Partagez| .

[RP Event] Un château à quatre mains ~ Lilà et Raphael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 500
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniSam 1 Juil 2017 - 21:48

La fée se félicita d’avoir été un minimum prévoyante.

Cela faisait quelques temps que Lilà avait du mal à dormir. Pas uniquement parce qu’elle envoyait des messages tardifs à son démon préféré mais aussi parce que ses nuits étaient … étranges. Elle faisait de drôles de rêves.  

Et elle n’était pas la seule ! Au travail, plusieurs collègues s’étaient plaints, mais elle seule avait décidé de laisser la curiosité l’emporter et d’en avoir le cœur net. Après quelques recherches historiques, elle avait fini par céder à l’appel de l’exploration et du mystère – le trésor, lui ne l’intéressant que très peu. Elle s’était préparée, et avait pris son billet. (et passons sur le fait que le prix du voyage avait drastiquement baissé, sans que l’agence ne sache pourquoi. Enfin maintenant, elle comprenait mieux. Les deux génies devaient avoir influencé les décisions des gens de façon subliminale pour attirer des aventuriers ici).

Sauf qu’une fois arrivée sur l’île … le bateau qui l’avait amené se retrouva éloigné de la côte par une grande vague, et elle, propulsée sur le sable par un coup de vent malveillant.

D’autres aventuriers étaient là, par petits groupes, et Lilà écarquilla les yeux en reconnaissant de loin Airi Buraindo, la tenancière de l’Yggdrasil, la jeune femme qui l’avait aidée au bar l’Etoile Chantante face à des kidnappeurs de fée, le titanesque démon Ren’ qui l’avait agressée puis appréciée… et Raphael ?

« Oh ! J’ignorais que tu faisais aussi ces rêves, Raphi ! Je vois que je ne suis pas la seule curieuse … ? »

Elle avait attendu la fin du terrible discours des deux génies d’un air profondément embêté. C’est que Lilà n’aime pas se faire avoir, et puisqu’ils n’avaient pas strictement menti, elle ne pouvait pas leur en vouloir … Enfin, pas trop. D’autres personnes étaient là – elle se demandait même si certaines étaient vraiment des personnes, vu leur … transparence. Mais elle préféra se rapprocher du démon. Il y avait peu d’endroits où elle pourrait se sentir en sécurité et quitte à vivre quelque chose d’étrange, autant se rapprocher de la personne qu’on apprécie le plus.

Sauf que maintenant te voilà prise au piège sur une plage avec comme mission de faire des châteaux de sable … oh misère. J’ai jamais été très douée pour ce genre d’activité. Et j’ai pas le matériel adéquat. Mais alors, pas du tout.

La fée se tourna vers le démon et se mordilla la lèvre. Les revoilà comme à Halloween … Depuis son arrivée ici, ce genre d’évènement semblait cyclique. Devait-elle s’attendre à pire tout au long de sa vie ? Ne pouvait-elle pas vivre sa vie de fée, tout simplement ?

Elle chassa ces pensées et se concentra sur lui. Ce qui n’était pas très difficile, puisqu’il était près d’elle et surtout … qu’elle aimait bien passer du temps avec lui. Alors que ce soit en ville ou ailleurs…

« Raphi … tu as entendu le discours des deux génies ? Il va falloir faire une jolie construction. Est-ce que tu veux bien … faire équipe avec moi ? »

C’est que Lilà ne savait pas trop sur quel pied danser. Elle ne l’avait pas revu depuis quelques jours, et ne savait si des gestes affectueux en public seraient bienvenus ou pas. Raphael était si timide après tout … elle ne voulait pas trop l’embêter. Mais les autres commençaient à se mettre par groupe aussi, donc elle inspira. Se rapprochant du démon, elle jeta un œil aux autres avant de revenir vers lui et lui prendre la main d’un geste tendre, mais surtout pour qu’ils s’éloignent un peu. Trop d’inconnus. Elle voulait s’éloigner pour éviter de tout entendre de leurs conversations et probables futures plaintes… C’était déjà bien assez difficile en ville, mais là, avec autant une grosse douzaine de personnes, elle ne manquerait rien de leurs paroles.

« Installons-nous ici pour commencer ? »

Une partie d’elle voulait le câliner, et l’embrasser comme une collégienne. L’autre avait un peu peur de se retrouver engloutie au fond de la mer et se demandait comment ils feraient. Dans tous les cas, elle avait son sac de plage prêt et quelques pièces d’équipement. Rien d’utile a priori pour construire des châteaux de sable mais ils feraient avec. Et ce n’était pas exactement comme si elle avait prévu de se retrouver embarquée dans ce genre de situation …

Inventaire de Lilà:
 

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 92
Race : Démon
Pouvoir : Psycholévit
Habitat : Vieux Quartier
Métier : Barman le jour, voleur la nuit
Soras : 485
Avatar utilisé : Kano Shuuya - Kagerou Project/Mekaku City Actors
Autre(s) compte(s) : La Kyllerka
Couleur de dialogue : #620229

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/60/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Raphael A. SullivanLun 3 Juil 2017 - 23:37


En ce moment, notre protagoniste faisait des rêves pour le moins... étranges. Ces rêves, ils les faisaient à toutes les nuits, et ils se ressemblaient. C'était étrange... Pourquoi ils se ressemblaient autant ? Cela l'obsédait... Alors il avait fait des recherches. Bien sûr, il n'oubliait pas sa bien-aimée, qui avait toujours droit à une place de choix dans ses préoccupation et ses pensées, mais ces rêves étaient vraiment trop obsédant pour qu'il reste sans ne rien faire.

Au final, n'ayant pas trouvé grand-chose de fructueux, il décida de se lancer à l'aventure. Il était impatient et pourtant un peu angoissé, il se lançait dans l'inconnu, après tout. Il arriva sur la fameuse île sans véritables encombres -à part peu être une jeune demoiselle fort remuante, mais elle ne l'avait pas embêtée donc il ne s'en plaignait pas trop. Seulement, il n'avait pas prévu que deux personnes mal intentionnées le retiendrait ici, avec d'autres camarades d'infortune ! Le voilà donc piégé sur l'île, réduit à faire... des châteaux de sable. Cela aurait pu être pire, mais avec la menace d'engloutissement de l'île planant comme une épée de Damoclès, cela rajoutait une certaine pression...

Heureusement, dans son malheur jaillit une étincelle de bonheur. Sa petite fée chérie était parmi les infortunés ! Il fut soulagé de la revoir, mais il ne parvenait pas à oublier la menace des deux autres... Hors de question de mourir comme ça ! Une fois était largement suffisant, il n'avait pas envie de replonger dans le froid néant ténébreux de la mort une seconde fois, de toute façon. Et puis, il en savait si peu, sur ce monde... Il se contenta de serrer la fée dans ses bras, sans réellement réfléchir à son geste. Il préférait oublier de penser à tout cela... Et puis, sa proposition d'équipe tombait à point !

J'allais te demander la même chose, justement !

Lilà proposa un endroit reculé du reste qui avait l'air parfait. Il semblait assez calme. Malgré tout, comment faire de jolies constructions sans matériel adéquat ? Cela lui sembla une tâche impossible à réaliser... Intérieurement, il soupira. Ils allaient avoir du boulot... Il se détacha de sa fée et se met à genoux dans le sable.

Oui... Ca me semble bien. Je suppose qu'on peut commencer...


Il bougea le sable de manière à faire un terrain assez plat et commença par faire un petit tas de sable. Il ne savait pas encore ce qu'il allait bien pouvoir devenir, mais il finirait bien par trouver. Une tour ? Une maison ? Une statue ? Quoique, pour la dernière option, il n'était pas sûr d'être si doué que ça, ni même de réussir à la faire tenir correctement sans qu'elle ne s'écroule et se transforme en un anonyme tas de sable.

Inventaire:
 

•••

Cap's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 500
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniMar 4 Juil 2017 - 21:39

Alors ça …

Si Lilà s’était attendue à une telle réaction ! Elle aussi serra fort Raphael contre elle, bien contente de le voir, de ne pas être seule sur cette plage, dans cette situation compliquée et dangereuse malgré tout. Son geste, si imprévu, l’avait surprise agréablement et rassurée un petit peu aussi.

Ils se déplacèrent et Raphael la reposa dans le sable avant de commencer à préparer le terrain pour leur construction de sable. La fée le regarda et fronça les sourcils. Ils n’avaient pas de matériel spécifique pour cela mais peut-être qu’ils pourraient s’en sortir tout de même. Sortant sa serviette, elle l’étala non loin et déposa dessus les choses de son sac de plage qui pourraient éventuellement leur être utile. Même si pour cela, elle devait parfois puiser dans son imagination, parce qu’en réalité, elle n’avait rien de réellement utile.

Sa dague (qu’elle retira de son étui de cuisse …), son pistolet à eau, son bonnet de Père Noël, son collier-guirlande, un paquet de mouchoirs, son calepin, la fleur surprise … surtout de quoi décorer et un peu sculpter. Ça allait être marrant tiens …

Elle retira ses bottes et profita du sable sous ses petits pieds, regardant autour d’eux. Des galets, un peu de bois flotté, des coquillages … Des bouts de verre polis par les vagues… Rien qui ressemble de près ou de loin à une pelle et des seaux, quoi.

