Partagez| .

La fleur empoisonnée: l'origine [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 31/12/2015
Messages : 218
Race : Hybride
Pouvoir : Cell Venom
Habitat : Marais Bleu
Métier : Assassin
Soras : 410
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : Matsurika
Couleur de dialogue : Blue~

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
AuraLun 14 Mar 2016 - 22:06

... C'est étrange... J'ai l'impression d'avoir la tête qui tourne... Mais comment...? Est-ce cela que l'on ressent après la mort? Je m'étais imaginée la mort comme un vide, un incapacité à penser et à ressentir...

...
C'est désagréable
...

Mon corps est lourd, comme si je tenais debout sans pouvoir me recoucher. J'aimerais m'endormir profondément. Dans un rêve vide. Un rêve où mon esprit pourrait se reposer. C'est agaçant, plus je pense, plus ma tête s'alourdie... Mais j'ai l'impression... Que je ne devrais pas m'arrêter de stimuler ce qui semble rester de mon âme déchue...

Haha... Il semblerait que mon sois-disant esprit poète ait réussi à survivre dans ce vide où mon masque ne devrait plus déteindre sur ma personnalité... A moins... que ce soit ma vraie personnalité? Même maintenant, si je peux considérer ce moment comme partie intégrante du temps, je ne me saisis pas moi-même. Ou bien... Peut-être est-ce parce que ce n'est pas le néant auquel je m'attendais.

Mmh...? J'entends des voix, comme des murmures... Oh... Peut-être que la vraie moi est folle. Maintenant que j'y repense... Mes derniers actes... Sont dignes d'une échappée d'asile. Ha... Hahaha... Ma tête s'allège... Si c'est cela être folle, ça ne me dérange pas plus que ça... J'espère au moins qu'ils y sont tous passer... Je ne veux pas de regrets, donc disons que oui... Ou plutôt, c'est impossible qu'ils aient survécus. Aaah... Je me sens comme portée, c'est tout de suite de plus en plus agréable.

Mais c'est comme si je ne restais plus à la même place... Pourtant, je ne ressens pas mon propre corps, je ne peux rien voir non plus, alors- ... Oh... Je vois... Peut-être ne suis-je pas morte alors. Cela me semble quasiment impossible mais sans ça, je ne pourrais pas ressentir quoi que ce soit de désagréable ou même cette impression de mouvement. Je dois être dans un rêve... Mais je suis sûre de mes actes. Dans ce cas... Où suis-je? Ou plutôt.... Que suis-je? Un fantôme? Leur existence n'a jamais été prouvée... Mais je pense pouvoir mettre la science et la logique de côté... dans ce genre de situation.

Je me demande combien de temps s'est écoulé depuis que je me suis réveillée... du moins que mon esprit se soit réveillé. J'ai l'impression que ce que je ressens se passe beaucoup plus vite que ce que je pense... Peut-être que tout se passe au ralenti dans "le monde des rêves", si je peux le nommer ainsi.

Tiens, j'ai l'impression d'avoir été reposée... C'est agréable, presque autant que mon canapé dans ma villa principale... Je me souviens de ce canapé, que seule moi utilisait, mes parents n'ayant jamais pris le temps de reposer leurs fessiers dans ce salon... Je me demande où je me trouve, dans cette seconde réalité- à moins que je sois encore en vie dans ce monde de tarés, contrairement à ce que je crois. Quoi qu'il en soit, je me sens bien actuellement, j'ai l'impression qu'on m'injecte quelque chose de temps en temps. Quelque chose qui m'apaise... Peut-être est-ce un hôpital.

Finalement, je restas dans cet état un long moment, il est même possible que plusieurs semaines se soient écoulées depuis le début de mon sommeil. Je suis probablement nourrie par intraveineuse... Pourtant mon intuition me dit le contraire, je me demande pourquoi... D'autres m'échappent probablement, mes pensées ne sont pas très claires actuellement... Oh, et puis l'une de ces piqures m'a semblée plus douloureuse que les autres, comme si un abominable poison me traversait le corps. Heureusement, la douleur finit par s'estomper, du moins la plupart du temps... Hum...? Je réentends des voix, plus claires cette-fois.

- Elle est trop mignonne~~ Tu penses qu'on peut la garder?

Huh...? On dirait une voix de fille... Est-ce qu'elle parle de moi? A l'entendre, on dirait que je suis un chaton sauvage... Je ne suis probablement pas dans un hôpital... Mais dans ce cas... Je vois mal les autres rebelles nous venir en aide, malgré celle qui leur était donnée par mes parents. Et même si ça avait été le cas, ils n'auraient pas survécus. Ils seraient juste aussi vivants que mes jambes l'ont été aussi loin que je me souvienne. C'est à dire, pas beaucoup.

- Chuut...!Tu vas la réveiller, espèce d'idiote! Et puis ce n'est pas un animal sauvage tu sais.

Oooooh~~ Le bon sens semble être présent. Je suis au paradis c'est ça? Ou joli petit quartier des enfers? Parce que je doute qu'il y ait encore des gens avec ce genre de conversations dans mon monde pourri. J'espère d'ailleurs que cette pourriture va bientôt exploser, bon débarras. Cela ferait encore un peu de place supplémentaire. Tiens? Je pense ne pas m'être intéressée à la bonne partie de sa phrase... Elle a dit "la réveiller". C'est donc bien une fille, et je pense que c'est bien de moi qu'elle parle... Ou bien je suis en plein délire, c'est aussi une possibilité. Mais si c'est bien réel, c'est que je suis en effet en train de dormir. Je devrais tenter de me réveiller, mais je me sens enfin détendue.... Mmmh... En y repensant, le temps doit me réapparaître normal si j'arrive à comprendre ce qu'elles disent, du moins si ce sont bien des filles.

- Mais on aurait de bonnes raisons après ça! Et je suis sûre qu'une Kitsune au teint de porcelaine pourrait attirer la clientèle!

... Oh.... Ooh.... Oooh! A ça non, ce ne doit pas être moi. Ou bien je suis vraiment en plein délire! Je me félicite d'entendre cette conversation en étant inconsciente mais là... Je dois me réveiller! Je ne peux pas croire que... Enfin, je suis supposée être morte, donc quasiment toute chose impossible m'apparaît comme possible, mais là... Et puis c'est quoi "ça"? Mais qu'est-ce qu'il se passait réellement pendant que je roupillais?! Réveille-toi, Aotsuki Aura!


Dernière édition par Aura le Jeu 17 Mar 2016 - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 31/12/2015
Messages : 218
Race : Hybride
Pouvoir : Cell Venom
Habitat : Marais Bleu
Métier : Assassin
Soras : 410
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : Matsurika
Couleur de dialogue : Blue~

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
AuraMar 15 Mar 2016 - 22:52

Enfin...! J'ai finalement réussi à rouvrir les yeux, chose que je ne voulais pourtant pas il y a encore quelques instants de cela. Bien que j'y ai été un peu aidée vu qu'une fille-bélier aux courts cheveux bleus m'avait attrapé l'oreille gauche... Tiens, c'est étrangement agréable en fait... Mais. Mais! La sensation est beaucoup plus haute que ça ne devrait l'être! Je serais vraiment...?

Je passas ma main sur mon autre oreille pour m'en assurer pendant que l'hybride-inu aux longs cheveux noirs arrêtait celle qui semblait être sa sœur au vu de leur attitude. Deux filles de taille moyenne, un peu plus grandes que moi bien que celle aux cheveux courts semble plus jeune. Pendant qu'elles semblaient se chamailler, je passas une main dans mon dos, pour y découvrir ce qui accompagnait mes oreilles... Une douce queue plus touffue que je ne le pensais! L'une d'elles a dit que j'étais une kitsune... Et il semblerait que je n'ai d'autre choix que de la croire.

Et puis, suis-je bon sang?! Ce n'est clairement pas ma chambre... Et encore moins ma maison ou mon pays! D'ailleurs ce style architecture ne me dit rien. C'est la première fois que je ne suis pas chez moi... Même à ma naissance, les médecins s'étaient déplacés jusqu'à la villa. Je ne suis même pas aller dans mes autres maisons, ne voyant pas l'intérêt d'avoir des vacances dans mon cas... Alors me retrouver chez des inconnus...

...
C'est effrayant
...

Puis je croisas mon reflet dans un miroir derrière les deux jeunes filles... Waouh. C'est tout ce qui me vient en tête. Je ne sais pas si je dois paniquer ou si je dois juste accepter le fait que j'ai quelques petits détails en plus niveau apparence... D'ailleurs, la fille aux longs cheveux noirs semble avoir deviner mon trouble et elle prit la parole d'une voix rassurante:

- C'est bien ce que je pensais, tu es une non-native n'est-ce pas? Je suis Naomi et voici Mio. Nous sommes des hybrides tenant une pharmacie. Ah...! Mais tu ne dois pas savoir où nous nous trouv-

Mais elle n'eut même pas le temps de terminer la phrase que celle que j'ai supposé être sa sœur la coupa sans y prêter attention. Est-ce coutume ici?

- Bienvenue dans Tsuki's World Kitsune-chan~~! Tu sais, tu sais, c'est moi qui t'es trouvée sur la colline que tu vois à travers cette fenêtre! Normalement, je ne ramène pas les non-natifs ici, il y en a tellement qui arrivent! Mais tu avais l'air mal et  tu as eu de la fièvre alors...

Aaaaargh.... Elle parle trop vite avec quelqu'un d'à peine levé... Même si j'écoutais déjà leur conversation, j'ai la tête un peu lourde et j'ai envie de me laisser tomber à nouveau contre l'oreiller...

- Parle moins vite! Elle doit être perdue dans tous ces mots que tu lances sans réfléchir. Et elle vient de se réveiller. Excuse ma petite-sœur si elle t'a effrayée.

Ouf! Cette fille semble avoir l'instinct maternel... Ou quelque chose comme ça. Je pourrais peut-être poser mes questions quant à cette histoire de non-native, de Tsuki's World, de fièvre... Tiens, serais-ce pour ça que j'avais la tête lourde? Pourtant je me sens encore comme fiévreuse actuellement. Une fièvre différente de toutes celles que j'ai pu avoir, sans pouvoir dire pourquoi... Au moins, je suis à présent sûre de leur lien de famille.

