Partagez| .

Les pieds dans l'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 06/06/2016
Messages : 79
Soras : 105
Couleur de dialogue : #0099cc

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 55/ 30 / 00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KalypsoJeu 20 Juil 2017 - 19:09


    La chaleur, le sable et les cocotiers. Un lieu paradisiaque digne d'un séjour en vacances. L'appel de l'eau.Il avait ressenti ça en faisant un rêve bien étrange d'une sirène et d'un triton. Il s'était senti happé par le rêve. L'odeur iodé, le sable qui colle sur la peau. Son désir d'homme-poisson s'éveilla et la curiosité de cette fameuse citée perdue. Il était venu à l'archipel à la nage. Ce n'était pas très fatiguant. Il avait fait des pauses, s'était arrêté à sa ville natale avant de reprendre l'eau. Il avait réussi à trouver un courant d'eau chaude qui l'emmenait là bas. Le voyage sous l'eau est bien plus fascinant que sur Terre. On y voit tellement de nombreuses choses comme rien du tout parfois. Avoir le vide. Ressentir à ce moment la solitude profonde où tantôt des idées noires lui traversaient l'esprit, ces flashs que parfois il avait de son ancien lui. Notre petit Venus des océans arriva sans encombre sur l'archipel. Il était ravie et pas déçu du décor. Il semblait que les événements un peu rocambolesques étaient passés et certains avaient décidé de rester sur l'île pour profiter de l'eau et du soleil en bon touriste. Ils ne faisaient rien de mal, mais cela agacé Kalypso. Il préférait de loin les personnes qui savaient vraiment profiter de l'océan et des plages et qui n'attrapait pas un coup de soleil à la moindre exposition. Faibles petits bipèdes terrestres. Il arriva après tous ces événements, dormant à la belle étoile dans une crique secrète où il avait le seul accès par la côte. Aujourd'hui il était allé un peu plus loin, là où une grotte semblait se dessiner. Il s'y  s'installa et senti la sonorité lui plaire à l'écho de sa voix. Sous sa forme de triton, sur un rocher.Ma, ma maaaaaa~Quelques notes et il commença à pousser la chansonnette. Profitant de l'écho de sa voix. Il avait l'air d'une autre personne. Calme et non-prétentieuse, profitant de la beauté des lieux le plus simplement possible. Il commença dans les aigus, puis progressivement s'installa dans une tonalité assez grave. Quel plaisir d'entendre la résonance de sa voix. Il n'y avait pas de paroles avec une signification. Juste une voix travaillée qui résonnait a cappella. Léger sourire, les yeux fermés. Une petite brise légère qui caressait ses cheveux. Les yeux clos, concentrés sur les vibrations du son. Il s'arrêta un moment, entendant un son qui s'approchait de lui.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 27/11/2016
Messages : 89
Race : Nymphe
Pouvoir : Chiropraxie
Habitat : Académie / Vieux quartier
Métier : Infirmière
Soras : 216
Avatar utilisé : Annabeth Chase de l'univers Percy Jackson
Autre(s) compte(s) : Lilà Inyoni // Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : Orange

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Zaniya LäkareJeu 20 Juil 2017 - 21:18

Zaniya soupira. Cette histoire stupide de châteaux de sable et de génie était enfin terminée, et elle n’était pas mécontente que sa journée ne se finisse pas six pieds sous la surface de la mer. Elle avait pris ses affaires et congé de Sarrender, mais la tension entre elle et le démon lui collait encore à la peau. Le gigantesque démon avait définitivement éveillé quelque chose en elle et surtout, son intérêt. Quelques heures loin de lui arriveraient peut-être à faire redescendre les hormones que leurs chamailleries avaient réveillées et ne serait probablement pas un luxe.

Une fois ses affaires récupérées, sa priorité fut de s’éloigner de la plage et des châteaux divers et variés construits avec plus ou moins de succès, bien qu’aucun ne rivalise avec le leur, c’était évident. Plutôt que de rester sur l’île principale, Zaniya prit sur elle et retourna à sa pirogue, empêchant ses affaires d’être mouillées en chemin dans l’eau avant d’y grimper et faire un peu le tour, se dirigeant vers une autre zone de l’archipel des Ba’amas.

Elle rama tranquillement, appréciant de faire un effort réellement physique après ces heures de sculpture sous le soleil, et la pirogue glissait sur l’eau turquoise. Droite. Gauche. Zaniya avançait jusqu’à une autre île, plus petite, et y accosta sa pirogue, qu’elle tira prestement sur la plage de galets.

Son sac marin sur l’épaule, elle avait une allure d’exploratrice, avec sa blouse blanche immaculée, son haut de bikini orangé avec un liseré doré, et son pantalon en lin sombre, retroussé aux genoux. Tout le reste de ses possessions, chaussures comprises, était dans son sac et elle leva le nez en l’air, se demandant par où aller pour s’installer un peu. Après tant d’heures au soleil, et ne souhaitant pas devoir à nouveau se tartiner de crème, elle opta pour un peu d’ombre fraîche et longea la côte, marchant dans l’ombre d’une sorte de falaise, ses pieds nus adhérant avec habitude au sol inégal.

Eviter tout risque d’insolation, s’hydrater, et poser un peu et profiter d’être sur un bout de nature inhabité pour enfin se ressourcer un peu. La pleine nature me manque quand je suis en ville, mais depuis mon arrivée ce matin, on ne peut pas dire que j’ai vraiment pu en profiter avec toutes ces conneries.

La nymphe allait avancer dans une sorte de cavité quand une voix magnifique la surprit et elle s’immobilisa après quelques pas. Le dos musclé d’un jeune homme se dessinait, et l’angle d’assise sur le rocher était une bonne indication. De très longs cheveux d’un bleu rendu sombre par la luminosité de la grotte. Une voix grave puis aigue, puis simplement belle, qui résonnait contre les murs et l’eau qui clapotait doucement.

Encore un triton. Un vrai on dirait, pour celui-ci. Fichtre. C’est qu’il chante bien en plus.

Posant une main sur la paroi rocheuse, la nymphe à la peau café au lait déposa son sac à ses pieds et l’écouta encore quelques instants avant de se manifester.

- Ne vous arrêtez pas pour moi. Votre chant est magnifique.

La nymphe n’était pas la femme la plus bavarde au monde. Elle aspirait à la tranquillité de la nature, de la bonne compagnie et à l’air libre, comme n’importe quelle entité naturelle en ce monde. Zaniya avait du apprendre et apprivoiser cette nature nouvelle et entièrement magique qui la distinguait des humains, anges démons et autres races communes. Cela la rendait un peu spéciale, mais guère bavarde. Elle préférait apprécier la vie un moment après l’autre.

•••

~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 06/06/2016
Messages : 79
Soras : 105
Couleur de dialogue : #0099cc

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 55/ 30 / 00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KalypsoVen 21 Juil 2017 - 14:50

    Le bruit d'une personne, il détourna son regard rougeoyant pour observer l'inconnue. Une beauté avait pénétré son territoire secret. Il émit un sourire, en voilà une belle créature. Un teint halé, des cheveux blonds rappelant le sable. Il se tourna un peu de son petit rocher en donnant un violant coup sur l'eau avec sa queue de poisson. Toisant cette fois-ci la dame. Il eut un petit rictus avant de parler sans trop réfléchir, il suivit le flow pour répondre à cette femme.