« Raphi … On va devoir tout faire à la main … » soupira-t-elle d’une petite voix défaite.

La fée était douée avec les mots, mais là, elle n’avait guère de talent caché à exploiter. Et en plus elle était si petite qu’elle allait plus gêner son partenaire qu’autre chose s’ils voulaient faire quelque chose de grand.

« Je ne suis peut-être pas la personne la plus utile pour faire un grand château, Chaton. Je suis petite, et pas forcément très douée pour ça. »

Lilà se rendit compte un instant trop tard qu’elle avait laissé échapper un surnom affectueux que jusqu’ici elle avait gardé pour elle … et rougit jusqu’à la racine des cheveux, une main sur la bouche pour s’empêcher d’en dire plus.

Oh, elle était mortifiée.

Ils étaient sur une plage verrouillée magiquement par des génies, menacés de noyade contre des châteaux de sable, et elle n’arrivait pas à se concentrer assez pour ne serait-ce que filtrer ses paroles en présence de son démon. Mais quelle … quelle ….

Mais quelle andouille je suis ! Bravo Lilà.

La fée déglutit et se tourna vivement vers la mer, autant pour réfléchir que pour chasser son embarras.

Elle se repassait les paroles des génies. Ils devaient recréer une construction de la ville sous-marine qu’ils avaient vue en rêve. Quelque chose dans leur formulation titillait sa curiosité et elle réfléchit soigneusement, retournant les mots dans sa tête, avant de s’exclamer, d’une voix déterminée.

« Ils ont dit "Recréez notre belle cité ... Aux Ba'amas" mais ils n’ont rien précisé ! Au lieu d’essayer de faire un château ou même un grand bâtiment, on pourrait refaire la ville en miniature telle qu’on l’avait vue en rêve ? »

Elle avait les yeux pétillants maintenant qu’une idée viable commençait à germer dans son esprit. La vive petite fée était revenue, chassant la fée embarrassée et un peu abattue qui l’avait précédée quelques instants plus tôt.

« Je me souviens assez bien de mes rêves, puisque je les ai tellement faits ces derniers jours. On pourrait faire une sorte de ville miniature, qui n’aurait pas besoin d’être haute ou même d’abriter un être vivant ! Et ce serait certes tout aussi long mais un peu moins difficile à ériger, et on pourra plus facilement décorer ! Qu’en dis-tu ? »

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 92
Race : Démon
Pouvoir : Psycholévit
Habitat : Vieux Quartier
Métier : Barman le jour, voleur la nuit
Soras : 485
Avatar utilisé : Kano Shuuya - Kagerou Project/Mekaku City Actors
Autre(s) compte(s) : La Kyllerka
Couleur de dialogue : #620229

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/60/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Raphael A. SullivanMer 5 Juil 2017 - 18:03


Le démon vit Lilà déposer tout ce qu'elle avait sur elle. Des armes, des colliers, des fleurs, mais pas la moindre trace de pelle, de râteau ou de seaux. Cela commençait donc assez mal... Sachant que lui-même n'avait rien de particulier sur lui pour faire des constructions dans le sable. Ils allaient devoir donc tout faire à la main, ce que souligna Lilà. C'était plutôt mal engagé... Raphael n'était pas un sculpteur ! Si on lui avait dit plus tôt qu'il devrait faire quelque chose pareil sans matériel... Il se sentait comme un peintre sans son matériel. Les deux allaient donc devoir se débrouiller à partir de rien, et sa fée avoua qu'elle n'était pas très douée là-dedans. Comme lui.

Il rougit soudainement. Chaton...? Il n'avait vraiment pas l'habitude de recevoir des surnoms affectifs tels que celui-ci mais... au fond, il aimait bien. Il allait bien finir par s'y habituer, et puis... C'était mignon, "chaton". Il se contenta de rigoler doucement -enfin, il essayait surtout de contenir son rire pour éviter de rendre la fée plus mal à l'aise que ce qu'elle semblait être. Puis Lilà eu une idée. Effectivement... Il réfléchit. Est-ce que construire un seul bâtiment allait être plus long, ou une miniature de la ville ? Une miniature de la ville pourrait être plus simple, mais il fallait quand même être le plus précis possible au niveau du détail. Enfin, c'est ce qu'il pensait. Il s'adressa à sa fée :

Hum... Oui, pourquoi pas. Mais il va falloir quand même être le plus précis possible et construire le plus de bâtiments, ce qui sera compliqué. Surtout que nous n'avons pas forcément ce qu'il faut... Mais on va bien se débrouiller ! termina-t-il en souriant à sa fée chérie.

Maintenant, il fallait commencer à construire. Les décorations arriveraient plus tard, ce n'était actuellement pas le problème majeur. Il se tourne vers Lilà à nouveau en commençant donc à faire un bâtiment, essayant tant bien que mal de se rappeler de la ville qu'il avait vu dans les étranges rêves :

On commence par tout construire ? On pourra décorer plus tard.

•••

Cap's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 500
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniSam 8 Juil 2017 - 16:16

La petite fée était soulagée.

Si elle avait été un chat -ce qu’elle était loin d’être- son oreille aurait tressauté. La fée entendait parfaitement la tentative de Raphael de ne pas rire et se dit que bon, quitte à avoir une réaction, autant qu’elle soit positive, et le rire, c’est positif, donc ça lui allait. Au moins il en s’était pas vexé ou fâché et n’avait pas protesté donc c’est qu’implicitement elle pourrait … continuer ?

De toute façon, le sourire de Raphael, ce sourire qu’il lui faisait juste à elle – bon elle fantasmait un peu là, mais jusqu’à preuve du contraire, elle ne l’avait pas vu sourire comme ça à quelqu’un d’autre donc … - chassait l’embarras et la gêne résiduelle. E plus il abondait en son sens ! C’était super. Ils allaient donc pouvoir construire cette mini ville plutôt qu’un château compliqué.

Hum... Oui, pourquoi pas. Mais il va falloir quand même être le plus précis possible et construire le plus de bâtiments, ce qui sera compliqué. Surtout que nous n'avons pas forcément ce qu'il faut... Mais on va bien se débrouiller !

Lilà hocha la tête, tout à fait d’accord. Ils allaient faire de leur mieux de toute façon et ça devrait suffire, vu qu’ils n’avaient pas prévu de se retrouver dans cette situation de toute manière.

« Je pense qu’il sera plus simple de faire comme ça … Ca va être assez grand mais au moins on pourra tous les deux participer à la construction. Il me semble qu’il y avait tout un quartier avec des immeubles un peu ovales, et des jolies places … »

Lilà commença à délimiter la surface qu’ils allaient utiliser. Elle prit quelques galets et entreprit de faire le tour de la zone où ils allaient travailler pendant que Raphael s’occupait de commencer les bâtiments.

La tâche lui prit un petit moment, parce qu’elle délimitait tout soigneusement, mais une fois fait, au moins, ils savaient où travailler. La fée entreprit alors d’utiliser son bonnet de père Noël pour contenir de l’eau de mer. N’ayant plus ses chaussures, elle avança dans l’eau jusqu’à en avoir un peu en dessous des genoux et puisa de l’eau, qu’elle ramena afin de créer du sable mouillé, nécessaire pour faire des constructions solides.

« Je m’occupe de faire le sable mouillé pour les constructions et toi tu fais les formes générales ? Ensuite on pourra changer de rôle si tu veux, une fois les principaux bâtiments faits de façon grossière… »

Elle avait l’air un peu ridicule avec son chapeau de Noël pas du tout en phase avec la saison, mais le tissu retenait assez l’eau pour être utile et jusqu’à preuve du contraire, ils n’avaient pas de seau pour le faire. Donc aux grands maux, les grands moyens, et en l’occurrence, Noël en plein été.

Lilà faisait don des allées et venues vers l’eau et très vite, se rendit compte qu’elle éclaboussait sa robe. Cela ne lui plaisait pas trop… Alors pendant que Raphael était assez occupé avec une sorte de tour, elle alla près de son sac et sa serviette et détacha soigneusement sa robe avant de la faire glisser le long de son corps, et l’enlever, se retrouvant en maillot de bain une pièce, violet clair avec des touches plus foncées, une sorte de ruban sous la poitrine qu’on voyait très bien vu la forme du maillot. Elle garda juste un ruban violet comme collier et le dos nu de son maillot de bain laissait voir le tatouage d’ailes de papillons argenté qui prenait toute l’étendue de son dos. D’un geste expert, elle rassembla ses cheveux nattés partiellement en deux sortes de couettes qui, avec l’humidité, retombaient en ondulant un peu.

Elle se passa rapidement de la crème et espéra avoir bien recouvert tout son dos découvert, son visage, ses jambes et ses bras, avant de revenir à sa tâche. Aller dans l’eau. Revenir, mouiller le sable pour qu’il ne soit pas gorgé d’eau mais utilisable pour construire, et c’était reparti pour un tour.

