Partagez| .

ENQUETE EN COURS || Interrogatoire de Ferberon Carsa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuVen 16 Juin 2017 - 22:40

10h00.

La salle d’interrogatoire de la Garde avait été réservée pour la journée. Tous les témoins et potentiels suspects avaient défilé dans la pièces ces derniers jours. Certaines dépositions avaient été plus longues que d’autres, mais toute l’équipe des inspecteurs et officiers de la Garde se relayait pour interroger les suspects.

A l’ordre d’aujourd’hui : Ferberon Carsa, nouveau concierge embauché par Seïka, humain et aux origines plutôt floues.

Les convocations avaient été envoyées, et la salle, apprêtée comme il se devait. Une salle sobre. Les murs étaient gris, très lisses, pas d'odeur particulière, une table, deux chaises, une vitre teintée, quatre caméras à chaque angle. Pas de possibilité d'échappatoire, pas de possibilité de violence quelconque, pas d'armes à proximité. Le vide le plus total.

L'interrogateur n'était pas encore présent. La lumière était assez vive, presque aussi blanche qu'une chambre d'hôpital. Le silence régnait pour l'instant. Il y avait des runes et des sceaux sur la structure de la pièce pour empêcher l’utilisation de magie et une entrée cachée pour réagir en cas d’excès de violence de la part d’un interrogé.

Derrière la vitre teintée se tenait une équipe de fins limiers. Cela faisait plusieurs personnes qui venaient et les questions étaient préparées à l’avance, globalement. Les réponses, enregistrées et consignées, seraient comparées aux autres… et l’interrogateur disposerait d’un petit gadget de communication discret pour suivre les indications de son équipe si nécessaire.

Tout était prêt pour un nouvel interrogatoire pour démasquer le tueur du jeune Josh Bulli.

Après un contrôle rigoureux, l’humain fut invité à entrer.

Règles du RP interrogatoire:
 

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 107
Race : ┼ Humain
Pouvoir : ┼ Force surhumaine - Maniement de l'épée quasi parfait
Habitat : ┼ Caserne Militaire dans le Nouveau Quartier
Métier : ┼ Capitaine de la Garde de l'Infanterie
Soras : 995
Avatar utilisé : ┼ Raven (Blade Master) - MMORPG Elsword
Autre(s) compte(s) : ┼ SAK
Couleur de dialogue : #000099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie:
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ren HellsingVen 16 Juin 2017 - 22:42

INTERROGATOIRE

L'interrogateur n'était pas encore présent. La lumière était assez vive, presque aussi blanche qu'une chambre d'hôpital. Le silence régnait pour l'instant. Un long moment, sans doute l'interrogateur était-il plus loin, conversant avec quelqu'un. En réalité ce n'était pas le cas. Il entra par la même porte que le suspect avait emprunté.

La première impression qu'on put remarqué est son air impartial, pas foncièrement froid, presque... à l'écoute ? Le visage tourné vers le suspect, Le Capitaine de la Garde, Ren Hellsing vint s'asseoir sur l'une des chaises, un grincement sonore put se faire entendre. Tout de suite, il tendit sa main humaine vers l'homme en face de lui, un air désolé sur le visage, sa voix mi-grave et pourtant sérieuse se fit entendre :

«  Pardonnez-moi de mon retard, j'ai été retenu par mes supérieurs. »

Il n'attendit pas de réponse et déposa une feuille sur la table, impossible à lire, l'écriture est presque illisible. Un encre précipité, pas vraiment de relecture et sans doute quelques ratures avaient pu être repérées. Relevant la tête vers le suspect, le Capitaine hocha la tête doucement et afficha un sourire cordial, pas amical, juste poli.

« Bien, Monsieur Ferberon Corsa, nous ne nous sommes pas encore rencontré, je présume donc que vous êtes arrivé ici il y a peu de temps, aussi je vais me présenter. Je suis le Capitaine Ren Hellsing, celui qui vous a convoqué ici. Enchanté. »

Hochant lentement la tête, l'homme posa ses yeux sur sa feuille puis entrelaça doucement ses doigts entre eux, les coudes placés sur la table. Il prit le temps de chercher ses mots puis demanda d'un ton calme et serein.

« J'imagine que vous savez pourquoi l'on vous a convoqué. Je ne m'étendrai pas encore sur le sujet. D'après vous, que s'est-il passé ? Que vous a-t-on raconté ? Et, si vous avez une version des faits, j'aimerai l'entendre si vous me le permettez. »

Une question rhétorique qui DEVAIT être traitée et non pas ignorée. Les yeux dorés du Capitaine se posèrent alors doucement sur le suspect, on ne pouvait rien lire encore dans son regard, il restait neutre, attendant les réponses.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/05/2017
Messages : 81
Race : Humain
Pouvoir : Aucun
Habitat : Académie Seïka
Métier : Concierge
Soras : 85
Avatar utilisé : sky higt survival est le nom du manga. Son nom réel Masque de Sniper
Couleur de dialogue : > Moi [color=#6633ff]

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/40/00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ferberon CarsaSam 17 Juin 2017 - 14:49



ENQUETE EN COURS



Musique ^^:
 

Je rentre comme prévu par la lettre à dix heure dans le bâtiment où doit avoir lieu mon interrogatoire. J'y dépose toute mes armes. Du moins celle que j'ai sur moi. Donc je parle ici d'un couteau de combat, tout le reste est caché dans l'académie.

J'attends dans une pièce bien éclairée. Sur mon visage, on peut voir les traits d'une personne anxieuse, stressés. Du moins en apparence. En réalité, je suis très calme réfléchissant au événement passé, essayant de voir ce que j'aurais pu rater, oublié, manqué. Un homme rentra dans la pièce.

>Pardonnez-moi de mon retard, j'ai été retenu par mes supérieurs.

Il s'assoit devant moi en déposant une feuille de papier devant lui. Ma première impression est qu'il s'agit d'un homme prenant à cœur son travail et qui est très sérieux. Donc très dangereux.

> Bien, Monsieur Ferberon Corsa, nous ne nous sommes pas encore rencontré, je présume donc que vous êtes arrivé ici il y a peu de temps, aussi je vais me présenter. Je suis le Capitaine Ren Hellsing, celui qui vous a convoqué ici. Enchanté.

