Partagez| .

♪ Ballade des Changelins ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 23
Race : Elfe (Lalafell)
Pouvoir : Somni
Habitat : Une auberge ♪
Métier : Troubadour / Ménestrel
Soras : 40
Autre(s) compte(s) : Lilà Inyoni • Zaniya Läkare
Couleur de dialogue : Bleu clair

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 40/40/55
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Estèl L. InyoniJeu 3 Aoû 2017 - 21:09

◄► ♪ Ballade des Changelins ♪◄►









Ballade :
Ancienne forme de chant, parfois instrumentale, qui par sa forme rappelle les origines.

A travers la ville, il avait longtemps marché,
Mais après quelque mésaventure il était arrivé.
Avec appréhension, Estèl regarda la porte
Et se demanda s’il avait bien fait, encore.


Il se disait en ville que sa sœur vivait ici
Mais l’elfe se demandait : et si, et si
Elle n’était pas disposée à le recevoir ?
Elle ne voulait même pas le revoir ?
Elle ne le reconnaissait finalement pas ?
Elle lui en voulait pour sa vie Là-Bas ?
Elle était en colère, contre lui ?
Elle l’excluait à son tour de sa vie ?


Mille pensées sombres le traversaient
Tandis que devant la porte il se trouvait
Le temps, tranquillement, s’écoulait
Mais aucune décision ne se profilait.


Trop d’années de sa vie se sont passées sans moi
Pour qu’elle m’accepte d’un claquement de doigts
Peut-être n’aurais-je jamais dû venir.
Peut-être ferais-je mieux de partir.


Mais Estèl ne pouvait se résoudre à fuir.
Pas maintenant qu’il était là.
Il l’avait trouvée de rumeur en ouï-dire
Il avait fallu des mois pour ça
Et maintenant … maintenant il hésitait
A simplement sonner, à s’annoncer.


Pourtant il lui avait fallu faire de nombreux efforts
Pour arriver ici. Soutirer des infos n’était pas son fort.
Il serait bien bête de tout gâcher par peur, non ?
Pourtant par la Déesse, telle était sa tentation.


Allons bon, Estèl, c’est ta sœur et on un ennemi
Vous n’allez pas vous battre entre Inyoni !
Et si elle t’en veut, eh bien, tu le sauras déjà
Ne laisse pas cette chance te filer entre les doigts.


Le petit elfe bleu inspira profondément,
Puis appuya sur le bouton un instant.
L’appareil grésilla et, stressé, il parla.



« Bonsoir Amaryllis …
… C’est moi, Lycoris.
 »


Quelle éloquence, une phrase, bravo mon grand !
Y a plus qu’à espérer qu’elle n’ait rien oublié d’Avant.

Estèl recula d’un pas, à la chamade le cœur battant
De l’espoir de revoir sa sœur après tant de temps.


•••

♪♫♪


♪♫♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modo'
Date d'inscription : 23/09/2016
Messages : 500
Race : Fée
Pouvoir : Pouvoir des mots
Habitat : Nouveau Quartier
Métier : Journaliste / Rédactrice
Soras : 3968
Avatar utilisé : Inventé !
Autre(s) compte(s) : Zaniya Läkare • Estèl L. Inyoni
Couleur de dialogue : #990099

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 30/60/50
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Lilà InyoniVen 4 Aoû 2017 - 22:43

C’était une journée tranquille.

Elle commençait bien, en plus. Lilà était en repos aujourd’hui. Pas d’article à écrire, pas d’interrogations à mener, pas de rumeurs à écouter, rien du tout ! C’était une vraie petite pause que la fée comptait bien savourer autant que possible.

Elle avait donc commencé par faire des courses la veille en rentrant pour ne plus avoir à sortir de chez elle, et avait fait une bonne nuit de sommeil. Il fallait dire qu’elle dépensait une énergie folle, à déambuler tout le temps sur ses petites jambes. Quand elle se réveilla, son petit-déjeuner fut aussi un petit plaisir personnel, avec un thé à la cerise bleue et une portion de fraises au sucre de fleurs noires.