« Ca va, tu t’en sors ? »

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 92
Race : Démon
Pouvoir : Psycholévit
Habitat : Vieux Quartier
Métier : Barman le jour, voleur la nuit
Soras : 485
Avatar utilisé : Kano Shuuya - Kagerou Project/Mekaku City Actors
Autre(s) compte(s) : La Kyllerka
Couleur de dialogue : #620229

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/60/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Raphael A. SullivanSam 8 Juil 2017 - 20:21


Un quartier un peu ovale avec des places partout... Raphael se concentra et fouilla dans ses souvenirs pour essayer d'obtenir quelque chose de viable. La forme du quartier se dessinait petit à petit dans sa tête. Ce fut laborieux, mais il réussit à avoir quelque chose d'à peut près correct en tête. Donc, avec ces éléments, il pourrait faire quelque chose d'à peu près décent et il satisferait les génies qui ont eu la bonne idée de les coincer ici avec une menace de mort en prime.

Comme annoncé, Lilà s'occupa du sable mouillé, plus pratique pour les constructions que le sable sec. Avec son bonnet de père Noël, elle s'occupait de rapporter de l'eau. D'ailleurs, ce type de bonnet en plein été, c'était plutôt cocasse. Mais en l'absence de seau, il valait mieux éviter de cracher dessus. Au début, il avait craint que l'eau ne s'échappe au travers des fibres du couvre-chef - ou que le tissu n'absorbe l'eau -, mais finalement le seau de fortune était plutôt fiable. Ca ne remplaçait pas vraiment un véritable seau, mais c'était déjà ça.

Le démon s'attela donc à sa tâche, pendant que sa fée chérie lui apportait ce qu'il fallait pour mouiller le sable. C'était assez long et fastidieux, surtout qu'il ne pouvait pas vraiment aller dans les détails... En plus, il avait l'impression d'avancer très lentement. Ah, si seulement il pouvait contrôler le sable, cela serait tellement plus simple... Soudain, il eu une idée. Et si...? Pourquoi n'y avait-il pas pensé avant ? Cela aurait été de suite plus simple... Mais il ne savait pas si cela allait être stable, ni même s'il réussirait à faire quoique ce soit avec tout ce sable. Mais qui ne tente rien n'a rien.

Le jeune démon fit amassa du sable dans ses mains, lui faisant un paquet plutôt convenable. Puis il fit léviter les grains de sable avec son pouvoir et essaya tant bien que mal de faire tenir la construction... Mais n'étant pas sur une base solide, elle n'arrêtait pas de s'effondrer. Il tenta donc la manière "sculpteur", c'est à dire en faisant un tas de sable et essayant de le sculpter ensuite. Mais là non plus, ce n'était pas très concluant, et il risquait de s'épuiser assez vite s'il continuait. Finalement, résigné, il décida de continuer à y aller à l'ancienne, c'est-à-dire à la main, en soupirant.

Oui, ça va, j'y arrive plus ou moins, lança-t-il à la fée.

Il continua donc à faire ses petites constructions de sable, faisant au mieux pour faire quelque chose d'à peu près correct tout en allant assez vite. Finalement, il avançait peut-être plutôt lentement, mais au moins, il arrivait à faire quelque chose.

•••

Cap's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuSam 8 Juil 2017 - 20:26

On dirait bien que les cieux n'ont pas envie que vous acheviez votre œuvre, malgré son avancement... Un léger coup de vent vient perturber le calme de la plage, balayant le sable qu'il rencontre. Votre construction n'est pas épargnée, et subit de légers dégâts, pendant que votre corps est attaqué par les grains de sable ! Heureusement que ce n'est qu'un petit coup de vent passager ~

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 500
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniDim 9 Juil 2017 - 23:59

Elle avait la vision brouillée.

Alors qu’ils avançaient de façon relativement correcte – elle avait vu les essais de Raphael et même si ça avait été en vain, l’idée était bonne ! – et que la ville miniature commençait à pouvoir se distinguer du reste de la plage, il fallut que la Nature s’en mêle.

Un coup de vent soudain ramena quelques nuages, mais surtout, déplaça le sable près d’eux. Du sable sec se retrouva sur le sable mouillé, déformant un ou deux bâtiments (ou base de bâtiment), mais surtout, le sable s’envola et s’abattit sur Raphael et Lilà. La petite fée, qui revenait alors vers la plage avec son seau de fortune plein d’eau, se prit une volée de sable dans les yeux, qui se mirent vivement à la piquer.
Sa vue se brouilla de sable et de larmes.

Lilà laissa tomber le bonnet détrempé et se précipita vers son sac, courant de ses petites jambes, résistant à l’envie de se frotter les yeux de peur de répandre encore plus de sable dans ses yeux. Elle sentit rapidement le tissu de sa serviette sous ses pieds et s’agenouilla, cherchant se bouteille d’eau pour se baigner les yeux et chasser le sable qui s’y trouvait.

D’une main un peu faible, elle dévissa le bouchon de la bouteille et la tint au-dessus de son visage, avant de faire couler un peu d’eau claire sur ses yeux. Elle utilisa un tiers de l’eau, mais rinça enfin ses yeux, qui étaient tous rouges. Après avoir cligné plusieurs fois, elle put enfin constater l’ampleur des dégâts causés par le coup de vent.

Oh non … Quoique … La plupart est rattrapable. Il faut juste espérer qu’il n’y en ait pas d’autres de ce genre qui nous tombe dessus bientôt… Et d’ailleurs, ces génies n’ont pas précisé combien de temps on a pour répondre à leurs exigences !


Préférant ne pas penser aux génies qui les avaient piégés, la fée secoua la tête. Effectivement, un peu de sable avait commencé à recouvrir ce qui aurait dû être une place et quelques rues, en plus de déformer deux sortes d’immeubles. Lilà reposa la bouteille et vint vers Raphael.

« Ca va, le sable ne t’a pas trop touché ? Dommage qu’on ait rien pour faire une sorte de protection contre le vent, à part peut-être un peu de tissu … »

Elle sentait le sable la démanger un peu. Quand tout ceci serait fini, elle comptait bien rentrer à l’hôtel sur la côte et prendre une merveilleuse douche fraîche et se rincer intégralement le corps. Elle qui avait eu hâte de venir – la plage, dans sa vie d’Avant, c’était bon pour les vieux films d’archive – elle commençait à le regretter un peu.

« Je prends la relève pour les bâtiments si tu veux. »

La fée fit un petit sourire au démon et lui montra du doigts le bonnet abandonné sur le sable, qui faisait une tâche rouge un peu comique. De son côté, elle prit du sable mouillé pour commencer à faire des petites maisons, vaguement carrées avec un toit en pente équitable ou pas, d’ailleurs, Ses petites mains blanches étaient agiles et elle érigeait assez rapidement les formes de base, essayant avant tout de faire des sortes de petits quartiers. Lilà avait commencé vers le milieu de l’espace dégagé et entre les tours déjà faites par Raphael, et allait au fur et à mesure vers l’extérieur pour ne pas se retrouver piégée dans la ville de sable.

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 92
Race : Démon
Pouvoir : Psycholévit
Habitat : Vieux Quartier
Métier : Barman le jour, voleur la nuit
Soras : 485
Avatar utilisé : Kano Shuuya - Kagerou Project/Mekaku City Actors
Autre(s) compte(s) : La Kyllerka
Couleur de dialogue : #620229

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/60/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Raphael A. SullivanLun 10 Juil 2017 - 14:22


Petit à petit, les tas de sable ressemblèrent à quelque chose. La ville prenait peu à peu forme, et rien ne semblait pouvoir empêcher l'avancée de la construction... Ou presque. Parce qu'une mauvaise farce de la Nature - au sens de l'humour parfois douteux - vint tout perturber et fit une grosse frayeur au pauvre démon.

Un coup de vent se leva soudainement, faisant voler les grains de sable dans tous les sens. Raphael, étant quand même assez exposé à cause de ses construction de sable, se prit du sable dans la figure. Il se protégea tant bien que mal les yeux pour éviter d'avoir trop de grains dans les yeux, même s'il devrait probablement aller se les rincer une fois la mini-tempête passée. En attendant, la multitude de grain de sables lui arrivant dans la figure lui fouettait chaque partie du corps trop exposée à leur colère. Fort heureusement, la "tempête" se calma.

Il rouvrit lentement les yeux, se leva et se dirigea vers la mer en faisant bien attention à ne pas trop abîmer les bâtiments. Il se rinça les yeux avec l'eau. Une fois qu'il eut été assuré que plus aucun grain n'était dans ses yeux, il retourna vers son œuvre en cours - enfin, vers l’œuvre collective en cours - pour y constater les dégâts. Et... Ce n'était pas forcément plaisant à voir. Certains bâtiments ne ressemblaient clairement plus à des bâtiments. Mais fort heureusement, Mère Nature sembla avoir eu pitié du couple et le reste était largement rattrapable. Il soupira quand même, repensant à l'effort que lui avait demandé de faire quelque chose de potables... Efforts n'ayant un peu servis à rien... Il se sentait un peu découragé, sur le coup. Est-ce qu'ils réussiraient vraiment à faire cette fichue cité ? Il regrettait vraiment d'être là... Il avait tellement envie de rentrer chez lui et de s'enrouler dans sa couette.

Effectivement... dit-il en réponse à la fée. Cela nous aurait éviter de tout refaire... Il ne reste plus qu'à prier pour que la nature soit un peu plus clémente.