> Heu, vous vous trompez. C'est Carsa.

Ren doit être perdu dans ses pensés ou alors il ne fait peut être pas attention à ce que je dis puisqu'il continu.

Il regarde sa feuille de papier de manière assez rapide avant de relever la tête vers moi et de me demander

> J'imagine que vous savez pourquoi l'on vous a convoqué. Je ne m'étendrai pas encore sur le sujet. D'après vous, que c'est-il passé ? Que vous a-t-on raconté ? Et, si vous avez une version des faits, j'aimerais l'entendre si vous me le permettez.

La question est brute, mais en entraine une autre. De quel événement, il parle ? Il faut dire que depuis que je suis arrivé il y a eu deux événements que l'on peut considérer sous la juridiction de la garde. Je réponds toujours avec mon air faussement tendu.

> Je suis pas su sûr. Je dois vous admettre que depuis que je suis arri arrivé il y a eu quelques événements. Je pense cependant que vous m'avez appelé pour le plus grave. La lettre fait de toute façon part de la raison de ma présence ici.

Plus je parlais et plus ma voix se fait naturel, comme lorsque l'on passe un exposé. Les premières minutes sont toujours les plus durs.

> On m'a effectivement parlé des événements de ce soir-là. Il faut dire que la mort d'un élève ne passe pas inaperçu. Pour le reste, je n'ai pas de "version des faits". Le soir de la mort de l'élève, je n'étais pas dans l'aile Améthyste.

Je me demander s'il connaît l'académie.

> Il s'agit de l'aile des dortoirs. Je ne peux pas vous dire où j'étais exactement puisque je ne connais pas l'heure exacte de la mort de l'élève.

Lettre:
 

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loupgarounathan.free.fr/index.php
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 107
Race : ┼ Humain
Pouvoir : ┼ Force surhumaine - Maniement de l'épée quasi parfait
Habitat : ┼ Caserne Militaire dans le Nouveau Quartier
Métier : ┼ Capitaine de la Garde de l'Infanterie
Soras : 995
Avatar utilisé : ┼ Raven (Blade Master) - MMORPG Elsword
Autre(s) compte(s) : ┼ SAK
Couleur de dialogue : #000099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie:
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ren HellsingSam 17 Juin 2017 - 15:20

Un visage inquiet ? Effectivement, cela n'avait pas manqué à l'enquêteur. Une fois encore, la main de Ren n'a pas été serrée, qu'importe. Il s'en fichait éperdument. Écoutant la rectification, l'humain fronça un instant les sourcils et s'excusa brièvement à voix basse. Il resta silencieux puis énonça les questions, il attendit une réponse et inscrivit quelques lignes de son écriture illisible, il sembla inscrire quelques mots, en barrant certains, parfois. Il releva ses yeux vers Ferberon, attentif à ses paroles.

« … Vous n'êtes pas sûr de pourquoi l'on vous a convoqué, et pourtant vous venez de me dire que vous avez reçu la convocation. Vous savez donc qu'il s'agit d'un meurtre avec préméditation sur un mineur. N'est-ce pas... ? »

Ferberon semblait calmer sa voix, il ne tremblait plus, il était... Calme ? Trop... calme. Pour le coup le changement fut certes brute, comme s'il n'avait rien à se reprocher. Ren ne releva pas cela et se contenta d'écouter les paroles suivantes, hochant lentement la tête.

« Vous n'étiez pas dans cette Aile précise ? Hm. Celle des dortoirs. Je vois... Vous n'y étiez pas... »

Il inscrivit à nouveau quelques mots sur le dos de la feuille devant lui. Passant une main dans ses cheveux, le Capitaine de la garde finit par soupirer longuement avant de demander d'un ton calme.

« Puisque vous n'y étiez pas, où donc vous trouviez vous la nuit du vingt-sept mai ? Puisque vous ne savez pas où vous étiez, retracez-moi votre journée. »

Ren Hellsing fit tournoyer le stylo entre ses doigts, soufflant un peu, semblant calme. Le Capitaine ne connaissait effectivement pas l'académie. Il hocha la tête lentement et détourna les yeux doucement, calme, serein.

« Avez-vous d'ailleurs entendu le coup de feu ? »

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/05/2017
Messages : 81
Race : Humain
Pouvoir : Aucun
Habitat : Académie Seïka
Métier : Concierge
Soras : 85
Avatar utilisé : sky higt survival est le nom du manga. Son nom réel Masque de Sniper
Couleur de dialogue : > Moi [color=#6633ff]

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/40/00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ferberon CarsaSam 17 Juin 2017 - 17:56



ENQUETE EN COURS

> … Vous n'êtes pas sûr de pourquoi l'on vous a convoqué, et pourtant vous venez de me dire que vous avez reçu la convocation. Vous savez donc qu'il s'agit d'un meurtre avec préméditation sur un mineur. N'est-ce pas... ?

> Oui, enfin excusez-moi. Je suis quelqu'un d'assez indécis. Je sais juste qu'il s'agit d'un meurtre. Je ne sais pas s'il y a eu une préméditation quelconque.

Un soupir se fit entendre dans la pièce.

>Puisque vous n'y étiez pas, où donc vous trouviez vous la nuit du vingt-sept mai ? Puisque vous ne savez pas où vous étiez, retracez-moi votre journée.

Si l'air du garde n'était pas si sérieux, j'aurais probablement ricané.

> Vous voulez dire la nuit ? Je vais commencer depuis le vingt-sept mai à 18h, heure de mon réveil. Je me suis levé et j'ai petit déjeuné comme tous les matins, ... Enfin soir. Je suis ensuite sorti me promener dans les jardins de l'académie. J'y ai trouvé un groupe d'élève quelque peu violent entre eux. Je suis intervenue pour les séparer. Je suis allé par la suite à la cantine pour donner à manger à un élève qui ma dis avoir faim. Je l'ai accompagné, car l'heure du couvre-feu était passée. Par la suite l'élève et repartie dans sa chambre et j'ai commencé ma ronde par l'aile Aile Rubis. Par la suite, il y a eu beaucoup d'agitation dans l'académie et j'ai donc accouru vers les dortoirs où le directeur m'accosta pour m'emmener dans son bureau où nous avons longuement parlé des événements et de la sécurité dans l'académie.

