Partagez| .

ENQUETE EN COURS || Interrogatoire de Laeva Pandemonia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 405
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuVen 16 Juin 2017 - 22:40

10h00.

La salle d’interrogatoire de la Garde avait été réservée pour la journée. Tous les témoins et potentiels suspects avaient défilé dans la pièces ces derniers jours. Certaines dépositions avaient été plus longues que d’autres, mais toute l’équipe des inspecteurs et officiers de la Garde se relayait pour interroger les suspects.

A l’ordre d’aujourd’hui : Laeva Pandemonia, élève à l’Académie Seïka, au dossier médical et psychologique assez lourd.

Les convocations avaient été envoyées, et la salle, apprêtée comme il se devait. Une salle sobre. Les murs étaient gris, très lisses, pas d'odeur particulière, une table, deux chaises, une vitre teintée, quatre caméras à chaque angle. Pas de possibilité d'échappatoire, pas de possibilité de violence quelconque, pas d'armes à proximité. Le vide le plus total.

L'interrogateur n'était pas encore présent. La lumière était assez vive, presque aussi blanche qu'une chambre d'hôpital. Le silence régnait pour l'instant. Il y avait des runes et des sceaux sur la structure de la pièce pour empêcher l’utilisation de magie et une entrée cachée pour réagir en cas d’excès de violence de la part d’un interrogé.

Derrière la vitre teintée se tenait une équipe de fins limiers. Cela faisait plusieurs personnes qui venaient et les questions étaient préparées à l’avance, globalement. Les réponses, enregistrées et consignées, seraient comparées aux autres… et l’interrogateur disposerait d’un petit gadget de communication discret pour suivre les indications de son équipe si nécessaire.

Tout était prêt pour un nouvel interrogatoire pour démasquer le tueur du jeune Josh Bulli.

Après un contrôle rigoureux, l’humain fut invité à entrer.

Règles du RP interrogatoire:
 

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 107
Race : ┼ Humain
Pouvoir : ┼ Force surhumaine - Maniement de l'épée quasi parfait
Habitat : ┼ Caserne Militaire dans le Nouveau Quartier
Métier : ┼ Capitaine de la Garde de l'Infanterie
Soras : 995
Avatar utilisé : ┼ Raven (Blade Master) - MMORPG Elsword
Autre(s) compte(s) : ┼ SAK
Couleur de dialogue : #000099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie:
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ren HellsingVen 16 Juin 2017 - 22:42

INTERROGATOIRE

L'homme entra, un dossier à la main, un dossier assez grand, une pochette noire plastifiée, oui là où d'autres ont des tablettes numériques, Le Capitaine de la Garde aimait le papier légèrement rêche entre ses doigts. Il observa la demoiselle déjà assise face à la table, il lui tendit sa main humaine, légèrement humide pour la saluer. Son visage était froid, pas glacial, non... Plutôt impartial, il hocha la tête doucement, poliment pour la saluer. Il lui tendit d'ailleurs la main. Il éleva la voix alors et sourit cordialement à la demoiselle :

« Bonjour mademoiselle Pandémonia, hm... Laeva si je ne m'abuse. »

Il vérifia dans le dossier avant d'aller s'asseoir en face d'elle, il prit un instant pour passer une main dans ses cheveux noirs. Il parcourait la pièce de ses yeux dorés avant de les poser sur les siens. Rien ne pouvait être lu sur ses feuilles, il posa les coudes sur la table et retourna la feuille présente qui se trouvait être un dossier scolaire, non pas de Laeva, mais de sa sœur.

« Votre sœur, sait-elle que vous êtes ici ? »

Ren ne montra rien de son sens accru de l'observation, il se contenta de détailler le visage de Laeva sous la lumière puissante. Il avait un visage calme, il hocha la tête lentement, un stylo dans les main, il écrivit quelques petites notes, l'espace d'une fraction même de seconde, puis il tourna ses yeux vers Laeva.

« J'imagine que vous savez pourquoi l'on vous a convoqué. Je ne m'étendrai pas encore sur le sujet. D'après vous, que s'est-il passé ? Que vous a-t-on raconté ? Et, si vous avez une version des faits, j'aimerai l'entendre si vous me le permettez. »

Sur ce, le Capitaine entrelaça ses doigts entre eux, posant ses coudes sur la table, il lui sourit aimablement. L'observant.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 165
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 515
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaSam 17 Juin 2017 - 13:18

[HRP: Si le résultat est inférieur à 50 : vous avez été plutôt convaincant.
Si le résultat est supérieur ou égal à 50 : vous n’avez pas été convaincant du tout.

Donc tout ce qui va être écrit va servir à rien puisque au final vous aller tout déterminé par un lancer de dé tout pourrav.....]

Un interrogatoire. Il y a marquer le mot interrogatoire sur le papier !!!!
C'était hier soir, Laeva avait reçue une lettre pour l'une des rares fois de sa vie. Comme cela est chose peu commune, sa sœur avait directement été intriguer par cela. Il eu bien fallu au moins deux heures pour calmer la démone qui en pleurs, criait à plein poumon qu'elle ne voulait pas y aller, qu'elle n'aimait pas les interrogatoires, surtout si c'est des gardes qui pose les questions. Et réaction vus comme étant exagéré aux yeux de certains mais étant lier à sa vie précédente ou les interrogatoires devenait rapidement des séances de torture. Elle pleurait sur le feu qu'on lui ferrait du mal et qu'elle risquerait de ne pas revenir. Mais sa sœur plus mature et comprenant la gravité que l'absence de sa sœur aurait sur les fait fut bien obliger de l'y convaincre. Qu'est ce qui se passerais si elle ne venait pas, elle serait surement déclarer coupable sans qu'on lui demande son avis...

C'est ainsi que le 17 Juin fut une journée assez chaotique... en crise de panique à l'idée de subir un interrogatoire comme un qu'elle s'imaginait à chaque fois en cauchemar, elle avait prit tout et n'importe quoi à grignoter qu'elle avait mis dans sa poche. Bonbon, gâteau emballer et autre... et une fois qu'elle allât en ville à l'endroit indiquer, avant qu'elle ne rentre dans la salle d'interrogatoire, on la fouillât, la touchant. Et là... le bordel était dedans. Laeva criait déjà de peur ne supportant pas qu'on la touche, et après de longues minutes interminables elle entrât dans la salle d'interrogatoire après avoir été vider de tous les bonbons et tous les biscuits qu'elle avait sur elle. Confisquer avait-il dit... La laumière dans la salle, était très puissance, la faisant plisser des yeux, et baisser la tête pour avoir au moisn l'ombre de ses cheveux pour ne pas être éblouit. Puis la blancheur et le vide de la pièce n'aidait en rien. C'était comme à l'infirmerie ou chez le psy, trop blanc... trop comme un hôpital ou on envoie les âmes se faire torturer. La petite Pandémonia était tout sauf dans son élément et voir le garde qu'elle avait rencontré l'autre jour dans le vieux quartier n'aidait en rien. L'interrogatoire était sur le point de commencer et la gamine refusât catégoriquement de serrer la main du capitaine.