Et donc, rassemblons ces informations... Je suis une non-native? Elles se nomment Naomi et Mio. Naomi est l'aînée. Je me trouve à Tsuki's World?? Mio m'a trouvée sur une colline pendant que j'avais de la fièvre??? Naomi est calme contrairement à sa petite-sœur...

Je pense que c'est tout, et heureusement. Cela me fait beaucoup de questions, mais je n'ai pas encore oublié ce qu'est la politesse. En effet, je devrais me présenter, ce sera plus simple de poser mes questions après:

- ...J-Je me nomme Aura... Aotsuki Aura.

Argh... C'est vraiment gênant de parler à de parfaites inconnues. Qui plus est, il semblerait que j'aie de quoi leur être reconnaissante... Mais je me voie mal les remercier. Je me voie mal remercier qui que ce soit d'ailleurs.

- Enchantée, Aura-chan~~

Mio, hein? Elle est plutôt mignonne malgré le fait qu'elle doit être sacrément épuisante. Et puis... Sa manière de finir ses phrases ressemble un peu à la mienne, quand je suis dans mon état normal. Oh, en y repensant... Mon masque! J'ai oublié... Faire un visage d'ange soudainement serait un peu louche, mieux vaut attendre un meilleur moment.

- Enchantée. Tu dois être encore un peu étourdie, et surtout très perdue. Si tu as la moindre question, n'hésite pas.

Naomi a un sourire attentionné. Un sourire que je n'ai jamais eut l'occasion de faire. Je vais pouvoir apprendre en l'observant, il pourrait m'être utile. Mais surtout... Elle vient de m'inviter à poser des questions! Aller, échauffement mental... Relax-attitude... Quoi que non, je dois paraître naturelle. Le jeu de la jeune fille intimidée devrait durer encore un peu avec un sourire timide... Bien que dans la situation actuelle, je me dois de l'admettre, cet attitude est plutôt honnête.

- C-C'est gentil de me le proposer... Je vous suis reconnaissante... A toi, Mio, pour m'avoir amener ici malgré que je sois une inconnue. Et à toi, Naomi pour t'être montrée si prévenante.

Oups, je les ai tutoyées sans trop savoir ce que je devrais faire... J'espère qu'elles ne vont pas mal le prendre, je suis pourtant sincère sur ma reconnaissance... Oh, on ne dirait pas. Elles me regardent les yeux brillants, sans trop que je sache pourquoi. Puis Mio me plaça assise sur le lit puis s'assit à coté de moi en me câlinant -elle semble capable de se jeter dans les bras du premier venu dans la rue. Et je dois admettre que ce n'est pas désagréable. C'est la première fois qu'on me prend ainsi dans les bras mais... ça ne me dérange pas, loin de là. Mais surtout...

J'ai cru sentir un frottement contre mes jambes... Peut-être suis-je encore entrain de délirer? Je mets ça de coté en voyant le visage envieux de Naomi. Je ressemble à ce point à une peluche avec mes nouveaux "accesoires"? Bien que cette idée ne me déplaît pas réellement... Je pense même que je me ferais plus rapidement à cette idée que je ne l'aurais jamais imaginer. Après tout... Ce monde, qui semble ne pas être le même, m'offre une seconde chance. Mais saurais-je la saisir? Ou vais-je continuer à être vide de sentiments? J'ai ma réponse depuis que Mio a attrapé mon oreille...


Dernière édition par Aura le Sam 21 Mai 2016 - 11:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 31/12/2015
Messages : 218
Race : Hybride
Pouvoir : Cell Venom
Habitat : Marais Bleu
Métier : Assassin
Soras : 410
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : Matsurika
Couleur de dialogue : Blue~

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
AuraMer 16 Mar 2016 - 23:10

Je suis décidée. Je crois. Oui, je pense vouloir découvrir ces sentiments que je n'ai fait qu'imiter jusqu'à présent. J'ai certes grandie en jouant la comédie, mais voir ces deux filles montrer de tels sourires naturellement.... Elles m'ont rendues envieuses. Peut-être même jalouse, et ce serait bien la première fois que je l'admets.

Haha... Le simple fait que je pense ainsi ne me ressemble pas. Ce sont des inconnues, dans un espace inconnu, et dans un temps inconnu. Il y a de quoi prendre peur, et je reste correcte de mes propres pensées... Cependant, je me demande pourquoi Mio m'a ramenée? Elle a dit elle-même qu'elle ne ramenait pas les "non-natifs" chez elle, alors même malade, elle aurait dû me laisser sur ma colline... Mais avant d'y penser plus, je devrais poser mes questions, car il me sera bientôt impossible de ne serait-ce que tenter d'en apprendre plus en réfléchissant sur le nombre de choses que je ne sais guère:

- Cependant... J'ai beaucoup de questions, ça risque d'être dérangeant de répondre à tout...

Je dis le tout avec une voix légère gênée et plus basse qu'à mon habitude. J'arrive certes à être le plus proche de mon état naturel mais c'est assez gênant... Je finis donc par laisser passer un léger sourire timide, comme pour les rassurer.

Mio continuait sans cesse de me câliner sans que j'arrive à faire le moindre geste ou de tenter une riposte, ça m'étonnerait qu'elle parvienne à me répondre clairement ainsi... C'est pourquoi je compte sur son aînée qui m'a semblé si prévenante et douce, j'ai nommé Naomi:

- C'est tout à fait normal que tu te poses beaucoup de questions, tu dois te sentir perdue ici... Mais tu dois encore être un peu fatiguée, ne te fatigue pas d'avantage à poser des questions aujourd'hui. Je te raconterais ce que je juge essentiel aujourd'hui et nous verrons pour le reste plus tard.

Puis elle dit un regard entendu à Mio qui grimaça puis se leva en me faisant de grand signes d'au-revoir et de me faire un grand sourire. Pour être honnête, être seule avec l'hybride-inu est un peu intimidant... Mais je me dois de savoir. Nombreuses de mes connaissances passées ne sont probablement pas valides ici. Après tout, si j'ai bien compris, je ne suis même plus dans mon propre monde... Mais justement...

...
C'est intriguant
...

- L'histoire que je vais te raconter est un pâle résumé sur la cause de ta venue ici, mais moi-même je ne connais pas les détails et je te donnerais quelques livres quant à ça plus tard, ils te seront sûrement d'une plus grande aide...

Le ton qu'elle a utilisé laisse prétendre qu'elle n'a pas une grande confiance en elle... Perfection n'est qu'illusion après tout. Mais ce n'est pas ce qui m'intéresse le plus, bien que je vais très sûrement en apprendre plus sur ces deux-là au cours des prochains jours... Je lui fis alors un visage semi-inquiet, semi-curieux, espérant qu'elle parlerait à nouveau de cette manière si détendue que je lui envierais presque si ça n'était pas une partie de mon masque actuellement laissé de coté, du moins en partie...

- J'ai gardé la mémoire, et pourtant je ne sais plus rien... Tout ce que tu pourras m'apprendre me comblera, et j'espère pouvoir vous rendre la pareille un jour~~

Je parle à nouveau convenablement, ça devrait passer à présent. Naomi sourit d'ailleurs à la suite de mes mots. Elle a l'air rassurée et reprend son attitude si mature et réellement attentionnée. J'ai l'impression d'être une enfant réclamant une histoire avant d'aller se coucher... Pourtant nous devons être en fin d'après-midi au vu du ciel... Oh, une horloge. Il est apparemment seize heures passées... Heureusement les chiffres sont les même ici, j'espère qu'il en est de même pour les lettres, si il faut je l'apprendrais... Mais actuellement, je dois me concentrer sur ce que me raconte cette élégante jeune fille aux longs cheveux d'ébène.

- Commençons donc par l'essentiel... Comme l'a déjà dit Mio, nous sommes ici dans Tsuki's World. On pourrait dire que c'est un monde parallèle au tien, ou quelque chose qui y ressemble... Quoi qu'il en soit, des personnes venant d'un autre monde comme toi sont arrivées récemment. Il semblerait que ce soit la volonté de la Déesse si on en croit les rumeurs.

Je n'ai rien à redire sur ses explications, même un homme-pigeon comprendrait. J'avais déjà saisi pour Tsuki's World, mais je lirais son fameux livre plus tard... C'est-à-dire ce soir. En revanche, si je ne suis en effet pas la seule -on peut pas toujours être l'élu- cela ne conduirait-il pas à une sorte de fusion de nos mondes? Mmmmh... Mais elle n'a pas dit qu'il y en avait en masse, donc seulement quelques personnes parmi tant d'autres... Et très certainement mortes dans l'autre monde, si je me réfère à mon propre cas. Par contre, je n'ai jamais cru en aucun dieu, alors la fin me rend un peu perplexe... Elle dut d'ailleurs le remarquer car elle me fit en clin d'œil sous-entendu que je comprendrais par la suite.

- La Déesse est celle que l'on considère comme la plus puissante parmi les dieux, bien que personne ne sache qui elle est vraiment ni sa véritable puissance. Mais ces dieux existent réellement, et ils sont loin d'être de simples spectateurs... Je n'ai pas de livre spécialisé à ce sujet à part quelques contes pour enfants. Mais je t'emmènerais à la bibliothèque dans quelques jours, d'accord? Actuellement je dois m'occuper de notre pharmacie avec ma sœur. Tu ne m'en voudras pas trop?

J'eus à peine le temps de hocher la tête qu'elle sorti un livre de sa sacoche. Il s'agissait du livre sur ce monde. Elle avait apparemment déjà prévue de me le prêter... En revanche, si je résume ses dernières paroles. Je devrais être capable de juger que les dieux de ce monde-ci existent réellement contrairement à ce que j'ai toujours penser et... Et... Elle va m'emmener à la bibliothèque?! Euh... La seule bibliothèque que j'aie vue au cours de ma vie était celle de ma maison. Mais le vrai problème, c'est mes jambes. Si elles tiennent en effet une pharmacie, ça m'étonnerait qu'elles n'aient pas remarqué mon problème de jambes... Mais en même temps, je veux y aller. Je dois y aller. Oh... Mais que se passe-t-il ici à la fin?!