Peut après ma réponse Ren reprit la parole.

> Avez-vous d'ailleurs entendu le coup de feu ?


Pendant une fraction de seconde qui me semble durer une éternité, je suis à deux doigts d'exploser de rire. Croit-il vraiment que je vais tomber dans un piège aussi bête. Je me souviens bien avoir monté un silencieux sur l'arme. J'ai bien failli rire et me faire griller, donc on peut dire que ça a presque marché. Mais non, mon visage reste de marbre.

> Un coup de feu ? Je n'ai pas le souvenir d'en avoir entendu un. C'est un meurtre avec un arme à feu? Si c'est bien ça, c'est étonnant vue que les armes sont interdites à l'académie. J'aurais plus imaginé un meurtre à l'arme blanche.

Je sors un paquet de gâteau "spéculoos" de mon manteau pour les poser sur la table. Apparemment, les gardes ne les avaient pas remarqués et n'avait rien dit. Enfin de toute façon, il ne s'agit pas d'arme. Je tends un gâteau vers Ren et laisse le paquet sur la table. Je vais surement l'oublier, mais au pire, ils servirons à sourire quelqu'un d'autre. Ce n'est pas comme si je les avais payés.

> Vous en voulez un ? Vous n'avez pas du café ? Si jamais l'interrogatoire doit durer, je préfère pouvoir, rester éveiller pendant toute sa durée. Vous comprenez le jour et la nuit sont inversé pour moi.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loupgarounathan.free.fr/index.php
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 107
Race : ┼ Humain
Pouvoir : ┼ Force surhumaine - Maniement de l'épée quasi parfait
Habitat : ┼ Caserne Militaire dans le Nouveau Quartier
Métier : ┼ Capitaine de la Garde de l'Infanterie
Soras : 995
Avatar utilisé : ┼ Raven (Blade Master) - MMORPG Elsword
Autre(s) compte(s) : ┼ SAK
Couleur de dialogue : #000099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie:
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ren HellsingSam 17 Juin 2017 - 21:12

Le capitaine de la garde sembla assez peu convaincu de cette « excuse minable ». Quelqu'un d'indécis ? Plus le Capitaine écoutait Ferberon et plus il avait le sentiment... Que... Cet homme avait envie de rire. Se moquait-il de lui ? Ren ne répondit pas. Un homme qui vit la nuit. Qui était dans l'aile rubis, qui... A donné des biscuits à une personne. Ren sembla songer. Son visage était de plus en plus sombre. Un lien se tissait. Il recommença à écrire. En effet, l'arme utilisée avait un silencieux. C'était beaucoup trop simple. Le calibre de l'arme était peu commun mais par chance, Ren avait pu l'identifier comme étant une arme utilisée par les tireurs d'élites. D'abord l'homme tombe, puis la détonation s'entend.

Le capitaine resta figé et observa Ferberon de ses yeux de plus en plus sérieux. Il éleva alors la voix en demandant :

« Attendez une minute... Vous êtes concierge et vous vous levez à dix-huit heures ? N'êtes vous pas sensé travailler, en journée ? »

Ren soupira... Allons, allons. Quel manque de professionnalisme.

« Vous avez été accosté par le directeur mais il ne vous a pas parlé du mode opératoire ? Intéressant. Ce sont là des informations capitales, j'espère que vous en avez conscience. »

Ren se tourna vers la vitre et fit un signe à l'équipe à l'arrière pour aller vérifier les dires de Ferberon. Il souffla légèrement puis se tourna à nouveau vers l'homme du soir. Lorsque Ferberon passa une main dans son manteau, Ren eut le réflexe de serrer le poing métallique et de placer son épaule en acier face à la table pour prévenir une éventuelle arme. Il gronda. Comment ? Un homme avait ceci dans sa poche ? Et il entrait. Le règlement est le même pour tous.

« Il va falloir vous en séparer le temps de l'interrogatoire. Peut-être n'est-ce pas votre cas mais depuis peu, les gens sont de plus en plus actifs sous l'effet des glucides. Je vous veux en état. Pas sous une quelconque forme de substance illégale ou pas.  »

Le Capitaine prit le paquet, se leva, alla le donner à un de ses collègues.

« C'est d'ailleurs pour ces mêmes raisons qu'il vous est interdit d'avoir du café. Je suis navré.  »

Le capitaine resta stoïque, revint s'asseoir, il n'avait pas envie de perdre son autorité face à ce... Monsieur Carsa.

« Bien, vous m'avez dit ne pas être sur les lieux du crime... Mais quelque chose cloche. Voyez-vous, l'Académie a été fouillée avec l'accord du Directeur et...  nous avons retrouvé une arme à feu. Avec vos empreintes dessus. Comment pouvez-vous l'expliquer ?  »

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/05/2017
Messages : 81
Race : Humain
Pouvoir : Aucun
Habitat : Académie Seïka
Métier : Concierge
Soras : 85
Avatar utilisé : sky higt survival est le nom du manga. Son nom réel Masque de Sniper
Couleur de dialogue : > Moi [color=#6633ff]

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/40/00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ferberon CarsaDim 18 Juin 2017 - 20:46



ENQUETE EN COURS

> Attendez une minute... Vous êtes concierge et vous vous levez à dix-huit heures ? N'êtes-vous pas sensé travailler, en journée ?

Pourquoi cet air surprit ?

> Il y a différent concierge vous savez. Ceux qui gardent les bâtiments le jour et qui s'occupent de leurs entretiens, et ceux qui font la même chose la nuit. Vous imaginez bien que nettoyer le jour une académie avec des élèves qui se promènent partout est impossible.

Le chef des gardes a fait un signe à la vitre teinté me prouvant que des personnes se trouvaient derrière.

> Vous avez été accosté par le directeur mais il ne vous a pas parlé du mode opératoire ? Intéressant. Ce sont là des informations capitales, j'espère que vous en avez conscience.