-Bien sure que oui, Onee-sama est au courant, je reçois jamais de lettre d'habitude ! Et quand j'en reçois une c'est pour être convoqué à cette merde ! Vous avez fait exprès j'ne suis sure ! Vous savez très bien que j'aime pas les interrogatoires ! Onee-sama m'a poser plein de question hier ! Je vous déteste !

Fidèle à elle même... une discussion ou un interrogatoire... ça changeait rien, si elle s'adressait à un garde, elle ne ferait rien dans le calme ou la délicatesse...

-Quand à ce qu'il s'est passé un crétin est mort et c'est bien fait pour lui ! Laeva-chan n'aime personne à part Onee-sama et elle aime encore moins ses bourreaux ! Les autres racontent que c'est Tayou , si ces derniers ne s'en était pas prit à Onee-sama l'année dernière, je leur enverrais une boite en chocolat et des fleurs en remerciement !!!

Puis Laeva rebondissat sur ses propres paroles, s'exclamat, visiblement agacée par l'interrogatoire et ayant visiblement envie de jetter quelques questions sans aucun sens au vusage de Ren.

-Et d'ailleurs en parlant de chocolat pourquoi on a confisquer mes bonbons et mes gâteaux avant que je rentre !?

Peut-être qu'il aurait mieux valus éviter de l'exciter en lui confisquant ses bonbons... peut-être oui. Car déjà, l'enfant aux ailes torturés, aux cernes sous les yeux semblais décider à ne pas vouloir se montrer calme...

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 107
Race : ┼ Humain
Pouvoir : ┼ Force surhumaine - Maniement de l'épée quasi parfait
Habitat : ┼ Caserne Militaire dans le Nouveau Quartier
Métier : ┼ Capitaine de la Garde de l'Infanterie
Soras : 995
Avatar utilisé : ┼ Raven (Blade Master) - MMORPG Elsword
Autre(s) compte(s) : ┼ SAK
Couleur de dialogue : #000099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie:
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ren HellsingSam 17 Juin 2017 - 14:42

La demoiselle refusa de serrer la main du Capitaine, il n'insista pas et se contenta de détourner les yeux un court instant, vers le coin inférieur gauche, vers la table. Il tiqua très légèrement et haussa les épaules comme pour lui même avant de s'asseoir lentement à la place qui lui était donnée. La laissant répondre aux questions, le Capitaine se contenta d'écouter et d'inscrire quelques petites choses … Silencieux, il hocha la tête doucement, observant les gesticulations de la démone puis les mouvements de ses lèvres qui pestait d'immondes insultes. Ren ne bougea pas, se contentant de la laisser terminer ses paroles, il répondit d'une voix toujours extrêmement calme.

« Allons, calmez-vous je vous prie. »

Il avait un ton toujours aussi sérieux et calme, aussi impartial que l'allégorie même de la justice. Il ferma les yeux et songea un instant, prenant en considération ses paroles, silencieux. Il la trouvait... Très énervée. Surtout envers la victime. Il fit tournoyer son stylo entre ses doigts, songeur, il hocha la tête doucement.

« Vous me considérez comme... « Votre bourreau ? » Je ne fais ici que de recueillir de possibles témoignages, je ne vous accuse pas.  »

Il cligna des yeux avant de se mordre l'intérieur de la lèvre, d'un mouvement presque imperceptible, il se frotta la nuque lentement, puis reprit place, posant son dos contre la chaise, les deux pieds au sol, ne bougeant plus.  Tayou ? Il inscrivit ce nom sur la feuille mais n'inscrivit rien d'autre. Le comportement de la demoiselle était comme lors de la première rencontre : incroyablement paradoxal et insouciant. Fou ? Oui. Aussi.

Ren resta un instant silencieux, la fixant de ses yeux dorés, sans la juger, il avait un visage... Presque gentil ?

« La victime méritait ce qu'il vient de se passer ? Qu'est-ce qu'il avait fait pour ainsi attirer votre colère ?  »

Enfin, à cette question soudaine, le Capitaine haussa d'abord un sourcil intrigué, puis répondit platement avec le plus grand sérieux au monde :

« C'est simple, lors d'un interrogatoire il est interdit aux personnes d'emmener quelque chose pouvant perturber leurs actes ou leurs émotions.  »

Monsieur Hellsing ne dit rien, il se contenta d'observer Laeva. Cette jeune fille aux ailes... Magnifiques.

« Où étiez-vous la nuit du vingt-sept mai ?  »

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 165
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 515
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaSam 17 Juin 2017 - 16:09

-Quoi ? Vous mon bourreau ? Kyufufu... vous ne m'avez pas taper pourtant ! Enfin si... vous m'avez prit par la gorge l'autre jour ! Vous..; vous me faites seulement peur... mais c'est cet idiot d'élève qui me frappait tous les jours ! Laeva essayait bien de l'éviter mais il faisait souvent exprès de roder avec ses amis sur la route menant aux dortoirs ! Il était méchant ! Méchant méchant méchant ! Pire que l'ange !

Prendre par la gorge ? Voilà quelque chose qui intriguait les spectateurs derrière la vitre qui réalisaient sans difficulté que la capitaine et l'enfant ce connaissait déjà et n'était pas dans la meilleur des relations. Et ce qu'avait prononcer la gamine ressemblait fort à un étranglement, mais les enquêteurs devaient se montrer attentif aux meurtres et non pas au sujet évoquer dans le vague par la démone qui ne l'avait pas fait exprès. Elle cachait aucunement ce qu'elle pensait de l'élève actuellement mort qu'on ne pouvait que très difficilement l'imaginer mentir dans son état actuel. Mais quand le capitaiend e la garde expliquat les raisons du pourquoi elle n'avait pas le droit à quelques bonbons et sucreries sur elle, elle s'empressat de pester sur la pauvre ampoule au dessus d'eux qui n'avait rien demander.

-Et bien cette ampoule elle me perturbe ! J'ai mal aux yeux ! La pièce est beaucoup trop lumineuse ! Sa me perturbe ! Du coup si la lumière doit rester aussi forte, je veux au moins avoir un bonbon !