Ensuite elle prit un livre qu’elle n’avait pas encore lu et s’installa sur son canapé, la baie-vitrée donnant une belle lumière au salon. Les voilages violines étaient doucement soulevés par le vent et lentement, la matinée s’entama, page après page, souffle après page. De temps en temps, Lilà prenait une fraise, grignotant avec plaisir son fruit préféré en dévorant l’histoire avec avidité.

Elle lisait énormément.

Souvent, c’était pour le travail, ou pour s’instruire sur ce monde. L’inconvénient de ne pas être passée par l’Académie Seïka ou même une des autres, c’était qu’on devait tout apprendre et découvrir par soi-même. Oh, apprendre n’avait jamais fait peur à Lilà, ni maintenant, ni Avant, ce n’était pas pour rien qu’elle était l’une des rares Redressées à avoir obtenu un diplôme élevé avec tous les honneurs. Mais quand on n’a pas de guide, pas de fil rouge, la masse de nouvelles choses à découvrir était aussi fascinante que décourageante.

Mais là, rien de trop sérieux. Enfin, si, un peu, mais elle avait trouvé un auteur assez prolifique d’Histoire romancée, et elle appréciait de lire quelque chose de qualité et de relativement instructif. Ce tome-ci était sur des Elfes, et relatait la querelle entre deux cités elfiques, l’une sylvestre – peut-être Sylv’irin ? – et une autre plus aérienne – Val’aerys ? – avec quelques petites histoires d’amour, comme on aime en avoir parfois. Oh, elle se doutait que c’était une large adaptation d’un fait réel, tourné et retourné pour plaire au public, mais c’était très bien écrit et elle se sentait réellement happée par l’histoire.

Jusqu’à ce que sa main rencontre le bois de son bol.

Lilà fronça les sourcils et finit sa page, puis le paragraphe avant le dialogue, avant de relever la tête du livre et constater qu’elle avait effectivement vidé son bol de fraises. Glissant un marque-page, elle se leva pour aller ravitailler son bol de grignotage mais arrivée dans la cuisine, la réalité cruelle s’abattit sur la fée : elle n’avait plus de fraises.

J’aurais dû prévoir plus large … Bon, y a plus qu’à m’habiller et aller en chercher ! Une journée de repos sans fraise n’est pas une journée décente, voyons.


La fée alla dans sa chambre et passa rapidement une chemise violette un peu large et une jupe rose plissée, sa paire de bottes souples en cuir, son étui qui la quittait rarement, prit son sac et allait toucher la poignée quand le bruit de l’interphone retentit. Elle sursauta presque, car qui viendrait la voir, hm ?

« Bonsoir, Amaryllis … C’est moi, Lycoris. »

Le sang de Lilà quitta son visage, alors qu’elle laissait tomber son sac par terre. Cette voix … Elle semblait un peu plus profonde, plus mûre, mais l’inflexion n’avait pas changé. Et qui … qui pouvait savoir ?

Personne. Je n’ai dit à personne … à personne comment je m’appelle. Ici je suis Lilà. Juste Lilà. Mais si … Et si … Ca voudrait dire que …

« Lycoris ? »

Sa voix était peut-être un peu plus faible que d’habitude, mais Lilà se reprit très vite. Elle n’avait pas entendu de mensonge. Elle l’aurait ressenti, sinon. Déglutissant, elle ajouta d’une voix plus ferme.

« Je suis au vingt-huitième. Tu peux monter. »

Elle appuya sur la touche qui déverrouillait l’accès au bâtiment – ils avaient remplacé la porte que Sarrender avait défoncé à coup de hache. Par habitude, Lilà ramassa son sac et le rangea à sa place, restant près de la porte. Il faudrait quelques minutes à l’ascenseur pour monter, elle avait le temps de se recomposer un peu.