> Effectivement il ne m'en a pas parlé. Il faut dire que la scène était apparemment sanglante et je pense que le directeur n'avait sans doute pas pris le temps de bien regarder. Ce n'est pas son métier d'enquêter sur la mort de cette élève. Et pour dire que cette information est capitale, je ne vois pas sur quoi vous vous basez. Mais c'est vous l'enquêteur et j'ai confiance en votre jugement.

> Il va falloir vous en séparer le temps de l'interrogatoire. Peut-être n'est-ce pas votre cas, mais depuis peu, les gens sont de plus en plus actifs sous l'effet des glucides. Je vous veux en état. Pas sous une quelconque forme de substance illégale ou pas. C'est d'ailleurs pour ces mêmes raisons qu'il vous est interdit d'avoir du café. Je suis navré.

> Hahaha.

C'est bien un rire qui résonne dans la pièce. Je ris de la réplique de Ren "les gens sont de plus en plus actifs sous l'effet des glucides.". J'essuie la larme qui me coule à l’œil.

> Excusez moi. Vous avez sans doute raison. Dommage quand même pour le café.

Quelque seconde passe pendant lesquelles Ren retourne s’asseoir sur sa chaise.

> Bien, vous m'avez dit ne pas être sur les lieux du crime... Mais quelque chose cloche. Voyez-vous, l'Académie a été fouillée avec l'accord du Directeur et... nous avons retrouvé une arme à feu. Avec vos empreintes dessus. Comment pouvez-vous l'expliquer ?

Je baisse la tête. Sur mon visage apparaissent les traits de la peur. La peur de se faire prendre. Mais quelque chose cloche. J'ai effectivement laissé des empreintes sur le fusil de sniper. Mais s'il l'avait vraiment trouvé, il m'aurait parlé de la douille se trouvant dans le sac en priorité. Non, quelque chose ne va pas. Il bluff c'est évident. Mais comment lui dire que c'est impossible sans se montrer suspect. Je ne peux pas lui dire "c'est impossible" ou alors "Je n'ai jamais touché à une arme à feu de ma vie" enfin je pourrais le dire, mais je préfères me servir de sa question pour le bluffé. Je relève la tête et je lève les bras en signe de reddition.

> "A toute fin utile, sachez que vous êtes tenu, en vertu des Lois Impériales, de répondre de façon sincère et véritable aux questions qui vous seront posées et que l’omission d’information ou les fausses déclarations seront considérées comme des actes de complicité, vous associant aux criminels recherchés." Félicitation. Vous avez découvert mon secret.

Je repose les mains sur la table. Par la suite, je passe aux "aveux".

> J'ai effectivement une arme de poing que je cache dans l'académie. Malgré l'interdiction du directeur d'en posséder dans l'enceinte de l'académie. Pour tout vous dire, j'ai vécu des choses traumatisantes dans mon passé et depuis j'essaye de toujours avoir une arme à porter de main.

Je plonge mon regard dans les yeux de Ren

> Cependant je n'ai pas commis ce crime. Comme vous l'avez dit, vous avez trouvé mon arme. Vous l'avez surement étudié et vous avez surement vu qu'elle n'avait pas tiré.

Et voilà comment tromper un inspecteur. Tout dans l'art de la manipulation. Soit il m'avoue qu'il a menti, ce qui n'arrivera pas s'il est trop fier, soit il va rentrer dans mon jeu et en voyant le type d'arme, il en déduira que je ne suis pas coupable.

Lien utile:
 

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loupgarounathan.free.fr/index.php
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 107
Race : ┼ Humain
Pouvoir : ┼ Force surhumaine - Maniement de l'épée quasi parfait
Habitat : ┼ Caserne Militaire dans le Nouveau Quartier
Métier : ┼ Capitaine de la Garde de l'Infanterie
Soras : 995
Avatar utilisé : ┼ Raven (Blade Master) - MMORPG Elsword
Autre(s) compte(s) : ┼ SAK
Couleur de dialogue : #000099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie:
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ren HellsingLun 19 Juin 2017 - 15:51

Ren ne sembla pas vraiment convaincu par cette réponse, il se contenta donc de passer outre et de détourner le regard un instant. Un concierge de nuit... Pas certain que ce soient les horaires convenus. Enfin. Le Capitaine inscrivit une nouvelle chose sur son papier. Il resta alors bien silencieux, écoutant les paroles de Ferberon... Jusqu'à ce que ce dernier ne se mette à rire. Le Capitaine se crispa. Une fois encore, l'humain en face de lui venait de l'horripiler, son visage se mura dans une expression glaciale. Bien plus que d'ordinaire, visiblement PAS ENCLIN DU TOUT A RIRE.

« ... »

Ren s'assit à nouveau sur sa chaise, son visage était sombre, extrêmement sérieux et lorsqu'il posa la question suivante à Ferberon, il vit le visage de ce dernier se baisser. Il hocha la tête. Il avait vu son doute. Et ce serait certainement retenu contre lui. Le Capitaine hocha la tête lentement aux énonciations du concierge. Il hocha la tête...

« Bien... Vous avez donc déjà manié une arme de poing, non recensée, non autorisée par la loi. Je suppose que vous n'avez pas non plus de permis de port d'arme puisque vous n'êtes pas entré dans la garde. Je prends en note. »

Ren inscrivit quelque chose puis lâcha son stylo sur la table.

« Ce n'est cependant pas cette arme que nous avons retrouvé. Nous avons trouvé des empreintes sur un fusil de précision utilisé par les snipers, j'ai pu la reconnaître, j'ai été soldat autrefois. Et vous comprenez que les doutes se forment, puisque vous avez déjà utilisé une arme à feu. »

Le Capitaine de la garde ne se laissait PAS manipuler. Lors d'un interrogatoire, IL menait la danse, pas un simple imbécile insolent. Il hocha lentement la tête, songeur.

« Passons à la question suivante voulez-vous ? »

Ren reprit un instant ses sens puis demanda d'un ton froid et sérieux.

