais “ métier me fournit une raison pour avoir des information sur toute sorte de gens, et de toute façon, je passe la plupart du temps pour un type étrange, mais jamais pour quelqu’un de dangereux, la police ne s'intéresse pas a moi. Pour ceux que j’ai rencontrés, je ne suis qu’un type clean avec un métier honnête et altruiste.
De plus, j’ai de toute façon toujours une ou deux solutions de secours, inutile de s’inquiéter pour moi de ce côté là.


Je me racle la gorge, puis continue

Et puis.. Je fais beaucoup plus confiance au papier qu’aux ordinateurs, pour donner de tels documents. Je suis un homme prudent, et on ne trouvera jamais des informations que je ne souhaite pas révéler sur un appareil connecté à internet. Et bien sûr, jamais dans mes mails ou mes dossier on ne pourra trouver des preuves ou des déclarations que je ne saurai démentir. De nos jours, on est jamais trop prudent.

Je hoche finalement la tête a sa phrase suivante, et hoche la tête avec sérieux, un sourire entendu sur les lèvre. “Vous êtes un homme intelligent ”.. Pourquoi je ne peux m'empêcher de me sentir insulté quand j’entends cela ?..
Il s’impose en une sorte de juge de l'intelligence ? Ou c’est simplement un compliment ? En général, je dis ce genre de choses aux types que je veux manipuler, ou rabaisser.. Ou dont j’ai besoin de la sympathie.. C’est sans doute la raison pour laquelle ça me déplaît autant. Mais je n'ai aucun moyen de savoir, alors je décide de bien le prendre.
Je n’ai pas grand chose à ajouter, alors je me contente de boire quelques gorgées de whisky. Je tiens le verre dans la main droite, tenant ma cigarette entre l’index et le majeur, pour avoir mon autre main libre.

Je ne suis pas un grand amateur d’alcool, et globalement, je ne le tien pas extrêmement bien, mais quelques verres ne m’ont jamais fait de mal, et ma veste m’aide de toute manière a garder le contrôle de moi-même..
Je me mets à frotter doucement entre mes doigts le coin gauche de ma blouse blanche, tout en lui adressant un sourire satisfait


J’en serais ravi.

Je lâche ensuite un ricanement fatigué.

Je ne vous donnerais pas tous les détails, mais il est compliqué d'arrêter quelqu’un d’aussi bêtement persévérant. Plutôt que de prendre des risques pour longtemps, j’ai préféré me débarrasser du problème pour de bon.

Je me lève ensuite. La moitié en liquide. Comme dans les films ? Je n’ai pas le souvenir d’avoir déjà demandé un meurtre pour mon propre compte. Avant, il s’agissait de soldats qui exécutent simplement mes ordres. Ça fait bizarre d’entendre cette phrase clichée et bien classe.. Huhu.. C’est marrant.
Je réprime un sourire gamin qui commençait à apparaître sur mon visage, et me contente d’avoir l’air satisfait et sûr de moi.

L’argent que j'avais pris est dans la poche arrière de mon pantalon. Ma blouse descendant jusqu'à mes genoux plus ou moins, je la soulève pour fouiller dans ma poche..
L’idée d’enlever la veste me fait frissonner vaguement.
Un bruit de papier plus tard, je tire de la poche, douze billet de 500 Soras chacun, et lui tend.


Vous m’excuserez, mais si je m'étais baladé dans la rue avec une mallette contenant de la petite coupure, là, j’aurais eu du mal à me justifier devant un policier.

Cela dit, ce petit moment m’a fourni une excuse pour me lever, et je ne compte pas la gâcher.
Je reste donc debout, sirotant mon verre d’une main, fouillant dans ma poche dans le simple but de toucher ma veste de l’autre.
Il me répond.
Je souris.
J’aurais été tenté de lui dire “bonne réponse, mais je ne tiens pas à passer pour ce genre de type qui pense avoir la science infuse pour le moment.
Enfin.
J’ai la science infuse..
Mais ce n'est pas une raison pour lui montrer.
Mon attention se reporte vers lui lorsque je remarque son air absent pendant un moment. Je me tourne un peu sur le côté, bois une gorgé tout en le fixant du coin de l’œil, l’air de ne pas vraiment faire attention.

Je le laisse terminer sa phrase, et fait mine de regarder les meubles du bureau, lui tournant le dos à moitié.

“J’aime votre point de vue.. Plus ou moins similaire. “



Plus ou moins, parce que généralement, la vie d’un homme ne vaut rien pour moi, tant qu’elle ne m’est pas utile. Je ne donne pas de prix pour un humain, simplement parce qu’ils n’ont pas vraiment d’importance.