    « Je ne pensais pas qu'un bipède terrestre aurait eu le cran de venir ici pour m'admirer »


    Il plaça ses mains en arrière pour se tenir et regarda l'individue un peu plus profondément. Décidément il était ravissante pour une humaine. Il toisa surtout la drôle de tenue vestimentaire. Une blouse blanche ?! Elle devait être une sorte de docteur. Il eut une idée subite. Il gloussa un peu avant de dire.

    « Ai-je raté l'heure de ma piqûre docteur ?

    Quelques secondes s'écoulèrent, avant qu'il ne se rende compte lui même qu'il était gênant. Ses joues rosirent et il se tapa le visage avec la paume de sa main, perdant l'équilibre par la même occasion. Il tomba dans l'eau. Heureusement, avec son instinct d'homme-poisson il réussit à rattraper ça en plongeant. Il resta un moment sous l'eau embarrassée de lui-même. * Elle m'a vu ? Elle m'a vu ?! Non...c'était trop rapide... *. Vénus souffla des bulles qui remontèrent à la surface de l'eau. Qu'est qu'il était d'un ridicule affligeant. Si sa mère sirène le voyait elle aurait honte de lui.

    La seule chance qu'il avait actuellement était que vu le peu de luminosité dans cette entrée de grotte on ne pouvait que difficilement distingué les formes de l'homme-poisson à la surface. Il nagea doucement...avant de remonter à la surface. Il s'agrippa contre les parois avec ses deux bras et montra sa tête à la dame. Changeant littéralement de sujet, et de tonalité de voix, moins sérieuse, moins forte que quand il chantait. Comme quoi son petit plongeon dans l'eau l'avait littéralement changé à cause de sa propre honte.

    « Hmm...alors que me vaut l'honneur de la visite d'une ravissante bipède terrestre humaine ici ? Je ne pense pas avoir donné rendez-vous pour un concert étant donné que je ne chantais que pour moi-même en échauffant ma voix. »

    Il essayait de regagner un minimum de crédibilité. Priant qu'elle ne fasse pas de remarque sur sa chute catastrophique. Bon sang, il était l'homme-poisson, le triton. Le modèle que tout le monde voulait suivre, une beauté incontournable. Il se devait de rester classe ! Il passa une de ses mains dans ses cheveux bleus.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 27/11/2016
Messages : 89
Race : Nymphe
Pouvoir : Chiropraxie
Habitat : Académie / Vieux quartier
Métier : Infirmière
Soras : 216
Avatar utilisé : Annabeth Chase de l'univers Percy Jackson
Autre(s) compte(s) : Lilà Inyoni // Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : Orange

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Zaniya LäkareVen 21 Juil 2017 - 21:45

La nymphe se contenta d’examiner attentivement son interlocuteur avant de répondre. Elle n’aimait pas les gens hautains, elle en côtoyait suffisamment tous les jours. Mais bon, parfois, certaines qualités visuelles peuvent compenser une attitude moins supportable.

Elle n’avait pas manqué le plouf ! retentissant dans l’eau mais le peu de luminosité laissait planer un doute. Dans tous les cas, son assertion de départ était juste : c’était bien un triton, dont la voix changeait visiblement entre le fait de chanter et de parler. Dommage. Une si belle voix, ça vous caresserait presque la peau. Mais visiblement, le triton avait une autre idée puisqu’il s’était rapproché du bord et s’y était hissé, ne montrant que la partie supérieure de son corps. Zaniya nota les yeux rouges, semblables à des éclats de rubis, et la coiffure atypique. Quelques bijoux. Mais ce n’était pas ce qui l’intéressait le plus ; elle aurait aimé en savoir plus sur les tritons au départ, et là, c’était très anthropomorphe, quoiqu’appétissant.

Il faut que je calme mes hormones … hm … mais il est attirant, quand il ne dit pas de bêtise pour grosse que lui !

Recentrant ses pensées, l’infirmière se passa une main sur le visage. Un peu lassée mais avec une étincelle qui faisait pétiller ses yeux d’argent pur.

- Bipède terrestre, je veux bien, mais me traiter d’humaine, c’est aller un peu loin, Triton. Mais me qualifier de ravissante rattrape certainement votre … maladresse.

La nymphe mit son sac un peu plus loin du bord et s’agenouilla sur le sol pierreux, pour ne pas le toiser de trop haut. Elle préférait être à hauteur de ses interlocuteurs. De fait, l’homme-sirène se retrouvait avec une vue plutôt sympathique, mais Zaniya était occupée à détailler ce qu’elle pouvait voir sous la surface un peu sombre de l’eau.

- Je me baladais, à la recherche d’un coin tranquille pour apprécier la nature, quand je vous ai entendu. On parle beaucoup des capacités du peuple aquatique, mais c’est la première fois que j’en entends pour de vrai… Et vous ? Pourquoi s’être isolé par ici loin des colonies sirènes ?

Pas si loin, mais un peu quand même. Zaniya avait fait ses recherches avant de venir, et ça avait encore plus attisé sa déception face à ces génies de pacotille. Mais peut-être que cette rencontre-ci saurait lui redonner un peu de bonne humeur ?

Déjà, grâce à Sarrender, elle regrettait beaucoup moins de ne pas avoir été faire l’ascension du Volcan Gris-Rouge. Ca ne pouvait qu’être un bon point. Mais quand on a passé une grande partie de la journée en plein soleil à manipuler du sable, il faut beaucoup de bons points pour retrouver une vraie et solide bonne humeur. Ou une bonne occasion. Ou les deux.

- Mais si je vous gêne, je peux m’en aller ailleurs. Tant qu’il y a de la verdure et de l’ombre, je me sens chez moi, et ces îles sont pleines d’endroits à découvrir. Oh, et en passant, c’est mon intérêt qui est piqué, je n’ai rien en réserve pour vous à ce niveau.

La nymphe blonde lui fit un clin d’œil malicieux, bien consciente que c’était la phrase qui avait induit le changement d’attitude du beau jeune homme aux cheveux bleus. Un sourire presque charmeur étirait ses lèvres.

•••

~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 06/06/2016
Messages : 79
Soras : 105
Couleur de dialogue : #0099cc

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 55/ 30 / 00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KalypsoLun 24 Juil 2017 - 23:12

  • La blonde l'appelait « Triton ». Il tilta. On ne résume pas grandiloquence comme ceci. Elle était à genou devant lui. Laissant une sacrée vu sur...un décolleté. S'était-elle rendu compte ? Il afficha un sourire carnassier, tout en reculant un peu. L'eau était assez fraîche, parfait pour l'homme poisson. Il faudrait l'avouer, qu'aujourd'hui et surtout dans ce moment présent il était d'une humeur plutôt joueuse. Il était un peu déçu qu'elle ne soit pas humaine. Il aurait peut-être pris plus de plaisir à l'humilier un peu plus, cependant de la savoir d'une autre race l'intrigua un peu plus. Vu sa beauté, une sorte d'elfe. Il ne pouvait en dire plus, il ne s'y connaissait pas plus que ça dans les races de ce monde. A part sur les sirènes, les tritons et toutes les espèces aquatiques.