Raphael accepta volontiers d'échanger sa place avec Lilà. Il alla ramasser le bonnet rouge et blanc qui traînait par terre, dans le sable. Un bonnet symbolisant les joies de l'hiver - et plus particulièrement Noël - en plein dans le sable chauffé par les rayons du soleil, en été... Le démon ne pouvait s'empêcher de se dire que c'était sacrément ironique. Ainsi commença ses nombreux allers et retours entre l'eau d'apparence propre et les châteaux. La reconstruction semblait plutôt bien entamée et petit à petit, la cité été affublée de nouveaux bâtiments, créés par les soins de sa tendre.

Tu t'en sors ? Tu peux me dire si tu as besoin d'aide, lui annonça le démon.

Il valait mieux s'entraider pour sortir plus vite de cette galère qu'était la construction de ces châteaux. Jamais il n'aurait pensé qu'une fois cette aventure terminée, il ne voudrait pas poser un pied sur une plage, et encore moins pour y faire des châteaux, des fontaines, des pâtés ou autre truc fait à partir de sable. Il avait vraiment eu sa dose pour un bon moment.

•••

Cap's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 500
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniSam 15 Juil 2017 - 23:39

Ils avançaient bien.

La petite fée n’était pas sûre d’apprécier le contact du sable sur ses mains, mais le fait est que malgré tout, elle avançait bien et que les bâtiments qu’elle créait faisaient plaisir à voir au fur et à mesure. Peut-être qu’avoir une apparence relativement enfantine aidait ? Ou peut-être qu’elle était juste assez motivée par tout cela pour s’en sortir honorablement ?

Dans tous les cas, elle avançait correctement avec l’aide de son démon et il semblait assez vite que les dégâts du coup de vent reculaient, faisant place à une petite ville bien plus fournie d’instant en instant. Ca restait encore assez brut comme création mais on voyait nettement une ville miniature se dégager du reste de la plage et c’était l’essentiel, n’est-ce pas ? Même si le vent et le sable les avaient un peu ralentis, et du coup qu’elle avait dû refaire certaines formes de Raphael, l’un dans l’autre, ça progressait de façon honorable.

Tu t'en sors ? Tu peux me dire si tu as besoin d'aide.

Lilà releva le visage vers Raphael et lui fit un petit sourire, le regardant d’un air planificateur. Elle savait qu’il était prêt à aider, évidemment, mais puisqu’il proposait, elle avait déjà quelques pistes à l’esprit.

« Tu pourrais récupérer des petits morceaux de bois aux alentours ? Comme ça on s’en servirait pour délimiter les rues et peut-être faire une base de mur fortifié autour de la ville ? Et peut-être aussi quelques petits galets polis par la mer ? »

Si la nature acceptait de les laisser tranquille, d’ici trois quarts d’heure, voire une heure, les bâtiments seraient faits. Il faudrait alors consolider et surtout, décorer, la seule partie pour laquelle ils avaient du matériel, en réalité, bien que cela repose bien plus sur l’imagination que sur du matériel fait pour ce genre de chose.

Lilà se mordilla un peu la lèvre inférieure. Elle avait bien entendu la note de découragement dans la voix du démon et finit par essuyer vaguement ses mains sur son maillot et délaissa leurs constructions pour venir vers Raphael, et lui prit une main d’un air affectueux.

« Ne t’inquiète pas, Chaton, on va y arriver tu verras. Et je suis même sûre qu’une fois que ce sera fini, on pourra se prélasser un peu tous les deux, un peu à l’ombre, ou les pieds dans l’eau. On pourrait même faire une petite bataille d’eau avant de s’écrouler en riant sur une serviette. Mais pour ça, il faut d’abord finir et il n’y a aucune raison qu’on n’y arrive pas, tu sais ! Regarde comme on a bien avancé malgré tout, alors qu’on est pas des champions des châteaux de sable ! »

La fée cherchait à lui remonter le moral, parce qu’après tout, ils s’amusaient bien, si on enlevait l’aspect menaçant de la situation. Et puis tout moment passé avec lui était un bon moment pour Lilà … qui se dit qu’elle pouvait bien le dire aussi à voix haute.

« Et je suis contente de faire ça avec toi. Qui aurait cru, sinon, qu’on fera ce genre de choses tous les deux ? Alors que ce soit à se prélasser au soleil ou faire des trucs de sable, peu m’importe, si c’est avec toi. »

Si elle avait pu, Lilà l’aurait embrassé, là. Mais leur différence de taille rendait la chose un peu délicate, et surtout, elle n’était pas encore complètement sûre de ce qu’elle pouvait, ou ne pouvait pas faire en public concernant les gestes affectueux.

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 92
Race : Démon
Pouvoir : Psycholévit
Habitat : Vieux Quartier
Métier : Barman le jour, voleur la nuit
Soras : 485
Avatar utilisé : Kano Shuuya - Kagerou Project/Mekaku City Actors
Autre(s) compte(s) : La Kyllerka
Couleur de dialogue : #620229

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/60/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Raphael A. SullivanDim 16 Juil 2017 - 21:28


Récupérer des bouts de bois et des galets polis... Pour les galets, cela ne devait pas être trop compliqué, il y en avait partout sur le sable, et en cherchant bien on pouvait en trouver des assez gros, mais les bouts de bois, cela risquait d'être plus compliqué. Peut-être que la mer en avait déposé quelques-uns sur le rivage ? Il semblait à Raphael qu'il y avait un forêt, aussi irait-il voir de ce côté-là. Donc, il devait ramener de l'eau, rapporter des galets et trouver des bouts de bois... Cela commençait à faire un peu beaucoup.

Soudain, il sentit une main tiède se poser sur la sienne. Il tourna la tête et posa son regard sur celui de Lilà. Ah, il avait hâte de terminer, maintenant. Le découragement laissa place à de la détermination après ces mots rassurants. Enfin... Il était plus juste de dire que ça lui avait redonné un peu de courage pour terminer sa tâche. Il est vrai que sous cette chaleur, et après la mini tempête de sable de tout à l'heure, une bonne baignade serait la bienvenue. Mais avant, il avait une tâche plutôt importante à terminer ! Le démon lui sera la main et lui offrit un petit sourire timide. Oui, il était avec sa jolie petite fée. Au final, que risquait-il ? Maintenant qu'il y repensait, tant qu'il avait Lilà à ses côtés, il se sentait capable d'affronter beaucoup d'épreuves. Enfin, peut-être étais-ce un peu trop exagéré, comme pensée.

Oui, tu as raison... Je vais aller chercher du bois si j'en trouve, et des galets, dit-il en s'éloignant.

Entre deux allers-retours, il se penchait pour ramasser des galets et les déposaient à côté de Lilà. Cependant, il dû s'éloigner un peu pour pouvoir trouver du bois. Il eu peur de ne pas retrouver son chemin à cause de son sens de l'orientation défectueux, aussi préférait-il ne pas trop s'éloigner. Il y avait une forêt, certes, mais il ne voulait pas vraiment s'y aventurer. Fort heureusement, il avait réussi à trouver un peu de bois, mais rien de bien intéressant. Un peu penaud, il revint vers la fée, montra ses maigres trouvailles :

Je n'ai pas vraiment eu de succès pour le bois, haha... Je préfère éviter de m'aventurer dans la forêt, mon sens de l'orientation a... hum... quelques problèmes.


Pour ne pas dire qu'il était vraiment défectueux et que, quoi qu'il fasse, ça ne changerait rien. Mais au final, il avait fini par s'y habituer. Mais ce n'était pas pratique tous les jours.

•••

Cap's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 500
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniJeu 20 Juil 2017 - 20:09

Le changement d’humeur de Raphael était visible, et la fée se réjouit d’avoir su trouver les mots, non pas pour lui faire surmonter son découragement – elle-même n’était guère rassurée face à l’ampleur de la tâche qui leur incombait – sinon pour adoucir les sentiments négatifs et lui donner la motivation de continuer pour en finir au plus vite avec cette histoire.

Et le sourire qu’il lui offrit compensait tout le retard que son petit discours occasionnait, non ?

Les galets que le démon ramenait s’empilaient près des pieds agiles de la fée et elle jaugea à leur quantité comment les utiliser. Voyant qu’en plus, il avait du mal à trouver du bois, elle devait refaire un peu son plan mental, mais c’était réalisable.

Lilà sépara les galets par taille. Il y en avait plein des petits, qu’elle mit de côté. Elle comptait les utiliser pour les rues, un peu à la manière des signalétiques des avions par exemple qui définissaient les chemins vers les issues de secours de cette façon. Les plus gros pourraient servir de bordure limite pour leur ville miniature par exemple. Et elle prit les deux plus gros pour faire une sorte d’entrée de la ville, pétillante et vive, sautillant pour disposer les pierres comme elle le voulait. A défaut d’être elle-même d’excellente humeur, elle se motivait par le mouvement, tout simplement.

Finalement, après un moment un peu plus long, Raphael revint et Lilà posa son galet avant de se tourner vers lui. Effectivement, il y avait peu de bois et vu leurs précédentes aventures dans la Vallée de la Mort et sous terre, il y avait de quoi se méfier de ce petit bois qui était visible plus loin. On ne savait jamais ce qui pourrait arriver.