Du coin de l’œil, je le regarde m’observer durement, et me tourne de nouveau vers lui en me redressant.

Et bah putain, j’aurais du rester assis.


« Simple curiosité de ma part. Pourquoi enregistrer cette discussion ? »

Pour un moment, il me prend au dépourvus. Mon cœur rate un battement, je m’immobilise, puis cligne des yeux deux fois.
Je me ressaisis. Il est plus malin que je ne le pensais, mais j’ai encore le moyen de tourner ceci à mon avantage.
Je reste immobile en le fixant une seconde de plus, puis baisse légèrement mon verre, lui jetant à mon tour un regard légèrement méfiant.
Par chance, la question de mon interlocuteur prête a confusion.


Êtes-vous en train d'insinuer que vous venez d’enregistrer tout ce dont nous venons de parler ?..
Mhh.. Voilà qui est gênant.. Mais j’aurais dû me douter que vous eussiez des micro dans un tel bureau..


Je termine mon verre d’une traite, et m’affale dans le canapé, en poussant un long soupir.

Ahhh.. Et il fallait que ça tombe sur moi…
Enfin.. J’ose espérer que vous ne comptez pas vous en servir ?


Je pense avoir pus retourner la situation a mon avantage.. J’ai tenté de lui donner une impression de supériorité.. S’il pense qu’il a quelque chose pour me faire chanter au besoin, il sera moins méfiant. J’ai bien géré cette crise, mais maintenant, je suis sur mes gardes. Il ne m’aura pas deux fois..

Je tente d’imaginer les différents scénarios possibles.
Et je n’en vois que deux. Ou bien cet incident ne dure pas, ou bien, il me dit avoir un dossier contre moi, vouloir s’en servir et la..
Non. Cela deviendrait gênant pour nous deux, et il le sait, qu’il ne s’agisse de bluff ou non..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Adam SandersMar 6 Juin 2017 - 14:06

Adam faisait tout pour gérer ses affaires au mieux sans se faire embêter par quiconque. Et ce ne serait pas ce gamin fétichiste des blouses qui allait changer ça tout de suite. Pff. Il écoutait parler l'homme... trop. Il parlait beaucoup trop et ça l'agaçait. Il pouvait pas juste donner une garantie de sa bonne foi pour dire qu'il le payerait une fois le travail éffectué et ensuite s'en aller ? Tout simplement.

Il l'écouta donc parler des précautions qu'il prenait... Pas d'ordinateurs, pas de choses qui peuvent êtres pistées... bla bla bla... Il écrasa son cigare pour l'éteindre et le laissa sur le cendrier... Il l'observa et tendit une main pour dire 'STOP'

«  Ca va gamin tu vas pas m'apprendre le métier. Je sais ce qui est dangereux ok ? Moi non plus je ne laisse rien trainer sur des appareils connectés et je préfère le papier. Alors maintenant on arrête de causer de trucs inutiles et on en viens au fait. Je commence à perdre patience à t'écouter déblaterer des conneries à la pelle »

Il l'observa. Sa patience avait des limites, et il les avait atteintes. Il était assis en face de lui. Il avait un regard légèrement plus sombre... ou du moins plus fatigué. Il n'avait pas dormi depuis24h, car il gérait les affaires jours et nuit, qu'elles soient légales ou non. C'est peut-être surement pour cela aussi que sa patience était limité.

«  Désolé de paraître pour un vieux grincheux, mais je ne dors pas beaucoup. M'enfin, vu vos cernes apparement vous non plus... »

Il soupira et l'écouta parler. Se mettant d'accord sur le fait de travailler l'un avec l'autre sur de prochaines affaires. Cela lui allait.  Quant à l'argent.

«  Disons qu'il y a toujours des moyens détournés d'échapper à la garde. Mais vous ne connaissez pas toutes les ficelles du métier apparement... Alors ok. Je vais faire ce que vous me demandez... mais j'ai intêret à ce que cet argent finisse entre mes mains sinon j'en fini avec toi c'est clair ? Si tu as si peur que cela de te balader avec de l'argent, dis toi qu'un virement sur un compte est tout aussi suspect. Alors trouvons aux yeux de la justice quelque chose qui justifie ceci... Vous êtes intelligent je vous laisse y réfléchir  »

Et quand il disait intelligent, il était honnête. Il fallait valoriser les qualités des personnes après tout. Lui il était peut-être un vieux con, mais il connaissait le métier et le milieu. Chacun ses avantages.

Il finit par poser la fameuse question en l'observant... Hum... Il l'écouta parler... Pour sa part il alla sur son ordinateur... regardant les caméras de surveillance...  Sans que Kyoma le sache.