    Elle aussi était très curieuse, elle me montrait dans ses questions. Pourquoi était-il ici ? Loin des colonies. Même si il était un être très sociable, il aimait aussi se retrouver avec lui-même. Chanter se fait seul, chanter ne se fait pas en groupe. Il aimait bien trop sa voix pour la mélanger avec celles qui pouvait nuire à ses cordes vocales. Il fut un peu étonné quand elle répondit à sa phrase d'accroche (qu'il avait partiellement raté soit dit en passant, mais on pardonne toujours les idiots).

    « Je me permets de te corriger. Je ne suis pas qu'un triton, je suis Kalypso, homme de l'océan. A ton service si jamais tu venais à te noyer... »

    Un petit clin d'oeil par là. Avant de poursuivre.

    « Il est vrai que le décor des alentours est magnifique. Les coraux d'ici sont d'une couleur époustouflante et le soleil sous l'eau est juste magique... »

    Kalypso s'égara quelques instants dans ces images qui l'avaient marquées dans son court séjour ici. Il regarda du coin de l'oeil le décolleté de la demoiselle, puis retourna à son visage.

    « Soit-dit en passant j'ai une assez belle vu d'ici aussi. »

    Il toussa un peu, mal à l'aise sur le coup puis s'aida de ses bras pour monter sur le bord. Elle allait finir par lui mettre une claque si il continuait comme ça.  Ce n'est pas comme si c'était une fatalité, il en avait l'habitude à la Capitale. Il changea de direction son regard, admirant les contours de cette grotte, l'eau, la beauté de la lumière qui pénétrait dans cet âtre de fraîcheur.

    « Le chant est assez répandu chez le peuple aquatique, ce n'est pas nouveau. Avoir un cadre comme celui-ci où on entend une résonance de sa propre voix. Je ne sais pas sur quel préjugé tu te bases, mais une sirène n'est pas toujours avec ses sœurs. Etre seul, c'est pour chanter pour ma passion... »

    Il marqua une pause. Et cette fois ci il planta son regard dans celui de l'aventurière.

    « Mais peut-être que j'ai chanté pour te faire chavirer ici madame la curieuse? »

    Joueur avec les mots, sourire aux lèvres. Décidément, il n'avait pas froid aux yeux comme toujours. Cette fois-ci il était assez moins embarrassé par ce qu'il venait de dire,il détourna juste le regard quelques secondes plus tard.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 27/11/2016
Messages : 89
Race : Nymphe
Pouvoir : Chiropraxie
Habitat : Académie / Vieux quartier
Métier : Infirmière
Soras : 216
Avatar utilisé : Annabeth Chase de l'univers Percy Jackson
Autre(s) compte(s) : Lilà Inyoni // Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : Orange

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Zaniya LäkareLun 24 Juil 2017 - 23:52

La nymphe ricana légèrement. Pas méchamment, mais avec humour.

- Je sais nager, mais je n’oublierai pas ton nom si j’ai besoin d’aide. Ou d’un spectacle.

Evidemment qu’elle savait nager. Même très bien. Elle était certes bien plus à l’aise en forêt, mais toutes ses escapades dans la nature étaient autant d’occasion de démontrer ses talents et surtout, d’employer ses capacités sportives. Zaniya était rarement plus heureuse que quand elle revenait, fourbue, physiquement drainée, mais le teint plus foncé et les poumons pleins d’air pur.

Kalypso le triton se hissa sur le bord et Zaniya nota le mouvement des muscles puissants qui soulevaient sans effort le corps hybride, et oui, elle en profita pour regarder en détail, mais c’est pas curiosité anatomique voyons. Le jeune homme était drôle : il ne cessait de revenir à la charge avec des phrase pseudo-charmeuses, mais la qualité augmentait légèrement d’expression en expression. S’installant avec un peu plus d’aise, Zaniya s’assit sur le sol sans réfléchir à la toile de son pantalon, en lotus (tailleur inversé), le dos bien droit par habitude.

Ses phrases étaient informatives, bien qu’elle crût entendre un léger mépris sur son manque d’informations. Bah. Qu’importe ; la nymphe n’était pas sociologue mais guérisseuse, et elle n’enregistrait ce genre de détails que si c’était médicalement important, ce qui n’était pas trop le cas pour le moment.

- La vue est plutôt pas mal de mon côté aussi … Comme quoi, le hasard fait parfois bien les choses.

La beauté de la grotte marine n’était pas ce qui intéressait le plus la blonde. L’endroit était frais, bien disposé, ombragé, et l’eau courante était belle et délicieuse en apparence mais le regard de Zaniya se promenait sur les écailles de la queue de Kalypso. Une vraie queue de poisson, et son intérêt était vraiment piqué maintenant, mais elle se demandait comment réussir à ne pas passer pour une femme trop bizarre et gâcher cette opportunité.
Elle finit par décider d’y aller relativement en douceur mais sans trop de fioritures. Comme d’habitude quoi.

- Ta nageoire caudale est magnifique, et tellement bien proportionnée, on dirait une œuvre d’art. Est-ce que je peux m’en approcher et la toucher, ou est-ce que ce serait trop intime ou déplacé ? Je n’y connais rien sur les peuples aquatiques, bipède terrestre que je suis… Mais j’aimerais bien en savoir plus.

La nymphe tourna ses yeux d’argent vers ceux du triton et soutint sans ciller son regard, un petit sourire en coin aux lèvres. Elle se mordilla un instant la lèvre avant d’en révéler un peu plus ; il avait l’air sympa et puis, au pire, elle pouvait se défendre sans trop de soucis.

- Je suis Zaniya. A ton service si tu es blessé ou si tu veux mettre à l’épreuve ton répertoire de propositions charmeuses … D’ici quelques heures tu devrais enfin réussir à formuler une proposition que je serai en mesure d’accepter, qui sait ?

Ses hormones ne pouvaient pas expliquer à elles-seules sa répartie, mais la nymphe haussa mentalement les épaules. Elle assumait de toute façon son intérêt librement exprimé – c’était dans sa nature, bien que vivre en ville rende les choses plus … difficiles. Travailler avec des gamins aussi, mais soigner était sa vocation et elle ne changerait de boulot pour rien au monde.

Néanmoins, respectueuse, elle attendait qu’il lui permette ou non de le toucher, admirant les reflets de la lumière sur les écailles, qui les faisaient miroiter comme de l’eau … ou comme ses propres yeux en plein soleil, semblables aux reflets d’argent d’une rivière.