Mais il était à l’étranger … il était supposé être en sécurité loin du pays ! Que … que fait-il ici ?! Et pourquoi … pourquoi n’a-t-il jamais …

Quelques coups légers sur la porte la firent presque sursauter et Lilà inspira profondément. Elle devait ouvrir. Puisqu’elle lui avait dit de monter. Ce n’était pas pour le laisser planté devant une porte, n’est-ce pas ?

Lilà abaissa la poignée et tira la porte vers elle dévoilant un petit être bleuté … ses yeux lilas s’écarquillèrent légèrement en découvrant celui qui était visiblement son frère. Un peu plus grand qu’elle. Bleu là où elle était violette. Les oreilles pointues, différemment des siennes. Des étoiles tatouées.

Et surtout l’air apeuré et pourtant souriant … Oh … Lycoris … !

Lilà se reprit rapidement et le salua d’un élégant geste de la tête.

« Bonsoir Estèl. Que me vaut ta venue ? »

•••

~ Modératrice ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 30/05/2017
Messages : 23
Race : Elfe (Lalafell)
Pouvoir : Somni
Habitat : Une auberge ♪
Métier : Troubadour / Ménestrel
Soras : 40
Autre(s) compte(s) : Lilà Inyoni • Zaniya Läkare
Couleur de dialogue : Bleu clair

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 40/40/55
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
Estèl L. InyoniLun 7 Aoû 2017 - 22:21

.
◄► ♪ Ballade des Changelins ♪◄►









Ballade :
Ancienne forme de chant, parfois instrumentale, qui par sa forme rappelle les origines.

Le grésillement était une torture
Pour lui qui avait l’ouïe pure.
Mais la voix qu’il entendit
Fit jaillir de la joie en lui.


« Lycoris ? … Je suis au vingt-huitième. Tu peux monter. »

La voix de sa sœur était un peu déformée
Et surtout hésitante. Elle était étonnée
De l’entendre. Cela pouvait se comprendre
Après tout elle ne devait pas s’attendre
A ce qu’il soit ici lui aussi.
A ce qu’il ait une nouvelle vie.


Estèl poussa donc la porte et entra
Dans l’immeuble. Ensuite il monta
Dans l’ascenseur et vers l’étage, fila.
Tout le trajet durant, il angoissa.


Mais finalement, il s’intima de se calmer
Pour ne pas bêtement sa chance gâcher.
Finalement la machine fut arrêtée
A l’étage qu’il avait sélectionné.


Inspirant, il sortit et s’avança
Mais devant les portes, hésita.
Vers laquelle dois-je aller ?
Il décida de lire les noms gravés.
Rapidement il trouva
Celle qui menait à Lilà.


Quelques coups secs il donna
Contre la belle porte en bois.
Et bientôt elle s’ouvrit.
Et enfin, enfin il la vit.


Il s’était attendu à tout
Vu que lui-même avait changé.
Mais pas à ce petit bout
De femme qui le regardait.


Il devait baisser les yeux !
Un fait qui le rendait heureux.
Il restait le plus grand des deux
Même si c’était juste de peu.

Le reste en revanche, l’étonnait.
Autant il était bleu, elle était violet.
Des oreilles différemment pointues
Et comparée à lui, toute menue.


« Bonsoir Estèl. Que me vaut ta venue ? »

L’aîné des Inyoni aurait aimé
Avoir un discours tout préparé.
Evidemment, il était si stressé
Qu’il en devint spontané.


« Oh, Lilà ! Tu as peu changé !
Directe, malgré les années.
 »

Les bras ballants, il se demanda
S’il allait encore rester planté là.
Puis finalement, il ouvrit les bras
Et un petit sourire lui adressa.


« Petite fleur, me laisseras-tu t’enlacer,
Après avoir été si longtemps séparés ?
 »


•••

♪♫♪


♪♫♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

♪ Ballade des Changelins ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ballade galante à Versailles [ Eric de Froulay ]
» " BALLADE "
» Ballade de L'Elfe et du Hobbit
» Ballade au calme (PV Isaac)
» ♪ Agréable ballade ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: La Capitale :: Les quartiers :: Nouveau quartier-