«  Non je n'ai pas de micro. Ne jouez pas au con... vous êtes loin de l'être...  »

Il s'approcha de lui... Et il mit la main dans sa veste, récuperant le téléphone, et le déverouillant. Sous le regard ahuri du jeune homme il indiqua du doigt la caméra plantée juste au dessus du siège invité du bureau, pour expliquer qu'il avait vu le code de dévérouillage.

Il alla dans les enregistrements et mit en route celui qu'il avait prit. Il l'observa, avant de le supprimer et de lui redonner le téléphone.

«  Quand tu es chez moi. Tu joues à ma manière et tu n'essaie pas de me rouler ok ? Qui sait ce que tu aurais pu faire avec ça... .tss. Mais je ne suis pas un enfoiré. Regarde »

Il alla s'asseoir et tourna l'écran avec les caméras de surveillance vers lui. Avant de supprimer la section conçernant Kyoma et lui. Puis il alla dans corbeille et supprima encore pour que ça soit définitif et il remit l'écran droit.

«  Maintenant que c'est clair je pense que nous en avons terminé ? Je tue le gars, je vous envoie un message, et vous me payez. Point. C'est clair net et precis. Alors je ne vous retiens pas »

Il avait un sourire au visage. Observant le gamin. Il se leva et alla lui serrer la main.

«  Je t'aime bien. T'es malin et tu te débrouilles bien . On repars de zero maintenant et pas de magouille »

Il le racompagna jusqu'à la porte tranquillement. Laissant partir le petit génie qui l'ernervait tant mais qui en même temps l'amusait et l'intriguait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 04/05/2017
Messages : 44
Soras : 40
Avatar utilisé : OC par @Panda_girl_.
Autre(s) compte(s) : Airi Buraindo
Couleur de dialogue : #FAFAFA

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 57/57/57
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KyomaMar 6 Juin 2017 - 23:18

Je commence presque a être bien.
C’est ce que je me dis, tout en portant a la couche ma cigarette. La situation devient intéressante, et il flotte dans l’air une tension..
Excitante.
C’est le mot.
Ce type fait plus qu’être utile.. Il m’amuse.
Je le sens bouillonner, pour finalement l’entendre, non pas sans une pointe de ferté, sortir de ses gonds.. Enfin, plus ou moins. Il s'énerve sans pour autant laisser libre cours à sa colère. On pourrait dire qu’il… S’agace ?
“Gamin”? C’est vrai que je n’ai que trente ans ici..
Si on compte les années sur terre, je suis un octogénaire, et lui, un jeune inconscient qui ne comprend pas la vie..
Haaa~ j’ai pu voir ses limites ? Je suis content~
..
Ua.. Flippant.
Je n’ai pas envie qu’il ne s’énerve plus. Je vais calmer un peu le jeu, et agir en adulte responsable.. Dieu - et ça c’est moi - que j’ai envie de lui rire au nez..
A la place, je lui souris moins assurément qu'auparavant, crispant légèrement mon visage, plaçant les mains devant moi en lui faisant signe de se calmer.


Allons allons, monsieur il n’y a pas lieu de s'énerver voyons. Comportons-nous-en bons gentlemen...
Ah.. Je recommence a parler comme un snobinard dé que je me sens a mon avantage.. Si je ne veux pas crever un jour ou l’autre, je ferais mieux d’apprendre à me soumettre plus dans certains cas..

Je.. Homme d’affaires, c’est mieux. Ce n’est pas a moi de vous apprendre le métier, vous avez raison.
Je lui offre un visage plus aimable, laissant l'intérieur de mon corps s'enivrer de cette douce victoire..
Pour beaucoup, ça ne veut pas dire grand chose, mais énerver son adversaire est sans doute un élément clé de la victoire dans ce genre de situation, et même plus tard..

Haha.. Pas de problème, et vous n’êtes pas bien plus vieux que moi, je comprends votre comportement...

Il a remarqué mes cernes ? J’aurais dû me maquiller, il a l’œil visiblement. Bah. ça ne change pas grand choses.. J’ai dormi cette nuit, mais je n’ai pas rattrapé tout mon sommeil, loin de là...
“Saleté de gosse ! Barrez-vous de mon jardin ! “ Je me demande si je disais ce genre de chose si j'avais eu une belle vie sur terre ?
Un vieux grincheux ? Je suis plus un vieux fumier de toute façon.

Ahh! Je suis au courant. Si je ne tiens pas toujours mes promesses, j’évite en tout cas de me faire des ennemis. Vous aurez votre argent, et j’aurais mon meurtre, puis nous verrons pour la suite!
Cela dit, je parlais d’un investissement dans votre société. On a vus nombre d’homme d’affaire donner de l’argent a une entreprise en laquelle ils croy-
"
Je m’intéromp. Il n’aime pas parler.
Je continue, d’un air ennuyé par moi-même.