« C’est pas grave, ne t’inquiète pas ! Et tu m’avais déjà dit que l’orientation n’était pas ton fort, alors je m’y attendais un peu. Voyons déjà ce que nous pouvons faire avec ce que tu as trouvé, hm ? »

La fée se demandait ce qu’elle ferait. Il n’y avait pas assez pour faire une muraille, mais peut-être pourraient-ils en faire quelque chose tout de même ?

Avisant les rues de leur cité miniature, Lilà soupira. Jamais Raphael ne pourrait s’y aventurer, il était trop grand, et le battement de ses ailes s’il volait pour l’aider déplacerait probablement le sable. Voilà qui n’était guère arrangeant. Ni très pratique, pour le coup, car elle devrait probablement faire tout le travail de décoration seule.

Réfléchissant à toute allure, la fée violette jouait avec une mèche de cheveux d’un air pensif, balayant la cité de sable du regard. Elle sembla enfin prendre une décision.

« Je pense qu’on peut dire que la ville est faite, du moins le quartier qu’on a recréé. Du coup … tu pourrais entourer la ville d’une sorte de petite muraille de galets ? Moi je vais commencer à redessiner les bâtiments et tout. »

Prenant sa dague, et un mouchoir dans le paquet posé sur sa serviette, elle s’avança sur ses petits pieds dans l’allée principale de constructions et s’attela à rendre la tour de sable plus conforme à la vision au design fluide qu’elle avait eue. Le mouchoir pour ôter le surplus et lisser le sable, la pointe de la dague (spécialement faite pour sa petite main) pour sculpter et dessiner … La fée était très concentrée sur sa tâche alors que lentement mais sûrement, les détails et les constructions prenaient vie. Elle dessinait les portes, les structures, les toits ; tout pour rendre reconnaissables les bâtiments.

Je n’aurais jamais cru que ma mémoire me servirait à faire ce genre de choses … Ma vie ici est de plus en plus étrange depuis que je suis arrivée en ce monde !


De temps en temps, elle lançait des regards furtifs au démon, l’admirant autant que se tenant au courant de ce qu’il faisait et de son avancée.

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 92
Race : Démon
Pouvoir : Psycholévit
Habitat : Vieux Quartier
Métier : Barman le jour, voleur la nuit
Soras : 485
Avatar utilisé : Kano Shuuya - Kagerou Project/Mekaku City Actors
Autre(s) compte(s) : La Kyllerka
Couleur de dialogue : #620229

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/60/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Raphael A. SullivanVen 21 Juil 2017 - 18:38


Raphael se sentait un peu... inutile. Si son sens de l'orientation avait été un minimum plus développé, il aurait pu aller chercher du bois dans la forêt, et ainsi aider Lilà. Mais ce n'était hélas pas le cas. Il observa rapidement la fée installer les cailloux à des endroits bien précis de la ville, en sautillant. Elle avait vraiment l'air heureuse de faire cela... Même si, pour lui, il était difficile de déborder d'autant de joie avec l'épée de Damoclès au-dessus de leur tête, cette joyeuse promesse de finir noyé et mourir sur une île sur laquelle il n'avait nullement envie de mourir. Peut-être devrait-il penser à être plus optimiste, parfois. Après tout, cela aurait pu être bien pire. Et puis... Lilà ne semblait pas lui en vouloir, c'était donc bon, non...?

Peu à peu, la cité commençait à avoir quelques éléments de décor. Certes, assez peu, il s'agissait surtout de galets, après tout. Le démon regarda autour de lui. Quels autres éléments pourraient servir ? Des coquillages, certes, mais encore ? Ils n'avaient pas vraiment beaucoup d'éléments à disposition, et c'est assez embêtant. Il n'était même pas sûr qu'ils pourraient faire de petits motifs sur les bâtisses de sable. Enfin... Ils avaient tout de même fournis beaucoup d'efforts, si avec ça les esprits qui les retenaient n'étaient pas content... Eh bien, ce n'était pas son problème, et il finira noyé... Non, je veux pas mourir si jeune et sur cette île perdue au fin fond de l'océan...

Chassant ces noires pensées de son esprit, le jeune démon s'attela à sa tâche, à savoir entourer la ville de galets, Lilà se chargeant de redessiner les bâtiments. Le non-natif prit donc un soin particulier à bien disposer les galets. Lorsqu'il n'en avait plus assez, il repartait rapidement en chercher le plus possible avant de revenir, pour éviter de faire trop d'allers et retours -il lui arrivait aussi de ramasser quelques éléments annexes tels que des coquillages, les posant à côté de lui pour que Lilà se serve si elle en avait besoin. De temps en temps, il se surprenait à s'être arrêté dans sa tâche et observer sa partenaire à sa tâche. Il observait les fins et précis traits dessinés à la dague par sa partenaire, suivant du regard leur courbe, observant le mouvement de son bras, regardant son visage... Avant de se remettre à sa tâche, un peu honteux. Vraiment, il avait d'autres choses à faire que de regarder sa chérie travailler à sa place ! S'il ne se bougeait pas, ils n'auraient jamais fini à temps ce fichu pâté de sable.

Se rendant compte que sa belle était un peu trop concentrée dans sa tâche, Raphael décida d'attirer son attention :

Hum... Si tu veux, j'ai des coquillages et quelques autres petites choses à côté de moi, je me suis dit que cela pourrait servir pour la déco...

Puis il replongea dans sa tâche. Il ne la trouvait pas si passionnante que ça, mais elle n'était pas vraiment ennuyante pour autant. Elle était devenue une espèce d'automatisme, et elle faisait passer le temps. Ils avaient bientôt fini de construire tout ceci, de toute façon. Enfin, du moins l'espérait-il.

•••

Cap's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 500
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniDim 23 Juil 2017 - 23:46

Lilà était quelqu’un de passionné.

De fait, elle était tellement concentrée sur sa tâche que sans totalement oublier son entourage, elle prêtait, c’est vrai, bien moins attention aux alentours.

Enfin … non, pour être exacte, elle passait surtout presque tout en bruit de fond. De toute façon, ce n’était pas comme si elle pouvait mettre son ouïe surnaturelle sur pause, et certains échanges entre équipiers titillaient douloureusement son sens de la vérité et du mensonge, mais la distance aidait beaucoup à diminuer l’impact sur sa santé. Ce n’était pas pour rien qu’elle avait choisi cet endroit pour qu’ils s’installent, après tout.

Du coup, elle manqua de sursauter en entendant Raphael et rattrapa in extremis sa dague avant qu’elle tombe. Elle rosit, un peu embarrassée de s’être laissée surprendre alors que normalement, eh bien, rien ne la surprenait vraiment. Elle tourna ses beaux yeux violets vers son démon et regarda ses trouvailles. Il y avait de très beaux coquillages parmi eux et des galets colorés même. Sont-ce des morceaux de verre polis par la mer ? Dans tous les cas, il y avait largement de quoi égayer leur ville de sable et une idée traversa la fée.

« Dis Raphi … Tu peux faire léviter des choses, non ? » Il lui semblait que le démon lui en avait un peu parlé avant de la faire elle-même léviter lors de leur première et mémorable rencontre. L’un des plus beaux souvenirs de Lilà, d’ailleurs. La ville sous une perspective unique et merveilleuse, à peine arrivée. « Tu pourrais peut-être placer les coquillages en les déplaçant avec son pouvoir ? Tu es trop grand pour te déplacer dans les rues de sable comme moi mais ça irait plus vite que si je dois tout faire, et puis, tu ne vas pas rester à côté sans rien faire de plus que chercher des galets, hein ? »

De toute façon, la ville avait vraiment bien avancé. Si Raphael pouvait effectivement déplacer les décoration, Lilà aurait juste le travail de sculpture à faire et ils auraient plus ou moins fini ! Et ce, bien avant la fin de la journée qui leur avait été si ‘généreusement’ accordée par les génies pour le faire.

Un instant, la fée violette se prit à imaginer ce qu’ils pourraient faire du temps qui leur restait. A vrai dire elle mourrait d’envie d’aller se baigner dans l’eau si bleue, de paresser un peu au soleil et surtout, de passer un moment câlin et tranquille avec son amoureux. Ils avaient beaucoup correspondu, s’étaient vus e ville, mais pour l’instant, ils n’avaient pas pu vraiment passer de moment tendre tous les deux et c’était une occasion comme un autre de le faire, non ?

Et c’est pas comme si on allait se faire des bisous et d’autres choses en public. Juste … passer du temps dans ses bras, discuter, rire, parler des nuages et se chamailler, ce serait bien.

Mais sa rêverie restait justement une rêverie : le sable autour d’elle, sur sa peau, l’humidité de ses mains, l’odeur de sable mouillé et de sel, et un certain inconfort résiduel au niveau des yeux lui rappelaient avec acuité qu’ils n’avaient pas terminé leur tâche pour être enfin libres et tranquilles.