•••

~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 06/06/2016
Messages : 79
Soras : 105
Couleur de dialogue : #0099cc

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 55/ 30 / 00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KalypsoMar 25 Juil 2017 - 23:33

  • Spectacle ? Elle avait bien dit spectacle. Le triton eut un rictus intérieur assez fort qui laissa échapper un petit rire jaune. Il n'était pas qu'un simple bouffon, surtout qu'il était un des meilleurs en natation dans la belle capitale. La demoiselle s'était assise sur le sol. Sûrement que la position était plus agréable pour elle. Elle attardait son regard sur son physique et surtout sur sa nageoire. Peut-être qu'elle était intriguée par ses écailles. Ça n'aurait pas été la première qu'on lui demande une écaille, probablement pour de l'alchimie. Il n'en reste pas moins qu'il avait refusé mais que la personne s'était montrée assez persistante, lui arrachant à la volée pour le coup.

    « Je suis Zaniya. A ton service si tu es blessé ou si tu veux mettre à l’épreuve ton répertoire de propositions charmeuses … D’ici quelques heures tu devrais enfin réussir à formuler une proposition que je serai en mesure d’accepter, qui sait ? »

    Bon, elle s'était présentée comme Zaniya. Un nom inconnu à ses oreilles, il arriverait à s'en souvenir avec son petit cerveau de poisson. Chaque beauté doit avoir un nom. Zaniya était curieuse, elle n'avait jamais vu de sirènes ou de tritons d'aussi près au vu de sa réaction. Kalypso était assez embarrassé de voir une telle réaction, plus pour la délicate demoiselle. C'était honteux de ne pas en savoir plus sur les sirènes. La vie des bipèdes terrestres était bien triste.

    « Eh bien...dame Zaniya la doctoresse, si ce n'est pas un non je persisterai alors ….et ….peut-être dans quelques heures tu me verras dans mon plus simple appareil. »

    Il parlait bien entendu de sa transformation en bipède terrestre quand il restait au sec. Sûrement elle n'en savait que trop rien à ce stade là mais il était trop stupide pour préciser et se rendre compte de sa maladresse. Il lui suffit de longues secondes après avoir observé Zaniya qu'il pouvait la choquer dans ses propos...Gêné il continua en montrant son jonc, levant son bras. Il y avait d'autres bracelets aussi, mais celui-ci brillait toujours plus que les autres.

    « Je...parle bien sûr de ma transformation en humain grâce à ce jonc, c'est un charme magique que j'ai reçu à l'adolescence. Sinon... je ne suis qu'un triton des plus basiques, mais tu peux m'ausculter quand tu veux ma belle. Ça ne doit pas être tous les jours qu'une femme de la terre voit un être aquatique. »

    Une pointe d'arrogance dans la fin de sa phrase. Bien sûr qu'il pensait que son peuple était le meilleur, enfin surtout lui-même. Il était le meilleur. Il eut un sourire enjoliveur, très grand, très fier. Bombant le torse car il savait qu'il avait fait ses preuves dans sa jeunesse dans les compétitions sportives, une forme qu'il entretenait toujours actuellement.

    « Tu as là devant doit un des meilleurs spécimens. Kalypso, un des meilleurs nageurs de la Capitale toutes races confondus, tu ne trouveras pas meilleur que moi. Je suis tout à toi pour les questions...J'espère néanmoins que tu ne veuilles pas toucher pour me dérober une ou deux écailles pour de l'alchimie. J'ai malheureusement connu ça un jour.»

    Il restait un peu méfiant, on ne touchait pas comme ça, il fallait aussi faire ses preuves même si cette crainte résultait plus d'un traumatisme passé. Il laissera Zaniya toucher si elle en avait toujours le coeur. Cependant il était tellement arrogant et vaniteux sur le coup qu'il en oublia qu'il était chatouilleux des écailles. Elle risquait probablement voir quelques réactions amusantes sur le coup.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 27/11/2016
Messages : 89
Race : Nymphe
Pouvoir : Chiropraxie
Habitat : Académie / Vieux quartier
Métier : Infirmière
Soras : 216
Avatar utilisé : Annabeth Chase de l'univers Percy Jackson
Autre(s) compte(s) : Lilà Inyoni // Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : Orange

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Zaniya LäkareJeu 27 Juil 2017 - 7:54

Kalypso était vraiment maladroit. Ca le rendait presque mignon – mais encore un peu plus et il aurait plus l’air naïf que mignon. Dommage. Un visage si bien dessiné, racé, pour autant de gaffes en parlant. Dommage.

Ainsi il pouvait passer en forme humaine. Intéressant. Grâce à un objet magique. Intéressant aussi, mais dans une très moindre mesure. La nymphe ne s’intéressait que très marginalement à la magie, préférant les choses concrètes et explicables de la vie. Son propre pouvoir, elle ne l’utilisait qu’afin de faciliter son travail. Et encore.

Zaniya est légèrement surprise d’être autoriser à le toucher. Il accepte, sous quelques réserves mais qu’importe, il accepte tout de même.

- Je ne souhaite rien dérober ni utiliser à mauvais escient. Si je souhaitais trouver des écailles alchimiques j’irais dans une boutique spécialisée. Ou pas. Il me semble que l’usage d’écailles de sirènes prises sans consentement est illégal. Le consentement, c'est toujours très important.

La blonde se rapproche un peu et approche sa main, bronzée, de ce qui serait vaguement à la place d’une cuisse s’il avait été humain. Elle portait ses mitaines, en cuir, et hésita au dernier moment avant de les enlever pour mieux toucher la texture de la nageoire caudale bleutée.
Ce n’était ni doux, ni parfaitement lisse, mais un peu froid, avec un relief aquadynamique. Il devait y avoir de la chair en dessous, tendre probablement pour être aussi bien protégée, mais la nymphe laissa glisser une main tranquille sur ce qui aurait été la cuisse de Kalypso, appréciant la texture sur la peau douce de sa main. Elle les préservait en permanence.

Dans son esprit elle cataloguait ce qu’elle sentait. Il y avait des muscles, et peut-être des os, mais sans véritable auscultation, elle ne peut pas le savoir, juste deviner. L’ensemble est puissant et tendu ; la force nécessaire pour se mouvoir est énorme et nécessite un entraînement constant. Pas étonnant que le reste de son corps soit si musclé. Un seul coup de queue peut vous propulser à plusieurs mètres, mais encore faut-il que le reste du corps suive et accompagne le mouvement, le prolonge, plutôt que l’empêcher.

C’est avec révérence et intérêt intellectuel et médical que Zaniya le regardait, mais son sourire, lui était purement féminin.

- Merci Kalypso. Des questions, j’en ai beaucoup, es-tu sûr de vouloir t’y soumettre ?

La plupart était médicales, anatomiques et une partie étaient culturelles et sociales. On ne sait jamais ; un jour elle aurait peut-être un être aquatique à soigner à l’Académie et même si toutes les races du Grand Bleu ne se ressemblent pas, avoir une base peut être utile voire sauver des vies.

- Si c’est de la magie qui te permet de devenir bipède, ta nageoire disparaît ou bien se scinde pour devenir une paire de jambes fonctionnelles ?

Première question, plus par curiosité qu’autre chose. La deuxième était en revanche plus sérieuse et plus importante aux yeux de la nymphe.