Dernière édition par Aura le Sam 21 Mai 2016 - 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 31/12/2015
Messages : 218
Race : Hybride
Pouvoir : Cell Venom
Habitat : Marais Bleu
Métier : Assassin
Soras : 410
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : Matsurika
Couleur de dialogue : Blue~

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
AuraJeu 17 Mar 2016 - 23:19

Je suppose... Que je n'ai de toutes façons pas d'autres choix que de rester assise et d'attendre... En lisant ce fameux livre. Dans mon premier monde, je m'étais habituée à ce que l'on me considère comme un génie. Cependant, je suis plus inculte qu'un gosse de cinq ans ici... Et ça m'énerve. Beaucoup. C'est pourquoi je dois vite rattraper ce retard. Mais avant, il y a quelque chose d'autre que je dois absolument vérifier...

Je tentais de les lever mais rien ne se passa. Hum... Elles ne fonctionnent donc toujours pas? Mmmmh... Mais je n'ai jamais appris à les utiliser donc c'est normal... Pourtant, je dois m'en assurer. Si ce monde peut m'offrir une nouvelle chance, peut-être que je le fait de les avoir encore pourra me permettre d'apprendre à m'en servir ici... Oh! Si il y a un médium dans le coin qui n'a pas compris de quoi je parlais, je faisais allusion à mes jambes.

Je décide donc d'exercer une légère pulsion sur ma jambe droite et mon regard s'éclaira naturellement quand je sentis une certaine pression sur ma jambe. Je les sentais à peine mais si j'arrivais enfin à ressentir quelque chose, peut-être que le reste des capacités que je n'ai pas eut la chance d'avoir à la naissance à ce niveau-là sont aussi apparues.

J'essaye ainsi pendant quelques minutes de lever les jambes. Mais je n'y parviens qu'après maintes tentatives en essayant de les lever comme je lève mon bras. Mais c'est assez différent. C'est un peu étrange de me dire que j'apprends à marcher à dix-sept ans mais cette idée me fit sortir le sourire le plus grand que je n'aie jamais fait sans que je m'en rende compte dans l'instant.

...
C'est fantastique
...

Après une dizaine de minutes à lever et baisser légèrement les jambes à une lenteur de compétition, je m'arrêta, épuisée de tout cet exercice... Je n'ai jamais fait de sport de ma vie, ça risque de me prendre du temps à m'habituer... Mais ma joie, sincère pour une fois, prend le dessus sur les mauvaises pensées. J'arrive finalement à lever les jambes suffisamment pour -à peine- avoir besoin de mes mains pour allonger mes jambes et caler mon dos contre l'oreiller pour finalement lire ce livre.

Je passais la plupart de mes jours à rester au lit en essayant de temps en temps de bouger mes jambes lorsque Mio et Naomi n'étaient pas là. J'en appris tellement que moi-même je fus surprise. Probablement parce que tous les sujets que j'étudiais auparavant finissaient par se rejoindre, d'une manière ou d'une autre. Mais ce livre, "L'Histoire du monde", était différent. Je n'avais jamais rien lu de tel. Même les quelques contes que j'avais eu à disposition n'avaient rien à voir avec cette interminable histoire. Interminable mais qui me sera très certainement indispensable. Je relis d'ailleurs un moment que je juge plus important dans le livre, au chapitre cinquante:

- Avant, après bien des évolutions, le monde ressemblait fortement à l'époque que l'on pourrait appeler "Moyen Age". En effet, les gens se rendait de village en village à pied, parfois en s'aidant de la force des animaux pour avancer plus vite. Dans ces mêmes villages, parfois assez petits, il y avait une bonne ambiance, surtout sur la petite place, où parfois se déroulait certains événements important. Il fallait tout faire à la main, les gens ne connaissait pas la technologie actuelle, qui n'arrivera que bien plus tard. Le monde était divisé, comme aujourd'hui, en trois grand continents, dirigés chacun par un roi différent. Dans ces continents, il y avait plusieurs pays (qui seront unifiés plus tard). Contrairement à ce qui peut être dit, tout était très bien organisé. La politique était très différent de celle de maintenant. Cette époque a été sujette de nombreux troubles, comme les guerres et les famines, tout comme aujourd'hui.

A présent, je suis sûre et certaine que je ne suis ni au paradis, ni en enfer. C' est en effet une seconde réalité. Un sorte de monde parallèle comme l'a dit Naomi. D'après cet extrait, on semble avoir un passé commun... Pourtant nos évolutions sont incroyablement différentes. Ce lieu ressemble vraiment au paradis à mes yeux. Le seul endroit que je considérais comme élégant n'était autre que mon propre jardin, et la colline que j'aperçois par la fenêtre m'y fis d'ailleurs penser. C'est un peu étrange de penser que j'y suis apparue comme une fleur, sortie de nul part, et que Mio m'ait ramenée...

En y repensant... Elle n'avait pas l'air plus forte que j'en ai l'air... J'avais fais un effort pour améliorer la qualité de mes petits muscles utilisables pendant mes dernières années de vie, mais je vois mal pourquoi elle en aurait fait de même. Ou alors... Peut-être suis-je devenue encore plus légère? Je devrais vérifier plus tard... Bien que je ne pesais déjà pas très lourd.

Finalement, une nouvelle nuit commença à se montrer. J'avais beaucoup appris ces derniers jours et Naomi répondait aussi à mes questions et m'apportait parfois des livres sur le corps humain et la médecine d'ici -qui au final sont très proches, heureusement, que sur ceux Terre. Mais maintenant... J'ai soudainement envie de voir le reste de cette maison-pharmacie... Je pense être suffisamment rétablie pour pouvoir me joindre à leurs repas, non? Même si je ne voudrais pas me montrer envahissante...


Dernière édition par Aura le Sam 21 Mai 2016 - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 31/12/2015
Messages : 218
Race : Hybride
Pouvoir : Cell Venom
Habitat : Marais Bleu
Métier : Assassin
Soras : 410
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : Matsurika
Couleur de dialogue : Blue~

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
AuraVen 18 Mar 2016 - 23:04

Je sentais presque mon estomac grommeler... Il a été habitué à être servi au moindre de ses désirs, c'est donc normal mais... Ce n'est pas spécialement agréable, bien qu'il devrait s'habituer, même si Naomi m'apporte généralement le repas un plus tôt, je n'ai pas le droit de m'en plaindre. Je me redressas vite en entendant des bruits de pas délicats. Quand j'y repense, je ne me rappelle pas avoir déjà été capable d'entendre aussi bien des bruits de pas qui me semblent pourtant venir d'en bas... Ce doit être moins isolé que chez moi. Ou plus petit. Ou... Peut-être que je n'ai pas que l'apparence d'une renarde. Oui, c'est fort possible...

Mais mes secondes d'égarement prirent rapidement fin quand j'entendis trois petits toquements à ma porte... Ou plutôt à la porte de la chambre dans laquelle on m'avait laissée pour que je me rétablisse. D'ailleurs, pendant que je pense à la maison, je pense que Naomi est un peu plus âgée que moi, majeure donc. Elles habitent peut-être seules alors? Quoi qu'il en soit, l'aînée des deux sœurs entra avec un regard désolé mais un sourire rassurant:

- Désolée de t'avoir laissée seule alors que nous sommes à peine plus que des inconnues qui t'ont légèrement imposé ta présence ici...

J'allais répondre quelque chose mais j'opta pour l'option de me taire, soupçonnant qu'elle n'avait pas fini.

- Mais tu dois avoir faim après cette journée cette nouvelle journée de lecture... Mio va préparer de la lasagne. Est-ce que ça te va...?

Mes yeux s'illuminèrent à ces mots. Je n'avais jamais manger de lasagne mais j'ai toujours voulu goûter. Et je suis aussi peu mécontente du fait qu'il y ait des recettes en commun avec l'autre monde. Il s'agissait là d'un de ses seuls bon cotés: la bonne bouf.... nourriture. Et encore, tout ce qui y était fait n'était pas toujours bon. Mais ça ne peut pas plaire à tout le monde... Bien qu'actuellement je m'intéresse plus à autre chose.

- Je ne sais pas vraiment quel goût ça a, ni comment les préparer mais est-ce que je pourrais aider?

Je lui fis des yeux suppliants et elle finit par soupirer en souriant. Décidément, la sincérité de ses mimiques n'ont de cesse de m'impressionner. Je ne vois pas la différence quand j'imite ses sourires dans le miroir, et pourtant elle a quelque chose en plus. C'est un peu énervant mais rassurant en même temps, c'est assez étrange.

Je tente de m'avancer, ayant pris le temps d'apprendre à lever les jambes chaque fois que je reprenais mon souffle tout en lisant. Cependant je me rate complètement et finit assise parterre sans savoir me relever. J'avoue ne pas avoir caché ma déception à ce moment-là. D'ailleurs Naomi se mit à rire en me voyant, c'est assez gênant... Mais malgré ses rires mal placés que je l'imaginais pourtant mal faire, elle me prit dans ses bras en passant un bras sous mes jambes et fit un visage surpris:

- Mio n'exagérait pas... Tu es vraiment incroyablement légère...!

Ces mots arrêtèrent enfin ses ricanements ce qui me soulagea un peu. Mais en même temps, je fus assez surprise. Je ne m'étais jamais faite portée auparavant. Enfin, pas en étant réveillée. Et c'est assez compliqué de me peser... Du coup je n'ai jamais su quel poids je faisais vraiment. Mais peut-être vaut-il mieux que je ne sache pas...

Finalement, nous sortîmes enfin de la petite pièce que Naomi n'oublia pas d'éteindre maladroitement avant de descendre les escaliers en bois, petits mais jolis. Et je ne m'attendais pas à un palace, je ne suis pas dépourvue de connaissances du monde extérieur à ce point.