L'interrogatoire avançait à rien ni elle s'arrêtait toutes les 20 secondes pour réclamer un bonbon, ou pour se plaindre de la lumière beaucoup trop forte. Mais d'un autre côté, depuis tout à l'heure elle passait son temps à tiré sur son chapeau sur sa tête pour essayer de se faire de l'ombre et dès que la lumière allait sur son visage, elle plissaient les yeux comme si elle devenait chinoise. Elle ne semblait guère supporter les lumières fortes.

-Le 27 mai c'était quel jour déjà ? Ha je sais ! C'était un jeudi ! Je m'en rappelle car vendredi on à pas eu cours avec ce qui c'est passer !~ Kyufufu ! Ça à fait un week-end de trois jours ! Hihihi !  Du coup... après qu'ils m'aient un peu embêtée je suis aller dans ma chambre. Enfin entre temps y a le nouveau concierge qui m'a donner des biscuits ! Ils étaient super bons en plus ! Genre miam ! Genre délicieux ! J'ai pas retenue le nom mais c'était la première fois que j'en gouttais des comme ça ! J'en ai eu un petit paquet et je suis aller dans ma chambre avant le couvre feu pour pas me faire taper sur les doigts ! Et vous, vous faisiez quoi le 27 mai ?~

Un gargouillement de ventre se produit après ce qu'elle eu finie de prononcer. Repenser à ses gâteaux, voilà qui lui donnait faim et elle n'avait même pas eu le temps de prendre un petit déjeuner...

-J'ai pas prit de petit déjeuner... aujourd'hui...

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 107
Race : ┼ Humain
Pouvoir : ┼ Force surhumaine - Maniement de l'épée quasi parfait
Habitat : ┼ Caserne Militaire dans le Nouveau Quartier
Métier : ┼ Capitaine de la Garde de l'Infanterie
Soras : 995
Avatar utilisé : ┼ Raven (Blade Master) - MMORPG Elsword
Autre(s) compte(s) : ┼ SAK
Couleur de dialogue : #000099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie:
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ren HellsingSam 17 Juin 2017 - 21:12

Ren tiqua lorsqu'elle évoqua cette altercation, depuis le début de l'interrogatoire, il s'efforçait de ne pas trop montrer sa rancune, il souffla doucement avant de répondre d'un ton tranchant :

« N'évoquez pas vous même un crime que vous avez commis mademoiselle, j'ai sauvé une ange en faisant cela et vous le savez.  »

Le Capitaine secoua un instant le visage pour passer sur cet événement, il n'en dirait pas plus pour l'instant, il se contenta de garder son calme et observa Laeva qui commençait à se plaindre et à réclamer des sucreries. Ren resta encore plus froid que d'ordinaire face à cette enfant gâtée. Il secoua la tête.

« Ce n'est pas en réclamant que vous allez obtenir ce que vous désirez, Mademoiselle Pandémonia.  »

Ren ferma les yeux alors et écouta les acclamations de la démone. Elle semblait si heureuse. Face à la folie pure, Ren était incapable de dire si tout cela était dû simplement au fait qu'elle soit folle... Ou si... Elle était fière de ce meurtre. Il souffla longuement et haussa les épaules pour lui-même. Réfléchissant... Un homme lui avait donné des biscuits... Tiens donc. L'humain hocha la tête doucement.

« Moi ? Allons j'effectuais mon travail comme tous les jours.  »

Il avait répondu d'un ton gentil, n'entrant pas dans le vif du sujet, Ren soupira un peu ensuite et observa Laeva.

« Vous n'allez pas vous évanouir j'espère... ? Enfin... Vous m'avez dit que vous étiez dans votre dortoir. Pourtant, après la fouille de l'Académie avec l'accord du directeur, nous avons retrouvé une arme. Et il y avait vos empreintes dessus... Qu'avez-vous à dire ?  »

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 165
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 515
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaSam 17 Juin 2017 - 23:20

Laeva, avec le psychologue, elle n'avait pas été une très bonne menteuse, mais à cet interrogatoire, elle l'était surement bien plus, son esprit tordu lui même niant lui même le fait qu'elle avait commit se meurtre. Non... pour elle cela aurait été le cas que si elle l'avait poignarder d'une lame et qu'elle avait pue voir cette enflure mourir devant ses yeux. Et puis, voilà qu'il remettait sur le tapis cette histoire de l'ange qu'il disait avoir sauver. La colère chez Laeva montait d'un cran, elle fronçait déjà les sourcils, serrant les dents, et crachant son venin sur l'inspecteur.

-Et vous et votre sois disant grade de capitaine de la garde vous êtes jamais venus me sauver ! Jamais jamais ! Si je crève de faim un jour, aujourd’hui, demain ou dans un an ça sera de votre faute ! Et puis... et puis je sais très bien aussi que c'est pas quand je réclame qu'on arrête de me frapper que les responsables arrête ! Je... je veux que ça s'arrête....

Perturber... comment en pas la perturber. Tout dans la pièce était fait pour éviter que quiconque soit perturber, mais cela semblait ne pas du tout impacter le comportement de Laeva qui ne pouvait rester calme. Trop de chose arrivait à l'impact, à bousculer son esprit et elle commençait déjà à partir dans le non sens. Et bien évidement l'accusation de garde n’aidât en rien cela. Et ce n'était pas en l'accusant ainsi qu'elle arriverait à se calmer.

-Bah oui j’étais dans mon dortoir de chambre ! Et votre arme, vous la sortez d'ou ? Des la planque des objets confisqué ?! Si c'est un katana... bien sure que y a mes emprunte dessus ! C'est le miens !!! Je l'ai même gagner à la loterie l'année dernière mais on me la confisquer car ils disent que je suis pas assez grande dans ma tête pour l'avoir ! Ils sont juste jaloux car il est très très joli !

Des armes... il y en avait partout dans l'académie, c'était un fait, et Laeva, toujours dans son idée qu'a ses yeux, un meurtre ne pouvait être savourant quand y plantant une lame dans le ventre de son ennemi, parlât... de katana... enfin de son katana comme elle le disait....

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 107
Race : ┼ Humain
Pouvoir : ┼ Force surhumaine - Maniement de l'épée quasi parfait
Habitat : ┼ Caserne Militaire dans le Nouveau Quartier
Métier : ┼ Capitaine de la Garde de l'Infanterie
Soras : 995
Avatar utilisé : ┼ Raven (Blade Master) - MMORPG Elsword
Autre(s) compte(s) : ┼ SAK
Couleur de dialogue : #000099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie:
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ren HellsingLun 19 Juin 2017 - 15:51

Ren cligna des yeux en observant la jeune Pandémonia. La démone semblait vraiment... Perturbée. Elle semblait si craintive. Si... Seule ? Était-elle victime de violences à l'école ? L'humain baissa la tête et secoua la tête. Non. Il n'était pas ici aujourd'hui pour cela.