« La victime était un enfant... Plutôt détesté, arrogant d'après les témoignages recueillis... Pensez-vous qu'il s'agisse d'une vengeance ou du fruit du hasard ? »

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/05/2017
Messages : 81
Race : Humain
Pouvoir : Aucun
Habitat : Académie Seïka
Métier : Concierge
Soras : 85
Avatar utilisé : sky higt survival est le nom du manga. Son nom réel Masque de Sniper
Couleur de dialogue : > Moi [color=#6633ff]

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/40/00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ferberon CarsaLun 19 Juin 2017 - 17:14



ENQUETE EN COURS

> Bien... Vous avez donc déjà manié une arme de poing, non recensée, non autorisée par la loi. Je suppose que vous n'avez pas non plus de permis de port d'arme puisque vous n'êtes pas entré dans la garde. Je prends en note. Ce n'est cependant pas cette arme que nous avons retrouvé. Nous avons trouvé des empreintes sur un fusil de précision utilisé par les snipers, j'ai pu la reconnaître, j'ai été soldat autrefois. Et vous comprenez que les doutes se forment, puisque vous avez déjà utilisé une arme à feu.

Cet inspecteur était donc soldat. Intéressant comme information. Finalement, on retourne à la case départ. Il ne m'a toujours pas parlé de la douille dans le sac du fusil de sniper, il s'agit donc bien encore une fois d'un coup de bluff.

> Passons à la question suivante voulez-vous ? La victime était un enfant... Plutôt détesté, arrogant d'après les témoignages recueillis... Pensez-vous qu'il s'agisse d'une vengeance ou du fruit du hasard ?

> Attendez, permettez-moi de me défendre quand même. Dis-je de manière frustré. J'ai dit posséder une arme de poing, mais je n'ai jamais dit savoir la manier. De plus, je ne savais pas que dans ce monde, il y avait de telles formalités. Si vous le voulez bien, j'aimerais pouvoir la recenser une fois toute cette histoire terminée. Je m'excuse de vous avoir coupé dans votre élan, mais ça me semblait important de le signaler.

Je prends le temps de récupérer ma respiration.

> Pour la victime je trouve que la question est tourné de manière sournoise. Je n'ai absolument aucune idée de la raison de sa mort. Je ne connaissais pas la victime. Cependant, je sais que n'importe qui peut être la cible d'une vengeance. Vous savez, il suffit d'un mot, ou d'une action de travers pour se mettre quelqu'un à dos. À partir de ce moment-là, on peut mettre sur la liste des suspects des centaines de personnes. Au vu de votre propre description, je répondrais qu'il est possible qu'il y eu vengeance ou bien que se soit le fruit du hasard. Finalement seul vous êtes apte à répondre à cette question.

Je prends un ton un peu plus énervé cette fois.

> Et puis pour qui vous prenez vous ? Je n'ai jamais touché un fusil de sniper de ma vie. Comment voulez-vous que je dialogue avec une personne qui ne respecte même pas la personne qu'il interroge. Je vous réponds sincèrement, j'attends que vous fassiez de même. Ce n'est pas en me parlant froidement et en me présentant comme votre principal suspect que je vais vouloir vous répondre.

Je calme un peu le ton de ma voix

> Cependant j'ai bien conscience de ma situation et je répondrais donc à toute vos questions. Je vous demande tout de même de bien vouloir être plus délicat dans vos propos pour que cet interrogatoire puisse avancer.

Je prends une grande respiration visiblement à la recherche de mon sang-froid. Inspirer, expirer, inspirer, expirer. Le calme retombe dans la pièce.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loupgarounathan.free.fr/index.php
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuLun 19 Juin 2017 - 18:17

Au signe de leur capitaine, trois personnes quittèrent la pièce d'où il pouvait voir et attendre le déroulement de l'interrogatoire. Ils avaient bien compris qu'il leur faudrait aller chercher des renseignements sur ce qu'appuyait monsieur Carsa, à savoir cette discussion avec le directeur.

xxx

Quelques minutes plus tard, les trois personnes revinrent, une espèce de tablette translucide légèrement bleutée à la main. Ils firent signe à Ren qu'ils avaient trouvé ce qu'il demandait. L'une des personne entra dans la salle d'interrogatoire et tendit cette tablette avant de repartir à sa place pour suivre l'interrogatoire. Sur la tablette, le capitaine de la garde pouvait lire ceci :

Discussion entre directeur et interrogé confirmée. Cependant, à cause des évènement, elle a été assez courte, le directeur devant gérer la crise en premier lieu. Durant cette brève entrevue, le directeur, dans la précipitation, a seulement demandé à monsieur Carsa ce qu'il s'était passé avant de repartir à toute vitesse.

A croire que l'interrogé n'est pas très coopérant... Cacherait-il quelque chose ? ~

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 107
Race : ┼ Humain
Pouvoir : ┼ Force surhumaine - Maniement de l'épée quasi parfait
Habitat : ┼ Caserne Militaire dans le Nouveau Quartier
Métier : ┼ Capitaine de la Garde de l'Infanterie
Soras : 995
Avatar utilisé : ┼ Raven (Blade Master) - MMORPG Elsword
Autre(s) compte(s) : ┼ SAK
Couleur de dialogue : #000099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie:
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ren HellsingLun 19 Juin 2017 - 20:25

Le Capitaine commençait à trouver les propos de l'homme... De plus en plus incohérents. De plus en plus paradoxaux. Un sourire visiblement amusé se dessina sur le visage du Capitaine, ce dernier reprit le stylo et inscrivit quelques mots sur la feuille. Hochant lentement la tête. Ren releva les yeux vers Monsieur Carsa.

« Vous avez dit « avoir vécu des choses traumatisantes » et que c'était pour cette raison que vous vouliez « avoir une arme à portée de main ». Si l'on ne sait point s'en servir on est un danger pour la société. De plus je ne puis vérifier ce que vous me dites concernant l'usage que vous en fait puisque le meurtre présent est un meurtre par balle. En tant qu'inspecteur je ne puis croire ce que vous dites simplement ainsi. »

Le Capitaine hocha lentement la tête. Écoutant les paroles de Ferberon, il prit un instant pour fermer les yeux. Tapotant le stylo sur le côté de sa tempe, il rouvrit ensuite les yeux pour fixer l'homme du regard.