« Je pense … je pense que nous aurons bientôt fini en fait. Et si j’en crois ce que je vois autour de nous, on a été les plus originaux jusqu’ici pour nos constructions ! »

En effet, elle voyait une blonde et Ren’ ériger un gigantesque château de sable, et d’autres châteaux traditionnels voir le jour. Mais celui du démon et sa comparse était tellement grand… elle était presque sûre qu’elle pourrait y entrer ! Ils n’avaient pas fait dans la facilité, eux non plus. Mais ils étaient plus grands, aussi, alors que sa taille était un net désavantage pour ce genre de projet.

« Allez, soyons fous. Ca te tente un petit défi pour se motiver à finir vite ? Pas quelque chose de dangereux, juste pour se motiver. » Lilà se dit que si Raphi était comme elle, il ne se déciderait pas sans en savoir plus, donc elle énonça directement son idée. « Si on finit en moins de deux heures, je propose de se câliner en vol. Si on met plus de deux heures, on devra faire un plongeon en vol. Ca te tente ? »

La fée avait cette étincelle malicieuse dans les yeux. Dans tous les cas, elle trouverait ça drôle, mais peut-être pas lui ….

Bah s’il refuse, c’est pas grave ! Mais ce serait drôle quand même à faire !


•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 92
Race : Démon
Pouvoir : Psycholévit
Habitat : Vieux Quartier
Métier : Barman le jour, voleur la nuit
Soras : 485
Avatar utilisé : Kano Shuuya - Kagerou Project/Mekaku City Actors
Autre(s) compte(s) : La Kyllerka
Couleur de dialogue : #620229

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/60/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Raphael A. SullivanLun 24 Juil 2017 - 22:40


Raphael avait plutôt bien avancé dans sa tâche. Il était plutôt fier, à vrai dire. Ils allaient ainsi pouvoir finir beaucoup plus vite que prévu.

Soudain, sa fée préférée lui fit une petite demande. Faire léviter les objets ? Bien sûr que cela était de son ressort ! Il ne se qualifierais pas de très doué avec son pouvoir, mais il était tout à fait capable d'accomplir ce nouveau petit défi. Et puis, cela lui permettrait de s'entraîner un peu plus sur la précision ! Parce que pour certains éléments, il allait peut-être devoir être précis, surtout si ledit élément se trouve loin de lui. Mais en tout cas, elle avait raison, s'il s'aventurait dans la ville, il ne ferait que des dégâts... Et ils seraient bons pour tout recommencer. Et comme soulevé avant, cela ferait un bon entraînement. Qui sait, peut-être découvrirait-il des limites cachées qu'il n'avait pas encore eu l'occasion de constater ? Il finit d'installer les galets autour de la ville en disant :

Oui, je peux toujours essayer ! Cela pourrait me faire un bon entraînement pour la suite !

Maintenant, il ne restait plus qu'à attendre le signal de la fée pour pouvoir se mettre à l’œuvre. Lilà fit aussi remarquer que le couple semblait avoir été le plus original dans les constructions. C'est vrai que pour la plupart, les gens avaient fait un château de sable assez classique. Etais-ce donc vraiment les seuls à avoir tenté de faire original et de se fier à leur vision de l'antique cité ? Les génies allaient-ils pénaliser pour cela ? Il n'espérait quand même pas, car même si leur constructions n'avaient rien d'original, ils avaient fournis des efforts pour la faire et méritaient d'être récompensés pour cela, ainsi que de sortir de ce maudit archipel. Puis la fée lui proposa un défi qui le remit d'aplomb. La première possibilité le tentait bien, à vrai dire ! Il ne tenait pas spécialement à finir mouillé, qui plus est, même si une petite trempette serait fort appréciable compte tenu du temps. Et puis, ils étaient à la plage, ce serait un sacrilège de ne pas en profiter après leur dure labeur !

Bien sûr ! Tu vas voir, en moins de deux heures, tout sera terminé !

Le démon était plus motivé que jamais.

•••

Cap's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuLun 24 Juil 2017 - 23:01

Vous approchez de la fin de votre œuvre mais la magie des génies n’en a pas fini avec vous … Ils ne veulent pas que vous réussissiez si vite !

Soudain, un changement s’opère au niveau de la mer et vous voyez, médusés, le niveau des vagues monter petit à petit. Les vagues sont de plus en plus nombreuses et avancent vers la plage, grignotant lentement du terrain, et vous réalisez que d’ici une demi-heure, si vous ne réagissez pas, l’eau aura fait s’affaisser vos constructions !

Heureusement que vous avez assez de ressources pour mettre à l’abri votre cité de sable… ou pas ? Car la plage regorge de petites créatures que vous pourriez malencontreusement confondre avec des galets et faire péricliter votre chef d'œuvre ~

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 500
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniMar 25 Juil 2017 - 22:20

L’univers avait visiblement quelque chose contre eux.

Enchantée de voir l’accueil positif de ses proposition et défi (et ravie d’y avoir pensé, surtout), Lilà s’apprêtait à donner le signal à Raphael, pour le guider un peu d’étape en étape pour la décoration, quand quelque chose l’interpella. Le bruit des vagues avait changé. Son ouïe si fine ne la trompait pas, mais c’était … étrange.

Ce n’était pas un changement fondamental … mais il lui semblait que les vagues s’écrasaient plus vite sur le sable. C’était un peu moins mélodieux. Fronçant les sourcils, Lilà fit quelques pas légers dans la rue pour sortir de la ville et se rapprocha du bord de l’eau, à quelques mètres de là. L’eau lui léchait les pieds mais surtout …

« Chaton … ! L’eau monte ! »

En effet les vagues montaient un petit peu, le long de ses pieds. D’ici un petit moment, réalisa la fée, elle aurait de l’eau plus haut que les chevilles, et les vagues s’approcheraient du bord de la plage où ils se trouvaient … Lilà n’avait jamais été une professionnelle du calcul mathématique ou mathémagique, mais c’était assez facile à deviner, n’est-ce pas ?

L’idée de folâtrer en vol avec le mignon démon s’effaça rapidement de son esprit et la fée se tourna vivement vers lui, l’air inquiète. Ses beaux yeux lilas étaient voilés par la perspective qui leur pendait aux nez.

« Il va falloir qu’on protège la ville … Si je fais rapidement les décorations, est-ce que tu penses que tu pourrais faire une sorte de digue avec des gros galets ? Pour ralentir l’eau … Si on finit assez vite, peut-être que ces génies se manifesteront et nous libèrerons de ce qui nous force à rester sur l’île ? »

L’idée de devoir s’activer plus vite démoralisa un instant la fée, mais Lilà n’était pas du genre à se laisser abattre, et encore moins quand d’autres pouvaient la voir. Elle était bien trop fière pour ça, de toute façon. Quittant l’eau délicieuse, Lilà se rapprocha de leur ville de sable, laissant des empreintes dans le sable mouillé.

Pas du genre à paniquer et faire des mouvements inutiles et angoissés, la fée inspira profondément et regarda leur ouvrage. Elle avait des bâtiments à terminer de dessiner. Les coquillages, le bois, le verre poli, bref, la décoration pure, ça attendrait. Il fallait faire les choses dans l’ordre des priorités, et la priorité absolue, c’était de faire les constructions de sable, pas de les rendre jolies.

Reprenant sa dague fermement, Lilà se tourna vers le démon et sa résolution et sa détermination se firent entendre dans sa voix alors qu’elle prenait des décisions.

« Raphi, occupe-toi du barrage de galets. Fais attention aux crabes de terre, ils ont une couleur similaire. Moi je finis de sculpter les bâtiments principaux. Si on s’y prend vite et bien, on peut éviter un désastre et finir encore plus vite que prévu. »

Les mouvements pour sculpter les bâtiments de sable étaient précis et s’il n’y avait pas assez de détails, tant pis, ils feraient sans. L’important était que la ville ou le quartier soient suffisamment reconnaissables pour que les génies les laissent tranquilles.

Ils ont intérêt à vite se manifester ces fichus génies parce que je ne veux pas que toutes ces heures de constructions aient été en vain ! J’adore Raphael mais je n’ai pas envie de mourir sous l’eau avec lui pour autant … Et je ne pourrais jamais voler assez haut pour m’en sortir si le pire devait arriver. Mais non. Lilà. Calme-toi, et sculpte. Vous allez y arriver.

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 92
Race : Démon
Pouvoir : Psycholévit
Habitat : Vieux Quartier
Métier : Barman le jour, voleur la nuit
Soras : 485
Avatar utilisé : Kano Shuuya - Kagerou Project/Mekaku City Actors
Autre(s) compte(s) : La Kyllerka
Couleur de dialogue : #620229

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/60/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Raphael A. SullivanMer 26 Juil 2017 - 21:24


Tout aurait pu bien se dérouler. La nature aurait pu les laisser tranquille, mais elle semblait être particulièrement farceuse, ce jour-là.

Le démon était un peu trop occupé sur sa tâche, aussi ce fut Lilà qui l'avertit du danger. Le démon se retourna et trouva que l'eau était un peu trop proche d'eux, ayant grignoté un peu plus de plage à chaque fois. S'ils ne faisaient rien, c'était leur ville qui allait se faire dévorer par la mer, et ils seraient bons pour tout recommencer ; et ça, Raphael n'en avait absolument aucune envie. Il allait donc aller encore plus vite pour tout terminer à temps. A la proposition de Lilà, il hocha la tête.