« Nous allons arranger cela. Nous allons demander à ce que des surveillants prennent davantage soin de vous, mais revenons à l'enquête plutôt. »

Ren resta silencieux et écouta Laeva. Un katana confisqué ? Une jeune fille aussi... Perturbée ne devrait même pas avoir l'occasion d'approcher la cuisine. Le Capitaine soupira longuement avant de tourner ses yeux vers la démone à nouveau.

« Non. Il ne s'agit pas d'une arme blanche. Nous avons retrouvé un fusil de précision ayant servi à tuer la victime. Et tout porte à croire que vous l'avez touché. »

Le Capitaine détourna le regard lentement et observa la jeune étudiante. Il secoua la tête.

« Vous semblez vraiment rancunière envers la victime... Pour vous et pour beaucoup d'autres, il était détesté, arrogant, orgueilleux, d'après vous cette mort est méritée et il s'agirait d'une vengeance plus que d'une simple coïncidence, n'est-ce pas ? »

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 165
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 515
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaLun 19 Juin 2017 - 21:40

Le néant, le vide dans les yeux, l'âme comme soudainement aspirer par ces paroles : "fusil de précision". L'esprit se tordait, voulant faire un jeu de mot. D'abord, de ses lèves tremblantes, elle parlât des couleurs.

-Pourquoi dit on... arme blanche ? Un couteau, qui tue est rouge, un couteau pour couper du pain est doré, un couteau pour couper des concombres est vert... mais à quoi sert celui de couleur bleu... à couper de la glace peut-être quand à un fusil de précision ça sert à ... à... fu... sil... Il fut ? Sil ? "Sil" fut mais il n'est plus... Ça n'a pas de sens qu'il soit tuer par un fusil. Ça serait plutôt un... fut-vie ou fut-bill... à quoi ça ressemble ? ... Je cherche, comme si je pouvais savoir... ma tête commence à me faire mal... comme un cauchemar. Non... je n'ai pas fermée les yeux... la soleil brille toujours dehors....

Ses pains sur ses tampes, crispées, elle se mit à trembler, serrant les dents. Son corps tout entier se crispait, elle commençait à légèrement pleurer jusqu’à ce que soudainement, tout s’arrêtât. Doucement, elle redressait la tête, et cette fois, elle regardât droit dans les yeux le capitaine de la garde. Un regard qui avant se voulait fuyant mais qui maintenant, était profondément mauvais accompagné d'un sourire malsain.

-Un cauchemar malsain, une salle d'interrogatoire, c'est l'endroit idéal pour avoir un fusil sur la tempe alors qu'on nous interroge. Il suffit que ça fasse /PAN/ et la cervelle vole ! Haha... je le sais car ça m'est arrivée ! Hahaha... Ha mais vous vous souciez plutôt de la manière dont est mort ce prétentieux. Est-ce que lui aussi ? Il l'a eu en pleine tête ? Ça serait tellement.... jouissif... vous voyez, qu'il finisse comme j'ai pue finir. Mais vous voyez... je crois que... cette balle qui c'était logée dans ma tête jadis, elle est toujours là... c'est comme si j'étais cassé, amusant non ? kyufufu... Mais laissez moi vous faire un petit aveux tout simplement abominable. Si j'avais l'occasion de faire panpan sur les gens... je m'en serais pas contenter d'un seul hihihi...

A force de sourire de la manière la plus sadique qu'elle soit, elle se mit à se tenir les joues, elle rougissait comme si cette discussion malsaine lui faisait plaisir, cette part d'elle, détraquer et malsaine était comme la graine du mal rongeant son esprit.

-Hou... mes joues... mes joues... en fait, ça me fait encore plus plaisir de savoir qu'il à été ainsi abattue tel un chien... Mais si j'ai vraiment, sois disant toucher un tel objet de... haanw... puissance. Je crains , que je n'aurais sue comment m'en servir. Dans mon cauchemar, ça semble si simple, ils appuient sur la détente et c'est la fin. Mais dans ce cas... le cauchemar... ou Ce rêve je ne saurais décrire... ou je trouvais une arme similaire à celle rependant mort et destruction dans mon sommeil... peut-être que c'était pas un rêve. Mais ce rêve, si doux, si plaisant fut bien cours, je me rappelle que j'ai appuyée sur la petite chose, je sais pas le nom.... mais rien n'est sortit. Juste un... un grand rien.

Puis, la démone écarquilla des yeux, s'arrêtant soudainement dans son monologue et s'exclamant effrayée avec une pointe de dégoût en même temps:

-Ha mais attendez c'est que ce n'était pas un rêve alors ?!!! Ce n'étais pas un jouet en plastique ? J'aurais vraiment pue massacrer tous les gens que j'aime pas si j'avais sue m'en servir correctement !? Haaarrrrr !!!!! Pourquoi suis-je aussi stupide ?!!!! Non ça doit être un rêve, ça doit rester un rêve... ha mais comment peut-on retrouver mes emprunter sur un truc que je suis supposer avoir rêver ?

Elle semblait... être redevenu un peu plus calme... enfin calme par rapport à ce visage psychotique qu'elle avait offert il y a quelque instant... Et tout cette histoire sans aucun sens qu'elle venait de débiter collait malgré tout à son dossier psychologique, si on plissait des yeux, on pouvait lire, noyer entre les lignes qu'elle avait une certaine... hmm comment dire... instabilité dès qu'on parlait des objets qui seraient, potentiellement, les armes à feu. Puis même ses dessins dans le carnet qu'elle avait oublier à la vieille place avant même qu'il y eu meurtre pouvait le confirmer. Enquêter sur un meurtre fait avec une arme à feu et l'interroger sur ça, ne pouvait que devenir une blague de très mauvais gout plus qu'un véritable interrogatoire...

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 107
Race : ┼ Humain
Pouvoir : ┼ Force surhumaine - Maniement de l'épée quasi parfait
Habitat : ┼ Caserne Militaire dans le Nouveau Quartier
Métier : ┼ Capitaine de la Garde de l'Infanterie
Soras : 995
Avatar utilisé : ┼ Raven (Blade Master) - MMORPG Elsword
Autre(s) compte(s) : ┼ SAK
Couleur de dialogue : #000099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie:
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ren HellsingMer 21 Juin 2017 - 20:44

Le visage de l'interrogateur commençait à pâlir. Il commençait à se décomposer. Son visage passait du calme à l'inquiétude puis à une impression froide. Une impression presque colérique. Elle était folle. Bien trop dangereuse pour se trouver en liberté. Le Capitaine ne l'avait pas coupé dans ces déblatérations, non, il l'avait laissée... lentement... S'enfoncer dans l'horreur. Plus elle énonçait ces paroles et plus le visage de Ren devenait sombre, ses yeux étaient presque marrons, tournés vers le sol. Il semblait trouver un intérêt certain à ses chaussures. Il secoua la tête lentement. De gauche à droite.