« Je vois. »

Rien de plus. Ren ne rajouta rien, il se contenta d'inscrire quelques mots sur sa feuille... Puis le Capitaine le regarda perdre son sang-froid.

« Calmez-vous. »

Un ordre, simple, indiscutable.

« Vous voulez savoir qui je suis ? Ren Hellsing, Capitaine de la garde, je suis la personne la plus importante de votre vie puisque je décide en ce moment-même votre potentiel acte que vous avez pu ou pas commettre. Si vous haussez le ton, vous perdez des points dans ma conscience, d'abord le doute, puis l'ironie, ensuite la colère. Le deuxième point, je vous l'énonce. L'ironie. Vous semblez demander bien trop de respect alors que vous vous moquez des paroles d'un officier de la garde et je vous rappelle que cette pratique peut être punie par la loi. »

Ren ferma les yeux. Son visage s'assombrit, il craqua son cou doucement, évacuant un semblant de crispation, il souffla un peu.

« Principal suspect ? C'est ainsi que vous vous qualifiez ? Vous êtes un suspect comme les autres, je parle ainsi à tout le monde, que vous le vouliez ou non, mais peut-être vous sentez vous davantage visé ? Alors s'il vous plaît, Monsieur Carsa, redescendez d'un ton, nous allons pouvoir poursuivre si vous le voulez bien. »

Ren allait continuer lorsque quelqu'un entra pour lui remettre un dossier. Hochant la tête il tourna son visage calme vers Ferberon.

« Ainsi, la discussion que vous avez eu avec Monsieur le Proviseur n'a pas été si longue que vous l'avez énoncé... Et il semblerait qu'en réalité... Vous n'ayez pas vraiment eu de « conversation » puisqu'il vous a simplement demandé les faits, puis s'est hâté pour constater lui-même. »

Ren le fixa.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/05/2017
Messages : 81
Race : Humain
Pouvoir : Aucun
Habitat : Académie Seïka
Métier : Concierge
Soras : 85
Avatar utilisé : sky higt survival est le nom du manga. Son nom réel Masque de Sniper
Couleur de dialogue : > Moi [color=#6633ff]

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/40/00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ferberon CarsaLun 19 Juin 2017 - 21:55



ENQUETE EN COURS

> Ainsi, la discussion que vous avez eu avec Monsieur le Proviseur n'a pas été si longue que vous l'avez énoncé... Et il semblerait qu'en réalité... Vous n'avez pas vraiment eu de « conversation » puisqu'il vous a simplement demandé les faits, puis s'est hâté pour constater lui-même.

Mon sang bouillonne. Je n'ai qu'une envie, c'est de fracasser le visage de cette inspectrice sur la table, et même si pour cela, je dois être emmené en prison. Toutes ces paroles ne sont que des piques lancées à mon encontre. Il ne cherche même pas des indices ou bien des preuves, ce qu'il veut, c'est me pousser à bout. Il va vite savoir qu'il n'y arrivera pas. Je prends un ton calme et provocateur.

> Je vous ai dit que je possède une arme, que je ne sais pas m'en servir. Libre à vous de faire des conclusions hâtives sur l'utilisation que je peux en faire.

J'ai bien appuyé la prononciation du mot hâtive.

> Sachez également Monsieur Le Capitaine De La Garde qu'il est normal de se moquer du ridicule des gens, peut importer qui ils sont. Que je sache, je ne vous ai pas insulté. Si ça ne vous plaît pas, je vous invite à vous cultiver. De plus, il est évident pour n'importe qui ici que vous me prenez pour votre suspect. Je répète : "vous comprenez que les doutes se forment, puisque vous avez déjà utilisé une arme à feu". Vous comprenez au moins ce que vous dites ? Pour la discutions avec le directeur, je n'ai rien à rajouter.

En soit ça ne me gêne pas s'il pense pouvoir trouver quelque chose en relation avec cette discutions. De toute façon, il ne fera que perdre son temps.

> Je m'excuse si je touche à votre petite sensibilité au point de perdre des points dans votre grande estime.

Je commence à me balancer sur ma chaise, impatient de quitter cette pièce. Puis je repose les quatre pieds au sol pour me pencher en avant. Je le regarde dans les yeux avec un sourire et mon doigt dessinant des cercles devant son nez.

> Mais attendez, je crois que j'ai compris. Votre petit jeu, c'est de briser les gens non ? Vous vous amusez à les voir s’énerver sur vos questions et par la suite, vous tourmentez leurs esprits. "D'abord, le doute, puis l'ironie, ensuite la colère" Vous me prenez pour un théâtre romain ambulant. Laissez moi rire. Si vous avez un problème avec ma façon d'être dite le et délégué l’interrogatoire à quelqu'un d'autre.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loupgarounathan.free.fr/index.php
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 107
Race : ┼ Humain
Pouvoir : ┼ Force surhumaine - Maniement de l'épée quasi parfait
Habitat : ┼ Caserne Militaire dans le Nouveau Quartier
Métier : ┼ Capitaine de la Garde de l'Infanterie
Soras : 995
Avatar utilisé : ┼ Raven (Blade Master) - MMORPG Elsword
Autre(s) compte(s) : ┼ SAK
Couleur de dialogue : #000099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie:
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ren HellsingMer 21 Juin 2017 - 20:44

Ren Hellsing ne dit rien de plus. Il avait recouvré son calme. Son visage restait à présent impassible face à... L'énervement, la nervosité et en plus l'insolence de ce Monsieur Carsa. Il ne répondit pas tout de suite à tout ce qu'il venait d'annoncer. Non. Il se contenta de se taire et de l'observer gesticuler comme un scientifique observait un rat de laboratoire qui testait une nouvelle drogue. L'humain observa son congénère sans rien ajouter de plus. Il joua avec la mine du stylo qui peinait à entrer parfois dans son support.

Ren sembla observer une caméra un long moment. Aucun sentiment, aucune sensation n'était détectable. Puis, en entendant les dernières plaintes de ce... Concierge. Le Capitaine redressa le visage vers lui. Il hocha la tête lentement.