- Techniquement vous êtes un peuple mi-humain mi-poisson ; êtes-vous tous aussi bien proportionnés dans vos deux races d’origine ou bien est-ce que d’autres mélanges peuvent apparaître ? Des bipèdes à peau écailleuse avec des branchies par exemple ?

On pourrait croire que ce genre de discussion aurait fait retomber l’attention et la tension de Zaniya, mais pas du tout. Plutôt l’inverse : son intérêt n’en était que décuplé et son langage corporel le disait clairement, d’autant qu’elle n’avait pas retiré sa main.

•••

~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 06/06/2016
Messages : 79
Soras : 105
Couleur de dialogue : #0099cc

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 55/ 30 / 00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KalypsoLun 7 Aoû 2017 - 0:29


    Elle avait posé sa main sur ce qui s'apparentait à sa cuisse dans sa forme humaine. Kalypso se retint, un petit frisson l'avait parcouru. La jolie Zaniya semblait concentrée, une sorte d'admiration. Il hésitait à mettre un mot dessus, mais il était passionné de voir ce regard concentrée, et surtout embarrassée car c'était bien sur lui qu'était ce regard. Chatouilleux, il frémit un peu et essaya de contrôler ses muscles. Un coup de travers et elle pouvait probablement tomber, mais difficile de se contrôler quand on touche les points sensibles. Les lèvres amusés, presque à perdre le self-contrôle il écouta attentivement Zaniya. Elle en avait des questions cette jeune demoiselle. Il observa son jonc pour répondre à sa question qui était assez précise, il s'esclaffa de rire, non à cause qu'il était chatouilleux, mais cette question l'amusa car il ne s'y attendait pas vraiment.« C'est un charme magique ma jolie. Ma nageoire se transforme plutôt en jambes et vice-versa comme une métamorphose assez rapide cependant. Pour mon peuple et mon clan surtout c'est plutôt rare qu'on sorte de notre citée aquatique pour vouloir vivre sur terre d'où le besoin du petit brin de magie. »Il rigola encore un peu, toujours en remuant son bras pour faire miroiter le jonc.« Ne me demande pas comment ça marche, je ne connais rien en ces trucs là. Bien trop compliqués pour moi qui préfère l'action.»Il était plutôt un poisson d'action,prêt à bondir et à agir. Et c'est clair que ce n'était pas un intellectuel comparé à cette demoiselle si intéressée par sa nagoire et le peuple aquatique« Oui !Ils...ne sont pas spécialement proche de nous et certains vivent dans les marais...A vrai dire je ne suis pas vraiment 'ami' avec les gens qui n'appartiennent pas à mon clan.»Cette fierté d'appartenir à l'océan mais surtout à son propre peuple et à son clan où il y avait vécu son enfance. Il commençait à sentir ce léger picotement de chatouille, mais surtout cette gêne. Il attrapa la main de Zaniya, la déplaçant un peu et marqua son regard dans le sien, des yeux gris mais au jolie reflet. Il était toujours un peu gêné, il avait ce petit sourire moins confiant trahis par cette gène.« Si tu me permets...je suis un peu chatouilleux des écailles en fait..~ et...il est un peu tôt pour s'avancer vers ce genre de choses...Docteur...Zaniya ? »Il élargit son petit sourire de gêne, essayant de se détendre de ce petit malaise avec un petit clin d'oeil. Son regard toujours fixé, il déplaça doucement la main de Zaniya.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 27/11/2016
Messages : 89
Race : Nymphe
Pouvoir : Chiropraxie
Habitat : Académie / Vieux quartier
Métier : Infirmière
Soras : 216
Avatar utilisé : Annabeth Chase de l'univers Percy Jackson
Autre(s) compte(s) : Lilà Inyoni // Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : Orange

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Zaniya LäkareLun 7 Aoû 2017 - 19:34

Elle sentait les tressaillements musculaires mais ne pouvant immédiatement leur attribuer de cause, la nymphe restait simplement attentive. La réponse du triton reçut une attention équivalente, et elle jeta même brièvement un œil au jonc dont l’éclat avait attiré son œil.

- La magie ne m’intéresse pas particulièrement … Même si on peut faire de grandes choses avec. C’est plus l’aspect anatomique qui m’interpelle.

Néanmoins, elle le laissa éloigné sa main sans rien dire, se rendant compte qu’elle avait peut-être été gênante. Mais pour Zaniya, face à quelque chose qu’elle ne connaissait pas, c’était la curiosité intellectuelle et professionnelle qui dominait, et elle ne voyait plus forcément l’aspect intime d’un corps mais le corps en tant que matière à travailler.

Je suis en vacances bordel. En vacances. Je dois laisser le boulot le côté et … Il … m’a appelé comment ?

La nymphe blonde se sentit rougir. Elle était un peu à contre jour, mais ce ne devait pas être suffisant pour tout masquer, aussi elle détourna légèrement la tête et les yeux et récupéra doucement sa main, qu’elle posa sur sa propre jambe d’un mouvement naturel.

Peu de gens l’appelaient Docteur. Pourtant elle l’était, au même titre que son collègue, Satô Kanae. Mais au travail tout le monde la voyait comme l’infirmière scolaire, ou parfois l’adjointe de Kanae, oubliant sa formation complète et réussie pour être Guérisseuse et de fait, docteur elle aussi. Ce n’était pas la gêne qui la faisait rougir mais un mélange de surprise et de fierté.

- Effectivement, mon geste était un peu déplacé. Mes excuses, Kalypso, j’ai tendance à oublier qu’un corps n’est pas forcément sujet d’étude ou de soins … Déformation professionnelle, malheureusement.

Zaniya changea de sujet pour ne pas avoir à s’étendre plus. Elle n’était de toute façon pas du genre à se confier ou s’expliquer si ce n’était pas absolument nécessaire. Elle gardait aussi ses réflexions sur le fonctionnement de l’appendice caudal de Kalypso : elle écrirait ses notes en rentrant.

Afin de détendre l’atmosphère elle aussi, la nymphe regarda autour d’elle, cherchant un sujet plus banal à aborder.

- Tu as donc choisi cette grotte pour la résonance qu’elle offre ? L’eau n’est-elle pas plus froide à l’ombre, et moins agréable ?

Se rendant compte que la question avait encore un intérêt médical, Zaniya ferma les yeux un instant et laissa échapper un soupir.

- Mes excuses, encore une fois, Kalypso. Il semblerait que j’aie du mal à décrocher du travail, même à des centaines de kilomètres et même en intéressante compagnie. Je n’avais jamais vu de triton avant toi et ça aiguise mon intérêt professionnel… En général je fais de l’exercice pour me vider la tête justement, mais ramer jusqu’ici n’a pas exactement suffi on dirait.

Chose rare, Zaniya lui offrit un petit sourire désolé. Ce n’était pas exactement son genre, de sourire spontanément, mais elle l’avait visiblement gêné et il l’avait surprise. Cela avait chassé une partie de la tension sexuelle qui lui collait à la peau depuis qu’elle avait devisé avec Sarrender sur la plage et la déstabilisait très légèrement, même si ça ne se voyait pas dans son attitude générale.