« Le... Grand rien vous évoque juste une absence de sensation ? Ou bien une absence de bruit ? »

Il se tut. Il fit complètement abstraction de tout ce qu'elle avait dit et se contenta de demander d'un ton extrêmement froid :

« étiez-vous accompagnée de quelqu'un lors de votre acte ? »

Ren Hellsing hocha positivement la tête. Il reposa son dos lentement contre le dossier de la chaise. Il observa mademoiselle Laeva. Son visage était à présent neutre. Il redressa son visage vers la caméra puis hocha la tête lentement.

« Avez vous croisé quelqu'un en plus cette nuit-là ? »

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 165
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 515
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaJeu 22 Juin 2017 - 0:36

Laeva observait le visage de Ren, tout autant qu'il observait le siens. Cet air colérique qui c'était dessiner sur le visage du capitaine de la garde inquiétât la gamine qui timidement demandat :

Vous.. vous allez de me frapper ?

La question était étrange, mais prononcer comme si il était presque normal de poser ce genre de question chez Laeva qui s'éfforçait de répondre, comme il était bien demander, honnêtement à toute les questions. Et si derrière la vivre, une personne pourrait sentir les mensonges en simplement entendant les paroles concernés, Laeva était... trop chaotique dans sa tête. A vrais dire, elle finissait par croire à son propre mensonge, elle en avait tant fait des rêves étranges. Et c'est pour cela que finalement, elle se mit à sourire.

-Vous vous intéresser à ce que j'ai rêver ? Jamais personne ne s'y intéresse d'habitude Ca me fait plaisir !

Souriant niaisement, à l'inverse d'il y a quelque instant, tout excitée à l'idée qu'on s'intéresse un peu à... ce qu'elle peux bien penser dans sa tête aux pensées désordonner, elle se mit à claper des mains avant de reprendre.


-Dans mon rêve, je n'ai croiser personne. Puis je n'ai pas vue Onee-sama en rêve, tout comme je la vois de moins en moins souvent depuis que je suis à l'académie... snif... En fait Laeva à déduis qu'elle avait dut tout imaginer car il n'y avais personne pour dire si ils m'avait vue pendant la journée, enfin si c'est une journée plutôt qu'un rêve. Ca ressemblais beaucoup à un mardi après midi à vrais dire. Tous le monde à cours d'option ou club... mais je n'ai rien pendant ce temps là... Puis je suis aller voir l'endroit que j'ai vue en rêve juste après, il n'y avait pas le...le fuvie de machin chose, alors, j'ai du rêvée. Mais aujourd'hui vous me dites que Laeva à laisser ses mains sur un objet similaire. Je ne comprends pas. Vous savez si j'ai rêvé vous ? Et par Grand vide, Laeva veux dire... très grand vide. C'est comme un pruneau sans le noyau dedans, ou bien une pomme sans son tronc, ou bien encore un abricot sans son cœur... rien ne sait passer du coup j'étais déçue... genre la lampe ne c'est même pas casser !

Plus de détail, de plus en plus farfelu dans son rêve qu'elle réinventait. A vrais dire, elle avait vraiment rêver, le mardi en question, qu'elle prenait le katana qu'on lui avait confisquer et qu'elle massacrait tout le monde à l'école avec en gueulant Tayou pour... juste car voilà, c'est comme si on criait en terroriste... En se réveillant, elle réalisait cette nuit là, qu'elle avait tout imaginer dans sa tête en se rappelant qu'on lui avait confisquer l'arme en question. Et c'était avec une certaine horreur déconcertante, que la démone se plongeait de plus en plus à ses mensonges jusqu’à en croire, elle était en train de se détruire la raison en tentant de détruire la vérité et pour cela, il n'y avais nul besoin de magie qui puisse être barrer par les sceaux de la pièce, seulement d'un peu d'imagination malsaine. D'autant plus, l’écart entre le jour ou elle disait avoir rêver ou bien vécue cela et celle du meurtre était très mince, et la détermination de l'heure ou furent créer les empruntes était toujours très approximative. Ainsi, si l'on supposait qu'elle racontait vrais, la présence de ses empruntes fraiches sur l'arme pouvait s'expliquer...

Voyant que son interlocuteur levait de temps en temps la tête, Laeva en fit de même, oubliant l'ampoule à un moment, et râlant encore une fois lorsque qu'elle se prit la lumière très vive dans les yeux. En soulignant se point, il paraissait presque évident que ses yeux, trop sensibles, n'aurait pas pue rester longtemps à chercher et viser une cible par le biais d'un sniper de précision. Elle se frottait les yeux, des larmes à l'oeil et pestant encore contre l'ampoule.

-Il y a quoi à part la lumière au plafond ? Ya... y a tout de même pas une grosse araignée au plafond qui peut me sauter dessus à tout moment ?! Ca... si c'est ça, ça me perturbe aussi !



•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 107
Race : ┼ Humain
Pouvoir : ┼ Force surhumaine - Maniement de l'épée quasi parfait
Habitat : ┼ Caserne Militaire dans le Nouveau Quartier
Métier : ┼ Capitaine de la Garde de l'Infanterie
Soras : 995
Avatar utilisé : ┼ Raven (Blade Master) - MMORPG Elsword
Autre(s) compte(s) : ┼ SAK
Couleur de dialogue : #000099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie:
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ren HellsingDim 2 Juil 2017 - 14:19

L'interrogateur resta silencieux un long moment après la petite question de mademoiselle Pandémonia, il secoua la tête négativement, analysant le visage timide de la jeune fille. Il se contenta de lui répondre d'une voix calme.

« Non. Je ne le ferais pas. Vous avez ma parole. »

Il ne répondit point, ensuite aux paroles de Laeva, se contentant d'écouter. Le visage pâle face à la folie de la pauvre jeune fille. Il était indéniable que quelqu'un parlant de soit même à la troisième personne était plus que dangereuse, que ce soit pour elle ou pour les autres. Ainsi... Elle avait ressenti un grand vide ? Était-elle tout simplement déçue ? Déçue par l'effet si... vide que cela avait produit ? C'est tout de même intriguant toute cette histoire. Ren resta silencieux, croisant les bras sur ton torse, se penchant en arrière sur sa chaise. S'adossant.