Finalement, quand nous arrivâmes enfin à la cuisine, Mio portait un tablier fantaisiste à froufrous arc-en-ciels que jamais je n'oserais porter... Mais surtout, bien que son aînée m'avait déjà prévenue, je fus tout de même surprise de la voir commencer à mélanger le nécessaire pour la sauce et la mettre dans une poêle. Ils semblent également avoir des outils semblables aux nôtres, mais j'avais surtout du mal à croire que c'était l'hybride aux cheveux bleus qui cuisinait. Bon, j'admets que celle aux cheveux noirs m'a aussi surprise... Mais tout de même.

Quand elle se retourna, elle en lâcha sa grosse cuillère qu'elle fit tomber, heureusement, sur le plan de travail. Sa très chère sœur lui expliqua que je voulais aider et elles m'aidèrent à rester debout dans la cuisine. Tant que je reste immobile, ça devrait aller. Mais Mio semblait hésitante:

- Je comprends que tu veuilles aider, mais une lasagne est plutôt rapide à préparer...

Mais elle se résigna vite devant mes yeux larmoyants et elle s'excusa en me câlinant. Je sais au moins qu'elles ont un autre point commun que et leur appartenance à la race des hybrides (qui a été légèrement mentionnée dans le livre que m'a prêter Naomi) : elles ne peuvent pas résister à mon regard triste, teehee~~

Je prépara donc la béchamel, sous les instructions de la chef-cuisto. Bon, sincèrement elle s'égare souvent et dit des trucs qui n'ont aucun sens. Mais c'est très simple à faire en fait... En tout cas, je commence déjà à ne plus avoir le moindre regret de ma mort. Ou presque, je tiens tout de même à la vie. Mais techniquement, je suis vivante. Et j'aimerais en apprendre encore plus sur ces deux-là...

Nous passâmes d'ailleurs la préparation et la cuissons à écouter les blagues pourries de Mio et les sermons de Naomi. C'est parfois un peu agaçant, mais je suis chanceuse de les avoir rencontrées. Je ne les aies vraiment vues qu'aujourd'hui, mais elles me voyaient depuis un moment. C'est étrange comme sensation, elles sont comme des sœurs que je n'aurais jamais pu avoir sur Terre...

...
C'est amusant
...

A ma grande surprise, j'aimerais rester avec elles le plus longtemps possible, mais je me demande si je ne les dérangerai pas... C'est plutôt égoïste de ma part. D'autant plus que nous n'avons fait connaissance qu'aujourd'hui. Est-ce ce que l'on appelle avoir un coup de foudre? Ma foi, je n'y ai jamais cru mais je pense légèrement changer mes croyances... Il y a bien de vrais dieux ici après tout, même si ça n'a aucun rapport et que j'ai encore du mal à l'avaler.

Puis finalement, vint le moment de notre premier repas ensemble, c'était toujours animé et je me décida finalement à leur demander si je pourrais rester ici un moment. Quelle ne fut pas ma surprise en recevant leur approbation enjouée... Certes, on ne demande pas quelque chose en espérant une réponse négative généralement. Mais c'était tout de même surprenant envers une fille sortie de nul part... Hum...

- Si tu restes vivre ici... On sera alors trois sœurs! Ce sera encore plus amusant et je ne serais plus la seule à devoir supporter Naomi~~

Cette dernière lui lança un regard foudroyant. J'étais contente, malgré moi, d'entendre ces mots, bien que je ne souhaites pas effacer le souvenir de ma vraie famille. Mais en y repensant, ces deux-là ne se ressemblent pas vraiment... Elles ne sont même pas de la même espèce animale. Bon, il n'y a pas que ça. Mio est de taille moyenne et enfantine avec de grands yeux bleus alors que Naomi est plutôt grande avec des formes imposantes et des yeux verts. Je n'avais pas relevé plus tôt, j'avais plus important à penser. Mais c'est plutôt frappant en fait. Quoi que, leur attitude est digne de celles d'une réelle fraternité. C'est probablement pour ça que j'ai de suite pensé qu'elles étaient de la même famille...

- Qui doit supporter l'autre au juste? Tu as beau avoir dix-neuf ans, tu agis encore comme une enfant, humph!

Elle fit une mine boudeuse et Mio la taquina encore un moment. Mais elle finit par s'arrêter avant que son plat ne refroidisse, ça aurait été dommage. Mais surtout... Elle est plus âgée que moi?! Elle est certes un peu plus grande en taille, mais pour le reste... C'est dur à croire, même si je ne vois pas l'intérêt de mentir là-dessus.

- Et si on dormait ensemble ce soir?~~

Alors que j'étais déjà assez surprise comme ça et que la demoiselle aux longs cheveux débarrassait, Mio fit une remarque qui me saisit une nouvelle fois. Décidément, on ne s'ennuie jamais ici, surtout aujourd'hui. J'hocha cependant la tête, n'étant pas contre... Une expérience nouvelle peut encore se rajouter à la liste, je suis même enthousiaste à cette idée! L'hybride-Inu sembla hésitante mais finit par succomber...

C'est ainsi que l'on se retrouva dans la chambre de Mio, à trois dans son grand lit. Enfin, il ne me paraissait plus aussi grand quand nous fûmes à trois dedans. Malgré quelques soucis, je me trouvais bien à mon aise et était sur le point de m'endormir quand les deux sœurs dirent leurs dernières paroles de la journée:

- En réalité... Nous sommes aussi des non-natives. Mais nous avons recommencer notre vie à zéro ici. Cependant, nous avons été abandonnées et nous sommes devenues sœurs pour pouvoir survivre à la base...

J'ouvris alors soudainement les yeux, tandis que les deux demoiselles les gardaient fermés. Je ne compris pas de suite pourquoi elle me disait ça aussi soudainement, puis je me dis que beaucoup de choses étaient plus faciles à digérer après une bonne nuit de sommeil...

- Survivre seul est dur, même moi je le sais... Mais au fil du temps nous n'étions plus sœurs uniquement sur le papier. Et j'espère que tu pourras devenir la troisième sœur de notre famille, même si nous n'avons pas de nom, hehe~~

Mio et moi semblons être sur la même longueur d'onde... Ce genre de situation m'aurait toujours parue impossible. Probablement parce que j'ai raté beaucoup de choses durant mon sommeil. Elles ont pris soin de moi un long moment, je suppose que même moi je me serais attachée à ma protégée dans leur situation. Et c'est sûrement pour ça que je les apprécie déjà, moi qui ai toujours été si vide auparavant. Elles m'ont donné envie d'apprendre ce que sont les vrais sentiments. Et mon apprentissage semble avoir commencé dès mon arrivée...


Dernière édition par Aura le Sam 21 Mai 2016 - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 31/12/2015
Messages : 218
Race : Hybride
Pouvoir : Cell Venom
Habitat : Marais Bleu
Métier : Assassin
Soras : 410
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : Matsurika
Couleur de dialogue : Blue~

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
AuraSam 19 Mar 2016 - 23:59

Je me sens... Écrasée. Je me demande pourquoi, je n'arrive pas à bouger. Je dois être encore à moitié-endormie. Je me demande quelle heure il est, j'ai eu beaucoup de choses à digérer hier... Au moins, on peut dire qu'on a pas perdu trop de temps... Si on met de coté leur travail à la pharmacie, mais c'est normal. D'ailleurs je me demande comment Naomi va m'emmener à la bibliothèque... Je ne sais même pas marcher à proprement parler et elles ont du travail... Enfin, il y a probablement un employé ou deux, qui sait.

Mais tout de même, j'ai appris beaucoup de choses sur ces deux-là en un temps record et... Je me demande toujours la réelle raison pour laquelle Mio m'a ramenée. J'ai pu voir qu'elles étaient sincères, mais ça ne m'étonnerait pas que ça n'ait pas été le cas au départ, pendant que je me trouvais encore sur cette colline. De ce qu'elles m'ont dit, elles vivent juste à deux ici depuis un long moment, et elles n'ont pas eu une enfance particulièrement heureuse... Je ne peux pas croire que malgré ça il ne s'agisse que de charité et de bienveillance. Mais je m'y intéresserait à un moment plus approprié.

Je parvins finalement à ouvrir les yeux et découvrit une Inu endormie me prenant apparemment pour un oreiller. J'aurais plutôt imaginé Mio... Mais je suppose qu'elle a l'habitude de se lever plus tôt pour le déjeuner. Étrangement, je vois mal l'aînée aux cuisines à présent... Peut-être parce qu'elle n'a pas vraiment participer hier. Enfin, elle ne peut pas avoir toutes les qualités pour elle~~

J'arrive enfin à la repousser sur le coté et cherche l'horloge, il me semblait qu'il y en avait une près du miroir. Oh... Il est déjà neuf et demie passé? Je secoue légèrement la jeune fille au sommeil lourd, ce qui me pris une bonne dizaine de minutes pour la réveiller. On se changea juste après -elle me prêtait des vêtements depuis mon arrivée- et elle me montra la salle de bain où elle prit le soin de me brosser les cheveux. Honnêtement, j'avais l'habitude avec mes domestiques. Mais c'est assez différent lorsqu'il s'agit d'une personne que je ne considère pas comme un objet...

Lorsque nous arrivâmes enfin en bas -de la même manière que la veille, je n'ai pas appris à marcher pendant mon sommeil-, la table était déjà mise depuis un moment et Mio avait commencer à manger ses pancakes. J'en avais déjà mangé il y a longtemps. Je me souviens que c'était bon, mais je ne sais plus quel goût ça a, c'est un peu étrange...

Après un repas un peu plus calme que la veille, avec Naomi encore HS, Mio débarrassa la table et nous fîmes la vaisselle juste après. Comme nous ne sommes que trois, ce fut plutôt rapide. Même si c'était un peu bizarre de nettoyer des assiettes pour la première fois... et en étant assise. Enfin, Mio prit la parole plus clairement:

- Au fait, Aura. Ta chambre est celle que l'on garde généralement pour notre employée à temps partiel au cas où elle finirait tard ou parfois le week-end pour lui éviter le trajet...