« Vous avez sans doute oublié que tout ce qui était dit ici serait retenu contre vous. Et accuser puis insulter un officier est définitivement une mauvaise idée vu votre situation présente. Vous aurez l'occasion de le faire après vous savez. »

Le Capitaine ne dit rien de plus, il reposa ses coudes sur la table et entrelaça à nouveau ses doigts entre eux. Sa main métallique grinça horriblement puis il passa ses doigts dans ses cheveux.

« Vous n'avez également pas compris que ici, la seule personne qui perd son sang-froid. C'est vous. Permettez-moi de poursuivre. « "D'abord, le doute, puis l'ironie, ensuite la colère, enfin, le déni ». Vous voulez que je vous offre des preuves tangibles ? Bien. Dans ce cas, voici ce que nous avons contre vous. Quelque chose de concret et non pas paroles sans intérêt : Nous avons retrouvé vos empreintes sur une arme. Un fusil de précision lourd, qui fait penser à ces vieux fusils d'assauts terrestre. Nous avons retrouvé la balle qui a servi au meurtre. [Précision exacte du calibre] La balle a percuté la victime à soixante degré vers le bas après avoir détruit la fenêtre. »

Le Capitaine redressa lentement son visage vers Ferberon.

« Cela vous évoque quelque chose ? »

Ren Hellsing fixa Ferberon presque sans cligner des yeux. C'en était presque fini.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/05/2017
Messages : 81
Race : Humain
Pouvoir : Aucun
Habitat : Académie Seïka
Métier : Concierge
Soras : 85
Avatar utilisé : sky higt survival est le nom du manga. Son nom réel Masque de Sniper
Couleur de dialogue : > Moi [color=#6633ff]

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/40/00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ferberon CarsaJeu 29 Juin 2017 - 12:23



ENQUETE EN COURS

Un long moment de silence, une bonne minute je pense. Il est maintenant évident que cet inspecteur n'est pas ce que j'aime appeler "un sanguin". J'ai le sentiment que la situation m'échappe totalement. J'avais pourtant bien caché mon arme, mais il est maintenant évidant qu'ils l'ont trouvé. À quoi peut bien servir un fusil de précision..., à part tuer. La question n'est pas évidente. Cependant, une excuse "type" vient de me traverser l'esprit. Une question se pose cependant, pourquoi ne m’arrête-t-il pas immédiatement ? Je veux dire que l'on retrouve mes empreintes sur l'arme qui a visiblement servi pour le crime. La discutions est censé se terminer là... . Non, il n'y a pas que mes empreintes. Laeva y a laissé les siennes. Le seul moyen que l'on s'en sorte tous les deux, c'est de brouiller les pistes. Créer un scénario qui colle.

> Décidément vous êtes pas très amusant. J'ai effectivement en ma possession un fusil de précision. Pour le calibre que vous avez mentionné, il doit être bon. Je ne connais pas le calibre exact de mon arme. J'avais l'habitude d'aller toujours chez le même armurier et il me resservait quand j'avais besoin. Sinon je m'en suis servie cette dernière semaine pour chasser. Enfin, c'était plus pour savoir s'il fonctionnait bien. J'imagine qu'avec toutes les informations que vous avez, vous savez que je suis ce que l'on appelle un "non-natif". En arrivant dans ce monde, j'ai eu besoin de vérifier que tout était normal. Cette chasse en était le but. D'ailleurs, j'y ai croisé quelqu'un. Je ne me souviens plus très bien de qui il s'agit par contre.

Quelques secondes passent encore.

> J'aimerais vous faire comprendre ma situation. J'ai la chance d'avoir rencontré le directeur en arrivant dans ce monde. Il m'a donné un logement et un travail. Serte pas forcément agréable, mais qui me permet de survivre. Il est absolument hors de question que je perde ce travail. Je fais absolument tout mon possible pour être irréprochable sur le nettoyage et la surveillance de nuit. Malheureusement, ça ne suffit pas toujours. Quelque événement récent le prouve bien.

J'attend calmement les questions suivantes.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loupgarounathan.free.fr/index.php
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 107
Race : ┼ Humain
Pouvoir : ┼ Force surhumaine - Maniement de l'épée quasi parfait
Habitat : ┼ Caserne Militaire dans le Nouveau Quartier
Métier : ┼ Capitaine de la Garde de l'Infanterie
Soras : 995
Avatar utilisé : ┼ Raven (Blade Master) - MMORPG Elsword
Autre(s) compte(s) : ┼ SAK
Couleur de dialogue : #000099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie:
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ren HellsingDim 2 Juil 2017 - 14:20

Ren se mit à sourire, le coin de ses lèvres se retroussa légèrement, puis la fine grimace agréable disparut ensuite, aussi rapidement qu'elle était apparue. Tout était fini. Il observa Ferberon, hochant la tête lentement. L'écoutant s'enfoncer seul dans ses propres paroles. Quand tout fut fini. Ren prit la parole.

« Je ne suis pas très amusant ? Bien, moi je trouve cette situation assez cocasse. Vous m'avez dit ne posséder qu'une arme de poing... Vous êtes bien paradoxal. »

Une erreur de plus. Le Capitaine le fixa du regard un instant puis soupira un peu... Une chasse... Rien que ça... Le Capitaine était loin d'être naïf et encore plus loin d'être un abruti. Une chasse ? Avait-il seulement un permis de chasse ? Eh oui, il y a des choses auxquelles on ne peut échapper... Il soupira un peu et haussa les épaules.