« Il n'y a rien au plafond, mademoiselle Pandémonia. C'est un plafond blanc. Rien de plus. »

A vrai dire il ne se souvenait absolument plus de la couleur du plafond même... était-il blanc ? Il commençait à avoir mal aux yeux. Cette perpétuelle lumière aveuglante commençait effectivement à lui causer un mal de crâne léger qui ne ferait que de se multiplier avec les paroles plus que paradoxales de la demoiselle... Décidant de couper court à tout cela, il secoua la tête et annonça :

« Bien. Mademoiselle Pandémonia, vous savez sans nul doute qu'un meurtre pareil, s'il est prémédité ou bien qu'il fait partie d'une série, l'auteur encourt la peine capitale. S'il ne l'est pas, peut-être un peu moins. Il est évident que se livrer à la Garde permettrait d'alléger les sanctions. Dans tous les cas, de belles journées à l'ombre l'attendent... Un peu moins pour un éventuel complice. Nous avons retrouvé d'autres empreintes sur l'arme que vous avez utilisé. Mais il faudrait être fou pour préférer la peine capitale, si on se fait attraper, à de simples années de prison, n'est-ce pas votre avis ? »

C'en est fini.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 165
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 515
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaDim 2 Juil 2017 - 15:09

-Ca doit être génial.... de très belle.... longue et silencieuse journée... à l'ombre sans lumière pour aveugler... Laeva connait le mot peine et le mot capitale... mais ne comprend pas ce que désigne les deux mélangé... c'est la peine pour la ville ? Ha moins que ce sois l’exécution publique ou... haarr...

La démone se tenue la tête de nouveau, se crispant un moment, regardant dans le vide et se remémorant de quelques images atroces de sa vie passé dans son esprit. Les cauchemars persistent... De longues et éternelles secondes se passèrent ainsi, alors que Laeva semblait littéralement bloquée face aux propres mots qu'elle avait prononcer et repris en bégayant, gardant son allure timide, signe que la chose la plus redouter était éviter, c'est à dire cet autre personnalité violente.

-La mort.... est une peine pour.... les proches du condamné ? Mais.... si personne n'a d'amour pour cette personne... alors personne est en peine ?

Des larmes commençait à remonter et à couler sur ses joues. Toutes ses images affreuse qui étaient revenues à son esprit durant cet interrogatoire, qu'elle horreur. La mort par ci... la mort par là... tout est centré sur ça. Enfouissant son visage dans ses bras qui était sur la table. La démone marmonnait comme une compleinte.

-Et... quel est le peine pour celui.... qui nous fait passer d'horribles journées à l'ombre ?

Séquestration... séquestration... c'est le mot pour désigner le crime que la démone tentait tant bien que mal de décrire. Un crime complètement décaler et hors sujet. Qui derrière les vitres pourrait faire croire qu'elle avait séquestrer quelqu'un. Mais le problème était pas là, le problème était le suivant. Quelqu'un ayant vécue plusieurs années enfermés et isoler, maltraiter et qui une fois libre ne peux supporter la présence des individus qui l'entour, pouvait-il vraiment voir, à travers la prison, une peine, si ceci était similaire à son vécu sans pour autant qu'on n'y ajoute de la maltraitante physique et mentale volontaire ?

-La prison et ses belles journées à l'ombre à l'air très alléchante... donc.... Laeva n'est pas folle. Une jolie petite cage... avec des barreaux... pour protéger un oiseau qui ne sait pas voler. Il faudrait être fou... pour en pas aimer la prison....

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 107
Race : ┼ Humain
Pouvoir : ┼ Force surhumaine - Maniement de l'épée quasi parfait
Habitat : ┼ Caserne Militaire dans le Nouveau Quartier
Métier : ┼ Capitaine de la Garde de l'Infanterie
Soras : 995
Avatar utilisé : ┼ Raven (Blade Master) - MMORPG Elsword
Autre(s) compte(s) : ┼ SAK
Couleur de dialogue : #000099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie:
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ren HellsingLun 3 Juil 2017 - 11:05

Le Capitaine commençait à s'adoucir en entendant les paroles de Laeva... Pleurait-elle ? Elle balbutiait, son visage... si pâle semblait tellement triste... Maintenant, il lui était impossible de déceler ses émotions, mais il pouvait les entendre juste à sa voix. Elle tremblait, incertaine. Ren savait déjà qu'elle avait vécu d'horribles choses. Des tortures sans doute, mais... Parlait-elle de séquestration ? Avait-elle été séquestrée par un adulte ?

« Cela signifie... Peine de mort... Effectivement. »

Il avait presque murmuré ces paroles, il était... Décontenancé par les pleurs de l'enfant... Oui... Il avait toujours du mal en voyant une enfant pleurer ou bien une femme pleurer... Et dans les deux cas, il se sentait mal. Très mal. Il se sentait coupable d'avoir fait pleurer une jeune femme, ou jeune fille ? Ah, il n'en saurait probablement jamais rien.

« Vu comme ça... »

Ren se contentait de hocher la tête à ses paroles, en effet, elle avait raison, elle délirait mais dans sa folie, elle avait raison. Paradoxal n'est-ce pas ? Quoi qu'il en soit, le Capitaine la regardait... Soit elle parlait de lui, soit du possible complice, soit... d'un autre, dans une autre vie...

« Si vous parlez de la personne ayant participé, ce sera assez important comme peine... Selon ce que nous trouvons sur elle. Puis... Si vous parlez... D'une possible séquestration de mineurs... C'est beaucoup d'années de prison... Quelqu'un vous a fait du mal ? Y a-t-il quelqu'un qui vous a détourné de votre chemin ? »

Pitié... Un nom... Juste un oui... Ou juste le nom du complice... Ren n'attendait que cela... Mais il sentait qu'elle pourrait avouer...

« Est-ce que quelqu'un vous a donné cette arme... ? »

Le Capitaine observa la pauvre démone... Il sentait son ventre se serrer, sa gorge ne pouvait presque plus énoncer de paroles. Il souffla légèrement, il sortit de sa poche un paquet de mouchoirs et lui offrit...