Oh? On me met déjà dehors? Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer. Elle sembla d'ailleurs le remarqué -ô joie- et se reprit plus précisément:

- C'est pourquoi, si ça ne te dérange pas... Je me disais que tu pourrais rester dans ma chambre, comme hier... Rassure-toi, je ne suis pas aussi envahissante que Nao~~

A cette remarque, cette dernière sembla enfin réagir et fit une mine boudeuse. Mais je suis d'accord avec Mio, je risquerais d'étouffer en dormant avec sa sœur. J'hocha donc la tête, en faisant une mine rassurée.

- Ah et puis, il t'arrivait de parler dans ton sommeil avant hier... Mais j'aime aussi cette partie sombre en toi~~ D'ailleurs, puisque nous dormirons ensemble, pourquoi ne prendrions nous pas également notre bai-

Je fus d'abord surprise que j'ai pu dire quelque chose en dormant, ça ne m'étais jamais arrivé à ce que je sache... Mais je fis secrètement rassurée que cette part de moi ne la dérangeais pas...  Même si cela signifie qu'elles pourraient voir à travers mon masque... Ce serait parfois gênant, je suppose. Quant à la suite de sa phrase, je l'avais devinée clairement au moment où elle avait fait une tête aussi étrange et enjouée mais Naomi fut plus rapide que moi:

- A-A quoi tu penses?! C'est vrai que l'on s'est déjà mises d'accord mais prendre un bain ensemble à votre âge...

S'en suivit une bataille amicale, Mio n'arrêtant pas de sous-entendre que son aînée est jalouse et cette dernière niant ce fait et expliquant à sa cadette qu'elle devrait d'avantage respecter l'intimité des gens. Pour être honnête, ça me ferait une expérience en plus mais... Ce serait tout de même assez gênant. Mais l'énergique bélier s'écarta vite de la dispute en se retournant vers moi:

- En y repensant, on ne t'a pas encore demandé ton âge! Moi, j'ai dix-neuf ans, et Nao en a vingt-un~~

J'ai encore un peu de mal à croire que Mio est plus âgée que moi... Mais ça ne m'étonne pas réellement pour Naomi. Je me tournas légèrement sur mon tabouret pour pouvoir mieux leur faire face et répondre de manière correcte:

- J'ai actuellement dix-sept ans. Il semblerait que je sois la cadette~~

Je finis ma phrase avec un sourire faussement timide. Je n'allais pas chercher à cacher le fait que je me sois déjà habituée à elles alors qu'elles ont eu le temps de se faire une petite idée de ma vraie personnalité, malgré mon masque... Enfin, c'est sans importance actuellement. Après ça, Mio n'arrêta pas de parler du fait qu'elle était ma onee-sama tandis que Naomi essayait encore de la calmer. On peut dire qu'elles font la paire.


Dernière édition par Aura le Sam 21 Mai 2016 - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 31/12/2015
Messages : 218
Race : Hybride
Pouvoir : Cell Venom
Habitat : Marais Bleu
Métier : Assassin
Soras : 410
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : Matsurika
Couleur de dialogue : Blue~

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
AuraDim 20 Mar 2016 - 23:06

Ce doit être ça, des âmes sœurs... Mauvais jeu de mots de ma part, mais je passe. Finalement, je n'ai pas eu à demander comment Naomi, ou plutôt Nao vu qu'elle m'a demandé de l'appeler par son surnom, comptait m'amener à la bilbiothèque. Elles avaient une chaise roulante dans la réserve de la boutique...

Apparemment, Mio va s'occuper de la pharmacie avec une employée à temps partielle. Il me semble qu'elle m'a dit qu'elle allait à l'Académie. Il est d'ailleurs fort possible que j'y ailles, à moins que les mineurs d'âge ne soient pas obligés d'aller à l'école ici, ce qui m'étonnerais. Enfin, je ne pense pas que toute la ville va tomber malade le même jour ou qu'ils soient tous tombés à court de médicament aujourd'hui, donc ça ne devrait pas être plus dur qu'à son habitude... J'espère.

Pendant le chemin, j'étais au départ gênée de me balader ainsi dans la rue. Je n'étais jamais sortie de ma maison. Ce n'est pas seulement à cause de mon leucistisme que je suis si pâle... Mais surtout, ce n'est pas forcément courant de voir quelqu'un en chaise roulante. Je ne m'étais jamais rendue compte de l'effet que ça faisait puisque mes domestiques n'y faisaient guère attention.

Je me sentis extrêmement soulagée en arrivant enfin. Heureusement que l'on se trouve dans le quartier commerçant et que la librairie fait aussi office de bibliothèque. Enfin, si l'on met de coté que la libraire m'a fait froid dans le dos quand je l'ai regardée la première fois... Mais comme je suis polie, je ne l'ai pas dévisagée d'avantage ni laissé paraître un avis sur mon visage.

Nao me mit à une table libre dans le fond de l'immense pièce pendant qu'elle cherchait divers livres pouvant me venir en aide pour mieux comprendre où je me trouve. Elle me ramena des livres spécialisés sur chaque espèce ainsi que sur l'histoire de la ville et même l'Académie! Honnêtement, je lis vite mais là... Heureusement, on avait déjà décidé d'emprunter les livres que je n'aurais pas fini.

Pendant ma lecture, Nao cherchait des contes d'enfants qu'elle a dit vouloir relire. Je ne sais pas si c'est juste une excuse pour ne pas me faire culpabiliser de la bloquer ici ou si elle est juste nostalgique mais ça me rassura tout de même qu'elle ne reste pas à rien faire. Pendant cette longue lecture, nous fûmes enfin dans un silence qui s'était fait rare depuis mon réveil. Mais ce silence n'était pas gênant ou stressant. C'était un silence agréable. Je pense que j'en avais vraiment besoin...

Finalement, j'eus le temps de lire le livre sur l'Académie à part les notes à la fin, que je n'ai pas jugé utiles. C'est qu'ils sont vraiment gros ces livres... Et il va être l'heure de rentrer manger. Après un saut vers la libraire, nous rentrâmes dans la rue devenue bien plus calme. Il n'y avait pratiquement personne en dehors des restaurants, souvent sur la terrasse. Après tout, c'était l'heure du repas.

Quand nous fûmes rentrées, Mio avait préparé une salade de fruit. Simple mais rafraîchissant. Et je n'avais vraiment pas envie de viande actuellement, pour une raison ou une autre. Après nous avons même eu droit à une délicieuse mousse au chocolat~~ Puis l'habitude de la discussion sans aucun sens souvent amenée par onee... euh... par Mio... Bref cette discussion quotidienne revint enfin:

- Une question m'est subitement venue en tête quand vous êtes parties... Si quelqu'un vous draguait en pleine rue, vous feriez quoi?

... Pourquoi une telle question? C'est souvent le genre de phrase qui porte la poisse. Il semblerait, que je ne sois pas encore complètement habituée à ses pensées tirées par les cheveux. D'ailleurs, Nao répondit plus vite que moi:

- Euh... Je dirais que je m'enfuis en courant tant que je le peux encore? Ou je l'ignores?

Elle ne s'étala pas sur le sujet. Elle a l'habitude après tout, et j'espère que je l'aurais bientôt. Enfin, entièrement quoi. Je fis mine de réfléchir un moment, bien que j'avais déjà une réponse qui m'apparaissait comme évidente:

- Et bien... Je dirais que je pousses un cri légèrement aïgu... Que je le fais passer pour un agresseur sexuel... Et que je me servirais du regard noir des passants envers le boulet qui aurait oser~~

Je garda mon visage angélique pendant que je dis tout ça et finit mon oeuvre par un sourire innocent. Elles en restèrent bouches bées. Oh... C'est vrai que j'avais apparemment parler en dormant... Mais c'est assez différent quand on fait ce genre de remarque en étant réveillé. Et bien comme ça, je ne serais pas la seule à devoir m'habituer~~


Dernière édition par Aura le Sam 21 Mai 2016 - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 31/12/2015
Messages : 218
Race : Hybride
Pouvoir : Cell Venom
Habitat : Marais Bleu
Métier : Assassin
Soras : 410
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : Matsurika
Couleur de dialogue : Blue~

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
AuraLun 21 Mar 2016 - 21:25

Après un moment, nous repartîmes sur des sujets sans réelle importance et les deux autres hybrides n'avaient pas changer d'habitude. Quoi que, elles avaient l'air légèrement plus enjouée qu'avant. Et bien, j'ai souvent été surprise par certains de leurs cotés, mais au final j'étais heureuse de trouver quelque chose de nouveau sur celles qui m'ont recueillie... Heureuse... Hein? C'est étrange, ce genre de pensées niaises ne me ressemblent pas...

Mais en même temps, je ne veux pas voir la fin de ma seconde famille arriver encore trop tôt... Je regrette à moitié ce que je viens de penser. Mais je mis vite ces regrets inutiles de coté, peut-être que j'allais pouvoir conserver leur mémoire tout en restant avec elles après tout?

- D-Dites... Vous n'avez pas de nom de famille, n'est-ce pas...?

Elles se retournèrent, l'air surprises. Mais elles durent comprendre que je n'avais pas terminer au vu de ma bouille hésitante et en même temps légère timide. Elle durent également anticiper partiellement la suite car elles ne semblèrent pas le moins du monde dérangées par la question, pourtant assez mal placée, je l'admets.

- Dans ce cas, si vraiment vous voulez bien de moi... Qu'est-ce que vous diriez d'Aotsuki?

Elles se regardèrent un moment, comme si elles communiquaient par télépathie. Puis, après un sourire jusqu'aux oreilles de Mio et un plus discret de Nao, cette dernière pris la parole, l'air soudain plus gênée:

- Nous n'arrivions jamais à nous mettre d'accord sur un nom, et le facteur commençait justement à nous presser...! Mais... Ce nom... C'est celui de ta vraie famille n'est-ce pas?