« Avez-vous seulement un permis de chasse, mon cher ? »

Effaçant cette question d'un revers de main, d'un simple mouvement gracile. Il ferma les yeux puis prit une grande inspiration, puis expira tout aussi longuement. Cet instant pouvait d'ailleurs paraître une éternité. Enfin, l'humain dit à son homologue :

« Bien. Monsieur Carsa, vous savez sans nul doute qu'un meurtre pareil, s'il est prémédité ou bien qu'il fait partie d'une série, l'auteur encourt la peine capitale. S'il ne l'est pas, peut-être un peu moins. Il est évident que se livrer à la Garde permettrait d'alléger les sanctions. Dans tous les cas, de belles journées à l'ombre l'attendent... Un peu moins pour un éventuel complice. Nous avons retrouvé d'autres empreintes sur l'arme que vous avez utilisé. Mais il faudrait être fou pour préférer la peine capitale, si on se fait attraper, à de simples années de prison, n'est-ce pas votre avis ? »

L'humain ferma les yeux. Levant les yeux vers la lumière aveuglante... Il avait toujours les yeux clos. Il souffla à nouveau, puis, lorsqu'il tourna son visage vers la vitre teintée, un craquement se vit entendre. Sa nuque venait de craquer, oui. Il était visiblement tendu. Même si son expression première était d'un calme inconcevable. Il rouvrit enfin les yeux.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 12/05/2017
Messages : 81
Race : Humain
Pouvoir : Aucun
Habitat : Académie Seïka
Métier : Concierge
Soras : 85
Avatar utilisé : sky higt survival est le nom du manga. Son nom réel Masque de Sniper
Couleur de dialogue : > Moi [color=#6633ff]

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/40/00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ferberon CarsaDim 2 Juil 2017 - 16:18



ENQUETE EN COURS

Le visage de l'inspecteur changea un peu. Il y a bien une incohérence dans mon histoire, mais rien d'irréparable.

> Je ne vous ai pas dit que je possède qu'une arme de poing, je vous ai dit que j'en avait une. J'ai effectivement, volontairement oublié de parler de mon fusil. Je sais que je n'en ai pas le droit, mais je me suis senti obligé de cacher ce détail. Je me suis vite dit que si mon fusil est vérifié, il est facile de savoir s'il a fait feu. J'ai eu peur qu'une relation entre le meurtre et mon arme soit possible. J'ai donc préféré jouer la carte de l'ignorance. Pour les empreintes de doigts, il s'agit surement de celles de la personne que j'ai mentionné plutôt ("Cette chasse en était le but. D'ailleurs, j'y ai croisé quelqu'un."). Comme je vous l'ai dit, je n'ai pas beaucoup de souvenirs de cette chasse. C'est étrange, comme si j'avais oublié des détails importants de ce moment-là. Pour revenir au fait que je n'ai pas mentionné mon fusil, la réalité était que je n'avais pas confiance en vous. D'où mon petit cirque cherchant à vous pousser à bout. Pour moi, un bon inspecteur est un inspecteur sachant garder son sang-froid, vous m'avez donc prouvé que vous rentrez dans cette catégorie. Pour le coup, je n'ai plus rien à vous dévoiler, vu que vous avez trouvé mon arme.

Je prends quelque seconde pour réfléchir, ce qui est visible avec mon visage pensif.

> Par contre quelque chose m'intrigue ! À propos du port d'armes et de chasse. Je ne veux pas remettre en cause vos connaissances sur la loi d'ici, mais il m'arrive souvent de croiser des voyageurs équipés d'arcs, d'épées et différentes armes. Je suis presque certain que toute la population n'a pas forcément le droit de port d'armes. Pour le permis de chasse, c'est la même chose. Je suis sûr qu'il est fréquent que des voyageurs se fassent attaquer par des loups et des ours. Je veux bien croire que dans l'Ancien Monde d'où nous venons, il y est des règles strictes à ce sujet puisque nous étions en sécurité, mais ici ce n'est pas le cas.

J'ai l’impression de m'en être plutôt bien sortie. Ne dit-on pas que c'est dos au mur que l'ennemie est le plus imprévisible.

HRP::
 


•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loupgarounathan.free.fr/index.php
avatar
Vénérable
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 107
Race : ┼ Humain
Pouvoir : ┼ Force surhumaine - Maniement de l'épée quasi parfait
Habitat : ┼ Caserne Militaire dans le Nouveau Quartier
Métier : ┼ Capitaine de la Garde de l'Infanterie
Soras : 995
Avatar utilisé : ┼ Raven (Blade Master) - MMORPG Elsword
Autre(s) compte(s) : ┼ SAK
Couleur de dialogue : #000099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie:
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Ren HellsingLun 3 Juil 2017 - 11:12

Ren Hellsing ferma les yeux en digérant les paroles de son interlocuteur, il ne répondit pas de suite. Les propos de l'homme étaient tous plus incohérents les uns que les autres... Le Capitaine hocha la tête lentement, positivement. Haussant les sourcils d'un air visiblement assez intéressé, ou alors tout le contraire, d'un air presque désintéressé, à vous de voir.

« Donc vous voulez dire que vous m'avez volontairement caché une arme se trouvant en votre possession, ayant servi pour un meurtre, et vous prétextez être parti à la chasse avec quelqu'un d'autre ? Vous pensez vraiment que je vais accepter cela juste avec quelques paroles pour adoucir les propos auparavant ? On ne peut pas effacer ce que l'on a fait, Monsieur Carsa. Et ce n'est pas en jouant à un petit jeu avec moi que vous allez effacer les faits. Tout est enregistré, tout est analysé, des expressions colériques aux plus simples expressions faciales. »

Ren Hellsing souffla un peu et se craqua la nuque lentement. Il détourna les yeux lentement... Tss... Il haussa les épaules. Tournant son visage lentement vers la vitre teintée... Le Capitaine soupira.

« Bien, vous n'avez pas l'air d'avouer, donc je vais me contenter de vous répondre quant au port d'armes. Toutes armes n'ayant pas été achetées en armurerie dans ce monde sont illégales. Car toutes les armes achetées ici sont recensées ou au minimum inscrites sur un registre que la Garde peut à tout moment consulter si jamais un meurtre est annoncé. Pour la chasse, vous vous doutez sûrement qu'une activité aussi dangereuse nécessite un permis. Nous n'allons pas permettre à des gens d'avoir des armes et de les utiliser sur une créature vivante. Ce ne sont pas des règles strictes. C'est du bon sens, Monsieur Carsa. »

Le Capitaine soupira et secoua la tête.

« Bien, Monsieur Carsa vous allez pouvoir attendre un jugement pour vos actes, vous serez convoqué, ou pas, pour un procès dans quelques jours. En attendant, gardez à l'esprit que tout ce qui a été dit pourra être retenu contre vous. »

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

ENQUETE EN COURS || Interrogatoire de Ferberon Carsa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Actions de la commission d'enquete senatoriale
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: La Capitale :: Les quartiers-