« Mademoiselle, vous pouvez être protégée par la loi si vous nous donnez votre complice, vous êtes mineure, c'est … Vous encourez moins de risques que lui. »

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 165
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 515
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaLun 3 Juil 2017 - 13:50

Les sanglots se faisait lourd, on pouvait sentir la vérité coincé au creux de l’œsophage. Mais pourtant, la démone serrait fort les lèvres, les gardant fermées, ses sanglots, ainsi retenus en même temps reflétait son impuissance. Elle sentait bien que le capitaine de la garde commençait à toucher du doigt certain problème tendis que son corps tout entier tremblait. La séquestration... il y avait mal entendu si l'inspecteur pensait ces deux affaires lier. Mais en tout cas, il était indéniable que la silhouette et les menaces de l'homme l'ayant privé de ses ailes lui faisait peur. Mais il avait prit bien plus cela sans qu'elle ne le voit, il lui avait aussi dérober sa raison.

-J'... j'avais..... déjà dit que.... c... c'était trop tard....  le démon bourreau et le démon salvateur.... ne sont pas les mêmes personnes... Le premier il.... c'est.... qu'il m'interdit.... Mais il n'a jamais souhaiter l’anniversaire de Laeva, alors.... je... je sais pas quand.... quel âge... ce n'est pas... un père....

Sa voix se faisait tremblante, à ce monstre, elle ne pouvait donner un nom, et pourtant, elle aurait aimé que le garde devienne de qui il pouvait bien s'agir. La démone faisait des comparaisons. Parlant de deux démons aux rôles différents pour en quelque sorte expliquer qu'il s'agissait en réalité de bel et bien deux personnes et deux crimes différents. Et ainsi arrivait le deuxième récit, qui même si il décrivait le crime aux conséquences les plus lourde, était hélas, décrit de façon un peu plus positive, signe de l'ampleur des dégâts de son esprit qui ne semblait pas pouvoir distinguer réellement ce qu'est le bien du mal.

-Mais le second.... le second est un démon salvateur... qui comme de nul part... me protège... il.... il veut pas que je parle... lui aussi..... personne veux, que Laeva parle.... mais Laeva n'est pas douée pour mentir.... dans son rêve.... je.... je cède..... ici aussi.... Laeva devrait pas parler de ça, mais pourtant.... le garde à raison..... le démon... salvateur et gentil.... à donner à Laeva un cadeau d'anniverssaire..... il n'y avait rien à faire.... juste toucher....la..... la.... je... je sais plus le nom.... la.... petite chose courbée.... Je l'ai..... c.... du coup.... ce cadeau.... c'était.... une occasion et j'entend souvent dire, qu'un cadeau se refuse pas alors..... j'ai....

Lentement une de ses mains se détachait de cet amas en pleurs écrouler sur la table, saisissant le paquet de mouchoir fébrilement et le faisant traîner jusqu’à elle, elle le serrait fortement, les paroles à venir étaient les plus rudes, les plus lourdes, les plus horribles à prononcer maintenant qu'elle commençait à comprendre que ce qu'elle avait fait, était une bêtise. Et par ailleurs elle en pouvait s'empêcher de le souligner.

-Onee-sama.... va m'en vouloir.... j'ai fait une bêtise.... alors qu'elle voulait pas que j'en fasse.... que va dire Onee-sama..... On... Onee.... sama...... snif.....

Toujours pas de nom, juste un ridicule surnom de démon salvateur. On pouvait le sentir dans sa voix, qu'elle c'était prit d'un peu d'affection pour celui qui lui avait donné cette occasion. Il n'avait même pas eu besoin de la menacer de mort à l'inverse du démon bourreau pour qu'elle se garde de nommer son nom.

-Je.....Laeva.... a... a tuer.... B.... je sais plus.... je sais plus son... nom...  Laeva à fait une bêtise.... je vais.... je être fra... frappée du coup...c... c'est ça ?

Ses mains tremblantes glissait et s'enfouissait dans ses cheveux, faisant tomber le eptit chapeau qu'elle avait sur sa tête, il était ébouriffier et elle relevait légèrement la tête, les yeux complètes en larmes et le visage rider sous une expression de peur immense.

-Comment ... comment je vais expliquer ça à Onee-sama.... ma Onee-sama.... elle... elle.... comment.... Si seulement.... si seulement Onee-sama... était là un peu plus souvent.... comment je vais expliquée ça.... on... on.... je.... non....

Ca semblait inévitable... l'esprit s'emballait, s'éffondrait, elle s emit à lâcher un hurlement tirant fort sur sa propre chevelure et abattant sa tête contre la table en se cachant derrière ses cheveux blonds. Perdant toalement son sang-froid, elle se remis à béguauer, plongeant dans le non sens le plus total.

-A.. A l'aide.... d.... de l'aide.... j... juste un peu.... beaucoup.... pas énormément.... m.... mon.... mon carnet à dessin.... vo... vous l'avez.... vous l'avez ramassé non... mon... mon carnet.... ma... ma Onee-sama.... juste..... ça.... haar..... o...onee......

Onee-sama.... carnet à dessin... et ça s'arrête là.... similaire à liste de chose précieuse à ses yeux, à l'inverse de tout enfant, Laeva ne citait aucun parent. Il n'y avait pas de papa, pas de maman, elle s'inquiétait pas pour ça, comme si de toute façon elle n'en avait jamais eu. Quand on y réfléchissait sa famille semblait se limité à seulement "Onee-sama" et rien d'autre....

[HRP: Je chiale pendant que j'écris mon post XD ]

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 107
Race : ┼ Humain
Pouvoir : ┼ Force surhumaine - Maniement de l'épée quasi parfait
Habitat : ┼ Caserne Militaire dans le Nouveau Quartier
Métier : ┼ Capitaine de la Garde de l'Infanterie
Soras : 995
Avatar utilisé : ┼ Raven (Blade Master) - MMORPG Elsword
Autre(s) compte(s) : ┼ SAK
Couleur de dialogue : #000099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie:
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ren HellsingVen 21 Juil 2017 - 21:59

Ren resta silencieux, il soupira un peu. Au fur et à mesure des paroles de la pauvre jeune fille, Ren commençait à s'assombrir, il ne supportait vraiment pas les pleurs de la jeune fille... Et elle avait certainement connu d'autres crimes avant tout cela... Elle avait dénoncé effectivement l'homme qui la protégeait, un homme qui lui avait certainement offert un fusil de précision pour son anniversaire, c'en serait presque mignon, si l'arme en question n'avait pas tuer quelqu'un. Le Capitaine la regardait, son cœur se serrait parfois en écoutant ses sanglots... Mais quelque chose le chiffonnait.

« Ils ne veulent pas que nous le sachions ? Vous n'avez pas besoin de nous le dire mademoiselle Pandémonia. »

Le Capitaine se releva lentement et alla chercher le carnet à dessins de la jeune fille, un de ses collègues le lui donna assez rapidement. Il revint. Il déposa la carnet devant la jeune fille. Laeva... Il hocha la tête lentement... Il lui tendit le carnet, il avait ouvert une nouvelle page blanche. Il hocha la tête lentement, lui tendant un stylo en état de marche.