Il est vrai que ce n'est pas si dur à trouver. Il paraît que je suis dure à cerner. Et il est vrai que je préfère aller dans l'originalité. Et je veux avancer. Avancer et parcourir les pages du livre de ma vie. Oui, avancer mais sans oublier. Je veux pas oublier. Je ne DOIS pas oublier. Ces moments de tension, de peine, de tristesse et de colère que je ne ressentais qu'à moitié. J'apprendrais à les compléter. Et je ferais de ces souvenirs l'excuse pour laquelle je me dois de vivre.

Je déteste ces personnages niais d'anime qui disent des trucs du genre "Je vivrais à leur place!". Et avant que je ne me rapproche d'avantage de ce genre de personnage, je vais corriger ça de suite. Je ne vivrais à la place de personne. Et pour personne d'autre que moi-même. Je ne me servirais pas non plus de ces souvenirs pour me venger contre des innocents ou autre. D'autant plus que l'on est souvent plus efficace en étant vide d'émotions. Ces souvenirs me serviront juste à ne pas oublier ces facettes de ma personnalité. A me rappeler qui je suis.

A présent, je suis une habitante de Tsuki's World, bien que je ne sois pas née une seconde fois comme Nao et Mio. Mais je suis tout de même une non-native. C'est au moins quelque chose qui me différenciera de plus de la moitié de la population. Dit comme ça, ça sonne juste comme une bonne excuse... Et je ne ferais pas d'effort particulier pour m'en souvenir tout au long de mes journées. Peut-être même que j'oublierais. Mais à ce moment-là, je me serais déjà stabilisée.

Et c'est donc pour tout ceci que je répondrais d'un sourire tout à fait normal à Mio. Pas un sourire plein d'exitation, ou un sourire nerveux, forcé, ou au contraire super heureux. Juste normal.

- "Vis avec tes souvenirs et fais vivre les autres avec eux..." Je me demande si un sage l'a déjà un jour dit? Je ne suis pas encore prête à effacer mes origines, mais je suppose que je suis encore capable de les prolonger...

Cela faisait longtemps que je n'avais plus parler ainsi... Et bien, je me conte-fichaient de mes domestiques, les seuls mots sortant de ma bouche étaient des ordres. Pas besoin de remercier quelqu'un qui est payé pour non? On dit que c'est de la politesse, mais même elles, je ne leur ai pas dit "merci". Cela me ferait presque culpabiliser. Presque... Mais l'important est qu'elles sont d'accord et que Nao va aller officialiser ça. En rajoutant mon prénom à la famille, hihi... Le "hihi" n'était pas nécessaire mais qui se soucie de mes pensées? Je ne pense guère qu'il y ait un médium dans les environs.


Dernière édition par Aura le Jeu 5 Mai 2016 - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 31/12/2015
Messages : 218
Race : Hybride
Pouvoir : Cell Venom
Habitat : Marais Bleu
Métier : Assassin
Soras : 410
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : Matsurika
Couleur de dialogue : Blue~

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
AuraMar 22 Mar 2016 - 21:35

La fin de la journée se passa de manière moins farfelue qu'à l'habitude de cette drôle de famille. Je ne peux m'empêcher de me demander ce qui s'est passé pendant mon sommeil, encore et encore mais... Je saurais probablement le moment venu. Au fond de moi, je sais que Nao et Mio sont sincères. Mais je sais aussi qu'elles me cachent quelque chose, après tout, Mio l'a dit elle-même...

Normalement, elle ne ramène pas les non-natifs chez elles. Autrement dit, il y avait un intérêt pour me ramener. Et donc un intérêt pour me garder, avant que je ne m'en aille l'on ne sait où. Mais je fus d'avantage concentrée sur les livres empruntés. Je ne suis physiquement pas en état d'aider dans la pharmacie, et même en restant au comptoir, je n'aurais pas été très utile. Au lieu de rester dans leurs pattes, je passas mon temps à l'apprentissage de ce nouveau monde. Je vous passe les détails, à part que j'ai lu entièrement le livre sur cette ville et que j'ai terminé celui sur les hybrides.

Comme je le savais déjà: ce sont des êtres mi-hommes, mi-animaux. Apparemment, nous n'avons pas de pouvoir contrairement à d'autres races -je fus d'ailleurs étonnée que la magie existe réellement- mais on peut cependant prendre l'apparence de l'animal dont on porte les gênes... Même si je faisais une chose pareille, je ne pourrais toujours pas me déplacer décemment, alors quelle en est l'utilité...? Bref, heureusement, il n'y a pas que ça. J'ai également hérité des capacités des renards. J'ai de meilleurs sens, je peux voir dans le noir- et oui, pour ceux qui ne savaient pas, ça ne vaut pas que pour les félins... Pour ce qui est des réflexes, souplesse, etc... Et bien je ne peux pas vraiment le mettre à l'oeuvre, tout comme ma force que j'ai pu juger grandissante... Je ne penses pas que ce soit une immense différence, mais le poids de chaque chose que j'ai déjà porter auparavant m'a semblé incroyablement plus léger. Même tous ces livres, étant pourtant très épais, ne pesaient guère plus que quelques feuilles... d'arbres.

Mais mettons ce petit "coin du curieux" de coté, et concentrons-nous sur la suite... Je dors désormais dans la chambre de Mio, le lit me paraît bien plus grand maintenant que nous n'y sommes qu'à deux. Apparemment, Nao préfère avoir plus d'espace pour elle, donc elle ne s'est pas rejointe à nous mais elle semblait hésitante. Et donc... Bah, on a dormi quoi. Passionnant, n'est-ce pas? Et bien vous m'en voyer navrée, mais l'auteur de cette histoire farfelue ne peut pas faire faire la fiesta chaque nuit à ses personnages. Non, pas d'infos inutiles. Non, pas d'infos croustillantes. Et non, pas de bon chips croustillants non plus. Pas de chance!

Le lendemain, je me réveillas en même temps que Mio. J'étais plutôt matinale auparavant. Et maintenant que j'ai d'avantage récupérer, ça semble être à nouveau le cas. Je l'aidas à préparer des donuts, ce qui pris environ deux heures. Cela deviendra probablement une habitude. Comme le fait que je dorme avec elle. Quand j'y repense... On ressemble vraiment aux deux petites sœurs de Nao. J'admets que sans elle, cette famille partirais encore plus en steak... Et j'ai l'impression que sa présence est encore plus importante depuis mon arrivée.

Quoi qu'il en soit, nous eûmes une discussion à peu près normale, bien que je laissais plus facilement passer mes idées noires au travers de mon masque. J'ai même failli leur demander la seconde raison pour laquelle elles tentent de me garder ici. Mais je me dois de me contenter de la première actuellement. Ne serait-ce que par gratitude. D'ailleurs, notre nouveau lien sera apparemment approuvé en fin de semaine.

Nao arriva encore une fois tard dans la matinée. Apparemment elle a un réveil réglé sur neuf heures, mais elle ne sort de sa chambre qu'à neuf heures et demi. C'est la raison pour laquelle la pharmacie n'ouvre qu'à dix heures. Enfin, je ne vais pas dicter tout son planning passionnant, heures de pauses inclues. Elles allèrent travailler toute deux aujourd'hui. Mais je ne voulais pas rester en haut, donc je suis descendue avec elles -à savoir, la maison se trouve à l'étage du magasin. Je suis restée sur une chaise assez confortable pour que je ne plaigne pas, toujours avec mes livres. Les habitués se présentaient, et me caressaient parfois le haut de la tête. Est-ce courant avec les hybrides? Ou est-ce mes charmes naturels~~? Je dirais les deux, sans vouloir manquer de modestie... Moi-même, je suis tentée de patpater les hybrides que je croise, Nao et Mio comprises. Mais je reste polie, c'est le minimum.

Finalement, le reste de la journée se passa plus calmement, on avait déjà fait beaucoup les jours précédents, et je ne devais pas être la seule épuisée... Aujourd'hui, j'ai terminé le livre sur les humains et celui sur les esprits. J'ai voulu commencer ces-deux là avant car Nao m'avait dit qu'ils n'avaient pas de pouvoirs, comme les hybrides... Du coup, je m'y suis penchée en premier.

La fin de cette journée arriva trop vite... Mais j'ai bien avancer dans ma lecture, c'est déjà ça. Je retourne me rendormir une nouvelle fois avec Mio, après le souper... Mais je me demande pourquoi elles avaient l'air un peu tendues ce soir-là, lorsque je leur ai parler des êtres sans pouvoirs et ceux avec. Certes, les objets magiques existent, mais bon... A la limite, les hybrides peuvent se transformer, les esprits peuvent tout traverser et les humains sont les plus répandus et sont doués avec la technologie... Donc ce n'est pas trop inégalitaire.

D'ailleurs, je devrais lire le livre sur les demi-dieux demain. C'est le plus fin mais je veux m'assurer qu'ils ne soient pas supérieurs aux autres races. Pas par jalousie. Mais si ils sont trop proches du niveau de leurs parents, ça va être chiant... Car on n'a déjà pas énormément d'informations sur les dieux, et ça m'agace sérieusement. On m'appelait "Le génie" mais c'était parce qu'il y avait toujours quelque chose qui pouvait attiser ma curiosité. Et je parvenais toujours à découvrir ce que je recherchais. Ne pas savoir, serait le comble pour mon ex-réputation au sein de ma propre maison... Mais les rares invités venus pour mes parents semblaient aussi au courant de ça...  Bien que je n'y ai pas prêté attention sur le moment, il est à présent trop tard pour découvrir à quoi j'aurais du servir par la suite... Je m'endors donc sur ces pensées, câlinant inconsciemment Mio pendant mon sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 31/12/2015
Messages : 218
Race : Hybride
Pouvoir : Cell Venom
Habitat : Marais Bleu
Métier : Assassin
Soras : 410
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : Matsurika
Couleur de dialogue : Blue~

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
AuraDim 29 Mai 2016 - 12:38

A la fin de la semaine, j'ai finalement terminé les livres qu'il me restait. Cependant, je souhaitais aller les rapporter moi-même... Mio et Nao furent d'abord surprises, mal à l'aise, puis soulagées... Mouais, je ne me suis pas attardée là-dessus, j'avais d'ailleurs compris qu'elles réagissaient ainsi à chaque fois qu'il était question de mes jambes. Et c'est probablement aussi lié à la raison pour laquelle elles m'ont ramenée. Mais il y a plus important maintenant...