•••

~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 06/06/2016
Messages : 79
Soras : 105
Couleur de dialogue : #0099cc

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 55/ 30 / 00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KalypsoMar 22 Aoû 2017 - 2:51


    Elle en posait bien des questions cette doctoresse. Il souriait, ce léger sourire amusé par cette travailleuse acharnée qui ne désirait que savoir lâchant par la même occasion sa main, légère et raffinée. Elle semblait désolée pour son geste, d'avoir laisser sa main, déplacée. Elle semblait être une jeune dame éduquée, quoi qu'un peu trop acharnée sur le professionnalisme de son travail. Lui n'était qu'un garde-côté et encore il faisait ça juste pour faire quelque chose. Il donna un petit coup de nageoire sur le rocher, faisant clapoter l'eau.

    "Doucement avec les questions blondinette, on n'est pas au poste de la garde ici! Je te croyais Docteur, pas une de mes supérieurs au travail. Surtout que je suis bien aimable, je ne t'en pose pas autant."

    Il fit un petit mouvement avec ses mains, insinuant qu'elle devait diminuer son débit de question cette petite curieuse. Il fit un sourire, malicieux, et s'approcha d'elle tout en la regardant. Son regard était fort et ne bronchait pas, il n'était plus vraiment gêné maintenant, enfin beaucoup moins vu que Zaniya semblait l'être aussi. C'est un peu rassurant de voir qu'on est pas seul dans l'embarras, même si ce n'est pas le même.

    "J'aime surtout chanter, l'endroit importe peu en général. La musique est ma muse."

    Si l'opéra était une demoiselle, il l'aurait sûrement déjà épousée. Il se pencha vers l'eau. Effleurant celle-ci avec sa main, la regardant comme si il regardait la personne la plus chère à ses yeux. Un amour infini, inconsidérable qui ne pouvait être battu que par un rêve.

    "...peut-être qu'elle est froide, peut-être qu'elle est chaude. Je la trouve à juste température...ce n'est juste ma nature océanique qui te dit ça."

    L'infernal soleil quand il était sous sa forme humaine l'embêtait terriblement aussi. Difficile de jongler entre deux territoires différents avec un corps comme le sien. Sortant de sa pensée. Il se pencha un peu encore et parla à voix basse, comme si il disait un secret, il voulait surtout qu'elle tende l'oreille et écoute attentivement.

    "Pourquoi ne pas essayer de nager un peu ici Zaniya? C'est bien plus plaisant que de ramer et rôtir sous le soleil de l'archipel. Tu pourras te faire ta propre conclusion et voir de plus près ... ~Oh comment un homme-poisson peut-être majestueux sous l'eau..~."

    Terminant sur une note assez théâtrale. Il rigola. Il le pensait vraiment finalement. Sa tribu était la meilleure de toute! Toujours aussi près il effleura la main de Zaniya, et toujours de sa douce voix continua :

    "Tu oublieras ton travail avec moi~"

    Il termina sur un clin d'oeil et recula un peu, s'éloignant de cette créature qui avait pénétré son antre.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 27/11/2016
Messages : 89
Race : Nymphe
Pouvoir : Chiropraxie
Habitat : Académie / Vieux quartier
Métier : Infirmière
Soras : 216
Avatar utilisé : Annabeth Chase de l'univers Percy Jackson
Autre(s) compte(s) : Lilà Inyoni // Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : Orange

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Zaniya LäkareMer 23 Aoû 2017 - 20:18

La proposition de Kalypso était tentante. Zaniya jeta un coup d’oeil à l’eau, à lui, et à ses affaires avant de finalement hocher la tête. Oui c’était faisable. Même si tout était à parier qu’elle allait se les peler un peu.

Et puis … sa suggestion était actuellement très bonne. Surtout pour se changer les idées, et passer un bon moment en sa compagnie.

La nymphe laissa échapper un ricanement. Il ne manquait pas d’assurance quand il parlait de lui. Il ne manquait d’assurance que quand ses mots dépassaient sa pensée, visiblement.

- Très bien.

La nymphe se releva d’un mouvement souple et s’éloigna un peu du bord. Ses affaires étaient posées et elle ne jeta même pas un œil au triton alors qu’elle laisse glisser sa blouse médicale, qu’elle plie d’un geste machinal avant de la poser sur son sac marin. Ensuite elle dénoua les attaches de son pantalon en lin et l’enleva aussi, le pliant et le déposant par-dessus la blouse. Tant qu’elle était de dos, on pouvait voir son tatouage en forme de caducée stylisé à l’arrière de la cuisse gauche, à l’encre blanche sur sa peau bronzée, juste sous son maillot orangé qui la dessinait parfaitement.

Quelques légères cicatrices étaient parfois visibles, mais à peine. Ses muscles déliés étaient quant à eux bien mis en valeur par son bikini orange, dont le liseré doré captait les éclats de lumière.

Après un instant, elle se retourna et avança vers l’eau, qu’elle testa de la main. Fraîche, mais pas froide. Elle pourrait éventuellement s’y faire.

Zaniya s’assit au bord et glissa ses pieds sous l’eau, puis ses jambes. Hissée sur ses bras, juste avant de plonger, elle s’exprima.

- Laisse moi un temps d’adaptation à la température, Kalypso, et nous pourrons nager un peu ensemble.

Elle n’avait certes pas les capacités de nageuse d’une sirène, et même loin de là, mais elle était sportive et elle était en forme. Elle se laissa finalement glisser dans l’eau fraîche, plongeant entièrement pour s’adapter à la température de l’eau, avant de remonter à la surface. Ses cheveux blonds comme les blés étaient mouillés, semblables à des lianes autour de son visage, mais ses yeux gris pétillaient.

- Elle est fraîche, triton.

Il n’y avait cependant aucun reproche dans sa voix, et elle plongea un instant, pour finir de s’habituer à la température. Seul problème : elle y voyait assez peu finalement, il faisait très sombre.

Zaniya nagea un peu pour se stabiliser à la surface et le chercha du regard.

- Je n’y vois pas grand-chose sous l’eau … Est-ce que c’est profond ?

•••

~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 06/06/2016
Messages : 79
Soras : 105
Couleur de dialogue : #0099cc

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 55/ 30 / 00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KalypsoSam 16 Sep 2017 - 19:45

    Elle avait accepté sa proposition, il en avait du mal à le croire, cet homme-poisson au vu de ses nombreux râteaux. Il la regarda faire, admirant son corps et sa façon de se déshabiller, la grâce féminine me diriez-vous qu'il reluquait plus qu'autre chose. Il était délicat dans son regard et ne désirait pas s'attarder plus longtemps quand il tomba sur ce tatouage sur la cuisse à l'encre blanche laissant aller ses pensées les plus perverses l'espace de quelques secondes. Il allait aussi se rafraîchir les idées. Un petit plongeon dans l'eau, resta de longues secondes sous cette eau le temps de nager quelques mètres et de voir la belle Zaniya s'immerger dedans. Il sortit sa tête non loin de Zaniya.

    "Je suis ici."