Il lui fallait donc faire une digue permettant de ralentir l'avancée de l'eau. Mais comment la faire ? Il avait plusieurs idées en tête, mais il ne savait guère comment les mettre en place... Il essaierait donc sur le tas et aviserais la meilleur solution à prendre.

Ok, je te met les décorations à côté si jamais ! lui lança-t-il en faisant léviter avec attention les éléments qu'il avait ramassé un peu avant, veillant à ne pas es faire tomber sur un bâtiment par mégarde.

Après avoir perdu un temps précieux à mettre ses trouvailles aux côtés de Lilà - il ne voulait pas qu'elles se perdent dans la mer et courir pour trouver à nouveau des éléments -, il commença avec attention sa recherche de galets. Le soucis, c'est qu'il ne savait pas vraiment comment différencier les crabes de terre des galets... Il n'était pas expert en monstrologie - il n'était pas sûr que ce soit le nom exact - ou autre science étrange, après tout. Il fut donc ralenti dans sa tâche à cause de se détail, mais il ne pouvait pas non plus aller trop lentement à cause de la mer qui, elle, ne semblait pas vouloir arrêter sa course pour lui laisser le temps de trouver ce qu'il voulait, s'approchant dangereusement de leur construction.

Ainsi, le démon mit tout en œuvre pour faire de son mieux et avancer dans sa digue. Il ne savait pas vraiment quelle dimension il devait faire, aussi se contentait-il de faire la plus grande possible et d'en faire une fortification protégeant au mieux la ville. Pourvu qu'il n'ai pas ramassé ces satanés crabes que sa fée avait mentionné...

HRP pour le MJ:
 

•••

Cap's:
 


Dernière édition par Raphael A. Sullivan le Mer 26 Juil 2017 - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuMer 26 Juil 2017 - 21:30

Aussitôt demandé, aussitôt arrivé 8D

Ce lancé de dé détermineras si Raphael a, sans le vouloir, ramassé et même mis des vilains crabes avec la digue. Pour cela, ce sera le Dé Hasard qui sera lancé.
Si le résultat du dé est inférieur ou égal à 10 : Quelle chance, aucun crabe de terre n'est à signaler !
Si le résultat du dé est supérieur à 10 : Mince alors ! Par inadvertance, Raphael a ajouté des crabes de terre à la construction... Il faudra les enlever sur-le-champ avant qu'ils ne détruisent tout !

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuMer 26 Juil 2017 - 21:30

Le membre 'Dieu du Jeu' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Hasard' : 5

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 500
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniDim 30 Juil 2017 - 15:42

La ville prenait assez rapidement forme.

Les mouvements de la fée étaient un peu répétitifs mais elle essayait de donner à chaque bâtiment un petit quelque chose à part pour les distinguer les uns des autres. Passer le mouchoir, sculpter, tasser le sable qui étaient tombé pour égaliser le terrain … Cela requérait une certaine attention et une bonne coordination main-pied que la fée n’était jusque là pas très sûre d’avoir, mais il semblait qu’elle se méconnaissait un peu dans ce corps.

En même temps, c’est pas comme si j’avais l’habitude de devoir m’atteler à ce genre de tâche, qui plus est en accéléré … !

Elle suivait les progrès de Raphael à l’oreille. Il déplaçait de belles pierres, hésitant parfois, mais rien ne semblait soudainement s’animer et agiter les pinces alors … Il devait avoir évité avec succès lesdits crabes de terre. Tant mieux, car cela aurait pu réellement ruiner toutes leurs édifications et le travail qu’ils avaient accompli jusqu’ici.

Lilà suivait aussi à l’oreille l’avancée de la mer, et cela la stressait bien plus que le reste. Pour éviter de se retrouver à se focaliser sur le bruit, la fée s’efforçait de penser un peu à autre chose et de se concentrer aussi sur sa tâche à elle.

Bientôt, de bâtiment en bâtiment, elle avait fait le centre de leur cité miniature. Elle entama donc la sculpture des habitations en périphérie et de ce qui devaient être des magasins auxquels elle fit une devanture sommaire. Le bruit de la mer la stressait pourtant un peu et elle devait vraiment faire un effort. Mais au bout d’une vingtaine de minutes de mouvements précis, Lilà avait fini la plupart des sculptures et finissait l’espèce de mur d’enceinte. Elle releva les yeux et admira alors l’œuvre de Raphael.

La digue lui arrivait facilement à mi-hauteur et était régulière, mais surtout, faisait une sorte d’arc-de-cercle autour de leur zone de construction. Elle englobait même leurs affaires et le stock d’éléments de décorations. Il avait vu grand, mais il avait vu juste, et la fée se sentit un peu moins stressée à l’idée de terminer : elle pouvait compter sur son démon.

Sans rien pour l’instant, elle alla chercher quelques éléments de décoration, notamment du verre poli et des coquillages. Il y en avait en forme de minuscule spirale qui seraient trop difficile à manipuler par la pensée, et elle les disposa le long des rues de galets, un peu comme si c’étaient des parterres de fleurs. Le verre poli, elle le mit à certaines fenêtres pour égayer un peu. Quelques petites brindilles vinrent être plantées dans le sable pour faire des sortes de petits parcs. Ensuite, elle quitta leur construction et alla chercher son calepin, enlevant deux feuilles, elle les lacéra le plus proprement possible et dissémina les brandes de papier blanc pour les passages piétons. Une fois cela fait, elle s’arrêta et vint retrouver Raphael, lui prenant la main à un moment où il n’était pas occupé.

« Je ne peux plus avancer sans toi Chaton, maintenant … Il reste juste les coquillages et les fleurs de la plage à mettre sur les toits, je crois. Ta digue en tout cas est très bien. »

Elle ne rajouta pas qu’ils auraient de fait fini dans la demi-heure, puisqu’elle avait dû accélérer la cadence. Mais quelque part elle en était soulagée. C’était le milieu de l’après-midi à peu près et elle avait à peine mangé et bu, et le stress ne la tiendrait pas toute la journée éveillée.

Mais tout à l’heure si tout va bien, on se fera un câlin en vol … ! Oh comme j’ai hâte d’essayer ça !

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 92
Race : Démon
Pouvoir : Psycholévit
Habitat : Vieux Quartier
Métier : Barman le jour, voleur la nuit
Soras : 485
Avatar utilisé : Kano Shuuya - Kagerou Project/Mekaku City Actors
Autre(s) compte(s) : La Kyllerka
Couleur de dialogue : #620229

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/60/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Raphael A. SullivanMar 1 Aoû 2017 - 19:24


Le démon avait l'impression qu'il ne terminerait jamais sa petite digue. Il était constamment sous pression et avait peur de ramasser sans le vouloir des crabes de terre plutôt farceurs. En même temps, pourquoi ressemblaient-ils à des galets ? Comme si la montée du niveau de l'eau n'était pas assez oppressante comme ça. Mais par le plus heureux des hasard, rien de catastrophique ne vint détruire sa construction de l'intérieur, comme si la chance avait eu pitié de Raphael.

De son côté, la fée ne chômait pas, et il arrivait de temps à autre au démon de jeter un œil à son travail, pour voir où elle en était. Pendant encore un bon moment, il fit les même gestes, cela fini par devenir presque un réflexe. Il ne pensait même plus à tout ce qui pouvait le préoccuper, se contentant d'essayer de finir au plus vite sa tâche. Ce n'est pas que c'était lassant, mais c'était quelque peu répétitif.

Il entendit Lilà lui demander de l'aide. Il avait presque fini sa digue un peu bizarre, il lui restait juste à rajouter les galets manquants. Des petits éléments à mettre sur les toits, donc ? Le démon jeta un coup d’œil aux fameuses toitures. Effectivement, il allait falloir être très précis pour éviter de tout faire s'écrouler. Il termina donc sa tâche au plus vite avant de dire :

Oh, euh... Merci ! Je la trouve un peu bizarre, mais l'essentiel est qu'elle tienne face aux vagues. Je m'occupes des décorations ! Mais je ne garanti pas réussir mon coup...

Raphael s'occupa donc d'abord d'un coquillage, qu'il fit léviter. Il préférait éviter de s'occuper de tous les éléments à la fois, il n'était pas réellement sûr de pouvoir les faire léviter indépendamment les uns des autres - et même s'il y arrivait, son cerveau aurait peut-être du mal à suivre.  Avec précaution, de délicatesse et le plus de précision possible, il dirigea son coquillage par la pensée vers un bâtiment proche. Avec une infinie concentration, il déposa le coquillage sur le toit, faisant très attention à ne pas tout faire s'écrouler. En effet, si la moindre chose venait à le déconcentrer, il risquait de faire des bêtises, et par conséquents des dégâts sur les constructions si durement finies.

L'opération fut donc un succès. Plus confiant, le jeune démon s'attela à faire de même avec les autres décorations, les mettant dans différents endroits et différentes positions pour donner une impression de variété. Plusieurs fois, il manqua d'endommager beaucoup voire même de détruire un bâtiment de sable, mais heureusement, il parvenait à éviter la casse au tout dernier moment. Parfois en faisant des dégâts superficiels aux bâtiments sans réellement le vouloir. Et à chaque fois, il s'en voulait un peu. Ils avaient travaillé dur pour arriver à faire cette mini-ville, ce n'était pas le moment de tout démolir ! Surtout avec la menace de mort planant au-dessus de leur tête.