Nao m'a proposé de m'apprendre à marcher. Et bien qu'elle ne soit pas douée avec les tâches ménagères, elle explique très bien et très vite les choses. J'ai au moins quelques bases pour me servir de mes jambes, vu que je me suis déjà un peu entraînée toute seule, mais je préfère avoir les conseils de quelqu'un avec de l'expérience... Au départ, elle m'a juste donner des instructions pour bouger mes jambes sans utiliser trop d'énergie, ne serait-ce que me contenter de les balancer.

Le samedi, je restais souvent dans le jardin de la pharmacie, emplit de magnifiques plantes médicinales, dont certaines ressemblant fortement en apparence et en effets à d'autres plantes présentes sur Terre. Mais l'air ici est bien plus pur et ce genre de jardins se faisaient de plus en plus rare là-bas. Bien que ce ne soit plus mon problème. Je restais souvent assise sur la terrasse en bois et mettant en œuvres les petits exercices faciles que Nao me donnait. J'espérais vite pouvoir m'en servir pour pouvoir aller gambader en ville ou même... Me balader sur les toits. Je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours voulu essayer.

Cependant, ayant fini mes livres et n'étant pas encore capable de les ramener en restant debout, je ne savais pas trop quoi faire. Je demandas donc la permission de cueillir les fleurs arrivées à maturité dans le jardin et Mio m'apporta un panier et des gants en me disant que je n'avais pas à me forcer. Mais je préférais tout de même servir à quelque chose plutôt que de perdre mon temps dans un ennui total. Oh, bien évidemment je n'oubliais pas le plus important.

J'essayais de faire le plus de pas possibles vers les plantes mais je finis par juste faire frotter mes jambes contre la douce pelouse me déplacer... Oui, c'est plus joliment dit que ça ne devrait. Pendant ma cueillette, j'en profitais également pour examiner les plants de plus près. On peut en apprendre beaucoup en fonction de la forme des feuilles, des épines ou de la couleur du cœur de la fleur. Et à mon propre étonnement, je me plaisais à faire le travail que je laissais normalement aux domestiques... Enfin, bien avant toute cette histoire quoi.

Quand le soir fut venu, j'avais enfin terminé, bien que j'y ai mis beaucoup de temps. Je mis le panier rempli de fleurs diverses à mon bras droit et mis mes petites cisailles dedans en laissant bien dépasser le manche. Mais la cadette de mes onee se chargea du panier et m'aida pour aller jusqu'à la salle à manger. J'avais les genoux un peu salis mais je m'en occuperait après. Oh, et puis je sui extrêmement fatiguée. Presque autant que mon premier jour ici.

Après le repas, et mon petit bain du soir avec Mio -oui, comme des enfants mais c'est dur de sortir d'une baignoire quand on ne sait pas marcher- nous nous dirigeâmes finalement vers notre chambre où je voulait juste m'étaler sur toute la largeur du lit... Enfin, je lui fis tout de même une petite place vu qu'elle connait mon point faible... C'est comme même pas ma faute si mes oreilles sont sensibles, et bien que ce soit fort agréable, je n'arrive pas à faire autre chose qu'un visage de petit animal en pleine séance d'amadouement. Et c'est un peu perturbant de savoir qu'on fait une tête pareille sans s'en rendre compte.

Je dormis d'un sommeil lourd cette nuit-là et je profitas pleinement de mes heures de sommeil... En y repensant, j'ai besoin de plus de repos ces derniers temps, même quand je reste assise à ne rien faire toute la journée- ou presque. Probablement un autre attribut animal... Ou quelque chose comme ça. Mais ça ne me dérange pas vraiment de dormir plus, bien au contraire, ça me met de meilleure humeur~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 31/12/2015
Messages : 218
Race : Hybride
Pouvoir : Cell Venom
Habitat : Marais Bleu
Métier : Assassin
Soras : 410
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : Matsurika
Couleur de dialogue : Blue~

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
AuraDim 29 Mai 2016 - 19:14

Lors de mon réveil, Mio n'est déjà plus là. Je vérifie l'heure à l'horloge et... C'est bon, j'ai dormi que deux heures de plus, Nao ne va pas tarder à mon avis. Je m'habille donc avec une tenue de sport simple et légère qu'elle a déposé hier. Je me sens d'ailleurs plus à l'aise... Bien que je me sentirais compressée dans les vêtements de Mio, j'ai plutôt tendance à flotter dans ceux de Nao. On ira m'acheter des vêtements lorsque je serais apte à me tenir debout, ce qui est plus pratique si je dois essayer des tailles différentes.

Quoi qu'il en soit, je verrais ça le moment venu. Je descends ensuite pour le déjeuner et juge que Mio flâne à moitié sur la table. Elle se redresse cependant dès qu'elle m'aperçoit et me salue de manière plus correcte. Apparemment, elle traîne souvent dans le quartier marchand, même le dimanche. Elle va probablement en profiter pour faire du lèche-vitrines. Nao descendit peu de temps après moi et nous pûmes déjeuner ensemble comme à notre habitude. Juste avant de partir, sa cadette nous souhaite tout de même une bonne journée:

- Bon ben... J'y vais moi! Travaillez dur et je vous ramènerais de la glace ce soir~

Oh~ Cela fait bien longtemps que je n'en ai pas mangé tiens. Mais le sucre me donne une raison de plus pour faire encore plus d'efforts! Je n'aurais jamais penser énoncer une telle phrase... Non, parce que je suis du genre à me contenter de mes capacités. Enfin, étais, plutôt. Je lui fis tout de même un salut approprié bien que la troisième se contenta d'un salut des deux mains.

- Passe une bonne journée~ Je t'en voudrais si tu oublies la glace, tu sais?

Je lui fis un sourire taquin pendant qu'elle prenait une moue boudeuse. Mais je me doutais qu'elle n'oublierait pas, après tout je suis quasiment sûre qu'elle en veut autant que moi. Mais je m'égare... Nao et moi nous sommes dirigées vers le jardin où elle me sortit de ma chaise roulante et m'aida à tenir debout sur l'herbe. Elle me sourit ensuite d'un air rassurant que savais dorénavant très bien imiter à force de la côtoyer.

- Bien, nous allons pouvoir commencer. Je vais faire en sorte de t'apprendre comme on apprend aux enfants à marcher! Même si il s'agit là d'une bien grande enfant.

Elle ricana un peu toute seule pendant que je refaisais la moue exécutée plus tôt par Mio. Elle reprit finalement son sérieux et se plaça juste devant moi d'où elle prit mes mains et elle commença à reculer à très petits pas. Bon, pas besoin d'être un génie pour saisir l'idée, surtout à mon âge. Je commença à avancer à son rythme, bien qu'elle me faisait souvent des remarques comme quoi je ne levais pas assez les pieds. Cependant, je m'habituas plutôt vite à cette manière de faire, qui était plus facile que d'essayer de lever mes jambes pendant que j'étais couchée dans mon lit.

Cette journée était étrangement moins fatigante que la veille. J'en gardais pourtant un certain épuisement et avait encore les mollets un peu engourdis. Il m'arrivait d'ailleurs de déraper et de me faire rattraper par Nao. Mais mes jambes me paraissent plus légères. Peut-être était-ce ma manière de faire qui était extrêmement mauvaise? Mais c'est un peu comme si un humain normal se voyait des ailes pousser dans le dos du jour au lendemain. Les anges non-natifs qui n'ont pas recommencer leur vie ont probablement dû galérer autant que moi. Probablement...

Finalement, nous avons mangé une salade de fruits préparée à l'avance par Mio qui mangeait à l'extérieur pour continuer à flâner. De notre côté, Nao a monté d'un cran rapidement pour me faire faire des aller-retour entre la terrasse un peu surélevée et elle. Elle semblait s'amuser à faire ça, mais j'étais plus épuisée qu'autre chose. Je fus d'ailleurs bienheureuse de retourner dans mon lit. Ce week-end s'est montré très épuisant et je sens que je ne vais pas savoir bouger d'un pouce demain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 31/12/2015
Messages : 218
Race : Hybride
Pouvoir : Cell Venom
Habitat : Marais Bleu
Métier : Assassin
Soras : 410
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : Matsurika
Couleur de dialogue : Blue~

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
AuraDim 29 Mai 2016 - 20:28

En me réveillant... J'étais aussi courbaturée que ce à quoi je m'attendais. Mio m'aida même à m'habiller et à descendre. Bien que cette seconde chose, elle le faisait depuis un bon moment. La veille nous avions cependant manger une délicieuse glace et j'avais déjà hâte d'en reprendre. Bien que ma camarade de chambre ne me laissera pas en manger de bon matin. A la place, elle me donna une crème pour soulager mes pauvres muscles qui n'ont jamais été entraînés pour la plupart. Les bras, un peu, bien que ça ne se voit pas. De quoi porter des fusils plus lourds, bien que je n'ai plus vraiment à utiliser mes compétences de tir.

J'attendis d'abord d'avoir déjeuner avant de me servir de sa crème qui me soulagea quelques minutes plus tard. Par contre, je reste en repos quasi complet aujourd'hui. Quasi car j'alla tout de même aux jardins pour aider la pharmacie. Mais pas pour les fleurs cette fois, il leur fallait un peu de temps. J'y retourna pour les plantes dont on pouvait utiliser les racines ou les feuilles. Bon, le principe n'est pas d'arracher toutes les racines et de prendre toutes les feuilles. Encore une fois, je me retrouvais avec mon panier et mes gants. Mais cette fois avec ma chaise roulante.

Je m'occupais au moins des plants en hauteur, pour éviter de finir dans une position étrange qui me donnerait un mal au dos en prime. Et cette fois, je me contenta d'une partie de la matinée, ça leur faisait déjà ça à faire en moins pendant leur pause. Après je me contentas de demander à Nao les livres sur les plantes médicinales qui se trouvaient dans la réserve de la pharmacie. Je les lus en extérieur pendant toute la journée, hormis les repas et la pause glace. J'en connaissais une grande partie, bien que pas toujours sous le même nom. D'autres, par contre, étaient très certainement inexistants sur Terre. Ou disparus, c'est fort possible vu son état...