    Petit sourire aux lèvres. La demoiselle désirait savoir si c'était profond. Il pensa vivement. Assez pour qu'il y puisse en faire son repaire du moment. Tout à coup il était d'une humeur joueuse et taquine. Assez typique des jeunes sirènes. Mais qui a dit qu'il était vieux. Un sourire enfantin au visage. Il s'avanca dans l'eau, plaçant sa main sur l'épaule de Zaniya et glissant doucement jusqu'à son poignet. Les yeux illuminés par une malice et une certaine douceur.

    "On pourrait faire un tour ensemble..."

    Il rigola légèrement pris par une certaine nervosité, histoire de se calmer un peu. Cette Zaniya le mettait un peu mal à l'aise. Elle avait cette présence quand même et retirer son regard de cette beauté lui était assez difficile sur le coup.

    "Oh n'aies pas peur...Si il se passe quelque chose dans la plongée je serai là au cas-où. ?Ne suis-je pas un triton de confiance?"

    Il plaça un petit sourire charmeur et tira un peu sur son bras pour l'inciter à venir plonger. Son seul handicap à la demoiselle était de venir de la terre et de ne pas avoir ses facultés. Il se prenait pour l'homme de confiance, alors qu'ils venaient de se rencontrer. N'était-il pas un poil arrogant. Le jeune triton porté par l'ambiance ne s'arrêtait pas pour autant, tant que la damoiselle ne semblait pas être dérangée.


•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 27/11/2016
Messages : 89
Race : Nymphe
Pouvoir : Chiropraxie
Habitat : Académie / Vieux quartier
Métier : Infirmière
Soras : 216
Avatar utilisé : Annabeth Chase de l'univers Percy Jackson
Autre(s) compte(s) : Lilà Inyoni // Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : Orange

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Zaniya LäkareDim 17 Sep 2017 - 12:46

La main du triton sur sa peau mouillée glissait un peu, mais il émettait une chaleur rassurante, comparé à l’eau fraîche autour d’elle. Zaniya le laissa faire en veillant à ne pas se laisser totalement déstabiliser.

La nymphe haussa un sourcil et lui fit un petit sourire ironique.

- Nous nous connaissons à peine, Triton … Mais maintenant que je suis dans l’eau, autant nager avec toi.

Et puis, nager lui permettrait de se réchauffer. De fait, quand il tira un peu sur son poignet, Zaniya jeta un regard à ses affaires et l’entrée de l’espèce de grotte avant d’inspirer autant que possible et … plonger dans l’eau fraîche et sombre.

Ses yeux mirent un petit moment à s’adapter à la luminosité plus faible, mais ce qu’elle voyait était assez peu informatif. Il y avait des rochers, de différentes tailles, et de la mousse. Peut-être des algues. Elle n’aurait pas su le dire. Economisant ses mouvements pour ne pas perdre d’air inutilement, Zaniya regarda simplement autour d’elle un moment avant d’attraper les mains de Kalypso et le faire tourner avec elle, un peu comme une ronde aquatique, juste pour le plaisir des éclats bleutés de sa nageoire caudale dans l’eau. Mais c’était assez sombre et la Nymphe n’était pas entièrement à l’aise, car elle y voyait finalement assez peu sans lumière. Il n’y avait même pas de flore marine luminescente qui pourrait l’aider …

Il est … vraiment mignon.

Son attention était focalisée sur le triton face à elle et sur son corps. Un peu par habitude professionnelle – et elle était impressionnée par le mouvement des muscles sous la peau et les écailles, et la facilité de ses mouvements puisqu’il était dans son environnement naturel – mais aussi, et peut-être même surtout, par appréciation personnelle. Oh, vraiment, ces vacances n’étaient pas placées sous le signe du travail mais clairement des réactions plus … primitives. Ou de l’attraction.

Pendant un petit moment, elle s’amusa à se mouvoir sous l’eau, nageant adroitement pour ne pas trop user d’air. Zaniya était une créature, pas une humaine, aussi elle avait un peu plus de réserve d’air que d’autres mortels fragiles mais ce n’était pas non plus illimité. Elle pouvait tenir sept minutes sans bouger, au repos total ; en mouvement, cinq seulement. Elle regretta un instant de ne pas avoir pris de dispositif filtrant pour l’eau, qui lui aurait permis de tenir deux ou trois minutes de plus avant qu’elle n’avale de l’eau et non de l’air.

L’air commençait à se faire un peu plus rare, mais Zaniya sentit une sorte de courant d’eau changeant, un peu plus chaud, au niveau de ses cuisses. Relâchant le triton, elle se tourna un peu, fronça les sourcils en voyant une sorte de mouvement d’eau, et lui indiqua finalement d’un geste qu’elle remontait respirer. Une fois à la surface elle rouvrit les yeux et attendit qu’il remonte pour s’exprimer.

- J’ai cru voir un courant … y aurait-il un tunnel ou un passage dans le fond de la grotte ? Est-ce qu’on pourrait aller voir ce qu’il y a par-là ?

L’infirmière espérait juste qu’elle aurait assez d’air pour explorer un peu … Elle n’avait, après tout, aucun matériel de plongée sous la main et se retrouver à cours d’oxygène à mi-chemin serait probablement mortel. Ou en tout cas, très dangereux, surtout pour son cerveau si elle tombait inconsciente sous l’eau.


Petite info:
 

•••

~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 06/06/2016
Messages : 79
Soras : 105
Couleur de dialogue : #0099cc

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 55/ 30 / 00
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
KalypsoLun 11 Déc 2017 - 22:22


  • Au moins, bien qu'il était peut-être un peu contraignant, elle accepta de le rejoindre sous l'eau. Il resta quand même là à nager doucement pour la guider en la tirant un peu. C'était un poisson de compétition quand même. Il avait un large sourire sur son visage, content de son accomplissement.  Sous l'eau elle tourna avec lui, agrippée à ses mains.  Souriant du regard, il ne dit rien sachant que la demoiselle n'avait pas ses facultés que lui avait sous l'eau. Il l'observa faire, elle était mignonne dans son genre.  Pour quelqu'un  de son genre elle se débrouillait pas mal sous l'eau, il en fut assez étonné de voir sa capacité de respiration. Finalement elle lui indiqua qu'elle remontait à la surface, elle semblait avoir vu quelque chose.

    Kalypso resta quelques instants avant de remonter. Elle avait remarqué un tunnel. Oui bien sûr il y en avait un...mais surtout beaucoup d'algues. Il fit une petite moue en réfléchissant puis acquiesça. Son métier de garde-côte l'avait formé pour la prévention et sauvetage des humanoïdes. C'était faisable.

    "Il me semble qu'il y a la cascade, je ne suis pas sûre."

    Il continua ensuite, puis fit un petit sourire.

    "Je te guiderai, ne t'en pas si tu vois pas très bien dans le tunnel donc..prends une grande respiration et on pourra y aller, je t'attends sous l'eau."