« Vous pouvez nous l'écrire. Écrire, ce n'est pas dire quelque chose, vous savez. Eh puis, si vous dénoncez ceux qui vous ont fait du mal, on ne vous fera pas de mal, vous serez même protégée contre eux. Nous avons besoin de leur description, de leurs noms si vous les avez... Mademoiselle Pandémonia, je vous en prie. »

Il la regardait, son visage était compatissant, il approcha doucement le stylo et le lui laissa à côté du carnet. Ren détestait mentir, mais il le fallait. Oh et puis, ce n'était pas cacher la vérité, ces paroles, c'était juste... Enfin... Bref. Le Capitaine la regardait...

« Ils ne veulent pas que vous le disiez, c'est mal. Il faut le dire lorsqu'on fait une bêtise. Il faut... L'écrire. »

Le Capitaine hocha la tête lentement puis s'assit à nouveau en face d'elle, observant la caméra au dessus d'eux, plus loin, dans le coin de la pièce. Il hocha la tête lentement... Puis observa à nouveau mademoiselle pandémonia.

[HRP: Désolé de l'attente, le STAFF ne me répondait pas Q_Q]

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/06/2016
Messages : 165
Race : Démon
Pouvoir : Flamme of Destruction
Habitat : Chambre 3-F
Métier : Élève à Seïka
Soras : 515
Avatar utilisé : Flandre Scarlet-Touhou EoSD
Couleur de dialogue : Rouge

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 10/65/70
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Laeva PandémoniaDim 23 Juil 2017 - 6:40

Sa poitrine se serrait son ventre se nouait, cette page blanche et vide l'inquiétait, ou plutôt ce qu'elle pourrait écrire sur cette page. Ecrire dans ce carnet qui jusque là n'avait vus se dessiner sur ses pages que des dessins. "Malade" peut-être... C'était l'impression qu'elle avait. Quand son regard se posât sur le crayon elle tremblât, ravalant sa salive ne sachant que faire. Elle aurait juste voulue que ce crayon ne soit pas là, elle aurait seulement voulue se saisir de son carnet, le serrer contre elle comme seul objet familier dans cette pièce froide et lugubre, mais la page blanche qui lui était présenter ne la rassurait guère.

En écoutant les paroles du garde, le désespoir s'emparait d'elle. Il n'avait pas compris. Laeva avait en partie avouée ça bêtise. La question n'était plus d'avouer ses fautes, mais celle de réclamer justice. Son esprit la torturait, son visage se déformait sous mille et une expression différentes reflétant plusieurs de ses sentiments. En boucle, dans sa tête, elle se répétait cette phrase : "Il ne comprend rien" On ne l'empêchait pas seulement d'avouer l'une de ses bêtises, on souhait qu'elle ne dise rien de cet échange secret et qu'elle se taise à jamais sur l'allure de ses pauvres ailes torturées et déchirées par le mensonge.

Laeva se sentait incapable d'écrire en serait-ce un mot... à vrais dire quand elle s'imaginait ce qu'elle pourrait faire, elle avait sans cesse cette image ou incapable d'exprimer ses idées, elle ne pouvait que poignarder à coup de stylo bique cette page blanche qui se dressait comme un mur devant elle. Et plus le temps passer plus il lui arrivait d'imaginer ce même crayon poignarder nom pas cette page banche mais la main du garde. Elle ne savait pourquoi... il n'était pas celui ayant déchiré ses ailes, mais pourtant elle le haïssait, surement car il était cet être représentant la justice que Laeva avait attendue durant dans années dans sa petite cave sans que l'on vienne l'aider, sans que l'on connaisse son existence.

-Vous.... protégeriez enfin ? Vous.... vous feriez ce qu vous avez pas fait ? Laeva n'aime pas le garde... car il à empêchée l'ange de perdre ses ailes mais rien n'a été fait quand Laeva à perdue les siennes.... je.... je pourrais...vo... volée de nouveau si je désigne celui qui à fait mal à Laeva ?

L'illusion de pouvoir trouver un semblant de soutien, une certaine délivrance, un potentiel nouveau départ. L'illusion de pouvoir être libérer de ce qui la tourmente. La capitaine d ela garde jouait aisément avec ses sentiments. Mais quelque chose lui échappait. L'homme ayant aidée à comettre le meurtre sur lequel il enquetait, n'avait jamais rien fait de mal aux yeux de la démone qui voyait en ce criminel la figure d'un héros qui se devait restée dans l'ombre en retour de ce court instant où elle eu l'impression de se retrouvée enfin libéré d'un problème. A vrais dire, on pouvait seulement comprendre qu'elle était désespéré, et que pour Laeva, tous les moyens étaient bons pour effacé un problème que ce sois une punition ou bien le meurtre.

Rapprochant doucement son carnet vers elle, sans pour autant toucher au crayon de peur d'être emportée par l'envie de le planté dans l’œil du garde si jamais il devait ne toujours pas comprendre, la démone réfléchissait à un moyen d'être un peu plus claire. Du moins elle était effrayée à l'idée que rien en sois fait quand bien même elle y m’étais un peu du sien cette fois. Feuilletant lentement tout en tremblant les pages lugubres et macabres de son carnet à dessin, elle s’arrêtât finalement sur un dessin avec plusieurs silhouette entasser sans une forme qui se voulait ressembler à une maison, ou bien une prison.... à vrais dire ce dessin ressemblait à rien à tel point que sans mode d'emploi pour le déchirer il était impossible d'en saisir le sens. Face à son propre dessin qui datais déjà de plusieurs année, Laeva ne savait comment s'exprimer. Le garde était-il ennuyer ? Pourquoi regarde t-il cette caméra. Marmonnant en baissant la tête et en posant juste son doigt sur le gribouillis représentant une silhouette qui semblait être visiblement la figure du patriarche de cette famille étrange vivant dans cette maison au allure de prison sur le dessin, Laeva dévoila ainsi, du moins comme elle le pouvait ce qu'elle désignait comme étant le démon bourreau : C'est à cause de celui-ci pour les ailes de Laeva, de même pur les poignets.... de même pour les chevilles... Mais c'est un autre, pour le fusil, et cet autre.... n'.... n'a pas fait d emal.... à Laeva.... alors...L..Laeva peut.... rien dire.....

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ENQUETE EN COURS || Interrogatoire de Laeva Pandemonia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Actions de la commission d'enquete senatoriale
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: La Capitale :: Les quartiers-