Quoi qu'il en soit, lorsqu'il fut l'heure de monter prendre mon bain, je sortis de moi-même de mon fauteuil en prenant appui sur la rampe d'escalier et me crispa à celle-ci pour monter toute seule, comme une grande~ Sauf que Nao n'a pas pu s'empêcher de venir m'aider. Quoi qu'il en soit, cette journée fut moins épuisante que les deux précédentes mais je dormis tout de même bien. Et oui, pas besoin d'être complètement cassée de partout pour dormir profondément.

Sinon, les trois jours qui suivirent furent plus ou moins pareils saufs que j'avais fait de grands progrès, autant dans l'utilisation de mes jambes que sur les plantes médicinales et... Des poisons. Un livre qu'a rajouté Nao. Probablement car il est possible de créer d'excellents remèdes à base de poisons. Mais je ne vais pas m'attarder sur le sujet.

Ensuite, je vous passe la routine matinale. Je sais désormais monter et descendre les escaliers seule et je peux aussi prendre mon bain seule, comme une personne de dix-sept ans normale. Oh, et je peux marcher jusqu'au salon mais je ne peux pas faire de longues distances sans finir par m'étaler. Désolée de pas avoir d'endurance. Cependant, j'ai décidé de rendre les livres aujourd'hui... Aussi parce que je préfère ne pas trop tarder à les ramener. Mes onee étaient un peu inquiètes mais je leur ai promis de faire une pause si j'en ressens le besoin. Et tant que j'y suis, je vais y lire un petit livre. Je suis bien partie après le déjeuner même si je m'arrêtas en plein milieu du chemin pour prendre appui sur un mur un moment.

Je continuas ensuite jusqu'à la bibliothèque et rendit les livres à la bibliothécaire à qui j'adressa d'abord un bonjour poli. Je ne vagabonda pas longtemps entre les rayons et pris un autre livre à l'apparence adorable sur les hybrides puis alla m'asseoir à une table ronde dans un coin de la bibliothèque. Ce livre était plus centré sur les habitudes des différents types d'hybrides que de leur histoire. Pour une fois que je lis quelque chose pour mon simple plaisir et pour une connaissance qui n'est pas des plus importantes... Enfin, pour moi c'est important mais... Enfin, pas besoin de m'expliquer à ce que je sache...

J'eus tout juste le temps de le finir, de faire la moitié du chemin vers la pharmacie, de faire ma pause, puis l'autre moitié du chemin pour que quand j'arrive, on puisse manger. J'étais tout de même fière de moi pour tout ce trajet parcouru et ne m'en cachais pas. Bon, peut-être que quand j'aurais une endurance normale, je trouverais ça ridicule mais je suis déjà contente de ça.

L'autre moitié de la journée, je me contenta de flâner encore dans le jardin. Je marchais aussi entre les plants en prenant des pauses, histoires qu'on ne me reproche pas de faire ma fainéante. Puis je me remis finalement à la cueillette. De manière correcte cette fois-ci. La fin de la journée se déroula de la manière habituelle. Mais peut-être que j'oubliais certaines des questions que j'avais remis à plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 31/12/2015
Messages : 218
Race : Hybride
Pouvoir : Cell Venom
Habitat : Marais Bleu
Métier : Assassin
Soras : 410
Avatar utilisé : /
Autre(s) compte(s) : Matsurika
Couleur de dialogue : Blue~

Stats & inventaire
Attaque/Esquive/Magie: 65/50/45
PVs:
50/50  (50/50)
Inventaire & équipement:
AuraVen 3 Juin 2016 - 23:26

Pour le lendemain, il n'est pas nécessaire de mentionner mon réveil et le déjeuner qui se déroulèrent tous deux comme à l'habitude. Cependant, j'avais cependant eu une drôle d'envie ce jour-là. J'avais envie d'explorer les environs. Et comme nous étions de nouveau un samedi... Bah ça tombait bien. Nao prit d'ailleurs pour excuse que ça me ferait un bon entraînement. Je ne l'ai pas nié, ça leur donnait une raison de plus de me laisser y aller... Mais bien sûr, elles n'allaient pas me laisser aller seule sur un territoire inconnu.

D'ailleurs, il a été décidé que ça me fera également un bon entraînement pour mes capacités d'hybride. Bref, Nao m'exploite. Enfin, je ferais un petit effort car elle est ennuyante quand elle se met à bouder. Quoi qu'il en soit, aujourd'hui je réalisa l'un de mes rêves sans ampleur... Je me suis baladée sur les toits! Au début, c'est un peu effrayant de bondir de toit en toit, mais avec le temps, on s'y fait et je m'y sens légère. Et la plupart des gens ne s'attardent pas. Probablement parce qu'on nous perd vite de vue et que c'est pas comme si on dansait ou autre chose du genre.

Bien qu'on ait du faire quelques pauses, nous sommes finalement arrivées dans de vastes plaines dans lesquelles je pouvais voir des créatures que je n'avais jusqu'alors vu que dans les livres. Ce qui est sincèrement perturbant. Mais nous n'étions pas là pour qu'elles me montrent leurs compétences en combat. Bien que Mio s'y soit un peu attardée et que j'ai d'ailleurs été éblouie... C'est fou ce que les gens de ce monde sont plus classes que ceux sur Terre! Sous le charme de mes yeux pleins d'étoiles, elle me promit d'aller faire "une partie de chasse" avec moi le samedi suivant. Une promesse qui sembla déplaire à Nao qui était restée particulièrement calme durant le trajet jusqu'à une petite serre semblant abandonnée. A l'intérieur, je reconnus certaines fleures médicinales, mais aussi d'autres empoisonnées. Nao prit soudain la parole après avoir refermer la porte de la serre, ce qui sembla mettre mal à l'aise Mio.

- Il y a.... quelque chose que nous devons te dire.

Je restas un moment perplexe. Mio déviait le regard avec une moue boudeuse, elle avait visiblement décidé de laisser parler Nao en première. Et bien, je vais finalement avoir une réponse aux questions que je me posaient depuis un bon moment. Je regarde calmement l'inu pour lui montrer mon attention. Elle reprit alors, en faisant en sorte de bien me regarder dans les yeux.

- Lorsque tu es arrivée sur Tsuki's, nous avions besoin d'un... cobaye. Des laboratoires ont développé une fleur de lotus produisant du poison et pouvant utiliser celui d'autre plantes ou même certains étant créé dans ce même labo. Cependant, la fleur en elle-même représentait plus un danger qu'une aide. Je pense que son nom résume bien ses particularités: "Cell Venom".

- Nous-même, nous ne savons même pas pourquoi il s l'ont créée! Tout ce qu'on sait, c'est que c'est tombé sur nous quand il leur a fallu choisir quelqu'un avec les connaissances requises pour confier cette fleur à quelqu'un... Enfin, si ce quelqu'un survivait.

- Honnêtement, nous étions juste les plus proches, et ils semblaient finalement vouloir s'en débarrasser. Mais ça aurait été dangereux de planter ce genre de plante. Et donc... Nous avons décidé de choisir un non-natif, car personne ne le remarquerait... C'est pourquoi on t'a ramenée à la pharmacie avant de t'implanter le lotus dans ta jambe droite, là où commence ton tatouage.

- Mais ne crois pas que nous n'étions pas sincères pour autant! Il est vrai qu'au début, c'était par intérêt. Mais avant même que tu n'ouvres les yeux, nous ne voulions pas juste faire comme si de rien n'était...Enfin, tu es vraiment le troisième membre de notre famille!

Bon, c'était bien mignon tout ça. Et ça explique pas mal de choses. Mais ce genre de moments me mettent assez mal à l'aise, surtout quand Mio parle avec une once de sérieux! J'admets avoir été étonnée cependant. Je pense pas que ce soit très légal de faire ça, mais soit. Je leur souris finalement, comme à mon habitude.

- Je vois... Et bien maintenant que c'est fait, ça nous fait des questions et des soucis en moins~ Et sinon, autre particularité? Autant tout dire maintenant, je suppose que ce n'est pas pour rien que vous avez choisis de venir dans cette serre.

- Oh, euh... Bah Cell Venom agit sur tes globules blancs en t'immunisant ainsi contre tout poisons. Et une fois que l'un d'eux entre en contact avec un poison nouveau, il le retient pour te permettre d'en faire l'utilité de ton choix... Mais cela s'accompagne de fièvre.

- Je vois, c'était donc pour ça que j'étais fiévreuse peu avant mon arrivée... Et donc si nous sommes ici... C'est pour tester ces particularités je suppose?

Je vous épargne la suite du dialogue. La suite est prévisible. Nao m'informa de détails supplémentaires et admit qu'elle voulait en effet tester cette fleur. Et vu qu'un seul poison risque de me mettre ko, surtout la première fois, j'opta pour la Belladone. C'est radical au moins! Bon, je m'en servirais pas comme produit de beauté mais bon...

Pour la suite... Je me suis réveillée dans ma chambre, un peu étourdie. Tout s'est déroulé comme prévu. Et au final, rien n'a réellement changé dans nos habitudes. Enfin, à part que Mio m'entraîne au corps à corps tous les samedi sur de drôles de bestioles et que Nao m'oblige à apprendre à me servir de mon pouvoir. Mais ça... Je ne vous le dirais probablement pas de voix vive, même si vous deveniez mon meilleur ami~

 Enfin, sauf si vous me posez la question.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La fleur empoisonnée: l'origine [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une fleur capricieuse [MISSION RAND D SOLO!]
» A la recherche de la fleur empoisonnée [Rp privée Noire Mitsuki Yuko]
» Sakura la fleur empoisonnée
» La fleur fanée
» Reflexion sur la saga Michelet Casimir - Jean Saint-Fleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuki's World :: La Capitale :: Les quartiers :: Quartier marchand-