    Il plongea et attendit que Zaniya le rejoigne. En attendait il se mouvait sous l'eau en observant les alentours. Il y avait beaucoup d'algues et peu de lumières dans ce couloir aquatique. Une fois que Zaniya plongea et qu'il put l'apercevoir il attrapa sa main et la guida jusqu'à l'entrée du tunnel. L'entrée était assez étroite et le courant un peu plus fort, mais une fois passée on pouvait sentir un lieu plus vaste. Il y avait beaucoup d'algues et de nombreux petits poissons, ainsi que des grands qui se cachaient dans des petits trous. Ils pouvaient faire assez peur quand on ne s'y attend pas, mais en présence des deux  ils restèrent à leur place et se contentèrent de fixer les deux passants. Il n'y avait aucun sons, si ce n'était le bruit de l'eau et des profondeurs. Une promenades qui pouvait être assez nocturne vu le peu de lumière.

    Kalypso se doutait bien qu'elle ne pouvait y avoir grand chose et que le trajet pouvait se faire long. Il avait la capacité de filtrer l'oxygène de l'eau. Ce que qui était tout à fait normal au vu que tous les êtres vivants ont besoin d'oxygène pour vivre. Cela faisait de longues minutes et bien que la sortie se rapprochait, le dioxygène pouvait se tarifier pour la demoiselle. Il s'arrêta d'un coup, et observa Zaniya, regardant ses cheveux ondulés sous l'eau et son visage retenir l'air.

    Un peu sur le feu de l'action. Il colla doucement ses lèvres sur celles de Zaniya. Sombre et froid, il dégagea un air chaud et pourtant riche en oxygène dans la bouche de Zaniya. Il resta quelques secondes savourant et avec juste le son aquatique avant de relâcher son emprise. Il fit un large sourire que personne ne put apercevoir ici. Le silence pouvait être étrange mais les conditions l'obligeaient. Il continua tout de même à guider Zaniya vers la sortie du tunnel et ainsi la laisser le nouveau spot. Une lumière éblouissante frappaient la surface de l'eau et laissait apparaître une eau plus clair, plus transparente.

    "Alors jolie vue, n'est-ce pas?", annonça t'il comme si de rien était avec une voix qui riait

    La nature était verdoyante, fraîche et dégageait un parfum sauvage tandis que le soleil était toujours aussi fort et l'eau fraîche. On entendait l'eau coulait un peu partout comme différents points d'eau qui s’entrecroisaient pour chuter à un point donné. D'un point de vue plus terre à terre, c'était assez étrange de se dire que tous ces cours d'eau étaient reliés d'une façon ou d'une autre.

•••

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 27/11/2016
Messages : 89
Race : Nymphe
Pouvoir : Chiropraxie
Habitat : Académie / Vieux quartier
Métier : Infirmière
Soras : 216
Avatar utilisé : Annabeth Chase de l'univers Percy Jackson
Autre(s) compte(s) : Lilà Inyoni // Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : Orange

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 60/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Zaniya LäkareJeu 21 Déc 2017 - 12:04

La nymphe inspira de façon calme et posée, ralentissant ses battements de cœur, et plongea à la suite du triton. Très vite, elle le repère à la masse de mouvements qu’il forme et attrape sa main d’une poigne ferme mais pas agressive, et le suit à travers le tunnel.

Les algues caressent sa peau dorée et Zaniya se force à ne pas y réagir. Le contact était mouillé, mouvant et vaguement gluant, un mélange qui n’était pas exactement agréable, mais le moindre mouvement et la moindre activité compte quand on restreint sa capacité respiratoire et elle ne savait pas combien de temps leur parcours durerait. Elle avait opté pour des battements précis de ses longues jambes fuselées, et s’orienter doucement de sa main libre, essayant de ne pas agripper d’algue ou de poisson au passage. Elle en voyait quelques-uns d’ailleurs, petits et colorés, visiblement curieux.

Il glisse dans le flux du courant sans effort visible… et n’a aucun appendice apparent de filtration de l’air. Pourtant je le vois au rythme d’abaissement et de gonflement de son poitrail, il respire. C’est fascinant. Heureusement, on dirait surtout qu’il sait où aller… Ces algues obscurcissent totalement l’endroit.

Le temps commençait à se faire long, vraiment. Même en économisant ses mouvements, la nymphe était consciente de la légère constriction qui se développait avec la raréfaction de l’air dans son corps et ses poumons, recyclant de l’air déjà respiré et moins sain. C’était un peu comme un poids qui s’installait dans sa poitrine, insidieusement, mais elle continuait, diminuant très légèrement la force de sa poigne pour signaler au triton qu’elle commençait à faiblir un peu. Après tout, cela faisait 4 minutes quinze environ qu’ils nageaient, ce qui était très long. Et visiblement, il le comprit car…

Des lèvres fermes se posent sur les siennes.
Zaniya n’y lit aucune intention sexuelle et hoche légèrement la tête.
Ses lèvres s’entrouvrent de façon très infime, pour ne pas risquer d’avaler de l’eau, et elle aspire l’air offert par le triton bleuté avec plaisir.

Et si elle profite quand même du contact prolongé (mais pas méchamment, s’entend !) alors personne ne peut lui jeter la pierre. C’est un triton très attirant après tout !

L’air renouvelé était le bienvenu et leur trajet dura un peu plus d’une nouvelle minute. Bientôt, le silence aquatique changea subtilement et l’eau se fit différente, plus fluide, plus lumineuse et … enfin ils émergèrent. L’endroit était splendide et un battement de cœur presque magique résonna en Zaniya en voyant toute cette nature verdoyante, luxuriante, et surtout, non domestiquée. La nymphe des bois qu’elle est était ravie. Prenant pied, elle s’avança un peu plus hors de l’eau, avançant dans le bassin de la cascade, l’eau un peu en haut des cuisses, les gouttes fraîches étincelant sur sa peau café au lait sous l’éclat du soleil, et elle se repaissait des bruits de la nature et de la chaleur de l’astre sur sa peau.

- C’est magnifique Kalypso.

Son regard gris était brillant de plaisir à la vue autour d’eux et elle se rapprocha du triton, qu’elle prit dans ses bras avec affection, sous le feu de l’action, prise dans son plaisir d’être en pleine nature loin de tout et de fait, bien plus naturelle et chaleureuse qu’elle ne l’aurait été sinon. L’étreinte dure quelques instants. Et elle le relâche.

- Je n’aurais pas réussi à venir seule jusqu’ici… pourtant, ça en vaut la peine ! Connais-tu bien les cours d’eau du coin ? Je t’aurais cru plus … maritime et moins … riverain.

Sa peau brillait sous le soleil et ses longs cheveux blonds, à peine plus foncés par l’eau, ressortaient avec un délicieux contraste sur ses épaules. De l’or contre du bois, presque. Vraiment, elle se sentait chez elle, d’une certaine façon. Et évita soigneusement toute remarque ou question sur sa capacité à filtrer l’air sous l’eau, par exemple, pour ne pas retomber dans l’interrogatoire indélicat.

•••

~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Les pieds dans l'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Allons tremper nos pieds dans l'eau...
» Les pieds dans l'eau
» Les pieds dans le sable chaud. [PV : Anna]
» LES PIEDS DANS LE PLAT. Est-il normal que?
» Sources - Bilbo le Hobbit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: Continents :: Continent Seo :: Cascade Mira-