Au bout d'un long moment, il réussit à placer tout au bon endroit. Raphael s'autorisa à souffler. Il posa sa main sur son crâne, comme si cela allait l'aider à effacer son mal de crâne naissant. Il avait peut-être un peu trop forcé, ou alors il était vraiment trop concentré. Mais au moins, l'essentiel, c'est qu'ils avaient réussi leur tâche jusqu'au bout. Il contempla donc son chef-d'oeuvre. Enfin, leur chef-d'oeuvre, car après tout, sans Lilà, rien n'aurait été possible, surtout aussi vite. Ce n'était pas digne des plus grands maîtres de l'art, mais cela ferait largement l'affaire. Il se tourna vers Lilà :

Enfin fini ! Par contre, j'ai un peu mal à la tête...

Il s'assied donc sur le sable, non loin de leur château, et ferma les yeux, surtout pour essayer de faire passer le mal de tête - ou au mieux le calmer.

•••

Cap's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 500
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniMer 2 Aoû 2017 - 22:55

La fée le regardait faire, émerveillée.

Il fallait avouer que Lilà, depuis son arrivée ici, s’émerveillait facilement de ce qu’elle découvrait, ou simplement voyait qui sortait de l’ordinaire. Elle savait parfaitement ce que pouvait faire Raphael de son pouvoir : il lui avait permis de faire un tour de la ville en volant grâce à cela ! Le premier jour en plus !

Mais le voir faire était une source d’émerveillement pour la fée qui parfois, rarement, regrettait n’avoir qu’un pouvoir invisible et passif et non quelque chose dont elle pouvait faire la démonstration. Après tout, Raphi pouvait carrément déplacer des choses par la force de sa volonté ! C’est quand même fascinant !

Certes tout n’était pas harmonieux et elle s’empêcha de réagir en voyant que parfois, la maladresse du démon abîmait un peu leurs constructions, mais l’un dans l’autre au final, il se débrouillait très bien et au fur et à mesure, la cité qu’elle avait en tête prenait corps. C’était le principal, et elle lui faisait confiance pour minimiser au maximum les éventuels dégâts, car après tout, il devait avoir tout autant envie qu’elle d’être libérés de cette île de malheur.

Quand Raphi eut fini, elle se vit s’asseoir sur le sable et fermer les yeux. Il avait mal à la tête, dit-il, et la fée compatit ; elle-même avait assez souvent mal à la tête avec sa perception magique. Elle avait cru comprendre, d’ailleurs, que l’utilisation de nombreux pouvoirs entraînait ce genre de conséquences. Ou peut-être la sur-utilisation ? Lilà revint vers sa serviette, ramassant au passage le bonnet de père Noël échoué et tout abîmé par le sel de la mer et le sable, et sa paire de tongs qui traînait non loin, avant de les déposer près de son sac. Elle regardait ce dont elle disposait mais a priori, rien de bien utile… ou presque.

Aussi, Lilà prit un flacon et se déplaça le plus silencieusement possible, venant près de lui. Lorsqu’il était assis, il était enfin à une taille abordable pour la fée, qui ne put évidemment s’empêcher d’en profiter. Se plaçant devant lui, tout près, elle déposa un baiser délicat sur les lèvres du démon avant d’en déposer un autre sur son front, tout en douceur, passant ses mains dans les cheveux couleur miel.

« Et voilà, avec un baiser magique, tout est réglé ! » Elle éclata doucement de rire pour ne pas aggraver le mal de tête de Raphael. « Plus sérieusement, j’ai des petites potions, si tu penses que ça peut t’aider ? Je pense qu’on peut être fiers de nous, parce que c’est de loin la plus belle ville de sable de toute la plage ! »

Certes, c’était la seule, mais du coup, ça ne pouvait qu’être la plus belle. Logique imparable, n’est-ce pas ? Elle reprit, toujours d’une voix douce pour ne pas agresser son démon qui avait bien travaillé pour qu’ils puissent finir au mieux.

« Moi qui rêvais d’aller à la mer, de pouvoir me prélasser à l’ombre d’une paillotte avec un livre et piquer une tête, cette aventure m’aura un peu fait passer l’envie des bikinis et du crawl … heureusement que tu es là. »

Lilà fit un petit câlin à Raphael, se fichant bien que son maillot de bain soit un peu mouillé et qu’ils aient tous deux transpiré. Il ne manquait plus qu’une apparition des génies pour signaler qu’ils avaient réussi et ils pourraient enfin profiter de la plage ou juste rentrer, d’ailleurs.

Car ils avaient réussi, n’est-ce pas ? Ils avaient recréé les Ba’amas avec les moyens du bord, non ? C’était tout ce qui comptait, normalement.

Défi:
 

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 92
Race : Démon
Pouvoir : Psycholévit
Habitat : Vieux Quartier
Métier : Barman le jour, voleur la nuit
Soras : 485
Avatar utilisé : Kano Shuuya - Kagerou Project/Mekaku City Actors
Autre(s) compte(s) : La Kyllerka
Couleur de dialogue : #620229

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 35/60/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Raphael A. SullivanDim 27 Aoû 2017 - 21:12


Raphael avait vraiment peut-être un peu trop forcé sur l'utilisation de son pouvoir. S'il y été allé un peu plus doucement, il aurait eu un peu moins mal au crâne... Mais ce qui comptait surtout, c'est que cette structure était enfin terminée. Plus besoin de fourrer ses mains dans le sable tout collant, de faire d'innombrables allers et retours pour aller chercher de l'eau ou des coquillages... Il resterait juste la tâche la moins aisée à faire : essuyer le sable qui s'est collé au corps. Et le sable, c'est dur à enlever, car il se colle partout. Il allait falloir être astucieux pour tout décoller.

Mais le démon ne pensait pas vraiment à cela pour l'instant. Il était juste trop soulagé et avait trop mal à la tête pour cela. Il avait beau se masser doucement les tempes, fermer les yeux et autre astuces censée calmer le mal de crâne, rien n'y faisait, il persistait. Soudain, il sentit de délicates lèvres se déposer sur les siennes, puis peu après sur son front. Un bisou magique ? Effectivement, cela réglait tous les problèmes. Bien que cela n'ai en soit rien arrangé, le démon eu l'impression que le mal de tête était moins fort que tout à l'heure grâce à ce "bisou magique". Car en soit, tous les bisous de la fée étaient magiques.

Lilà, reprenant un ton plus sérieux, proposa des potions au démon, qui accepta avec joie ; si cela pouvait faire passer, même temporairement, son mal de crâne... Le démon examina les alentours. En effet, le leur avait l'air d'être le plus "inventif" de tous ceux présents, les autres ayant préféré faire des châteaux plutôt basiques. Mais ce n'était pas un mal en soit, car après tout, il s'agissait d'une construction de château de sable, et non pas d’œuvres d'art. A voir si les génies seraient satisfaits ou non.

Raphael rendit son câlin légèrement humide à Lilà. C'était en effet dommage que la seule fois où ils allaient à la plage, ce soit dans ces conditions. Peut-être une autre fois, pour le bikini et le crawl ?

Eh bien... La prochaine fois ! dit-il en plaisantant.

•••

Cap's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PNJ
Date d'inscription : 19/10/2015
Messages : 411
Race : Dieu
Pouvoir : Inconnu
Habitat : Inconnu
Métier : Dieu
Soras : 51
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : /
Couleur de dialogue : /

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 100/100/100
PVs:
200/200  (200/200)
Inventaire & équipement:
Dieu du JeuJeu 31 Aoû 2017 - 21:36

Poséhid et Amphitrya regardaient les mortels s’affairer … d’un air suspicieux. Et curieux.

Mais il fallait avouer que sous la menace d’une noyade violente, ils mettaient du cœur à l’ouvrage. Certaines constructions étaient plus belles que d’autres, ou plus rapides, mais l’un dans l’autre…

Les deux génies s’approchèrent de l’équipe et se rendirent visible. Le temps était écoulé. Et devant eux …

« Vous avez réussi … » Leurs voix éthérées avaient comme une note d’émerveillement nostalgique Néanmoins, ils n’avaient pas fini. « Grâce à vous, enfin, notre cité peut revivre un peu. Vous avez honoré nos souvenirs et rompu la malédiction… Félicitations, aventuriers, vous êtes libres de repartir et de ne plus jamais revenir aux Ba’amas. »

Une sorte de frémissement parcourut la surface alors que les deux génies disparaissaient, se transformant en écume, laissant derrière eux les mortels piégés maintenant libre de repartir.

Ils avaient survécu à cette aventure !

~ Event terminé ~

1 défi accompli !

Vainqueurs de l’event : Raphael A. Sullivan et Lilà Inyoni !

•••


Besoin de son intervention en RP ? Contacte le staff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

[RP Event] Un château à quatre mains ~ Lilà et Raphael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sourires "à quatre mains"
» [EVENT] Le Château hanté ?
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» 112 mains serrées—Fanfic by Sacchan AKHTS!
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: Bac à vrac :: Archives :: Anciens évents :: Îles des Ba'amas-