Ah.. ça ne doit pas beaucoup vous intéresser de toute manière. Je trouve toujours un moyen, c’est tout.
Il ce dirige vers son ordinateur, pianote vaguement dessus.. Il considère déjà l’entretien comme terminé ?
..

Huhu..
Je lui ai arraché la victoire sous le nez~


Ah, je ne me permettrais pas de jouer au..
Quelque chose dans son attitude me dérange. Je n’ai pas le temps de réagir, qu’il a déjà mon téléphone dans la main. Il trouve le code en deux secondes.. Comment ?
Un pouvoir ?
Merde.. Si je ne m’étais pas brûlé les empreintes..
Je me lève d’un coup, dans une posture désinvolte, mais sur mes gardes. Une main dans la poche, l’autre tenant ma clope près de ma bouche..
J’attends sa réaction. Un mouvement. Un geste… Il tourne son écran vers moi. J’y jette un coup d’œil discret.. Des caméras.. C’est comme un micro quoi.. Chier..
Ça m’apprendra à crier victoire trop vite.. J’ai baissé ma garde.. Je me ramollis..

Mon expression changée, passant d’un calme timide a un mélange de méfiance et de mépris. Dans ma poche, mon poing se serre.
Qu’est-ce que je fais? Pas moyen de me débarrasser de lui. Il est baraqué, et même si je gagne contre lui, ses types me feront ma fête. Et je ne tiens pas a tuer quiconque pour le moment…

Je pourrais le menacer avec une arme ?
Nan, je ne veux pas d’un mafieux comme ennemis.
Si je lui fais suffisamment peur pour qu’il évite de me chercher des noises ? C’est trop risqué, mais..
Putain de.. Saloperie d'insecte, je vais t’écraser..
Je fais un pas vers lui.
Un pas lourd, haineux, plein de sens.. Le draper de ma veste caresse ma jambe..
Du calme Kyoma.. Réfléchis.. Prends ton temps…
Je pourrais lui proposer plus pour qu’il efface les données ?
Non. Ce serait lui donner un avantage psychologique important..
Je savait bien que j’aurais dû prendre un mouchard sous mes semelles.

Il me tourne le dos.. Il prend les dossiers et.. Les supprimes ?.....

Je reste immobile.
Un piège ? Une feinte ? Sans doute qu’il s’en servira plus tard....
Ksh..

Mon visagee semble ennuyer maintenant. Je souffle bruyamment, écrasant ma cigarette dans le cendrier a mon tour.

Haaa.. On dirait que vous m’avez eu..

Je laisse un silence s'installer., n’étant pas vraiment sur de ce que je devrais faire dans cette situation.. Il m’a remis a ma place le jeune..

Amer..
Il me regarde de nouveau. M'annonce deux trois trucs, me demande indirectement de sortir..
...
Très amer..
...
Je me mets à ricaner, puis à rire, puis de fil en aiguille, je me retrouve, pour une raison que je ne comprend pas moi-même, en train de hurler littéralement de rire.
Un rire sonore et puissant, sortant de ma gorge avec une tonalité grave. Un rire assuré, sans gène, sans peur, et peut être un peu heureux.
Le temps de reprendre mon souffle, je prends la parole.


Ha… On dirait que vous m’avez bien eu sur ce coup la.. Je vous aime bien moi aussi.
Et j'dis pas ça a tout le monde. Je suis sur que nous pourront nous entendre, même si ce n’est pas de la façon que la plupart des gens l’imaginent. Hua! Sander hein? Et bien et bien!
Je me suis bien amusé. nous mangerons ensemble un de ces quatre hein?


Je lui serre la main, presque chaleureusement, puis m’en vais en ricanant. Je me suis amusé. Un jour, j’écraserais ce garçon, mais je dois bien admettre qu’il est bon dans ce qu'il fait. Et amusant.
Ua..
Il faudra que je trouve un prétexte pour lui parler de nouveau, c’était divertissant~

-----

Plus tard, dans la rue, je repense a la conversation que nous avons eu.
Une tension, une pression, et ces relations courtoises mais inamicales qui m’avaient manquée.
Pas de magouilles ? Je ne garantis rien, mais je n’ai pas envie de l’entuber pour le moment.

En tout cas, mon premier avis était juste :
C’est le bon gars.

Et contre quelqu’un comme ça...il est hors de question que je reste sur une défaite.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Juste du bisness.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Juste pour rire
» photos du chariot de guerre ( juste monté )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: La Capitale :: Les quartiers :: Nouveau quartier-